• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jésus de Nazareth a cru qu’un autre monde était possible

Jésus de Nazareth a cru qu’un autre monde était possible

JPEG - 18.5 ko
Jésus de Nazareth

 

Les temps que nous vivons ne sont pas de nature à nous convaincre que la gouvernance mondiale qui nous est proposée par les grands et puissants de ce monde soit celle qui réponde le mieux aux grandes aspirations de l’Humanité. Les millénaires qui nous précèdent marquent ce cheminement chaotique d’un monde dont l’issue est celle d’une domination toujours plus grande d’une minorité, devenue, de nos jours, le 1 % qui impose ses volontés aux 99 % de ces hommes, femmes et enfants, dont les rêves au bien vivre, à la liberté, à la justice, au respect, à la solidarité sont ramenés au plus bas dénominateur.

Ce constat s’impose d’autant plus facilement que le décloisonnement de nos îlots de vie nous ouvre sur le monde et nous fait découvrir ces grands manipulateurs et usurpateurs de la gouvernance mondiale. Les guerres qu’ils déclarent et alimentent en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique, en Amérique latine, en Asie sont là pour faire taire les récalcitrants et exiger des peuples qu’ils soient soumis à leurs propres règles, à leurs propres lois. La prise de contrôle de leurs richesses va évidemment de soi.

Loin de reconnaître leur diabolique projet de domination et de conquête, ils veulent plutôt être perçus et reconnus pour des sauveurs d’humanité. À cette fin, la cinquième colonne de leurs forces offensives, constituée d’un pouvoir médiatique sans précédent, déploie toutes les ressources techniques et humaines pour atteindre cet objectif. Font partie de cet arsenal, les actions sous fausses bannières, les multiples formes de manipulation, allant du mensonge jusqu’à la diabolisation de ceux et celles qui osent s’opposer à leur projet de domination et de gouvernance du monde. Ils ont, sous leur contrôle, les grands réseaux de communication à travers le monde au service desquels oeuvrent des professionnels de la désinformation. Ces derniers sont capables de faire d’un dieu un diable et d’un diable un dieu, de convertir la vérité en mensonge et le mensonge en vérité. Dépourvus de toute conscience, ils peuvent se permettre tout.

Les paradigmes de la gouvernance de ce monde reposent essentiellement sur trois grands pouvoirs : celui de l’argent (l’avoir), celui de la domination (la gouvernance), celui du prestige (le paraître). Déjà, au temps de Jésus, ces trois pouvoirs avaient été stigmatisés, dans la symbolique des trois tentations de Jésus au désert. Il s’agit d’une mise en scène où le Diable, ce maître du monde, essaie d’entraîner Jésus dans le sillage des paradigmes de l’avoir, du pouvoir et du paraître. Dans les trois cas, il a rejeté catégoriquement ces paradigmes qui ne sont pas ceux de son Père et que ne saurait répondre aux grandes aspirations de l’humanité.

Quelles sont les alternatives à ces paradigmes ?

Déjà, plusieurs siècles avant la naissance de ce Jésus, le prophète Isaïe avait anticipé les paroles qui seraient les siennes comme envoyé du Père :

« L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a consacré par l'onction, pour porter la bonne nouvelle aux pauvres. Il m'a envoyé annoncer aux captifs la délivrance et aux aveugles le retour à la vue, renvoyer en liberté les opprimés, proclamer une année de grâce du Seigneur. » (Luc 4, 18-19 = Is 61, 1-2a)

Sa mère, encore enceinte de l’enfant, eut cette exclamation prophétique au moment de partager sa joie avec sa cousine Elizabeth.

« Il a déployé la force de son bras ; il a dispersé ceux qui avaient dans le coeur des pensées orgueilleuses. Il a renversé les puissants de leurs trônes, et il a élevé les humbles. Il a rassasié de biens les affamés, et il a renvoyé les riches les mains vides. » Lc 1,51-53

Le ton est donné. Il se présente avec autorité et puissance intérieure non pas pour se substituer aux grands et aux puissants de ce monde, sinon pour renverser l’ordre de ce monde, caractérisé par l’avoir, le pouvoir et le paraître. Aux paradigmes de ce monde, il oppose ceux d’un monde où prédominent la justice, le partage et la solidarité dans l’avoir, où la domination se transforme en un pouvoir de service assumé par tous et pour tous et , finalement, où le paraître, donnant du prestige aux uns et de l’insignifiance aux autres, se transforme complètement, les plus grands se faisant les plus petits, les maîtres se faisant serviteurs, les premiers laissant leur place aux derniers. 

Sa vie se déroule au milieu des pauvres, des malades, des pécheurs, des exclus. Ses paroles sont autant d’appels au réveil des consciences, à la nécessité de changer radicalement la perception des valeurs de ce monde par celles qui sont porteuses de vie, de paix et de bonheur. Il fait de l’amour de l’autre une loi fondamentale dont la mesure est l’amour que l’on porte à soi-même. « Aime ton prochain comme toi-même. » À ses disciples, il dira d’être dans ce monde sans en être, au sens de ne pas en assumer les valeurs de l’avoir, du pouvoir et du paraître, mais celles de l’ordre nouveau, porteur de justice, de vérité, de solidarité, de compassion, de service et d’humilité.

On ne peut passer sous silence son Sermon sur la Montagne, également appelé les Béatitudes. Voici quelques extraits de la version qu’en donne l’Évangéliste Mathieu (5, 3-12),

« Heureux les pauvres en esprit, 
car le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux les doux,
car ils recevront la terre en héritage.
Heureux les affligés, 
car ils seront consolés.
Heureux les affamés et assoiffés de la justice, 
car ils seront rassasiés.
Heureux les miséricordieux, 
car ils obtiendront miséricorde.
Heureux les cœurs purs, 
car ils verront Dieu.
Heureux les artisans de paix, 
car ils seront appelés fils de Dieu.
Heureux les persécutés pour la justice, 
car le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on vous calomnie de toutes manières à cause de moi.
Soyez dans la joie et l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux. »

Lorsqu’il lui arrive de résumer en quelques mots sa pensée, de la ramener à l’essentiel, il y énumère la justice, l’aide et le support aux veuves, aux orphelins, aux étrangers, l’humilité et la bonne foi. Ce dernier point retient particulièrement mon attention du fait que j’ai de nombreuses connaissances qui ne croient ni en Dieu, ni en l’Église et qui sont des personnes de bonne foi, profondément engagées à l’avènement d’un monde opérant sur la base de paradigmes qui recoupent ceux promus par Jésus : la justice, la vérité, la solidarité, la compassion, etc.

Si dans l’ensemble de sa vie publique, il apparait comme un homme calme, sensible aux souffrances des autres, patient avec les foules qui viennent l’entendre, il en est tout autrement lorsqu’il se retrouve devant des personnes de mauvaise foi qui essaient de le piéger de toutes les manières. Plusieurs auront certainement entendu parler de sa colère au temple d’où il en a chassé les marchants qui y faisaient commerce. Moins connes sont ses diatribes contre les pharisiens, les docteurs de la loi, les scribes. Je me permets d’en relever quelques-unes de ces invectives,

« Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux ; vous n`y entrez pas vous-mêmes, et vous n`y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer. Mt. 23,13

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous dévorez les maisons des veuves, et que vous faites pour l`apparence de longues prières ; à cause de cela, vous serez jugés plus sévèrement. Mt.23, 14

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte ; et, quand il l`est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous. Mt.23, 15

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous payez la dîme de la menthe, de l`aneth et du cumin, et que vous laissez ce qui est plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité : c`est là ce qu`il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses. Mt. 23,23

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au-dehors, et qui, au-dedans, sont pleins d`ossements de morts et de toute espèce d`impuretés. Mt. 23,27

Après de tels propos, pas surprenant qu’il ait été arrêté, puis torturé, ridiculisé et envoyé au Golgotha pour y mourir crucifié sur une croix. Ce destin était une voie obligée pour révéler l’humanité dans sa plénitude. On y voit jusqu’où elle peut aller dans sa cruauté, mais aussi et surtout jusqu’où l’amour peut l’en délivrer.

Son sort ressemble à celui de bien des prophètes et à celui de bien de nos contemporains. Mourir pour servir la justice, la vérité, la solidarité, la compassion, la miséricorde donne à l’humanité l’oxygène dont elle a besoin pour vaincre le mal qu’elle porte en elle.

Pour les non-croyants cette histoire de Jésus se termine ici. Par contre, pour les chrétiens du monde cette histoire ne se termine pas là. Pour ces derniers, dont je suis, le Père a ressuscité Jésus en le libérant des affres de la mort pour en faire le premier-né d’une Humanité nouvelle.

«  Or voici que, fermant les yeux sur les temps de l'ignorance, Dieu fait maintenant savoir aux hommes d'avoir tous et partout à se repentir, parce qu'il a fixé un jour pour juger l'univers avec justice, par un homme qu'il y a destiné, offrant à tous une garantie en le ressuscitant des morts. " act.17.30-31

Ainsi pour l’authentique croyant, Jésus est la Voie à suivre, la Vérité à défendre et la vie à assumer. Ses engagements au service des nouveaux paradigmes doivent en témoigner. C’est là un combat à mener au quotidien, mais dont la finale ouvre les portes à un monde nouveau, à une humanité nouvelle, libérée elle aussi des affres de la mort.

Pour le croyant, c’est une certitude, mais pour l’athée ou l’agnostique il n’en est rien. Toutefois, comme me le signalait un ami qui se dit athée, si jamais ça s’avère vrai, ce sera un plus qui sera reçu avec joie.

Dans ce contexte, il est bon de lire la narration que nous fait l’évangéliste Mathieu du jugement dernier Mt. 25,32-46. Il est possible que beaucoup de non-croyants s’y retrouvent en bonne position et que beaucoup de croyants y aient des surprises.

Je termine avec cette phrase synthèse du prophète Michée

« On t`a fait connaître, ô homme, ce qui est bien ; et ce que l`Éternel demande de toi, c’est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu. » Michée, 6,8

 

Oscar Fortin

Le 1er avril 2015

http://humanisme.blogspot.com .


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

79 réactions à cet article    


  • Aristide Aristide 4 avril 2015 11:01

    Vous oubliez « Il faut rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. ».


    Rien ni quiconque ne peut condamner votre foi, votre croyance, vos engagements personnels dans la vie, ... Rien non. Mais de grâce, laissez à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César. La gouvernance de notre monde n’est pas du domaine de la foi ou de la religion.

    Que vous souhaitiez la prise en compte par la gouvernance des peuples de valeurs communes n’est pas un obstacle à la réalisation privée de votre foi. Quel besoin de « négliger » ce qui concerne la « cité » au sens athénien du terme. La politique ne doit jamis être une affaire de foi. 

    Cette confusion me gène, je vois bien qu’il n’y a pas, chez vous, de tentation hégémonique de la religion mais vous êtes dans un courant continu qui ne cesse d’essayer de transformer les valeurs religieuses en valeurs universelles et politiques. 

    • Pascal L 4 avril 2015 12:11

      @Aristide

      La gouvernance de ce monde n’est effectivement pas du domaine de la foi, mais chaque décision politique et un acte commis par une ou plusieurs personnes qui peuvent choisir une option plutôt qu’une autre en fonction de leur foi. Cette foi que d’autres appelent leur conscience.

      Aujourd’hui, nous nous plaignons que beaucoup de décisions sont prises sans tenir compte de l’intérêt général. Mais qu’est-ce que l’intérêt général pour un athée ? Est-ce que l’intérêt général peut se réduire à un ego ?

      Le Christ ne s’est jamais mêlé des méthodes de Gestion de la Palestine mais n’a pas arrêté de dire ce qu’il pensait des méthodes des puissants de son époque. C’est même ce qui a causé sa mort. Les Chrétiens d’aujourd’hui ne font pas autre chose. Ils ne font de tord à personne, mais leur parole est tout autant rejetée. Faut-il donc les faire taire parce qu’ils mettent le doigt là où ça fait mal ?

    • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 13:18

      @Aristide : Merci pour votre commentaire. Le rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu se prête à de nombreuses lectures dont celle dont celle de la gouvernance du monde basée
      sur ces trois grandes valeurs l’argent, la domination, le paraître. Toutes les tares qui en résultent sont de César. Par contre, la nouvelle approche qui substitue les paradigmes, disons de César, pour les paradigmes de la solidarité, du partage, du service et de l’humilité, sont de Dieu. Mon approche n’est pas de transmettre les valeurs religieuses au monde, mais bien plutôt d’humaniser les valeurs religieuses de manière à les mettre au service de cette humanité dont l’horizon doit en être un de liberté, de vie, de plénitude de bonheur pour chaque personne qui en est une composante essentielle. En ce sens, la résurrection de Jésus devient pour l’humanité l’horizon d’un souffle de vie éternelle. C’est ce que les chrétiens célèbrent en ce jour de Pâque. 


      Avec tout mon respect

    • Aristide Aristide 4 avril 2015 17:40

      @oscar fortin et pascal L


      Il est assez surprenant que la Religion s’arroge l’exclusivité de la solidarité, la justice, ... L’intérêt serait incompréhensible à l’athée. Surprenant ou affligeant ? Je suis affligée de cette propension à s’autoproclamer les seuls défenseurs des faibles et des malheureux. L’attribution de tout les défauts à César est du même ordre. Nulle nécessité d’ être croyant pour être un homme de bien, nulle nécessité non plus à ne pas l’être. De grâce, ne vous considérez pas les seuls détenteurs du partage, de la solidarité, du service et de l’humilité. 

      Allons, Oscar et Pascal, le bien nommé en cette période, ne faites pas preuve de la fermeture d’esprit qui a tant coûté à la religion, l’appropriation des valeurs de partage, de justice, de solidarité associé à la conviction d’être seul dans le vrai fait le lit à tous les intégrismes. N’en soyez pas, il y en a déjà trop.

      Il n’y a pas un seul jour où les religieux de toutes obédiences disent leur vérité, personne en tout cas pas moi ne leur déni ce droit d’expression. Nul ne peut exiger qu’elle soit acceptée comme parole d’évangile ( jeu de mot facile, je vous l’accorde).

      Heureusement, la quasi totalité des croyants de toutes les religions assumeraient le même discours que je tiens ici, il n’y a quelques intégristes assez bien répartis dans les différents courants de pensée pour réclamer à tout bout de champ la reconnaissance d’un droit spécifique et une reconnaissance particulière. 






    • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 18:20

      @Aristide : Je ne sais pas si vous avez lu en totalité mon article, mais il dit tout autre chose de ce que vous lui prêtez. Avant de poursuivre je vous site une des toutes dernières phrases : Dans ce contexte, il est bon de lire la narration que nous fait l’évangéliste Mathieu du jugement dernier Mt. 25,32-46. Il est possible que beaucoup de non-croyants s’y retrouvent en bonne position et que beaucoup de croyants y aient des surprises.


      Les grandes aspirations que l’on retrouve dans les Évangiles et dans le messages du Christ, sont celles qui sont déjà profondément inscrites dans la nature humaine et dont les consciences s’approprient au fil du temps. Jésus n’est pas venu créer une religion, mais nous rappeler que nous sommes nées pour autres choses que les valeurs de ce monde pour qui les seules valeurs dominantes sont celles de l’avoir, du pouvoir et du paraitre. Sa vie constitue le véritable culte auquel il nous convie : s’aimer comme il nous a aimés, promouvoir la justice, s’alliés sur la vérité, être compatissant et solidaire les uns aux autres, etc... En cela consiste le véritable culte que les prophètes anciens avaient déjà proclamés. Le monde d’aujourd’hui a moins besoin d’églises de pierres et beaucoup plus de communautés humaines qui assument dans leur quotidien ces valeurs évangéliques qui sont finalement des valeurs profondément humaines.

      Joyeuses Pèaques 

    • Pascal L 4 avril 2015 19:02

      @Aristide
      Où avez-vous vu que la religion s’arroge l’exclusivité de la solidarité, la justice ?

      Il existe des associations comme le Secours Populaire qui font un excellent travail et la justice est heureusement indépendante en France. 
       Que vous défendiez la solidarité et la justice est tout à votre honneur, mais ces valeurs n’ont que peu de poids devant l’individualisme et vous devez parfois vous sentir seuls devant des personnes puissantes. Vous pouvez avoir une bonne idée de la valeur de l’intérêt général, mais il est très difficile de maintenir ses actions dans le sens de l’intérêt général quand son propre intérêt est en jeu. Un juge ne modifie pas sa situation personnelle lorsqu’il rend la justice et il peut le faire en conscience mais il suffit d’observer le comportement des hommes/femmes politiques pour se rendre compte que lorsque l’intérêt personnel est un jeu, il n’y a, la plupart du temps, plus d’intérêt général.

      La Fraternité a été élevée comme valeur suprême de notre république aux côtés de la liberté et de l’égalité, ce qui montre bien que nous n’avons pas de monopole. Malheureusement cette fraternité s’effrite de partout devant la montée de l’individualisme. La liberté et l’égalité peuvent être définies par des lois, mais pas la fraternité et sans la fraternité, la liberté et l’égalité peuvent devenir des machines à broyer.

      L’enseignement du Christ est révolutionnaire car il nous dit qu’il n’y a pas de limites à l’amour que nous devons porter aux autres. Il est évident que ce n’est pas facile à faire et nous pouvons être tenté de faire comme tout le monde, mais ce n’est pas la direction que nous devons prendre.

      Je confesse toutefois que nous avons parfois l’impression d’être dans le vrai parce que nous pouvons (sans exclusivité) être touchés par l’amour de Dieu. C’est une sensation que je vous souhaite d’avoir un jour. Il n’est absolument pas nécessaire d’être baptisés pour cela, il suffit juste de le rechercher. Lisez Gandhi, Al-Allaj, le Dalaï-lama, mais aussi François d’Assise, les deux Thérèse...

    • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 19:24

      @Pascal L : Merci pour votre intervention et les réflexions que vous partagez avec nous.


      Joyeuses Pâques


    • Aldous Aldous 4 avril 2015 21:40

      @Aristide

      Je ne parlerais pas au nom « des religions » d’autant que nombre de religion prônent des idées violentes et injustes mais au nom de la mienne, le christianisme (orthodoxe).

      Nous ne prétendons pas avoir le moindre monopole sur quoi que ce soit sinon sur l’annonce du Christ.

      Cependant je peux vous dire ce qui différencie la solidarité chrétienne de la solidarité droit-de-l’Hommiste.

      L’amour du prochain, pour le chrétien sincère consiste à un don de soi à autrui, sans attente de contrepartie et avec humilité.
      Les hérauts des droits de l’Hommes inversent la logique. On est pour la fraternité dans la mesure où on en bénéficie personnellement. On considère avoir des acquis, des droits individuels et on n’est pas disposé a y renoncer au bénéfice d’autrui ou de l’intérêt commun.

      Je ne dis pas cela pour jeter la pierre. L’attitude droits de l’Hommiste est de loin préférable aux idéologies fasciste ou ultra libérales.

      Ce que je cherche à montrer c’est que c’est une attitude qui rejette souvent le christianisme non pas pour les raisons qu’on avance souvent (amalgame avec les violences islamistes) mais parce que le christianisme valorise l’exigence envers soi-même, ce que l’Homme moderne est de moins en moins enclin à exercer.

    • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 22:19

      @Aldous : encore une fois merci pour votre intervention. Je suis heureux de vous savoir de l’Église orthodoxe. J’ai beaucoup de respect, entre autres, pour les Églises orthodoxes d’Alexandrie, de Damas et de Moscou. Je ne suis pas un spécialiste sur la question de l’orthodoxie, mais mes références me viennent de ce que j’en ai lu.


       

    • Aristide Aristide 4 avril 2015 22:38

      @Aldous


      Vous n« avez pas le monopole mais, vous êtes altruistes et les humanistes seraient égoïstes, Vous n’avez pas le monopole mais en fait le chrétien valorise l’exigence et les humanistes en seraient incapable. En fait, le fait d’être suffirait à démontrer. Etre chrétien ou se revendiquer en tant que tel suffirait. Point d’individu, de dimension personnelle, d’engagement intime. Place à la généralisation. Insulte à tous les »hérauts« , autre manière de nommer les non croyants qui préfèrent la justice à la charité.

      La solidarité des uns face à celle des autres, quelle prétention dans ce classement ou le chrétien aurait toute les qualités et l’humaniste aveuglé et recroquevillé sur ses droits acquis. Discours assez étonnant, d’ailleurs, voilà donc que les droits acquis deviendraient des privilèges.

      Je ne connais pas ce fameux Homme moderne générique, cloné, sans exigence je ne connais que des individus tous uniques et différents, des chrétiens, des musulmans, des athées, des sans opinions, enfin une multitude de personnes qui sont des »honnêtes hommes". 

      PS : Quelle nécessité à employer ce terme de droit de l’hommiste, largement péjoratif, bien piètre méthode pour dénigrer l’humanisme. 

    • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 23:24

      @Aristide ; Après tous les commentaires que j’ai fait sur le sujet vous insister absolument pour que les chrétiens aient le monopole du bien et les autres, non croyants, ne l’aient pas. 


      Je redis avec force et vigueur que seuls ceux qui sont de bonne foi, croyants ou pas croyant, ont le monopole de cette lutte pour rendre notre humanité plus juste, plus vraie, plus solidaire, plus compatissante. Je ne vois pas en quoi je fais un classement. De grâce, citez-moi dans les propos que vous me prêter. Il y a dans vos interventions une obsession où il faudrait que ceux qui ont la foi son meilleurs que ceux qui ne l’ont pas etc.... Je dis non à cela. Revenez au jugement dernier dont je vous ai déjà parlé. Bien des non croyants vont entrer au au Royaume des cieux alors que bien des croyants n’y entreront pas. Si je conclue mon article par cette citation du Jugement dernier, c’est que je ne fais pas ce genre de sectarisme que vous semblez me prêter.

      Avec tout mon respect


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 avril 2015 08:45

      @oscar fortin
      Bonjour Oscar, tous les chrétiens ne sont pas à la fête...
      Par exemple, les Chrétiens d’ Orient qui depuis le 16e siècle étaient sous la protection de la France...


    • oscar fortin oscar fortin 5 avril 2015 10:41

      @Fifi Brind_acier : Bonjour à vous et merci pour le lien que vous nous proposer. Dans cette histoire de ce que les chrétiens appellent la Semaine sainte, il y a un vendredi saint qui fait revivre d’une part la cruauté dont l’humain est capable, l’hypocrisie avec laquelle elle parvient à couvrir ses crimes, mais aussi, d’autre part, le courage et l’amour dont il est capable pour résister aux forces obscures qui maltraitent et tuent par vengeance et ambition. J’ai retenu du texte donné en référence ce bref passage :

      « En ouvrant la Boîte de Pandore par leur politique impérialiste, ignorante des peuples et des réalités, les dirigeants de Washington ont conduit à un embrasement général et à une folie collective qui sont en train de plonger tout le Moyen-Orient dans l’Apocalypse. »
      Je vous souhaite bon dimanche et, surtout, poursuivez le combat de la vérité, de la solidarité et de la justice avec ce même enthousiasme qui vous anime.


    • Aristide Aristide 5 avril 2015 11:27

      @oscar fortin


      Vous remarquerez que je m’adressais à Aldous qui venait d’écrire :

      « Les hérauts des droits de l’Hommes inversent la logique. On est pour la fraternité dans la mesure où on en bénéficie personnellement. On considère avoir des acquis, des droits individuels et on n’est pas disposé a y renoncer au bénéfice d’autrui ou de l’intérêt commun. »

      Même en ignorant l’expression droit de l’hommiste et hérauts,ce message transpire le mépris pour les humanistes, ne concevant pas qu’ils ne puissent agir pour les autres sans penser à eux. A l’entendre, les non croyants ne seraient que des égoïstes qui n’agiraient qu’en attente de retour des autres. Je passe aussi sur cette attaque assez idiote sur les droits acquis qui sont des droits légitimes et non des privilèges.

      Combien de croyants, tel Aldous, mésestiment ceux qui ne le sont pas, leur attribuant des motivations égoïstes pour expliquer leur action. A croire qu’il leur est impossible d’envisager que l’on puisse être un « honnète homme » sans attendre des récompenses. Je pourrais facilement écrire que c’est l’espoir d’un paradis promis qui anime les croyants, insultant par là leurs engagements, j’ose penser que c’est plus profondément le respect des autres, la solidarité, la générosité, ... comme celui des humanistes.

       

    • oscar fortin oscar fortin 5 avril 2015 11:47

      @Aristide : merci pour ces précisions et je m’excuse pour n’avoir perçu le destinataire de votre commentaire.


      bon dimanche de Pâque

    • Aldous Aldous 5 avril 2015 20:58

      @Aristide

      Il n’y a aucun mépris dans les évidences que j’ai dites. La société moderne tend à l’individualisme, et vous avez compris tout seul que les droit-de-l’Hommisme tends vers une forme d’égoïsme, perso, je n’aurait pas utilisé ce mot j’y préfère celui d’inconséquence car tout le monde est égoïste, y compris les chrétiens. J’utilise le suffixe -isme pour expliquer qu’il s’agit d’une idéologie et non d’une vérité révélée et donc que ses « droits » ne sont nullement naturels comme le prétendaient les premières déclarations mais bel et bien des conventions.


      Cependant, ces évidences vous sont insupportables a entendre. C’est sans doute que vous êtes plus habitué à entendre dire des horreurs sur les Catholiques Romains et que ces derniers ont été contraints à faire profil bas et demandent pardon pour tout, croisades, inquisition, saint Barthélémy etc.

      Sauf que moi je suis orthodoxe. Et les orthodoxes, s’ils sont modestes dans leur rapport à autrui, n’ont pas l’habitude de mégoter sur la foi. Nous n’avons ni croisades ni inquisition ni massacres qui nous puisse être reprochés non que nous soyons meilleurs mais parce que c’est contraire à l’enseignement du christ. Nous avons au contraire vécu les effets du communisme et l’orthodoxie y a survécu pour témoigner que l’humanisme des marxistes aboutissait à l’inhumanité totalitaire.

      Je ne nie à personne la possibilité d’être un honnête homme, je relativise les préjugés qui font rimer humaniste et modernisme : les empereurs Byzantins avaient abolit les châtiments corporels et la peine de mort au XIIe siècle et peut de temps après l’Eglise Russe instaurait la République de Novgorod. Avouez que vous l’ignoriez.
      On est loin des idées reçues (les Russes n’aimeraient que les régimes autoritaires, les chrétiens sont rétrogrades).

    • oscar fortin oscar fortin 5 avril 2015 23:31

      @sampiero : Bien dit. Merci


    • Aristide Aristide 6 avril 2015 10:13

      @aldous


      Je suis toujours étonné des qualités des ascendants dont voudraient se parer les descendants. 

      Vous êtes orthodoxe, quand bien vous fasse, il y aurait eu d’infâmes salauds ou d’admirables hommes dans l’histoire votre croyance que vous ne puissiez être accusé pour les uns ou porté aux nues pour les autres. 

      L’individu tient bien sûr de ses origines, il en adopte la culture, les savoirs, les usages, ... en aucun cas il n’est responsable des actes de ses ascendants. La repentance que vous condamnez ne peut laisser place à cette autosatisfaction béate, cette revendication d’homme de bien sur la seule base de l’histoire de vos croyances et des actes anciens qui lui sont attribués.

      Il ne suffit pas d’être, il faut agir pour démontrer ce que l’on est.

      Quand à la prétendue modernité de l’humanisme, nul besoin de lui attribuer des revendications que vous êtes le seul à qualifier dans le but unique de le dénigrer. Sur cette histoire de Russes, de grâce ne m’attribuez pas des propos que je n’ai pas tenu : non les Russes, pas plus que les Tartares, les Pygmées ou les Navajos ne sont enclins à des régimes autoritaires.

      Il est assez symptomatique qu’après avoir accusé les humanistes d’égoïsme, pour essayer de vous dépêtrer de cette affirmation oiseuse et sans fondements vous vous sentiez obligé de me prêter des propos que je n’ai pas tenus.

      PS : Je ne suis pas un spécialiste des religions, mais je sais que ceux qui ne voient que par le seul cadre qu’elles leur donne sont souvent des ignares savants. 


    • Aldous Aldous 6 avril 2015 11:03

      @Aristide
      Je ne me pare d’aucune qualité, je fais un constat des frets produits par les causes.


      L’effet c’est une société individualiste en faillite.

      La cause est l’inconséquence de la mentalité du droit individuel :

      J’ai le droit de divorcer et je me moque des conséquences sur les enfants, et par delà les enfants sur la société future peuplée d’ex-enfants traumatisés.

      Je suis homo et j’ai le doit de me marier, et je me moque des conséquences sur la prolétarisation des utérus et sur marchandisation de la reproduction humaine.

      Ce « progressisme » du nombril conduit à u e situation de crise profonde.


    • Aldous Aldous 6 avril 2015 11:32

      @sampiero
      Les orthodoxes ont cessé de suivre l’Eglise Romaine depuis plus de mille ans justement à cause de ces contradictions avec la parole du christ.


      Les ors ne sont pas vraiment un souci, c’est une symptôme eventuellement. C’est la doctrine du salut par la soumission au pape qui cintredit directement Jésus

      Jésus les appela, et dit : Vous savez que les chefs des nations les tyrannisent, et que les grands les asservissent. Il n’en sera pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur ; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave. (Saint Matthieu)

      Jésus leur dit : Les rois des nations les soumettent, et ceux qui les dominent sont appelés bienfaiteurs. Qu’il n’en soit pas de même pour vous. Mais que le plus grand parmi vous soit comme le plus petit, et celui qui gouverne comme celui qui sert. (Saint Luc)

      Alors il s’assit, appela les douze, et leur dit : Si quelqu’un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous. (Saint Marc)



    • Aldous Aldous 6 avril 2015 11:36

      Au passage ça condamne aussi le choix des Protestants qui refusent la présence d’un chef.


      Le christ dit qu’il y aura un chef dans l’Eglise, qu’il le sera de sa propre volonté, et qu’il devra être l’esclave de tous.

    • Aristide Aristide 6 avril 2015 18:44

      @Aldous


      En fait, vous êtes simplement contre le divorce et le mariage pour tous. Cela a très peu à voir avec les valeurs portées par les religions et l’humanisme. Quel besoin d’en attribuer la cause aux laïques ? Serait ce que vous êtes hors de la société ? Il est assez facile de se poster en observateur pour délivrer des leçons et autres conseils de vie.

      Sur le divorce, n’ayant jamais été dans la situation, je me garde de porter un jugement externe sur ces situations de couple qui ne tiennent plus. Je suppose que vous parlez par expérience, si ce n’est le cas la prudence du jugement serait la bienvenue.

      Pour les homos, le mariage est un droit. C’est simple, non ? Nul besoin d’en appeler à ce qui n’existe pas en droit, la GPA. Je ne vois pas bien ce qui obligerait à accepter la GPA, qui d’ailleurs n’est pas l’exclusivité des homosexuels. 

      Vos tentatives de vous poster en donneur de leçons est assez contraire à tous les préceptes des vrais religieux et humanistes. 


       


    • oscar fortin oscar fortin 6 avril 2015 19:19

      @sampiero : point de vue que je partage avec beaucoup d’autres.


    • Le p’tit Charles 4 avril 2015 11:33

      Vous savez...de tous temps...les « Illuminés » croient au père noël...mais la réalité est tout autre hélas...


      • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 13:32

        @Le p’tit Charles : C’est justement en partant de la réalité des guerres, des famines, de ces 99% dont le destin est décidé par le 1% que les hommes et les femmes que nous sommes devons nous poser des questions et trouver des alternatives à ce monde unipolaire et impériale. Cette démarche est ce qu’il y a de plus normal. Déjà de nombreux peuples et pays dans le monde ont pris le tournant pour d’une autre gouvernance, celle-ci multipolaire, multi-centrique avec une approche plus respectueuse des droits des personnes et des peuples. Cette seconde orientation se rapproche davantage des aspirations d’une humanité en quête de justice, de vérité, du bien vivre, de la solidarité et j’ajouterais de ces paradigmes dont les Évangiles se font écho. Il s’agit d’une démarche entièrement humaine qui rejoint la démarche de ceux et celles qui croient en cet homme qui a cru qu’un autre monde était possible. Ce n’est pas rêver que de croire que l’humanité n’est pas condamnée à demeurer ce qu’elle est à savoir, soumise à une minorité qui fait de la majorité ses esclaves et ses pourvoyeurs.


        Avec tout mon respect

      • Le p’tit Charles 4 avril 2015 14:41

        @oscar fortin...Vous oubliez le principal...les 7,2 milliards d’individus font ces 1% qui gouvernent la planète...les portent aux pouvoirs...aberrant non.. ?


      • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 15:04

        @Le p’tit Charles : Vous savez bien, mon cher ami, que ce 99% de la population mondiale n’a pas grand pouvoir sur la nomination de ces dirigeants davantage choisis par ceux qui en feront leur marionnettes. Par exemple, au Canada, moins de 25% de l’électorat ont voté pour celui qui mène le pays depuis 4 ans. Au Chili, Michèle Bachelet a été élue présidente avec moins de 24% de l’électorat chilien, le taux d’abstention étant supérieur à 60%. Au Mexique les trois dernières élections ont été fraudées de manière que les déclarés élus correspondent aux choix des maitres et non à ceux du peuple....


        Là où les peuples en arrivent à s’imposer comme au Venezuela, en Equateur et au Venezuela, l’empire les déclare délinquants à la démocratie et prend tous les moyens pour s’en débarrasser.

        Combien de ces 99% sont toujours analphabètes, sans ressources financières et sans urnes à leur porté pour y voter non pas en échange d’un pain, mais pour de véritables changements.....

        Avec tout mon respect


      • Le p’tit Charles 4 avril 2015 16:24

        @oscar fortin...Qui parle de voter.. ?

        Je parle de « TRAVAIL » celui qui remplit les coffres des 1%...Ce sont les pauvres qui font les riches...c’est une évidence d’enfant de coeur... !

      • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 18:02

        @Le p’tit Charles : dit de cette manière, nous nous rejoignons au sens que les biens de la terre étant de tous et toutes, sont repris par cette minorité dont vous parlez. Il y a évidemment le travail d’esclavitude, payé des miettes pour des rendements astronomiques etc.


        Parfois il suffit d’un détail, d’une précision pour lever toutes les inquiétudes.

        Merci et bonne fin de journée

      • Cassiopée R 4 avril 2015 14:54

        Les esprits n’auront pas la vie éternel au Paradis, ce sont les âmes qui ont la vie éternelle, et l’âme se situe à l’intérieur de nous, dans notre corps spirituel.

        C’est la plus grande escroquerie de Jésus Christ, faire croire que l’on a la vie éternelle, et il n’est même pas le fils de Dieu, c’est un esprit. Il existe bien des fils de Dieu mais ce sont des filiations au Paradis uniquement.

        Pour intégrer de la morale et de la justice, les chrétiens ont fait croire à la vie éternelle, oui mais à l’intérieur de l’esprit il y a l’âme, donc on ne peut strictement rien faire sauf voir la vie de l’âme au Paradis, et ne même pas comprendre son language, sauf s’il veut nous l’apprendre, et il est très probable qu’il en ait rien à foutre, du style t’as fait ta vie maintenant c’est la mienne.

        Il n’y aura aucune récompense ou femme ou défunts qui nous attendent, ce sont les âmes au Paradis qui s’incarnent, les esprits naissent dans le ventre de la mère, font leurs vies jusqu’à leurs morts et après vivent au Paradis à l’intérieur de l’âme.

        Dommage pour les projets au Paradis, ils vont forcément foirer.


        • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 15:11

          @Cassiopée R : Mon cher ami, c’est avec beaucoup de respect que je vous réponds. À vous lire vous nous révéler un tas de choses qui ne tombent nécessairement sur le sens commun ou, disons plutôt, sur ce qu’on pourrait appeler le gros bon sens. Vous nous obliger a faire un acte de foi dans ce que vous dites. Par exemple vous savez que les esprits n’auront pas la vie éternelle au Paradis. D’où vous vient cette certitude. Vous affirmer sur cette base que c’est la pire escroquerie de Jésus de faire croire que l’on a la vie éternelle. Qui vous a révélé ça ? Je pourrais poursuivre avec chacune de vos affirmations. Je n’ai rien à ce que ce soit pour vous des certitudes, mais de là à les présenter comme des évidences pour tout le monde, il y a tout un monde.



        • Cassiopée R 4 avril 2015 15:36

          @oscar fortin

          Parce qu’un ami à moi a eu une expérience spirituelle à sa mort temporaire, et il s’est soudainement transformé, et a vu qu’il avait une âme à l’intérieur de lui, corroborer par des médiums qui en parlent.

          Pour moi, c’est une certitude, c’est une très bonne source. Ils ont discuté ensemble, et je peux vous garantir que Dieu existe et qu’Il se situe très haut au Paradis.

          J’ai encore le droit de dire mon opinion, et même si elle ne plaît pas je m’en fous. Je les présente comme je veux.

          Parce que je connais le discours de Jésus-Christ, j’ai été catholique, et je peux garantir que la vie éternelle pour les esprits, donc pour ses semblables, c’est du pur mensonge, c’est quelquechose qu’il a appris et pas quelquechose qui lui a été révéler. D’ailleurs outre ses dons possibles de guérison, il a dit « pardonnez leurs pour ce qu’ils font » alors que lors des batailles entre le Mal et le Bien, c’est l’élimination pur et simple. Je sais j’en sais des choses, mais tout le monde n’a pas le même parcours.


        • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 17:43

          @Cassiopée R : je m’excuse si je vous ai laissé avec l’impression que vous ne pouviez pas exprimer vos convictions, vos certitudes de foi etc... Le problème vient du fait que vous ne nous aviez pas révélé la source de vos certitudes. Maintenant, vous le faites et libre à chacun d’y croire ou de ne pas y croire. Le fait de ne pas y croire, n’est d’aucune manière une interdiction à vous exprimer et à faire valoir la foi que vous accordé au témoignage de votre ami, revenu de l’au-dela. Je pense que comme témoignage de foi, il y a matière à réfléchir, mais, comme on dit dans la théologie chrétienne, la foi est un don de Dieu. On ne peut donc pas reprocher à quelqu’un de ne pas croire.


          Encore mille excuses, si je vous ai offensé et Joyeuses Pâques.

        • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 18:35

          @Cassiopée R : En révisant mes commentaires, je réalise que celui qui répondait à votre dernière intervention n’apparait pas. Je vais me résumer en disant qu’en aucun moment mon intervention comportait une interdiction à exprimer ses idées. ses opinions etc. Maintenant avec ce second commentaire de votre part, vous nous faites part de la source d’où vous vient vos certitudes sur le sujet traité. Avec cette explication nous comprenons tous que votre foi en votre ami, vous assure ces certitudes. Quelqu’un peut dire qu’il y croit et un autre dire qu’il n’y croit pas, et dans les deux cas ils peuvent avoir raison. Le Nouveau testament et la théologie catholique disent que la foi chrétienne est un don de Dieu. Dans cet optique on ne peut pas reprocher à quelqu’un de ne pas croire si la foi est un don de Dieu. Certains l’ont, d’autres de s’y intéressent pas, et d’autres y sont ouverts sans pour autant y adhérer. 


          Alors merci de partager cette expérience particulières sur la base du témoignage de votre ami. Sans doute, sur cette toile interventions, plusieurs y croiront et d’autres pas. Il s’agit d’une question qui repose sur la foi aux dires d’une personne

        • soi même 4 avril 2015 15:44

          @ Oscar, bravo , je vous savais pas si cave, et bien avec votre article vous le confirmé ...


          • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 17:45

            @soi même : Merci à vous de me révéler la profondeur de votre pensée et la perspicacité de votre regard sur les personnes et le monde.


            Bonne journée à vous cher ami

          • soi même 4 avril 2015 19:46


            Jean 18:36

            « Mon royaume n’est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs ; mais maintenant mon royaume n’est point d’ici-bas.  »



          • Antenor Antenor 4 avril 2015 16:00

            Jésus n’a rien cru du tout. Dans les Evangiles, il connaît l’avenir. Après libre à chacun de croire ou non dans la véracité de ces textes.

            Question essentielle : une conscience peut-elle exister sans cerveau ?


            • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 17:51

              @Antenor : Vous avez peut-être raison que Jésus n’a pas eu besoin de croire. Je suis d’avis contraire. Lorsqu’au Jardin des Oliviers il demande à son Père d’éloigner de lui ce calice, il lui exprime une angoisse et en même temps il s’en remet avec foi à son Père, ’TA VONLONTÉ ET NON LA MIENNE. Lorsque sur la Croix, il a ce cris d’abando :: Père pourquoi m’as-tu abandonné ? il fait également un acte de foi en disant ’entre tes mains je remets mon esprit.


              Avec tout mon respect

            • alain_àààé 4 avril 2015 16:40

              cela peut paraitre paradoxal mais j suis un synicaliste donc l église nous font la chasse jusqu a ne pas reprendre mes 2 petites filles dans leurs colleges.je suis croyant en dieu jésus mais je ne reconnais pas les gens d églises qui parlent de sauver les plus pauvres et ne font rien si ce n est engrengé de l argent des états mais aussi des pauvres.je suis en train de lire CHE guevara et je me retrouve en lui par son humaniste et surtout de le voir adopter certaines de ces attitudes envers la guerilla ou plusieurs fois il a soigné et libéré des ennemis ou en retrouve en lui l éducation religieuse qu il a recu étant jeune.


              • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 18:09

                @alain_àààéU Un gros merci pour votre témoignage. Je vous suis entièrement solidaire et je trouve criminel que des officiers d’Église en viennent à poser de tels gestes à l’endroit de vos deux filles. Tout récemment, le pape François a lancer un appel fort qu’aucune porte de l’institution ecclésiale ne soit fermée aux familles. Il est évident qu’il y a une marge très importante qui sépare l’Église, cette communauté de croyants aux grandes valeurs de l’Évangile et le Vatican, devenu un État de pouvoir courtisé par les forces de l’Empire. Si vous allez sur mon site, vous trouverez plusieurs interventions de ma part sur le sujet.


                Joyeuses Pâques à vous, à vos enfants et à votre conjointe

              • gaijin gaijin 4 avril 2015 18:23

                oscar
                " Ainsi pour l’authentique croyant, Jésus est la Voie à suivre, la Vérité à défendre et la vie à assumer. Ses engagements au service des nouveaux paradigmes doivent en témoigner. C’est là un combat à mener au quotidien, mais dont la finale ouvre les portes à un monde nouveau, à une humanité nouvelle, libérée elle aussi des affres de la mort "

                ben pas besoin d’ être croyant ! je refuse toute forme de croyance et je n’ai pas peur de la mort ce qui n’enlève rien a la dimension de jésus .......
                est il moins grand en tant qu’homme qu’en tant que fils dieu ?
                sa parole est elle moins forte ? c’est peut être l’inverse !
                libre a chacun de croire ce qu’il veut mais pour quoi faire ? 


                • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 18:44

                  @gaijin : mon cher ami vous croyez plus que vous ne le pensez. Par exemple lorsque vous croyez en la force de la Vérité, à l’impératif de la justice, à la solidarité, c’est une foi et c’est exactement la même des croyants chrétiens pour qui Jésus est la Vérité, celle-là même pour laquelle vous êtes disposés à déployer toutes vos énergies, il en va de même pour la justice et tout le reste. Jésus qualifie toutes ces personnes, non rattachées à la foi en sa personne, de personnes de bonne foi qui occupe une place importante dans les considérations essentielles auxquelles il invite les docteurs de la loi, les scribes et les pharisiens à ne pas négliger. Les trois choses essentielles à promouvoir sont la justice, l’aide aux plus faibles et exclus, et les personnes de bonne foi.


                  C’est dans cet esprit que je termine mon texte avec ce rappel du jugement dernier où bien des croyants seront surpris d’être déclassés et bien des non croyants qui seront également surpris, mais cette fois pour être élevés et reçus dans le royaume. Je vous invite à lire ce texte dont le lien est placé dans le texte.

                • gaijin gaijin 4 avril 2015 19:12

                  @oscar fortin
                  je sais tout ça mais puisque vous même le savez alors n’enfermez pas ce pauvre jésus ...il a été crucifié ça ne suffit donc pas ?
                  chaque homme est doté du sens de la vérité et de la justice même si certains en sont coupés de part leur éducation et les circonstances de leur vie
                  ( ça n’est pas une croyance ce sont des faits smiley )
                  dommage de les tenir a distance par les habitudes du discours , c’est comme si vous disiez a l’homme perdu : « retrouve ton chemin d’abord et je te prêterais une lanterne ensuite »


                • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 19:29

                  @gaijin : Si tout était si évident les lecteurs et les commentaires se feraient bien rares. Il n’y aurait pas de guerre et de batailles pour savoir qui a raison et qui a tort. Non, nous vivons dans un monde où chaque jour se révèlent des pans importants de notre devenir. À chacun d’y apporter son grain de sel et d’en faire le partage avec les autres. Le jugement de chacun fera le tri entre le bon grain et l’ivraie. 


                  Joyeuses Pâques

                • gaijin gaijin 4 avril 2015 19:46

                  @oscar fortin
                  on peut échanger sans essayer de donner tort a l’autre ......la vérité est si vaste que chacun ne peut en éclairer qu’une petite partie il y a donc toujours matière a échanger
                  le mensonge c’est une autre question
                  mais chacun est doté de la capacité de reconnaitre la vérité simplement d’autres fonctions ont pris tout l’espace : l’avidité , la volonté de dominer ......

                  joyeuses pâques a vous


                • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 20:01

                  @gaijin : Je partage votre point de vue et mes souhaits vous accompagnent.


                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 4 avril 2015 18:52
                  «  »Jésus de Nazareth a cru qu’un autre monde était possible«  »

                  Oui mais Rome avait décidé autrement ...

                  Aujourd’hui nous sommes tous face à un échec humain global. Il ne subsiste que le pouvoir de l’argent, de l’a corruption et des affaires ! Tous les États et gouvernements sont complaisants ou complices des voleurs et des hors la loi, il y en a des régimes fièrement hors la loi qui appliquent l’idéologie de fin monde en pensant qu’après eux ce sera le déluge !

                  Il faut choisir ou le pouvoir des lois et de la justice ou le pouvoir de la nauséabonde corruption 

                  Les religions avaient expliqué et éduqué les peuples au temps où l’organisation sociale n’était qu’à ses débuts, aujourd’hui les lois civiles sont bafouées par ceux qui sont payés pour les respecter et pour les faire respecter ! Le monde est à son début d’un échec global et nul ne connait la suite...


                  • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 19:22

                    @Mohammed MADJOUR : je ne puis qu’abonder en votre sens tout en soulignant toutefois qu’il y a un réveil des consciences qui prend de plus en plus d’ampleur. Je pense aux peuples émergents de l’Amérique latine, aux pays du BRICS qui s’alignent pour faire échec au monde unipolaire. Dans les églises, il y a de gros questionnements qui remettent en cause le Vatican et ses alliances avec l’empire etc....J’ai sur le sujet un certain nombre d’articles qui peuvent être consultés sur mon site. 


                    Je pense que le style du pape François est précurseur d’une nouvelle manière d’être de l’Église.

                    Je vous souhaite de Joyeuses Pâques

                  • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 22:13

                    @sampiero : une observation très pertinente qui fut prétexte par de nombreux prophètes de l’Ancien Testament de rappeler à l’ordre les grands prêtres et les juges qui leur étaient associées. Leur justice était devenue aussi pire que la justice « des hommes » répondant à des privilèges pour les uns et à des peines sévères pour les autres, le poids de la corruption faisant la différence entre l’un et l’autre. L’hypocrisie est un mal qui existe depuis tous les temps et les corrupteurs et les corrompus en arrivent souvent à imposer leurs propres lois au détriment de la vraie justice.


                  • OMAR 4 avril 2015 19:35

                    Omar21

                    Bonjour Oscar  : Jésus de Nazareth a cru qu’un autre monde était possible...".

                    Non Oscar, Jésus de Nazareth nous demande de croire qu’un autre monde est possible.

                    Et Jésus a totalement raison.

                    Joyeuses Pâques.


                    • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 19:55

                      @OMAR : Ce que nous demande Jésus n’est pas tant de croire en sa parole, mais de croire en lui pour ce qu’il fait et réalise.


                      Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi ; croyez du moins à cause de ces oeuvres.(Jn.14,11) 

                      Les oeuvres qu’il réalise sont la caution de sa crédibilité et que sont-elles ? Sa proximité avec les pauvres avec lesquels il partage le pain et le poisson, avec les pécheurs qu’il se garde bien de les condamner, mais plutôt de faire miséricorde, il guérit les malades et partage avec les siens le pain quotidien. Il dénonce l’hypocrisie des docteurs de la loi, des scribes et des pharisiens,, il chasse les vendeurs du temple et finalement il affronte le sanhédrin des grands prêtres qui l’envoie à Pilate pour le faire condamner à mort. Par sa mort sur une croix, il confirme la vérité qu’il a proclamée et assumée dans le quotidien de sa vie. 

                      Cet autre monde est possible dès cette pérégrination de l’humanité sur terre et c’est ce que les chrétiens invoquent dans la prière du Notre Père que Jésus nous a lui-même enseignée : Père..que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel....

                      Joyeuses Pâques.

                    • oscar fortin oscar fortin 4 avril 2015 22:34

                      @sampiero : Je pense que mon commentaire qui suit répond bien à votre préoccupation.


                      Merci pour insister.

                    • AlainV AlainV 5 avril 2015 00:31

                      Les chrétiens croient ce qu’ils veulent. C’est un droit que je ne leur contesterai pas.
                      Mais quand on sait dans quelles conditions et surtout à quelle date ont été écrits les évangiles et les autres texte que l’église de l’époque n’a pas retenus, il est tout à fait amusant de lire « Jésus de Nazareth a cru qu’un autre monde était possible ».On ne sait rien ou si peu de lui. Mes professeurs de théologie catholique l’expliquaient franchement.
                      Mon directeur de thèse en sciences de l’éducation, spécialiste du latin et du grec du 2e et 3e siècle, a écrit un énième livre qui démontrait que les textes des évangiles ont forcément été écrits au plus tôt 100 à 150 ans après la mort de ce Jésus, en l’absence de tout témoin direct.
                      C’est donc en fonction des besoins théologiques de l’époque et pour tenter de démontrer que le messie juif était déjà venu, qu’il ne fallait plus l’attendre, que ces textes ont été composés, avec cette fabuleuses histoire. Oui fabuleuse, parce qu’elle a conquis de milliards d’humains.
                      Qu’une autre religion arrive, avec ses traditions du désert et tente de s’imposer comme s’est imposé le christianisme, cela ne signifie-t-il pas tout simplement que tant d’êtres humains sont crédules et n’osent penser par eux-mêmes, comme le réclamait Voltaire, après Kant ?

                      Ces ouvrages (Bible ou Coran) sont une interprétation religieuse de faits historiques et de légendes ancestrales, en aucun cas des livres de morale dont il faudrait prendre au pied de la lettre la moindre ligne. C’est pourquoi d’ailleurs aujourd’hui encore l’église catholique explique à ses fidèles comment il faut interpréter les textes de la Bible. Quand certaines sectes, dont fait partie l’ancien président Bush, retiennent certains passages bibliques et en font leur credo, on aboutit à « la guerre des civilisations » et à l’islamophobie.
                      Les religions, tout comme l’athéisme, sont et doivent rester du domaine privé, faute de quoi la vie commune devient impossible. Pensez à la sainte Inquisition, summum de l’intolérance religieuse dans nos pays.


                      • oscar fortin oscar fortin 5 avril 2015 03:21

                        Alain V. : Vous avez étudié les sciences de l’éducation, j’ai étudié la théologie au niveau Maitrise. J’ai suivi des cours avancés en exégèse. Les premiers textes à être écrit se datent dans les années 60 après Jésus-Christ. Leur authenticité est reconnue bien qu’il ne soit pas exclu qu’il y ait eu d’autres écrits. Ceci dit, sur la base des Évangiles telles que nous avons, nus pouvons réfléchir tout à fait à la manière que je le fais dans le présent texte. De plus, on ne peut évacuer les courants de pensées, qu’ils soient de nature idéologiques ou religieuses, de la marche de l’humanité vers un destin où doivent dominer la justice, la vérité, la compassion, la solidarité etc. Ces valeurs rejoignent les grandes aspirations de l’humanité. Que chacun puisent ses ressources idéologiques ou religieuses là où il veut bien, ça ne me dérange pas du tout. L’important est de savoir jusqu’où ces idéologies et croyances sont des moteurs de développement qui vont dans le sens de ces valeurs. La tolérance doit permettre à toutes ces personnes de bonne foi d’agir en concertation sur ce devenir..


                        Avec tout mon respect

                        • oscar fortin oscar fortin 7 avril 2015 14:35

                          @Zip_N : Si Jésus est mort sur la fin des années 30-40 et que les premiers écrits les premiers écrits du N.T. apparaissent dans les années 60-70, il y a entre 20 et 30 ans qui séparent les deux. Je n’ai pas les dates précises pas plus que les âges de chacun. Si quelqu’un a ce type d’information, il est le bienvenu. Je m’excuse de ne pouvoir en dire plus sur le sujet des dates.


                        • oscar fortin oscar fortin 7 avril 2015 20:23

                          @Zip_N : je n’ai malheureusement pas cette information et pour le moment je suis sur un tout autre dossier qui m’empêche de faire pour vous une recherche sur google. J’ai fait un premier essai....


                          voyez par vous-mêmes le sérieux des articles présentés....

                          Je vous souhaite bonne chance et encore une fois mille excuse de ne pas répondre à toutes vos questions.

                        • elpepe elpepe 5 avril 2015 07:08

                          Bonjour Oscar
                          votre verbe est toujours aussi inspire, merci pour vos articles et temps

                          Dans ma vie j ai vecu deux evenements qui ont marque a jamais mon approche au monde et ma relation a l’autre ,
                          A 7 ans le desespoir m ai apparu en reve dans les yeux d un mendiant, et ce seul desespoir aurait pu absorder l univers. Dans ma psyche de 7 ans pour moi le mal se resumait au desespoir, qui signifie l absence d espoir, trivial, mais sans retour, ou remission possible, moins trivial ...
                          Cette vision m interdisait tout manicheisme, c est vous dire si ma vie etait mal barree.
                          Mon second flash fut beaucoup plus tard ou j ai eu la certiture que, si le Christ vivait a nouveau, je ferais partie de la multitude a participer a sa crucifixion,
                          Merde alors, c est toujours dur de realiser que l on fait partie de la communaute largement majoritaire des encules,

                          Ma foi, jusqu a maintenant rien de quoi a ebouriffer un chat, mais depuis comme le bon pasteur Luther King j essaye de voir la vallee derriere la colline,
                          Sans vin blanc et malgre mon strabisme, je peux vous assurer que des fois j arrive a entrevoir une vallee ...

                          n oubliez pas de vous porter bien smiley


                          • oscar fortin oscar fortin 5 avril 2015 10:17

                            @elpepe : Merci bien pour votre témoignage qui peut être celui de bien des personnes dans le monde. La vallée derrière les montagnes, le soleil derrière les nuages, l’aurore du matin après les sombres nuits, la paix après les guerres et les tueries, le pain après la famine ne sont pas toujours évidents. J’aime beaucoup votre dernière phrase qui laisse entrevoir que, malgré tout, il vous arrive d’entrevoir une vallée...Ce filet de lumière est souvent ce qui donne l’énergie pour retrousser les manches et aller de l’avant pour en faire une vallée permanente.


                            Joyeuses Pâques


                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 5 avril 2015 09:16

                            @oscar fortin (---.---.---.80) 4 avril 19:22

                            Je ne parle pas évidemment de Rome d’aujourd’hui mais de Rome qui avait empêché la réforme de l’ancien Testament pollué par la magie noire et les croyance absurdes ! Vous semblez dissimuler le Calvaire !

                            Jésus avait cru, mais n’avait pas réussi... La suite est l’avènement de la religion musulmane.

                            Celui qui nie cette VÉRITÉ n’est pas un croyant !


                            • oscar fortin oscar fortin 5 avril 2015 11:02

                              @Mohammed MADJOUR : Pour ceux qui espéraient la venue d’un messie roi et glorieux ont été bien déçus de ce ’fils d’homme" qui se présente comme le Messie promis par Dieu et annoncé par les prophètes. Il apparait tout à l’opposé de celui que les Israéliens attendaient. Qui plus est, sa mort sur la croix devient l’échec le plus grand de sa mission sur terre. Le royaume promis n’est plus qu’un lambeau de chair humaine retenue à une croix. Il est l’espérance perdue.


                              Mais voilà que le troisième jour il est libéré des affres de la mort et élevé dans son humanité à la droite du Père avec tous les pouvoirs pour conduire l’humanité vers un règne nouveau de paix, de justice, de vérité, de solidarité et de compassion... C’est à lui que le Père a donné tous les pouvoirs pour juger les hommes et les femmes de cette humanité. 

                              Le royaume annoncé est toujours en gestation dans cette longue marche vers cette humanité annoncée. Cette gestation se fait dans les douleurs de l’enfantement, ce que vous appelez sans doute le Calvaire. Loin de le dissimuler il nous est toujours très présent, aujourd’hui, peut-être, plus que jamais.

                              Je ne prétends pas répondre à toutes vos interpellations, mais je partage les idées qu’elles m’ont inspirées.
                              Merci beaucoup pour l’intérêt porté au sujet traité et bonne journée à vous et à vos proches.

                            • elpepe elpepe 5 avril 2015 13:13

                              @Mohammed MADJOUR
                              Bonjour
                              tout depend ce que l on entend par reussir, dans notre esprit prosaique et humain la reussite a une raisonnance qui n a je pense, absolument rien a voir avec ce que le Christ essayait d enseigner.
                              Maintenant il est clair que l on a absolument rien compris a son message, car dans aucune parole, il ne faisait reference a une quelconque religion, dogme, voir il proscrivait toute justice humaine car bien evidemment totalement biaisee.
                              Sa seule eglise etait un baton pour marcher, et une pierre pour s assoir et precher, et se resumait a la communion des gens qui daignaient bien souscrire a ses paroles
                              Ce qui n a rien a voir avec toutes les pitreries que toutes les religions au monde voudraient bien nous vendre
                              Maintenant essayez vous de ressusciter en 3 jours, tous les connards sur terre donneraient leur cheval et notre royaume pour ca smiley


                            • Jean Keim Jean Keim 5 avril 2015 13:23

                              @Mohammed MADJOUR
                              Il faut être obtus pour voir dans Jésus un homme de religion, il faut ne rien comprendre à son message pour juger qu’il a échoué, admettre une suite dans le Coran n’est qu’une croyance effectivement.


                            • Jean Keim Jean Keim 5 avril 2015 10:29

                              C’est une erreur que d’intégrer les paroles de Jésus dans une religion.


                              • Pascal L 5 avril 2015 20:57

                                @Jean Keim
                                Les religions sont aussi des communautés dans lesquelles se transmet l’expérience de ceux qui nous ont précédé et où nous pouvons affiner notre foi et expérimenter l’amour de Dieu.


                                Vu de l’extérieur, une religion peut apparaître comme une organisation structurée qui donne ses ordres à ses fidèles. La Curie Romaine ressemble à un lieu de pouvoir et elle l’est effectivement, mais cela ne touche qu’assez peu les communautés Catholiques. La plupart des Chrétiens sont le plus souvent face au Christ et non face à la Curie qui apparaît alors très secondaire. Les choses commencent d’ailleurs à bouger ce ce côté là sous l’influence du Pape François. Si la Curie n’est pas intéressée par l’amour de Dieu, ses cardinaux sont les premiers concernés et pour eux-mêmes.
                                 Le juridisme en religion est plutôt la conséquence de ce manque de foi. La question est de savoir si ceux qui n’ont pas la foi ont bien une place dans une organisation religieuse et le problème ne se pose pas qu’aux Chrétiens.

                              • Jean Keim Jean Keim 6 avril 2015 09:15

                                @Pascal L
                                Je suis profondément touché par le message de Jésus, il agit en moi en profondeur et je ne vois en lui rien qui permette de l’organiser en une religion, ce message est une rupture avec tout ce qui s’est pratiqué avant, le culte du Christ n’a aucun sens, que des personnes se réunissent pour dialoguer sur les paroles rapportées par les évangiles peut être une bonne chose mais nul besoin d’aller plus loin, nul besoin d’adhérer à une organisation.

                                Je vais vous dire qq. chose qui va vous surprendre, Jésus ne croyais pas « en Dieu » car manifestement il n’avait pas de croyance, il était complètement « le chemin, la vérité et la vie ».

                              • OmegaDG OmegaDG 5 avril 2015 20:05

                                L’agent sayanim Laurendeau exécute encoe l’oeuvre du Séparateur.

                                Joyeuses Pâques M. Fortin nous vous lirons sur Agoravox.


                                • OmegaDG OmegaDG 5 avril 2015 20:22

                                  le message a été effaçé par l’agent-Censeur Laurendeau sur les 7dq


                                • OmegaDG OmegaDG 5 avril 2015 20:24

                                  @OmegaDG
                                  p.s. cemessage a été effaçé par l’agent-Censeur Laurendeau sur les 7dq


                                • oscar fortin oscar fortin 5 avril 2015 20:46

                                  @OmegaDG : Merci bien, je vois que vous avez le regard qui porte loin. Bien oui, quelle tristesse.

                                  Merci et bonne journée à vous

                                • OmegaDG OmegaDG 6 avril 2015 21:32

                                  @oscar fortin

                                  Malheurreusement mes commentaires sont censurés sur votre débat avec l’Accusateur sur les 7 dq.

                                  L’argument du Fourbe sayanim porte sur le Messager et non sur le message.

                                  Croire c,est faire confiance sans voir sans entendre et sans comprendre. Sur ce point, au sujet de l’existence réelle de Jésus je suis agnostique. Le Messager ? la juiverie de l’époque l’a déjà crucifié avec le consentement de la loi romaine : une éxécution religio-politique, selon ce qu’on peut en lire historiquement

                                  Le message par contre persiste dans la pratique de la justice et de la miséricorde, c’est en ce message que je fais confiance, que je crois.


                                • oscar fortin oscar fortin 6 avril 2015 21:55

                                  @OmegaDG : Merci pour votre commentaire qui clarifie bien ce qui distingue le messager de son message. Dans le cas présent cette distinction est très importante. Je suis porté à croire que mes messages sont toujours plus de ce que je suis. J’en suis le « le facteur » qui distribue le courrier de la réflexion, de l’analyse, des interrogations et des espérances.


                                  Bonne fin de journée

                                • oscar fortin oscar fortin 6 avril 2015 22:00

                                  @OmegaDG : J’avais oublié de vous signaler que vous n’êtes pas le seul à être censuré. Un M. Demian West a dû passer par les commentaires de mon site internet pour me faire savoir qu’on lui avait dire des choses qu’il n’avait pas dites et qu’on l’avait censurée sur d’autres interventions qui visaient à corriger la situation. son commentaire apparait au bas du même article sur mon site.


                                  Il y a un grave problèmes que les administrateurs devront résoudre s’ils souhaitent que certains poursuivent leur collaboration avec le site.

                                  bonne fin de journée

                                • OmegaDG OmegaDG 6 avril 2015 22:30

                                  @oscar fortin

                                   j’ai lu la réponse de Demian sur votre site perso.

                                  On peut ne pas être d’accord avec l’opinion et le point de vue d’une personne : mais de là à usurper l’identité d’un commentateur pour en trafiquer son opinion , il n’y a qu’un Fourbe pour utiliser un tel stratège, un pouvoir que seul un censeur malveillant peut utiliser et dans cette affaire ce n’est pas la première fois qu’il en utilise le procédé. Ayant moi-même été censuré à plusieurs reprises par cet individu, empêchant toute forme de tentative pour le démasquer, vous êtes le suivant sur la longue liste des victimes de ce fourbe ( Serge Charbonnesu, Demian West, Patrice-Hans Perrier, Pierre jc Allard, André Lefèbvre). je vous réfère à ce texte pour p-e mieux comprendre :

                                  Fonctionnaires serviles
                                  Nous choisirons parmi le public des administrateurs aux tendances serviles. Ils seront
                                  inexpérimentés dans l’art de gouverner : Nous les transformerons facilement en pions sur
                                  notre échiquier où ils seront mus par nos savants et sages conseillers, tout spécialement
                                  formés dés la plus tendre enfance pour le gouvernement du monde. Ainsi que vous le savez
                                  déjà, ces hommes ont étudié cette science de gouverner d’après nos plans, politiques,
                                  l’expérience de l’Histoire et l’observation des événements actuels.. Les Gentils ne profitent
                                  pas des observations continuellement fournies par l’Histoire, mais ils s’en tiennent à une
                                  routine de théorie, sans se préoccuper des résultats qu’elle ne peut donner. Nous
                                  n’accorderons donc aucune importance aux Gentils. Qu’ils s’amusent jusqu’à ce que les
                                  temps soient accomplis ; qu’ils vivent dans l’espérance de nouveaux plaisirs, ou dans le
                                  souvenir des joies passées, Qu’ils croient que ces lois théoriques que nous leur avons
                                  inspirées sont d’une suprême importance. Avec cette idée en perspective et le concours de
                                  notre presse, nous augmenterons sans cesse leur confiance aveugle en ces lois. L’élite
                                  intellectuelle des Gentils s’enorgueillira de sa science et, sans la vérifier, la mettra en
                                  pratique telle que la lui auront présentée nos agents, pour former leurs esprits dans le sens
                                  voulu par nous.
                                  PSS Deuxième protocole 

                                  Peu importe où vous écrivez ou écrirai je vous lis depuis des années

                                  Bonne journée et fin des fêtes de pâques.


                                  Denis Gélinas alias Omegadg


                                • oscar fortin oscar fortin 6 avril 2015 23:09

                                  @OmegaDG : Là vous m’avez bien eu Denis. Comment aurais-je pu penser que derrière OmegaDG je retrouverais ce Denis Gélinas que je prends plaisir à lire tant dans ses textes que dans ses commentaires. Vous cernez très bien le problème. Ayant été très proche de Serge Charbonneau dans la période trouble de la transition suite au départ PJCA j’en ai vu passer des vertes et des pas mures. J’ai toujours maintenu ma coopération avec le site des 7dq jusqu’à ce que le sort tombe sur moi. Suite à l’article de ce jour qui était déjà programmé, ma collaboration sera conditionnée au départ de Paul Laurendeau en qui je n’ai plus aucune confiance. C’est grâce PJCA que je suis devenu un des collaborateurs des 7dq. J’ai toujours respecté ce vieux sage aux idées grandes comme le monde et au coeur d’une grande générosité.


                                  Maintenant qu’une partie du voile est levé sur ce OmegaDG, je serai encore plus heureux de vous lire et, à l’occasion, d’apporter mes commentaires.

                                  Bonne fin de semaine et au plaisir.

                                • oscar fortin oscar fortin 8 avril 2015 09:02

                                  @OmegaDG : Je viens vous informer qu’un texte écrit sur le sujet est en attente de modération sur Agoravox. Il est déjà en ligne sur mon site et sur centPapiers. Je vous invite à aller voir et à voter si le coeur vous en dit.


                                  Merci

                                • MARIE DUVAL MARIE DUVAL 12 septembre 2015 09:59

                                  Bonjour,


                                  Il ne pourrait pas ressusciter, Jesus ?
                                  Car voyez-vous là les puissants de ce monde, de le voir là comme ça devant eux, auraient les foies. Peut-être même la foi.

                                  Et les malheureux de tous poils et de tous temps pourraient ENFIN arrêter de croire au Père Noel puisque le Père Noel pour une fois les aiderait CONCRETEMENT.

                                  Ca serait une idée, non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité