• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Joachim Véliocas : L’islamisation de la France est une (...)

Joachim Véliocas : L’islamisation de la France est une réalité

Joachim Véliocas est né en 1981. En 2006 il publie la première étude complète sur L’islamisation de la France (éditions de Bouillon) analysant les associations musulmanes et toutes les tendances islamistes se développant en France. En 2007 il fonde l’Observatoire de l’islamisation consulté par 60.000 visiteurs uniques mensuels, devenu une référence documentaire. En 2010 son deuxième essai, Ces Maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis) traite des relations entre hommes politiques et associations islamistes, notamment des financements publics que ces dernières obtiennent par clientélisme électoral. L’ouvrage, bien que continuant d’être réédité à des milliers d’exemplaires, est occulté par les médias français liés aux partis politiques mis en cause dans l’enquête.

Hamid Zanaz : « La lutte contre l’islamophobie doit être l’affaire de tous et pas seulement des musulmans, tout comme la lutte contre l’antisémitisme et toutes sortes de racisme. » (Pascal Boniface Saphirnews.com,31/10/2012). Le collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) organise une vaste campagne nationale de communication pour sensibiliser les citoyens français à l’islamophobie, pour leur dire sur les ondes d’Europe1 et autres médias que « l’islamophobie n’est pas une opinion, mais c’est un délit. » Qu’en pensez-vous ?

oachim Véliocas : Pascal Boniface roule depuis des années pour la défense de l’islam, auquel il ne veut relier son radicalisme qu’il ne considère pas comme partie intégrante. Son engagement, encore récemment dans un livre commun avec le rappeur musulman Médine qui vend des teeshirt “Jihâd” ornés d’un sabre, le décrédibilise, et il n’est pas reconnu comme un spécialiste de la question. C’est un spécialiste des relations internationales, et ses prises de positions sur tous les sujets et notamment celui-là l’ont disqualifié. Cette frénésie me fait penser aux universitaires payés par des états ou des organisations musulmanes, pratique qui transpire aux États-Unis notamment sous la plume de John Esposito de l’université de Georgtown. Un chercheur de Harvard m’a même confié qu’il a été proposé 500.000 dollars à un universitaire turc kémaliste pour qu’il cesse de critiquer l’islamisme, lui même a décliné une invitation tous frais payés en Arabie Saoudite ! L’orientation des Universités et Instituts dépend largement de leurs financements. Mais aucun élément ne vient corroborer que Boniface ou l’Iris soient “tenus” financièrement. Il faut juste savoir que ça existe. Le slogan “L’islamophobie n’est pas une opinion mais un délit” montre l’amateurisme du groupuscule CCIF. Ils connaissent le droit islamique mais ignorent le droit français apparemment ! Le Haut Conseil à l’Intégration a rappelé que l’islamophobie est une critique légitime d’une religion. Le visiteur de votre site ‘ l’Observatoire de l’islamisation’, remarque que l’islamisation est bien en marche et qu’il n’y a pas d’espoir dans l’intégration des musulmans, car ils ne demandent pas seulement de pratiquer leur religion, mais de remplacer l’ordre politique existant par le leur, la charia islamique ?

Attention, beaucoup de musulmans au sens sociologique, pour qui la pratique consiste à seulement éviter le porc et faire le ramadan, ne souhaitent pas l’application de la charia intégralement. Mais psychologiquement, ils ne peuvent qu’acquiescer face aux remontrances des radicaux qui ont le Coran et la Sunna qui parlent pour eux. Passer pour un “mauvais musulman” est redouté par les modérés, ils risquent de rentrer dans le rang si les radicaux continuent leur progression. Ils sont inaudibles, non structurés associativement, ne se risquent pas à critiquer les Frères ou les salafistes ouvertement. En cela ils ont déjà perdu une manche. Ils ne sont pas venus à la manifestation unitaire des Chrétiens d’Orient il y a deux ans à Paris alors qu’ils étaient chaleureusement invités, et l’imâm Chalghoumi n’ a réuni que 100 personnes place de la Bastille quand il manifesta contre l’islamo-terrorisme. Vouloir séparer la Charia de l’islam n’est pas possible. On le voit dans tous les pays musulmans chez qui la Charia est source constitutionnelle. La principale source de la nouvelle constitution égyptienne sera la Charia ! Les Frères Musulmans égyptiens l’ont annoncé la semaine dernière, c’était la condition des salafistes pour qu’ils valident leur projet constitutionnel au parlement. On voit que contrairement à ce qui est commenté, les salafistes ont une réelle influence sur l’islam contemporain. Rached Ghannouchi, soit disant islamiste modéré, a fait polémique récemment lorsque ses entretiens amicaux avec les responsables salafistes ont fuité. Comme dit le professeur Yadh Ben Achour : « cessons de croire que le salafiste est un pauvre égaré de l’histoire de l’islam”. Les islamistes et autres musulmans modérés se positionnent en cercles concentriques autour, car comme l’a montré Hamadi Redissi dans son essai “Le pacte de Nadj” (Seuil, 2007) , le salafisme séoudien prend le leadership de l’islam. Comment en est-on arrivé là ? Comment l’Europe des Lumières n’avait pas vu venir le danger obscurantiste ?

Les “belles âmes” progressistes ont pensé l’immigré, musulman ou non, comme une victime par essence, qui a pris le relais des ouvriers damnés de la terre. Le premier ayant soulevé la question du problème de compatibilité civilisationnelle fut Jean-Marie Le Pen dans les années 80. Donc soulever le problème de l’intégration de l’islam en Occident a effrayé les progressistes, qui se sont contentés de concéder que seuls des extrémistes qui instrumentaliseraient l’islam posent problème. Beaucoup de gens ont vu le danger venir. Dès le début des années 80, le grand reporter du Monde, Péroncel-Hugoz avait déjà dit le principal dans son essai “Le radeau de Mahomet”. Certains sont dans le déni, mais beaucoup s’autocensurent dans les rédactions. Le décalage avec la réalité perçue est devenu tel que les éditorialistes qui étaient encore à faire des distinctions fumeuses entre islam et islamisme changent aujourd’hui de discours. Des “résistants” intellectuels de la dernière heure. Quand on visionne Franz Olivier Giesbert traiter Le Pen de xénophobe dans les archives de l’INA lorsqu’il pointait la question de la spécificité musulmane, et la dernière couverture du Point, on voit que les journalistes ont pour seule ligne de conduite de rester dans le sens du vent. Robert Ménard et Laurent Joffrin ont aussi changé d’avis en 2012 sur l’islam, ils sont ridicules de mauvaise foi. Ce n’étaient pas les livres sérieux sur la question islamique qui manquaient avant cette année ! L’Europe riposterait-elle ou va-t-elle inéluctablement vers le multiculturalisme et les ‘accommodements raisonnables’ ?

L’Europe est neutralisée par une technostructure administrative appelée abusivement “Union Européenne”, qui a une Commission ouvertement immigrationniste et une Cour de justice qui interdit d’arrêter les clandestins. Même si des Copé arrivent au pouvoir dans toute l’Europe, ce carcan administratif aura toujours la main sur la politique migratoire : droit d’asile, regroupement familial, visas, contrôles aux frontières, les nations n’ont plus de marges de manœuvres. Chaque année des centaines de milliers de musulmans s’installent légalement en France, et sont naturalisés presque automatiquement après cinq ans de résidence. Le multiculturalisme, plutôt la juxtaposition de populations va s’amplifier. L’étape actuelle est la multiplication des collèges et lycées musulmans en France, et l’organisation de la vie sociale autour des mosquées, des équipes de sport aux centres aérés. La crise économique qui débute, se superposant à la fracture ethnico-religieuse, risque d’offrir aux tenants de la poursuite de l’immigration une belle démonstration de leur folie idéologique.


Moyenne des avis sur cet article :  3.63/5   (99 votes)




Réagissez à l'article

79 réactions à cet article    


  • volt volt 27 novembre 2012 10:16

    non.


    vous écrivez :«  Vouloir séparer la Charia de l’islam n’est pas possible. On le voit dans tous les pays musulmans chez qui la Charia est source constitutionnelle. La principale source de la nouvelle constitution égyptienne sera la Charia ! »

    - Sur quelques dizaines de pays musulmans, pouvez-vous dire quel pourcentage applique directement la charia ?

    - Poor ce qui est de votre toute première phrase citée, pouvez-vous estimer quel pourcentage de musulmans français ou de France y souscrirait ?...

    - Pourquoi cet amalgame et ce raccourci entre « application de la charia » et la « charia comme source d’inspiration du législateur », alors que le dernier des ignorants mesure bien les kilomètres entre les deux positions ?

    - Enfin sur votre dernière assertion égyptienne, avez-vous écouté Morsi-le-creux ce week-end en son discours-fleuve devant foule ? Sans doute pas... Avez-vous relevé sa réaction si mesurée lorsque la foule de ses partisans scande en choeur « le peuple veut l’application de la charia » ? 
    Il leur répond en gros : « Oui la charia... c’est la liberté d’entreprise ! » 
    C’est dire à quel point il mesure combien cette utopie est fumeuse.

    votre méconnaissance (volontaire ?) de l’Egypte, de sa culture, de son cinéma, de ses artistes et musiciens confine à l’insulte ; et Morsi saurait-il mieux que vous à quel point la moitié (urbanisée) de la population est totalement récalcitrante à ces voeux pieux ?

    Bref, c’est toute une vôtre charia qui serait aussi à interroger.

    • volt volt 27 novembre 2012 10:25

      De toute manière, le pire, c’est bien qu’il est impossible de trancher quant à savoir qui est derrière ces lignes... l’auteur de l’article, ou l’un des intervenants cités... Souhaitons malentendu. 


    • Castel Castel 28 novembre 2012 09:35

      "Mais psychologiquement, ils ne peuvent qu’acquiescer face aux remontrances des radicaux qui ont le Coran et la Sunna qui parlent pour eux. Passer pour un “mauvais musulman” est redouté par les modérés« 

      Analyse très juste de l’auteur !
      Certains musulmans se considèrent défenseur de la liberté de conscience et de l’amour du pays où ils habitent... pourtant, comme passer pour un bon musulman dans ces conditions ? cela devient schizophrénique quasiment. Islam signifie »soumission" pas liberté de conscience.


    • Eurasie 27 novembre 2012 11:59

      Le Grand Remplacement organisé par les Colonisateurs Globaux Capitalistes, l’américanisation du peuple en France.
       
      2006 : 25% de naissances immigrées (hors UE)
      2040 : 50%

       
      vidéo du Grand Remplacement (30s)

      Bétonner son pays avec des implantations coloniales Duflot et en plus payer pour ça ...
       
      En 15 ans :
       
      Immobilier en Allemagne -24%
      Immobilier au Japon -22%
       
      Payer pour les colonies de main d’oeuvre pauvre des capitalistes extra-territoriaux, avec son loyer ou son emprunt, ses impôts etc ...
       
      Surface bétonnée, +19% en 10 ans, atteignant 22%.
       
      « Il faut imposer le métissage partout. L’idée de pays ethniquement purs est une survivance du XIXe siècle. Le IIIe millénaire verra la victoire du métissage. Les peuples non mélangés appartiennent aux idées périmées du XIXème siècle. Pour passer au XXIème siècle, il ne doit plus exister que des états multi-ethniques » Wesley Clarke 


      • lulupipistrelle 28 novembre 2012 02:09
        2006 : 25% de naissances immigrées (hors UE)
        2040 : 50%

        Il y a une solution.. on peut s’inspirer de « la guerre des mondes » de H.G.Wells. Arrêtons de nous vacciner.. la plupart de nos maladies ne sont pas mortelles pour nous... mais pour les porteurs de certains gênes non-européens si.

      • lulupipistrelle 28 novembre 2012 02:21

        Sans compter les produits laitiers et les céréales modernes qui déclenchent des maladies auto-immunes comme le diabète juvénile (ou autre , par exemple celui spécifique des Africains de l’Ouest) .

        Il y a aussi l’Hépatite B , très discriminante contrairement à la pub vaccinale... 

      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 27 novembre 2012 12:00

        Déjà à la base, l’islam est basé sur le coran où il est écrit qu’une divinité a dit à un soit disant prophète que Moise a fait une bagarre de sorcellerie avec les sorciers du Pharaon inconnu.

        Le même coran interdit en outre de pratiquer la sorcellerie.

        N’importe quelle personne qui a un niveau intellectuel supérieur à celui d’un enfant de huit ans sait que la sorcellerie n’est qu’une farce et que dés lors le coran est mensonger.

        Il faut dés lors être profondément stupide et ignorant pour pratiquer l’islam.


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 27 novembre 2012 12:20

          Ceci étant dit, et comme d’habitude, si l’un d’entre vous se sent capable de prouver que la sorcellerie fonctionne , il peut toujours fournir un rituel, le nom du démon à invoquer et l’effet produit pour qu’on puisse tester ses dires.

          Mais, jusqu’à présent PERSONNE n’a été capable de le faire.


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 27 novembre 2012 12:23

          Par contre, au niveau des injures, on peut constater que d’AUCUNS ont un répertoire bien fourni.... à défaut d’arguments.

           smiley smiley smiley


        • cogno4 27 novembre 2012 14:51

          Déjà à la base, l’islam est basé sur le coran où il est écrit qu’une divinité a dit à un soit disant prophète que Moise a fait une bagarre de sorcellerie avec les sorciers du Pharaon inconnu.

          Je pense qu’on a compris maintenant non ?
          Je sais pas, mais c’est loin d’être la première fois que je lis la même chose... tu penses avoir trouvé l’argument ultime qui met fin à toute discussion ?
          Ben tu vois, t’as beau le répéter, ça change pas grand chose, les croyants ne répondent pas, et moi qui ne crois pas aux religions, tu commences à me saouler aussi avec cette histoire de duel de sorcier auquel, à mon avis, personne ne crois.
          Ce n’est pas par ce duel de sorcier que les religions nous emmerdent aujourd’hui.


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 27 novembre 2012 16:34

          Tant qu’il y aura des musulmans sur terre il sera UTILE de leur rappeler à quel point leur coran est foireux.

          Peut être même que ça pourra sauver des vies, qui sait ?

          Des fois qu’il y en ait un qui hésite à lapider par exemple...


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 27 novembre 2012 17:01

          Outre le fait que je pense qu’il y a un bon paquet de musulmans qui sont convaincus que la sorcellerie existe et d’ailleurs récemment, en Arabie Saoudite on a exécuté un horoscopiste parce que pour eux c’est de la sorcellerie.

          Donc OUI, il existe des musulmans qui croient encore que la sorcellerie existe parce que c’est marqué dans leur coran.


        • Lord WTF ! Lord Franz of the F. in S. 27 novembre 2012 17:19


          La pratique de la sorcellerie ou plus exactement la croyance en la sorcellerie n’a rien d’exceptionnellement musulman, ni de coranique (la croyance aux djinns étant antérieure à l’islam dans la culture arabe, et se retrouve aussi dans la Bible (Salomon, exorcismes de Jesus, etc…) donc avec ou sans le Coran : la sorcellerie (croyance(s) et pratique) a existé, existe et continuera d’exister, et cela même dans nos sociétés post-religieuses où dans les faits on assiste en ce début de XXIè siècle à une véritable explosion (que ce soit sur les plans économique ou culturel) dans les registres paranormal, parapsychologie, néopaganisme, Wicca, etc…le chiffre d’affaires annuel de l’industrie parapsychologique hexagonal se compte en milliards, avec quelques 100000 « professionnels » et quelques millions de consultations par an ; sans évoquer la montée du néopaganisme ( néodruidisme, néopaganisme slave, scandinave, etc…) ailleurs en Europe avec les pratiques animistes, shamaniques, magiques, etc… associées ou les assemblées Wicca de sorciers/sorcières, la Kabbale (Madonna), et les productions « culturelles » donnant la part belle à la magie, sorcellerie, le surnaturel, etc… (Hollywood et Harry Potter pour faire simple).

           

           


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 27 novembre 2012 17:54

          Peut être mais ce n’est pas parce que d’autres se laissent entraîner par des menteurs ou des histrions que le coran s’en trouve dédouanné.

          La sorcellerie ne fonctionne pas même si le coran ou Harry Potter dit le contraire.

          Evidemment il y a toujours des idiots pour prétendre le contraire, mais, comme je l’ai dit plus haut, ce sont des prétensions que PERSONNE n’est parvenu à démontrer.


        • Lord WTF ! Lord Franz of the F. in S. 27 novembre 2012 18:24

           Il n’y avait aucune volonté de « dédouaner » le Coran dans mon propos : simplement de rappeler qu’il ne s’agit là pas de pratiques/croyances liées à la seule existence de références coraniques (comme vos centaines de coms sur ce fameux duel de sorciers laisseraient à penser) et qu’avec ou sans références coraniques, ces pratiques/croyances sont autant antérieures à l’islam, qu’universelles et contemporaines en dehors de l’espace musulman. D’autant plus lorsqu’on observe un « boom » de ces pratiques/croyances dans des sociétés ultra-développées technologiquement, post-religieuses, où la Science est supposément là pour définir les limites entre ce qui relève du Rationnel/Réel et ce qui relève de la Pensée magique, de l’Imaginaire.

           

          Enfin, n’importe quel croyant qu’il soit musulman, wiccan, néopaïen, etc… considère que telle ou telle pratique, tel ou tel rituel, etc… fonctionnement réellement, que tels ou tels êtres, forces, entités, etc.. surnaturelles existent réellement : indépendamment du fait que vous ou d’autres n’y croyez pas : la définition de la réalité, vérité, du Monde, du Réel, etc… n’est pas la même selon qu’on adopte une perspective religieuse ou arreligieuse : que la science produise un schéma –somme toute assez détaillé- concernant les phases de l’apparition et évolution de la Vie sur Terre n’empêche pas que près de 50% de la population (dans les 46%) de la première puissance mondiale (économique, technologique, militaire) considèrent que le monde a été créé il y a quelques milliers d’années, et qu’une autre partie substantielle de cette population elle ait adopté des croyances/pratiques relevant du néopaganisme, de la sorcellerie, du New Age, etc…mon propos est qu’ici nous faisons face à quelque chose d’universel et inhérent aux sociétés humaines (voir à la nature humaine) indépendamment de leurs cultures propres. Donc l’idée même de « démonstration » qui vous semble si importante n’a fondamentalement que peu ou pas d’importance pour le sujet religieux : la Foi ou la Croyance se passe par définition de « démonstration scientifique » : par définition « vérité » scientifique et « vérité » religieuse n’opérant pas sur le même plan. 

          Donc au final, je ne saisis pas votre insistance à poster sans cesse cette histoire coranique de duel de sorciers : l’islam pourrait disparaitre, que cela ne changerait pas grand chose au niveau de la croyance en la sorcellerie : des duels de sorciers (post-modernes) se livrent hebdomadairement dans les wiccan covens au Yankistan : Moïse et Pharaon cela date un peu somme toute. 

           


        • Punkonfou Punkonfou 28 novembre 2012 10:18

          à Alois vous devriez entreprendre de discuter avec des musulmans et je doute qu’ils vous parlent de sorcellerie... c’est vraiment du grand n’importe quoi cet argument !!! Avouez juste que cette religion vous fait peur tout simplement parce que vous ne la comprenez pas et ce que vous pouvez en comprendre ne vous l’a été permis qu’à travers les médias ou des lectures choisies suivant votre idéologie alors comment voulez vous être objective en parlant de cette religion et de ces pratiquants !!! Je vais me répéter mais allez discuter avec des musulmans et arrêter de jouer le jeu de l’islamo-centriste et de vous ridiculiser avec votre inculture de cette religion !!!!


        • N.AMARA 29 novembre 2012 22:18

          @ Frankenberger

          « Il faut dés lors être profondément stupide et ignorant pour pratiquer l’islam »

          Il faut être profondément stupide, intolérant et ignorant pour avoir écrit la phrase ci-dessus.


        • Kookaburra Kookaburra 27 novembre 2012 12:07

          Certains croient que lislam va se moderniser, se reformer pour devenir plus raisonnable, plus démocratique, plus laïc, comme le christianisme la fait. Mais avec les Lumières le christianisme a subit une critique impitoyable, et continue d’ être critiqué aujourdhui. Rien de tel est acceptable dès quil sagit de lislam. En fait, ce dernier bénéficie de plus en plus de protections juridiques contre la critique. Lislamophobie est un délie. L’exemple de l’Afrique du Nord et instructif : - Après avoir été une si importante région chrétienne durant des siècles, avec Athanase, Cyprien, Augustin, etc. etc., elle fut à la fin le théâtre d’incessantes querelles théologiques qui amenèrent sa destruction au profit de l’islam, au 7e siècle. Plusieurs observateurs pensent que l’Europe subira bientôt le même sort, puisque la dénatalité amène beaucoup d’immigrants musulmans - la démographie baisse alors que celle des musulmans augmente d’autant.

          Beaucoup de chrétiens d’Orient pensent que l’Europe se montre naïve vis-à-vis de l’islam. Ils disent que chez nous la bien-pensance veut si ardemment croire à la modération de l’islam, que nous ne voulons pas voir la réalité d’un islam inflexible et expansionniste qui gagne de plus en plus d’influence dans notre société laïque, si prête à relativiser, à accommoder et à démontrer fièrement sa tolérance, quand bien même elle est à sens unique.


          • volt volt 27 novembre 2012 13:12

            oui, et beaucoup de chrétiens d’Orient vivent en très bonne entente avec bien des musulmans modérés, ainsi qu’en bonne intelligence, et complicité, avec... plus extrémistes, parmi lequels on peut compter des salafistes sunnites encore tous frais, sinon des hezbollahis chiites - ces derniers étaient d’ailleurs bien présents, il y a quelques heures, à la basilique st-pierre de rome, pour l’ordination d’un cardinal... 

            quant à la radicalisation parfois indéniable de certains, elle se source exactement aux origines même du FN et con sorts - le malaise social et économique fabriquant les monstres les plus colorés... ; le coran dit de tous ceux là qu’on peut les reconnaître précisément au « timbre » de la voix (lahn el-qawl), où tout un chacun sera dit « timbré » ; les raccourcis prennent alors la relève, abondant sur les lèvres de qui ne pense plus.

            Par ailleurs, aucune protection juridique ne préserve de la critique, la sauvagerie du web en est une démonstration en acte ; quant à la présence de cette critique comme signe d’une entrée en histoire, les révolutions arabes – quels que soient leurs résultats placentaires encore provisoires – elle signe la délivrance de l’enfant.


          • Punkonfou Punkonfou 28 novembre 2012 10:34

            merci Volt de remonter le niveau...
            Ce qui marrant c’est que cette religion soit mise en avant tous les jours, sans que personne ne parle véritablement de ce fait...par contre sous couvert de divers articles, du type de celui-ci, une partie des lecteurs qui sentent en eux ce relent de xénophobie inassouvie se mettent à être des experts avertis d’une religion qu’ils ne connaissent pas...cela crée une division de plus en plus grande de la population ( sans compter les autres sujets stupides de ces média mensonges) et une montée de l’islamophobie...à qui profite cette montée par vraiment au musulmans...pourtant ils sont les responsables de tous les maux...Vous pensez vraiment que les musulmans vont instauter la charia en france alors que le peuple ne peut lutter contre la construction d’un aéroport...pensez vous encore que nous vivons en démocratie ??? Alors pourquoi faire de l’islamo-centrisme ???? Là est vraiment la question car jamais au grand dieu jamais les musulmans de France ne pourront instaurer que ce soit la radicalisation des plus modérés ou la mise en place de la charia dans notre pays !!!....alors pourquoi autant de cirque autour et à qui ça profite !!!! Voilà les questions que devrait se poser toutes personnes sensées !!!!


          • Andreï 27 novembre 2012 12:22

            Posons nous la question, qu’est ce qu’un musulman modéré ?
            Je trouve même que les minorités dans les communautés sont plutôt montrés contrairement aux « personnes type ».
            Le français avec son béret et sa baguette.
            Le musulman avec sa djellaba et sa barbe.
            L’écossais avec son kilt et sa cornemuse
            L’irlandais avec sa bière et sa tenue vestimentaire verte
            L’américain avec son hamburger et son gros bides.

            Les médias ne reflètent que les clichés pour nous alimenter une certaine peur, pourtant connaissant certains villages, il n’y a aucune mosquée.

            Sommes nous si craintif de voir qu’une religion soit représentée à sa « mauvaise » image ?


            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 27 novembre 2012 12:43

              C’est que les non musulmans commencent à se rendre compte que le coran est un livre pourri et mensonger et qu’on s’interroge sur la bêtise et la méchanceté que son observance implique.


            • Deneb Deneb 27 novembre 2012 13:06

              Merci à l’auteur pour cette pertinente analyse. Par vos écrits, vous êtes l’honneur de votre pays qui a fait ces dernières décennies beaucoup parler de lui, pas toujours en bien. Espérons que vos compatriotes vous entendent pour ne pas répéter l’erreur des « printemps arabes » , dont l’Algérie semble miraculeusement épargnée et qui sont en fait les radicalisions djihadistes de la population financées par les théocraties wahhabites du Golfe.


              • Andreï 27 novembre 2012 14:52

                Je connais une petite histoire de l’Algérie et tu devrai te renseigner sur ce qu’il s’est passé durant les années 90 entre les généraux et les islamistes du FIS, une guerre qui a coûté plus de 33 000 mort durant une dizaine d’année dont 16000 terroristes.
                Un peu comme la guerre des narco trafiquants au Mexique qui dure depuis plus de quelques décennies, en comparaison, bachar el Assad est une poupée de cire.
                Sans oublier les invasions américaines en irak qui a coûté la vie à + de 150 000 irakiens, mais je n’en reviendrai pas, je suis hors sujet. A moins que la guerre entre les sunnites et les chiites discordent encore plus la région Babylonienne.


              • Deneb Deneb 27 novembre 2012 16:01

                andreï : merci, mais je suis renseigné. En effet, dans les années 90, ça craignait à mort là bas. Mais il y a 2 ans, quant toute l’Afrique du nord s’est embrasé, l’Algérie n’a pas bougé. Ils se sont même payé le luxe d’accueillir la veuve Khadafi (j’espère qu’ils lui ont fait payer le prix).


              • gaou 28 novembre 2012 09:30

                L’Algérie à vécu son printemps en Avril 80, en octobre 88 et enfin en janvier 90..vous ne connaissez rien à l’Algérie, alors de grâce prenez soin de chercher avant d’affirmer des mensonges... j’avoue que tout n’est pas rose en Algérie, mais la démocratie fait son chemin à petits pas mais surement. 

                je surveille ce pays depuis 12 ans, beaucoup de choses changent et dans pas mal de domaines. 


              • Deneb Deneb 27 novembre 2012 13:20

                "...universitaires payés par des états ou des organisations musulmanes, pratique qui transpire aux États-Unis notamment sous la plume de John Esposito de l’université de Georgtown. Un chercheur de Harvard m’a même confié qu’il a été proposé 500.000 dollars à un universitaire turc kémaliste pour qu’il cesse de critiquer l’islamisme..."

                J’en connais sur l’Agoravox ( Omar33, Schweitzer, Pirathome, famine....) qui doivent profiter de la manne, le zèle avec lequel ils crient à tout vent la propagande djihadiste me fait penser qu’il n’y a pas que les universitaires qui se laissent acheter par l’argent du pétrole.


                • Romain Desbois 27 novembre 2012 14:34

                  Je n’en crois rien car ce qui est bien avec les militants et autres convaincus (dont je fais partie pour d’autres causes), c’est qu’ils sont suffisamment motivés pour ne pas avoir à les payer pour agir.


                • popov 27 novembre 2012 15:35
                  @Deneb

                  J’en connais sur l’Agoravox ( Omar33, Schweitzer, Pirathome, famine....)

                  Je me demande en effet parfois ce qui peut bien les mobiliser. Et pourquoi, s’ils détestent tant l’Europe, ils ne vont pas voir en Arabie si l’herbe est plus verte.

                  En tous cas, moi, on ne m’a pas encore proposé du blé pour que je la ferme.
                  Je vais essayer de hausser le ton d’un cran.

                • non667 27 novembre 2012 13:56

                  il faut vraiment être mazo  en votant umpsmodemeelv +fdgmélanchon marseille pour accepter une immigration qui ne nous apporte que des emmerdes !
                  pas besoin de me ressortir le travail que les français ne veulent pas faire au tarif des patrons ,c’est un argument de ceux -ci pour perpétuer l’esclavagisme ! smiley smiley smiley


                  • Punkonfou Punkonfou 28 novembre 2012 10:54

                    et si toi de ton coté tu réalisais que c’est ta consommation et ton niveau de vie qui fait que l’immigration existe et augmente...nos gouvernements pillent les richesses des pays émergents et nous consommons à bas prix des produits dont les bénéfices devraient revenir en partie à ces mêmes états et individus spoliés pour que nous puissions fêter noël à plein de trucs de merde !!!!
                    l’immigré :
                    1 est chassé de chez lui par le vol des ressources et autres richesses de son pays qui empêche son développement et donc le travail de se créer. Il vient récupérer l’argent volé de son pays en travaillant chez nous.
                    2 est embauché par un patron français, il n’y a pas vol de travail puisque c’est le patron qui décide qui il embauche, par profit, compétition, rentabilité, cupidité...
                    3 réalise souvent le travail « restant », souvent ingrats, difficile, « laisser au paria »...peu de demandes sur ces offres donc pas de vol de travail non plus...

                    Les vrais gagnants sont les patrons qui emploient un esclave moderne au détriment des autres travailleurs car la valeur du travail baisse avec l’embauche de personnes immigrées...
                    Donc consomme différemment plus intelligemment et au fur et à mesure l’équilibre reviendra et il y aura peut être au final un retour possible « au pays » de ces personnes immigrées pour celle qui le souhaitent...


                  • non667 28 novembre 2012 22:03

                    à punkonfu
                    l’équilibre reviendra et il y aura peut être au final un retour possible « au pays » de ces personnes immigrées pour celle qui le souhaitent...

                    l’équilibre reviendra  : oui mais par le bas !
                    quand la france sera au niveau des pays sous développés qu’il n’y aura plus rien a piller les immigrés bientôt majoritaires nous kosovoteront dans le massif central ! plm seront leurs pays,des régions islamo magrébines


                  • Yohan Yohan 27 novembre 2012 19:24

                    C’est pas de la haine, mais une saine défiance de tous ce que les religions comptent de mauvais coups. Ce qui est bizarre, c’est que les mêmes qui criaient haro sur le catho viennent aujourd’hui prendre la défense d’’une religion rétrograde. 


                  • xantrius 28 novembre 2012 00:36

                    @alexhope « le boudhisme en mode fanatique ca donnerait quoi ??? »

                    C’est simple, ça donne les fanatiques au Tibet avec leur gourou en exile.

                    Le fanatisme n’a pas des limites, il peut s’installer partout au nom de n’importe quelle religion ou idée.

                    « ... forcer autrui au changement constitue l’essence du fanatisme. ... La conformité et l’uniformité, le besoin d’être à sa place et de faire en sorte que chacun tienne sa place est sans doute la forme la plus répandue et non la moins dangereuse du fanatisme. Rappelons-nous le beau film, »Monty Python, la vie de Brian« , quand Brian déclare à ses prétendus disciples : »Nous sommes tous uniques ! « et la foule de répondre en chœur : »Nous sommes tous uniques ! « sauf une petite voix qui s’insurge : »Pas moi« , et tout le monde fait taire. Ayant dit que la conformité et l’uniformité sont les manifestations soft du fanatisme, il faut ajouter que le culte de la personnalité, l’idéalisation de leaders politiques ou religieux ... » (Amos Oz : « Comment guérir un fanatique »)


                  • Corinne Colas Corinne Colas 29 novembre 2012 14:55
                    « et puis il y a aussi les chinois histoire de varier parfois les plaisirs
                    un peu d’exotisme, ca evite l’ennuie »

                    Oui cela nous changerait un peu mais le berger a décidé que pour le moment, il fallait brouter dans ce pré là. Et cela dure depuis 2001, sans aucune rotation. C’est à se demander comment ils font pour que l’herbe reste abondante... 

                    Je suis athée donc les croyances des uns des autres bof bof, à mes yeux ce n’est que de l’hystérie collective cependant à lire systématiquement « musulman et islamisation »... je me dis qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil !

                    Le musulman d’aujourd’hui, c’est le juif d’hier ! 
                    Mêmes réactions, mêmes amalgames...

                    Le bouc émissaire est chouchouté comme il se doit. Installons un problème pour vous montrer qu’on sait le résoudre ! Pendant ce temps, on continue à vous tondre le peu de laine qui vous reste sur le dos.

                  • xantrius 29 novembre 2012 23:50

                    @ Corinne colas - ce n’est pas si simple comme ça (« bof bof »).

                    Le pouvoir en place abandonne progressivement les principes laïcs et républicaines : Exemple : le président Hollande qui suspend les maires réacs d’exécuter un loi de mariage pour tous et la « dit gauche » qui continue avec la victimisation des clerico - fascistes (Hamas, Hezbollah etc.).

                    Tout ça donne une mélange qui va nous (et vous chère Madame) péter sur la gueule en temps de crise aiguë. Lisez encore l’article, il a le mérite d’être sans tabou et à la hauteur intellectuelle d’une situation plus en plus insupportable, il est porté par des réflexions émancipatrices et universelles.

                    De plus, le comportement de victimisation de la « dit gauche » rend toute débat véritable impossible et laisse le champ libre pour l’extrême droite.

                    En bonne entendeur


                  • Corinne Colas Corinne Colas 1er décembre 2012 16:53

                    @ Xantrius

                    Corinne colas - ce n’est pas si simple comme ça (« bof bof »).

                    En effet... c’est toujours plus compliqué qu’il n’y paraît. 

                    Mon ’bof bof’ paresseux j’en conviens, était à relier aux commentaires sur la religion en tant que telle. Discuter des mérites et défauts du Coran me semble aussi peu constructif que de déblatérer sur l’ancien ou le nouveau testament... Bible et Coran sont responsables de malheurs sauf aux yeux des croyants. Les croyants eux-mêmes devenant régulièrement des victimes. 

                    D’abord, nous avons inventé l’Islam radical pour parler des ’méchants’ et les différencier des ’gentils’ musulmans. Un pas a été franchi depuis car les articles nous expliquant qu’il n’y a aucune distinction possible entre ’les méchants et les gentils’, sont légions désormais. On nous explique par A+B pourquoi l’Islam est nocif. Les descendants des rescapés de l’ancien Pérou, de la St Barthélémy en France auraient eux, des choses à dire sur le contenu nocif du catholicisme. (Et je ne parle pas des Évangélistes fous qui sévissent et se propagent)... A ce stade, il n’y a plus de discussion possible si l’on prend le problème par ’ce bout’. Et cela d’autant plus, que les cathos ne sont pas à la fête en ce moment hors les terres européennes ou américaines. 

                    Décolonisation, intégration (plutôt désintégration), communautarisme, un soupçon de géopolitique.... tout cela a bien été défendu par Lord etc., j’y souscris totalement. Il ne s’agit pas de justifier mais de tenter d’expliquer certaines causes… Et beaucoup échappent à tous, moi y compris car nous sommes prisonniers de notre époque. Le poison des mots se distille à petite dose. Ex Fourest et Tariq Ramadan qui sont les deux faces d’une même médaille.

                    Vous me conseillez ’Lisez encore l’article, il a le mérite d’être sans tabou et à la hauteur intellectuelle d’une situation plus en plus insupportable, il est porté par des réflexions émancipatrices et universelles.’

                    Le sujet difficile de l’émigration devait-il être obligatoirement accolé à l’Islam ? Lorsque dans le futur, les réfugiés climatiques ne pourront être contenus, il sera peut être temps de réviser nos certitudes. Nous n’en avons pas fini avec les conflits culturels. Ils seront forcément violents…puis nous trépasserons sous le nombre. C’est déjà en cours. L’Europe n’a pas été créée pour défendre notre identité mais pour la diluer… Quant aux actionnaires (la main si visible qui nous dirige), adeptes du « diviser pour régner », ils se moquent de la couleur et de la religion du travailleur pour peu qu’il soit « rentable ». Nos élites dont le mode de vie est déjà « mondialisé, « globalisé », sont indifférentes à nos émotions « baguette/camembert ». Insectes pris dans la toile de l’araignée, nous lui demandons pourtant de nous aider à sortir du piège qu’elle a tissé.

                    Désolée bien que ne supportant pas la burqua en France (Adidas ou Nike comme autre marque identaire sur le tee shirt ... c’est sûr que c’est mieux !) je ne lis toujours pas dans cet article, ce qui saute aux yeux pourtant : l’occident n’a jamais encouragé la démocratie dans les pays arabes. 

                    Gauche ou droite, le Quatar et l’Arabie saoudite sont leurs amis ! Pourtant, ce sont bien ces pays qui financent les Frères musulmans, qui donnent des armes aux ’rebelles’ en Libye puis en Syrie. La laïcité, ils n’en veulent pas, nos gouvernants non plus... Et qu’on ne vienne pas nous parler du Hamas... le meilleur interlocuteur pour un gouvernement israëlien à l’inverse d’un Arafat trop populaire.

                     Notre BHL, chantre de ’liberté, égalité, fraternité’ ne s’est jamais senti gêné d’avoir de belles baraques au Maroc où son copain, Roi de son état est un défenseur acharné de la liberté de pensée (chère à un chanteur). 

                    http://blogs.mediapart.fr/blog/daniel-salvatore-schiffer/160111/bhl-la-tunisie-et-le-maroc-ou-lengagement-geometrie-varia

                    Tout ça donne une mélange qui va nous (et vous chère Madame) péter sur la gueule en temps de crise aiguë.’ 

                    J’ai le sentiment comme des millions d’autres, que cela nous pète à la gueule (sic) depuis un moment déjà.... Idem pour les familles françaises des soldats morts en Afghanistan. 

                    ’Même pas mal’ vous répond Christine Lagarde pendant que l’on pleure sur le nombre de minarets en France. Souvenons-nous :

                     »Pour les banques qui souhaiteraient réaliser des opérations conformes à la charia, et bien le territoire français est évidemment prêt à les accueillir". (Christine Lagarde)

                     

                    Rien que du bonheur : 

                    http://www.marianne.net/Finance-islamique-Lagarde-tente-de-passer-en-loucede_a182518.html

                     

                    Conclusion : tout cela dépasse (et de loin) nos préoccupations sur l’Islam. Ras le bol des prières de rue, du supermarché devenu halal... ?

                    Ce ’piège’, c’est une petite entreprise qui ne connaît pas la crise. Vraie-fausse répression, victimisation sont les deux mamelles qui nourrissent tour à tour nos partis politiques. Grâce à ça, dans quatre ans, on va courir ventre à terre pour aller voter dans l’autre sens... 

                    Les gens normaux ne souffrent pas le communautarisme, mettons-le en pratique ! Ne boudez pas le couscous offert par votre voisin... cela même si un autre dans la rue, vous craché : ’sale français’ et que les mains vous démangent. 

                    Le dindon de la farce, c’est nous tous ! 

                    ’Un refrain souvent entendu est que le risque posé par l’islamisme radical oblige à s’opposer (à contre-coeur) à la démocratie et ce pour des raisons pragmatiques. Si la formule mérite considération, elle est néanmoins trompeuse. La vraie menace est l’indépendance. Les Etats-Unis et leurs alliés ont régulièrement soutenu des islamistes radicaux, parfois pour éliminer la menace d’un nationalisme laïque.

                    Un exemple connu est celui de l’Arabie Saoudite, le centre idéologique de l’Islam radical (et du terrorisme islamiste). Un autre sur la longue liste est Zia ul-Haq, le plus brutal des dictateurs pakistanais et le préféré du Président Reagan, qui a mené un programme d’islamisation radical (financé par les Saoudiens).’

                     

                    socio13.wordpress.com/2011/02/07/ce-n’est-pas-l’islam-radical-qui-preoccupe-les-etats-unis-mais-l’independance-par-noam-chomsky/

                     

                    J’espère avoir cette fois étayé un peu mon  commentaire par des liens intéressants.


                  • xantrius 3 décembre 2012 22:02

                    @ corinne colas

                    Je partage les conclusions dans votre réponse, surtout : " Les Etats-Unis et leurs alliés ont régulièrement soutenu des islamistes radicaux, parfois pour éliminer la menace d’un nationalisme laïque« , voir l’Afghanistan.

                    Je dirai même que aussi le »nationalisme laïque« était, au moins depuis des années ’70, une faux piste, voir les résultats déplorables un peu partout. La formation d’ état nation était lié aux différents contextes historiques et on peut se poser la question s’il présent encore aujourd’hui une solution émancipatrice. Pour ma part je préfère l’internationalisme. La on sais ce qui est dans »l’emballage« . Par contre dans la »libération nationale" on trouve les pires dérives jusqu’au fascisme.


                  • baska 27 novembre 2012 14:47

                    Encore une énième publicité pour un torchon écrit par un protégé de l’union des patrons des juifs de France, une officine soutenant ouvertement la politique criminelle de l’entité sioniste.

                    Cette fois-ci, il s’agit d’une interview menée par quelqu’un qui se présente comme « journaliste indépendant » d’origine maghrébine et qui comme par hasard valide les thèses nauséeuses du choc des civilisations. Ce journaliste est, comme son ami, proche des milieux ultra-sionistes, on ne peut cependant le ranger dans la catégorie dite des « facilitateurs d’islamophobie » (c’est-à-dire des intellectuels de culture musulmane cautionnant les délires islamophobes) mais plutôt dans celle des « musulmans d’apparence de service ». Cette nouvelle catégorie d’acteurs a remplacé en quelque sorte les « beurs de service » des années 80, ils se présentent comme des « experts du vécu », tiennent un discours fantasmatique sur le « péril vert ». En fait, ce zanaz fait partie de ce que Sifaoui a appelé un « mohamed de poche », celui de l’officine anti-laique du protégé de la loge judéo-maçonnique b’nai b’rith, l’illuminé cassen. Rôle que ce Sifaoui a refusé de jouer, il a expliqué cela dans un article :

                     

                    • baska 27 novembre 2012 15:16

                      Le « musulman d’apparence de service » fait la promo d’un certain Véliocas. De qui s’agit-il ? Il le présente comme un écrivain et cite même ces deux « ouvrages ». Le premier a été publié, dit-il, chez Godefroy et le second par « tatamis », sans plus de détails. Il passe sous silence la ligne éditoriale de ces obscures éditeurs : la première maison d’édition est gérée par un certain Richard Haddad, un proche des phalanges libanaises (milices créées sur le modèle fasciste, financées et armées par l’entité sioniste, et qui ont perpétré le massacre de Sabra et Chatila sous le commandement du criminel Sharon, tuant de milliers de palestiniens). Ancien conseiller général à la mairie du 16 arrondissement de Paris, mairie tenue par le plus philo-sémite de nos politicards Goasguen, il travaille main dans la main avec les amis de l’apartheid. Sa maison d’édition revendique ouvertement leur ligne éditoriale islamophobe. Quant au deuxième éditeur, il s’agit de Jean Robin, un petit agitateur qui s’est récemment illustré en intervenant dans une église orthodoxe extrémiste de Belgique pour inciter au choc des civilisations et à la guerre contre l’islam. Voici la vidéo de la prêche haineuse de ce sioniste notoire :

                      /www.dailymotion.com/video/xjhl96_islam-discours-de-jean-robin-devant-le-pere-samuel_news">http://www.dailymotion.com/video/xjhl96_islam-discours-de-jean-robin-devant-le-pere-samuel_news.





                    • popov 27 novembre 2012 15:26
                      @baska

                      Chaque fois qu’on critique l’islam, il se trouve un mariole qui nous ramène le sionisme, les juifs, les heures les plus sombres de notre histoire, les thèses nauséeuses, ou nauséabondes.

                      Ça ne marche plus ! Il faudra trouver autre chose.

                    • baska 27 novembre 2012 15:28

                      Les deux guignols qui s’auto-interviewent sont les idiots utiles de la clique sioniste qui mène un tout autre combat. Cette clique, vraie propagatrice de la haine anti-musulmane, chapeaute la nébuleuse islamophobe et a constitué un véritable réseau de bailleurs de fonds et d’organisations visant à appuyer la mouvance anti-musulmane. En France, il n’a échappé à personne que ceux qui entretiennent la diabolisation des Arabes et la haine des musulmans sont pratiquement tous des amis de l’apartheid, l’entité criminelle qui génocide à petit feu les palestiniens. Le but de cet acharnement anti-musulman est d’arriver à nous faire admettre l’occupation illégale de la Palestine, faire accepter l’apartheid et la discrimination envers les Arabes palestiniens. D’où la banalisation de l’islamophobie actuelle. Il ne faut pas oublier que le ciment idéologique de tout cela est la défense de l’entité sioniste contre la « menace palestinienne ». 


                    • volt volt 27 novembre 2012 17:30

                      baska, mon lance-pierre isolé avait déjà fissuré l’édifice, mais votre sabre n’a rien laissé... chapeau.


                    • COVADONGA722 COVADONGA722 27 novembre 2012 21:25

                      merci à Volt de nous rappeler qu’a défaut de la fermer devant ses arguments doucereux ,LE SABRE de ses freres comme Baska nous inviteras à la fermer définitivement.Il m’importe peu à moi
                      de qualifier ou de juger la religion musulmane mais il m’importe de me defier de ce qu’elle charrie avec elle .Nous avons mis des siecles a confiner le curé à son église ça n’est pas pour voir le bakground musulman vampiriser insidieusement la société.Baska est coutumier de la dénonciation en manipulation sioniste si son discour sur la palestine peu etre audible. Son argumentation dans le cas décrit par l’article s’avere rideau de fumée n’ayant rien a opposer a ce qui est une evidence : l’islamisation de la société française vous pouvez parier que faute de pouvoir user du Sabre les injures ne sauraient tarder !
                      Asinus:Ne varietur


                    • magma magma 27 novembre 2012 22:48

                      beska, on a pas besoin des juifs pour redouter la montée de l’Islam en france, les musulmans eux même nous suffisent. Nous n’avons pas besoin de propagande de tf1 ou autre. Il suffit de sortir, de vivre dans la rue, et de voir ce qui se passe au quotidien pour se rendre compte d’une réalité.


                    • volt volt 28 novembre 2012 09:06

                      avez-vous remarqué, Cova, que mes arguments, loin d’être doucereux, sont restés sans réponse ? 

                      avez noté que les commentaires de baska, qui avaient enfin révélé toute la vérité sur ce qui se jouait là ont été soigneusement repliés ? 
                      vous vanteriez les vertus de l’agora sans oser la différencier de la cabale organisée ?

                      je veux bien admettre que les voiles, djellabas et autres discours de rue caricaturaux de frustrés locaux peuvent, au premier abord, en figer certains, inaccoutumés ; mais de là à faire porter à l’autre et au différent la somme des malheurs accumulés depuis, obamo aristide briand, il y a un saut qu’on pourrait contourner facilement ?

                      avez-vous enfin noté ce fonctionnement quasi « en meute » ? 
                      avez-vous relevé que le plus drôle ou intriguant, voire bien triste, c’est que ceux qui se réclament de la défense d’Israël ou du judaïsme arborrent, sans les abhorrer, tous les signes criants de ce que leurs textes appellent les a’aralîm ? cette « incirconcision » de fond se traduisant par une surdité militante, qui clôt d’avance tout débat possible, en faveur des hurlements et moins sage sous la lune... ? on y dornait profon dément.

                      alors je vous laisse, Cova, à toutes les joies de l’Agora ! 
                      mais sans Vox... 
                      c’est d’abord un sacré pantomime.

                      Que vous puissiez vous en satisfaire, voilà qui est inquiétant.


                    • popov 27 novembre 2012 15:12
                      @l’auteur

                      Excellente analyse.

                      Surtout ce qui concerne les musulmans dits modérés. Ils préfèrent peut-être rester dans leur coin, mais il craignent plus que tout le regard de leurs coreligionnaires. Il suffit de voir les miettes de pain qui traînent sur le sol des toilettes publiques pendant le ramadan.

                      Il n’y a pas d’islam modéré. Si un islam modéré existait, qu’on me montre ses textes fondateurs et qu’on me dise comment s’appelle son prophète.

                      Les islamiques proclament que la charia est inséparable de l’islam. Or, un arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme du 31 juillet 2001 affirme que la loi islamique est incompatible avec la démocratie et les droits de l’homme. Cet arrêt a été confirmé par la grande chambre de cette cour le 13 février 2003.

                      Donc l’islam n’a rien à foutre en Europe et il faudra l’en extirper.

                      • Lord WTF ! Lord Franz of the F. in S. 27 novembre 2012 15:47

                         Lorsqu’on cherche ou prétend expliquer/comprendre (et de là tirer en tirer telle ou telle conclusion) les manifestations dans certaines portions des populations euromusulmanes de diverses formes de communautarisation ou de radicalisation religieuse, user du terme « islamisation » (détourné ou vidé de ses acceptions habituelles) fausse d’emblée le jeu, et vise à polémiquer plutôt qu’analyser.

                         Islamisation, tout en ayant une définition plus ou moins large, renvoie essentiellement à deux processus (l’un historique, l’autre contemporain) :

                         1) comme pour « christianisation », « romanisation » : islamisation renvoie à un changement de paradigme dans une société, la société « islamisée » passant d’un paradigme antérieur (chrétien, païen, zoroastrien, etc…) à un paradigme « islamique » :

                         

                        a) soit par conquête (Egypte, Afrique du Nord, Perse) avec des manifestations pratiques différentes :

                         

                        - en Egypte ou Perse, l’islamisation a correspondu pendant les premiers siècles avant tout à une domination politique par une élite arabomusulmane largement minoritaire : qui a eu pour conséquence d’influer sur l’islam que ce soit sur le plan culturel (ex : « persification ») ou religieux (ex : en Egypte, le fait que les arabomusulmans étaient largement minoritaire les a contraints à modifier substantiellement – pour raisons pratiques- certains principes coraniques : par exemple : non seulement extension de la pratique de la polygamie (très contraignante dans le texte coranique) afin d’accroitre la démographie musulmane mais ouverture de cette polygamie au mariage avec des femmes non-musulmanes , et d’une autre part –en fonction des mêmes contraintes démographiques- interdire le mariage entre musulmanes/non-musulmanes (alors que le texte coranique n’établit pas de distinction entre femmes/hommes sur ces questions). Ces exemples servent ici à illustrer le fait qu’ historiquement impacter autant les sociétés « islamisées » que la pratique et jurisprudence islamiques elles-mêmes

                         

                        - en Afrique du Nord, on a observé une situation inverse : du fait des conversions massives des Berbères : l’impact a été autant religieux que politique : à peine quelques décennies après l’arrivée de l’islam en Afrique du Nord : la réaction berbère a conduit à modifier significativement la dimension politique de l’islam : jusque là avant tout arabe : les Berbères tout juste convertis revendiquant l’égalité (et l’abandon du système clientéliste antérieur voyant les convertis non-arabes sous tutelle d’un maître arabe) mais aussi l’accès au califat : cela a définitivement impacté l’évolution de l’islam, et les conséquences militaires des rebellions berbères ont posé les jalons de la Reconquista

                         

                        b) soit par conversion progressive par le biais de marchands, missionnaires, etc… : en Inde (dans la période avant la conquête du Sindh), en Afrique subsaharienne, en Asie (Centrale ou du Sud-Est) : là à nouveau cela a eu des conséquences sur l’islam, puisque cela a permis le développement non pas d’écoles hétérodoxes (comme dans le cas de l’Afrique du Nord, la Perse ou l’Egypte) mais d’écoles « syncrétiques »)

                         

                        2) pour la période contemporaine : islamisation renvoie à une forme de RE-islamisation des sociétés islamiques post-coloniales : dans un processus assez similaire à celui des différentes politiques d’arabisation menées aprés la décolonisation : l’islamisme s’imposant depuis la défaite « idéologique » du panarabisme ou nationalisme arabe mais le principe revient plus ou moins à la même chose et demeure une réaction à l’influence occidentale (islamisme et nationalisme arabe étant nés à la même époque en réaction aux ingérences ou influences occidentales) : on parlera donc de (ré)islamisation de Gaza avec la victoire du Hamas « islamiste » sur les courants arabo-nationalistes, de (ré)islamisation de l’Egypte, du Pakistan (sous Zia), etc….

                         

                        Bref « islamisation » renvoie donc soit aux processus historiques qui ont donné naissance à des sociétés « islamiques », soit aux manifestations contemporaines de x variantes de l’islamisme (idéologie politique bien plus que religieuse, visant à constituer une société fondée sur le patrimoine juridico-légal islamique et rejetant tout ou partie du patrimoine occidental : ce qui en soi est une divergence quant à l’islamisme originel (XIXè siècle) qui lui visait à islamiser le patrimoine occidental : ici nous avons un rejet plus ou moins affirmé de tout ce qui est occidental) : DONC islamisation est un terme qui concerne avant tout le domaine musulman contemporain (renvoyant soit à son histoire/genèse ou à l’époque contemporaine) : l’utiliser pour les domaines non-musulmans le vide de tout son sens : il n’y a NULLE PART en Occident ou France d’apparition d’une élite politique musulmane ayant pris le pouvoir, ni de passage depuis une société fondée sur les valeurs dites occidentales vers une société islamique. 

                         

                        Ce que l’on constate est une sorte de ré-islamisation de certaines portions des populations euromusulmanes mais cette ré-islamisation (repli identitaire) renvoie à des processus opérant au sein de groupes musulmans formant des MINORITES dans des sociétés majoritairement NON-musulmanes et non pas à des processus opérants soit dans des sociétés MAJORITAIREMENT musulmanes, soit induisant un changement générale des sociétés NON musulmanes dans lesquels ces minorités évoluent ( à vrai dire, on assiste plus à une surenchère juridicolégale en Europe visant à multiplier les restrictions/limitations de certaines pratiques religieuses musulmanes plutôt qu’à l’islamisation des jurisprudences européennes) : et en cela, ces réactions identitaires (même si elles peuvent avoir des liens économiques, idéologiques, etc… avec les islamismes au sein de l’Islam) sont des réactions « répondant » à la situation socio-économique, politique des sociétés dans lesquels les euromusulmans évoluent, et en-cela sont similaires à d’autres réactions identitaires en Occident : elles ont souvent un discours assez similaire : conservatisme, rejet des valeurs libérales ou démocratiques, voir rejet de la laïcité, etc… (x rejets des dites valeurs occidentales que l’on retrouve dans diverses composantes des sociétés occidentales : x-droite/x-gauche antilibérale, x-droite religieuse, etc…) la différence étant dans les référents culturels.

                         

                        En soi, la réaction islamique/islamiste au sein des groupes euromusulmans est avant tout « européenne » : et s’inscrit dans le cadre d’une réaction de plus en plus affirmée au dit/supposé « multiculturalisme » : dans les faits, plutôt faudrait-il parler de l’ « a-culturalisme » émergent au sein de sociétés en cours de fragmentation sociale, politique, culturelle. Aussi, nous avons des réactions similaires dans leurs mécaniques (retour à l’idée de communauté –idéalisée, abstraite ou territoriale, mais différant dans leurs référents historico-culturels : ce qui n’a rien d’étonnant : même les réactions identitaires « indigènes » en Europe diffèrent selon qu’on est en UK, Scandinavie ou Grèce.

                         

                        Enfin, il est somme toute étonnant de constater que la rhétorique islamophobe produit des discours énonçant l’idée d’une islamisation inexorable de sociétés où le fait musulman demeure largement minoritaire (exemple : le discours islamophobe est le plus virulent aux Etats-Unis alors que l’islam ne représente quasiment rien ou peanuts au niveau démographique, statistique aux USA) :

                         

                        a) les projections démographiques (incluant le profil démographique des groupes euromusulmans déjà existants) ne permettent aucunement d’imaginer une quelconque « Eurabia » dans les décennies voir siècles à venir 

                         

                        b) des espaces non-musulmans avec des populations musulmanes largement supérieures à celles que nous connaissant en Occident ne produisent pas de réactions aussi violentes/virulentes : Inde, Chine, ou Russie où le fait musulman est d’une tout autre ampleur et où le discours islamophobe lorsqu’il émerge s’inscrit dans une perspective somme toute classique de domination politico-culturelle et/ou gestion du multiculturalisme (ici bien réel, inscrit autant dans l’Histoire que le Territoire) et non pas dans une perspective apocalyptique tel qu’en Europe ou aux USA où les musulmans représentent dans le premier cas 3% à 4% de la population U.E (avec pour les projections les plus alarmistes de 8% à 10% à l’horizon 2030 : horizon 2030 qui devrait voir la démographie des pays musulmans prendre une direction nettement descendante, quant à celle des euromusulmans, elle se cale déjà (deuxième génération en général) sur celle des pays dans lesquels ils vivent) 

                         

                        Enfin, il y a aussi la manipulation du concept de « sharia », ayant les mêmes vertus « épouvantailesques » que le vocable « islamisation » et sa réduction à la seule perspective « islamiste » : c’est-à-dire donc à l’idée que « sharia » renvoie avant tout à un corpus juridico-légal (et dans l’imaginaire occidental bien souvent et avant tout aux seuls châtiments corporels que cela incluerait) et non pas à ce qui à la base ne revient qu’à un mode de vie « islamique » dont les définitions sont aussi nombreuses que les manifestations de l’islam ou qu’il y a de musulmans.

                         

                         

                        Pour conclure, séparer réactions identitaires euromusulmanes et européennes me semble une erreur : ici ces replis, ces réactions, etc.. sont avant tout fonction d’une même problématique : la fragmentation socio-culturelle en cours dans les sociétés occidentales, entrainant dans certaines franges des populations européennes un repli vers la « communauté » ; on ne peut lier uniquement et strictement les manifestations du communautarisme/radicalisme musulman en Europe ce qu’il se passe en Islam même si effectivement les groupes euromusulmans se voient eux aussi impliqués par les problématiques auxquels Islam et islam font face actuellement, problématiques/problèmes qui ne se limitent pas aux seuls salafismes, jihadismes ou islamismes mais avant tout à l’existence d’une véritable guerre ouverte entre par exemple salafis et soufis, réformateurs et conservateurs, démocrates et islamistes, laïcs et religieux (guerre dont le théâtre d’opération est autant en Islam qu’hors Islam) dans le cadre d’un processus global de « ré-forme/ation » de l’islam/Islam : et ici, je rappellerai donc que comme rapidement énoncé au début de ce commentaire : évoquer une supposée islamisation en ignorant ce fait essentiel : à savoir que même dans le contexte historique d’une véritable islamisation : le processus n’a jamais été à sens unique et a eu pour conséquences des changements parfois radicaux que ce soit de l’islam ou des musulmans : bref pour résumer : les musulmans ne sont pas « imperméables », et les euromusulmans n’évoluant pas dans des enclaves spatio-temporelles parallèles à notre continuum espace-temps : considérer que ces groupes euromusulmans ne connaissent actuellement rien d’autre qu’un processus de radicalisation de certains d’entre eux (radicalisation qui supposément conduira inéluctablement à la ré-islamisation (tendance fondamentaliste/communautariste) des populations euromusulmanes et au final de l’ensemble de la société française ou européenne) est à l’évidence une façon de biaiser tout débat, toute tentative d’analyse sur des phénomènes et processus qui ne sont pas uniquement « musulmans » mais globaux : fragmentation socio-culturelle, économique, politique ; « multiculturalisme »/ a-culturalisme du « village global » ; interdépendances et inter-influences de plus en plus accentuées et « instantanées » ; effondrement des modèles historiques, etc… 

                         

                         

                         

                         


                        • leypanou 27 novembre 2012 17:40

                          Cela fait combien de temps que le copier/coller était prêt ?


                        • Lord WTF ! Lord Franz of the F. in S. 27 novembre 2012 17:54

                          hmmm...à vrai dire, j’évite le plus généralement possible le copier-coller, et lorsque je le fais : je copie-colle -avec quelques adaptations si nécessaires, certains de mes coms antérieurs. Dans le cas présent, il ne s’agit pas d’un copier-coller : comme vous pourrez le constater je réponds avant tout au propos de l’article : notamment l’idée d’islamisation . Donc ne considérez pas la longueur et la pompuosité de mon com comme signe d’un quelconque copie-collage frénétique, mais simplement mon style personnel qui veut que j’aime donner dans la longueur, écrive en mode automatique et préfère éviter les réactions-réflexes ou le binarisme « reptilien »...Pour le reste, je vous remercie pour la qualité et la profondeur de votre commentaire.

                        • Lord WTF ! Lord Franz of the F. in S. 27 novembre 2012 19:16


                          Quel repli vers la communauté. quand le malien récemment arrivé en métropole se retrouve directement dans sa communauté ? ... Où avez-vous vu qu’il avait besoin de se replier vers elle ? Il ne la quitte pas et regarde le pays d’accueil comme une terre étrangère .


                          D’un, mon propos ne prenait pas comme profil-type de l’euromusulman, un Malien tout juste débarqué en Seine Saint-Denis mais bien plus un groupe ou x groupes « euromusulmans » à savoir donc des groupes avec des profils ethnoculturels plus ou moins similaires installés depuis quelques décennies en France ou Europe (grosso modo un demi-siècle maintenant) ; en second lieu, le fait que ce Malien débarquerait en France pour se retrouver au (little) Mali ne relève pas de ce repli communautaire que j’évoquais : donc la radicalisation religieuse ou le repli identitaire de groupes, d’individus évoluant dans la société française depuis des décennies, et qui jusqu’à récemment ne connaissaient pas ces formes de communautarisme exacerbé (chez certains) : ce même communautarisme qui permet à votre Malien de quitter Tombouctou pour se retrouver à Gao-sur-Seine. Et à l’évidence, (la possibilité/l’existence de ces communautés vivant en parallèle, et plus ou moins fermées sur elles-mêmes) il s’agit là au mieux d’une mauvaise gestion (ou incapacité à gérer) de l’immigration par la société d’accueil ayant conduit à cette « ségrégation » socio-spatiale et à ce communautarisme, ou au pire d’une volonté ou laisser-faire politique. Dans les deux cas, votre Malien n’a que peu à voir avec l’existence ou pas de ces communautarismes.

                           

                          Enfin, lorsque je parlais de « repli communautaire/identitaire », d’un comme dit il est un phénomène récent, et de deux il ne concerne pas uniquement le groupe musulman : la montée et le développement de réactions identitaires (et donc de revendications d’appartenance culturelle, religieuse, nationale voir raciale) sont de plus en plus marqués et affirmés en Europe : je pose donc l’idée que ici nous faisons face à des formes de repli communautaire/identitaire synchrones (indigènes/allogènes) et non pas le seul fait, ou par la seule volonté, de telle ou telle minorité : en période d’incertitude (politique, économique, etc…) l’attachement/retour à SA communauté est une constante : indépendamment de l’appartenance à tel ou tel groupe : seuls les référents culturels/historiques changent : vous comprendrez donc que pour un euromusulman il y a eu plus de facilité à aller rechercher ces référents culturels/historiques (vu le caractère récent de l’immigration afromagrébine) de l’autre côté de la Méditerrannée, que du côté de Jeanne d’Arc, Napoléon, etc…cela étant dit le processus en soi est le même : il s’agit d’une réaction à la situation contemporaine en Europe : après tout, un simple parcours des productions des « islamophobes » agoravociens habituels me permettent de considérer que nombreux partagent avec leurs « ennemis » islamistes la même haine de la démocratie ou du « métissage » culturel. 

                           

                          Par le fait les communautarismes encouragés par l’immigration massive participent joyeusement à cette fragmentation.

                           

                          C’est ce que précisais précédemment : mais pour rappel, les politiques d’immigration ou de gestion de l’immigration ne sont pas le fait de votre Malien ou des groupes immigrés mais de la majorité indigène (représentée par les politiques qu’elle a élues) : partant de là, ce n’est pas la seule immigration « massive » qui conduit à ces communautarismes ou dérives communautaires, mais bien plus l’incapacité ou l’absence de volonté de gérer

                           

                           

                          ..... Il n’y aura pas de ré-islamisation des populations euromusulmanes puisqu’elles n’auront jamais quitté leur aire culturelle mon exemple plus haut ....

                          Les ’euromusulmans’ vous évoquez déjà un peuple qui a déjà une pertinence à l’échelle européenne ... vous allez donner du grain à moudre à ceux qui théorisent le choc des civilisations !

                           

                          Ce n’est pas parce que vous abandonnez toute perspective historique ou la limiter soit au seul passé immédiat soit à l’actualité que cela est mon cas : pour illustrer mon propos (que visiblement vous n’avez pas saisi) sur cette « ré-islamisation », considérer le chibani débarqué dans les années 70 (et le monde arabe de cette même période) et l’aspirant jihadiste de 2012 (en Europe ou en Islam) : si vous ne saisissez pas l’idée, je vais donc préciser.

                           

                          Lors des guerres de colonisation menées par les Européens en Islam (Afrique du Nord, Subsaharienne, Asie centrale, etc…) la résistance aux colonisateurs a été majoritairement le fait de confréries soufies, ou de groupes usant de références islamiques (jihad) ; quelques décennies plus tard, les guerres d’indépendance ont été menées au nom du droit à l’autodétermination, du droit des peuples, de la lutte contre l’impérialisme, etc… bref quasiment aucune référence islamique dans le discours anticolonial (dans le contexte très médiatique du conflit israélo-palestinien vous avez la même évolution : au départ nationalisme arabe, très inspiré des valeurs/principes occidentaux puisque par définition d’importation occidentale, à l’arrivée des groupes islamistes) : DONC lorsque je parle de ré-islamisation, j’évoque ce retour à des référents islamiques, chez des individus, groupes ou pays pour lesquels ces référents avaient connu une longue parenthèse historique ou s’étaient vus substitués/influés par d’autres référents (> occidentaux). Et dans le cas plus précis donc des « euromusulmans », et de la radicalisation/communautarisation de certains d’entre eux, et bien dans un contexte européen de forte incertitude économique, socio-culturelle, qui voit peu à peu les valeurs « traditionnelles », ou historiques des sociétés européennes être confrontés aux effets secondaires et immédiats de la globalisation et des politiques dites « ultra ou néo-libérales », donc au final de l’effondrement d’un paradigme antérieur qui fournissait les repères culturels de l’Européen lambda : un seul constat, si une société se « dé-culturalise » de plus en plus, comment concevoir que les derniers venus puissent s’identifier à une identité ou culture en train de se défaire ? A fortiori, si les dites valeurs occidentales sont contestées par une portion de plus en plus importante des populations européennes « de souche » : aprés tout, le discours réactionnaire ou conservateur énonçant la haine de la démocratie, du modèle libéral, etc... n’a pas besoin de l’islam ou des musulmans dont la présence en Europe lui servent avant tout à « illustrer » ce qu’il considère comme le déclin occidental.  

                          Quant au terme « euromusulmans », pas vraiment mon propos que de donner du grain à moudre au choc des civilisations : je le préfère aux autres vocables qui inscrivent nos compatriotes musulmans dans une perpétuelle « origine immigrée » et donc extranéité : en associant euro- et –musulman, je prends simplement acte de l’existence d’Européens musulmans : je ne vois pas vraiment ici en quoi cela relève-t-il d’une logique de confrontation.

                           

                           

                           Texte bien alambiqué qui pourrait-être aussi bien pondu par un partisan des thèses inverses ... 

                           

                          Quelles thèses inverses ? Je ne défends ici aucune thèse, je me questionne ; quant au caractère alambiqué, et bien disons que l’alambictuosité de mon com révèle avant tout la complexité des sujets en question ici : pour lesquelles, le binarisme ne peut suffir.


                        • Constant danslayreur 27 novembre 2012 21:22

                          Leypanou qui traite Lord de copier- colleur smiley

                          Pu... j’aurai vraiment tout lu sur AV ... crétin va


                        • COVADONGA722 COVADONGA722 27 novembre 2012 21:31

                          @Leypanou , yep le Lord me contrarie souvent dans ses propos mais se plaindre d’un contradicteur au motif qu’il argumente et etaye son discour pffffffff ! c’est le lieu une agora non ?

                          Asinus


                        • Constant danslayreur 27 novembre 2012 21:40

                          Leypanou,

                          ça par contre c’est un copier-colleur... avec un genre de prose si commun sur la toile, si bêtement trivial et re-re-sucé que les amateurs de copier coller ont vraiment l’embarras du choix, allez va pour un échantillon

                          Par S.Ô.I Shri BaBâd Guru Lashpâ (xxx.xxx.xxx.65) 1er avril 02:20 

                           Bahhh…Zafezé lontân que Son Ôgustérie zété pas descendu down sur The Ard (la Zearth pour les pâ-rebeuphones)…Zé ti pâ zoli zette réu-gnon-gnon de neuneus. Zilya (OHH, zé écrit « zilya » pas « aliyah » oké ? Môaah-Je voodré pâ pachié pour un zionisteuh !) …

                          Zo, replay : ZILYA dé zislamogogologues zé zôtres zenturbannateurs… bref ke du zob monde ! Zoli komm too ! So zweet zé kute mé darleengues !

                           Bon fezon ze al’bilan de ze keuhhh lé zéminentriques hypo-QI-tés agoravocides nous zont pondu alyoum de today !

                           

                           De zun : le nazislam zé une relichion démoniacomaniacopsychopatholochik ! Tous les islamogogologues de sortie nous l’on proofé de Alif à Zamzam. 

                          De deuzio : zilya (zenkor une fôa pas « aliyah », oké ???) deux espèches de muzz :

                          zilya a) les pâ-bon muzz qui suivent le Trôo-vré2vré Nazislam

                          et zilya du zôtre side oppochié

                          b) les bon-touplein-zentil-neuneu muzz qui zeux, zont rien compris, complètement lost in al’tranZlation, et kidonk zuivent le Fô Nazislam.

                           

                          Par contre, TROIS :

                          HALAL-LALALA…BIG BUG ! (ou bug al kébir en nazislameux) les bon-touplein-zentil-neuneu muzz - meuhh-me zi les good zislamofôbeux (ki zeux ont all compris au nazislam bad very bad) leur ont ALL zexpliqué sur leur relichion pâ-good-dutrou- perchistent et chignent à ne pas dénonchier le nazislam et pas à se con-vertir au christoslamisme, ou ziononisme, au raelomamisme et zôtres relichions elles very-good-pluzke-bezef-zappy comme toutou…

                           ZO, les bon-touplein-zentil-neuneu muzz zé ALL des mytho-crypto-proto-nazi-terroristes, ki doâvent no-doubt walou aucun pratiKKKé la takkiyaya (rien zavoir zavec la taGiyaya ke les rebeugnoules zé les négroslameux portent sur la te-té : pas zelle du zob, zelle kizont zen ô du crâne, zobou de leur ras’)

                           

                          DONK POINT CUATTRO :

                           Les bon-touplein-zentil-neuneu muzz ZA NEXISTE P ! Tou lé muzz zé des pâ-bon muzz naziterroreux !

                           

                          (POINT FIVE) Ezi zela ne suffizé pâ, izont des collabodhimmi-bobogochos bizounourseux comme zalliés zobjectifs ! Oui-oui-halal-lalala ! 

                          Ki zont ô chôa : zoit des neuneu-débileux, zoit même des muzz-euhh-mêmes ! Oui-oui-oui ! Des takiyayaïstes kon dit ! Parke fôdré vrément zêtre KON KOMM UN LOUKOUM POUR PÂ CON-PRENDRE KE LES GOOD-ZENTIL-MUZZ za zexiste pâ !

                           Zon la proofé dans les blablagraphes 1-2-3 zé cuattro !

                           

                          Zéla TERRIBLE CONCLUCHION : kommen kon zé kizémuzz et kizépâmuzz zentre les muzz-de-gueule-de-rebeugnoule zé leurs con-plices dhimmigochonounours ? LES MUZZ : ILS ZONT PARTOUT !!!  (zun peu comme dôtre né-crocheux, kon za dû calmé zilya kelkes décades !)

                           MAIS ZE né patôo : la zeule conclucion aristotélogique : zé ke nous venons de faire la proof ke TOO LE MONDE ZILé potenchiellement MUZZ tan ke le zusual zuspekt zila pâ vomi zur le nazislam, zila pâdi ke Momo zété pédoterropsyko, zila pâdi ke les muzz zédénazi ki fô napalmisé !

                           Mé même là, on zé touzour pâ : ben yeah : é la takiyayaya za sert zakoi tra-halal-lalala ??? Kidi ke Marine zellé pâ muzz en mode takiyayaya zuste pour nous minaré le fion ? (yeah, pâ le front, dukon !)

                           Zapré too, en kinze siècles, le nazislam zila empoichionné des milliards de rebeugnoules, de negroniak, de mongolourdou zé un paké de zôtres métèKKK ! 

                           Zil mankeré plu ke lé pâmuzz préservés zuskelâ lisent le Zolly Book des nazimuzz, é ke zune zépidémie de nazislamite recon-mence ! On zeré dans une belle shit !

                           DONC ZE END : ON Zé peuhh-têtre TOUS DES MUZZ-LINER !

                           Votre voisin zé maybe zun muzz, votre mère, votre père, votre brother et sa sister, votre cousin, la maitresse de votre cousin, le beau-frère de votre cousine, la belle-sœur du beau-frère de l’oncle à votre belle-mère…même MOI-JE peuhh-têtre ich bin ein muzzliner ???

                           Kizé ! ON PEUT PÂ CHAVOIR ! Zil nous fô trouvé zune final soluchion zallah kestion muzz pronto-zobito ! 

                          Zinon, on zen sortira pâpa !

                          Finirrraaaa touzzz sododhimmisés….ahhhhhhhhhhhhhhhh….


                        • Constant danslayreur 27 novembre 2012 21:51

                           smiley toujours délectable à la nième lecture, Dieu que l’intelligence est belle à regarder. 


                        • Corinne Colas Corinne Colas 29 novembre 2012 15:11
                          Lord Franz of the F. in S. 
                          Un bel effort mais oulala... fallait pas le dire.... cela casse leur joujou !

                        • epicure 28 novembre 2012 02:51

                          @Par mastermind (xxx.xxx.xxx.33) 28 novembre 01:41

                          toi tu as un trou de plus de 100 ans entre environ 722 et 1870, c’est à dire où des troupes armées musulmanes ont attaquées, conquis une partie de la france, que ce soit par terre au début, puis par mer par la pratique récurrente des razzias.

                          Donc pas la peine de jouer à ce jeu des trous de mémoire, tu es forcément perdant.

                          De toute façon le problème n’est pas historique, il est idéologique, de plusieurs pays musulmans, sunnites mais aussi schiite, il y a des pressions, du lobbying, de la propagande pour diffuser une pensée d’extrême droite musulmane de partout dans le monde, pays musulmans, mais aussi pays non musulmans. Et le développement du hijab, ressemblant à la coiffe des none, et encore plus le voile intégral, depuis les années 80, font parti de ce mouvement.
                          Avec tes références à la colonisation, tu ne fais que servir la soupe à la propagande de ces mouvements d’extrême droite.


                        • popov 28 novembre 2012 18:06
                          @mastermind

                          La colonisation ça te rappel rien ?

                          Si, ça me rappelle que l’Espagne et le Portugal ont été colonisés par les mahomets pendant 7 siècles. Et un peu moins pour les Balkans, la Sicile et le sud de l’Italie.

                        • Tang Tang 27 novembre 2012 16:53

                          Les musulmans modérés,sont ceux qui vont égorger modérément les koufars.



                          • ddacoudre ddacoudre 27 novembre 2012 17:42

                            bonjour

                            les droits de l’homme sont une réalité bien difficile à vivre, il est donc légitime que chacun vive sa religion, mais d’aucun ne peut l’imposer à un autre c’est à cela qu’il faut veiller. peut-on penser que ceux qui sont religieux dans l’âme y veilleront, je serais hypocrite si je disais oui, rien ne nous garanti cela, sauf une éducation laïque. il n’y a aucune religions du livre qui ce soit réformé. les livre sont resté tel qu’ils ont été écrit, qu’ils soient juifs, chrétiens ou coraniques.
                            la religion est intégriste par essence. ce sont seulement les oppositions qui lui font accepter leur modération. nous le voyons avec le débat sur l’homosexualité.
                            Vous aurez donc toujours raisons, et ce n’est pas un problème d’immigration, mais d’éducation laïque, or l’éducation sur les religions est absente de notre éducation générale.http://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=%C3%A9tude%20des%20religions%20dans%20l%27%C3%A9ducation%20g%C3%A9n%C3%A9rale%20publique&source=web&cd=1&ved=0CDAQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.ladocumentationfrancaise.fr%2Fvar%2Fstorage%2Frapports-publics%2F024000544%2F0000.pdf&ei=aOy0ULyFNo2FhQfNiYGYCg&usg=AFQjCNHCIkmyWkYhoNCDJzbu8Gdoca-yaQ&cad=rja.
                            cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


                            • pinson 27 novembre 2012 22:59

                               « l’inquisition sévit en france jusqu’au 19 ème siècle !.. »

                              Le genre de perle qui suffit à donner une idée du poids de vos arguments !

                            • Romain Desbois 27 novembre 2012 23:10

                              Et je dirais même que l’inquisition a perdurer dans le pouvoir social du curé jusque dans les années 60.

                              Benoit SSeize, avant d’être papamobilisé, a même été le responsable de la loge qui a remplacé l’inquisition


                            • omad 27 novembre 2012 18:43

                              nul cet article,j’ai bien rigolé avec les miettes dans les toilettes public pendant le ramadan,c’est clair faut arreter ça merde c’est pas eux qui lave apres...
                              sort la pendant un debat antibarbue qui mon jamais rien fais mais comme la télé et deux trois personne le dise ça doit etre vrai qui sont mechant


                              • Yohan Yohan 27 novembre 2012 18:50

                                « Mais psychologiquement, ils ne peuvent qu’acquiescer face aux remontrances des radicaux qui ont le Coran et la Sunna qui parlent pour eux. Passer pour un “mauvais musulman” est redouté par les modérés, ils risquent de rentrer dans le rang si les radicaux continuent leur progression »

                                C’est tout à fait ça, d’où le danger. Ce qui fait dire à certains que musulman modéré ne veut rien dire. Il se trouvera toujours un musulman modéré pour accepter la charia, même imposée. 

                                • Yves Dornet 27 novembre 2012 21:00

                                  islamisation ???

                                  n’importe quoi...nous savons tous que c’est encore une annonce des sionistes...pour toujours mieux tromper les Français...
                                  bon, c’est sur...Marseille et Perpignan...comme Roubaix et Strasbourg, Poitiers, Nantes, Bordeaux et Lyon...Toulon, Le Mans, Toulouse...sont à part.


                                  • Constant danslayreur 27 novembre 2012 21:16

                                    Vous oubliez Mulhouse Dornet il y a beaucoup d’arabes à Mulhouse, ailleurs aussi en fait il n’y a plus qu’une ville qui a su redresser la barre inverser la tendance et se purifier quasi à 100%... Jérusalem


                                  • Yves Dornet 27 novembre 2012 21:27

                                    voilà pourquoi les Arabes bombardent Jérusalem...une nation qui se desislamise...c’est insupportable pour les mahomets pur jus ...et c’est un contre exemple pour les Français. Le lobby islamique veille  smiley


                                  • juluch juluch 27 novembre 2012 21:35

                                    Bref, on est dans la merde !!


                                    Article intéressant et juste.

                                    Pour palier ces soucis récurrents et dangereux, il faut changer de politique, dissoudre les associations, supprimer la double nationalité, la retirer pour un grand nombre, expulser, et surtout..............traduire en justice les élus qui nous trahissent depuis des décennies.

                                    Qu’ils soient de droite comme de gauche.

                                    Une fois tous les inopportuns muselés ou neutralisés, tous le monde pourra vivre dans l’harmonie sans craindre une mise à l’index par les Musulmans ou les bien pensants habitants dans les quartiers ou les immigrés ne sont pas.

                                    il y a toujours moyens d’arriver a ses fins, si on se donne les moyens politiques.

                                    Bien votre référence plein de justesse sur les avertissements de JMLP.

                                    • juluch juluch 2 décembre 2012 15:43

                                      C’est quoi ce putain de charabia ??


                                      Encore un intoxiqué par le sionisme...

                                      Vas consulter !

                                    • Hugo28 28 novembre 2012 00:54

                                      Triste amalgame entre l’islam et la bêtise humaine...


                                      • Hugo28 28 novembre 2012 01:08

                                        Vous avez pas l’air d’etre au courant mais un musulman doit respecter les règles du pays ou il vit tant que ces lois ne l’interdisent pas de pratiquer sa religion. En France on a la chance de pouvoir pratiquer sa religion normalement.

                                        Donc aller à l’encontre des lois du pays est un péché en islam !

                                        Donc arrêtez avec vos blabla sur l’islam. Renseignez vous PAR PITIE !


                                        • popov 28 novembre 2012 18:22
                                          @Hugo28

                                          Vous avez pas l’air d’etre au courant mais un musulman doit respecter les règles du pays ou il vit tant que ces lois ne l’interdisent pas de pratiquer sa religion.

                                          C’est aux mahométans qui ne respectent pas les lois qu’il faut aller dire cela, pas à nous.

                                          Et de toutes façons, le musulman doit respecter les lois du pays où il vit même si elles sont en contradiction avec sa religion. L’islam n’est pas au dessus des lois.

                                        • popov 29 novembre 2012 18:24
                                          @mastermind

                                          Pas besoin d’être judaisant, comme vous dites, pour constater que l’islam est un vecteur d’obscurantisme et d’incompétance dans tous les domaines.

                                          Il suffit de voir dans quel état il a laissé le Nord de l’Afrique. Ces pays font plus de gosses qu’ils ne peuvent en nourrir et les habitants doivent émigrer pour ne pas crever de faim.

                                          Le monde islamique n’a pas produit le moindre atome de connaissance utile à l’humanité depuis au moins 5 siècles. Incapable de se moderniser, l’islam salit et casse tout ce qu’il touche. 

                                          Allah n’est qu’un résidu des mythologies du désert. Mahomet était un charlatan, un imposteur, un assassin, un voleur et un violeur. Alors, ne vous étonnez pas que nous regardions ses suiveurs d’un œil suspect.

                                        • kaiser sauzee 28 novembre 2012 06:55

                                          C est un faux debat. On veut occupé l esprit des gens pendant que le chommage atteint des records pendants qu on prepare des taxes un peut partout qui passeront plus facillement si on est distrait. L islamisation lol comme si on va m’obliger à me convertir . C’est n’importe quoi , en quoi empecher une mosquee de se construire va augmenter mon niveau de vie , ou va creer des emplois . Parsque c est la le vrai pb actuel . Pour le reste nous sommes dans une republique laique avec des lois qui existent déja. Ce climat n est pas sans rapeller l avant guerre en allemagne ou les nazis designaient les juifs comme le la sources des problemes a tout leurs maux


                                          • popov 28 novembre 2012 18:15
                                            kaiser sauzee

                                            C est un faux debat. On veut occupé l esprit des gens pendant que le chommage atteint des records 

                                            Comment, à un moment où le chômage est encore plus élevé chez les immigrés que dans la moyenne de la population, le gouvernement peut-il justifier l’afflux continu d’immigrés ?

                                            Le faux débat c’est quand Sarkozy dit qu’il y a trop d’étranger en France et qu’il faut réduire l’immigration. Quand il y a trop de quelque chose, on ne continue pas d’en ajouter, on renverse la vapeur.

                                          • chmoll chmoll 28 novembre 2012 08:28

                                            d’ici que marine le pen reprend le taff de jeanne d’arc , y a pas loin


                                            • legrind legrind 28 novembre 2012 18:49

                                              Un seul mot : Merci. Vous allez être moins invité que rokhaya Diallo je parie..


                                              • chupachups chupachups 28 novembre 2012 23:42

                                                Les mêmes défenseurs israéliens fanatiques, idiotement, viennent sans cesse cracher leur venin et leur haine de l’arabe, sur le site. Triste état de présence que d’avoir un ennemi imaginaire qui vous plombe le cerveau jour et nuit. De plus, ils se payent un tour du monde sur le web pour une propagande aux accents racistes, islamophobes, suintant un mal être que l’on devine chez ses sanguinaires de la méconnaissance des arabes et des pratiques de l’islam. Un très grand nombre de musulmans en France vivent leur foi discrètement, modestement, sans penser une seconde à toutes les sornettes qui vous traversent l’esprit et que vous déverser salement et inlassablement sur leur dos .Pour aller au plus simple et distiller vers le plus grand nombre de lecteurs la division, quoi de plus simple que de stigmatiser les êtres par la religion.Ce raccourci attise quelques hargneux qui planqués derrière leur lacheté, suivent la meute sans discernement aucun.

                                                Souriez et continuez vos massacres, votre religion vous le permet, vous peuple « élu » ...C’est pas une prophétie de voyou que celle-çi ?

                                                 


                                                • COVADONGA722 COVADONGA722 29 novembre 2012 06:15

                                                  « Les mêmes défenseurs israéliens fanatiques »

                                                  bonsoir reducteur , la plupart des commentateur ci dessus critique l’attitude de l’etat d’israel

                                                  « haine de l’arabe, sur le siteé
                                                  , commentaire ignare et raciste y compris de la part d’un musulman , la majorité des musulmans dans le monde ne sont pas arabes

                                                  les terroristes musulmans les plus pres de nos frontieres et les plus actifs sont caucasiens.
                                                   » Un très grand nombre de musulmans en France vivent leur foi discrètement, modestement"
                                                  absolument on aimerais juste que leur discretion s’arrette pour fermer la gueule à leur freres salafistes et obtus qui sont un plus grand danger pour eux que pour nous , il est à rappeler d’ailleurs que le terrorisme musulman et le fanatisme musulman tuent plus de musulmans que d’autre quand on vous dit que la religion à hautes doses est un truc de fou.
                                                  Asinus : ne varietur

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès