• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Juifs d’en haut, juifs d’en bas...

Juifs d’en haut, juifs d’en bas...

Sujet ô combien délicat, l'antisémitisme qui se déploie dans notre pays, a forcément plusieurs causes qui s'agrègent entre elles. Mais avant tout, le terme " Antisémitisme" n'est pas bon, puisqu'il s'applique à l'ensemble des langues sémites. Il faudrait donc employer plutôt le terme "Antijudaïsme".

L'origine de l'antijudaïsme, semble être lié à l'origine même du judaïsme, dés qu'il fût clair pour les juifs comme pour les autres, que le seul fait d'être juif, vous confère une supériorité originelle. Le peuple élu détenait par le "livre", la parole de dieu, de ce dieu unique qui n'allait pas tarder, avec l'avènement du christianisme et de l'islam, à s'imposer dans tous les mondes connus. Les chrétiens et les musulmans, avaient dés leurs créations un sérieux problème d'identité, puisqu'ils s'inspiraient directement du Judaïsme. Commençait alors un long combat en légitimité, qui perdure encore aujourd'hui. L'antijudaïsme commence donc, de la part des chrétiens comme des musulmans, par ce positionnement, cette opposition, à grand renfort de nouveaux prophètes, censés rendre obsolète l'ancien testament. C'est donc la thèse du remplacement, les chrétiens succédant aux juifs, eux même remplacé par les musulmans. Les deux retournant la torah contre leurs inventeurs, par le mythe de l'arrivée du messie... Jésus, puis Mahomet. Les premiers ressentiments contre les juifs sont donc d’ordre purement théologique.

En Europe, le tournant d'un antijudaïsme plus sociétal, s'effectue pour schématiser, dans le courant du moyen-âge, lorsque les premières croisades, une illumination extatique totale de la part des chrétiens d'occident, profitent de ce formidable élan, pour se débarrasser d'abord des juifs, puis des chrétiens d'orient, et évidemment des infidèles. Le combat est donc moins théologique qu'économique, puisqu'il s'agissait de capter de formidables richesses, sous couvert de la défense de la vraie foi. Et le premier à remplir ses caisses, fût évidemment le pape. L'on voit bien que même aujourd'hui, cette pseudo guerre de civilisation menée notamment par les usa, n'ont en réalité que des visées économiques. Il est même étonnant de constater que dans un formidable retournement de l'histoire, et sous l'impulsion d'une manipulation dont les usa sont coutumier, les fondamentalistes chrétiens soutiennent sans vergogne l'état d'Israël...

Dés le début, l'antijudaïsme est également lié au mode de vie, au fonctionnement de la diaspora, puisque qu'il est entendu par tous les juifs, que la "loi de dieu" doit se substituer à toute autre loi. De fait, très vite, les juifs s'organisent partout en communautés fermées, ne font pas de prosélytisme, s'isole du reste du monde. C'est à la fois une force et ce qui fera leur malheur. Une force, puisque qu'ils s'organisent telles les guildes Italiennes, les banquiers Lombards notamment, en réseau international, ce qui facilite les échanges, les transits, la sûreté et la confiance qui en résulte tout naturellement. Cela débouche sur l'organisation du commerce et de la banque dans le monde entier, et tout comme pour les banquiers Italiens, finira par la captation, la confiscation de la part notamment des rois de France, d'une grande partie de leurs actifs. D'où le mythe du juif riche et opulent, forcément suspect d'avoir obtenu cette richesse en volant les nations dans lesquelles ils se trouvent.

Cela fera aussi leur malheur, car tout comme les gens du voyage, vivre différemment à toutes les époques, et en particulier en des temps difficiles, les désigne tout naturellement comme les boucs émissaires idéaux. Le mythe de la richesse, donc du vol de la nation. Un mode de vie qui les rend suspect, mais que font-ils donc dans leur coin ? Un ressentiment d'essence chrétienne, la mort du christ. Tout est donc prétexte à faire des juifs, les ennemies des peuples chrétiens et occidentaux. La Shoa, est le résultat de cette histoire.

Aujourd'hui, en France, l'antijudaïsme des blancs, chrétiens, participe toujours de ces vieux ressentiments, avec, à la différence de cette Amérique protestante, une vraie convergence entre catholiques et musulmans sur ce sujet. L'extrême droite française ne manque jamais de le rappeler et les musulmans qui manifestent parfois avec eux, s'imaginent avoir trouvé un allié dans cette lutte, en occultant par opportunisme idiot, que l'extrême droite est traditionnellement pas seulement contre les juifs, mais aussi raciste.

Le malheur des juifs, en France, en dehors de cette histoire d'un peuple élu, mais maudit...est que ceux qui sont censé les défendre, sont également ceux qui participent de cet antijudaïsme non pas renaissant comme on voudrait nous le faire croire, mais fluctuant, en fonction des intérêts des uns et des autres. Les premiers responsables du maintien d'un antijudaïsme culturel, sont tous ces intellectuels, artistes et autres sommités de la diaspora, qui distribuent les éléments de langage comme des bonbons acides. Cela pourrait avoir des effets bénéfiques, si ce n'était leur propension à délivrer un message dénué d'objectivité, et d'indépendance d'esprit. Ecouter l'un c'est écouter l'autre...qu'il soit de droite, de gauche ou d’ailleurs, ils s'entendent sur tout, et rares sont ceux qui osent tenir un autre discours que le discours ambiant, notamment s'agissant d'une politique israélienne pourtant légèrement fascisante. C'est évidemment contre productif, puisque malgré leurs interventions incessantes sur le sujet de l'antijudaïsme, ce vieux ressentiment perdure. Facile pour les nantis de la diaspora, bien planqués dans les quartiers chics et protégés, de donner la leçon, de délivrer un message de haine, car il s'agit bien in finé, d'alimenter le conflit contre les musulmans et l'immigration venant des pays arabes. Mais que deviennent les petits juifs lambda ? Ceux qui sont au plus près des populations et qui vivent un judaïsme modéré, sans haine, dans la paix, et qui par la faute de ces donneurs de leçons, se retrouvent confrontés à un antijudaïsme quotidien. Et pourtant, tout comme une majorité de musulmans pacifistes qui ne se reconnaissent pas dans les discours extrêmes, on ne les voit pas, ils sont invisibles, inaudibles, et pour tout dire n'intéressent les tenants d'une ligne dure, que dans la mesure où ils sont susceptibles de rejoindre le troupeau de l'intolérance. Moi, petit juif par héritage mais athée. Qui s'est, de par ma tronche, plus souvent fait traiter de sale arabe que de sale juif. Qui n'est ni raciste, ni xénophobe, ni communautariste. Je ne me reconnais pas en ces juifs de la haute, qui tentent constamment de me persuader que je suis en danger et que l'ennemi ici, comme en Israël, porte le nom de certains de mes amis proches, qui eux même, ne se reconnaissent pas dans certains discours délivrés dans leur lieu de culte. Des deux cotés de cette frontière morale, religieuse, culturelle, que l'on fabrique de façon honteuse et inique, il existe des personnalités, des citoyens, des français soucieux du bien être de tous, et qui pourtant ne semblent pas exister. C'est en eux que se porte l'espoir d'une conciliation. Ce sont eux les nouveaux prophètes, porteur d'un message de paix. Il faudrait juste les écouter et cesser de donner la parole à ceux qui sont porteur de haine.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • Leonard Leonard 4 février 15:04

    « cesser de donner la parole à ceux qui sont porteur de haine »

    Qui juge ce qu’est la haine ?

    La bienpensance doit faire censurer ce qui serait défini comme un message de haine ?


    • SERA SERA 4 février 22:54

      @Leonard
      Un sioniste pur et dur, approuvant le plan Trump, les membres les plus influents du gouvernement israélien m’inspirent la haine.
      Ils sont porteurs de haine car promeuvent une injustice abjecte.
      Je me retiens pour ne pas faire d’amalgame stupide et je ne suis pas seul dans cette situation précise. 


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 15:06

      A quand un article sur les Bougnats ?


      • Leonard Leonard 4 février 15:08

        @Séraphin Lampion

        Laissons les auvergnats tranquilles !


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 février 15:16

        @Séraphin Lampion

        Des radins qui savaient même pas offrir la tournée du patron avant la fermeture.


      • gaijin gaijin 4 février 15:17

        @Séraphin Lampion
        y a déjà une chanson : tout est dit :
        https://www.youtube.com/watch?v=rrZPVQN8QDY


      • Fergus Fergus 4 février 16:03

        Bonjour, Séraphin Lampion

        « A quand un article sur les Bougnats ? »

        J’en ai écrit un en 2009 :
        L’Auvergnat se meurt..., L’Auvergnat est-il mort ?




      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 16:17

        @Fergus

        bon, ben un article sur les parpaillots ou sur la secte Moon, je sais pas moi


      • amiaplacidus amiaplacidus 4 février 16:39

        @Aita Pea Pea

        Faut quand même pas exagérer, un c’h’ou ch’est un c’h’ou.


      • gaijin gaijin 4 février 17:05

        @Aita Pea Pea
        « Des radins qui savaient même pas offrir la tournée du patron avant la fermeture. »
         ???
         a paris peut être mais en auvergne j’ai jamais vu ça ( et du temps dans les bar j’en ai passé ...et au delà de la fermeture quand le rideau fermé restent les habitués )


      • Monokochkoi USS-GRF-(CVN-78)-Orange-Skunk 4 février 17:16

        @gaijin

        Et du genre à être encore en train de chercher dans les recoins de la cave une ch’tite allumette quand la lumière est éteinte pour tou-te-s ! smiley

        Quelle otarie sacripante c’te Bouddha !!!!! smiley smiley <3

        La tournée de Chivaz est encore pour moi ce soir, après... tu les fais arroser ! smiley


      • Jason Jason 4 février 19:12

        @amiaplacidus

        Dans un bistrot de village. Pardon Monsieur, où se trouve l’évêché ? Les Véchés, ché au chouchol. On en rit souvent avec mes amis auvergnats..


      • François Vesin François Vesin 4 février 19:13

        @Séraphin Lampion
        Bougnat HL, Bougnat Bendit, Bougnat tali, 
        Bougnat Kouchner, Bougnat Fabius, etc...
        Rabbipompidou, Rabbi Destaing, Rabbi Chirac
        Pas de religion, pas de communautés, pas de nation,
        que de grands hommes au service de la finance !!!


      • gaijin gaijin 4 février 19:39

        @USS-GRF-(CVN-78)-Orange-Skunk
        « Et du genre à être encore en train de chercher dans les recoins de la cave »
        bien entendu smiley 
        demain je serais ivre d’un autre jour ....


      • Xenozoid Xenozoid 4 février 19:41

        @gaijin
        c’est mystérieux une cave, y pas que du vin a chercher


      • Monokochkoi ShawShawPepper42 4 février 19:50

        @Bouddha/gaijin/Vrinda

        Take it easy Sister/friend/Bro... mais assume ! smiley smiley


      • velosolex velosolex 4 février 22:39

        i@Aita Pea Pea
        Le normand n’est pas mal non plus ; Retors, économe attentiste. En Bretagne, c’est le Leonard, l’habitant du « Leon » qui est stigmatisé comme on dit. Des stéréotypes. Pas toujours. Il y a bien des atavismes qui se transmettent. Tout cela est lié à l’histoire, et à la reproduction des modèles. Le juif multiplie les avantages (fortune plus ou moins mythique) et les inconvénients ( étranger et recroquevillé sur sa religion) il a donc tout pour être haï et transformé en bouc émissaire. Une place qui est souvent nécessaire et se construit dans n’importe quel société. On ne saisit plus maintenant ce que pouvait représenter l’étranger, le gars qu’est pas d’ici, dans les temps anciens. Sans compter le statut de juif, celui qui avait mis le christ en croix. L’homme du moyen âge n’a pas de temporalité. Pour lui l’histoire sainte se vit toujours en direct. Les croisés pensaient réellement qu’ils allaient foutre une branlée aux tortionnaires du christ. Normalement la culture est antinomique de l’antisémitisme. On a vu il y a 80 ans que c’était faux. 


      • amiaplacidus amiaplacidus 5 février 10:09

        @Jason

        Che ne connaichais pas, ch’est ch’avoureux.

        Je me permets de me moquer des Auvergnat, parce que la moitié de moi-même est auvergnate et ce, depuis la nuit des temps.


      • samy Levrai samy Levrai 4 février 15:08

        On s’en fout , nous sommes laïcs.


        • Leonard Leonard 4 février 15:09

          @samy Levrai

          Oui mais eux, ils ne le sont pas, il faut être gentil avec eux !

          C’est un peu comme les enfants et le père noël, ça s’identifie à un mythe qu’il ne faut pas briser...


        • Fergus Fergus 4 février 16:05

          Bonjour, Leonard

          « mais eux, ils ne le sont pas »

          Bien sûr que si, il y a des athées dans la communauté juive, pour qui la laïcité prime sur la religion dans la société française.


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 16:14

          @Fergus

          alors, pourquoi parler de « communauté juive » ?

          moi, je suis athée et je ne me réclame d’aucune autre « communauté » que celle de la nation dont je parle langue, où je suis inscrit sur une liste électorale et qui me fournit carte d’identité et numéro INSEE !
          mon frère qui vit aux Etats-Unis a obligé de s’intégrer à un « communauté » pour re « intégré » comme citoyen américain 
          moi, je ne vis pas aux Etats-Uniset je n’ai pas la double nationalité, et j’aime autant...


        • dimitrius 4 février 16:55

          @Séraphin Lampion

          Et voilà , c’est ton frère qu’à tout pris niveau teston. Toi tu es reste dans le pays des loosers chialant tous les jours sur leurs sorts de larves d’assistés.


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 17:16

          @dimitrius

          et ta sœur, elle en a du teston, ta sœur ?


        • Fergus Fergus 4 février 18:53

          @ Séraphin Lampion 

          « pourquoi parler de « communauté juive » ? »


          Lorsque j’étais jeune, on parlait bien de « communauté auvergnate » de Paris, et même de « communauté corse ». Il faut voir cela comme une identité culturelle ou d’origine qui n’est pas forcément incompatible avec une parfaite intégration dans la communauté nationale.



        • Kapimo Kapimo 4 février 22:20

          @samy Levrai

          La religion de la laicité et des droits de l’homme, elle s’exhibe là :
          https://www.youtube.com/watch?v=898a801oyog

          Hypocrisie complète, et immondices à tous les étages.


        • velosolex velosolex 4 février 23:00

          @Séraphin Lampion
          J’ai eu une culture catholique, et bien que l’ayant rejetée, elle continue à m’influencer dans tous un tas de domaines, car elle m’a proposé un modèle et des indentifications culturelles, qui continuent à m’influencer, que je le veule ou non.
          Je pense qu’il en est de même pour bien des juifs.
          C’est en ce sens qu’ils continuent à se situer dans une communauté et qu’ils la recherchent. 
          Une envie sans doute amplifiée par le fait que beaucoup ont eu des difficultés à s’intégrer dans les différentes sociétés, du fait de l’antisémitisme.
          Lié à cela mais aussi à l’atavisme, car ils restaient pour beaucoup des étrangers, et sans doute le vivaient ils aussi., dans une peur de lendemain... Les étrangers fondent toujours des clubs, se retrouvent dans les mêmes quartiers, juifs ou pas. 
          La république française pendant quelques temps leur a semblé une ouverture possible, avec cette déclaration des droits de l’homme
          . L’affaire Dreyfus a été vécu comme un cauchemar une régression. D’autant plus que Dreyfus n’était pas un pratiquant, mais quelqu’un qui pensait être vraiment intégré. 
          Le présent est une régression nationaliste dans plusieurs pays. Les bargeots lancent des fatwas, reviennent à des identités moyenâgeuses. Il se pourrait bien que dans la hiérarchie des dangers, celle du juif perde de son importance, car d’autres ne tiennent plus du fantasme. 


        • Massada Massada 4 février 15:21

          @auteur

           

          Rien compris !
          C’est quoi votre problème ?
          C’est quoi un petit juif ?
          Quel est l’unité de mesure ? la taille, la fortune, la famille ?
          A partir de quand est-on grand ? 


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 16:15

            @Massada

            c’est celui qui vend du poisson séché dans le trans-sibérien


          • prong prong 4 février 16:28

            @Séraphin Lampion

            En fait le grand c’ est celui qui est francais , vit avec nous , ne s’ affiche pas mais ne se cache pas non plus ...

            Le « petit » c’ est BHL ou massada qui remut la merde bien a l’ abris et cause autant d’ agression antisemite que dieudonné ou soral .


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 16:37

            @Massada

            Exemple :

            Un petit juif cireur de chaussures s’est insallé près de l’entrée d’une banqueet une ses connaissances s’approche de lui :

            - Salut Rabinovitch ! Peux-tu me prêter deux roubles ?

            - Izia, ce serait avec joie, mais j’ai un accord avec la banque : ils ne cirent les chaussures à personne, et moi, je ne fais crédit à personne !


          • velosolex velosolex 4 février 23:14

            @Massada
            Je pense que le juif d’en haut doit vivre dans les hauts de France. Calais peut être
            Et que le juif d’en bas est résidé en bas, dans le sud. Disons Nice ou Monaco


          • Jonas 6 février 10:28

            @Massada (1)

            Bonjour Massada. Lisez cet article attentivement

            J’ai toujours dis et écris qu’il n’y a jamais eu d’Etat palestinien souverain , que c’est , un conte , un simple conte , dans l’ esprit fertile ,des arabo-musulmans. Quant au « peuple palestinien » , il est composite , de juifs, de certains bédouins, mais surtout d’immigrés venant des pays des alentours même du Maroc et de l’Algérie.

            « L’arrière petit -fils de l’Emir Abdelkader est enterré dans un Kibbourz en Israël ». C’est le titre d’une interview du rédacteur en chef à TV5 Monde et chercheur à l’Institut de recherches internationales et stratégiques à Paris : SLIMANE ZEGHIDOUR , au quotidien Algérien El Watan du 17 juin 2011. 

            —Salim Mesbah : Qu’est- ce qui a poussé des milliers d’algériens , au XIXe siècle , a rejoindre l’Emir AbdelKader au Proche -Orient ? 

             Slimane Zeghidour : C’est vrai . Les Algériens qui arrivent en SYRIE-PALESTINE ( c’est moi qui souligne )  ne sont pas les seuls migrants. Au même moment , au milieu du XIXe siècle , l’Empire ottoman continue sa descente aux enfers , démantelé par la Russie , l’Empire austro-hongrois , la France et l’Angleterre. C’est ce qu’on a appelé « la question d’Orient » . Pendant tout ce processus de démantèlement , des centaines de milliers de musulmans , venus , des Balkans, de Bulgarie, du Caucase , de Grèce et de Modavie , quittent leur pays pour venir se réfugier dans l’Empire Ottoman. Quand les Algériens arrivent dans la région , est alors promulgué en Algérie en 1865, la loi du sénatus-consulte qui considère tous les musulmans algériens comme sujets français. Du coup , cette loi va s’appliquer aux Algériens installés en terre de PALESTINE. Voilà comment la France va devenir leur protecteur consulaire. 


          • Jonas 6 février 11:28

            @Massada( 2) 

            Suite de l’interview au quotidien algérien  El Watan , de Slimane Zeghidour , sur les nombreux migrants musulmans non arabes de l’ancien empire Ottoman venus en Syrie -Palestine, avec des Algériens qui ont suivi l’Emir AbdelKader et qui formeront le mythe du« peuple palestinien » répandu par les arabo-musulmans. 

              Salim Mesbah : Sait-on combien d’Algériens ont suivi l’Emir Abdelkader ? 

             Slimane Zeghidour : Les seules sources que l’on possède proviennent des consulats français de Damas, Haïfa et Jérusalem. Selon les archives , il y avait 2000 Algériens à Damas et 13000 dans ce qui deviendra la Palestine historique , à la fin du XIXe siècle , CE QUI N’EST PAS NEGLIGEABLE POUR L’EPOQUE.

            -Salim Mesbah : Ces Algériens vont devenir les témoins des remous qui toucheront la région ...
            — Slimane Zeghidour : Les Algériens qui s’installent dans le Golan et en Galilée , régions les plus fertiles , se trouvent au milieu de Tcherkess , des Tchétchènes et des chrétiens. En tant qu’Algériens, ils n’ont pas l’habitude de cet environnement pluriculturel et pluriethnique. A cette époque , l’Algérie était plutôt un pays monoculturel. L’environnement proche-oriental est totalement inédit pour eux. Ensuite dans le dernier quart du XIXe siècles , les Algériens voient arriver deux types de colons : les Templiers allemands  des protestants qui vivaient dans le fantasme du retour de l’ordre des templiers du Moyen-âge et vont acquérir des terres auprès de l’administration ottomane  et les colons juifs , sionistes , venant d’Europe de l’Est et de Russie , qui vont s’installer dans les régions fertiles et autour du lac de Tibériade où se trouvent une quinzaine de villages MAJORITAIREMENT ALGERIENS.


          • cétacose2 4 février 15:37

            Quelle peut bien être la différence entre un juif d’en bas et un juif d’en haut ? Ben ,heuh....la choix est difficile....


            • Leonard Leonard 4 février 15:42

              @cétacose2

              C’est ça qu’on a appelé la question juive ?


            • cétacose2 4 février 16:25

              @Leonard
              l’autre jour un type manifestait ,tout seul ,en brandissant une pancarte « Je suis Adolf » .....j’ai pas compris !


            • Leonard Leonard 4 février 17:16

              @cétacose2

              Surement un humour qui vous est impénétrable


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 19:07

              @Leonard

              j’espère pour toi que ta femme ne t’est pas inaccessible...


            • Leonard Leonard 4 février 19:46

              @Séraphin Lampion

              On parle pas de la famille ! Wouallah !


            • velosolex velosolex 4 février 23:22

              @cétacose2

              Adolph était un nom très honorable avant.
              La faute du type qu’a déshonoré l’antisémitisme. 


            • Aimable 4 février 16:06

              Les religions occupent l’espace en permanence , c’est a croire que les croyants n’ont rien d’autres a foutre que de prier la bouche ouverte en interrogeant le ciel .


              • Pere Plexe Pere Plexe 4 février 16:28

                Il me semble que l’extrême droite à en grande partie délaissé l’antisémitisme pour enfourcher le bien plus juteuse (électoralement parlant) islamophobie.

                Ce faisant elle continue de piétiner consciencieusement la laïcité et ceux qui la défendent.

                Affublant d’un méprisant « islamo-fasciste » ceux qui défendent ce principe pourtant essentiel de la liberté de conscience.


                • MagicBuster 4 février 16:36

                  L’islam est anti sémite et on veut nous faire gober que l’islam est bénéfique en nous disant que l’anti sémitisme est mal.

                  Vous n’aurez pas l’islam et les musulmans sans l’antisémitisme.
                  ça va avec.

                  Plus il y aura de musulmans et plus il y aura d’antisémites.

                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Politique_%C3%A9trang%C3%A8re_du_Troisi%C3%A8me_Reich_avec_le_Moyen-Orient


                  • amiaplacidus amiaplacidus 4 février 16:42

                    @MagicBuster

                    Juste une remarque, les arabes sont des sémites.


                  • Jason Jason 4 février 19:14

                    @amiaplacidus

                    Totalement hors sujet !


                  • OMAR 4 février 20:16

                    Omar9
                    .
                    @MagicBuster
                    .
                    L’antisémitisme exitait bien avant l’avènement de l’Islam.
                    .
                    Et ce sont les chrétiens qui avaient qualifié les juifs de déicides, pas les musulmans.
                    .
                    Enfin, la Shoah, c’est le fait de Hitler et ses nazis, tes cousins germains.


                  • velosolex velosolex 4 février 23:24

                    @OMAR

                    « Si c’est pas toi, c’est donc ton frère ! »
                                Air connu...


                  • Étirév 4 février 16:42

                    « L’origine de l’antijudaïsme, semble être lié à l’origine même du judaïsme, dès qu’il fût clair pour les juifs comme pour les autres, que le seul fait d’être juif, vous confère une supériorité originelle. » nous dit l’article.

                    Précisons, afin qu’un jour nouveau éclaire les esprits trop longtemps engourdis par les mensonges historiques :

                    Si on a pu dire qu’Israël est le peuple choisi, cela voulut dire primitivement le sexe choisi.

                    La maison d’Israël, c’est la puissance féminine, ce sont les fidèles de la gynécocratie.

                    On sait aujourd’hui que ce régime a duré jusqu’au VIIIème siècle « avant notre ère  » et que c’est pendant sa longue durée que régna la vérité dans la religion et la justice dans la vie sociale.

                    Mais l’homme s’est révolté contre la Femme et contre sa loi, il l’a attaquée, et la lutte, une fois commencée, a grandi, elle est devenue formidable, et nous allons voir les grandes femmes d’Israël soutenir de longues guerres dans l’agonie de leur puissance. C’est ce grand événement qui fait le fond de la Bible, et ainsi elle apparaît comme un livre du plus grand intérêt, digne du grand respect qu’on lui accorde ; l’histoire qu’elle renferme est bien réellement l’Histoire sainte.

                    La confusion qui s’établit entre les Juifs et les Israélites commence au premier siècle de notre ère.

                    Il ne faut donc pas confondre les Juifs et les Israélites, comme sans doute le faisaient déjà les Romains, et comme le font encore presque tous les historiens modernes. Les Sémites formaient deux partis en lutte depuis le schisme de Juda. Les Israélites restèrent toujours séparés du monde juif, qui représentait pour eux l’usurpation du pouvoir religieux ; ils gardaient fidèlement leurs principes théogoniques et leur grande loi morale. Partout où ils allaient, en Egypte, en Perse, à Babylone, en Grèce, à Rome, ils se sentaient une supériorité morale et intellectuelle qui les rendait hautains et dédaigneux, et c’est ce qui les faisait haïr des autres peuples ; ils avaient une dignité qui résultait de leur éducation morale, de leurs principes fidèlement gardés, de leur vénération pour leurs grandes Femmes, les Prophétesses qui avaient été les «  Lumières d’Israël  ».

                    Ensuite, les Juifs, qui seront partout méprisés, se feront appeler « fils d’Israël  », croyant par cette supercherie reconquérir l’estime perdue.

                    La dissolution religieuse et morale des Juifs engendra une littérature exubérante dans laquelle les scribes et les docteurs, pétris d’orgueil, épuisèrent leur science en de vaines et puériles subtilités. Ils étaient fanatisés par les idées nouvelles que la mauvaise traduction du Sépher (premier Livre de la Bible dont la Genèse sera la caricature) avait fait naître et, sur ces traditions faussées, édifièrent une nouvelle Loi.

                    Au commencement du premier Christianisme, ce sont eux que l’on considère comme des pharisiens hypocrites, des sépulcres blanchis qui imposent aux autres des devoirs qu’ils ne remplissent pas eux-mêmes et créent dans la société une aristocratie factice basée sur les privilèges qu’ils se donnent. Ils forment des sectes qui se détestent et se méprisent entre elles autant qu’elles détestent et qu’elles méprisent le genre humain.

                    Combien ils sont loin de l’antique esprit d’Israël, ces hommes avilis et prétentieux à la fois, livrés à d’incroyables superstitions et à un sordide appât du gain ! Leur esprit obscurci ne leur permet plus de comprendre la Thorah dont le sens leur échappe, la lettre seule les attache et ils la réduisent à une casuistique ridicule et frivole. Ces savants docteurs discutent sur des questions comme celle-ci : « Est-il permis de manger un œuf pondu le jour du Sabbat ? » Ou encore : « Un boiteux qui se sert de sa jambe de bois ne viole-t-il pas, par cette action mécanique, le repos du septième jour ? »

                    A la médiocrité, ces fanatiques ajoutent la violence. Après avoir fait eux-mêmes une « nouvelle Loi », on verra surgir des zélotes (zélateurs de la Loi) qui, armés du fer sacré, tueront pour la moindre infraction aux prescriptions dites mosaïques. Derrière eux viendront les sicaires qui feront couler des flots de sang.

                    Cette nouvelle Loi (la Loi de l’homme qui est destinée à remplacer celle de la Femme) est surtout exprimée dans le Talmud et le Deutéronome. Mais tous les livres publiés à ce moment sont imbus du même esprit. Ce sont : l’Esdras grec, le Prêtre et III Esdras, publiés après la chute de Jérusalem (en 70), livres écrits dans un tout autre esprit que le premier Esdras.

                    De l’Israélisme au Judaïsme


                    • njama njama 4 février 16:49

                      « l’antisémitisme » est un néologisme très récent à l’époque, un mot « inventé » en 1879 par un journaliste politique allemand Wilhem Marr.(1819-1904) :

                       En 1879, Marr publie à Berlin son essai polémique antisémite Der Sieg des Judenthums über das Germanenthum (« La victoire de la judéité sur la germanité ») qui le place à la pointe de la défense de l’antisémitisme. La même année, il fonde la « Ligue antisémite » [L’Antisemitenliga] dont la durée de vie sera courte et publie également jusqu’en 1880, son organe officiel Die neue deutsche Wacht (« La nouvelle garde allemande »). Il introduit ainsi le terme antisémitisme dans le discours politique de la société de son temps. Il plaide pour une expulsion de tous les juifs vers la Palestine. Les derniers mots sont « Finis Germaniae ! » (« La fin de la Germanie »).

                      [...] Vers la fin de sa vie, Marr renonce à son radicalisme, arguant du fait que le conflit social avait été le résultat de la Révolution Industrielle et de conflits politiques. Selon Moshe Zimmermann, il demanda ouvertement le pardon des Juifs pour avoir manqué à isoler le problème. Marr publia à Hamburg un essai final intitulé Testament d’un antisémite, où il expliquait avoir rejeté la « misérable folie romantique du Germanisme ». Il se plaignait du fait que l’antisémitisme moderne s’amalgamait au mysticisme et au nationalisme Allemand, condamnant les « chefs buveurs de bière », les crieurs de « Heil » de l’antisémitisme moderne ainsi que le cruel préjudice contre les écrivains et penseurs juifs1.
                      En 1904, le 17 juillet, Wilhelm Marr meurt à Hambourg.

                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Wilhelm_Marr


                      • njama njama 4 février 16:58

                        L’anti-judaïsme est religieux presque aussi vieux que le christianisme, et assez consubstantiel au catholicisme.

                        L’antisémitisme est contemporain de la seconde moitié du XIX° siècle, il n’est qu’essentiellement politique, et dirigé contre l’influence juive dans l’économie.


                        • Et hop ! Et hop ! 4 février 19:03

                          @njama

                          Il y a de l’antisémitisme  qui ne porte pas ce nom  dans les sociétés antiques avant le christianisme. 


                        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 19:34

                          @Et hop !

                          et même avant le judaïsme !


                        • Samson Samson 5 février 14:37

                          @njama
                          "L’antisémitisme est contemporain de la seconde moitié du XIX° siècle, il n’est qu’essentiellement politique, et dirigé contre l’influence juive dans l’économie."

                          Plus largement que politique, idéologique : il participe à l’effort de théorisation et d’objectivation scientifique d’une hiérarchisation raciale bien commode pour justifier colonialisme, esclavage et exploitation de l’homme par l’homme.


                        • eddofr eddofr 4 février 17:08

                          Je suis Italien et Français (par ma Bretonne de mère) élevé dans une sorte d’athéisme catholique (on ne croit pas en Dieu, mais on se baptise et on fait sa catéchèse, parce que c’est la tradition).

                          De mes origines « Abruzzese » (ceux que les Italiens du Nord surnomment « i marocchini »), j’ai hérité un teint « franchement basané » et un physique « trapu ».

                          De mes jeunes années vécues en Italie, et à travers le monde (mon papa était chef d’équipe dans le B.T.P. à l’international) j’ai gardé un léger accent « indéfinissable ».

                          De mon père, j’ai hérité d’un nom de famille « à part », qui selon l’oreille qui l’entend, sonne Portugais, Espagnol, Turque ou Séfarade

                          Il suffit que je change de coiffure et de pilosité faciale (que je porte la moustache, la barbe ou rien) pour changer d’ethnie. Et si je change, en plus, de tenue vestimentaire, je peux me faire passer pour à peu près n’importe quelle origine (pour peu qu’elle soit proche du tropique du Cancer).

                          Dés mon plus jeune âge j’ai donc vécu l’antisémitisme, le racisme et la xénophobie ordinaires, sans être, ni juif, ni arabe, ni pakistanais, ni turc, ni espagnol, ni portugais (mais un peu Italien tout de même), j’ai eu droit à tous les lieux communs, tous les doux noms, toutes les remarques « à la con » qu’on réserve à ces diverses origines ou ethnies, généralement en fonction de l’origine et de l’ethnie de ceux en compagnie de qui je me trouvais.

                          Le pire, c’est que quand un abruti a décidé que vous étiez Juif, ou Arabe, vous avez beau lui prouver le contraire, même s’il fini par admettre du bout des lèvres avoir eu tort, vous constaterez, à l’usure que ses préjugés continuent à vous coller à la peau (s’il vous a pris pour un juif, il restera persuadé de votre radinerie, duplicité, ..., s’il vous a pris pour un arabe il doutera de votre honnêteté, de votre sincérité, ...) ... et ses relations avec lui

                          D’ailleurs, d’expérience c’est que, dès que je prends « la défense » d’une ethnie ou d’une culture « discriminée », on me demande si « j’en suis ».

                          Ceci étant, cette particularité m’a également permis de me fondre dans des milieux qui ne sont pas naturellement le mien. Et de constater, de l’intérieur, que l’autre côté n’est pas mieux ...

                          Il faudrait parler du complexe de supériorité « victimaire » des Juifs (je l’ai surtout constaté chez des séfarades, même s’il est vrai que j’ai côtoyé très peu de Mizrahim et que j’aurais du mal à passer pour un Ashkénaze) ou du complexe d’infériorité « agressif » des Maghrébins (les turcs ont plutôt un complexe de supériorité « tranquille ») ...

                          Il ne s’agit évidemment pas ici d’une généralité, mais de mon expérience vécue sur quelques cas.

                          Enfin, s’il faut parler d’antisémitisme, celui des « blancs » normaux (je n’ai jamais côtoyé de Nazillons) est généralement bien plus bénin (fait de mauvaises blagues et de petits préjugés facilement démontés) que celui des « arabes » (fait d’accusations et de condamnations sans appel contre lesquelles argumenter est déjà un début de culpabilité).

                          Il ne s’agit évidemment pas ici d’une généralité, mais de mon expérience vécue sur quelques cas.


                          • Jason Jason 4 février 19:30

                            @eddofr

                            Excellent témoignage.

                            Quand accepterons-nous, autant que nous sommes, cette définition de l’homme de Diderot dans l’Encyclopédie : « Homme, être qui se déplace librement à la surface de la tere » ? Parce que l’homme court davantage après l’avoir et oublie l’être.


                          • Xenozoid Xenozoid 4 février 19:33

                            @Jason

                            c’est le trou dans le ventre


                          • velosolex velosolex 4 février 23:08

                            @eddofr
                            Dés qu’on a un arbre généalogique un peu compliqué, on comprend très bien votre vécu si bien retracé.
                            Cela donne des éléments de culture et de relativité qu’on apprend pas à l’école ni même dans les livres. 


                          • sylvain sylvain 5 février 13:59

                            @Jason
                            « Homme, être qui se déplace librement à la surface de la tere »

                            pas beaucoup d’hommes sur terre alors


                          • Et hop ! Et hop ! 8 février 11:15

                            @sylvain

                            Si, tous les voyageurs de commerce.


                          • njama njama 4 février 17:10

                            Il en faut pas plus amalgamer antisémitisme et anti-judaïsme que antisémitisme et antisionisme. L’antisémitisme était d’une certaine manière l’expression politique d’une lutte des classes sur fond de nationalisme.

                            En France l’idée de Wilhelm Marr qui avait fondé la première ligue antisémite en 1879 est reprise 

                            La Ligue antisémitique de France d’abord connue sous le nom de Ligue nationale antisémitique de France (dite aussi Ligue antisémite française) était une ligue antisémite et antimaçonnique française fondée et présidée par le journaliste Édouard Drumont en 1889. Le Marquis de Morès fut également l’un des fondateurs.

                            La fondation de la Ligue antisémitique succède au succès de La France juive de Drumont, elle est également issue de la crise boulangiste. Les principaux organes qui soutiendront les activités de la ligue sont : La Libre Parole (Édouard Drumont), L’Antijuif (Jules Guérin), La Cocarde (Maurice Barrès), L’Intransigeant (Henri Rochefort) et le journal catholique La Croix.

                            Parallèlement à son activité de propagande, la ligue organise des manifestations antisémites, elle distribue des tracts, pose des affiches en période électorale et provoque quelques émeutes. Elle fut très impliquée dans la campagne boulangiste, la dénonciation du scandale de Panama, le combat antidreyfusard et la lutte contre la franc-maçonnerie dont elle a dénoncé les implications et les complots supposés dans la politique de la Troisième République.

                            https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue_antis%C3%A9mitique_de_France


                            • njama njama 5 février 09:48

                              D’une certaine manière l’antisémitisme du XIX° siècle, celui de la Ligue antisémite & anti-maçonnique, était une sorte de pensée complotiste dirigée vers les oligarques dont un bon nombre étaient de grands banquiers juifs, mais également vers la franc-maçonnerie qui était et reste toujours une nébuleuse incarnant l’État profond, suspectée d’en tirer les ficelles, et dont les intentions en raison du secret qui entoure ses activités échappaient à la transparence que les citoyens étaient en droit d’attendre dans une démocratie.

                              Le lien entre franc-maçonnerie et judaïsme apparaît dès lors plus évident et presque naturel, puisque les connaissances archaïques « occultes » qui circulent dans ces loges maçonniques dont certaines étaient purement juives comme le B’nai Brith sont de sources sinon israélites, du moins noachites...
                              Toute une littérature sulfureuse sur ce sujet commençait à être publiée, comme par exemple le très connu Dogme et Rituel de la Haut Magie de Éliphas Lévi (1859).

                              Ainsi naitront toutes sortes de fantasmes sur les Juifs... Les Protocoles des Sages de Sion, (1903) parfois surtitrés Programme juif de conquête du monde était l’expression même de cette théorie du complot...


                            • njama njama 5 février 10:53

                              A noter que le sujet des Protocoles des Sages de Sion n’était pas si fantasmagorique que cela puisque la fiction a rejoint la réalité dans notre monde d’aujourd’hui... la mondialisation va bon train et se dirige doucement vers une gouvernance mondiale...


                            • OMAR 4 février 19:42

                              Omar9

                              .

                              @Delphus :« l’antisémitisme qui se déploie dans notre pays... ».

                              .

                              Première fausse affirmation qui veut mettre en exergue que l’antisémitisme est spécifique à la France.

                              Juste ce douloureux rappel du récent massacre de juifs à Pittsburgh, USA :

                              http://www.leparisien.fr/faits-divers/etats-unis-plusieurs-morts-dans-une-fusillade-pres-d-une-synagogue-a-pittsburgh-27-10-2018-7929573.php

                              .

                              "L’origine de l’antijudaïsme, semble être lié à l’origine même du judaïsme

                              (sic)"

                              .

                              Second gros mensonge, car l’antisémitisme chrétien repose sur le fait que les juifs furent qualifiés de déicides :

                              https://www.20minutes.fr/societe/684948-20110310-societe-la-mort-jesus-le-deicide-servi-pretexte-persecution-juifs-pendant-siecles

                              .

                              Dés lors, cher @Delphus, je vous conseille vivement d’aller refaire vos cours d’histoire et de faire des recherches sérieuses comme par exemple, la responsabilité des gouvernements successifs de Israél et du sionisme..avant de balancer n’importe quoi aux lecteurs...


                              • uleskiserge uleskiserge 4 février 20:02

                                Les derniers chiffres ne montrent aucune augmentation de l’antisémitisme. En revanche, ils nous alertent sur une augmentation vertigineuse du racisme contre les Musulmans en particulier. 


                                Sinon...


                                Qu’est-ce que l’antijudaïsme  critique légitime d’une religion qui n’est ni plus ni moins respectable que toutes les autres  vient faire avec l’antisémitisme tout comme l’antisionisme condamnation d’une idéologie nationaliste, colonialiste anti-humaniste, d’un cynisme rarement égalé dans l’histoire récente de notre humanité, surtout depuis 1967 ?.............


                                L’association antijudaisme=antisémitisme est tout aussi malhonnête que l’association anti-islam = racisme. Vous n’allez résoudre aucun problème en raisonnant comme vous le faites... bien au contraire. Mais peut-être est-ce là le but ? 




                                • pallas 4 février 20:32
                                  Delphus

                                  Bonsoir,

                                  Dire Juifs, c’est comme dire, Tunisiens, iraniens, syriens, irakiens et autres

                                  Je prefere le nom propre à chacun, Judéens, Perses, Assyriens, Sumériens

                                  Les Cananéens (juifs ?) ...... qui sont ils ?, et les Judéens ? ; ces deux la ce haïssent pour une raison m’échappant

                                  Une haine datant de l’age antique

                                  Salut


                                  • pallas 4 février 20:53

                                    @pallas

                                    Les Carthaginois pour les Tunisiens,

                                    Les Italiens pour les Romains (nom propre) qui sont les Étrusques (nom réel)

                                    Quel est le nom réel de chacun ?

                                    hé hé hé hé hé

                                    Exemple les Mycéniens pour les Grecques (facile je sais)

                                    Désolé


                                  • Kapimo Kapimo 4 février 22:21

                                    Le problème, c’est que ceux que vous définissez comme porteurs d’un message de haine sont ceux qui sont de mèche avec les médias (lorsqu’ils ne siègent pas carrément au conseil d’administration).

                                    Cesser de leur donner la parole, c’est un voeu pieu. Pour dégager ces gens qui s’accrochent comme des morpions à leurs tribunes, il faudrait autre chose.


                                    • rita 5 février 09:04

                                      L’humanité marche sur la tête, avec la création de sectes de clans de religions et surtout de bêtise universelle.

                                      Elle passe son temps à éliminer ses voisins pour prendre ses biens au nom de dieux assis derrière des bureaux à compter leurs prises !

                                      Nous sommes en 2020 à compter les morts en regardant passer les trains.

                                      L’humanité est aveugle.


                                      • uleskiserge uleskiserge 5 février 13:16
                                        N’acceptez plus que l’antisémitisme soit instrumentalisé par des leaders médiatiques sans honneur qui salissent la mémoire d’Auschwitz (et celle de tous les camps du XXè siècle) à chaque fois qu’ils y ont recours.

                                        La Révolution française vous a sortis du ghetto et des griffes des rabbins, il est vraiment temps que vous sortiez du ghetto mental dans lequel les Finkielkraut, les BHL et d’autres, vous ont une fois encore enfermés.

                                        Reprenez votre liberté morale et si possible, intellectuelle ! Et vous découvrirez alors que l’antisémitisme n’est que le problème des sionistes post-1967 et du national-sionisme propre à la « bande à Causeur » et sûrement pas des Juifs.

                                        Lisez Marx, Lazare, Shahak, Shlomo Sand et George Steiner, tous superbement ignorés (voire... détestés) par vos leaders médiatiques qui ne supportent plus la moindre rectitude morale et les leçons d’humanité s’y afférant et qui sont allés rechercher dans le caniveau de l’Histoire l’étoile jaune que la République leur avait ôtée au lendemain de la Seconde guerre mondiale, car sans cette étoile (« Je suis juif donc innocent tout comme Dreyfus ») tous se révèlent être moralement condamnables : racisme, complotisme (le complot musulman) communautarisme totalitaire et agressif, chantage et manipulation ; tous entièrement dédiés à un Etat étranger : Israël dont il n’y a, là encore sur un plan moral, plus rien à sauver depuis 1967.

                                        Il n’y aura pas une deuxième Révolution française. Vous êtes maintenant seuls entre leurs serres à tous ; chacun d’entre vous devra se libérer par ses propres moyens... force mentale et intellectuelle, force morale aussi. Vous pouvez compter sur nous : on sera à vos côtés.

                                        Bon courage aux volontaires.

                                        • simazou 5 février 15:08

                                          @uleskiserge

                                          Pourquoi parler avec élégance lorsque l’on a en face de soi des hypocrites ? :


                                          L’Islamo-gauchiste dhimmi lécheur de babouches, accourt pour défendre l’Islam et accabler Israël et les Juifs. 


                                          On ne vous voit sur ce site que lorsqu’il y a la matière qui vous est chère, la haine des Juifs et d’Israël. Tout ce que vous avez écrit et ce que vous écrirez dans le futur ne sont que vomi sur vomi qui ne vous rapporte rien d’autre qu’une certaine forme de gloire éphémère auprès de ceux que vous défendez. votre conscience brille par son manque de conscience, le besoin d’être reconnu est la source de votre insécurité identitaire chronique.


                                          Vous êtes atteint de la dépression qui est une pathologie de la grandeur. C’est une attitude de fanatiques bornés, qui ne peuvent imaginer que quelqu’un puisse être plus raisonnable ou plus intelligent qu’eux-mêmes. 


                                           

                                          L’Islam tue, massacre, viole, harcèle, menace et détruit et vous accusez les Juifs, vous êtes une menace pour la France et vous le savez mieux que moi.

                                          « Tout ce qu’on peut dire de faux sur les Juifs l’a été ou le sera un jour » (Le principe de Goldberg)


                                        • uleskiserge uleskiserge 5 février 17:37

                                          @simazou

                                          Bien qu’il semble que j’aie visé juste, il est évident que mon commentaire ne vous concerne pas. 

                                          Bon ghetto à vous. 


                                        • uleskiserge uleskiserge 5 février 18:31

                                          @simazou

                                          Sinon, va déposer une commentaire intelligent sur le billet consacré à Steiner... que tu n’as sans doute jamais lu.... tu ne connais même pas ta propre culture... tout ce que tu sembles savoir c’est ceci : « Zemmour et BHL et Israël c’est bien ! les Arabes, Musulmans, les Palestiniens et ceux qui les défendent... c’est caca ! ».......... ça va pas le faire....


                                        • njama njama 5 février 14:56

                                          Le point commun entre l’antisémitisme, l’historique, l’authentique, celui du XIX° siècle qui doit rester notre référence sémantique pour se comprendre, et l’anti-sionisme est uniquement de nature politique. L’influence d’une caste en quelque sorte...

                                          L’antisémitisme n’a rien à voir avec le judaïsme dont d’ailleurs tout le monde s’en fout complétement à l’heure actuelle hormis les intéressés qui ne sont même pas prosélytes.


                                          • Jonas 5 février 15:19

                                            Juste une question au modérateur : Est-ce que’AgoraVox est devenue un « club pour les arabo-musulman seulement ? J’ai été censuré par quatre fois ( 4 ) pour avoir dit la vérité sur l’islam.

                                            Les musulmans , sont plus sensibles a la critique de leur religion , qu’a la vie et à la souffrance de leurs  » coreligionnaires« . 

                                            1) Le syndicat des pays Arabes »Ligue arabe« se réunit en quelques jours , pour le peuple inventé »Palestinien " pour lui apporter son soutien.Le même scénario depuis plus de 70 ans, avec un résultat égal à la racine carrée de zéro. 

                                            Mais ,ce syndicat des dictatures Arabes ne se réuni pas , pour trouver une solution ,en Syrie-Libye, Irak Somalie, Yemen etc .

                                            2) L’organisation de la coopération Islamique( OCI) au nombre de 57, se sont rassemble , plus rapidement que leur ombre , pour soutenir le soi-disant peuple. Mais Rien , Absolument Rien , pour les Rohingia chassé , par la Birmanie , Rien pour les musulmans de l’Inde , qui manifestent contre la nouvelle loi de nationalité. Rien sur le Cachemire. 

                                            D’ailleurs la vérité sur l’islam est faite par les musulmans eux-mêmes au quotidien. Toute personne honnête ,parcourant les actualités, du Proche et Moyen-Orient , peut constater que ces pays sont en guerre les uns contre les autres. Sans parler de la haine inextinguible entre les chiites et les sunnites. Donc, je ne vois pas pourquoi, je suis censuré . Est-ce que, ce que je dis est faux ou inventé dans ce cas , que ceux des Arabo-musulmans , de ce site et ils sont nombreux , aient le courage de m’apporter la contradiction. 

                                            J’ai toujours dis qu’un arabo-musulman, ne sait jamais ce qu’il dit et ce qu’il dit , il ne le pense pas. 





                                            • Jonas 5 février 15:47

                                              A l’auteur, 

                                              L’antisémitisme actuel en Occident est musulman , il vient du Coran. Cet antisémitisme a fait fuir , presque tous les juifs des pays Arabo-musulmans. 

                                              Et une fois les arabo-musulmans , sans juifs et bientôt sans chrétiens seuls , ne trouvant plus de bouc émissaire, se massacrent entre eux. 

                                              Et où viennent-ils se réfugiés les Arabo-musulmans ? Là où il y a des juifs et des chrétiens. Ils le font sans honte , sans honneur et sans fierté . C’est d’ailleurs pour cela qu’ils font beaucoup de bruits. 

                                              Pourquoi , ces arabo-musulmans , ne vont -ils pas vivre dans les pays musulmans , entre coreligionnaires ? Le Muezzin, le Halal , le voile, la burqa , les temps rythmé par le Coran, pas d’alcool , sauf en cachette , la haine de la femme , tout en étant malade du sexe, etc 

                                              C’est la contradiction de l’arabo-musulman. Il est pour l’indépendance , mais regrette le temps de la colonisation et vient bénéficier des avantages sociaux inexistants dans son pays, chez le colonisateur . Il est contre les mécréants , mais au péril de sa vie , choisi de vivre chez les mécréants.

                                              Il est contre les interventions étrangères dans les pays arabo-musulmans , mais il est incapable de régler les conflits entre arabo-musulmans .

                                              Les pays arabo-musulmans a part le pétrole , qui passe un mauvais moment , la violence et l’immigration qu’apportent-ils à l’humanité ? 


                                              • cétacose2 5 février 17:46

                                                @Jonas
                                                 Bonsoir ! vous avez entièrement raison mais vos réflexions devraient s’appliquer aussi aux juifs car eux aussi sont tout autant « exaspérants »....


                                              • Jonas 6 février 09:57

                                                @cétacose2

                                                Être , juif n’est pas un certificat de vertu. Bien sûr qu’il y a des exaspérants .
                                                Mais , car il y a un mais, dans le monde , il existe plusieurs religions , Judaïsme-Christianisme (-catholique-protestant-orthodoxe-etc) confucianisme-Bouddhisme Hindouisme Sikhisme—Shintoïsme etc la seule qui fait les « unes »des journaux par sa violence et son archaïsme est l’islam. 

                                                Toutes les religions ont en leur sein des fanatiques ,mais les fanatiques de ces religions restent chez eux , contrairement a cette religion qui non seulement est en  violence , conflits et en guerres permanents chez elle, , mais répand cette violence, cette guerre et ces conflits même dans les pays qui ont ouvert leurs portes pour les hébergés et leur sauver la vie. comme en Occident. Il est inutile de citer les nombreux attentats , égorgements , massacrent , utilisations de voiture bélier pour tuer des innocents , comme de découper en deux un prêtre dans sa maison de prières. De poignarder des passants. Décimer toute une rédaction etc. 

                                                De toutes les religions dans le monde , l’islam est la seule à se livrer à une telle violence . Et je ne parle même pas des pays arabio-musulmans et musulmans non arabes. en conflits . Regardez simplement ce qui se passe en Syrie , où la Turquie a envahi une partie du nord-ouest de ce pays , bombarde les syriens qui a leur tour bombardent les turcs. La Libye ou deux dictateurs cherchent à prendre le pouvoir sans tenir compte des victimes. 

                                                La guerre du Yemen , elle, ne fait plus parler d’elle, pourtan , elle fait des victimes chaque jour. Un avion vient d’être affrété par l’ONU , pour faire sortir des enfants de ce pays afin de les soigner. Ce ne sont pas ls 57 pays musulmans , qui sont capables de le faire mais l’ONU, c-à-d les pays occidentaux. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Delphus

Delphus
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès