• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jésus-Christ était-il gentil ?
#39 des Tendances

Jésus-Christ était-il gentil ?

Le Christ est sans conteste la personnalité la plus incomprise de l’héritage spirituel de l’humanité. On croit comprendre Jésus, on l’idéalise, on le juge selon des critères moraux et ce faisant on passe complètement à côté de ce que nous disent vraiment les Écritures. Jésus était-il ce gentil barbu que nous avons l’habitude de voir depuis notre enfance ? Cet article se propose de replacer le Christ dans son véritable contexte scripturaire, afin dénoncer l’un des pires contre-sens de la culture occidentale. 

La christologie est le parent pauvre de la théologie moderne. Par un souci d’œcuménisme sans doute, de rapprochement avec l’islam et le judaïsme, pour promouvoir une conception de Dieu susceptible d’être partagée par le plus grand nombre, on a effacé petit à petit la figure du Christ des discours religieux. Or il est absolument capital pour le chrétien de se faire une conception juste du Christ, puisque c’est en Christ que nous ressusciterons (1 Co 15, 22). Le flou n’est pas permis en cette matière, sous peine de passer à côté de tous les fruits de la Révélation. C’est seulement en voyant le Christ tel qu’il est que nous pourrons voir le Père (« Qui m’a vu a vu le Père », Jn 14, 9). Or, en examinant les représentations modernes du Christ, on constate ce qu’il faut bien appeler un contre-sens complet quant à sa personne. Qu’est-ce que le Christ pour nos contemporains ? Le Christ, pour nous, c’est Jim Caviezel dans La Passion du Christ de Mel Gibson : un homme incroyablement bon, parfaitement innocent, par ailleurs beau, noble, etc. En deux mots : une vision purement anthropocentrique. (Je me souviens qu’en voyant le film en 2004 j’avais instinctivement senti combien il était foncièrement anti-biblique dans son contenu.) Voilà ce qu’est le Christ pour nous : une version améliorée de nous-mêmes. Mais est-ce bien là ce que nous disent les textes ? Le Christ était-il gentil, tout simplement ? Au commencement de cet article, j’aimerais citer un passage de l’évangile de Matthieu (Mt 15,21, mais il y en aurait beaucoup d’autres du même genre). Jésus était alors hors de Judée, dans la région de Tyr et de Sidon, lorsqu’il est abordé par une Cananéenne : « Aie pitié de moi, Seigneur, fils de David : ma fille est fort malmenée par un démon. » Jésus ne répond pas. Ses disciples l’interpellent : « Fais-lui grâce, car elle nous poursuit de ses cris. » Jésus leur dit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la tribu d’Israël. » La Cananéenne insiste, supplie, se jette à ses genoux. Jésus poursuit son chemin, inflexible : « Il ne sied pas de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. » La Cananéenne rétorque : « Oui, Seigneur ! et justement les petits chiens mangent des miettes qui tombent de la table de leurs maîtres ! » Alors Jésus lui répondit : « Ô femme, grande est ta foi ! Qu’il t’advienne selon ton désir ! » Et nous pourrions citer d’innombrables passages des évangiles dans lesquels Jésus se montre dur (Lc 11, 23), menaçant (Mt 11, 21), violent (Mt 21, 12), insultant (Mt 17, 17), vindicatif (Mc 11,12), etc. Nous laissons au lecteur le soin de vérifier par lui-même pour ne pas alourdir la démonstration.

 Tout ceci n’est pas accessoire, la « méchanceté » de Jésus est un des attributs fondamentaux de sa divinité, selon la conception biblique. Nous sommes en grande partie tributaires d’une vision grecque de l’idéal divin (ordre, harmonie, calme, etc.), car les Pères de l’Église étaient imprégnés de platonisme, de néo-platonisme et de stoïcisme, bref, de philosophie grecque. Mais telle n’est pas la conception biblique de Dieu. Jésus est « fils de David », issu de la tribu de Juda, il est le « nouveau Moïse » (He 3, 2), le « nouvel Abraham » (Rm 4). Or, le point commun de tous ces prédécesseurs et ancêtres du Christ, c’est bien ce que nous appelons, dans notre langage, la « violence », et ce que les auteurs bibliques, plus réalistes, considéraient tout simplement comme la réalité de la vie dans le monde tel qu’il est. Abraham nous est d’abord présenté comme un guerrier (cf. l’épisode de la campagne contre les quatre rois, Gn 14), Moïse et David commencent leur carrière par un meurtre (Ex 2, 12 ; 1 S 17, 50), Juda, dont est issu le Christ, est présenté comme « un jeune lion » (Gn, 49, 9). C’est très précisément parce qu’ils étaient capables de transgresser la frontière entre le bien et le mal que tous ces hommes ont été choisis par Dieu. Le mot « bien », le mot « vertu » ne figurent quasiment jamais dans le Nouveau Testament, encore moins dans les évangiles. C’est nous qui sommes obsédés par la morale, mais le Christ ne se définit pas comme bon, il rejette explicitement cette dénomination : « Pourquoi m’appelles-tu bon ? Nul n’est bon que Dieu seul » (Mc 10, 18). Pour comprendre le rôle du Christ, il ne faut pas considérer ses actions, ses paroles, volontairement paradoxales et contradictoires, ni même ses miracles. Ce n’est pas parce qu’il fait des miracles que Jésus est le Christ, nous sommes appelés nous aussi à opérer des miracles, et même de plus grands encore que ceux du Christ (Jn 14, 12). Non, Jésus est le Christ parce qu’il est le fils de Juda, le fils de David, parce qu’il transgresse les règles humaines et religieuses, parce qu’il est le dépositaire unique de la volonté divine, parce qu’il impose sa volonté par sa seule parole (« Viens, suis-moi »). Il possède dans sa plénitude l’attribut premier de la divinité biblique, qui n’est pas la gentillesse, mais l’autorité. Quand Jésus parle on se tait, on écoute, on obéit.

 Ceci posé, quel doit être le positionnement du chrétien contemporain à l’égard du Christ ? L’homme moderne n’agit que par imitation, et le comportement instinctif du chrétien moderne à l’égard du Christ est donc ce que l’on a appelé, depuis longtemps déjà, l’imitation de Jésus-Christ. C’est là une attitude certes louable, nécessaire sans doute, mais nullement suffisante. Il faut bien comprendre le sens de la venue du Christ : c’est la reconnaissance que le « Tout-Autre », le transcendant absolu, Celui que l’on ne pouvait pas voir sans mourir (Ex 33,20), a assumé notre nature, dans toutes ses dimensions, y compris celle de la mort ignominieuse, et qu’il nous a en cela ouvert le chemin de la réconciliation avec le Père. Le Christ est un don du Père, il est la manifestation définitive de la miséricorde divine, le seul chemin d’accès à Dieu dans nos vies étouffées par le péché. C’est cela qui compte, c’est cela que saint Paul ne cesse de répéter dans ses épîtres, et non ses actes, ses paroles ou ses miracles, dont Paul, c’est suffisamment extraordinaire pour le souligner, ne dit jamais rien dans ses textes, pas une seule fois. Réduire le Christ à sa morale, c’est donc passer complètement à côté du salut qu’il nous offre, et qui consiste dans le don de l’Esprit, nullement dans les œuvres, insuffisantes en elles-mêmes (Ep, 2, 8). Le Christ n’est pas gentil, admirable, il n’est pas une version meilleure de nous-mêmes. Il est autre, tout autre, nous ne devons pas le juger selon nos critères, mais accepter sa venue dans nos vies, répondre à son appel, le suivre pour recevoir ses dons et l’accompagner dans sa destination ultime : la Gloire future, le Royaume des Cieux.


Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

122 réactions à cet article    


  • Si tu n’es pas avec moi, tu es contre moi....


    • Jonas Jonas 16 janvier 23:36

      @Mélusine ou la Robe de Saphir. « Si tu n’es pas avec moi, tu es contre moi.... »

      Jésus n’a pas à être gentil ou méchant, il est juste.
      Jésus est venu sur Terre pour sauver les hommes du péché.

      "La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive, car ce qu’on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître."
      Romains 1:18-19


    • njama njama 16 janvier 09:00

      « A une heure inattendue, le fils de l’homme reviendra comme un voleur » Mt 23/43-44

      Jésus se disait Fils de l’homme, et non pas Fils du Père ou Fils de Dieu. La question de sa divinité est une interprétation théologique tardive, les chamailleries entre chrétiens des premiers siècles au sujet de sa nature humaine et/ou divine allaient bon train...

      bon voilà il est revenu, je vous connecte avec les Christophanies en ligne directe smiley


      • Jonas Jonas 16 janvier 22:38

        @njama « « A une heure inattendue, le fils de l’homme reviendra comme un voleur » Mt 23/43-44 »

        Ce verset n"existe pas. Où avez-vous lu ça ?


      • prong prong 16 janvier 23:14

        @Jonas
        celui la déformé /simplifié 

        https://saintebible.com/matthew/24-43.htm

        Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. 43Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. 44C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas.…


      • Jonas Jonas 16 janvier 23:20

        @prong
        OK, mais ça n’a strictement aucun rapport avec ce que njama a posté !


      • prong prong 16 janvier 23:27

        @Jonas

        c’ est très difficile a reconnaître , tellement c’ est tronqué .

        L’ original parle du retour inattendu (voir furtif ) du messie.
        Peut etre que traduit en arabe cela donne un sens plus « fidele » 
        njama completera , je voulais juste t’ aiguiller puisque le verset existe bien .

         


      • prong prong 16 janvier 23:29

        @Jonas

        Sur le sujet , fil de dieux , fils de l’ homme , je vous laisse debatre .
        pour moi il était les deux :)


      • Zozo canal histrionique 16 janvier 23:31

        @prong

        ...Et je serai, quand vous (Re)commencerez à me casser la couille !

        Ovaire Drive


      • prong prong 16 janvier 23:34

        @Zozo canal histrionique

        T’ aurais du voir les cours de cathe SCHISME c’ etait sportif :)
        les jésuite ont horreur qu’ on se fasse pasteur lol


      • Doume65 17 janvier 12:41

        @njama
        « Jésus se disait Fils de l’homme, et non pas Fils du Père »
        Si, si, il appelait bien Dieu son père, mais au même titre que n’importe quel humain ; Dans son « sermon sur la montagne » que rapporte Matthieu il dit bien « vous devez prier ainsi : Notre père qui est aux cieux... »


      • njama njama 17 janvier 16:06

        @Doume65
        Père" se dit Abba, en araméen, il peut être un géniteur comme un père adoptif, mais la théologie a fait de Dieu le Père putatif de Jésus (synonymes = estimé, présumé, prétendu, supposé) ce qui n’a rien de très original puisque nous serions tous Fils de Dieu, expression courante dans la Bible. « Vous êtes les fils de l’Éternel votre Dieu » (Dt 14, 1)

        Les Israélites utilisaient le mot Père, ou « Notre Père, notre Roi » dans certaines de leurs prières pour désigner Dieu, Jésus n’innove pas il ne fait que poursuivre cette tradition. Le Père est synonyme de Créateur. Si Jésus parle de « son » Père, il dit aussi « Notre Père ».


      • njama njama 17 janvier 16:25

        @Jonas
        OK, mais ça n’a strictement aucun rapport avec ce que njama a posté !

        d’abord merci à prong d’avoir rectifié la référence qui est bien Mt 24/44.
        « C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. » (bible-info)
        Le rapport est que la citation introduit à propos les pour le moins très inattendues et surprenantes manifestations christophaniques qui se sont produites à Arès (Gironde) en 1974.
        http://michelpotay.info/RevelationdAres2009-evangile.p23.html
        Comme elles sont encore peu connues et de grandes valeurs spirituelles, cela peut intéresser des lecteurs ou quelques chercheurs d’or philosophal, et puis si elles ne les intéressent pas, bah, qu’ils continuent leur leur chemin et trouvent des pépites ailleurs.


      • devphil30 devphil30 16 janvier 09:09

        C’est un montage par le mensonge pour soumettre le peuple et lui soutirer de l’argent.

        Il semblerait que le trésor du vatican soit important , jamais entendu parler qu’il aide les pauvres .....


        • Pascal L 17 janvier 10:16

          @devphil30
          Il y a aussi beaucoup de choses dont je n’ai pas entendu parler. Est-ce que toutes ces choses n’existent pas ?
          L’empereur Romain pensait la même chose en demandant à Saint Laurent de venir le voir avec toutes les richesses de l’Eglise. Il est donc arrivé avec tous les pauvres, les malades, les estropiés, les sans domiciles fixes qui sont soutenus par l’Eglise.
          L’Etat Français, qui a confisqué tout au long du XIXème siècle la totalité des biens de l’Eglise, compris les écoles et les hôpitaux s’avère maintenant de moins en moins capable d’assurer le fonctionnement de ces institutions. L’Etat serait-il plus mauvais gestionnaire que l’Eglise de ses biens ? Pourtant la contribution des Français au financement de l’Etat est obligatoire alors qu’elle était libre pour l’Eglise.


        • Son autorité relevait surtout de la fascination qu’exerce les gourous...


          • popov 16 janvier 09:35

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Son autorité relevait surtout de la fascination qu’exerce les gourous...


            ...les gourous comme Sigmund ?

          • @popov
             Toute proportion gardée, Jésus-Christ est devenu une star. Contrairement à Sigmund.


          • popov 16 janvier 10:38

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Ça c’est vrai.


          • François Vesin François Vesin 16 janvier 18:27

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

             Mais, entre personnages conceptuels,
            c’est quand même le père noël qui gagne haut la main !!!


          • machin 17 janvier 07:49

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Effectivement...
            Les allumés étaient déjà légion.


          • Pascal L 17 janvier 10:40

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            On peut aussi parler du dégout qu’il provoque chez bien des personnes.
            Pourtant le développement de l’Eglise a été spectaculaire dès les premières années. Les miracles qu’il a opéré ont certainement donné du poids à son enseignement. Ces miracles n’ont jamais été démentis par ses détracteurs ; ils disaient juste qu’il était magicien. Ces miracles ont toujours lieu aujourd’hui et fonctionnent très différemment des guérisons opérées par les chamans et autres guérisseurs.
            Le salut éternel qu’il nous a proposé a donné de l’espoir à tous ceux qui ne font pas partie de la nomenclature au pouvoir qui n’a jamais pu l’aimer à cause de la liberté qu’il a rendu à ceux qui étaient rejetés. De toutes les religions, le christianisme est la seule à avoir une incompatibilité fondamentale avec toute forme de pouvoir à cause de l’amour de Dieu qui ne peut contraindre. Cela n’a pas empêché le pouvoir de parfois forcer le Christianisme à se mettre à son service (concordat...).
            Mais Jésus a redonné la liberté aux pauvres, aux malades et aux exclus par l’amour qu’il leur donne. Vous ne pouvez adhérer au christianisme que librement et l’Eglise Catholique prend deux années de discernement pour vérifier cette liberté. Tout le contraire d’un gourou.


          • Gogole Gogole 16 janvier 09:13

            La plupart des chrétiens n’ont jamais ouvert une bible, sinon il y en aurait dix fois moins :

            Déjà cette religion soutient l’esclavage. Si la bible interdit de mettre en esclavage les autres membres de l’alliance, il n’y a aucun problème dès qu’il s’agit d’ »infidèles » (pareil pour le coran). Exemples :

            « C’est des nations qui vous entourent que tu prendras ton esclave et ta servante qui t’appartiendront, c’est d’elles que vous achèterez l’esclave et la servante. » Lévitique 25:44

            « Exhorte les serviteurs à être soumis à leurs maîtres, à leur plaire en toutes choses, à n’être point contredisants. » Tite 2:9

            « Le serviteur qui, ayant connu la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas agi selon sa volonté, sera battu d’un grand nombre de coups. » Luc 12:47

            D’autre part, la femme doit être soumise sans ambiguïté :

            « Il dit à la femme : J’augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi. » Genèse 3:16

            « Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur. » Colossiens 3:18

             « Lorsqu’un homme rencontre une jeune fille vierge qui n’est pas fiancée, la saisit et couche avec elle, si on les prend sur le fait, l’homme donnera cinquante pièces d’argent au père de la jeune fille. Puisqu’il a abusé d’elle, elle deviendra sa femme et il ne pourra la renvoyer tant qu’il vivra. » Deutéronome 22:28-29

            L’homosexualité y est diabolisée et doit être sanctionnée :

             « Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ; ils seront punis de mort : leur sang retombera sur eux. » Lévitique 20:13

            Le christianisme adore les génocides et les guerres au nom de dieu, les croisades, les concepts absolutistes comme les monarchies, mais aussi les concepts de races supérieures, de nations supérieures. Tous ceux qui n’appartiennent pas à cette religion sont rétrogradés au rang de sous-hommes ce qui allège la conscience de ceux qui les envoient au bûcher.

             « Ainsi parle l’Eternel des armées : Je me souviens de ce qu’Amalek fit à Israël, lorsqu’il lui ferma le chemin à sa sortie d’Egypte. Va maintenant, frappe Amalek, et dévouez par interdit tout ce qui lui appartient ; tu ne l’épargneras point, et tu feras mourir hommes et femmes, enfants et nourrissons, boeufs et brebis, chameaux et ânes.… » 1 Samuel 15:2-3

             « Samarie sera punie, parce qu’elle s’est révoltée contre son Dieu. Ils tomberont par l’épée ; Leurs petits enfants seront écrasés, Et l’on fendra le ventre de leurs femmes enceintes. » Osée 13:16

             « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. » Mathieu 10:34

             « Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence. » Luc 19:27

            Vous avez raison, intolérance et violence (qui prêteraient à rire s’il s’agissait de la mythologie égyptienne ou grecque) sont encore un référent moral pour ceux qui prêtent serment sur la bible quand ils sont élus présidents.


            • CoolDude 16 janvier 12:45

              @Gogole

              « C’est des nations qui vous entourent que tu prendras ton esclave et ta servante qui t’appartiendront, c’est d’elles que vous achèterez l’esclave et la servante. » Lévitique 25:44

              Lévitique est un texte de loi de l’ancien testament qui suit l’exode, donc dit la Bible Juif.

              Bible :
              I) L’ancien Testament
              I.1) Le Pentateuque
              I.1.1) Genèse
              I.1.2) Exode
              I.1.3) Lévitique
              I.1.4) Nombres
              I.1.5) Deutéronome
              ...

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Ancien_Testament
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Pentateuque
              https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9vitique

              Les Juifs, c’est l’ancien testament...
              Les Chrétiens, c’est le nouveau.

              Et ce n’est pas tout à fait le même son de cloche.


            • CoolDude 16 janvier 13:03

              @Gogole

              Quand on veut parler des Chrétiens, pour bien faire, il faudrait citer les deux testament : L’ancien testament pour ce qui a été dit et écrit... Et le nouveau, ce que le Christ en a dit.

              Donc dés que l’on cite :
              Genèse
              Exode
              Lévitique
              Nombres
              Deutéronome
              Josué
              Juges
              Ruth
              Samuel
              Rois
              Chroniques
              Esdras
              Néhémie
              Esther
              Job
              Psaumes
              Proverbes
              Ecclésiaste
              Cantique
              Esaïe
              Jérémie
              Lamentations
              Ezéchiel
              Daniel
              Osée
              Joël
              Amos
              Abdias
              Jonas
              Michée
              Nahum
              Habacuc
              Sophonie
              Aggée
              Zacharie
              Malachie

              C’est 100% Juifs...
              Chrétien, ça reste à voir !


            • harry stot 16 janvier 14:11

              @Gogole
              On juge l’arbre à ses fruits !
              En effet, dans tous les textes religieux, il y a de la violence.
              Là ou il y en a le moins ce sont les évangiles, qu’il faut désolidariser de l’ancien testament.(puisque jésus vire les scribes et pharisiens du temple en leur disant : vous avez pour père le diable)
              Le christianisme a donné lieu a des civilisation ou règne l’égalité , les libertés et la raison.
              L’islam donne une civilisation ou les frontières saignent et ou règne l’obscurentisme et la misogynie !
              Faut arreter de manquer de discernement quand on veut tenter une analyse...


            • Zolko Zolko 16 janvier 14:17

              @CoolDude :

              Les Juifs, c’est l’ancien testament... Les Chrétiens, c’est le nouveau.

               
              Oui, on voit souvent ce subterfuge. Mais il site Luc et Mathieu quand-même. Cependant, il cite Luc complètement à contre-sens :
               

              Jésus ajouta une parabole, parce qu’il était près de Jérusalem, et qu’on croyait qu’à l’instant le royaume de Dieu allait paraître. Il dit donc : « Un homme de haute naissance s’en alla dans un pays lointain ... Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence. » Après avoir ainsi parlé, Jésus marcha...


              Ce passage veut donc dire exactement le contraire de ce que le commentateur veut faire croire. Quel en serait l’objectif, ça je l’ignore.


            • CoolDude 16 janvier 15:12

              @Zolko

              De même quand Mathieu le cite :
              « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. » Mathieu 10:34

              Ce n’est pas faux... Il n’a pas apporté la Paix sur terre.


            • Pierre Régnier Pierre Régnier 16 janvier 17:27

              @CoolDude

              Vous dites : Quand on veut parler des Chrétiens, pour bien faire, il faudrait citer les deux testaments : L’ancien testament pour ce qui a été dit et écrit... Et le nouveau, ce que le Christ en a dit.

              Vous devriez ajouter : pour bien faire il faut citer aussi ce qu’en dit l’église catholique d’aujourd’hui. On constate alors que, pour elle, la « dureté » du Christ décrit par l’auteur du présent article est une infinie « gentillesse ».

              « Dans » le Livre de Josué l’Église actuelle prétend, pas moins et très explicitement, que Jésus et Josué sont en fait une même personne, et que Jésus viendra plus tard expliquer pourquoi tous les massacres commis par Josué à la tête de « l’armée de Dieu » sont de bons massacres :

              Le Livre de Josué raconte, certes, l’entrée des Hébreux en Terre promise, mais renvoie surtout au Christ, le Sauveur, venu dans le monde pour combattre le mal au nom de son Père, afin que l’homme ne s’éloigne pas de son amour. Ce qui doit en effet conduire la lecture, c’est l’identité entre le nom de Josué et celui de Jésus : deux noms qui n’en sont qu’un seul et unique qui signifie « Dieu sauve », « Dieu le Sauveur ». L’ensemble du livre de Josué est une figure de la vie et de l’oeuvre qui seront celles de Jésus Christ. (1). Le Dieu Sauveur fait entrer son peuple, l’humanité, dans la Terre promise, figure du royaume à venir, le Royaume des Cieux.

              Lire Josué, c’est donc lire aussi l’histoire de Jésus qui n’est cependant livrée, dans son intégralité, que dans le Nouveau Testament et dont on ne peut négliger l’absolue nouveauté. C’est dans les évangiles que nous apprenons à connaître l’Homme-Dieu.

              (1) C’est moi qui souligne


            • Loulou 16 janvier 17:53

              @CoolDudeLa réponse à cette question est que dans ce passage le Christ, comme souvent, ne s’adresse qu’à ses disciples, à ceux qui veulent bien le suivre, il prévient que ça sera très difficile. Car dans les familles où ces dits Chrétiens se convertiront, ça se passera mal ! Pas dans la paix mais dans la guerre, l’incompréhension, le rejet. Et quand on sait tous les martyrs, les guerres religieuses contre le Christianisme, on comprend tout et ça inclut même le côté politique, les guerres de religions, persécutions par les Romains, les Musulmans, les Révolutionnaires athées ou Francs Maçons etc.
              En conclusion, Jésus ne dit pas qu’il est venu apporter la guerre mais Sa Paix, la seule valable, les vertus Chrétiennes, les bons fruits de cette religion, la seule où l’on demande de tendre l’autre joue, vous savez ? C’est la Paix du Christ qui est promise mais hélas en passant par bien des tribulations...


            • CoolDude 16 janvier 19:19

              @Loulou

              Effectivement, c’était une vision très pragmatique de sa part de l’acception par la société de cette nouvelle foi. Et l’histoire l’a confirmé.


            • Jonas Jonas 16 janvier 22:47

              @Zolko « Il dit donc : « Un homme de haute naissance s’en alla dans un pays lointain ... Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence. » Après avoir ainsi parlé, Jésus marcha... »

              C’est dans la Parabole de Luc 19:12-27, face à l’impatience de ses disciples de voir apparaître « à l’instant » le Royaume de Dieu sur Terre, Jésus les met en garde contre l’illusion de la venue du Paradis terrestre par la puissance de L’ARGENT et de L’USURE, il DÉNONCE les méfaits de la cupidité, de la domination, du pouvoir en racontant ce qu’a fait un roi, « que ses concitoyens haïssaient », « un homme sévère », qui « prend ce qu’il n’a pas déposé, et moissonne ce qu’il n’as pas semé ». Un roi opposé au Christ, un Antéchrist.

              Ce roi confie de l’argent à ses serviteurs afin de le faire fructifier et de s’enrichir considérablement. Il les divise en les traitant de façon inégale et en les mettant en concurrence par la spéculation financière. Le gros spéculateur, « fidèle en peu de chose », est hautement récompensé.
              Le serviteur qui n’a pas voulu spéculer, on lui retire son argent et on le donne au spéculateur le plus riche, car le roi lui reproche de « n’avoir pas déposé son argent dans une banque, afin qu’à son retour il le retirasse avec un intérêt ».
              Le roi retire aux pauvres pour donner aux riches, car « on donnera à celui qui a, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a ». L’argent appelle l’argent.
              Le roi fait assassiner ceux qui refusent de se plier à ses ordres, à ceux qui « n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, tuez-les en ma présence ».

              Jésus Christ est CONTRE l’usure et DÉNONCE ici les méfaits de tous ceux qui prétendent trouver le Paradis sur Terre, en mettant en place des sociétés capitalistes et totalitaires par l’effet Matthieu.
              Un message vieux de 2000 ans, mais tout à fait d’actualité.

              « Jésus lui dit : Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. »
              Matthieu 19:21


            • Sozenz 17 janvier 00:39

              @CoolDude
              je vous invite a regarder la lame VIII du tarot de marseille . regardez ce que le personnage tient dans sa main . et regardez la signification de la carte .

              personne ne peuty apporter la paix sur terre si chaque homme n en fait pas la demarche . jesus n est pas un magicien transformant par un coup de baguette magique l esrpt des hommes . il montre juste la voie ; et montre la voie juste .

              l épée est le symbole de ce qui tranche .et retranche . regardez bien la lame de tarot 8 la justice ; la femme qui est assise sur un trine tient en main une epée .



            • machin 17 janvier 07:51

              @harry stot

              « Le christianisme a donné lieu a des civilisation ou règne l’égalité , les libertés et la raison. »

              tiens donc...
              Et où celà ?

              .


            • zzz999 17 janvier 11:34

              @CoolDude

              Le point commun de la plupart des commentateurs de la Bible (que peut ont REELLEMENT LU) et vous ne faites pas exception c’est de sortir les phrases des personnages de leur contexte. Dans le passage que vous citez, Jésus voulait dire que de vouloir suivre son enseignements feraient que votre propre famille deviendrait votre ennemie.


            • Zozo canal histrionique 17 janvier 11:35

              @zzz999

              👽

              👾👻(?)


            • Sozenz 19 janvier 15:19

              @zzz999
              très juste !


            • Raymond75 16 janvier 09:22

              « Jésus Christ est un hippie » ...


              • Abou Darbrakam Abou Darbrakam 16 janvier 14:10

                Moïse, Jésus et un petit vieux barbu jouent au golf.
                Moise prend son club et d’un swing élégant envoie sa balle.
                Elle monte en l’air d’un superbe mouvement parabolique et tombe directement.....dans le lac !
                Moïse ne se perturbe pas, lève son club et à ce moment les eaux s’ouvrent,lui laissant le passage pour faire un nouveau coup.
                C’est maintenant au tour de Jésus. Il prend son club et, également d’une parabole parfaite, (rappelez-vous : la parabole c’est sa spécialité !), il envoie la balle dans.....le lac, où elle tombe sur une feuille de nénuphar.
                Sans s’énerver, Jésus se met à marcher sur l’eau jusqu’à la balle, et donne le coup suivant.
                Le petit vieux prend son club et, d’un geste affreux de qui n’a jamais joué au golf de sa vie, envoie sa balle sur un arbre. La balle rebondit sur uncamion puis à nouveau sur un arbre. De là, elle tombe sur le toit d’une maison, roule dans la gouttière, descend le tuyau, tombe dans l’égout d’où elle se trouve lancée dans un canal qui l’envoie..... ; dans le lac mentionné ci-dessus.Mais, en arrivant dans le lac, elle rebondit sur une pierre et tombe finalement sur la berge où elle s’arrête. Un gros crapaud qui se trouve juste à côté l’avale. Et soudain, dans le ciel, un épervier fond sur le crapaud et l’attrape ainsi bien sûr que la balle. Il vole au-dessus du terrain de golf, et le crapaud, pris de vertige, finit par vomir la balle..... juste dans le trou !
                Moïse se tourne alors vers Jésus et lui dit :
                - « Tu sais, j’ai horreur de jouer avec ton père ! »



              • popov 16 janvier 09:23

                @Laconique

                ...afin dénoncer l’un des pires contre-sens de la culture occidentale.

                ...afin d’énoncer...


                • njama njama 16 janvier 09:25

                  Il faut revenir aux bases sémantiques, Jésus se nomme « fils de l’homme » plus de 70 fois dans les Évangiles, et jamais Fils de Dieu. « Christos » veut dire « Oint »... ce qui lui donne son caractère prophétique, porteur du Verbe, c’est l’Onction qui est divine, pas le nazaréen Jésus de son vivant, mais peut-être l’est-il au plan eschatologique, post-mortem.

                  La Christologie est basée essentiellement sur l’Évangile de Jean, un ovni en comparaison des trois autres comme l’indiquent les synoptiques, dont il est admis que le (ou les ?) rédacteur(s ?) n’est pas l’apôtre, fils de Zébédée .Il s’agit donc d’écrits de seconde main dont la fiabilité est très incertaine.

                  Voir Attribution du texte Wikipedia

                  L’Église catholique ne l’ignore pas. Benoît XVI, comme bien d’autres théologiens, reconnaissent que cet Évangile de Jean n’a pas de dimension historique et concède qu’il se présente comme une œuvre littéraire... valable comme source d’inspiration...

                  Benoît XVI analyse le caractère Ecclésial du 4e Évangile
                  http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=3107074_paraclet


                  • popov 16 janvier 09:44

                    @njama

                    Comme dans toutes les religions, le « dieu » est une entité construite et qui s’installe dans le cerveau. C’est comme un virus informatique. Il ne produit des effets vérifiables que par les actions de ceux qui l’ont installé dans leur cerveau. Ces effets varient de « dieu » à « dieu », des plus néfastes aux plus sublimes, mais le plus souvent néfastes.


                  • njama njama 16 janvier 10:47

                    @popov
                    le « dieu » est une entité construite et qui s’installe dans le cerveau.


                    Le problème ne serait-il pas l’inverse, qu’on ne peut l’imag(in)er !? son Immanence, sa Transcendance, itou, itou...
                    et pourtant il nous faut bien admettre que cette création de l’univers devait avoir une « origine ».
                    D’aucuns se suffisent d’un bing-bang (mythologie moderne) pour l’expliquer, mais l’hypothèse est indigente, car quid de « avant » ce phénomène produit à un instant T et de l’énergie et de la matière qui lui était nécessaire ? la science ne peut y répondre, sauf à dire que « le temps » commence avec cette explosion intergalactique...
                    Le bing-bang est un commencement de quelque chose, mais pas « l’origine ». Ce que la Genèse confirme dès son premier verset : 

                    « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. »
                    Dieu (la Vie ?) pré-existait...
                    Peut-être faudra-t-il attendre des explications bogdanoviennes ou quantiques pour nous sortir de ce labyrinthe mental.


                  • popov 16 janvier 12:47

                    @njama

                    et pourtant il nous faut bien admettre que cette création de l’univers devait avoir une « origine ».

                    Et dieu, lui n’aurait pas besoin d’avoir une origine ? Comme ça, par définition ?
                    Il me semble que les théologiens catholiques ont contourné ce problème en définissant la création sans la notion de temps, quelque chose comme : la création c’est le fait que si dieu n’existait pas, rien n’existerait.

                    Peut-être faudra-t-il attendre des explications bogdanoviennes ou quantiques pour nous sortir de ce labyrinthe mental.

                    Ah, s’il faut attendre les lumières des frères Bodgavov !!! Eux, remonte dans le temps au moyen de la chirurgie « esthétique ». Regardez-les bien, ils en sont environ au Neandertal.
                    Quant à la mécanique quantique, elle n’explique rien, même pas elle-même. Elle nous fixe plutôt des limites sur ce que nous pouvons connaître, tout en fournissant des méthodes de calcul qui permettent de prévoir le résultat de certaines expériences avec une précision extraordinaire.

                  • Zozo canal histrionique 16 janvier 13:20

                    @kimonovert

                    Oui, soit, mais au Pot ou au tapis, la poule ? 😽


                  • Loulou 16 janvier 18:00

                    @njama La Tradition dans l’Eglise catholique, apostolique et Romaine explique que Jésus est Roi, c’est le Christ Roi et une fête lui est instituée dans le calendrier liturgique.
                    Cette Royauté lui est reconnue dès la crèche lorsque les mages lui présentent l’or, l’encens et la myrrhe qui sont des présents Royaux, symboliques mais bien réels. En tant que Roi (dont le Royaume n’est pas de ce monde), il enseigne et pratique Ses Lois Divines qui sont un modèle pour la société et les souverains eux-mêmes. Un bon roi promulgue seulement de bonnes lois, il est juste, il montre l’exemple de la droiture, du courage, de la Majesté. On ne respecte pas de faux ou mauvais souverains qui eux, votent des lois contraires qui désorganisent l’Ordre du Monde voulu par le Créateur. On cite l’avortement, par exemple, comme une de ces lois...


                  • Jonas Jonas 16 janvier 23:04

                    @njama « Jésus se nomme « fils de l’homme » plus de 70 fois dans les Évangiles, et jamais Fils de Dieu. »

                    « Ceux qui étaient dans la barque vinrent se prosterner devant Jésus, et dirent : Tu es véritablement le Fils de Dieu.  »
                    Matthieu 14:33

                    "L’ange lui répondit : Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu.« 
                    Luc 1:35

                     »Tous dirent : Tu es donc le Fils de Dieu ? Et il leur répondit : Vous le dites, je le suis.« 
                    Luc 22:70

                     »Jésus garda le silence. Et le souverain sacrificateur, prenant la parole, lui dit : Je t’adjure, par le Dieu vivant, de nous dire si tu es le Christ, le Fils de Dieu. Jésus lui répondit : Tu l’as dit. De plus, je vous le déclare, vous verrez désormais le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel.« 
                    Matthieu 26:63-64

                     »Il s’est confié en Dieu ; que Dieu le délivre maintenant, s’il l’aime. Car il a dit : Je suis Fils de Dieu. « 
                    Matthieu 27:43

                     »Le centenier et ceux qui étaient avec lui pour garder Jésus, ayant vu le tremblement de terre et ce qui venait d’arriver, furent saisis d’une grande frayeur, et dirent : Assurément, cet homme était Fils de Dieu. « 
                    Matthieu 27:54

                     »Commencement de l’Évangile de Jésus Christ, Fils de Dieu. « 
                    Marc 1:1

                     »Et j’ai vu, et j’ai rendu témoignage qu’il est le Fils de Dieu.« 
                    Jean 1:34

                     »Nathanaël répondit et lui dit : Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël. Jésus lui répondit : Parce que je t’ai dit que je t’ai vu sous le figuier, tu crois ; tu verras de plus grandes choses que celles-ci.« 
                    Jean 1:49-50

                     »En vérité, en vérité, je vous le dis, l’heure vient, et elle est déjà venue, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu ; et ceux qui l’auront entendue vivront.« 
                    Jean 5:25

                     »Jésus apprit qu’ils l’avaient chassé ; et, l’ayant rencontré, il lui dit : Crois-tu au Fils de Dieu ? Il répondit : Et qui est-il, Seigneur, afin que je croie en lui ? Tu l’as vu, lui dit Jésus, et celui qui te parle, c’est lui.« 
                    Jean 9:35-37

                     »celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, vous lui dites : Tu blasphèmes ! Et cela parce que j’ai dit : Je suis le Fils de Dieu.« 
                    Jean 10:36

                     »Après avoir entendu cela, Jésus dit : Cette maladie n’est point à la mort ; mais elle est pour la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle.« 
                    Jean 11:4

                     »Elle lui dit : Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir dans le monde. « 
                    Jean 11:27

                     »Les Juifs lui répondirent : Nous avons une loi ; et, selon notre loi, il doit mourir, parce qu’il s’est fait Fils de Dieu.« 
                    Jean 19:7

                     »Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom."
                    Jean 20:31


                  • Pascal L 17 janvier 11:20

                    @njama
                    Je ne reviendrais pas sur l’appellation fils de l’homme/fils de Dieu qui a été très bien traitée par Jonas, mais sur l’authenticité de l’Evangile de Jean. La plupart des historiens du siècle passé font remonter l’Evangile de Jean au texte grec écrit à la fin du premier siècle, mais les éléments qui le font remonter à la première moitié du premier siècle sont si nombreux que les historiens le reconnaissent aujourd’hui. 
                    Jean est d’abord un historien accompli, car tous les éléments de contexte s’avèrent exact aujourd’hui. L’auteur avait donc une connaissance réelle et fine de la situation du début du premier siècle.
                    Il n’est jamais fait allusion à la réalisation de la prophétie de la destruction du Temple de Jérusalem qui a eu lieu en 70. Si ce texte avait été écrit après 70, il en aurait été fait mention.
                    Pierre et Jean ont été arrêté et convoqué devant le Sanhedrin (actes 4, 7) dans les premières années après la mort et la résurrection de Jésus. Nul doute qu’ils ont préparé leur défense orale en parlant de la vie de Jésus. Il est probable que cette défense soit les prémices des Evangiles de Marc (compagnon de Pierre) et Jean. Cette défense a été prononcée en araméen qui la langue d’écriture de tous les Evangiles. On va retrouver les traces de cet oralité dans la version araméenne de ces Evangiles, ce qui confirme que les versions araméennes sont antérieures.

                    Votre remarque sur le caractère non historique de l’Evangile de Jean est l’exact inverse de la parole de Benoît XVI : « une foi qui abandonne ainsi la dimension historique devient réellement de la « gnose » ». Effectivement les hérésies gnostiques sont toujours parties d’une déformation de cet Evangile de Jean, tandis que les hérésies messianiques (comme l’islam) sont parties d’une déformation de l’Evangile de Matthieu. Jean connaissait déjà le mouvement des Ébionites (messianiques) et a précisé des points qui peuvent être mal interprété chez Matthieu. Les quatre Evangiles forment donc un tout cohérent si nous voulons éviter les dérives.


                  • colibri 16 janvier 09:30

                    Jésus était juste et pas gengil , mais sa justice était parfois incompatible avec les apparences parcequ’il n’était pas au niveau de l’émotionnel .

                    Il ne s’apitoyait pas au sens ou on l’entend aujourd’hui , c’est à dire souvent à mauvais escient , ca il voyait en profondeur la réalité des gens .Il n’était pas la pour être gentil mais pour faire évoluer les consciences .

                    Le christianisme est tombé dans le sentimentalisme et l’émotionnel , même les prêtres qui ne savent que répéter de s’aimer les uns les autres sans discernement , il y a des gens qu’ils faut secouer et avec qui il n’est pas juste d’être gentil , il y en d’autre imprégné du mal et contre lesquels il est juste de lutter .

                    nous ne devons pas le juger selon nos critères, mais accepter sa venue dans nos vies, répondre à son appel, 


                    De façon concrète ca signifie quoi ? c’est complètement bateau votre phrase sa peut correspondre à n’importe quoi et même une invitation à entrer chez les évangélistes .

                    Il faut d’abord avoir la Connaissance de la Science Sacrée pour pouvoir le suivre et le discerner ,ou lire Thomas d’Aquin ,

                    et il y a tellement de faux prophètes , de miroir aux alouettes qu’il est insdispensable de nos jour d’être rattaché à une vraie tradition soit dans la voie intellectuelle soit dans la voie mystique .

                    Personne ne peut un jour se dire « maintenant je vais suivre Jésus » ca veut dire quoi ? entrer dans une secte comme les TJ , écouter la voie de certains prêtres qui sont dans un sentimentaliste sirupeux et pardonnent aux pécheurs au point de ne pas dénoncer les violeurs ...


                    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 16 janvier 09:30
                      • En vérité, Pierre, je te le dis, y = ax² + bx + c
                      • Heu...oui Jésus, mais ça veut dire quoi ?
                      • Tu peux pas comprendre. C’est une parabole.

                      • Zozo canal histrionique 16 janvier 09:32

                        @Séraphin Lampion

                        Oki je te placerai à la gauche de papy Groot !

                        Et commence pas à chouriner ! ^^^^^^^^^^^^^


                      • popov 16 janvier 09:47

                        @Séraphin Lampion

                        En ce temps là, Jésus dit à ses disciples « Allez un peu voir en Galilée si je n’y suis pas. »
                        Ils allèrent voir, et nomdidju, il y était.


                      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 16 janvier 09:56

                        @popov

                        Par contre, quand Judas est entré dans la salle du diner de gala que Jésus avait organisé avant son départ en voyage spatial, tout le monde s’est retourné et il a dit :
                         c’est moi !
                        Eh ben, c’était pas lui !


                      • popov 16 janvier 13:52

                        @Séraphin Lampion

                        Ça c’est dans l’évangile selon St Séraphin.


                      • nemo3637 nemo3637 16 janvier 09:32

                        Alors Jésus ne serait pas celui qu’on croit croit...

                        Tout fout le camp !


                        • Zozo canal histrionique 16 janvier 14:18

                          @nemo3637

                          Et ça ? https://dai.ly/x22tal

                          😽👋🐲🦡🏞


                        • Étirév 16 janvier 09:34

                          Comme Moïse ou Pythagore, Jésus Christ est un personnage fictif, légendé sur une vraie personnalité que l’on a effacé de l’histoire.


                          • Jonas Jonas 17 janvier 00:20

                            @Étirév « comme Moïse ou Pythagore, Jésus Christ est un personnage fictif, légendé sur une vraie personnalité que l’on a effacé de l’histoire. »

                            Au temps du Christ, il n’y avait pas d’imprimerie et pas d’Internet, l’information n’avait donc pas la même vitesse de diffusion qu’à nos jours, il est normal qu’à la naissance du Christianisme, les écrits soient peu nombreux, d’autant que à l’époque, rien ne pouvait annoncer que le message de Jésus allait radicalement transformer le Monde.

                            Sans même avoir besoin de faire appel aux auteurs chrétiens, on trouve cependant des sources de l’existence du Christ.

                            L’historien païen Thallus dont les écrits qui datent de 52 sont perdus ; seuls quelques fragments cités par d’autres auteurs nous sont parvenus. Ainsi, Jules l’Africain, auteur chrétien des années 220 cite Thallus, à propos de l’obscurité qui a eu lieu lors de la crucifixion de Jésus :
                            « Thallus, au troisième livre de son Histoire explique cette obscurité par une éclipse, ce qui me parait inacceptable ! ».
                            Il s’agit ici d’une preuve « indirecte » de l’existence de Jésus : le fait que cet auteur parle de « l’éclipse » qui a eu lieu lors de la crucifixion de Jésus, implique qu’il considère comme acquis l’existence de Jésus.

                            Flavius Josèphe (37-97) est un prêtre, pharisien, chef militaire Juif pendant la guerre contre Rome. Il s’est rendu au général romain Vespasien, pendant le siège de Jotapa, alors que beaucoup de ses compagnons se sont suicidés plutôt que de se rendre. Sa collaboration avec les romains l’a fait haïr par ses compatriotes juifs. Historien juif, il a écrit « Guerre des juifs » (75-79), et « Antiquités Juives » (93).

                            « ...Jésus, qui était un homme sage, si toutefois on doit le considérer comme un homme, tant ses œuvres étaient admirables... Des chefs de notre nation l’ayant accusé devant Pilate, celui-ci le fit crucifier... Il leur apparut vivant et ressuscité le troisième jour... »
                            (Antiquités 18.3.3)

                            « Anan le jeune, qui avait reçu le grand-pontificat, ... réunit un sanhédrin, traduisit devant lui Jacques, frère de Jésus appelé le Christ, et certains autres, en les accusant d’avoir transgressé la loi, et les fit lapider. »
                            (Antiquités 20.8.1)

                            Suétone (69-125) est un archiviste à la cour de l’empereur Hadrien. Disgracié en 122, il se consacra à des ouvrages historiques.
                            « Comme les juifs ne cessaient de troubler la cité sur l’instigation d’un certain Christus, il (Claude) les chassa de Rome »
                            (Vie de Claude, XXV.11)

                            « Il livra aux supplices les Chrétiens, race adonnée à une superstition nouvelle et coupable » (Vie de Néron, XVI.3).
                            Ce passage n’est pas une preuve directe de l’existence de Christ ; mais il prouve qu’au temps de Néron, c’est à dire une trentaine d’années après la mort de Christ, il y avait des personnes qui se réclamaient de Christ : difficile de croire alors que Christ n’ai pas réellement existé !

                            Cornélius Tacite (55-118) est considéré comme le plus grand historien de la Rome impériale.
                            Il décrit l’incendie de Rome en 64, et explique que les chrétiens sont devenus les boucs émissaires de Néron qui les accuse d’avoir provoqué le feu ; vers 116 il écrit :
                            « Mais aucun moyen humain, ni les largesses du prince, ni les cérémonies pour apaiser les dieux ne faisaient céder l’opinion infamante d’après laquelle l’incendie avait été ordonné [par Néron]. En conséquence, pour étouffer la rumeur, Néron produisit comme inculpés et livra aux tourments les plus raffinés des gens, détestés pour leurs turpitudes, que la foule appelait « chrétiens ». Ce nom leur vient de Christ, que, sous le principat de Tibère, le procurateur Ponce Pilate avait livré au supplice ; réprimée sur le moment cette exécrable superstition faisait de nouveau irruption, non seulement en Judée, berceau du mal, mais encore à Rome, où tout ce qu’il y a d’affreux ou de honteux dans le monde converge et se répand. On commença donc par poursuivre ceux qui avouaient, puis, sur leur dénonciation, une multitude immense, et ils furent reconnus coupables, moins du crime d’incendie qu’en raison de leur haine pour le genre humain.
                            A leur exécution on ajouta des dérisions, en les couvrant de peaux de bêtes pour qu’ils périssent sous la morsure des chiens, ou en les attachant à des croix, pour que, après la chute du jour, utilisés comme des torches nocturnes, ils fussent consumés. Néron avait offert ses jardins pour ce spectacle, et il donnait des jeux de cirque, se mêlant à la plèbe en tenue d’aurige, ou debout sur un char. Aussi, bien que ces hommes fussent coupables et eussent mérité les dernières rigueurs, soulevaient-ils la compassion, à la pensée que ce n’était pas dans l’intérêt, mais à la cruauté d’un seul qu’ils étaient sacrifiés »

                            Tacite - Annales XV 44

                            Pline le Jeune (61-114) est un écrivain latin. Il était gouverneur de la Bithynie (au nord-ouest de la Turquie) en 112. Dans une lettre adressée à l’empereur Trajan il lui demande conseil sur la façon de traiter les chrétiens :
                            « Ceux qui niaient être chrétiens ou l’avoir été, s’ils invoquaient des dieux selon la formule que je leur dictais et sacrifiaient par l’encens et le vin devant ton image que j’avais fait apporter à cette intention avec les statues des divinités, si en outre ils blasphémaient le Christ - toutes choses qu’il est, dit-on, impossible d’obtenir de ceux qui sont vraiment chrétiens -, j’ai pensé qu’il fallait les relâcher... [Ceux qui disaient qu’ils étaient chrétiens] affirmaient que toute leur faute, ou leur erreur, s’était bornée à avoir l’habitude de se réunir à jour fixe, avant le lever du soleil, de chanter entre eux alternativement un hymne au Christ comme à un dieu, ... »
                            (Lettres et Panégyrique de Trajan : X/96/5-7)

                            Ce texte n’affirme pas l’existence de Jésus Christ, mais la confirme de façon indirecte : il prouve en effet qu’au début du IIème, des hommes et des femmes croyaient fermement à son existence.

                            Lucien de Samosate (125-192) est un écrivain grec satirique. Il parle du Christ dans son ouvrage « la mort de Pérégrinus », paragraphe 11-13 :
                            « Ces pauvres Chrétiens se croient immortels et s’imaginent que l’Éternité les attend...Celui qui est honoré en Palestine, où il fut mis en croix pour avoir introduit ce nouveau culte parmi les hommes... Le premier législateur [des chrétiens] les a encore persuadés qu’ils sont tous frères. Dès qu’ils ont une fois changé de culte, ils renoncent aux dieux des Grecs, et adorent le sophiste crucifié dont ils suivent les lois. »

                            Celse (IIème ap J.C.) est un philosophe platonicien. Il est romain et auteur du « Discours véritable », virulente attaque contre le christianisme. Il écrit :
                            « Vous nous donnez pour Dieu un personnage qui termina par une mort misérable une vie infâme ».

                            Remarque : On ne connaît ses écrits que par la réfutation qu’en fit Origène dans son livre « Contre Celse » (7,53).

                            Le Talmud est composé de la Mishna (recueil de lois et traditions juives mises par écrit vers le IIème) et des Gemaras (commentaires de la Mishna). Le Talmud Babylonien qui a été achevé d’écrire vers la fin du IVème siècle fait référence à Jésus Christ en terme peu élogieux, puisque Jésus s’oppose au Judaïsme.


                          • prong prong 17 janvier 00:32

                            @Jonas

                            Au temps du Christ, il n’y avait pas d’imprimerie et pas d’Internet, l’information n’avait donc pas la même vitesse de diffusion qu’à nos jours, il est normal qu’à la naissance du Christianisme, les écrits soient peu nombreux.

                            >>>> bien au contraire , beaucoup n’ on pas été reconnus .
                            https://www.naghammadi.org/wp-content/uploads/2017/03/BG-1-%C3%89vangile-selon-Marie.pdf

                            https://www.naghammadi.org/traductions-2/


                          • Zozo canal histrionique 17 janvier 00:43

                            @prong

                            Pffff, Didier MAISTO, tu crois que c’est comme ça que tu vas te taper une Miss France ?

                            Pffff, moi qui vient te tailler une bavette avec MY CHRIS Marine LORPHELIN jusqu’aux premières préliminaires, et bien je peux te dire que ça vole pas haut, pour l’instant ! 🙄


                          • prong prong 17 janvier 00:48

                            @Zozo canal histrionique

                            Oui elle ne pouvais que etre decu , deçu , dechu(e)
                            comme notre ariane qui n’ est pas une fusé pour autre chose que les ribambelle de petit bonhomme en papier :)



                          • Zozo canal histrionique 17 janvier 00:54

                            @Bionic Kill heure

                            Check it up -> https://twitter.com/shawford/status/1217958030576320519

                            Qu’est ce t’en pense, franchement !?


                          • Zozo canal histrionique 17 janvier 00:59

                            @prong

                            Yep y’a moyen de moyenner, et en artisanal s’il vous plaît, à la mano comme on dit chez les brouettemen !

                            Ni vu « ni connu », en lousdé, sans chichi, troll attitude et contre-fourberie inchangé-e-s !

                            Ça va faire de l’huile et du saturnisme en veux-tu en voilà, toussa !

                            Tic & Tac, bisous, merci pour ces moments !

                            Et pour toi et moi, Prong, la Simca 1000 un jour sur deux !

                            Deal ?


                          • prong prong 17 janvier 01:03

                            @Zozo canal histrionique

                            sortez couvert surtout les escalier ... t’ est en sucre tu va fondre ma poulette ....

                            Mais c’ est vrai que comme tour fortifier pour ta mairie ...


                          • prong prong 17 janvier 01:12

                            @Zozo canal histrionique

                            Yep y’a moyen de moyenner, et en artisanal s’il vous plaît, à la mano comme on dit chez les brouettemen !

                            >Ha ouis c’ est donc ca , on etait parti sur un projet de bunker avec ouam , pemile et nono .... mais personne n’ avais amener de pelle alors ....quelque rhum plus tard 


                            Surtout , n’ enleve pas la deco , ca tient parfoit la maconerie :)



                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 janvier 01:19

                            @Zozo canal histrionique

                            T’ai déjà dis...la Rallye 1 ou la Rallye 2 . De quoi baiser une NSU . Voir une R8 Gord . Shaw tu crains...sur que t’as jamais bidouillé un 103 ou un 51 ...bref pas bienvenu autour de ma caisse a outils . Sniff.


                          • Zozo canal histrionique 17 janvier 01:24

                            @Aita Pea Pea

                            Ça c’est sûr que je t’aurais élargi le pot dopé l’heure !!!!!

                            Adieu, et tu sais que c’est vrai en virtuel, n’est-ce pas ?

                            Tschuss le trop gros nez.


                          • Loatse Loatse 16 janvier 10:08

                             il connaissait la peur, le doute, la colère et les contradictions dont il est pétri comme tout un chacun...

                            « ne maudissez pas, bénissez ! » puis « malheur à vous scribes et pharisiens hypocrites ! »

                            Il ne craint pas l’insulte (aux mêmes pharisiens qu’il semble ne pas pouvoir blairer«  :

                             »sacs d’os, sépulcres blanchis etc....« 

                            Aujourd’hui le même serait condamné pour racisme ou discrimination, après avoir comparé les non croyants à des chiens !

                            Sur agoravox, de fait, il serait étiquetté d’extrême droite...

                            Les psy suspecteraient une schizophrénie (Dieu lui parle, il discute avec le diable dans le désert, Elie et un autre prophète lui apparaissent, son disciple parle de leur monter une tente...)

                            La brigade des stups, elle, menerait une enquête approfondie..

                            Le fisc lui tomberait dessus à bras raccourci (à qui il pourrait faire croire qu’il a trouvé de quoi payer ses impots dans la gueule d’un poisson ? ;)

                            Les vegan parcequ’il n’aurait pas rappelé qu’il faut se contenter de boulotter du végétal comme le dit la genèse à son tout début..

                            La ligue contre l’alcoolisme, pour avoir incité à la consommation d’alcool lors d’un banquet déjà bien arrosé (sachant en plus que des noces duraient plusieurs jours), 

                            et les douanes, parcequ’il l’a fabriquée lui même, sans s’acquérir des taxes en vigueur.

                            La gauche droit de l’hommiste lui reprocherait de vouloir perpétuer l’esclavage... (esclaves obeissez à vos maitres dit paul dans ephesiens)

                            La droite le suspecterait d’être un communiste.. (vend tout ce que tu as, donne le aux pauvres et suis moi)

                            La milivitude lui tomberait dessus à bras raccourci également... »celui qui ne quitte pas père, mère, soeur etc.. pour me suivre n’est pas digne de moi"

                            La spa aussi ; Pousser un troupeau de porc, porcinets compris, à se jeter d’une falaise (sous prétexte que des démons ne veulent pas devenir sdf ! ) aura déjà fait hurler les internautes après qu’un témoin ait mis la scène sur la chaine youtube.. facebook aurait censuré. et BB lui aurait collé un procès.

                            ....C’était quoi la question ? 


                            • njama njama 16 janvier 10:25

                              @Loatse
                              Le Sanhédrin l’avait quand même dans le collimateur... la surveillance des dissidents n’a pas attendu la Miviludes pour exister, c’est une vieille histoire, même Socrate en a fait les frais bien avant JC à peu près pour les mêmes raisons


                            • @Loatse. Vous oubliez la lutte contre la pédophilie : venez à moi les touts-petits.


                            • Loatse Loatse 16 janvier 11:15

                              @njama

                              le sanhédrin craignaient surtout la colère des romains (une chose que l’on néglige, pourquoi ?)... Surement pas à mon humble avis en raison de quelques désaccords théologiques qui étaient si je puis dire monnaie courante et percue comme stimulantes, d’autant plus que jesus rassure : « pas un iota de la Loi disparaitra ! »...« je ne suis pas venu abolir la loi »...

                              nan, ce qu’il craignaient c’était une révolte envers les romains, de la part des galilléeens notamment..

                              Il se passait alors ce qu’il se passait il y a peu chez nous lors de l’occupation allemande... il y avait des résistants qui posaient des actes dits terroristes avec des représailles en retour... (populations fusillées)

                              et si Jesus pronait l’obéissance de l’esclave à son maître, il ne s’agit pas de l’esclavage tel qu’on l’entend (soit envers un etranger avec deportation généralement), mais d’un travail contre l’effacement d’une dette d’argent qui ne pouvait être honorée... une fois l’estimation de celle ci en durée de servitude, l’emprunteur indélicat retrouvait sa liberté.

                              Le sanhédrin craignait le massacre des populations, la destruction du temple, les sicaires eux poignardaient les occupants...

                              .... Achetez des épées ! dit jesus à ses disciples au jardin de gethsemani...

                              Des pacifistes on nous dit.. enfin l’église romaine, la rome vit là dans le judaisme et ses règles (car bordu, jesus était juif et pas chrétien ni encore moinsse romain), une opportunité de péréniser son empire, de l’agrandir tout en combinant judaisme, philosophie grecque et coutumes locales.. 

                              et rome créa le christianisme... coupant l’herbe sous le pied au judaisme prosélyte, allant jusqu’à accuser ceux ci de déicide ni plus ni moins...

                              Mais il fallait pour cela que le rabbi jesus devint dieu. C’est fait.


                            • Loulou 16 janvier 18:15

                              @Loatse
                              Jésus-Christ était juif lors de Son existence terrestre, nous le reconnaissons comme Dieu manifesté en tant que Chrétiens. Et les historiens honnêtes savent que les Evangiles correspondent à des évennements historiques réels. Par exemple, Jésus observait les fêtes Juives, évidemment mais il s’opposait au lucre, à l’usure, aux richesses de ce monde. Avant Son Calvaire, il monta au temple et s’éleva contre les changeurs qui s’y trouvaient (dans la cour des gentils mais sous l’autorité des prêtres) car auparavant ces banquiers et ces marchands d’animaux sacrificiels officiaient en dehors du Temple et donc leurs bénéfices ne pouvaient être taxés par la caste de prêtres dont le chef était Caïfe. Le gentil Jésus renversa les tables et chassa du Temple ces spéculateurs ! Le grand prêtre se vengea d’autant qu’il avait Jésus dans le collimateur depuis un certain temps. EN même temps, ces récits qui collent avec l’histoire (ici de l’occupation de la Judée par l’Empire Romain) montrent un trait détestable et bien humain du peuple qui se laissa aller à adorer le veau d’or, l’esprit du profit, les manigances et arrangements, l’usure condamnée par l’Eglise qui faisait qu’au Moyen Age les seuls banquiers en Occident étaient les juifs eux-mêmes, pure vérité historique.


                            • rogal 16 janvier 10:08

                              Autant de chrétiens, autant de théologies.


                              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 16 janvier 10:11

                                @rogal

                                c’est comme chez les supporters du PSG, alors ?


                              • zygzornifle zygzornifle 16 janvier 10:29

                                Hitler était t’il méchant ?



                                • zygzornifle zygzornifle 16 janvier 10:33

                                  Les religions comme les partis politiques sont des poisons , a cause d’eux des millions de personnes sont mortes dans des guerres , des croisades ou des révolutions mettant en tète des dictateurs encore plus féroces que ceux qu’ils ont chassés .... 


                                  • Gisyl 16 janvier 11:27

                                    « Jésus lui dit : Pourquoi m’appelles-tu bon ? Personne n’est bon si ce n’est Dieu seul »

                                    Ce passage est chez Luc, non chez Marc


                                    • pierre 16 janvier 11:55

                                      la première vraie question est : Jesus a t’il existé ?


                                      • popov 16 janvier 13:59

                                        @pierre

                                        Et la deuxième, si la réponse à la première est oui, qui était son père ?


                                      • Par rapport à l’ancien testament, le nouveau est une régression,... En supposant que les personnages aient vraiment existé.


                                        • murenox murenox 16 janvier 13:10

                                          Quand , comme l’auteur , on croit à la Résurrection des corps... ;

                                          Aucune discussion n’est possible... ;

                                          Tout l’attirail des fadaises révélées est validée par les esprits soumis à de telles fariboles....


                                          • velosolex velosolex 16 janvier 13:45

                                            Jésus comme Bouddha ou Socrate n’a rien écrit. Le génie vient des témoins, des traducteurs, ou des conteurs de son expérience. Les évangiles sont fascinantes, car c’est le premier roman à plusieurs voix, à plusieurs témoignages. Le cinéma s’est livré lui aussi à cette genre de récit , montrant que toute vérité est relative, et qu’il a plusieurs traductions et interprétations au geste. Jésus arrive à une période trouble en Judée, entre plusieurs autres illuminés prêchant des dogmes sectaires. Il devient transcendant, mais c’est sa mort, qui en fait un mythe.

                                            Que serait devenu celui ci s’il avait vieilli. Arrive ce moment où l’oppresseur transforme celui qu’il veut moquer en héros immortel, et se perd lui même dans la cendre. 

                                            Je pense à Jeanne d’Arc. Une femme qui me parait aussi improbable que Jesus. Sa vie ne semble qu’un état de grâce. Elle aussi marche sur les eaux ; et en armure et en habit d’homme qui plus est. Elle a seize ans ; elle dit que tout est possible. Les messies nous transfigurent, ouvrent le ciel. Ils ne ressemblent pas à Carlos Gohn, lui, qui n’ouvre que des malles et des coffres de voiture, et qui se lave les mains, comme Pilate avant lui


                                            • harry stot 16 janvier 13:48

                                              Le christ n’est ni méchant, ni gentil, il est juste.

                                              Par contre il est gentil au sens non juif. Non, jesus n’est pas juif !

                                              Car, faut-il le rappeler, le mot juif n’existait pas a l’époque de jesus...


                                              • popov 16 janvier 14:17

                                                @harry stot

                                                le mot juif n’existait pas a l’époque de jesus...

                                                En effet, le français n’avait pas encore été inventé.

                                              • harry stot 16 janvier 14:29

                                                @popov
                                                Réponse idiote, mais ça ne m’étonne guerre !
                                                Le mot juif est apparu sous sa forme actuelle au 17eme : jewish en dérivant de iudaeorum (inscrit sur la croix) et qui veut dire :qui vient de judée.


                                              • popov 16 janvier 14:37

                                                @harry stot

                                                Réponse idiote, mais ça ne m’étonne guerre !

                                                Ça ne vous étonne guerre ?
                                                Moi, ça ne m’étonne paix.

                                              • harry stot 16 janvier 14:42

                                                @popov
                                                oui, bah c’est de ton niveau.
                                                T’es du genre à regarder le doigt...


                                              • Abou Darbrakam Abou Darbrakam 16 janvier 13:57

                                                une fois jésus il était bourré,et en entrant dans une boulangerie,pour épater la galerie il à essayer de transformer un sac de farine en pain,ça à foiré,et il dit ba.. ! fait zan des œuf à la cock et prenez en tous,et après ils croissaient et se multipliaient comme des petits lapain. smiley


                                                • harry stot 16 janvier 14:33

                                                  @Abou Darbrakam
                                                  Pas mal.
                                                  Tu la connait celle de Mahomet et son pote ?
                                                  Son pote lui dit j’ai grossi et doit changer toute ma garde robe.(les pois chiches surement).
                                                  Et Mahomet de lui répondre, ben moi ça va je rentre encore dans du 8 ans !


                                                • popov 16 janvier 14:50

                                                  @harry stot

                                                  En voilà une qu’elle est bonne, mais qui va faire écumer les mahométans de rage. 

                                                  Bien sûr, ils savent, mais ils voudraient que nous ne sachions pas. Mais nous savons, et ils savent que nous savons. C’est ça qui les fait nous détester.

                                                  Avec votre permission, je la mets dans mon album et je vais la resservir au bon moment.


                                                • harry stot 16 janvier 14:59

                                                  @popov
                                                  Oui, mince , j’ai oublié de m’auto censurer conformément a la doxa.
                                                  Mais je ne m’en fait pas vu que c’est une religion de paix et d’amour(selon la doxa)
                                                  Concernant la blagounette, y’a pas de droits d’auteur, donc je t’en prie.


                                                • Abou Darbrakam Abou Darbrakam 16 janvier 15:17

                                                  @harry stot
                                                  Grave grave,mais je la connaissait pas.... smiley

                                                   


                                                • Zozo canal histrionique 16 janvier 15:22

                                                  @Abou Darbrakam

                                                  Qui, Karine LE DEALER de NAISSENT on ?

                                                  Dommaaaaage !

                                                  Pourtant elle t’attendra(it) « sur la Simca 1000 » dans 3mn top crocro42 !

                                                  Allez Zouuuu Galinette, next bossu !


                                                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 janvier 15:36

                                                  @Zozo canal histrionique

                                                  En temps qu’historien des choses inutiles je tiens à te dire que la Simca 1000 aura donnée les Rallye 1 et la 2 qui ont mis à mal les R8 Gordini .Merde.


                                                • Abou Darbrakam Abou Darbrakam 16 janvier 15:25
                                                  Jésus-Christ était-il gentil ?

                                                  la « méchanceté » de Jésus est un des attributs fondamentaux de sa divinité, selon la conception biblique. Nous sommes en grande partie tributaires d’une vision grecque de l’idéal divin (ordre, harmonie, calme, etc.), car les Pères de l’Église étaient imprégnés de platonisme, de néo-platonisme et de stoïcisme, bref, de philosophie grecque. Mais telle n’est pas la conception biblique de Dieu. Jésus est « fils de David », issu de la tribu de Juda, il est le « nouveau Moïse » (He 3, 2), le « nouvel Abraham » (Rm 4). Or, le point commun de tous ces prédécesseurs et ancêtres du Christ, c’est bien ce que nous appelons, dans notre langage, la « violence », et ce que les auteurs bibliques, plus réalistes, considéraient tout simplement comme la réalité de la vie dans le monde tel qu’il est. Abraham nous est d’abord présenté comme un guerrier (cf. l’épisode de la campagne contre les quatre rois, Gn 14), Moïse et David commencent leur carrière par un meurtre (Ex 2, 12 ; 1 S 17, 50), Juda, dont est issu le Christ, est présenté comme « un jeune lion » (Gn, 49, 9). C’est très précisément parce qu’ils étaient capables de transgresser la frontière entre le bien et le mal que tous ces hommes ont été choisis par Dieu. Le mot « bien », le mot « vertu » ne figurent quasiment jamais dans le Nouveau Testament, encore moins dans les évangiles. C’est nous qui sommes obsédés par la morale, mais le Christ ne se définit pas comme bon, il rejette explicitement cette dénomination : « Pourquoi m’appelles-tu bon ? Nul n’est bon que Dieu seul » (Mc 10, 18). Pour comprendre le rôle du Christ, il ne faut pas considérer ses actions, ses paroles, volontairement paradoxales et contradictoires, ni même ses miracles. Ce n’est pas parce qu’il fait des miracles que Jésus est le Christ, nous sommes appelés nous aussi à opérer des miracles, et même de plus grands encore que ceux du Christ (Jn 14, 12). Non, Jésus est le Christ parce qu’il est le fils de Juda, le fils de David, parce qu’il transgresse les règles humaines et religieuses, parce qu’il est le dépositaire unique de la volonté divine, parce qu’il impose sa volonté par sa seule parole (« Viens, suis-moi »). Il possède dans sa plénitude l’attribut premier de la divinité biblique, qui n’est pas la gentillesse, mais l’autorité. Quand Jésus parle on se tait, on écoute, on obéit.

                                                  Jésus-Christ était- il facho.. ?


                                                  • eddofr eddofr 16 janvier 16:25

                                                    @Abou Darbrakam

                                                    Non, le fascisme n’a été inventé que bien plus tard, par un certain « Benito » (il y était question de « faisceau », d’où « fascisme »).

                                                    Aparté, tout ça part d’une histoire à propos d’une lance seule qui serait facile à briser, et d’un faisceau de lances fortement liées entre elles qui deviendrait impossible à briser ... d’où la nation qui serait plus forte unie sous un seul chef, Benito évidemment ...)

                                                    Par contre, Jésus était très certainement un peu autoritaire et probablement un peu totalitariste aussi.


                                                  • harry stot 16 janvier 16:34

                                                    @eddofr
                                                    Aimez vous les uns les autres et aime ton prochain, ça reste soft comme totalitarisme , non ?
                                                    Sinon, tout à fait d’accord avec toi sur le fascismo de bénito, car c’est l’histoire.


                                                  • harry stot 16 janvier 16:47

                                                    @Abou Darbrakam
                                                    Je penses que tu te trompes.
                                                    Jésus n’est pas de descendance davidique.
                                                    On ne peut se baser sur les généalogies proposées dans la bible.

                                                    Fiabilité des généalogies des Évangiles. La question suivante se pose : pourquoi Matthieu omit-​il certains noms qui apparaissent dans les généalogies des autres chroniqueurs ? En premier lieu, pour établir la généalogie de quelqu’un, il n’était pas nécessaire de nommer tous les chaînons de sa ligne d’ascendance. Par exemple, lorsqu’Ezra voulut prouver qu’il était de la lignée sacerdotale, en Ezra 7:1-5, il omit plusieurs noms qui figuraient dans la généalogie de la prêtrise en 1 Chroniques 6:1-15. Il n’était manifestement pas indispensable de nommer tous ces ancêtres pour convaincre les Juifs de son ascendance sacerdotale. Il en va de même avec Matthieu : il utilisa sans doute le registre public et recopia, sinon chaque nom, au moins ceux qui étaient nécessaires pour établir la filiation de Jésus depuis Abraham et David. Il avait également accès aux Écritures hébraïques, qu’il pouvait consulter en parallèle avec les registres publics officiels. — Comparer Ru 4:12, 18-22 avec Mt 1:3-6.

                                                    Les listes dressées par Matthieu et par Luc étaient composées de noms unanimement reconnus comme authentiques par les Juifs de l’époque.

                                                    Je rappelle que lors de l’épisode des marchands du temple il dit aux pharisiens qui sont les principaux représentants du judaisme de l’époque : vous avez pour père le diable !


                                                  • murenox murenox 16 janvier 22:43

                                                    @harry stot
                                                    JC de descendance Davidique
                                                    j’aurais dit ascendance....
                                                    ...
                                                    Mais on s’en fout un peu pas mal...


                                                  • Abou Darbrakam Abou Darbrakam 16 janvier 23:03

                                                    @eddofr
                                                    Jésus-Christ était- il facho.. ?

                                                    c’était une boutade

                                                    le fascisme :

                                                    je connais l’historique que tu à rrésumé rapidement
                                                    -
                                                    Par contre, Jésus était très certainement un peu autoritaire et probablement un peu totalitariste aussi.


                                                    tout à fait d’accord
                                                    a+ porte toi bien


                                                  • popov 18 janvier 02:41

                                                    @harry stot

                                                    Jésus n’est pas de descendance davidique.

                                                    Sa mère, on la connait. Mais son père ???
                                                    Certains pensent qu’il pourrait s’agir d’un des fils d’Hérode le Grand. Ce qui expliquerait cet acharnement du tyran à éliminer tous les nouveau-nés du même âge que Jésus. Hérode le Grand était un fin diplomate mais c’était aussi un grand malade, toujours en train de soupçonner ses proches de comploter contre lui. Il a fait assassiner plusieurs de ses femmes et de ses enfants pour cette raison.
                                                    Référence : LIFE OF HEROD par Josephus, traduit du grec par John Gregory.

                                                  • AlLusion AlLusion 16 janvier 18:04

                                                    En fait, il y a trois niveaux ou trois stades :

                                                    -le créateur qui n’en a pas à s’inquiéter de ce qu’il crée. Disons « dieu ».

                                                    -le vendeur qui suit la philosophie du créateur : disons le « prophète », le « messie » qui se réfère aux créations de celui qu’il appelle « maître »

                                                    -le client qui est impressionné par les dires du vendeur.

                                                    Toutes les religions ou sectes sont basées sur cette hiérarchie


                                                    • AlLusion AlLusion 16 janvier 18:07

                                                      La question qui reste à répondre : pourquoi il n’y a que l’homme qui réponde à un de ses critères et pas les autres êtres vivants ?
                                                      Se sent-il plus fort ou plus faible pour l’avoir choisi ?


                                                    • Désintox Désintox 16 janvier 18:34

                                                      On peut faire dire tout ce qu’on veut à un personnage de roman.


                                                      • pallas 16 janvier 19:12
                                                        Laconique

                                                        Bonsoir,

                                                        Pour les religions, ont faire dire et interprète ce que l’ont veux.

                                                        Sa dépend de l’individu et du contexte.

                                                        Il y a 9 evangiles pour la Bible, seul 4 sont officiels, il y a 3 Corans pour l« Islam, un seul officiel.

                                                        Il y a l’Évangile de Barnabé, mis à part les »Erudits Catholiques et Musulmans (trop rare), personne ne le connais.

                                                        Citation du livre Empereur Dieu Dune (Saga de Dune).

                                                        «  »« Le passé évolue continuellement, mais rares sont ceux qui s’en aperçoivent. »«  »

                                                        Salut


                                                        • harry stot 16 janvier 20:10

                                                          @pallas
                                                          L’évangile de Barnabé est un fake .
                                                          Cela dit, Marx n’était pas marxiste et le christ n’était pas chrétien. Et ceci n’est pas une pipe !
                                                          Tu vois ce que je veux dire ?


                                                        • Zozo canal histrionique 16 janvier 20:16

                                                          @harry stot

                                                          Ôy Öy Oÿ mY Gros/Groucho !

                                                          Z’Aurais-je loupé TA réponse sur ce qu’on allait faire tous les deux une fois arrivés TOUS LES DIEUX devant la falaise à Nazareth, du fait de mes 5h30 de conduite de ma Captur aujourd’hui ?


                                                        • Zozo canal histrionique 16 janvier 20:18

                                                          @

                                                          Je suis à 0,01 de PV pour qui sans soucis ! 😑😧🙄🤤😞


                                                        • yYvan Albert 16 janvier 20:06

                                                          Extrait du Livre de Vie :

                                                          « Mais le monde va changer ; car il est arrivé sur le soir, dans les temps messianiques où devait se lever celui qui viendrait enseigner l’univers, ainsi que les six jours et le septième jour, pour délivrer les hommes de leur ignorance et des souffrances qu’elle occasionne dans les peuples. Aussi, puisque l’Écriture annonce sans relâche cet homme, personne ne doit s’étonner aujourd’hui de sa venue qui est naturelle et prévue depuis la création du monde. Votre stupéfaction sera grande cependant, parce qu’en ne voyant nullement dans quels temps vous êtes, vous espérez encore en beaucoup de choses sauf à la venue du Fils de l’homme pour ces temps-là. Ce livre que j’écris vous montrera que je suis cet homme. Je vous salue.  »

                                                          Un autre extrait plus loin  :

                                                          « Au terme de ces deux millénaires, le monde voit enfin qu’il vivait en pleine imposture. Cela, parce que l’infâme église romaine lui faisait aisément croire qu’elle poursuivait le sacerdoce de Jésus, alors qu’il n’est nullement transmissible, et qu’elle était souveraine. En vous ayant ainsi trompés sur les Écritures, elle s’est assise en reine jusqu’à présent où elle est envoyée au fond de l’abîme conformément à ce qui est prédit. Comprenez-vous que si je ne mettais un terme à sa supercherie le monde entier serait perdu à jamais ? Il en serait fait de lui, parce qu’à cause de cette église qui s’est emparée de ma vigne nul ne pourrait savoir qui je suis ni me suivre. Vous péririez alors jusqu’au dernier.

                                                           Pour vous éclairer et empêcher ce désastre, je vais vous montrer comment cette église commença à se former au temps de Jean (qui était le temps de l’apogée de l’empire romain) et non au temps de Jésus. Après quoi ceux qui s’intéressent aux Écritures comprendront mieux le nouveau testament qui est imprégné de cet empire maléfique. »

                                                          ...

                                                           « Mais il est d’abord nécessaire de savoir que Christ est tiré du grec Khristos, signifiant l’oint ; c’est-à-dire celui qui est consacré, annoncé et marqué depuis toujours du sceau de Dieu sur son front par l’onction. Cet homme, qui est l’oint d’Aaron et d’Israël, a l’esprit du Père et connaît toutes ses oeuvres qu’il vient expliquer au monde. C’est pourquoi, à l’élu se rattachent deux noms : Jésus et Emmanuel ; car Jésus est dans l’Écriture le personnage d’Emmanuel dans le monde aujourd’hui. Entendez que Jésus est le nom ancien du Christ et qu’Emmanuel est son nouveau nom. Dans l’ancien testament, Ésaïe annonce sa venue ainsi :

                                                          Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils,
                                                          Et on lui donnera le nom d’Emmanuel,
                                                          Ce qui signifie Dieu avec nous.

                                                          La vierge, c’est Sion dont on parlera prochainement. Mais pourquoi ce fils est-il appelé Jésus et non Emmanuel ? Parce que Jésus est l’image d’Emmanuel dans le monde d’aujourd’hui. Tout le livre que j’écris le montrera.

                                                           Pour l’instant, restez à mes côtés car, qui que vous soyez sur la Terre, vous ne pouvez nullement saisir l’Écriture sans moi qui suis son accomplissement. Il en est ainsi, parce que le Livre (l’ancien testament) est recouvert d’un voile sous lequel se trouvent sept personnages qui éclairent ensemble, tel un chandelier, celui qui vient vaincre le monde. Mais j’enlèverai ce voile, pour que vous puissiez me voir tel que je suis. Ainsi vous me reconnaîtrez dans la certitude et me suivrez en toute confiance. Car je suis l’agneau immolé, celui qui a vaincu l’ignorance et qui est digne d’enlever les sceaux qui tiennent le Livre cacheté. »


                                                          Ce livre est téléchargeable gratuitement et donne enfin des explications simples à toutes les questions aussi bien matérielles que spirituelles lelivredevie.com


                                                          • ETTORE ETTORE 16 janvier 20:13

                                                            A tout lire.....

                                                            La saga Jesus Christ....

                                                            C’est un peu comme votre programme informatique.

                                                            Il correspondait, en fonctionnalité parfaite, à une certaine époque...

                                                            Mais si vous ne faites pas les mises à jour......

                                                            Et malheureusement, le Vatican, est un bien piètre informaticien !


                                                            • Zozo canal histrionique 16 janvier 20:24

                                                              @Carlo REVELLI

                                                              C’est pas pour dire, mais à ta place je serais bien dans l’amende/merde/ultime souffle de vie si j’étais pas en capacité d’agir IRL après la pub San Pelegrino sur RTL2 ! 😬🤬😱


                                                            • pallas 16 janvier 20:52

                                                              yYvan Albert

                                                              Bonsoir,

                                                              Nul ne connais le passé et les circonstances.

                                                              Pourquoi les Romains ont été pacifistes en Gaule et faisant un génocide dans l’actuel Angleterre ?.

                                                              Les Romains n’ont jamais fait génocide de peuple avant et apres.

                                                              Que connait on de l’Age d’Or de l’Antiquité avant le cataclysme (Santorin) qui détruisit la totalité des civilisations en Méditerranée ?

                                                              On ne vie que dans la spéculation, alors on s’invente un passé cohérent avec le présent, ou plutot celui qui est le plus accommodant.

                                                              Et si la Mythologie Grec n’était en faite, simplement qu’une histoire (Avengers, Ligue des Justiciers, Dragon Ball) de l’époque, faisant rêver les gamins de l’époque aussi bete que ça ?.

                                                              Apres tout les histoires de super héros, sa amuse tout le monde non ?

                                                              Homere était une franchise et non un individu, faisant dans les histoires, une saga.

                                                              Salut


                                                              • pierrequiroule 17 janvier 16:07

                                                                @pallas
                                                                Le programme de CM2 a bien évolué car , au vu de l’orthographe , c’est bien un élève de CM2 qui s’exprime !
                                                                Ou alors c’est un manque évident de respect envers les lecteurs ...


                                                              • QAmonBra QAmonBra 16 janvier 22:24

                                                                Jésus gentil ? Mouais ! Comme tout le monde, sauf quand il trouvait des marchands dans le temple, là il pétait les plombs et même les cables !

                                                                Il te leur tombait dessus a bras raccourcis d’ex charpentier, avec tout ce qu’il trouvait sous la main, corde, bâton, coup de pied au cul (sandale cloutée à la romaine) les tables volaient, les shekels et deniers aussi, les bêtes destinées aux sacrifices s’enfuyaient affolées en trainant leurs propriétaires, va arrêter une vache toi ou des béliers quand ils décident de mettre les bouts ! 

                                                                Bref, une vraie tornade, Jésus ne se calmait que lorsque il avait fait le vide.

                                                                Mais il est vrai que le sanhédrin et sa bande, qui avaient un intérêt dans l’affaire, n’appréciaient pas du tout, on sentait qu’il lui en voulaient !

                                                                Mais à part ça, Jésus était un très chic type, on se marrait bien avec lui, surtout durant les repas de noces et de chantier, parole de maçon. . . Hips ! . . .


                                                                • Zozo canal histrionique 16 janvier 22:31

                                                                  @QAmonBra

                                                                  154 km/h en attendant, zyva, toi, pfffff !


                                                                • soi même 17 janvier 01:09

                                                                  @QAmonBra, Tu as vraiment du Mal a voir que le Christ est un précurseur.


                                                                • QAmonBra QAmonBra 17 janvier 05:57

                                                                  @soi même

                                                                  Jésus avait comme moi une affection pour les putes et toi t’a rien compris. . .


                                                                • cathy cathy 16 janvier 22:40

                                                                  Jésus a répondu de suite à la demande du centenier romain pour son fils malade, mais pas à la femme cananéenne, elle a dû s’humilier pour avoir la guérison pour son enfant, montrer sa foi.

                                                                  N’oublions pas que se sont les cananéens qui ont fait tomber les enfants d’Israël dans le péché, ils ont une première part de responsabilité. Ils se sont battus contre Israël et contre la volonté de Dieu pendant des centaines d’années dans une lutte acharnée.

                                                                  Qui est Jésus, il est Dieu, entièrement divin venu homme sur terre pour payer par son sang le prix du péché pour tous les hommes qui acceptent ce don. 


                                                                  • soi même 17 janvier 01:03

                                                                    Là n’est la question, quand tu reprends un enfant qui connaît une erreur est tu le fais au mon de la bienséance morale où par que tu te sens le devoir d’intervenir pour sauve garder l’intégrité de l’enfant ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Laconique

Laconique
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès