• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jean-Pierre Denis empêtré dans une affaire d’évasion fiscale

Jean-Pierre Denis empêtré dans une affaire d’évasion fiscale

Les dernières révélations de Mediapart sur l’évasion fiscale de Kering devraient finir de convaincre ceux qui douteraient encore que notre patron, Jean-Pierre Denis, est plus intéressé par ses finances personnelles que par l’avenir des salariés d’Arkéa.

Jean-Pierre Denis n’est pas seulement notre patron, il est aussi administrateur de l’entreprise française de luxe Kering, qui vient de faire l’objet d’un article très fouillé de Mediapart concernant le système d’évasion fiscale mis en place par la société.

« Le géant français du luxe, Kering, détenu par la famille Pinault, a économisé 39 millions d’euros d’impôts en payant au Panama l’ancien patron de sa filiale Gucci. Le groupe a menti à deux commissions d’enquête du Sénat sur ses pratiques d’évasion fiscale », révélait Mediapart le 25 janvier.

Jusqu’ici, certaines personnes de mauvaise foi pourraient arguer que Jean-Pierre Denis n’a rien à voir dans cette histoire et qu’il n’était sûrement pas au courant. Mais d’après un courrier datant de 2013 que s’est procuré Mediapart, le « comité des rémunérations » du conseil d’administration de Kering, dans lequel siégeait Jean-Pierre Denis, a validé le montant des bonus octroyés au patron de Gucci, qui transitaient ensuite par le Luxembourg et le Panama afin d’échapper à l’impôt. Un courrier particulièrement « embarrassant pour les personnalités qui siégeaient à l’époque dans ce comité », conclut Mediapart.

Notre bien aimé patron touche plus de 100 000 euros par an pour sa place au conseil d’administration de Kering, une somme rondelette qui vient s’ajouter aux émoluments plus que confortables qu’il perçoit pour « diriger » notre banque (1 573 356 euros en 2017).

Au regard des magouilles en vigueur chez Kering, pensez-vous qu’il en sera autrement dans notre banque si celle-ci n’est plus dans le giron du Crédit Mutuel ? Fini les sociétaires, les parts sociales, le mutualisme, bonjour le capitalisme, la fraude fiscale et les parachutes dorés !

Pour remplir les poches de quelques-uns, c’est l’avenir de milliers de salariés qu’on hypothèque ! Il est temps que cela cesse.


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 29 janvier 11:43

    Mine alors, Macron va observer 1mn de silence pour ce patron mourant au champ d’honneur ....


    • scorpion scorpion 29 janvier 12:45

      Tien encore un enculé, il va avoir la médaille d’honneur décernée par LRM. Un modèle d’entrepreneur pour nos jeunes, l’empaffé ! 


      • Emohtaryp Emohtaryp 29 janvier 13:20

        Allez hop, encore un premier de cordée qui va dévisser....... Il faut interdire le hors piste ! Stop à l’hécatombe ! smiley



          • ETTORE ETTORE 29 janvier 17:45

            Mais qui à replanté toutes ces boutures malsaines ?

            Fallait bruler les mauvaises herbes et pas les laisser se disséminer à tout vent !

            Il est temps de passer un bon coup de Roundup sur tout ça .


            • Attila Attila 29 janvier 22:15

              Espérons que la Justice s’intéresse à l’affaire et que le Crédit Mutuel se débarrasse de lui : le père Denis ira faire sa lessive ailleurs !

              .


              • Eric F Eric F 30 janvier 11:54

                C’est un exemple de plus montrant que ces pratiques sont généralisées dans le « milieu » des grandes entreprises et de la finance. Non seulement les revenus sont pharaoniques, mais l’évasion fiscale est systématisée. Mais les média parleront de présomption d’innocence et de cas exceptionnel. Un ancien slogan disait que si on en pend un chaque année tiré au hasard, on n’a aucune chance de commettre une erreur judiciaire.


                • Gloubi 3 février 13:11

                  On a bien compris que vous étiez hostile à la séparation d’Arkéa et du Crédit Mutuel. La question est de comprendre quels intérêts vous défendez dans cette histoire ?


                  • JackR 4 février 11:38

                    Merci pour ces informations, que proposez vous concrètement en tant que salarié ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

BretonEnColère


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès