• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Je n’aime pas les anglais

Je n’aime pas les anglais

Je n'aime pas les anglais. Normal, je suis Normand.
Je n'aime pas les anglais. Normal, j'ai pratiqué le rugby.
Je n'aime pas les anglais. Normal, je n'apprécie guère les impérialistes.
Je n'aime pas les anglais. Normal, je suis fondamentalement pro-européen.

Les Normands sont le seul peuple à avoir conquis cette petite île. Eh oui, en vérité, l’Angleterre appartient au Duché de Normandie depuis la victoire de Guillaume le Conquérant, Duc de Normandie et roi d' Angleterre, le 14 octobre 1066 lors de la bataille d'Hastings.

Les anglais, soi-disant inventeurs du fair-play, ne le pratiquent réellement que quant ils gagnent.

De l'inde à l'Irlande en passant par tous les autres membres de l'empire, on en finirait pas de si l'on devait raconter toutes les horreurs commises par la soldatesque anglaise.

L'Europe se meurt de l’isolationnisme anglo-thatchérien. C'est une épine dans le pied de l'Europe où pourtant la Grande Bretagne y a toute sa place. Qu'ils sortent de l'Europe et l'on verra l'avenir de la Livre, malgré le soutien des américains.

Bien évidemment, je n'oublie pas le million de morts du Royaume-Uni lors de la première guerre mondiale, ni les pertes durant la seconde même si sauver la France c'était aussi et surtout sauver l'Angleterre.

Je pourrai me résoudre à considérer que le bon équilibre le mauvais dans ce pays mais ce serait sans compter que je méprise un peuple qui a ignoré, rejeté, abandonné et conduit au suicide l'un des plus grand génie de son époque, privant ainsi le monde de l'immense créativité qu'il aurait encore pu déployer.

Et pourquoi, pour convenir au puritanisme anglo-saxon, ce système de pensée renfermé et dénaturé par une hypocrisie coupable servant, entre autre à passer sous silence l'homosexualité largement en vogue dans les collèges de la « haute société ».

 

Ce génie a aussi été était l'un des héros de guerre les plus méconnus ; il s'agit, vous l'aurez reconnu d'Alan Turing, l'homme qui a cassé le code secret de la machine à coder Enigma utilisée par les armées allemandes pour coder tout leurs messages.

Les analyses les plus récentes disent qu'il a ainsi réduit la durée de la guerre de deux années et économisé 15 millions de morts supplémentaires.

 

Alors, non content d'avoir caché cet exploit pour de sordides raisons d’espionnage durant la guerre froide, ce peuple magnifique l'a collé au pilori pour ses convictions sexuelles « indécentes » sur la base d'une loi datant de 1885.

Et il aura fallu attendre 2013 pour que leur potiche encouronnée le gracie à titre posthume.

Alors, non, décidément, même si nous français, dont l'Histoire montre que nous n'avons pas de leçon de justice à donner à quiconque, je n'aime les anglais.


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • NEMO M de Sourcessure 28 mars 2016 09:31

    Les goûts et les couleurs...

    Noël Mamère, lui, il aime pas Poutine !
    On peut rien y faire...

    • Montdragon Montdragon 28 mars 2016 10:58

      Le million de morts de la Première....sacrifiés par le général Haig surtout, de la bonne viande à teuton.


      • Etbendidon 28 mars 2016 11:16

        Et vous nous faites un article pour dire ça ?
        Y a rien d’autre en modé (à part les artcles cocos) ?
         smiley
        Moi j’aime bien les PUBS anglais : conviviaux, belle déco et bonnes bières
        tiens j’vais faire un nartic pour dire ça
         smiley


        • Fergus Fergus 28 mars 2016 11:37

          Bonjour, Fulcanelli

          Vous avez oublié de préciser que l’histoire de Turing a été racontée dans un excellent film d’Andrew Hodges : « The imitation game ». Un petit bijou cinématographique. A voir absolument !


          • Abou Antoun Abou Antoun 28 mars 2016 11:43

            @Fergus
            Bonjour,
            Sur le plan théorique pur Turing est également le père d’un concept informatique « la machine de Turing »  ; certains résultats établissent le lien avec la notion de calculabilité.


          • Abou Antoun Abou Antoun 28 mars 2016 11:39

            Article sans intérêt !
            Vous avez de la chance qu’il n’y ai pas de ligue pour défendre les Brits, vous auriez titré « j’aime pas les Arabes », ou« j’aime pas les Noirs » ou « j’aime pas les Juifs », et c’était le début des emmerdes.
            Aujourd’hui il reste quelques peuples que vous avez officiellement pas le droit d’aimer, les Brits, ça passe encore.


            • Abou Antoun Abou Antoun 28 mars 2016 12:19

              Aujourd’hui il reste quelques peuples que vous avez officiellement pas le droit d’aimer
              Affreuse faute de logique lire :
              Aujourd’hui il reste quelques peuples que vous avez officiellement  le droit de ne pas aimer.


            • franck milo franck milo 28 mars 2016 11:47


              les jeux de mots laids sont pour les gens bêtes.


              • jamjam 28 mars 2016 14:31

                quant aux gambettes ...


              • jamjam 28 mars 2016 12:00

                Intéressant.

                J’ai longtemps envisagé d’écrire un livre sur les « Barbares éternels », c’est-à-dire le pillage du monde par les anglo-saxons depuis qu’ils ont conquis l’Angleterre après 300 après JC. Je pense qu’on ne peut pas trouver pire.
                Mais c’est une telle tâche...
                Ceci dit, c’est comme toujours, on trouve chez eux de bons éléments aussi.

                • tf1Groupie 28 mars 2016 12:32

                  Et puis les Anglais n’ont pas eu la chance d’avoir un visionnaire et héros comme notre Pétain...


                  • chantecler chantecler 29 mars 2016 07:30

                    @tf1Groupie
                    Euh, là c’est délicat d’en parler ...
                    Parce que par exemple les panzers allemands et leurs avions ont eu du mal à envahir l’Angleterre .
                    Et que les Français, Hollandais et Belges les ont reçu directs dans la poire en 1940...
                    Et si des troupes françaises ne s’étaient pas sacrifiées dans la région de Dunkerque, les English auraient davantage de mal à sauver leurs fesses pour retraverser le Channel .
                    D’autre part il y aurait beaucoup à dire sur W. Churchill , son passé mais qui était beaucoup mieux placé qu’un Ch. De Gaulle pour s’imposer .
                    Ses prédécesseurs ne valaient pas plus que les nôtres dans le genre faux cul .
                    Ceux qui ont signé les accords de Munich par exemple : entre un Daladier et un Chamberlain , il y a de quoi largement hésiter , d’autant que le RU n’a jamais été envahi : c’est plutôt le contraire ...
                    https://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_de_Munich
                    Notre pays était vaincu ,écrasé , à plat , livré à l’Allemagne nazie qui l’a bouffé tout cru : fric, ressources , main d’oeuvre, usines et juifs ...
                    Les conditions de l’armistice ont été à la mesure du désastre .
                    Mais au moins nous avons échappé à une répétition de la guerre 14 de ses massacres et des ses destructions.
                    Mais notre pays , nos troupes ont donc été ratatinés par les armées nazies qui s’étaient faites la main ailleurs,et bien avant : en Espagne entre autre ( Guernica ) : blindés, aviation ,marine et infanterie faut bien le reconnaître .
                    Certes nous avions mis en place à grands frais une défense totalement géniale , incomparable et très : la ligne Maginot , un plateau d’Albion avant l’heure ,qui sert aujourd’hui à entreposer nos surplus de pinard , réputée infranchissable pour les bigorneaux et sur le papier , mais qui souffrait de quelques faiblesses , lacunes oublis et illogismes notamment du coté de la frontière belge théoriquement neutre .
                    Je passerai sur les Ardennes qui nous ont trahis .
                    .....
                    Ce commentaire n’est en rien une défense de Philippe Pétain , le maréchal nous voilà ,issu de Verdun et de l’extrême droite antirépublicaine , d’entre les deux guerres et de son sordide régime l’ état français qui a aboli derechef la république et qui s’est si bien entendu avec ce joyeux drille d’ Adolf pour nous imposer son TFP ( je cherche les jeunes décoder ce sigle )
                    ....
                    Mais bah, après le front populaire et ces classes laborieuses qui ont eu le culot d’inquiéter la bourgeoisie , de réclamer des W.E , des congés payés , le droit d’emprunter nos routes , de rouler en tandem, de faire du camping de se baigner dans nos rivières et d’occuper les usines pour y danser fallait bien remettre de l’ordre dans tout ça .

                    La « douce France » c’était un tube de Charles Trenet .
                    C’était pas forcément la réalité .
                    Tout au moins pas pour tous !


                  • bakerstreet bakerstreet 28 mars 2016 12:41

                    Au concours de l’article le plus con, celui-ci mériterait la palme, au moins un encouragement.

                    Qui est l’auteur ? Pas un génie méconnu en tout cas. Un vieil anar nous dit-il de lui ?...Alors l’anarchie est tombée bien bas, dans la fosse à purin !
                    La théière nous dirait-il. 
                    Mais qu’est ce ce décrypteur de Turing vient faire dans ce sous-marin pas très jaune ?
                    Il faudrait une machine à décrypter. 
                    On se contentera de la machine à café pour reprendre une tasse. 
                    « Help ! » Comme dirait le fab four !


                    • Abou Antoun Abou Antoun 28 mars 2016 19:04

                      @bakerstreet
                      Au concours de l’article le plus con, celui-ci mériterait la palme, au moins un encouragement.
                      Va pour un premier accessit. Sur AV c’est comme en politique française on croit toujours atteindre le fond, mais non ..


                    • L'enfoiré L’enfoiré 28 mars 2016 19:06

                      @bakerstreet alias « rue du boulanger »


                       Yes, indeed, this article can be a genious bullshit.
                       Let us talk together in english to give him an english lesson.
                        Tea for two and two for tea. smiley
                       He’s not completely unknowing the country 
                       He is talking about Alan Turing, the one who was giving the idea of an Apple to Steve Jobs for his company.
                       He’s only to adapt the english life’s realities to compare it with what’s happening in France.
                       
                        .

                    • rocla+ rocla+ 28 mars 2016 19:20

                      @bakerstreet


                      Quand l’ anarchie le commentateur déguste ...

                    • izarn izarn 28 mars 2016 12:41

                      Soyons logique : Si vous n’aimez pas les anglais, donc vous n’aimez pas Turing, puisqu’il est anglais ?


                      • tf1Groupie 28 mars 2016 12:45

                        @izarn

                        Excellent.


                      • non667 28 mars 2016 13:05

                        moi j’aime pas les anglais parcequ’ils ont brulé jeanne d’arc !  smiley smiley smiley


                        • Donbar 28 mars 2016 13:47

                          L’auteur se dit « Grand faiseur de jeux de mots laids pas toujours mauvés ». Un jeu de mot sûrement très subtil. Qui saurait nous le décrypter ?


                          • Arnes Arnes 28 mars 2016 14:19

                            J’aime bien les anglais, normal, d’origine protestante je n’oublie pas l’accueil fraternel fait à mes coreligionnaires après 1685 quand ce répugnant potentat louis XIV a supprimé l’édit de Nantes.

                            J’aime bien les anglais, normal, leur rugby est superbe.
                            J’aime bien les anglais, normal, ils ont décolonisé plus proprement que nos pitoyables politiciens de la 4ieme république.


                            • franc tireur 28 mars 2016 20:49

                              @Arnes


                              ils ont décolonisé plus proprement que nos pitoyables politiciens de la 4ième république

                              Et c’est ce qui a fait la différence . Les anglais furent les plus absolus et féroces colonisateurs ,d’une sauvagerie hors norme ( ils s’amusaient a scalper les autochtones amerindiens, ceux ci reproduisant parfois ce geste qu’hollywood leur attribua a tord) .Leur colonisation fut basée sur le peuplement la ou les francais,peuple paysan , restaient bien au chaud sur leurs terres(l’Algérie reste une relative exception et authentique erreur,meme si les colons furent surtout des corses,alsaciens bretons et espagnols)
                              Mais c’est pourtant la France qui bat sa couple depuis un demi siècle et demeure l’objet du ressentiment des anciens colonisés. Parce qu’elle a s’est accrochée a ses bouts de terre .


                            • Arnes Arnes 28 mars 2016 21:35

                              @franc tireur


                              Pendant que les anglais négociaient l’indépendance de l’inde en 1946, les français arque boutés sur leur empire pour effacer la honte de la débâcle massacraient 80000 malgaches, des dizaines de milliers d’« indigènes » à Sétif et démarraient la guerre d’Indochine pour enchaîner aussitôt sur le guerre d’Algérie. Où est la sauvagerie et le bêtise absurde ? 

                            • franc tireur 28 mars 2016 22:19

                              @Arnes

                              oui notre decolonisation fut lamentable, car sur la défensive.
                              mais en matière de colonisation il y avait pire que nous, c’est tout ce que je dis.

                            • lejuleslezard (---.---.84.207) 28 mars 2016 15:32

                              l’antagonisme anglo français est peut être les deux face d’une même pièce. je m’explique. au lendemain de la guerre de cent ans, les 2 belligérants sont devenue des nations a part entière. alors qu’avant elles n’étaient qu’un ramassis d’intérêt de seigneurs de la guerre. 

                              l’Angleterre « inventait » l’habeas corpus " qui limitait le pouvoir royal. tout doucement nous allions vers le pouvoir indépendant de la City. avec une châtre royale qui allait mener vers une royauté constitutionnelle.
                              En France tout le contraire concentration du pouvoir entre les mains royale qui allait mener a l’absolutisme de louis XIV avec le pendant de l’habeas corpus : les droits de l’homme de 89
                              en France nous allions vers une nation laic qui ne reconnait pas les races humaines. il n’existe que citoyen et citoyennes. la religion d’état n’existe pas nous sommes laïc. l’Angleterre ne reconnait que les communauté et elle est sous religion d’état l’anglicanisme.
                              il serait interressant de comparer le colonialisme anglais au colonialisme français.
                              la guerre de 100 ans ne se terminera jamais. la preuve les angloricains bousille tous les regimes laic au moyen orient et de par le monde en tant qu’anglican il ne peuvent pas supporter ce régime qu’ils ont tendance a prendre pour du communisme ou je ne sais quoi. il essaie de bousiller le laïcisme en France en le dénigrant et en lui faisant dire n’apporte quoi ( voir Charlie)
                              a la solidarité a la française il est proposé la guerre de tous contre tous et chacun pour soi a l’anglo saxonne ....
                              bref 2 conceptions antagoniste du monde qui du point de vue philosophique sont parfaitement cohérent voir complémentaire..

                              • Abou Antoun Abou Antoun 28 mars 2016 19:02

                                @lejuleslezard
                                avec une châtre royale
                                Pas très pratique pour assurer la lignée.


                              • lejuleslezard (---.---.4.81) 29 mars 2016 02:49

                                @Abou Antoun

                                 merci vous avez rectifier de vs meme

                              • bakerstreet bakerstreet 28 mars 2016 16:04

                                La France et l’Angleterre sont les deux meilleurs ennemis du monde. 

                                Tout le monde sait cela depuis la guerre de 100 ans, et les empires coloniaux. C’est à vous dégoutter de coloniser un pays, quand le corps expéditionnaire envoyé revient 300 ans plus tard vous tailler des croupières. 
                                Les deux pays se sont battus pour la suprématie de leur langue, de leur conception de la culture. 
                                « Mais honni qui mal y pense ! »
                                On se consolera en pensant que 40% des mots anglais sont d’origine française. C’est à se demander pourquoi on est si mauvais en anglais ; j’allais dire en français !
                                And last but not least, le mieux c’est de s’en foutre, de prendre le mieux dans chaque pays, plutôt que le pire.

                                • Christian 28 mars 2016 16:58

                                  Vous saviez que les Anglais aiment aussi Jeanne d’Arc, pour la simple raison qu’elle leur a montré qu’il leur valait mieux rester sur leur île plutôt que sur le continent. Ce n’est pas l’histoire de la Seconde Guerre mondiale qui le contredira


                                  • Xenozoid Xenozoid 28 mars 2016 17:30

                                    i do not know where to begin.....

                                    Allez for the fun of it FUCK YOU,merde a la fin,MerdeMERDE,MERDE,les cons n’ont pas besoin de grammaire....fuck you merde merde,ma, qué passa ?
                                    ....rien.....

                                    • L'enfoiré L’enfoiré 28 mars 2016 18:51

                                      Fulcanelli bonjour,


                                       Je me suis bien marré à la lecture de ce billet.
                                       Surtout au sujet des raisons de cette appréciation de l’esprit anglais.
                                       J’ai bien connu Londres et Birmingham.
                                       Pendant quelques années j’ai un chef très British.
                                       L’humour anglais, tout comme le nôtre, est très différent. 
                                       Les Monte Piton ne sont qu’un exemple.
                                       Aujourd’hui, vivre à Londres est devenu très cher.
                                       Enfin, tout dépend de ce qu’on appelle Londres. 
                                       La ville est immense en étendue. 1570 km2.
                                       8,5 millions d’habitants. 5400 par km2.
                                       Tout comme Los Angeles, on sait quand on entre mais pas quand on en sort. 
                                       Survoler la ville, pour atterrir à Heathrow demande du temps. 
                                       Mon premier billet : Vertiges d’une société dynamique" date de 2007.
                                       Tout doit avoir changé dans cette ville.
                                       Faudra que j’y retourne un jour
                                       Elisabeth II, la Reine qui a tout connu. Qui a rencontré tous les grands de la terre, presque tous vos présidents et qui a un humour .

                                       Ma question est : parlez-vous l’anglais ou êtes-vous monolingue ? 
                                       La raison du fait que vous n’aimez pas est peut-être limité à cela.
                                       Allez Frogies, je vous aime bien... smiley
                                       .
                                        

                                      • COVADONGA722 COVADONGA722 28 mars 2016 19:23

                                         moi j’envie les anglo-saxons , j’aurais bien aimé qu’ils soient les colonisateurs du Maghreb, nos ennuis seraient a la hauteur de ceux posés par les restes d’amérindiens ...


                                        • L'enfoiré L’enfoiré 29 mars 2016 12:47

                                          @Porcu Nustrale,


                                           Il faudrait peut-être aussi relire ce qu’a été la personnalité de l’Amiral Horaito Nelson.et ce qu’a été l’Invincible Armada à la bataille de Trafalgar.
                                           Tout est dans la tête....et pas uniquement dans les muscles.

                                        • lejuleslezard (---.---.4.81) 29 mars 2016 19:16

                                          @L’enfoiré


                                          L’Invincible Armada (en espagnol Grande y Felicísima Armada« la grande et très heureuse flotte ») est, en 1588, le nom de la flotte d’invasion armée espagnole à destination de l’Angleterre.
                                          La bataille de Trafalgar oppose le 21 octobre 1805 la flotte franco-espagnole sous les ordres du vice-amiral Villeneuve, à la flotte britannique commandée par le vice admiral Nelson
                                          «  l’Invincible Armada à la bataille de Trafalgar » n’a jamais existé : il s’agit de 2 batailles differente


                                        • franc tireur 28 mars 2016 21:01

                                          Les anglais ont gagné faut vous y faire . La mondialisation c’est la leur, les 3/4 de la planète parlent leur langue et se sont rangés a leur modèle de développement (commerce). Ah si cet imbécile de Louis XV, entouré d’une Cour etrangère, n’avait pas vendu la Louisianne ( 2/3 de l’actuel territoire us) ..

                                          La différence historique avec les britanniques, et qui est toujours aussi vraie, c’est le patriotisme de leurs élites la ou les notres ont regulièrement trahit leur pays , et avec une désinvolture éffarante .Cette constante inexplicable ne peut pas toujours etre rattrapée par l"emergence de grands personnages ( Jeanne d’Arc, Saint Louis,Francois Ier,Henri IV, Napoléon,De Gaulle).
                                          D’ou notre malaise depuis des décénnies la ou nos voisins semblent bien vivre leur époque , tournés vers l’avenir.

                                          Marie Francois Bechtel, ancienne directrice de l’ENA : Les élites francaises ont honte de la France

                                          Eclairante interview dans Marianne 

                                          De sa fréquentation des politiques à celle des élèves des grandes écoles, elle a rapporté de nombreuses anecdotes édifiantes.

                                          Face à ça, dans cette période de crise, en France, le peuple se replie sur la nation, et comme on lui interdit d’être fier de son pays, qu’à longueur d’émission de télévision on lui explique que la France est une nation rance et sur le déclin, il prend le mauvais chemin, une mauvaise direction. Tous ces petits messieurs font le jeu du Front national.

                                          Vous venez d’affirmer dans un entretien publié dans l’Expansion que « la spécificité française tient surtout à la détestation des élites envers la nation ». Pouvez-vous préciser cette pensée et la justifier par quelques exemples ?

                                          C’est une idée qui me poursuit depuis assez longtemps. Je me souviens l’avoir soutenue pour la première fois dans un entretien accordé à Joseph Macé-Scaron dans le Figaro fin 2000. Je lui avais dit que j’étais très frappée de voir à quel point les élites britanniques étaient fières de leur nation. Aujourd’hui, pour moi, c’est plus que jamais un constat absolu et évident. Les élites françaises ont honte de la France, ce qui n’empêche qu’elles peuvent avoir un comportement extrêmement arrogant, même si cela peut paraître paradoxal. […]

                                          Autre exemple qui m’a été raconté de première main et qui illustre ce mélange de déni et d’arrogance. Dans les négociations européennes de 1997 à 1999, en vue de la conclusion du traité de Nice, Pierre Moscovici, alors ministre délégué aux Affaires européennes, avait traité les petits pays avec une morgue incroyable, coupant la parole aux uns, leur demandant d’abréger leur discours, exigeant que le représentant de la Belgique se taise.

                                          C’est ce même Pierre Moscovici, toute son action le démontre, qui est persuadé que la nation française a disparu, que nous sommes devenus une région de la grande nébuleuse libérale et atlantisée.

                                          Aucune partie de nos élites ne trouve grâce à vos yeux ?

                                          Je n’ai aucune admiration pour la grande majorité des élites économiques, mais je pense qu’il y a des exceptions. Ainsi, par exemple, Jean-Louis Beffa, l’ancien patron de Saint-Gobain, me semble avoir encore une conscience nationale. En revanche, ce n’est pas du côté des banques qu’il faut chercher. L’épargne française est énorme, 17 % du revenu… Qu’en font-elles ? Rien, ou plutôt rien d’utile à notre pays. […]

                                          Généralement, les hauts fonctionnaires partagent l’idéal européiste angélique et vertueux. Ils ont tous appris que « l’Europe est notre avenir ». Sur ce sujet, leur esprit critique est assez peu développé. Ils pensent tous que la France est une affaire dépassée.

                                          Pour conclure, avec de tels propos, ne craignez-vous pas de rejoindre les intellectuels et politiques qui ont été qualifiés de « néocons » par l’hebdomadaire le Point ? Méfiez-vous, vous vous retrouvez en compagnie de Marine Le Pen…

                                          Oublions le ridicule inventaire du Point. Je pense que, si l’on avait davantage écouté Jean-Pierre Chevènement, mieux, si on l’avait élu en 2002, on verrait aujourd’hui ce qu’est la différence entre une conception ouverte, généreuse et patriotique de la nation et le repli frileux, pour ne pas dire infantile, sur des valeurs régressives. Le problème aujourd’hui est de faire comprendre aux Français que la nation bien comprise est source de modernité, non de repliement : mais comment le leur faire comprendre alors que, à gauche comme à droite, l’Europe telle qu’elle dérive est devenue « la grande illusion » ?



                                          • lejuleslezard (---.---.4.81) 29 mars 2016 02:05

                                            @franc tireur

                                            entièrement d’accord avec vous. mais ce malaise des français vis a vis d’eux même d’ou vient il ?
                                            n’oublions pas nous sommes en guerre psychologique les angloricains font tout pour que les français se dénigrent eux même. vieux réflexe des colonisateurs que feriez vous sans nous qui sommes vos maître
                                            « comme me l’a dit un jour un sous secrétaire d’état a la défense : les gouvernements européens sont a nos ordres nous les payons et nous en sommes propriétaire. » Paul Craig Roberts 
                                            voir également les young leaders

                                          • L'enfoiré L’enfoiré 29 mars 2016 13:32

                                            @franc tireur,


                                             Et oui... bien résumé.
                                             Ce n’est pas uniquement en Louisiane.
                                             Il y a aussi l’épisode au Canada, que Marine Lepen qualifie de bizounours aujourd’hui et qui croyait qu’elle allait y être la bienvenue avec son message d’élimination de tout ce qui n’est pas bleu-blanc-rouge..
                                             Les Anglais, les Américains ont quelque chose que les pays latins n’ont pas : le pragmatisme.
                                             Quand ils sont en échec, ils ne se lamentent pas trop en changeant de cap de quelques degrés. 
                                             Ils changent de politique du tout au tout à 180°.
                                             L’histoire de l’Angleterre est aussi longue et importante que l’histoire française.
                                             L’histoire américaine, elle est très courte, et ils la conservent comme un patrimoine.
                                             Allez un jour à Saint Augustine en Floride et vous comprendrez à quel point elle est importante. 

                                          • Yohan Yohan 28 mars 2016 22:20

                                            Les anglais sont pourtant moins cons que les français, ça doit être cela qui vous gêne...


                                            • Dantès (---.---.195.191) 28 mars 2016 23:44

                                              La perfide albion, je la vomis. Et en plus elle est sur toutes les lèvres ces derniers temps puisqu’elle alloue une bonne part de son budget pour redorer son blason à l’étranger et faire parler d’elle ; preuve de plus s’il en fallait de sa vision superficielle et obtue de l’homme et de sa destinée.

                                              Manipulation et perfidie sont ses mots d’ordre, soeur des boches et commanditaire de tout ce qui est médiocre, on la voit souvent derrière les coups tordus, à y preparer sournoisement le terrain. Manipulation de la finance et des institutions financières, attribution de cotations défavorables à ses adversaires géopolitiques, déstabilisation des alliés de ses adversaires, diabolisation par ses chaines de désinformation, assasinats par ses services secrets, et j’en passé...

                                              Maintenant que l’effondrement de l’empire ’ricain est au seuil, elle veut amèrement reprendre ce qu’elle lui a céder. Qu’elle crève, cette mère du vice et que ne subsistent que les altruistes et les hommes éclairés !


                                              • L'enfoiré L’enfoiré 29 mars 2016 13:21

                                                @Dantès,


                                                 Là, je commence à comprendre que certains disent « La France est un beau pays, mais c’est dommage qu’il y a tant de Français... » .
                                                 Quand j’ai entendu cela je n’étais pas d’accord, car des cons et des génies il en existe partout et que ce n’est pas par un échantillon même choisi que l’on peut qualifier une nation en entier.
                                                 smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès