• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jeter un regard sur le monde

Jeter un regard sur le monde

A quelque 10 minutes à pied de chez moi se trouve le canal du Berry, c’est une merveilleuse balade sous des platanes plus que centenaires, des gens viennent pique-niquer sous leurs ombrages et repartent en laissant leurs ordures souiller les lieux, ils ne perçoivent pas que la terre est leur maison, la crasse est dans leur conscience dévoyée.

Jeter sur le monde un regard ciblé ou essayer d’avoir une vue d’ensemble ne change rien à l’affaire, actuellement des gens œuvrent à mener la danse, eh bien... ils mènent la danse, voilà c’est tout simple.

Quand on fait rouler une boule de neige sur une pente enneigée, si la neige est bonne, en quantité suffisante, la pente bien inclinée et suffisamment longue, elle finit en une masse sphérique plus ou moins grosse, métaphoriquement la neige est le mal ou le bien, soit l’un, soit l’autre, mais pas les deux, jamais le bien et le mal vont copains comme cochons ensemble, le mal chasse irrémédiablement le bien car ce dernier de part sa nature ne cherche pas à s’imposer, sinon le bien il ne serait pas.

Actuellement dans notre monde d’humains, les gens qui agissent le font pour la plupart pour un profit qui peut être matériel et/ou psychologique, on les rencontre donc partout et notamment en politique, dans des organisations dites caritatives, etc., leur moi hypertrophié les place au centre d’un monde où les autres n’existent que pour l’utilité qu’ils peuvent avoir, quelques rares individus dans notre espèce personnifient le bien – je n’ai pas la prétention d’en faire partie mais je le sais ce qui me rend d’autant plus responsable de mes actes – seulement leur nombre est insuffisant pour faire un effet boule de neige.

Le hic est que je ne vois pas comment la situation pourrait changer, tout est sous contrôle, verrouillé, pour que les profiteurs continuent sur leur lancée ; le monde semble aller soit à sa perte, soit à autre chose que je ne perçois pas, l'être humain pourrait disparaître ou muter en une autre espèce tant l’environnement est modifié, la pensée est de plus en plus mécanique, sophistiquée, de plus en plus éloignée de la capacité de s’émerveiller d’être vivant sur une planète bleue qui file dans l’espace vers on ne sait quelle destinée.

J’ai la foi, j’ai confiance dans la source fondamentale qu’aucune religion ou autres idéologies n’ont réussi à s’accaparer ; un jour il y a bien longtemps a eu lieu un événement qui a fait éclore la conscience sur notre planète, est-il possible, est-il envisageable que nous soyons à l’aube d’un autre bond en avant, comme une nouvelle Pentecôte ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Laconique Laconique 20 juin 17:02

    John Lennon vibes.


    • Jean Keim Jean Keim 21 juin 07:32

      @Laconique

      Svp, expliquez votre commentaire, merci.


    • alinea alinea 20 juin 19:40

      Je ne sais pas ce qu’est la pentecôte ; je regarderai, mais pas tout de suite, je suis saturée.

      Mais je sais que si notre espèce parasite ne meure pas de ses excès, notre conscience agrandie saura nous donner l’espace de la beauté du monde, que, sauf preuve du contraire que j’ignore, elle est seule à appréhender.

      Et heureusement qu’elle est là, cette beauté, cette conscience,pour beaucoup d’entre nous.


      • Jean Keim Jean Keim 21 juin 07:28

        @alinea

        J’ai longtemps hésité avant d’utiliser ce mot.

        Pentecôte : Chez les chrétiens, fête qui se célèbre cinquante jours ou, si l’on aime mieux, le septième dimanche après Pâques, en mémoire de la descente du Saint-Esprit sur les apôtres.

        Il arrive que butant sur un problème et lâchant prise, une solution se présente spontanément dans toute son évidence et sa simplicité.

        La Pentecôte, en dehors du prêchi-prêcha, est l’ouverture qui parfois survient dans une conscience, les choses apparaissent telles qu’elles sont sans leur habillage habituel, sans un jugement particulier et partisan. Par une ouverture il n’y a pas forcément l’acquisition de nouveaux savoirs, il peut aussi se produire une épuration.

        Un tel esprit est sain (sans tare), le t final est optionnel, un saint (du sanscrit sac) est un esprit qui suit les lois naturelles, elles agissent intérieurement et extérieurement en et par lui.


      • alinea alinea 21 juin 11:49

        @Jean Keim
        Ah très bien ! je suis familière du sens, qui dans mon appréhension du monde fait partie de l’adéquation dont je parle tout le temps ; mais ce nom me plaît.
        Pour des choses plus quotidiennes, je dis toujours : faisons comme les arabes, allons boire le thé... parler d’autre chose, se détendre, et, quand on revient, la solution nous saute aux yeux.
        Pour moi ça a toujours réussi !!


      • Adèle Coupechoux 22 juin 13:08

        Nous ont-ils seulement laissé un espace, une possibilité de vivre autrement, sans eux ?

        Avons-nous jamais décidé de quoi que ce soit pour nos vies ? De décider de vivre simplement ?

        Tout est verrouillé, jusqu’à ce que le verrou saute. La question que je me pose c’est quand et comment ?

        Il me semble que c’est peut-être le bon moment pour le faire sauter. Tant la corruption et le totalitarisme règne dans le monde.

        Pour l’instant, je préfère lâcher prise pour ne pas me rendre malade. Et imaginer que ce point de bascule est bientôt atteint. Pour inverser la tendance mortifère qui gangrène notre humanité.


        • Jean Keim Jean Keim 22 juin 14:17

          H@Adèle Coupechoux

          Penser (il s’agit bien de cela) que la solution viendra de la somme des individualités qui veulent changer le statu quo est un leurre ; si le monde ne me convient pas, à quelle légitimité puis-je me référer pour imposer mon mode de penser, je vais sûrement choquer mais si je prends au hasard... Macron, ce qu’il fait lui paraît approprié, peut importe sa logique, pour lui c’est la bonne, ce raisonnement est valable aussi bien pour un ‘’tyran’’ genre César ou Napoléon, qu’un ‘’homme dit de bien’’ genre Ghandi ou Jaurès, bien sur nous avons nos préférences, j’adorerais passer un moment avec Jésus tant cet homme me semble incroyablement sain d’esprit, perso je ne dirai jamais ça d’un leader politique qui a dû enfiler un costume d’apparence et de compromission, une carrière politique détruit quasiment tous les parvenus au sommet.

          Alors qu’est-ce qui cloche dans cette affaire ? Ben c’est moi ! c’est nous ! c’est notre démarche qui est la même que celles de ceux qui nous gouvernent.

          Il faut vraiment qu’un événement singulier nous dessille l’esprit, nous vivons dans une illusion bien organisée, nous sommes tous le jouet de nos modes de penser, Macron comme Mélenchon, comme l’ont été tous les personnages que l’histoire a retenu.


        • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 22 juin 14:35

          @Jean Keim

          Salut Jean, en plein accord avec cela... smiley


        • Adèle Coupechoux 22 juin 14:50

          Ce qui cloche, c’est que c’est une minorité qui impose son mode de penser.

          Et à la « majorité ». Majorité qui est plurielle, c’est vrai.

          C’est comme ce qui s’est passé avec le Covid, le primum non nocere n’a pas été respecté. Macron, s’il lui apparait plus approprié de faire s’enrichir les labos pharmaceutiques et autres cabinets de conseil avec l’argent commun, il reste que si l’argent est commun, il n’a pas à décider seul, et s’il veut changer les règles du jeu, le contrat n’est plus respecté. Et il n’a plus de légitimité. A faire que certains s’enrichissent grassement sur le dos des autres.

          Nous ne vivons pas tous dans les mêmes illusions. Certaines sont plus meurtrières que d’autres. D’autres sont franchement chaotiques.

          Au final, ce sont toujours les mêmes qui sont au pouvoir. Et qui ne supportent pas de voir les autres vivre librement.

          Des députés déjà séniles mais particulièrement privilégiés qui votent pour un départ à la retraite à 65 ou 67 ans ont-ils vraiment à cœur de faire fonctionner la société ou bien de continuer à profiter pleinement de tous les privilèges que leur confère leur fonction ?

          Le type qui court les plateaux télé a-t-il réellement envie de partir à la retraite et de facto lui aussi de renoncer aux privilèges que lui confère son poste ?

          La question que je me pose, c’est pourquoi s’acharnent-ils autant sur nous ? Quitte à provoquer leur perte.


          • alinea alinea 22 juin 15:51

            @Adèle Coupechoux
            Vous savez Adèle que les experts qui ont imposé la politique covid, sont les conseillers du roi, de Mac Kinsey : nous avons payé de nos impôts ces ignorants mais ces marchands ; alors peut-être que notre roi en carton pâte n’est en plus qu’un mirage, incapable du moindre ressenti, de la moindre intuition, de la moindre analyse, du moindre sens des convenances et des respects dus aux autres... aussi, a-t-il obéi aux experts, parce qu’il ne sait rien faire d’autre ?


          • Adèle Coupechoux 22 juin 18:23

            @alinea

            Comme Macron, beaucoup de médecins ne savent rien faire d’autre que de la politique et courir les plateaux télé. 

            La crise Covid a été en cela un révélateur. Le monde de la santé est totalement corrompu. Et ceux qui étaient compétents ont quitté et continuent de quitter le radeau de la méduse.

            Les autres Tartuffes ont encore beaucoup trop à grapiller et ne vont pas facilement s’en tenir aux dégâts irréversibles qu’ils ont contribués à faire subir à la population.

            Chez eux, l’empathie, le respect sont complètement absents. Ce qui les définit le mieux c’est l’arrogance, la suffisance. Ils évoquent la 4ème dose dès la rentrée et le passe sanitaire est prorogé en Europe jusqu’en 2023. Encore du fric à se faire, la manne est ouverte.


          • Jean Keim Jean Keim 22 juin 18:49

            @Adèle Coupechoux

            << Ce sont toujours les mêmes qui sont au pouvoir. >>

            En tout cas ceux qui ont le pouvoir nous ne les connaissons pas, ils ont intrigué il y a longtemps pour l’avoir, ils ont des gens à leur bottes qui sont fiers de les servir parfois seulement pour un compliment, un semblant de considération et toucher quelques miettes, Macron et les autres sont sous les projecteurs, ils se croient des astres, ils ne sont que des satellites, ils ont tous un diable dans la tête ; en effet une personne saine d’esprit ne se met pas en quête du pouvoir, cela ne l’intéresse pas, son équilibre est dans la vertu, il n’y a pas de véritable liberté et sérénité sans la vertu, elle ne s’enseigne pas, c’est même un mot qui est sujet aux moqueries.


          • alinea alinea 22 juin 23:31

            @Jean Keim
            Il y a un mot qui me vient, que je déteste, mais qui « lui » va bien : lavette ! si la chiffe est sans énergie, la lavette est sans courage !


          • Adèle Coupechoux 22 juin 18:22

            Comme Macron, beaucoup de médecins ne savent rien faire d’autre que de la politique et courir les plateaux télé. 

            La crise Covid a été en cela un révélateur. Le monde de la santé est totalement corrompu. Et ceux qui étaient compétents ont quitté et continuent de quitter le radeau de la méduse.

            Les autres Tartuffes ont encore beaucoup trop à grapiller et ne vont pas facilement s’en tenir aux dégâts irréversibles qu’ils ont contribués à faire subir à la population.

            Chez eux, l’empathie, le respect sont complètement absents. Ce qui les définit le mieux c’est l’arrogance, la suffisance. Ils évoquent la 4ème dose dès la rentrée et le passe sanitaire est prorogé en Europe jusqu’en 2023. Encore du fric à se faire, la manne est ouverte.


            • alinea alinea 23 juin 17:38

              Je finis d’écouter cette entrevue, et j’ai pensé à vous. Comme chaque fois que je vois rassemblé avec clarté tout ce que je possède comme « connaissance », plus quelques ouvertures, je jubile. L’intelligence est un cadeau.

              Je ne connaissais pas Idriss Aberkahn avant avril 22, c’est pourquoi mon enthousiasme ; si ça se trouve vous l’avez tout lu tout entendu !! auquel cas ce commentaire serait inutile ! mais comme cela ne porte pas à conséquence.. !

              (1315) Idriss Aberkane sans filtre [EN DIRECT] - YouTube

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité