• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Je n’ai pas oublié...

Je n’ai pas oublié...

27 juillet 2014, Gorlovka dans ce qui était autrefois une ville de l'Est de l'Ukraine.

Depuis le renversement du président ukrainien, le 22 février 2014, les tensions ne font qu'augmenter entres les populations majoritairement russophones de l'Est et le sud de l'Ukraine et la junte putschiste, composée entre autres de petits nazillons haineux et d'oligarques avides de pouvoir et d'argent facile.

L'arrivée de ce conglomérat soutenu par l'occident est vu par les populations russophones avec méfiance. Les bandéristes et autres nazillons de la sous-culture ne sont pas des gens portant dans leur cœur leur concitoyen russophone et chez ces derniers ces nostalgiques du massacre de masse, qu'il s'agisse de Juif, de Russe etc sont encore dans toutes les mémoires dans le Donbass.

Malheureusement ce qui devait arriver arriva. Le pseudo nouveau président ukrainien promulgue un décret interdisant la langue russe en Ukraine ! La population russophone s'inquiète de plus en plus et dans certaines villes, des manifestants antiMaïdan sortent dans les rues contre la nouvelle marionnette installée par Washington et ses complices. C'est l'engrenage et au bout de quelques semaines, face à la répression aveugle, les enlèvements perpétrés par le s.b.u, la police secrète ukrainienne, les premiers actes de torture, les premiers meurtres, le feu est définitivement mis aux poudres par la junte de Kiev. Les premiers échanges de tirs ont lieu et viendront ensuite l'artillerie et l'aviation ukrainienne pour essayer de mater la population civile qui rentre en rébellion contre le régime de Kiev.

Les premiers combats ont lieu à Slaviansk entre une poignée de résistants et l'artillerie, l'aviation et les unités blindées et motorisées ukrainiennes.

Avec l'occupation par l'armée ukrainienne de Slaviansk, la guerre se déplace de plus en plus vers l'est et arrive à Donetsk et Lougansk au mois de mai 2014. Les premiers bombardements aériens se déroulent en particulier à l'aéroport de Donetsk. Comme Paul Gogo le reconnaîtra lui-même (journaliste pro-Kiev, faisant des piges pour libération entre autres), les hélicoptères entrent aussi en action et mitraillent des civils dans la zone de l'aéroport de Donetsk.

Le massacre commence et les civils vont payer leur liberté face au régime des putschistes par leur sang.

Lors de cet été meurtrier, Gorlovka, ville située à environ 50 kilomètres au nord de Donetsk subit elle-aussi les assauts meurtriers des soudards de Kiev. Tout y passe : aviation, chars, artillerie lourde, mortier etc Du 27 au 29 juillet, à Gorlovka, 100 personnes seront blessées et 27 tués par les bombardements du régime de Kiev, dont quatre enfants. Un monument à la mémoire de toutes ses victimes, a été inauguré aujourd'hui par les autorités de la ville de Gorlovka.

https://dan-news.info/obschestvo/v-gorlovke-v-tretyu-godovshhinu-so-dnya-nachala-obstrelov-goroda-otkryli-memorial-pogibshim-zhitelyam.html

 

En ce dimanche 27 juillet 2014, Kristina, son mari et leur fille de 10 mois Keira, profitant d'une courte, trop courte accalmie, partent se dégourdir les jambes dans un des parcs de la ville. Effectivement, cette innocente famille est sur le départ, car le lendemain, elle quittera la ville de Gorlovka pour mettre leur fille à l'abri des bombes et de la haine mortifère du nouveau régime en place à Kiev.

Malheureusement cette accalmie fut brève, trop brève, et un bombardement de Grad (lance-roquette multiple) fauchera pour l'éternité cette jeune maman et sa famille.

Elle avait 23 ans, Keira 10 mois...

Je n'ai pas oublié...

Sébastien Hairon, volontaire bénévole et indépendant à Donetsk (DNR)

Mon blog consacré au Donbass

http://peupleslibres-nouvelle-russie.blogspot.com/

 

 

Documents joints à cet article

Je n'ai pas oublié... Je n'ai pas oublié... Je n'ai pas oublié... Je n'ai pas oublié...

Moyenne des avis sur cet article :  4.83/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • pallas 28 juillet 16:02

    Les ténèbres est le chef lieu ici.

    C’est pour sa que personne ne peut répondre à votre article.

    La France rentre en guerre civil et sa sera pire que l’Ukraine, dépassant votre imagination.

    L’Enfer n’a pas de frontières.

    J’en suis sincèrement désolé ........

    Salut


    • Hairon Hairon 28 juillet 22:22

      @pallas

      J’espère que vous ne subirez pas cette horreur...

    • anna anna 28 juillet 17:16

      Après sa mort, Kristina fut appelé « La Madonne de Gorlovka ». Les photos de son corps a coté du corps de sa fille a fait le tour de tous nos réseaux sociaux et médias. 

      On peut les trouver en tapant ces mots clefs...
       Vous ne les montrez pas, car selon les lois françaises on ne montre pas des images dégradants d’enfants. 
      En France on reste dans la « dignité » ...



      • pallas 28 juillet 18:04

        @anna

        Sincèrement désolé .....

        Mes condoléances .....

        Je retourne dans les ténèbres .....

        Cordialement


      • Hairon Hairon 28 juillet 22:27

        @anna
        Je connais trop les images de la mort de Kristina et Keira. Je ne voulais pas les remettre dans mon article car je ne supporte plus ces images ! La mort de cette femme et de sa fille ont changé à tout jamais ma vie...c’est après cette vision d’horreur que j’ai su que je ne resterais pas en France et que je rejoindrais ce peuple dans sa lutte contre la junte de Kiev. Ce fut chose faite en octobre 2015...


      • anna anna 29 juillet 08:10

        @Hairon
        Je comprends très bien votre colère . Il y a eu d’autres cas aussi symboliques que la mort de Kristina, qui ont été passés volontairement sous silence en France. Il y a eu le massacre dans la maison des Syndicats a Odessa, il y a eu « une femme en rouge » qui avait ses deux jambes arrachés devant la mairie de Slaviansk...


      • bonalors 29 juillet 00:20

        tiens encore un meurtre beni par Hollande, Macron et tous ceux qui ont vote pour lui bravo les gars on se rappellera de vous


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès