• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > JO Paris 2024 – On les a !!

JO Paris 2024 – On les a !!

(Et on va les payer).

La décision est tombée sans surprise : Paris organisera les JO de 2024.

Ces joutes sportives, point culminant d’une carrière et rêve de chaque athlète, m’attirent en tant que spectateur tous les 4 ans.

Et vautré – pour ne pas dire avachi - dans un fauteuil (quand ce n’est pas dans le lit, décalage horaire oblige), un rafraîchissement à la main, devant la télévision je me passionne pour les exploits des meilleurs compétiteurs de pratiquement toutes les disciplines avec toutefois une pointe de chauvinisme national.

Et puisque c’est la France qui les organise je suis certain que je pourrais suivre à la télé tous les détails de toutes les disciplines même les plus confidentielles – autrement transmises uniquement si par aventure il y avait un français en final, et pas en entier.

Donc je suis content. Vraiment.

Et j’oublie volontairement tout ce que devrait y être banni, soit le dopage et le professionnalisme.

Car les seuls amateurs de telles manifestations vont être les organisateurs.

Je leur souhaite la pleine réussite mais je sais par avance qu’il y aura de couacs à foison, soit par manque d’expérience soit par pure bêtise.

 La partie des manifestations prévues intra-muros va occasionner des gabegies incroyables à tous les niveaux (transports, sécurité, services publics et j’en passe).

Déjà, la mise en place de la piste sur la Seine à but promotionnel a conduit à des bouchons énormes, même avec mort d’homme, un car ayant été dévié sous un pont trop bas.

Les simulations, même faites avec les secours des meilleurs outils informatiques, seront contredites par les faits.

Je ne suis de nature à prédire l’apocalypse ou le catastrophisme. Seulement quelqu’un qui parle par expériences passées.

Et il ne faut pas compter sur les architectes ou autres experts pour éviter le pire.

Les palais de l’UE en est un exemplaire.

J’ai vu se construire des villas où on avait oublié la porte d’entrée, les toilettes, où l’ouverture des portes et fenêtres se gênaient mutuellement, des premiers étages desservis par un escalier tellement petit qu’un simple lit devait être démonté complètement pour l’y amener – impossible aussi de l'y introduire par la fenêtre ; un quai de chargement au niveau du sol d’une usine flambant neuve d’environ 400m², accessible par une rampe, entouré entièrement d’un muret de 70cm de haut avec une seule plaque d’égout centrale de 15x15cm : au premier orage sérieux le rez-de-chaussée de l’usine entièrement sous l’eau.

Quand à Genève il a été construit le nouveau palais des expositions, projet réalisé au bout de plusieurs années d’études et d’experises à chaque niveau, soumis à enquête publique (c'est-à-dire que plusieurs milliers de personnes y ont apporté leur savoir) l’accès y était desservi directement de l’autoroute par une bretelle d’environ 150m de long : vitesse sur l’autoroute 120km/h, réduite à 100km/h 500m avant la sortie puis à 60km/h sur la rampe : le jour de l’ouverture au public bouchons et accidents mortels le premier jour à 9h00 du matin déjà ; la police a dû mettre en place un itinéraire de ralentissement graduel qui faisait passer les automobilistes devant le palais des congrès, les envoyait tourner à 5 ou 6km de là en pleine ville et le faisait revenir sur place par la route normale.

Une telle imprévoyance à ce niveau là ça parait incroyable. Et pourtant.

Pour revenir à Paris le budget de 3 milliards de dollars prévu sera évidemment allégrement et copieusement dépassé (je parie pour 7-8 milliards), à la charge du citoyen comme de bien entendu.

Or, n’en déplaise à tous ceux qui sont tout le temps en train de conspuer la finance :

Business as usual, la ville de Los Angeles pour ses jeux de 1984 en avait confié l’organisation aux privés : ce sont les uniques jeux de l’histoire à avoir enregistré un magnifique bénéfice, et pas au détriment du spectacle qui, malgré le boycott de l’URSS (en réponse au boycott de 1980 des USA pour les jeux de Moscou), a été grandiose.

 

Mais chut, ne le dites pas trop.


Moyenne des avis sur cet article :  1.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Trelawney Trelawney 14 septembre 18:03

    Pour revenir à Paris le budget de 3 milliards de dollars prévu sera évidemment allégrement et copieusement dépassé (je parie pour 7-8 milliards)


    Vous pensez vraiment que les politiques français sont des petit bras. 7 ou 8 milliards d’euro ce sera tout juste le montant des commissions et rétro-commissions

    • Le421 Le421 16 septembre 08:45

      @Trelawney
      Ce ne sera pas dit sur BFMTV, faites-moi confiance.
      7-8 milliards de pots de vins. Oui, ça me semble raisonnable.
      Bouygues, Vinci, Eiffage et consort mouillent la petite culotte de bonheur.
      Le pinpin de la rue ne pourra même pas se payer un billet au fond du stade.
      Je regrette pour les sportifs, mais ce spectacle à la Endemol/Patrick Sébastien, ça ne me branche pas du tout.
      L’Euro de foot aurait du faire réfléchir les gens.
      Quand à l’auteur, je vous rassure !!
      Question répartition public/privé, elle sera bien effective.
      Les pertes et les profits.
      Dans cet ordre !!  smiley


    • robert 16 septembre 17:13

      @Trelawney
      surtout que le budget est DEJA à 7/8 milliards smiley


    • barbarossa 19 septembre 17:41

      @robert
      c’est un peu moins de 7 dont 3.3 à charge du COJO


    • sophie 14 septembre 18:15

      lucilio ? 


      • foufouille foufouille 14 septembre 20:06

        tu devrais pisser de joie. ton parti ripoublicain et ses amis vont se goinfrer.


        • barbarossa 15 septembre 10:33

          @foufouille

          si tous les nantis étaient de droite et tous les autres de gauche, au jeu de Good news - Bad news
          ça donnerait ceci :

          MAUVAISE NOUVELLE : tous les idéaux ne sont que de sales prétextes pour justifier des bas intérêts économiques personnels.

          BONNE NOUVELLE : la droite étant majoritaire presque partout, notamment en France aux USA, en Europe, ça veut dire qu’il y a beaucoup plus de riches que de pauvres.

          CQFD.



        • sleeping-zombie 15 septembre 11:34

          @barbarossa
          Quand on énonce un fait, on utilise généralement le présent de l’indicatif...


        • Le421 Le421 16 septembre 08:48

          @barbarossa
          la droite étant majoritaire presque partout, notamment en France aux USA, en Europe, ça veut dire qu’il y a beaucoup plus de riches que de pauvres.

          Bah non.
          Un élément de réponse :
          https://www.youtube.com/watch?v=N316j-_b_I4

          Tout simplement !!


        • bob14 bob14 15 septembre 06:35

          Comment les « bobos » Parisiens sodomisent le peuple...et sans vaseline...


          • barbarossa 15 septembre 10:49

            @bob14

            aux dernières nouvelles c’est depuis plusieurs années que la gauche est au pouvoir à Paris.

            Quant aux bobos, je doute fort qu’ils voient de très bon œil le fait de se faire emmerder par une horde de touristes dépenaillés (et le cortège de ceux qui vont s’y adjoindre pour en profiter : pickpockets, voleurs à la tire, prostitution, petits escrocs etc) pendant deux bons mois (les délégations et leurs staffs - parfois un athlète et 4 dirigeants - venant avant, aux frais de la princesse, pour s’acclimater) et qui vont perturber de mille manières leur quotidien, sans compter que cet événement aura pour première conséquence une montée de prix qui va perdurer après.

          • Daniel Roux Daniel Roux 15 septembre 08:52

            Hidalgo, Hollande, Macron ! Aux anges d’avoir gagné. Au moins, ceux qui ne savaient pas pour qui travaillent ces gens là, ne peuvent plus l’ignorer.

            Ceux qui ont gagné, ce sont surtout les riches actionnaires des multinationales, ceux qui vont perdre ce sont les français parce qu’une loi de 2014 a été votée pour exempter d’impôt l’évènement sportif au profit du CIO !

            Les profits pour les riches, les pertes pour les autres, comme d’hab.

            Cela ne se passe pas dans une république bananière, quoique, mais en France, le pays aux plus de 2000 milliards d’euros de dettes.

            Il paraît que c’est bon pour le rayonnement de la France ! 

            Si nos zélites voulaient favoriser le rayonnement de la France, elles cesseraient de faire la guerre en Afrique et en Asie pour protéger les dictateurs et les potentats locaux.


            • barbarossa 15 septembre 11:18

              @Daniel Roux


              Que d’amalgames ! 

              Encore cette bonne vieille lutte des classes en faisant feu de tout bois.


              Dis-moi que viennent-il faire ici les multinationales ?
              Ce ne sont pas elles qui organisent. C’est l’Etat. Donc pas de profits pour les riches.

              Par ailleurs on serait tous heureux que ce soient les multinationales qui organisent comme en 1984. Ça ne coûterait rien au citoyen.
              Et leurs bénéfices seraient taxés - même si c’est peu. 
              Personnellement j’ai toujours préféré encaisser que payer. 
              Ce qui évidemment fait de moi un sale profiteur ploutocrate et capitaliste.

              Quant aux impôts sur les événements sportifs, c’est le chien qui se mord la queue. L’état va donc éviter de se payer un impôt à lui - même. Drôle de bénéfice.

              (Notez que cet exercice est courant : par ex. les factures de carburants pour les fournitures aux services publics sont chargées de la TVA et autres taxes, montants, à ma connaissance, pas récrédités sur les budgets de fonctionnements).

              Quant aux 2000 milliards d’euros de dettes, fruit de dépenses inconsidérées, montant qui ne cesse de croître, voilà ce qu’on va laisser sûrement aux futures générations dans l’indifférence générale. 
              Car cela voudrait dire, horreur, que les services de l’état devraient se serrer la ceinture. 

              On préfère mettre en avant l’héritage climatique - dont on est vraiment pas responsables - pour nous taxer chaque jour un peu plus en nous faisant croire qu’on lutte pour les générations futures.
               

            • Daniel Roux Daniel Roux 15 septembre 12:08

              @barbarossa

              Que d’ignorances !

              L’état, la Région Ile de France, la ville de Paris, signent des contrats avec des entreprises privées pour la réalisation de travaux nécessaires au bon déroulement des « Jeux ».

              Voilà comme ça marche :

              1) Un architecte - le maitre d’œuvre- et un bureau d’étude sont désignés pour élaborer un projet réaliste et techniquement possible, avec des plans métrés, la description précise des travaux pour chacun des lots par corps d’état.
              2) Un appel d’offre est ouvert aux entreprises bénéficiant d’une expérience prouvée.
              3) Les entreprises sont choisies et les marchés signés.
              4) Des sous-traitants sont démarchés. Leurs prix seront strictement encadrés et quelques uns feront faillites.
              4) Les travaux seront réalisés avec les inévitables « travaux supplémentaires » que la collectivité sera bien obligée d’accepter étant donné la date butoir des « Jeux ».

              Etc..

              Comme vous voyez, l’Etat ne fait pas grand chose par lui-même à part payer avec l’argent des contribuables les frais d’une manifestation sportive dont la plupart se fiche et qui ne rapportera qu’aux riches actionnaires des multinationales qui vendront les fournitures et les services.

              Cela rapportera également beaucoup d’argent au CIO exonéré d’impôts, grâce aux pubs des sponsors.

              Les pubs ! Je précise que ce ne sont pas les collectivités qui les achètent, ni qui les vend.

              Comprenez-vous mieux comment cela fonctionne ?


            • barbarossa 15 septembre 12:55

              @Daniel Roux


              Vraiment dur de la comprenette !!

              Dans ton cas l’état reste le maître d’ouvrage, ce qui est exactement ce que je dis.
              Donc il en supporte tous les risques.

              Si l’état mettait en gérance l’organisation des JO auprès l’économie privée contre finance, tout le monde y gagnerait.

            • Daniel Roux Daniel Roux 15 septembre 13:09

              @barbarossa

              Non. Ce que vous écrivez et que chacun peut lire, c’est :

              "Quant aux impôts sur les événements sportifs, c’est le chien qui se mord la queue. L’état va donc éviter de se payer un impôt à lui - même. Drôle de bénéfice."

              Pour faire simple :

              Qui encaisse le prix des billets ? : le CIO
              Qui encaisse les versements des sponsors ? : le CIO
              Qui paie pour les infrastructures et les structures ? : Les Français !

              Je ne doute pas que vous ayez un autre argument imparable aussi je vous laisserai le dernier mot.


            • barbarossa 15 septembre 19:53

              @Daniel Roux

              « Qui encaisse le prix des billets ? : le CIO »


              montant entièrement rétrocédé au Pays organisateur. On estime à un milliard mais ça peut être plus, comme en Angleterre

              « Qui encaisse les versements des sponsors ? : le CIO »

              Il y a des sponsors pour le CIO mais également des sponsors pour le pays organisateur. Le comité français table sur 1.1 milliard de sponsoring.


              « Qui paie pour les infrastructures et les structures ? : Les Français ! »

              Bien entendu. Mais elles restent après les jeux. On peut discuter jusqu’à la fin des temps sur l’opportunité de tel ou tel site olympique, et sur le pourquoi consacrer autant de millions pour un stade d’hockey sur gazon alors qu’il-a-autant-des-gens-qui-soufrent-pour (et ici : une liste sans fin d’investissements plus urgents).

              C’est uniquement pour cela que l’économie privée serait la meilleure solution : ça ne coûterait rien à la communauté et ces messieurs-dames auront prévu comment rentabiliser leurs investissements après les jeux, au lieu de laisser des sites à l’abandon et à la ruine faute de moyens publics et de plans de réaménagement.


            • Mmarvinbear Mmarvinbear 16 septembre 20:48

              @barbarossa
               et sur le pourquoi consacrer autant de millions pour un stade d’hockey sur gazon alors qu’il-a-autant-des-gens-qui-soufrent-pour


              En fait, les épreuves de Hockey auront lieu au stade Yves-du-manoir, qui va faire l’objet d’une rénovation. Après les jeux, le club local de Hockey investira les lieux.


            • barbarossa 17 septembre 11:08

              @Mmarvinbear
               

              tu as tout à fait raison. J’évoquais le hockey sur gazon comme exemple de discipline hautement confidentielle en France (ceci sans vouloir dénigrer ou offenser ses aficionados).

            • Clocel Clocel 15 septembre 09:15

              C’est quand même beau, une démocratie En Marche, on voit tout de suite le changement...

              Les veaux défilent, gueulent, mais à l’arrivée, ils iront tapiner pour casquer l’orgie de leurs Maîtres pour le plus grand bonheur du CAC40 et de ses serfs...

              Ita est.



              • Vraidrapo 15 septembre 11:28

                Panem et circenses (littéralement « pain et jeux du cirque », souvent traduite par « Du pain et des jeux »)

                Aujourd’hui, elle est souvent utilisée pour signifier la relation biaisée qui peut s’établir dans ces périodes de relâchement, ou de décadence, entre :

                • une population qui peut se laisser aller, se satisfaire de pain et de jeux, c’est-à-dire de se contenter de se nourrir et de se divertir et ne plus se soucier d’enjeux plus exigeants ou à plus long terme concernant le destin de la vie individuelle ou collective.
                • un pouvoir politique qui peut être tenté d’exploiter ces tendances « à la vie facile et heureuse » par la promotion de discours et de programmes d’action populistes ou court-termistes.

                • barbarossa 15 septembre 12:58

                  @Vraidrapo

                  Personne en réalité ne s’est jamais soucié « d’enjeux plus exigeants ». 
                  Sauf ceux qui on fait de cette phrase leur fonds de commerce.
                  Le court terme est le temps qui nous sépare de la mort. Et après nous le déluge.

                • Pyrathome Pyrathome 15 septembre 13:46
                  Rien à foutre....
                  On sait comment s’est terminé l’opération barbarossa.......
                  Hein, Adolf ? smileysmiley


                  • barbarossa 15 septembre 19:06

                    @Pyrathome

                    mon pseudonyme ne vient pas de cette opération à laquelle tu fais allusion mais 
                    à mes origines ethniques de rouquins dont une branche remonte à l’an 720 ac , à un épisode (faux historique) sur un prétendu siège de Frédéric Barberousse de la ville de mes aïeuls, reproduit dans une fresque qui orne un lieu public de ladite ville, plus sur un jeu de mot concernant un fait marquant de la vie de cet empereur.
                    mais j’en dirais pas plus.

                  • Initiativedharman Initiativedharman 16 septembre 00:18

                    Mouais...

                    Les JO, c’est aussi et malheureusement surtout une histoire de pognon.
                    Ce sont des milliards dépensés pour pas grand-chose.
                    On va construire des infra-structures ce qui fera plaisir aux géants du BTP. Et, accessoirement aux intérimaires et aux travailleurs détachés le temps des constructions.
                    Paris sera le centre du monde pendant quelques semaines ? ça me fait une belle jambe...


                    • Le421 Le421 16 septembre 08:55

                      @Initiativedharman
                      C’est marrant quand même.
                      Lundi, la France est le pays rempli de cons fauchés et losers, Mardi, on file les J.O. et hop ! Coup de baguette magique !! We are the champions, my friend...
                      No time for losers !!


                    • Vraidrapo 16 septembre 13:10

                      @Le421
                      Et le poulain de Roteuchild va passer le quinquennat fingers in the nose, y’ en a même qui en redemanderont.
                      What else ?!


                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 16 septembre 20:50

                      @Initiativedharman

                      Pas tellement en fait. 90 % des installations existent déjà, il suffira de les rénover. Pour des sports comme le tir, des pavillons provisoires seront installés et démontés après les jeux.

                      En fait, ce qu’il reste à construire, c’est la piscine olympique, le village des athlètes et de nouvelles lignes de métro et de tram.

                      Et tout cela sera réutilisé ensuite.

                    • barbarossa 17 septembre 11:03

                      @Initiativedharman
                      « Ce sont des milliards dépensés pour pas grand-chose. » 


                      Pas d’accord. et ce n’est pas les centaines de millions de sportifs actifs à travers le monde (et je ne parle pas des supporters) qui vont dire le contraire.

                      A moins qu’on préfère voir les ados continuer à s’empiffrer de n’importe quoi tout en tapotant sur leurs tablettes ou smartphones.

                    • barbarossa 17 septembre 11:15

                      @Mmarvinbear

                      « Pour des sports comme le tir, des pavillons provisoires seront installés et démontés après les jeux. » 


                      Cela rejoint le discours sur le hockey sur gazon, sport confidentiel, occasion pour rénover un stade qui en a bien besoin.
                      Par contre le tir est la troisième discipline individuelle (et deuxième olympique) la plus pratiquée au monde derrière le golf (pas encore discipline olympique) et le tennis (discipline olympique relativement récente). Pourquoi le démonter ? 

                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 16 septembre 20:51

                      Déjà, la mise en place de la piste sur la Seine à but promotionnel a conduit à des bouchons énormes, même avec mort d’homme, un car ayant été dévié sous un pont trop bas.


                      C’est vrai, avant, les bouchons à Paris, cela n’existait pas...

                      • barbarossa 17 septembre 10:56

                        @Mmarvinbear

                        est-ce une bonne raison pour les multiplier ?

                      • ricoxy ricoxy 17 septembre 09:12

                         
                        « JO Paris 2024 – On les a ! ! »
                         
                        Ou plutôt : les politiciens nous ont eus (la décision est surtout politique, à voir les têtes triomphantes d’Hidalgo et de Macron).
                         


                        • petit gibus 17 septembre 09:30
                          Le sport esprit Coubertin 
                          est tombé bien bas ! ! !

                          Mais qu’importe le pain 
                          pourvu qu’on ait les jeux smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

barbarossa


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès