• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Je suis une capitaliste

Je suis une capitaliste

La candidate démocrate à la présidentielle américaine, la sénatrice du Massachusetts, Elizabeth Warren, appelle à la révolution.

Avec sa proposition d’une taxe sur la fortune, elle s’attire les faveurs du public et les foudres de quelques milliardaires outragés. Profondément blessé, le gestionnaire de « Hedge Funds » Leon Cooperman a littéralement fondu en larmes lors d’une interview sur la chaîne de télévision CNBC le 4 novembre dernier.

Il est vrai, les temps sont durs pour les riches et le peuple gronde. Tout réformiste qu’elle est, professeure Warren a dédié sa vie au domptage du capitalisme sauvage. Une mesurette populaire de plus calmera la « vox populi » et finira par sécher les larmes de « Leon Cooperman ».

Selon des calculs des économistes français Emmanuel Saez et Gabriel Zucman de l’université de Berkeley CA, des experts en matière de redistribution des richesses, qui, par ailleurs, travaillent étroitement avec l’économiste français Thomas Piketty, pour sa part également plutôt un réformiste, trouvant les écrits de Karl Marx « pas très intéressants », la taxe, proposée par la sénatrice Warren, toucherait 0,1% des contribuables américains, ou 75'000 ménages, et rapporterait tout de même la somme de 2'750 milliards USD, quatre fois le budget miliaire annuel, sur une période de dix ans. 

Lors du « Presidential Forum on Environmental Justice », organisé par l’ONG « National Black Caucus of State Legislators » sur le campus de l’Université de Caroline du Sud, la journaliste indépendante Amy Goodman, pose la question qui tue : « De nombreux activistes écologistes disent qu’un système économique basé sur la croissance est en contradiction avec la protection de l’environnement. « Comment gérez-vous cette dichotomie ? »

Réponse : « Tout d’abord, je tiens à faire une nette distinction entre ma candidature et celle du sénateur Sanders. Moi, je suis une capitaliste et une adepte du libre marché, tandis que mon adversaire est un socialiste. » Voilà qui rassurera Wall Street.

La suite de l’argumentaire se présente comme un manuel de la « Harvard Business School » : « Le libre marché nous a apporté, et continue à nous apporter, l’innovation et la créativité dont notre économie a besoin. Il nous apportera également l’énergie non polluante. Mais, un marché sans règles c’est du vol. Quand les multinationales trichent, c’est que le marché ne fonctionne pas de façon ordonnée. »

« J’ai dédié l’entier de ma carrière à la régulation des marchés financiers, notamment en tant qu’instigatrice de l’office « Consumer Financial Protection Bureau » » (mis en place par l’administration Obama, dans le cadre de la loi « Dodd-Frank » « Dodd-Frank Wall Street Reform and Consumer Protection Act » suite au crash financier de 2008) « à cause duquel des millions d’américains ont été expulsé de leurs maisons par la faute de banques peu scrupuleuses qui, du même coup, avaient mis en péril toute notre économie ».

Au sujet de la régulation des marchés financiers et la fameuse loi « Dodd-Frank », on notera qu’actuellement, onze ans après la crise, certaines banques sont à nouveau à court de liquidités. Pour cette raison, depuis à peu près deux mois, la Réserve Fédérale, la banque centrale américaine, continue à injecter, dans le système financier, à l’aide de la création monétaire, des centaines de milliards de USD pour éviter un nouvel effondrement. Jusqu’à quand ? On ne sait pas trop.

Quant à « l’innovation et la créativité du libre marché » si chères à Mrs. Warren, on pourrait méditer un bref instant sur l’analyse du linguiste Noam Chomsky, professeur au MIT (Massachusetts Institute of Technology), qui a la fâcheuse habitude de déconstruire le rêve américain. « Les avancées technologiques majeures du vingtième siècle ont été financées par les pouvoirs publics, avec de l’argent public, dans le cas des Etats-Unis, par le Pentagone ».

Sans grande surprise, l’économiste marxiste Richard D. Wolff qualifie l’argumentaire de la professeure Warren de « silly ».

Issu du féodalisme, l’existence du capitalisme date d’environ 300 ans et pendant ces 300 ans, chaque décennie, à peu près, le système subit une crise plus ou moins aigue, crises dues à la surproduction inhérente, engendrant la spéculation. 

La plus grave d’entre elles, précurseur de la Seconde Guerre mondiale, causant la plus importante dépression du 20ème siècle, marqua l’entrée dans l’histoire du capitalisme du 32ème président des Etats-Unis, Franklin Delano Roosevelt, seul président à être réélu à trois reprises.

Issu d’une famille richissime de descendance hollandaise, FDR entama, sous l’impulsion de son épouse Eleanor, le premier programme de sécurité sociale dont avaient bénéficié les américains à ce jour, financé par les milliardaires du pays, connu sous le nom de « New Deal », l’épouvantail qu’agita le président devant ses pairs, s’appelant « Révolution bolchévique ».

Quarante ans plus tard la revanche des riches arriva avec la présidence de Ronald Reagan qui à, ce jour, s’attellent au démantèlement de l’héritage du président le plus populaire de l’histoire américaine.

Il est alors compréhensible que Richard Wolff s’exclame, en entendant parler Elizabeth Warren : « We have been there ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • egos 18 novembre 11:16

    Du progrès et du relativisme en économie.

    La France fait partie d’une courte liste de nations qui financent abondamment toutes sortes d’activités (la recherche, les entreprises, l’exception culturelle, la santé, l’éducation, le social, l’agriculture, les élus, les édifices publics, le Sénat, l’AN, la presse, les instituts de sondage, les spectacles de corrida ...) et en ponctionnent proportionnellement autant d’autres.

    Il y a bien, çà et là, quelques avancées technologiques ou scientifiques majeures de réalisées (médecine, sciences administratives et fiscales, répression policière),

    le drame national tient à ce que ces innovations soient ignorées du public, mal relayées par la presse, voire rejetées par le public ou les électeurs


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 novembre 11:28

      @egos
      Et vous proposez de privatiser la recherche, l’exception culturelle, la santé, l’éducation, le social, les élus, les édifices publics, le Sénat, et l’ Assemblée nationale ??

      Les libertariens sont favorables à tout privatiser, sauf les ministères régaliens, police, armée, justice, mais c’est la première fois que je lis qu’ils faut privatiser les élus, le Sénat et l’Assemblée nationale !

      La corruption par les lobbies, des élus ne vous semble pas suffisante ??


    • egos 18 novembre 13:26

      @Fifi Brind_acier

      Il faut parfois savoir se vouer aux évidences et à des causes défendables.

      Notre modèle politique-social économique issu du contexte international de l’après guerre (WWII, rivalité USA-USSR) est en situation d’échec,

      à l’origine (échec) chronique il en est depuis qqs décennies au stade morbide.

      La débâcle France Télécom (et le rachat précipité et ruineux de Orange), Areva, EDF, Renault, Alsthom, la disparition de PCUK, Lafarge Copée),
      les exemples foisonnent et se ramassent à la pelle, 
      c’est la saison, à chaque mois de l’année.

      N’espérez, n"espérons aucune embellie durant les années à venir sauf changement radical de cap.

      Privatiser, mais que reste-t-il à privatiser,

      les élus ?
      qui sont tous peu ou peu vendus au thèses du libéralisme et à ses colifichets multiculturalitses hypocrites, ses leurres et illusions.

      aux instances du PE, à la CE qui dictent leurs lois libérales,

      les syndicats ? ultimes cautions et co-acteurs d’un ordre corporatiste en ruine qui n’a d’autre issue que de livrer l’économie du pays à la rapacité des fonds et des flux d’investissement internationaux.

      Mi chair, mi poisson, bicéphale la classe politique nationale, l’Etat se partagent entre radicaux socialistes (coloniaux, moralisateurs, élitistes dans leur mépris des masses ouvrières, pseudo universalistes coloniaux, cédant volontiers aux sirènes de l’autorité et de la répression cf Mitterrand, Mollet, Macron, Laval ...) et une droite vaguement orléaniste, faussement bonapartiste vouée à survie par la spéculation, d’abord immobilière puis boursière et financière,
      défaitiste en diable.

      Peu de temps avec son éviction de la scène politique nationale, Jospin se félicitait du taux record des investissements internationaux en France, arguant de la qualité des infrastructures en place, son ministre de l’Education Professionnelle surenchérissait mettant en valeur la qualité des formations, la réalité se révéla plus prosaïque,

      il s’agissait d’un dépeçage de nos industries.

      Que des leaders affirmés de la Gauche, autoproclamée morale et civique au pouvoir puissent se livrer à de tels actes de duplicité ( on en peut pas les imaginer stupides au point de récuser la nature de ces rachats d’entreprises) en dit long sur l’état de décomposition de notre société.

      Quant à la Droite, est il seulement utile d’en exposer les turpitudes.

      E Macron représente la symbiose achevée des maux et des mots qui nous gouvernent,

      pour le pire en espérant le meilleur.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 novembre 20:29

      @egos
      Notre modèle politique-social— économique issu du contexte international de l’après guerre (WWII, rivalité USA-USSR) est en situation d’échec,

      C’est notre modèle social issu du CNR qui est en cause, je le comprends bien.
      Ce serait si bien, si ces abrutis de Français, accros à la solidarité nationale, acceptaient enfin de vivre comme les habitants du Bangladesh !
      Quel soulagement ce serait pour le patronat !

      Il pourrait faire de fabuleux profits, sans avoir besoin de migrants, ni de délocaliser les entreprises, et sans travailleurs détachés...
      Le tiers monde à domicile, le paradis, vous dis-je !

      En fait vous n’inventez rien, le MEDEF l’a dit bien avant vous, il en rêve depuis 1945 : «  Adieu 1945, raccrochons notre pays au monde ».

      "Denis Kessler : Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie.

      Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme…

      A y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là . Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !...etc"


    • egos 18 novembre 22:01

      @Fifi Brind_acier

      Le Medef est partie prenante à cet échec, à la fuite des capitaux sous des cieux plus hospitaliers (spéculation, délocalisations).

      Idem les banques sous étroite tutelle de l’Etat qui participent sous des formes diverses à l’évasion fiscale , au déclin industriel, recul de l’investissement dans l’appareil de production *, au carry trade, credit trading.

      Le contexte présent s’apparente à celui qui précéda le conflit (WWII),
      plus qu’aux conditions historiques de réalisation du programme CNR.

      Le maintien de l’emploi du secteur productif à des niveaux élevés, du poids relatif PIB industriel, au sein de nations telles que la Suède, Danemark, Suisse, ne parlons pas de l’Allemagne, qui ne sont pas toutes réputées pour leurs politiques ultra-libérales, devrait vous conduire à élargir votre champ d’analyse de la situation économique du pays.

      La défaite se nourrit de renoncements, de déni de réalité, d’aveuglement consenti, de marasme intellectuel,
      le plus dur, au plan économique et social est à venir,
      ce qui n’est pas une raison suffisante pour déposer les armes.

      * 1 mlds d’€ placés dans la privatisation de FDJ vont sans aucun doute redresser les décomptes de Pôle Emploi.


    • Trelawney Trelawney 19 novembre 08:35

      @egos
      Vous dites des choses vrais que le français moyen (à commencer par Fifi) ne veut pas entendre.
      Le français moyen s’arc-boute sur l’idée que malgrè sa déchéance chronique, la France reste une nation économique puissante et surtout qu’il y a encore de l’argent. Il ne veut surtout pas entendre que la conjonction des incompétences (patronat, syndicat, politique, et fonction publique) entraîne le pays et ses habitants vers les abysses.

      Laissons le rêver encore un peut, la fin n’en sera que plus douce.

      Pour ce qui est de la FDJ qui intéresse beaucoup de monde. Intéressez vous au bilan financier de société du même secteur (Casino Barrière, Partouche, CFC etc)
      Vous remarquerez que la rentabilité plus que désastreuse de ces établissements laisse entrevoir une valeur boursière et un dividende plus qu’imaginaire pour cette FDJ.
      Pigeon vous avez dit ? plus que jamais !


    • Eric F Eric F 19 novembre 09:51

      @egos
      "les élus ? qui sont tous peu ou peu vendus au thèses du libéralisme et à ses colifichets multiculturalitses hypocrites, ses leurres et illusions. aux instances du PE, à la CE qui dictent leurs lois libérales...",

      Difficile de comprendre où vous voulez en venir : dans votre premier commentaire vous reprochez l’intervention de l’état dans de multiples domaines, et là vous l’accusez de libéralisme. Alors finalement que préconisez-vous ?


    • mmbbb 19 novembre 10:23

      @egos en complement de votre argumentation que j acquiesce , Melenchon Martinez ne defendent plus les ouvriers mais luttent contre l islamophobie .
      un comble du dévoiement de l action des ces represants politiques et syndicaux .
      Les musulmans ont leur instance de representation ; Ils peuvent s exprimer 
      Quant a l extreme gauche, elle verrouille les universités qui deviennent par défaut des lieux de la pensee unique
      Finkielkraut , Agincski la femme de Jospin et récemment Hollande a Lille , n ont pu exposer leur livre ou leur these .
      Ce pays est en déconfiture 
      S en prendre aux USA , cache mal notre faiblesse Trump a dit « la France n ’est plus la France » 
      il a raison ! 


    • Aimable 19 novembre 13:39

      @Trelawney
      vous avez raison , de mon point de vue aussi , la poule aux œufs d’or qu’ils font miroiter , ne sera en réalité qu’une poule pondeuse élevée en cage ( un nouveau scandale en perspective ).


    • titi 19 novembre 15:30

      @egos
      On est dans la mouise et on s’enfonce chaque jour davantage, ce pays est foutu


    • egos 19 novembre 16:20

      @Eric F

      L’Etat intervient dans l’économie à la manière d’un actionnaire majoritaire qui pratiquerait l’ingérence, disposerait de tous les leviers de commande et se placerait en situation de conflit d’intérêts ou d’ABS.

      ie : l’affaire du Credit Lyonnais, et plus récemment le conflit dévastateur Renault-Nissan (rappelons que c’est à la suite de la décision de doubler les droits de vote de l’Etat actionnaire, attribuée à la volonté de E Macron, que les relations sont cristallisées entrainant une riposte de l’appareil d’état Nippon)

      L’affaire Renault-Nissan est riche d’enseignements (EDF, VEOLIA, le seraient aussi comme le furent un temps ELF, TOTAL, CANAL PLUS ...) notamment en raison toutes les filières de financement de partis ou personnalités politiques qui se pratique travers de filiales off shore, associations, contrats de consultants attribuées en toute opacité., ou plus simplement contrats de concession de service public.

      Le système bancaire dont les postes de présidence s’échangent régulièrement avec celui de secrétaire général de l’Elysée ou de Matignon est un autre cas école.

      La fiction de la neutralité de l’Etat et des appareils politiques, notion activement contestée avant la prise de pouvoir par le PS (dont le principal succès fut de stériliser les luttes sociales et d’introduire les préceptes néo-libéraux atlantiques en France) s’expose de nouveau à la critique de l’action politique (violence de la répression policière hors -ou sous- contrôle des GJ, collusion Justice-IGPN-Police-Ministère de l’Intérieur, dénonciations de tentatives de law-fare ..)

      L’Etat intervient structurellement à la façon d’une entité monopolistique, d’un cartel, d’un corporatisme autoritaire qui disposant de tous les leviers tenterait de contraindre, par un maquis de règlementations opaques, de relations claniques ses clients, abonnés, captifs, assujettis, sujets.

      Un autre aspcet des fonctions de l’Etat consiste à réunir les conditions juste nécessaires afin de maintenir la cohésion d’une nation, l’ordre républicain, la pérennité des institutions, une apparence de justice, un niveau de sécurité et de liberté tolérables par ses citoyens.

      Tâches dont il s’acquitte avec difficultés croissantes, une efficacité défaillante et des succès limités.
       
      Ils serait erroné de croire que les corporations, castes, réseaux qui composent l’ossature de l’Etat ne tirent aucun avantage de leurs statuts et carrières quelque soit leur dévouement, travers ou actes commis aux limites de l’éthique et aux frontières du délit.

      L’Etat est par nature « infaillible ».

      Une nation de la taille de la nôtre (démographie, économie, perspectives de croissance) confrontée à la redistribution des cartes dans un environnement géopolitique bilatéral (avec qqs apparences multilatérales) se trouve confrontée à un choix binaire :

      prendre la voie d’une démocratie participative (cela tiendrait de l’exploit mais c’est un autre sujet)

      soit la forme d’une dictature protéiforme (Europe de l’Est à l’époque des Soviets, d’inspiration mussolinienne ou Bolivienne)


    • egos 19 novembre 16:24

      @titi

      Oui mais,
      ni vous,
      ni autres.
      la défaite n’est jamais acquise.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 novembre 11:22

      Les Américains considèrent Sarkozy comme un politique « de Gauche », car il a toléré (à l’insu de son plein gré), des entreprises nationalisées, et un modèle social « soviétique »... Cf « En finir avec la Françamérique », et le rêve américain de nombreux européens..

      Les Démocrates et Dame Warren, pourraient, en plus des impôts, peut-être proposer de cesser « la guerre sans fin », et consacrer le budget du Pentagone à des projets utiles aux Américains ?

      Dans le genre : logements sociaux, Sécurité sociale, TVG, remise en états des infrastructures qui partent en quenouille, aide aux SDF, aux drogués etc

      Bon, d’accord, ce sont des idées... bolchéviques, je sors !


      • Cadoudal Cadoudal 18 novembre 11:38

        @Fifi Brind_acier
        Les démocrates aux chômage forcé faute de clients vont se mettre à aider les clodos Américains ?

        On peut toujours rêver...lol...

        De nombreuses organisations d’aide aux réfugié·es qui travaillent avec le département d’État ont dû fermer. Selon le Refugee Counil USA, cinquante-et-un programmes ont disparu depuis l’élection de Trump et quarante-et-un autres ont suspendu leurs activités faute de personnes à accueillir.

        http://www.slate.fr/story/183540/etats-unis-accueil-aucun-refugie-mois-octobre-2019

        Sinon y a ton pote Raufer qui vient d’être embauché par la reine du Danemark, les grands esprits se rejoignent...

        Xavier Raufer « le jour où ça sera des Suédois je le dirai aussi »

        https://www.youtube.com/watch?v=s5zfXMdt388&feature=youtu.be

        COPENHAGUE, Danemark (AP) – Le Danemark rétablit temporairement les contrôles aux frontières avec la Suède et intensifiera le travail de la police le long de la frontière, suite à une série de crimes et d’explosions autour de Copenhague qui, selon les autorités danoises, ont été commis par des Suédois.

        https://apnews.com/430bf7e182cd480886e2beeee9f8f84f


      • Désintox Désintox 19 novembre 17:44

        @Cadoudal
        Vous l’avez déjà dit.
        Ah, la sénilité ... Lol...
        https://lien_facho


      • Spartacus Spartacus 18 novembre 11:55

        La grande farce de la « redistribution des gauchistes qui ne se remettent jamais en question.

        La redistribution n’a jamais libéré les pauvres. 

        Si c’était fait, il devrait y avoir moins de pauvres et la France 1er redistributeur mondial le paradis sur terre largement plus riche que les USA.

        Les »méchants« USA, qui »redistribuent moins" les 20% des plus pauvres ont plus de pouvoir d’achat que le revenu médian moyen des classes moyennes en Europe.

        https://www.justfacts.com/news_poorest_americans_richer_than_europe


        Ce n’est pas l’objectif déclaré de la redistribution « les pauvres » ? 

        Pourquoi ça n’arrive pas ? 

        La raison en est que le gouvernement est une mauvaise organisation caritative et que les premier a se servir sont ceux qui y ont le plus accès et ce sont aussi ceux qui réclament la « redistribution ».

        L’auteur aime citer Sanders, c’est un millionnaire par ses bouquins et droits d’auteur. Un journaliste lui a demandé si il projetait de supprimer les avantages fiscaux de non-imposition des droits d’auteurs.

        Que croyez vous qu’il a dit ?


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 novembre 12:34

          @Spartacus
          Il faut croire que l’ Etat providence français a ses bonnes œuvres du côté du patronat, genre CICE et niches fiscales... !

          Je ne sais pas où on en est, mais en 2010, les niches fiscales bénéfiques au Medef, s’élevaient à 173 milliards d’euros par an.
          De quoi assurer les retraites par répartition, non ?

          Bercy aurait-il des difficultés à pister ces allergique aux impôts, si persécutés, qu’ils demandent asile politique en Belgique ? Ou bien ceux qui ont les moyens de se payer un fiscaliste pour échapper à Bercy ?

          La libre circulation des capitaux et le dumping fiscal organisés par les Traités européens, sont vraiment une calamité pour les riches... !! Spartacus, je vais verser une larme, mais une seule, sur votre terrible sort et celui de vos semblables...


        • Spartacus Spartacus 18 novembre 12:52

          @Fifi Brind_acier
          L’état providence et la répartition n’est « providentiel » que par les castes qui en vivent comme la tienne et les agents économiques qui savent se servir.

          Regarde ton exemple factuel.
          Tu exposes sans complexe le bonheur de la répartition, de la sécu (pour les autres), mais pour ta gueule c’est régime spécial différencié...
           
          Hypocrite.
          La redistribution, ceux qui le réclament le plus sont ceux qui se savent les premiers servis.
          Comme toi.... 
          Les gens sont pauvres à cause des taxes qui te payent.
          C’est la répartition qui appauvrit, pas l’inverse.


        • Yaurrick Yaurrick 18 novembre 12:59

          @Fifi Brind_acier
          C’est ballot, mais le concept d’enfer fiscal est bien une réalité en France.... Faut il rappeler que notre pays est celui où la fiscalité est la plus haute au monde ? Je ne peux pas croire que vous puissiez approuver que cela soit normal.
          N’aurait-il pas été plus de s’en tenir à une fiscalité au niveau congru et ne pas passer par tout ce bazar qui en plus coute horriblement cher en fonctionnement ?


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 novembre 13:20

          @Spartacus
          Je suis favorable à ce qu’on indexe les régimes les plus défavorisés, sur les avantages des régimes les plus favorisés !

          L’égalité par le haut, et pas par le bas, si vous voyez ce que je veux dire...
          Et pour faire cesser les privilèges qu’accorde Bercy aux plus riches, car pour eux , tout se négocie, y compris leurs impôts.
          Mais pas pour les pauvres qui payent la TVA plein pot.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 novembre 13:30

          @Yaurrick
          Les Français ne sont pas favorables à « chacun pour sa pomme », ils sont d’accord pour la solidarité nationale. Mais il y a du ménage à faire, aussi bien pour ceux qui trichent avec la solidarité, que pour ceux qui ne payent pas les impôts qu’ils devraient, ça s’appelle la justice fiscale et sociale.

          Surtout que ceux qui ne payent pas ce qu’ils devraient, trouvent très bien les allocations familiales, les niches fiscales, les APL, les terrains de sport gratuits, les pompiers gratuits, les écoles gratuites etc


        • Cadoudal Cadoudal 18 novembre 13:37

          @Fifi Brind_acier
          Les milices d’extrême droite ont fait le ménage dans un repaire de communistes Rennais...lol...

          Rennes : le Secours populaire cambriolé et vandalisé, « C’est vraiment l’écœurement »
          ben....heu ......what did you expect ?
          et boit un schewppes !!!!

          https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/video-ils-ont-tous-mis-sac-le-secours-populaire-de-rennes-cambriole-et-vandalise-6613761


        • Spartacus Spartacus 18 novembre 14:38

          @Fifi Brind_acier
          « Je suis favorable à ce qu’on indexe les régimes les plus défavorisés, sur les avantages des régimes les plus favorisés !  »
          T’es surtout favorable à l’égoïsme de caste puant. Et a ne pas remmettre en question tes privilèges que vous êtes à million de personnes privilégiées sur le dos des autres à se partager.

          Abject concept de l’hypocrisie la plus immonde des castes qui gouttent aux privilèges mais ne peuvent plus s’en passer..

          Vouloir taxer les autres pour « sa gueule » plutôt que d’enrichir la société...Mais surtout pas remettre en question ses privilèges immondes.

          La redistribution c’est en premier ta gueule. Pas vrai ?

          On a bien compris que « Bercy »c’est ta gamelle et que tu rêves que Bercy soit riche pour payer ta gueule et tes privilèges.

          Les pauvres tu chie dessus. En aucun cas tu remets en question « tes privilèges », mais par contre qu’est ce que t’aime bien dénoncer ceux des autres. Les pauvres, les riches c’est juste l’excuse pour ne pas avouer que c’est avant tout pour ta gueule égoïste que tu réclames des impôts légaux sur tout ce qui bouge.

          Derrière le mot « pauvres », ’riches" il n’y a que ton égoïsme de caste puant qui ne voit que son intérêt catégoriel a chier.

          L’autre concept immonde c’est l’égalité. Comme si toi qui ne crée rien, n’investi dans rien et ne bouffe l’argent que pour ta tronche sans prendre aucun risque ou proposer une innovation ou un service aux autres méritait d’être payé comme une jalouse comme toi qui se contente de vivre au crochet de la société sans libre arbitre.

          Regarde toi. Tu n’est qu’hypocrisie et égoïsme indécent et vocifère pour t’enrichir sur le dos des pauvres et des riches.


        • Spartacus Spartacus 18 novembre 14:40

          @Fifi Brind_acier
          Bien sur que no les Français ne sont pas favorable à la solidarité nationale qui consiste a privilégier la caste des fonctionnaires comme toi.
          Les voleurs sont les fonctionnaires qui se gavent de droits différenciés.
          Chiche de militer pour un référendum s’il faut garder des statuts et des régimes spéciaux...


        • sylvain 18 novembre 18:19

          @Spartacus
          vous etes en train de perdre pied me semble t il
          essayez de respirer calmement, tout ca...
          ca ne vaut pas le coup de s’énerver, surtout pour dire des trucs pareils


        • Sparker Sparker 18 novembre 18:33

          @Spartacus

          Sur 17 millions de retraités, un peu plus de 5 millions bénéficient d’un régime spécial. Sur ces 5 millions presque la moitié sont les régimes des policiers et militaires (vous allez y toucher à ceux là ?). Il reste 2.5 millions qui se répartissent dans les secteurs publics, EN, Hopitaux etc...)
          Vos « parasites » représentent 15% des bénéficiaires, le pourcentage « d’avantage » n’étant pas de 100%, quand même, le « coût » réel s’avère relativement faible... (j’avais lu 3% mais je ne retrouve pas le lien)
          Ce sont vraiment eux le problème ?


        • Sparker Sparker 18 novembre 18:35

          @Sparker

          Faites un référendum pour que tous montenet au niveau des régimes spéciaux, ça sera plus progressiste... car si c’est pour en revenir au 19ème siècle allez-y tout seul...


        • Sparker Sparker 18 novembre 18:38

          @sylvain

          C’est vrai qu’il à l’air de péter une durite le spartalacrem, il doit avoir des problèmes... c’est sur... personne ne l’écoute...


        • Spartacus Spartacus 18 novembre 19:21

          @Sparker
          Vous avez l’air surpris que des gens soient pour l’égalité des droits.
          Vous avez l’air surpris que des gens soient pour la fin des privilèges.
          Vous avez l’air surpris que des gens soient contre les statuts, ce concept de noblesse d’état.

          Que c’est drôle.   smiley   smiley   smiley

          Et si les pourcentages de différence sont si faible, pourquoi ta caste ne manifeste pas pour les « supprimer » ?
          Caste d’hypocrites indécents. 

          Arrêtez le cinéma des « vierges effarouchés », vous savez parfaitement que vos privilèges des castes fonctionnarisées qui se gave,t de la redistribution sont indécents.

          Au moins certain d’entre vous l’admettent, sont bien content de bénéficier de privilèges et au minimum respectables de ne pas nier cette evidence. 

          Mais ceux dans le déni qui essayent de faire croire aux sornettes que la « redistribution » c’est pour les pauvres" sont une farce a gerber.
          Une mentalité assez minable.


        • Désintox Désintox 18 novembre 20:09

          @Spartacus

          Votre modèle est un pays où l’espérance de vie diminue régulièrement, tandis que les prisons sont pleines à craquer.

          Les USA sont la preuve de la faillite de vos idées


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 novembre 20:44

          @Spartacus
          Les fonctionnaires qui se gavent ...
          Mettez 25 mouflets dans votre séjour pendant une semaine, et expliquez-leur ce que vous voulez, et puis on en reparle !
          Vous nous direz, si ce sont des privilégiés...

          Écoutez bien Charles Sannat expliquer les déboires de la Deutsche Bank.
          Avec les documents de la banque, pas des suppositions inventées par lui, il remarque que les dirigeants, malgré les problèmes, se sont gavés !
          Et pas qu’un peu.

          Des salaires qui passent de 32 millions à 52 millions d’euros !
          Et la gentille Merkel, qui a toujours refusé de mettre ses excédents commerciaux au service des autres pays, découvre soudain les vertus de la solidarité, pour sauver cette pauvre banque en faillite ...


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 novembre 20:55

          @Spartacus
          Chiche de militer pour un référendum s’il faut garder des statuts et des régimes spéciaux..

          Tout dépend de la question posée...

          A/-Voulez-vous supprimer les régimes spéciaux pour un nivellement par le bas, avec alignement égalitaire sur les régimes les plus bas ?

          B/-Voulez-vous aligner tous les régimes par le haut sur le modèle des régimes spéciaux, avec égalité vers le haut ?

          Les referendums, c’est comme les sondages, tout dépend de la manière dont on formule la question...

          Mais comme l’objectif de la retraite à points, c’est de faire varier le point pour faire 5 milliards d’économies pas an, il ne peut être question que de la proposition A.

          C’est Fillon qui a vendu la mèche devant les patrons :

          « Le système de la retraite par points, cela permet une chose qu’aucun homme politique n’avoue. Cela permet de diminuer chaque année la valeur des points et donc de diminuer les pensions. »



        • Eric F Eric F 19 novembre 10:07

          @Fifi Brind_acier
          Alignez tous les régimes de retraite sur ceux de la SNCF, la banqueroute nationale est assurée dans l’année. L’idée d’harmoniser le système de retraites en en soi équitable, mais il faut tenir compte de l’ensemble des paramètres, incluant le ratio cotisants/bénéficiaires et l’espérance de vie. Par contre, c’est une erreur (des libéraux) de considérer que la part de PIB consacrée aux retraites doit être gelée, structurellement il faudra l’augmenter et donc élargir l’assiette de cotisation (sur le chiffre d’affaire ou la valeur ajoutée et non sur la seule masse salariale), mais fatalement il doit y avoir péréquation avec d’autres postes de dépense (par exemple, si la proportion des enfants dans la population diminue, la part du PIB consacrée à l’éducation devrait s’ajuster ; ou encore, la proportion de population en âge de travailler étant en baisse, le chômage devrait structurellement se réduire, etc.


        • mmbbb 19 novembre 10:29

          @Spartacus je te croirais lorsqu il n y aura plus de pauvres aux USA .


        • mmbbb 19 novembre 10:51

          @Yaurrick il y a des sujets tabous le cout indirect de l immigration , le cout de la délinquance , etude de l universitaire de Lyon le professeur Bichot . evidemment les representants politiques n en parlent pas 
          le cout de l aide médicale aux personnes en situation irreguliere en France avoisine le milliard d euros desormais 
          autre exemple , revéle par l association des contribuables , le cout du séjour de la famille Leonarda , 416 000 € ; en remerciement un doigt d honneur 
          C est un choix de societé , mais tout ceci coute tres cher aux contribuables et pour quels resultats ? 

          Les banlieues , un puits a finance !

          Comme les Roms , je vais faire dix gosses et je vais pleurer aupres du prefet du Rhone Il a installé une colonie de Roms pres de Lyon a Genis les Ollieres 
          Logement sante ecole tous gratos
          Pourquoi se faire chier a aller bosser dans ce pays de merde et etre en effet ponctionner et se traiter de raciste a longueur d annee .

          Vive le 9  3 


        • Sparker Sparker 19 novembre 14:25

          @Spartacus

          C’est vous qui définissez que ce sont des privilèges, non, ce sont des acquis corporatiste, peut-être, avec lesquels on ne peut ne pas être d’accord en principe, mais faire comme VOUS le faites tout reposer votre discours de haine sur ce postulat est d’une malhonnêteté crasse et mal odorante, monsieur l’insultant, tout ça pour réduire les capacité de vie de ces gens dont vous n’avez aucune considérations et que du haut de votre piédestal de carton vous méprisez au plus haut point.
          Vos amis se gavent sans aucune responsabilité, sans talents, sans valeurs, sans éthiques, sans avenir, sans goût, sans esprit, sans humanité et j’en passe certainement car il n’ont qu’une seule obsession..., eux-mêmes, pervers narcissique se croyant au centre d’eux même et du monde.
          Vos propos de mépris pestilentiel ne couvre à peine la moisisure de votre esprit, son aspect nécrosé d’égoïsme des plus étroits et malsain, d’un onanisme putride et infécond, du mépris total de vous même aveuglé de votre orgueil et prétention incommensurables.
          Heureusement que les baltringues de votre espèce sont en voie (trop lente) de disparition, on à plus besoin de votre suffisance et mépris, à la niche ou au cercueil, vous devrez choisir. Mais comme vous êtes un pleutre sans réel amour propre, à la recherche de boucs émissaires pour cacher votre incompétence humaine, vous finirez à la niche, prêt à ne pas sucer que des os.
          Beurk.J’espère que vous n’avez pas « éduqués » de gosses avec une mentalité pareille...


        • Spartacus Spartacus 19 novembre 16:21

          @mmbbb
          Les 20% des plus pauvres aux USA sont plus riches que la moyenne des habitants de l’Europe.
          https://www.justfacts.com/news_poorest_americans_richer_than_europe


        • foufouille foufouille 19 novembre 16:32

          @Spartacus

          toujours aussi débile vu que 18% des pauvres ricains sont proprio.

          un vrai bouffon mytho.


        • Spartacus Spartacus 19 novembre 16:37

          @Sparker
          Arrêtez de faire le Calimerio misérabiliste choqué.
          A part des homminem tu montres surtout que j’ai tapé dans le mille.

          Les acquis sociaux« un joyeux concept du droit d’enculer la société pour payer ses privilèges.
          Comme si un acquis social était autre chose qu’un privilège et un droit indécent...
          C’est pas un »acquis" mais un accaparement social de privilèges au détriment du vol des autres par l’intermédiaire de l’état.

          Hypocrite. Caste d’hypocrites....

          Ce comportement de caste qui consiste a refuser les évidences et qui se croit dans le camp des gentils et quand on lui montre la vérité refuse de se voir tels qu’ils sont, des petits profiteurs indécents et malhonnêtes intellectuellement et corporatistes a chier.


        • foufouille foufouille 19 novembre 16:40

          @Spartacus

          gazer les pauvres est moins sadique donc rouvres auschwitz.


        • Sparker Sparker 19 novembre 17:50

          @Spartacus

          Hominem (avec un seul M) mais je t’ai étalé des chiffres mon coco, toi t’es pas intéressant et tu vaux rien, t’es même pas hominem d’ailleurs, t’es un chiure, ça se mérite l’hominémmité (avec deux M, les néologismes à la spartalacrem) smiley  smiley  smiley

          T’es vraiment un sale type, t’écoutes rien, tu lis rien tu fais que baver, c’est nul t’es une vraie tâche, incroyable.
          Personne ne peut écouter les conneries que tu racontes, elles te sont tellement personnelles. Tu sers à rien quoi... tu t’écoutes baver et t’es fier de toi...
          Quelle bêtise et quel mépris et en plus ça veut avoir raison coûte que coûte, allez même plus de niche pour toi, tu la mérite même pas.

          « C’est pas un »acquis » mais un accaparement social de privilèges au détriment du vol des autres par l’intermédiaire de l’état"

          (3% c’est sur ça tape dur)

          Aie on comprend pas bien, tu bafouilles, tes nerfs lâchent, ton compte en banque se réduit, t’arrives plus à justifier tes arnaques de pauv’type.

          Misère de misère, pauvre type en être arrivé là dans un pays qui permet bien plus.

          Mais quelle tâche... smiley  smiley smiley rogner 3% comme une hyène... v’là l’engeance

          C’est vrai qu’il s’énerve l’avorton intellectuel.

          Taper dans le mille smiley smiley et en plus il y croit... smiley smiley

          Comme enculeur de société tu m’a l’air très bon, t’aura au moins réussi ça dans ta vie, pouilleux.

          J’ai pas besoin de m’énerver j’ai les chiffres avec moi, toi tu n’as que ton mépris, achète toi une poupée gonflable, un gant de toilette avec des nouilles chaudes dedans, chai pas moi fait quelque chose, dégorge...

          Tu m’auras fait la poilade de fin de journée... dugland.

          Avant que tu t’exites encore comme un morpion, je te signale que je suis profession libérale... au cas où tu voudrais m’assassiner des tes arguments de hautes volées de vérité vraie...

          Sacré Spartac, si t’existais pas on t’inventerait pas c’est sur, mais vu que t’es là tu nous fait un beau représentant de ta caste et ça fait pas envie... J’espère que tu finiras à poil avant de mourir ça pourra te servir de rédemption.


        • Sparker Sparker 19 novembre 17:58

          @Sparker

          Salut Sparker smiley
          En plus ce chancre de Spartacus ne sait rien foutre d’autre que de plumer tout le monde. Son monde se réduit, vide sens qu’il est, mais ne soit pas trop dur, il à été un cador un jour quand même, ça compte dans une vie, c’est pas un privilégié... bon il sert à rien comme tu dis.
          Toi t’es qu’un prolo qui ne vit que de ce qu’il gagne t’es pas au niveau de Spartac, il a l’esprit faisandé qui va avec et ça faut le vivre, tu sais pas ce que c’est toi...


        • Sparker Sparker 19 novembre 18:01

          @Sparker

          Salut Sparker smiley

          Oui tu as raison Sparker, c’est terrible ce que vit Spartac, la chute, le vide toussa. Faut avoir un peu de compassion, tu as raison... je réciterais de Arnault et trois Drahi pour ma peine...
          Merci de me ramener à plus d’humilité...
           smiley


        • pemile pemile 19 novembre 18:11

          @Spartacus « Comme si un acquis social était autre chose qu’un privilège et un droit indécent. »

          Ah, l’indécence des congés payés et du temps de travail hebdomadaire ! smiley

          Revenons au XXe siècle et au salaire journalier ?


        • Sparker Sparker 19 novembre 18:36

          @pemile

          Je crois que, le pauvre..., en est réduit à dire n’importe quoi... il vit des temps difficiles...


        • Spartacus Spartacus 20 novembre 08:37

          @pemile
          Un droit qui ne concerne que les uns et pas les autres..est un privilège...
          Mais jouer les crétins, l’homminen ou la caricature et surjouer ceux qui ne comprennent pas est assez pathétique.

          L’indécence c’est ce frustré qui n’a aucun argument et qui est limité à l’homminem.
          Un congé payé est une partie du salaire payé par le salarié. 

          Les acquis sociaux des régimes spéciaux des castes sont un concept d’enculage des autres et payés par les autres.
          Et il n’y a aucun argument en face... C’est tellement évident.


        • julius 1ER 24 novembre 09:17

          @Eric F

          le,modèle de Spartacul c’est Jeffrey Epstein qui s’est bâti une île forteresse aux îles vierges à coups de millions de dollars .....
          toute la finalité de l’Ultra-Libéralisme est dans cette île, on veut échapper au destin de la plèbe en se construisant un paradis sur mesure mais rien n’est local et tout est importé( en nonobstant le fait des filles exploitées ) aucune autonomie même l’électricité est importée avec un câble sous-marin et le mobilier extérieur en défenses d’éléphants c’est d’un chic .... un rêve vous dis-je !!!!
          bien sûr le but de tout cela c’est d’échapper aux impôts, mais par contre sur l’île rien pour se soigner eh ben on va pas rompre tous les liens s’il faut se soigner une piste d’aviation n’est pas loin et l’on est à quelques heures de l’hôpital le plus proche ...
          on n’est quand-même pas là pour jouer à Robinson Crusoé, faut pas déconner quand-même !!!!!!!!!!


        • julius 1ER 18 novembre 17:15

          « We have been there ». Of course !!!

          Pourrait-on ajouter, comme si les ressorts du Capitalisme n’étaient pas connus, archiconnus ..... Warren est un perdreau de l’année !!!

          les très très riches détestent FD Roosevelt... et pour cause il a fait TOUT ce qu"eux les très riches ne voulaient pas faire ... du non interventionnisme économique au non interventionnisme militaire pour desserrer l’étreinte des forces de l’Axe qui sans Roosevelt auraient fait de l’Amérique un microétat ou état croûpion ..... un américain à peu près lucide et d’aplomb devrait chaque jour brûler un cierge à la mémoire de FD Roosevelt mais ils sont un peu comme spartatruche incapables de faire des analyses historiques et surtout incapables d’auto-critique alors le reste devient accessoire !!!!


          • troletbuse troletbuse 18 novembre 20:52

            Comme ils savent que Trump sera réélu, les démocrasseux savent qu’ils n’accéderons au pouvoir que par le destitution de Trump ou par une révolution. Ils rêvent.


            • Eric F Eric F 19 novembre 10:18

              @troletbuse
              La destitution de Trump est illusoire, par contre le challenge politique en proposant une « offre » plus sociale parait une approche cohérente. Cependant, le terme « socialiste » est là-bas considéré comme infamant, associé à l’image du bolchevik le couteau entre les dents (il suffit le lire les interventions de spartacus (sic) sur ce site).


            • Montagnais Montagnais 18 novembre 22:31

              Excellent !

              Pendant ce temps, Gagossian vend le Salvator Mundi 4.8 milliards de dollars .. ça donne du sens à la vie de Mamie Gilet Jaune ..


              • Abou Darbrakam Christian Deschamps 19 novembre 12:56

                @Montagnais
                Gagossian vend le Salvator Mundi 4.8 milliards de dollars

                .
                c’est chéro ,j’espère que c’est une bonne année.


              • Eric F Eric F 19 novembre 10:23

                à l’auteur

                Pourriez-vous expliciter la dernière phrase de l’article « Il est alors compréhensible que Richard Wolff s’exclame, en entendant parler Elizabeth Warren : « We have been there » »  à quoi cela se réfère-t-il ?


                • Bruno Hubacher Bruno Hubacher 19 novembre 10:42

                  @Eric F
                  Comme dans le cadre du « New Deal » du président Roosevelt, la proposition Warren vise la redistribution des richesses par la seule ponctuation des grandes fortunes, sans s’attaquer au problème endémique du capitalisme, la surproduction due au rendement financier (intérêt, dividende) que celui-ci exige et sans lequel aucun investissement ne se fait, et qui mène, inévitablement, à une nouvelle concentration des richesses.

                  Dans le cadre de la doctrine capitaliste il y a, et il y a toujours eu, de nombreux courants, dont les keynésianisme et le monétarisme sont les principaux qui se combattent actuellement, mais dont aucun des deux n’a apporté une solution durable pour un fonctionnement de l’économie, socialement et écologiquement bénéfique au plus grand nombre. 


                • Eric F Eric F 19 novembre 17:54

                  @Bruno Hubacher
                  Merci de ces précisons (bien que la formule en anglais me reste absconse).
                  Sur le fond, l’idée que le capitalisme régulé et corrigé par de la « redistribution » est préférable au capitalisme débridé me parait pertinente et réaliste. Changer du tout au tout le modèle économique devenu désormais mondial me parait illusoire. La « régulation/règlementation » de l’économie peut comporter des dispositions « anti-monopole » (anti-concentration des richesses), ce qui semble avoir été la tendance lors du new deal et les trente glorieuses.


                • Bruno Hubacher Bruno Hubacher 19 novembre 18:37

                  @Eric F
                  Si la formule vous paraît absconse, voilà une autre. Ce que RW veut dire c’est qu’en 300 ans d’existence du capitalisme toutes les tentatives de le réformer ont échoué. Pour dépasser le capitalisme il n’y a pas besoin de faire la révolution. Prenez l’exemple du parti ouvriers britannique « Labour ».

                  En cas de victoire, celui-ci fera passer une loi qui obligera toute entreprise qui délocalise ou ferme de soumettre une proposition de reprise aux employés. Dans le cas ou les employés décideraient de reprendre les affaires, le gouvernement leur octroierait un crédit à taux zéro, à condition que la société sera gérée en tant que coopérative sans objectif de rendement financier. 


                • Eric F Eric F 20 novembre 10:38

                  @Bruno Hubacher
                  OK, votre exemple est intéressant, en effet par « dépasser le capitalisme », il ne s’agit pas de collectivisation générale, mais de dispositions alternatives dans des cas spécifiques.
                  Ceci étant, ça marche ou non, on se souvient de l’emblématique conflit LIP en France, qui avait abouti à des SCOP mais cela n’a été que temporaire vue la crise du secteur horloger (une entreprise LIP a été recrée récemment en France, utilisant des composants chinois et suisses, sans lien avec le groupe dissout en fin des années 70).


                • eric 19 novembre 14:46

                  Trump a été élu avec 46% des voix. Il y aurait 47% d’hostiles à la poursuite de la mise en oeuvre de la procédure d’empêchement. C’est à dire de Trumpistes purs et durs. Entre Sanders, né au début de la seconde guerre mondiale, Bidden , qui porte le poids de 8 années d’Obamisme ( guerres, inégalités, chômage) et de son fils, et la grande bourgeoise élitiste du Massachusset, prof à Harvard, les choses se joueront moins sur le degré d’anticapitalisme, que sur la capacité à l’emporter, dans les quelques comtés qui firent la différence dans les cas d’Obama et de Trump. Les démocrates ont habilement réussi à ce qu’on ne parle que de Trump pendant leurs primaires, et a faire miroiter l’idée qu’aucune mobilisation électorale n’est nécessaire, puisque, « on va se débasser du Président par la justice ». Si on ajoute un Président systématiquement accusé par ses adversaires, de tenir ses promesses, avec un bilan économique jamais vu, on est en droit de se demander si les démocrates ne continuent pas à creuser leur mausolé. Comme nous sommes à la traîne des ricains, toute la question est de savoir si nous auront une présidente populiste en 22 ou en 27.....


                  • Sparker Sparker 19 novembre 15:14

                    @eric

                    Les Us n’avait pas de gilets jaunes, n’oubliez pas que 70% des français les soutenaient au début, même s’il y en avait moins après ce n’est pas par ce qu’ils sont redevenus Macroniste ultra-libéraux.
                    Elire un gangster d’entreprise, genre Arnault, Niel, Drahi ou un autre comme visionnaire me semble peu probable, quand à la blonde je ne pense pas qu’elle le souhaite vraiment et heureusement, c’est tellement nul et reposant sur une vision nécrosée du peuple.
                    De toute façons tous les programmes qui reposent sur l’accumulation de richesses comme vecteur de développement sont devenus obsolètes, ces richesses devenant toujours plus difficile à collecter et plus de monde de courir après, le temps ne fera que le confirmer. L’inertie est grande et ça peut encore faire illusion un bon moment, peut-être un deuxième mandat de Macron, mais après...


                  • Traroth Traroth 19 novembre 16:11

                    @Sparker
                    Il y a toujours 55% de personnes qui soutiennent les gilets jaunes. D’après l’IGPN, enfin les instituts de sondage...

                    https://elabe.fr/gilets-jaunes-1an-apres/


                  • Sparker Sparker 19 novembre 18:02

                    @Traroth

                    Pour les soutiens certainement, mais ceux qui étaient d’accords avec les revendications doivent toujours l’être.
                    Enfin bon, ils sont nombreux quand même.


                  • Traroth Traroth 19 novembre 18:20

                    @Sparker
                    Oui, d’ailleurs ce sondage est clairement biaisé, vu les résultats souvent contradictoires qu’on y trouve. Je n’ose même pas imaginer les formulations tordues que les sondeurs ont dû imaginer pour essayer de minimiser le soutien dont bénéficient les Gilets Jaunes.


                  • eric 19 novembre 18:52

                    @Sparker Ben oui, Macron est bon an mal an a 25 30%. Maintenant, les gilets jaunes tendance rond point, pour moi, c’est presque la France. Les casseurs d’extrême gauche ont malheureusement réussi à les desamorcer. Il est notable qu’ils aient débarqué alors que Macron était prêt de craquer.


                  • Sparker Sparker 19 novembre 19:30

                    @eric

                    Ha les black bloc d’extrême gauche, ha oui faut dire qu’ils sont très fort, les flics ont arrêtés des milliers de gilets jaunes mais pas un seul black bloc, je suis admiratif de leur tactique ou stratégie, vraiment faire le pire des cassages sans jamais se faire prendre, chapeau l’extrême gauche... c’est remarquable non ?
                    Il doivent être invisible en fait, c’est ça leur truc, la police peuvent pas les voirs, doit y avoir de la technologie russe derrière c’est sur...


                  • eric 20 novembre 11:58

                    @Sparker

                    C’est plus simple que cela. 1, ils sont entraînés pour, voir article du Point, et c’est une certitude quand on a consulté leur doc.. 2 leurs position sur les gilets jaunes était la dénonciation d’un fascisme populiste, jusqu’à ce qu’ils deviennent une vraie menace pour Macron. Alors, ils sont venus tout casser, comme de vulgaires Zadistes, contribuant à dissuader la base et effrayer l’électorat modéré. D’où, l’hypothèse que les macroniens n’ont pas nécessairement intérêt à les dissuader. On va voir le 5. Si il y a mobilisation et convergence , est-ce que le SO CGT laissera faire ?


                  • Sparker Sparker 21 novembre 12:39

                    @eric

                    « une vraie menace pour Macron »

                    Les blacks blocs ne menace rien, ils cassent c’est tout, (je connais des antifas) ils exprime une colère violente et rappelle qu’on peut tous y accéder arrivé à un certain stade.
                    Les GJ ont reculé embobiné par le discours de non violence.
                    Le « pouvoir » ne peut que se renverser ou se conquérir, c’est quoi l’idée de fond des black bloc ? Il ne servent que de repoussoir pour mieux éteindre les colères.


                  • Traroth Traroth 19 novembre 16:07

                    Warren ne fera pas ce qu’elle promet, si elle est élue. Et en 2024, Sanders aura 83 ans.


                    • eric 19 novembre 17:21

                      @Traroth

                      Moitié Galicie, moitié Pologne, et entièrement New Yorkai, Sanders a tout pour en vouloir à la terre entière, méconnaitre le peuple américain et plaire aux jeunes des universitès de seconde catégorie. Ses militant n’avais déjà pas la force de l’imposer à l’appareil du parti, pourtant pas trés vaillant. Avec le soutien d’Obama, Biden devrait comme Clinton, arriver à garder le contôle. Les cadres démocrates, ce n’est pas les républicains. C’est comme nos progressistes. Des gens dans des fromages. Ils sont dépendant.


                    • Traroth Traroth 19 novembre 17:36

                      @eric
                      Truquer les primaires n’est pas une preuve de force.


                    • Désintox Désintox 19 novembre 17:54

                      @Traroth
                      « Et en 2024, Sanders aura 83 ans. »

                      Mais Alexandria sera en âge d’être élue.


                    • Traroth Traroth 19 novembre 18:19

                      @Désintox
                      C’est pas faux. Elle soutient Sanders, pour 2020, d’ailleurs.


                    • eric 19 novembre 18:29

                      @Traroth

                      Justement....


                    • Traroth Traroth 20 novembre 11:21

                      @eric
                      Justement quoi ?


                    • eric 20 novembre 19:08

                      @Traroth

                      Les démocrates sont comme nos socialistes, écolos et macronistes de gauche. Des chinovniks, comme on dit en russe. Il n’y a pas de vraie base, mais des bureaucrates complotistes. C’est pourquoi il n’est pas compliqué de truander des primaires. C’est pareil en France. Les macroniens ont collé au PS un candidat impossible. A droite, la base choisit Fillon contre l’appareil, avec une forte participation.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès