• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > J’suis célibataire et je t’emmerde (*)

J’suis célibataire et je t’emmerde (*)

Aujourd’hui, on va parler du célibat les ami(e)s.

Ben oui, parce que, bien que les sites de rencontres pour célibataires plus ou moins exigeants fleurissent comme les mycoses chez les acteurs porno, le célibataire est loin d’être une espèce en voie d’extinction. Vous l’avez remarqué, j’en suis sûr – perspicaces comme vous êtes.

A fin 2014, l’INSEE indique que la France compte environ 40% de célibataires (auxquels il faudrait ajouter les veuves et les divorcé(e)s), ce qui fait pas mal de monde sur le marché !

Et que fait ce monde sur le marché ? Ben, il essaye d’en sortir a priori, le couple étant socialement plus accepté que le célibat (ajouté au fait que quand on est en couple, on peut baiser quand on veut (ou presque)). Ce statut de personne seule serait, en effet, une sorte de tare dans l’imaginaire collectif, une conséquence directe du fait qu’on est trop moche ou trop con(ne) pour trouver quelqu’un (ce qui n’est pas faux pour une partie de ces abrutis).

 

Et pourtant, moi-même, je ne dirais pas que je regrette totalement cette période où je me baladais le zobe à l’air dans mon appartement, mais ça avait quelques avantages, on peut pas dire l’inverse.

Allez tiens, petite liste non exhaustive.

 

  1. Je rêvais d’une fille idéale

 

Eh oui, forcément. Quand on est en couple, on ne peut que constater l’humanité de notre partenaire (avec tous ses petits défauts : irritabilité une semaine par mois, pets nocturnes, goût pour les séries débiles, etc.), alors que quand on est tout seul, on se prend à rêver qu’on va se taper la seule femme au monde qui ne grossit jamais et mange sans mettre les coudes sur la table (et en souriant la bouche à moitié pleine).

Entre vous et moi, le retour à la réalité est brutal.

 

  1. J’étais libre

 

Franchement, je pouvais baiser à couilles rabattues et personne venait se plaindre derrière que je ramenais des saloperies de MST à la maison (même mon chat s’en carrait le ouin-ouin). Je me trimbalais le spaghetti aéré et personne ne me disait que j’étais chichement membré. Je faisais le ménage une fois tous les euh… ouais pas souvent quoi. Je faisais pas mon lit. Je me couchais sans m’être lavé les dents. Bon en gros, j’étais un porc, ce qui constituait une sorte de cercle vertueux : j’étais libre => je devenais sale => je ne risquais pas de trouver une gonzesse => j’étais libre !

 

  1. Je pouvais claquer mon blé comme bon me semble

 

Bon évidemment, là j’exagère un peu parce qu’il aurait fallu que j’en ai (du blé). Mais bon, c’est bon de se dire que si on était riche, on aurait pas à partager notre richesse. Dieu merci, on est pas riche et on s’en fout.

 

  1. J’avais plein de copines qui s’inquiétaient pour moi

 

Elles me disaient toutes « non mais vraiment, faut que tu te laves tu peux pas rester tout sale seul ». Alors, elles me présentaient des femmes de ménage copines. C’était le bon vieux temps. Aujourd’hui, on me présente plus personne. Zobi. Genre je dois m’investir dans mon couple. Sérieux ? Vous pouvez vous occuper de votre cul ?

 

  1. Je m’occupais de ma tronche

 

J’étais à l’écoute de mon corps (si, si, c’est qu’il en fait du bruit ce con). Par exemple, toutes les semaines, je calculais combien de kilos j’avais pris (cf. point #6).

 

  1. Je sortais tout le temps

 

C’est pas pour dire, mais bizarrement quand t’es en couple, tu pleures sur ta vie de célibataire et quand t’es célibataire, tu passes ton temps à essayer de t’accoupler, c’est à n’y rien comprendre (à croire que l’homme est vraiment complètement con, en plus d’être poilu).

Donc forcément, dans mes périodes de célibat, mon budget alcool explosait les compteurs (et ma balance accessoirement). C’est pas compliqué, je sortais plus souvent qu’un chien d’appartement et j’étais plus arrosé qu’un lampadaire.

Vous avez remarqué d’ailleurs comme vos meilleurs souvenirs, ce sont souvent des souvenirs de cuite ? Non, pas vous ? Bizarre, tiens…

 

  1. J’étais pas obligé de m’intéresser à des trucs pas intéressants

 

Je pouvais mater un film avec trois T sur Telerama sans être obligé de regarder jusqu’au bout et sans avoir à faire une note de synthèse après. Je pouvais laisser mon appartement ressembler à une chambre d’étudiant, j’étais même pas obligé de refaire la déco toutes les deux semaines. Bref, j’avais le droit d’être un ado attardé.

 

  1. Je pouvais me taper des soirées « régression »

 

Je vous dépeins pas le truc : pizza, bière, foot, ça vous parle ?

Allez, on passe au #9.

 

  1. Je pouvais faire mon snobinard de merde

 

Ah Dieu que j’adorais dire à mes copains / copines célibataires « franchement je suis pas désespéré au point de m’inscrire sur un site de rencontres ». Et ça, ça vaut tous les couples du monde.

 

  1.  Je pouvais dormir dans mon vomi chez des gens que j’avais jamais vus avant

 

A part mon chat qui gueulait un peu quand je rentrais (« non mais t’as vu l’heure ??! »), tout le monde s’en foutait – à part peut-être les propriétaires du lit dans lequel j’avais vomi (et encore, je me suis cassé sans leur avoir demandé).

 

  1.  Je pouvais me plaindre

 

C’est sûr que maintenant que je sors avec la plus belle fille du monde qui a 20 ans de moins que moi, je vais pas cracher dans la soupe, bordel. C’est malin, ça. Quel con !

 

  1. Je pouvais me taper mes copines sans qu’elles m’en veuillent

 

Ben oui, je mettais ça sur le compte de la solitude et elles me pardonnaient à peu près toutes (sauf quand j’abusais trop. En gros, au bout de la 10ème fois, y’en a qui te voient venir).

 

  1.  Je pouvais faire mon gros mytho

 

Je pouvais raconter que j’avais couru le marathon en 3h15 ce week-end même s’il y avait pas eu de marathon, je m’en foutais, personne n’était là pour tousser derrière mon dos ou lever les yeux au ciel. J’étais le roi du monde (en tout cas, au moins du mien).

 

  1.  Je pouvais arrêter quand je voulais

 

Eh ouais les petits gars, on y pense pas à ça. Mais c’est quand même plus simple d’arrêter le célibat que le couple, hein ?

 

 

Bon allez, faut que je vous laisse, ma femme va rentrer et j’ai pas fini le ménage. Et puis même pas finir sur le numéro 13, si je l’avais voulu, j’aurais pas réussi.

A+ dans l’bus bande de nazes. Et arrêtez de vous tripoter la nouille comme des gros dégueus, allez plutôt draguer dans les bars.

 

----------------------------

 

(*) ce n’est pas mon cas, mais j’aime bien me mettre dans la peau de mes personnages (par ex. : j’suis pas vraiment écrivain non plus, tu vois ?)

 

----------------------------

 

Retrouvez tous les articles inutiles de Jean-Fabien sur http://www.jean-fabien.fr

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • juluch juluch 15 septembre 2015 15:34

    je me suis bien marré !!  smiley


    Si on devait redevenir célibataire on serait bien emmerdé !!

    Merci Nabum.

    • Fabienm 15 septembre 2015 15:40

      @juluch
      oui, j’y ai réfléchi en écrivant l’article et je dois dire que c’est pas faux ! smiley


    • foufouille foufouille 15 septembre 2015 16:20

      Je vous dépeins pas le truc : pizza, bière, foot, ça vous parle ?
      ben non, sauf la bière.
      tu nous ke fait avec les avantages du couple ?
       smiley


      • Fabienm 15 septembre 2015 16:21

        @foufouille
        j’ai prévu de faire le couple semaine prochaine smiley


      • soi même 16 septembre 2015 12:32

        @Fabienm, c’est bien barré pour avoir de la progéniture.... !


      • Fabienm 16 septembre 2015 12:34

        @soi même
        en ce qui me concerne, je me suis déjà reproduit !


      • soi même 16 septembre 2015 12:42

        @Fabienm, tien , il se met a soliloquer ?


      • Fabienm 16 septembre 2015 12:43

        @soi même
        ah non, cela ne fait pas partie de la longue liste de mes défauts. Je ne faisais que répondre à votre remarque


      • soi même 16 septembre 2015 12:52

        J’aime les couillues, il mise tellement sur leur appendice, qu’il manque de champs le jours où tous cela va définitivement tombé en panne !


      • Fabienm 16 septembre 2015 13:28

        @soi même
        « Couilles, appendice et panne » : c’est un titre de roman ?


      • soi même 16 septembre 2015 13:31

        Non vos futures aventure de vos inclinations personnelles !


      • Fabienm 16 septembre 2015 13:35

        @soi même
        inclinations ou inclinaisons ? (voire déclinaisons) smiley


        J’suis très bien avec ma copine, j’ai pas envie de changer !


      • soi même 16 septembre 2015 13:59

        Évite de prendre bobonne pour une conne, car une mère bafoue et une bonne mère pour faire du vinaigre.... !


      • Fabienm 16 septembre 2015 14:07

        @soi même
        je risque pas de la prendre pour une conne, elle est bien plus intelligente que moi !


      • soi même 16 septembre 2015 14:13

        Et bien profite bien cela ne va pas duré, un jour elle se posera des questions qui te ferons mal, du genre, couille sèche ... !


      • Fabienm 16 septembre 2015 14:15

        @soi même
        mon Dieu, quel rabat joie ! smiley

        (évidemment qu’il faut profiter de la vie, l’inverse serait bien triste)

        (sinon, vous avez déjà pensé à acheter un Bescherelle ?)

      • soi même 16 septembre 2015 14:20

        Non, il ne font pas un prix préférentiel pour les dysorthographiques .


      • rocla+ rocla+ 15 septembre 2015 16:47

        ça qu’ il est rigolo lui comme article , 



        vrai quand on est célibataire on nique 

        ensuite  une fois marié on se fait  niquer  ... smiley




        • Fabienm 15 septembre 2015 16:55

          @rocla+
          tout est dit en une phrase !!


        • sarcastelle 15 septembre 2015 17:42

          L’auteur et donc incapable de rester célibataire. 

          Est-ce parce qu’il a trop de besoin sexuel ou parce qu’il n’a pas un centre d’intérêt suffisamment prenant qu’il serait hors de question de sacrifier ? 
          En tout cas le résultat est le même : pauvre Fabien...


          • sarcastelle 15 septembre 2015 17:44

            @sarcastelle


            correction : l’auteur est......

          • Fabienm 15 septembre 2015 18:13

            @sarcastelle
            n’importe quoi smiley

            où diable ai-je mis que je ne sais pas rester célibataire ?
            Pour la petite histoire, ma dernière période de célibat a duré un peu moins de 2 ans et j’étais très heureux !
            Un petit problème avec l’humour peut-être ? Ou alors, vous projetez vos propres névroses sur vos lectures ?
            En tout cas le résultat est le même : pauvre vous... smiley

          • sarcastelle 15 septembre 2015 19:36

            @Fabienm

            C’est cela ; en deux ans vous craquez. 

          • Fabienm 15 septembre 2015 19:40

            @sarcastelle
            Qui a parlé de craquer ?

            Je ne cherchais pas à me caser, comme je le disais, j’étais très heureux ainsi (aussi)

          • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 2015 23:01

            @sarcastelle
            Adolescent attardé, très bavard et très poilu, égocentrique, drôle cette fois ci, 

            mais les filles elles partent après avoir bien ri,
            ou il les jettent ?...
            Pour être un bon dragueur, faut être un bon prédateur..
            ..sinon pour quelqu’un de moins porc, y’ aurait pas une ouverture ?..

          • leypanou 15 septembre 2015 17:56

            J’ai bien aimé ces petites vérités !!!


            • Fabienm 15 septembre 2015 18:13

              @leypanou
              thanks smiley


            • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 15 septembre 2015 18:11

              « Eh ouais les petits gars, on y pense pas à ça. Mais c’est quand même plus simple d’arrêter le célibat que le couple, hein ? »


              Bien vu :))

              • Fabienm 15 septembre 2015 18:14

                @Vincent Verschoore
                on y pense jamais, mais c’est tellement vrai !


              • Philippe Stephan Christian Deschamps 15 septembre 2015 19:06

                Un célibataire c’est paon
                un amant un lion
                un homme marié un âne
                Alice Sapritch


                • soi même 15 septembre 2015 19:34

                  « ce qui fait pas mal de monde sur le marché ! » Bon si les célibataires est une part de marché autant ce recycle dans la religion catholique.


                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 15 septembre 2015 21:06

                    Le problème n’est pas d’être en couple ou seul, le problème vient de ce que il y a une différence entre la fille que tu dragues et celle avec qui tu vis .


                    C’est comme au macdo : tu vois la pub pour un burger juteux, massif, avec trois centimètres de tomates rouge comme un stalinien, une salade qui vient juste de sortir du champ, un boeuf rosé et baveux de jus dans un pain bombé et doré.

                    Tu l’achètes et dans la boîte tu trouves quoi ?

                    Un truc à moitié aplati, une rondelle de tomate de trois millimètres, une salade aussi froissée qu’une déclaration d’impôt et une tranche de boeuf toute raplapla et tellement cuite que s’il y avait pas la sauce tu t’étoufferais avec.

                    Bah les filles, c’est comme ça.

                    Tu en drague une qui rit à tes blagues et qui enfile les daïkiris fraises comme des haribos en soirées.

                    Mais une fois installée avec, elle dose ton ricard avec un dé à coudre et elle ramène des bières sans alcool. Et quand tu lui raconte une blague, soit tu le lui a déjà racontée 6 mois 2 semaines et 5 jours avant ( elles ont de la mémoire...), soit elle n’en a écouté que la moitié, concentrée sur la cuisson du navarin de mouton qu’elle essaye pour la première fois, riant par politesse et pour se débarrasser de toi.

                    la fille que tu dragues, elle avale les cacahuètes et les monacos au fromage comme un rien.

                    la fille avec qui tu vis, elle met sur la table des tomates cerises, du céleri tranché et du tofu pour l’apéro quand tes potes viennent.

                    La fille que tu dragues, elle porte une jupe plissée et un top ravissant et chaque fois qu’elle bouge la tête tu as l’impression d’être dans une pub Narta ou Heads and Shoulders.

                    la fille avec qui tu vis, elle se balade dans le salon avec une culotte deux tailles trop petites et elle t’a piqué un de tes t-shirts parce que la flemme de mettre un sous-tif.

                    La fille que tu as ramenée à la maison, au matin, dégage encore un reste de Chanel numéro 5 quand tu pose ton nez sur sa nuque.

                    La fille qui vit avec toi, soit elle se contente du parfum Monoprix acheté en promo 3 euros les douze litres, soit elle a encore oublié de se rafraichir le miaou la veille et t’as l’impression de coucher dans un casier à crevettes.

                    la fille que tu dragues trouve que ta mère est charmante.

                    la fille avec qui tu vis trouve qu’elle devrait refaire ses racines plus souvent. Et saint botox est la aussi quand même, faut pas exagérer.

                    C’est là le vrai noeud du problème : la publicité mensongère !





                    • juluch juluch 15 septembre 2015 22:35

                      @Mmarvinbear

                      Pas mal !!!  smiley

                    • Fabienm 15 septembre 2015 22:54

                      @Mmarvinbear
                      je m’incline devant ta science empirique smiley


                    • arbinger 16 septembre 2015 10:04

                      @Mmarvinbear

                      soit elle a encore oublié de se rafraichir le miaou la veille et t’as l’impression de coucher dans un casier à crevettes.

                       smiley smiley


                    • jeanpiètre jeanpiètre 19 septembre 2015 15:02

                      @arbinger
                      en même temps, ça peut couvrir l’odeur de parmesan et l’haleine d’ours ...


                    • voxpopuli voxpopuli 15 septembre 2015 22:12

                      @l’auteur

                      Merci de me rappeler à quel point ma vie de célibataire est cool smiley
                      Juste un petit oubli concernant les incitations à être en couple, en plus d’être socialement dans la norme, de baiser quand on veut ou presque (permettez moi d’insister sur le presque...), il y a aussi le fait que l’on paie carrément moins d’impôts !! 

                      • Sozenz 15 septembre 2015 22:59

                        @voxpopuli
                        en plus d’être socialement dans la norme

                        euh , ok ....

                        de baiser quand on veut ou presque (permettez moi d’insister sur le presque...)

                        j’espère qu’ elle n’ a pas lu ton article et tes commentaires, ceci dit :elle doit vraiment avoir faim elle aussi.il n y a pas que des fines bouches


                        il y a aussi le fait que l’on paie carrément moins d’impôts !!

                        c est bon, tu as le carton plein !!

                        sans rancune , hein ? smiley


                      • Sozenz 15 septembre 2015 22:49
                        1. Je rêvais d’une fille idéale

                         

                        Eh oui, forcément. Quand on est en couple, on ne peut que constater l’humanité de notre partenaire (avec tous ses petits défauts : irritabilité une semaine par mois, pets nocturnes, goût pour les séries débiles, etc.), alors que quand on est tout seul, on se prend à rêver qu’on va se taper la seule femme au monde qui ne grossit jamais et mange sans mettre les coudes sur la table (et en souriant la bouche à moitié pleine).

                        Entre vous et moi, le retour à la réalité est brutal.

                        quand on lit la suite , tu ne pouvais avoir que des rêves ..... smiley ou ce que tu as smiley


                        • Destouches_ 16 septembre 2015 11:27

                          Réchauffé mais toujours amusant.
                          Mais un problème demeure : comment fonder une famille tout seul ?

                          D’accord tout le monde le sait, vivre en couple, c’est régler à deux des problèmes qu’on aurait jamais eu tout seul (G.Parking).

                          Mais à moins que je ne me goure, chaque personne ici est née de parents qui se sont retroussés les manches et ont bossé comme des fadas des dizaines d’années pour nous faire bouffer. Aujourd’hui leur progéniture pose des pêches en forme d’apologie du célibat.

                          Ma génération est intellectuellement stérile, bon débarras :-]


                          • Fabienm 16 septembre 2015 11:28

                            @Destouches_
                            oui j’suis d’accord, c’est pour ça que semaine prochaine, je m’occupe de vanter les mérites du couple !


                          • o.man 16 septembre 2015 11:28

                            Je trouve bien triste cette vision du célibat qu’a l’auteur .
                            On comprend alors qu’il soit jaloux de ceux qui y trouvent un bien être et un équilibre que lui n’aura pas pu ou su trouver .

                            Ne dit-on pas : « Mieux vaut être seul que mal accompagné » ?

                            Heureusement pour lui , il existe le marché de l’infidélité , de l’échangisme , de l’érotisme pour le réconforter dans son choix de vie en couple .

                            L’important , qu’on soit seul(e) , à deux , à plusieurs ou butineu(r)se , c’est de vivre sa vie comme on l’entend en respectant ses partenaires et pas comme on souhaiterait nous l’imposer !


                            • Fabienm 16 septembre 2015 11:30

                              @o.man
                              euh... rien n’est à prendre au sérieux dans cet article, vous l’avez bien compris ?

                              HUMOUR

                               smiley

                            • o.man 16 septembre 2015 12:35

                              @Fabienm
                              J’ai bien noté la touche humoristique .
                              Le soucis c’est que le choix du célibat , pour la plus part , ne se résume pas qu’à des histoires de cul ou de l’égoïsme , comme vous pouvez le croire .

                              Une petite pensée à toutes celles et ceux qui , contre leur volonté , se retrouvent dans une situation difficile ou douloureuse et finiront , par la force des choses , seul(e) .

                              Désolé , si j’ai plombé votre sujet .


                            • Fabienm 16 septembre 2015 12:38

                              @o.man
                              C’est une question d’âge aussi je pense. Quand j’avais 20 ans, être célibataire, c’était la « norme ». Rares étaient mes amis en couple. A 30 ans, on s’est tous mariés (pour faire comme tout le monde). A 40, c’est un peu plus le bordel, mais je note que j’ai beaucoup d’amies femmes qui ne trouvent pas l’amour (et c’est pas faute de le chercher) et qui ont un lourd sentiment d’échec. Chez les mecs, c’est plutôt la fête du slip (la fameuse crise) et chacun suit une trajectoire assez improbable (genre « adolescence, 2ème prise »). Et ce qui est assez comique (peut-être aussi assez ’urbain’), c’est que tout le monde suit la même trajectoire... Enfin, plus ou moins.


                            • Crab2 17 septembre 2015 10:28

                              Comment ne pas être contre cette Europe, quand une majorité d’Européens pensent que les femmes ne peuvent pas «  devenir des scientifiques de haut niveau  »
                              - en outre, une Europe politique où dans certains pays ’’ les droits des femmes ’’ sont inexistants -

                              Suites :

                              http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/09/toute-verite-nest-pas-science.html

                              ou sur :

                              http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/09/17/toute-verite-n-est-pas-science-5686204.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès