• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jean-Claude Milner : la France et le syndrome de la défaite de (...)

Jean-Claude Milner : la France et le syndrome de la défaite de 1940

Jean-Claude Milner n'est pas le philosophe le plus médiatique. C'est pourtant un penseur majeur, à l'instar d'un Onfray et d'un Michéa, dont les analyses font mouche sur les sujets de société.

Dans ses considérations sur la France, il revient sur le "mal" français et les causes de la sinistrose ambiante, la déroute de 1940 dont les français ne se sont toujours pas remis. Fin de la grande puissance, rejet du patriotisme, repli sur soi et misérabilisme : toutes les pathologies qui ont plongé notre pays dans la crise sociale et morale.

Il ironise sur le retour de la marseillaise, sifflée il n'y a pas si longtemps, dans les stades. Les trois cents morts des attentats récents sont passés par là. Réaction de survie collective ou simple effet de mode ? L'avenir nous le dira...

Sur Arte, ce mercredi 28 juin 2017 au soir, M. Mildner s'exprimait sur l'élection de Macron, face à un trio de journalistes peu inspirés et quelque peu abasourdis d'entendre un autre discours que celui de BHL. Notre penseur n'attend rien de son élection et voit une évidente contradiction entre le patriotisme affiché de l'ex-employé de la banque Rotschild et son européisme ultra-libérale qui en fait un associé, voire un employé, de Mme Merkel et des financiers allemands. Il ironise également sur l'hyocrisie de la laicité et de l'anti-racisme d'opérette, dans un pays où les belles âmes n'acceptent l'intégration des afro-maghrébins que quand ils restent à leur place, dans les quartiers pauvres. Conformisme oblige, patriotisme mis aux oubliettes et formatage de consommateur dès l'enfance, l'immigré ne peut s'intégrer comme citoyen. Tant qu'il végète dans les cages d'escalier des HLM, il est idéalisé par la gauche bobo, mais il est hors de question qu'il migre vers les quartiers aisés aux écoles protégées où résident nos oligarchies. La mine agacée des journalistes d'Arte, sans doute concernés par ses propos, était une bonne illustration de son dicours...

J'ai rencontré Jean-Claude Milner une fois, à l'occasion d'un colloque sur l'école républicaine et ses valeurs. Peu motivé pour assister à cette réunion où je m'attendais à une bouillie de politiquement correct tendance libé-inrocks sur les "discriminations" et autres tartufferies, je fus étonné par le discours très chevènementiste néo-gaulliste de notre bonhomme. Nation, intégration par la transmission de notre histoire commune, règles de vie collectives, citoyenneté et fermeté face à ceux qui rejettent nos valeurs... Ce fut une remise en place des points sur les "i" durant deux heures. Lors d'une conversation privée autour d'un jus d'orange après la conférence, il nous confia l'erreur que fut l'abandon des nations souverraines au début du XXIème siècle, au profit d'un marché sans règle ni culture commune. Le journaliste Alain Duhamel, édile médiatique de cette logique libérale selon laquelle le nationalisme, c'est la guerre, fut au coeur du mini-débat. Ces hommes d'information se rendent-ils compte des conséquences actuelles de la dénationalisation du pays, vingt ans après Maastricht ?

Surmonter et tirer un trait sur 1940 serait déjà un progrès. Arrêter d'assimiler le patriotisme à Pétain, une gageure. Assimile-t-on le crétin d'extrême-gauche qui défile dans nos rues pour tout et n'importe quoi aux khmers rouges ? Non. Alors il faut remettre les choses à leur place. Oui, il n'y aura pas d'avenir sans le renouveau du patriotisme et de l'intérêt général, qui n'est pas celui du CAC 40 et de ses rentiers. Merci à Jean-Claude Mildner de nous avoir rappelé ces évidences.

Considérations sur la France, Jean-Claude Milner, ed.Cerf, 2017

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.36/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er juillet 11:50

    Et alors ? Milner propose-t-il la sortie de l’ UE et de l’euro comme la Grande Bretagne ?? Si ce n’est pas le cas, à quoi servent ses discours sur la souveraineté ??


    • Albert123 1er juillet 12:39

      @Fifi Brind_acier

      avec moins de 2 % à la présidentielle, les UPR, vous devriez comprendre que votre obsession autour de la sortie de l’UE et de l’euro n’est pas partagé par une vaste majorité, 

      et se faisant la bataille des idées est perdue pour le moment de votre coté, 

      Vous devriez aussi comprendre que Milner fait un constat juste qui peut amener à vous faire gagner cette bataille, 

      Bref vous passez à coté de vos alliés objectifs et vous leur crachez à la gueule par pur crétinisme.

      on comprend dés lors votre score tout à fait mérité du coup.

    • François Vesin François Vesin 1er juillet 13:34

      @Fifi Brind_acier

      Milner est philosophe !
      Ses réflexions sur la notion de souveraineté
      sont le préambule nécessaire et indispensable
      auquel vous avez tout intérêt
      qu’il soit donné audience !

      Si vous voulez voir vos idées
      politico-économiques triompher demain
      garder vous de fragiliser
      celles et ceux qui les rendent possibles !!!

    • covadonga*722 covadonga*722 1er juillet 15:52

      @Fifi Brind_acier
       il y a a coté un article sur l’autisme , bien que politique le votre y a toute sa place .Allez donc y déposer vos vagissement a 0,90%.




    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er juillet 19:58

      @Albert123
      A part votre mépris et vos insultes, vous ne répondez pas à la question : que propose-t-il pour retrouver la souveraineté !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er juillet 20:01

      @François Vesin
      Milner est philosophe, et alors ??
      S’il se mêle de politique, c’est qu’il a des propositions politiques à faire, lesquelles ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er juillet 21:12

      @covadonga*722
      L’auteur du texte se dit « gaulliste », j’attends donc qu’il veuille bien en fournir les preuves. Aujourd’hui, toutes les euronouilles qui sentent le vent tourner, et le rejet de l’ Europe monter, se disent tous « gaullistes » ! Même Macron, qui a fait sa photo officielle avec un livre de Gaulle ouvert sur le bureau !


    • bob14 bob14 2 juillet 09:35

      @Albert123....la sortie de l’euro :

      • La France retrouve sa souveraineté monétaire. La Banque de France retrouve l’ensemble de ses prérogatives, y compris la possibilité de monétiser la dette publique. Ainsi, l’État pourrait régler son déficit budgétaire par l’émission de monnaie.
      • Les entreprises retrouvent en compétitivité grâce à la dévaluation du franc par rapport à l’euro. La dévaluation du franc devrait doper les exportations françaises. La sortie de l’euro permet à la France d’échapper aux politiques de déflation compétitive par la baisse du coût du travail.
      • Le marché de l’emploi devrait profiter à terme de la hausse des exportations et de la fin des politiques de déflation compétitive... !

      Je ne suis pas pour l’UPR, mais pour du bon sens !


    • confiture 1er juillet 12:03

      et encore un naphtalike.


      • pallas 1er juillet 13:02
        France Républicaine et Souverainiste

        La France à une responsabilité envers le monté du nazisme et de sa prolifération lors de la seconde guerre mondial.

        Le prix à payer ne le sera quand la vérité sera dite, sinon, se petit jeu continuera.

        De plus La France a été honteuse envers l’Allemagne après la fin de la première guerre mondial, avec les viols, faits divers.

        Et Oui mon coco, je connais la totalité de la réalité historique, ah oui, je suis Franco Allemand, donc, l’histoire est dans les propres Gènes.

        Qui dit mieux !!!.

        Salut


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 1er juillet 19:16

          @pallas
          ah oui, je suis Franco Allemand

          Du coup on comprend mieux vos obsessions M Merkel.

           smiley


        • Ouam Ouam 1er juillet 20:53

          @Olivier Perriet

          Bonjour, Pourquoi lui répondre cela ? De plus il a grandement raison dans sa remarque, si tu avais un minimum étudié l’entre deuxs guerres et les accords pour ne pas dire traités honteuxs tu comprendrai le plein sens.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er juillet 21:06

          @pallas
          Wall Street et l’ascension d’Hitler par Antony Sutton. C’est surtout les firmes US qui ont aidé à l’ascension d’ Hitler, pour qu’il détruise le communisme et l’URSS...


          La France est un larbin comme tant d’autres, ses élites étaient partagées entre celles qui misaient sur Hitler et celles qui attendaient les Américains.
          Seuls les Communistes et les Gaullistes ne voulaient ni des uns, ni des autres.

          «  Les élites françaises entre 1940 et 1944 » par Annie Lacroix Riz. Je recommande son livre, car il donne les références de tous les documents d’archives.


        • titi 1er juillet 21:38
          @Fifi Brind_acier

          Ce qui a rendu la 2ème GM possible ce sont les accords entre l’URSS et l’Allemagne.

          Malheureusement Mme Ritz ne prend pas la peine de l’aborder.

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 juillet 06:29

          @titi
          Meuuuh non ! L’URSS avait besoin de temps pour se préparer à la guerre.
          « Les véritables causes du Pacte germano soviétique ».


        • chantecler chantecler 2 juillet 07:09

          @titi
          Sans blague ?
          Et non les contorsions des démocraties occidentales pour savoir si elles défendaient ou non l’URSS, s’il fallait intervenir ou non , face à un agresseur annoncé,(mein Kampf) surarmé qui se donnait pour objet entre autre de détruire le communisme ?
          (j’ajouterais qu’il y a eu le précédent avec la guerre d’Espagne où ces mêmes alliés ont abandonné la république espagnole , refusé d’honorer les contrats d’armement , confisqué l’or de l’Espagne, et l’ont laissé aux mains du général Franco et ses tueurs marocains , des légions fascistes allemandes (Condor) et italiennes sans lever le petit doigt mais avec une immense hypocrisie ...l’analyse mérite d’être davantage approfondie mais il y a quantité de documents , de livres qui l’attestent aujourd’hui à l’usage de ceux qui refusent le prêt à porter idéologique qui nous a été servi si longtemps ).
          La suite a montré que ces menaces n’étaient pas vaines .
          Les accords de Munich qui permettait le démantellement de la Tchécoslovaquie ont été un autre signe avant coureur .
          A partir de 41 l’Allemagne a déclaré une guerre totale (cad sans quartier) à l’URSS .
          Pas de prisonniers , massacres de masse civiles et militaires .
          Je suis toujours surpris quand je lis et relis encore aujourd’hui cette antienne d’extrême droite rabâchée mille fois .



          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 juillet 06:30

            @Fifi Brind_acier
            Milner ne dit rien et l’auteur non plus.


          • Claude Simon Claude Simon 2 juillet 07:29

            @Fifi Brind_acier


            Si on écoute un américain, des armes de pointe, il sait faire. Un service public, là c’est plus compliqué.

            Quoiqu’il en soit, on peut critiquer les USA et leur domination militaire, je ne vois aucun peuple réellement volontaire pour dépasser cette domination militaire, faite de coûts tordus, de crimes, d’horreurs et d’atrocités pour garantir leur niveau de vie.

            De toute façon, une époque post-nucléaire conduit inévitablement à chercher un modèle ailleurs que militaire.

          • Claude Simon Claude Simon 2 juillet 07:13

            Disons, qu’avec une lecture plus pertinente de l’histoire, des arguments à l’emporte-pièce des uns et des autres, la France peut se défendre avec le libéralisme, s’il n’est pas que bourgeois.


            Car le libéralisme est quand même l’idéologie qui permet de contourner la tyrannie. Il est, à mon avis, de son devoir de défendre l’indépendance nationale en fonction de son droit. 

            Disons qu’être patriote aujourd’hui, ce serait plus girondin que jacobin, car le patriotisme signifie de trop centralisme.

            • chantecler chantecler 2 juillet 07:58

              @Claude Simon
              Mais de quel libéralisme parlez vous ?
              Le libéralisme « non bourgeois » n’existe pas .
              Le néolibéralisme a été mise en place pour spolier le plus grand nombre au profits des quelques castes aujourd’hui mondialisées , trans nationales , qui ont mis la main sur tous les leviers de l’économie et de la politique (médias compris).
              Il suffit d’observer , de voir comment on déconstruit systématiquement le peu d’état social protecteur , on brade le secteur public , qui ont survécu à 40 années de « révolution libérale engagée par Reagan et Thatcher sous l’égide de Friedman et de ses chicago’s boys .
              Ce n’est pas un correctif qui a été apporté sur certains abus mais une guerre menée contre les classes salariées au profit d’upper classes qui entendent s’enrichir à l’infini par les marges dégagées via les dérégulations , le commerce mondial , »le libre échange« sur le dos des populations.
              L’étranglement est progressif mais permanent .
              J’ajoute : l’Allemagne qui a eu le projet de soumettre l’Europe par les armes , est un excellent vecteur pour poursuivre son projet à travers son industrie et sa finance .
              Et ce depuis la chute de l’URSS qui a permis toutes ces offensives libérales , avec une arrière pensée revancharde , en utilisant les structures de »l’Allemagne profonde" dont la mégalomanie et la soif de domination n’ont jamais disparu .
              Avec derrière les structures US occupantes de l’après guerre ,qui partagent les mêmes intérêts , les mêmes d’ailleurs qui ont soutenu l’ascension d’A. Hitler .
              La loi du plus fort , des plus violents , des plus cyniques etc etc ...
              Donc des milliardaires d’un coté, lesquels ne se donnent même plus la peine de construire des entreprises mais mettent la main sur celles qui existent , les dépècent , les revendent , les réorganisent selon leurs règles et une population mise à mal à qui on sert des contes à dormir debout pour les endormir .


            • Claude Simon Claude Simon 2 juillet 09:02

              @chantecler

              C’est vrai que la messe capitaliste, en fait LBO, avec le paramétrage inégalitaire d’état, et le mode de vie milliardaire servi fort régulièrement au reclus de la société par M6, tout en imposant ses propres turpitudes de milliardaires aux masses par media interposé, alors qu’en France nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes, est inquiétant pour l’équilibre sociétal à l’avenir.

              Car exclure et fliquer, pour construire une société, n’est pas franchement la panacée pour jouir d’une vie citoyenne appréciable.

              On pourrait encore prendre en considération les vieilles forces inclusives, sans recours à la violence, mais hélas elles ne sont pas systématiques comme les services publics. Dommage que les services publics ne soient majoritairement qu’à connotation communiste/socialiste en France.

              Galbraith nous avait prévenu.
              De la loi du plus fort : si tu contournes le jeu du plus fort, il est désarmé, névrosé, et il finira, comme les autres, au cimetière. La loi du cimetière, au moins, celle là est égalitaire ^^

            • UnLorrain 2 juillet 11:12

              @ pallas

              Quelques « réalités » historiques trouvés de ci de là ( bouquins, assurément authentiques sont les lettres de poilus ou leurs correspondances ) Clem,ou Clemenceau qui en 1890 env fera tirer sur le petit populo revendicatif,après l âpre victoire en 1918 voudra punir l Allemagne. J apprend que la guerre de 1870/71 est le résultat d’une provocation bismarkienne,amputation de Alsace Lorraine en découleront et l envie de revanche qui s ensuit. Le soldat allemand de 14/18 semble pousser le vice,son sadisme,au delà de ce que le Poilus ferait,Pergaud Louis en témoigne ainsi,entre autre « une rumeur circule disant que des cas de tortures s exercent,dans ce village,une civile aura les seins coupés »(villages sont occupés,puis repris,puis perdus au fil des offensives ) Dans ce bouquin,ce récit qui laisse pour le moins pensif,explique que pour le soldat allemand tous les moyens sont bons pour vaincre..ainsi,ce chien sera recueilli dans les rangs Français,ce chien aura une chance surnaturelle,bardé d’explosifs et envoyé par le boche sur la position française pour y faire le plus de tués possible,l’explosion ne se fera pas. Infâme méthode de combat que le Poilu ne se permet sous aucun prétexte.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès