• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jusqu’où ira le culte de la laïcité ?

Jusqu’où ira le culte de la laïcité ?

La laïcité est une spécificité française : "principe de séparation de la société civile et de la société religieuse et d'impartialité de l'État à l'égard des confessions religieuses", la laïcité repose sur la liberté de conscience, l'égalité de tous devant la loi quelles que soient les croyances ou les convictions de chacun.

La laïcité est un bon moyen d'assurer la coexistence pacifique des religions, c'est certain... elle maintient une neutralité de l'Etat.

Mais la laïcité ne doit pas devenir elle-même un culte, un dogme au point d'interdire à de jeunes élèves la projection d'un film sous prétexte qu'on y parle de Jésus.

Ainsi, apparemment mal renseignées sur le sujet d'un film qui raconte la Nativité, des enseignantes ont suspendu la séance à laquelle assistaient leurs élèves, à Langon, en Gironde.

Selon ces enseignantes, ce film d'animation américain n'était pas en accord avec le principe républicain de laïcité à l'école...

Le titre "L'étoile de Noël" était pourtant suffisamment explicite...

Dans tous les cas, la suspension de la séance paraît aller dans le sens d'une radicalité dangereuse.

On ne doit pas sombrer dans une forme d'intégrisme laïque : la culture religieuse ne devrait pas être un problème.

Notre civilisation n'est-elle pas fondée sur cette culture chrétienne ? En témoignent de nombreuses oeuvres architecturales, picturales, la musique sacrée.

Et il faudrait renoncer à cette culture ?

C'est absurde...

De la même façon, on ne devrait pas s'offusquer de voir des crèches installées dans des lieux publics : ce sont là des symboles de paix, de fraternité et d'unité.

La plupart des musulmans ne sont pas eux-mêmes choqués par ces crèches.

Symbole de tolérance, d'amour, d'espoir : c'est bien là tout ce que représente une crèche...

Ces mots sont-ils devenus obscènes ? Ces symboles n'ont-ils plus de sens ?

Assez de terrorisme autour du principe de laïcité !

Il est des valeurs essentielles qu'il convient de préserver !

Il convient aussi de ne pas renier notre culture, de l'expliquer, d'en montrer la richesse et la diversité.

Oui, notre culture est empreinte de 2000 ans de christianisme : faut-il en avoir honte ?

Faudrait-il renoncer à la musique religieuse, occulter l'art sacré, cacher les églises ?

Tout cela n'a plus de sens si la laïcité invite à censurer tout ce qui constitue notre culture.

On peut alors parler d'un véritable extrémisme qui ne correspond plus du tout à la définition de la laïcité.

Comment pourrait-on renier les valeurs véhiculées par la tradition chrétienne qui nous ont été transmises par nos aïeux, des valeurs spirituelles, morales, culturelles ?

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/12/jusqu-ou-ira-le-culte-de-la-laicite.html

Documents joints à cet article

Jusqu'où ira le culte de la laïcité ?

Moyenne des avis sur cet article :  2.16/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

200 réactions à cet article    


  • Diogène diogène 27 décembre 2017 11:12

     

    C’est cela, oui : une laïcité dogmatique, en quelque sorte, comme une obscure clarté un illustre inconnu ou un silence assourdissant. Mais attention, le véritable sens du mot « oxymore » n’est pas « opposition » comme on le croit trop souvent, mais « fin et… sot », c’est-à-dire subtile avec une apparence niaise, ou encore « jouer au c.n ».

     

    Chez les gens de talent ce genre de paradoxe est producteur de sens, comme le « soleil noir de la mélancolie » de Baudelaire. Est-ce bien le cas ici ?


    • rosemar rosemar 27 décembre 2017 11:39

      @diogène

      La laïcité est une belle invention française mais quand elle fait dans l’excès et dans un rigorisme étroit, elle risque de perdre son sens et c’est dommage...

    • Diogène diogène 27 décembre 2017 11:45

      @rosemar

      vouloir imposer les rituels de la religion catholique, l’idéologie dominante de l’ancien régime, au non de la tolérance et contre la laïcité est tout simplement une imposture intellectuelle comme les jésuites sont accoutumés à le faire.

    • rosemar rosemar 27 décembre 2017 11:57

      @diogène


      Renoncer à des traditions bien installées, est-ce bien normal ?
      La laïcité est elle même issue de nos racines chrétiennes : amour, tolérance, unité, fraternité, ce sont les valeurs originelles de la religion chrétienne, même si, c’est vrai, elles ont été dévoyées....

    • Robert Lavigue Robert Lavigue 27 décembre 2017 12:07

      @rosemar

      La laïcité est elle même issue de nos racines chrétiennes

      Sérieux ?


    • Diogène diogène 27 décembre 2017 12:17

      @Robert Lavigue

      ... c’est à ça qu’on les reconnait !

    • rosemar rosemar 27 décembre 2017 12:22

      @Robert Lavigue

      Vous avez un argument sérieux à m’opposer ??

    • rosemar rosemar 27 décembre 2017 12:28

      @diogène

      Un article à lire sur le sujet :



    • Clocel Clocel 27 décembre 2017 12:28

      @Robert Lavigue

      Ne jamais perdre de vue que le credo à Rosemar, c’est l’onanisme épistolaire ! smiley



    • Diogène diogène 27 décembre 2017 12:46

      @rosemar

      Le crime d’Onan n’est pas tant la pratique de la contraception que le non-respect de la loi du lévirat en refusant de donner une descendance à la femme de son frère ! Je comprends que vous considériez comme une insulte le fait d’être assimilée à un tel muffle !


    • Clocel Clocel 27 décembre 2017 12:51

      @rosemar

      Si je voulais vous insulter ma bonne Rosemar, je n’emploierais pas de périphrase.

      Votre rigidité dogmatique m’étonne, et votre propension à vous fondre dans la doxa me trouble eu égard votre profession...


    • rosemar rosemar 27 décembre 2017 12:55

      @Clocel

      Comme si la périphrase excluait l’insulte !

    • covadonga*722 covadonga*722 27 décembre 2017 13:09

      @Clocel
      « votre propension à vous fondre dans la doxa me trouble eu égard votre profession... »


      yep , ben non c’est tout a fait raccord avec sa profession , la bien endogame EN
      ne se contentant pas de se fondre dans la doxa mais l’articulant et la diffusant 


    • Clocel Clocel 27 décembre 2017 13:17

      @covadonga*722

      Douteriez-vous de nos hussards noirs ?

      Les troupes à ce on Jules, merde ! smiley

      Le fait est, l’EN est un rouage majeur de la machine à aliéner...


    • Clocel Clocel 27 décembre 2017 13:18

      @Clocel
      Lire « bon Jules », sorry...


    • Sparker Sparker 27 décembre 2017 13:19

      @rosemar

      Laïcité issue de nos racines chrétiennes ??
      Vous auriez dit l’humanisme, ça aurait pu se discuter.
      La laïcité c’est d’abord de dire que la société républicaine est athée et que si certains veulent entretenir un culte le fasse dans l’intimité et à leur frais.
      Il est indéniable que les religions ont influencées nos modes de vie, comment aurait-il pu en être autrement mais l’évolution de nos sociétés préfère les tenir à l’écart.
      Le problème est que les religions du livre sont des religions conquérantes et donc avide de pouvoirs terrestres pour mieux imposer les pouvoirs celestes d’où une certaine tension (! !!) dans le monde.
      Que soit racontée la naissance la vie la mort d’une religion au sens historique cela ne pose pas de problèmes (ce que j’ai fait pour mes enfants, sans parti pris et dans les limites de mes connaissances).
      Après si on leur passe des films prosélytes et propagandistes, et ben ça va pas être possible, normal que ça bloque.
      Les religions ne sont pas que vos petites traditions qui font chaud à votre coeur et vous semble innocentes, traditions qui elles aussi passe avec le temps, heureusement.


    • rosemar rosemar 27 décembre 2017 13:32

      @Sparker




    • Sparker Sparker 27 décembre 2017 16:31

      @rosemar

      Merci pour le lien, oui c’est a peu près dis de la même manière.
      Bon voir la laïcité dans le phénomène chrétien car il ne « juridictionne » pas selon Jesus (moui !!) mais bon l’église catholique à bien construit une doctrine sociale sensée régler les comportements selon ses préceptes religieux il me semble (il y a les commandements aussi).
      Je l’aurai plutôt vue défendue par des philosophes et s’en trouvant affirmée comme un principe a partir des lumières ou à peu près.
      Mais bon, l’interessant est qu’elle s’applique, l’humain est tellement manipulable.


    • mursili mursili 27 décembre 2017 16:41

      @diogène

      Oui, enfin, la France a une histoire qui ne commence pas en 1789, et la civilisation française est profondément imprégnée de valeurs chrétiennes, que cela vous plaise ou non. Va-t-il bientôt falloir raser Notre-Dame de Paris, cet odieux monument de l’obscurantisme catholique ?

      Rosemar a raison, le comportement de ces enseignantes témoigne de la stupidité navrante de l’intégrisme laïciste.

      Au passage, rendons à César ce qui lui appartient (tiens, un précepte évangélique...) « le soleil noir de la mélancolie » est de Gérard de Nerval (El Desdichado)


    • Jonas 27 décembre 2017 18:05

      @diogène "vouloir imposer les rituels de la religion catholique, l’idéologie dominante de l’ancien régime, au non de la tolérance et contre la laïcité est tout simplement une imposture intellectuelle« 

      Qu’est-ce qui a été imposé ? L’état français a été construit intégralement pendant plusieurs siècles par des rois très chrétiens catholiques (Clovis, Charles Martel, Charlemagne, Philippe Auguste, Saint Louis, Philippe le Bel, Charles VII, Louis XI, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI...), en rassemblant patiemment et méticuleusement les provinces, les régions et en luttant contre les hérésies destructrices de l’unité de la nation (catharisme, protestantisme, invasions islamiques, etc...).
      Toutes les institutions françaises, hôpitaux, associations caritatives, écoles, universités, tribunaux, cathédrales,... que vous connaissez aujourd’hui ont été pensés, structurés et édifiés sous la France catholique.
      La république maçonnique, qui elle s’est imposée par la force, n’a fait que piller et dilapider cet héritage millénaire à partir de 1789.

      Le calendrier de tous les pays européens est basé sur la naissance du Christ.
      Chaque jour, on fête un saint de l’Église catholique.
      Le dimanche est jour de repos pour tous, jour du Seigneur.
      Toutes les Églises font sonner leur cloches chaque heure qui passe.
      Les fêtes traditionnelles sont de tradition chrétienne (Noël, Pâques, Ascension, Assomption, Épiphanie, Toussaint, Carême, Pentecôte,...).
      Noël est fêtée depuis 15 siècles.
      Avant que le terrorisme islamique n’interdise toute représentation du Christ sur la voie publique, des crèches géantes étaient organisées à Noël, et ça ne gênait personne.
      http://immobilier.lefigaro.fr/article/il-y-a-56-ans-la-plus-grande-creche-du-monde-s-installait-a-paris_052aba5a-c3b0-11e6-a909-05ab8ac13ad0/

      Pourquoi croyez-vous qu’il y ait une croix catholique au sommet de l’université de la Sorbonne, et sur le dôme du Panthéon ?

      S’il n’y avait pas d’Église catholique, il n’y aurait jamais eu de France, »fille aînée de l’Église".
      Je ne vois donc pas pourquoi les crèches de Noël poseraient problème, elles sont un héritage de la culture et de l’identité française depuis plus d’un millier d’années.


    • Pascal L 27 décembre 2017 18:14

      @diogène

      Qui parle de rituels ? Ceux n’ont pas lieux dans les cinémas, autant que je sache. Faut-il exclure de la culture mondiale les œuvres de Bach comme l’oratorio de Noël ou les passions ? Le texte qui accompagne ces œuvres est indéniablement biblique. Pensez-vous que votre intégrité intellectuelle est compromise par l’audition de ces œuvres ? Avez-vous perdu tout esprit critique au point de refuser de vous laisser imprégner par une telle œuvre ? Avez-vous peur du risque de vous convertir au christianisme en vous laissant toucher au cœur ?
      Le fait de faire référence à l’ancien régime ne signifie-t-il pas dans votre esprit qu’il n’en n’est plus ainsi aujourd’hui ? A moins que vous pensez que les deux milliards de Chrétiens sur terre ont l’esprit bloqué à cette époque ? incapable de choisir autre chose malgré la liberté dont ils disposent ?

    • Jonas 27 décembre 2017 18:27

      @Robert Lavigue « La laïcité est elle même issue de nos racines chrétiennes. Sérieux ? »

      La laïcité (origine laïc) est à la base un concept religieux issu de la religion catholique, la séparation du temporel et du spirituel.


    • mmbbb 27 décembre 2017 18:53

      @rosemar la laicité est la séparation du regulier et du séculier, c ’est ce que m enseignait mon prof d histoire lorsque l EN avait encore des profs valables Mais déjà nous avions certains enseignants moyens C’est ce type de question que nous avions en interro je l ai eu Vous devriez tout de même feuilleter l essai de Michel Winock, Ce fut un âpre combat qui abouti a la loi de 1905 la separation de l Eglise et de l etat donc du seculier et du regulier CQFD


    • mmbbb 27 décembre 2017 19:01

      @Jonas parlez en à Philippe le Bel !


    • jeanmi 27 décembre 2017 19:20

      @diogène 

      Je suis entierement d’ac avec vous

    • mmbbb 27 décembre 2017 19:29

      @Clocel mais que Dieu ne la tue pas, ce serait un grand dommage


    • Djam Djam 27 décembre 2017 20:30

      @diogène
      Ahhhhh si les français n’avaient pas leur sacro sainte Laïcité, que deviendraient-ils donc ?
      Si vous aviez vraiment étudié la théologie chrétienne, vous ne pourriez parler d’imposture. Soit vous avez compris le véritable message du Christ, dont on se fiche de savoir s’il exista ou pas, soit vous êtes là d’une parfaite mauvaise foi (sans jeu de mot !)

      Le message chrétien est fait d’amour du prochain, de pardon, de vie frugale, de partage et d’un minimum d’humilité. Ce n’est pas le cas des autres monothéistes qui parlent soit de guerre, de mécréants, de peuple élu, de peuple devant dominer les autres etc...

      Et vraisemblablement vous n’avez aucune idée de ce qu’est concrètement l’éducation jésuite. Quand vous aurez travaillé, on pourra débattre.


    • sirocco sirocco 27 décembre 2017 22:45

      @Djam

      C’est quand même incroyable que pas un commentaire n’évoque l’existence de la LOI  !

       
      Durant des siècles, des rois de droit divin se sont succédés sur le trône de France et assurément ils ont fait l’histoire du pays. Mais à la fin du XVIIIème siècle, la monarchie a été renversée et une constitution a été élaborée. Qui parmi les commentateurs de cet article viendrait contester que les choses ont changé et que les dirigeants français sont maintenant issus d’élections ?

       
      L’histoire de la France a certes été imprégnée de chrétienté durant des siècles mais là aussi les choses ont changé. L’Eglise ne torture plus et ne brûle plus les hérétiques. En 1905 une loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat a été adoptée. Et une loi, ça se respecte dans toutes ses dispositions. Il est donc normal que les juges la fassent respecter. Maintenant les nostalgiques inconsolables peuvent toujours aller vivre dans une théocratie. Ou en Alsace-Lorraine. 


    • Christian Labrune Christian Labrune 27 décembre 2017 23:23

      @rosemar
      Je trouve que vous exagérez un peu : les excès dont vous parlez ne concernent que le christianisme. Les autres religions ne sont pour ainsi dire jamais inquiétées. Les imams salafistes peuvent bien salafiser autant qu’ils le voudront, personne ne songerait, Dieu merci, à leur chercher des poux dans la tête.

      Je trouve qu’il est parfaitement légitime de surveiller plus attentivement tout ce qui concerne le christianisme : on ne peut quand même pas oublier ce que durant trois ans les chrétiens d’Orient, particulièrement ceux de rite syriaque, auront fait subir aux fidèles des autres religions, particulièrement aux Yézidis qu’ils se proposaient de massacrer jusqu’au dernier.

      Et vous paraissez avoir oublié déjà Charlie Hebdo, le Bataclan et de si nombreux massacres commis au nom de Jésus-Christ en France (250 morts sans compter les estropiés !). Cette répétition de la Saint-Barthélémy de 1592 aura été une véritable abomination. N’oubliez pas non plus les discours incendiaires de l’évêque de Rome appelant encore aujourd’hui à la croisade et à l’extermination de tous ceux qui ne voudraient pas se convertir à la religion de Jésus-Christ.

      Le christianisme est une religion vraiment cruelle et fanatique. Il convient de l’éradiquer. Cela fera de la place dans les églises enfin transformées en mosquées, selon le voeu de Boubakeur, pour la seule religion de paix et d’amour que je connaisse et qui est l’islam.

      Allah akbar !


    • Christian Labrune Christian Labrune 27 décembre 2017 23:25

      ERRATUM
      Saint-Barthélémy de 1572 et non pas 92  !!! Excuses.


    • philippe baron-abrioux 28 décembre 2017 08:50

      @Djam

       Bonjour ,

      « Et vraisemblablement vous n’avez aucune idée de ce qu’est concrètement l’éducation jésuite. »

       je trouve toujours assez savoureux de lire certains propos sur les Jésuites et leur pratique de l’enseignement .
       
       je ne suis vraiment pas sûr que ceux qui leur vouent un telle haine (que l’on retrouve sur ce site ) aient jamais passé une seule journée à échanger avec un Jésuite .

       je suis un de ces « fils de Jèses » qui a passé douze ans en jèsuitière ,dont cinq en pensionnat complet .

       j’ y étais avec des camarades de toutes religions , bouddhistes , protestants , musulmans ,catholiques et certains n’ayant aucune religion de rattachement .

       j’ai eu comme enseignants des Jésuites mais aussi des maronites , et parmi les « laïcs » , une jeune femme professeur d’allemand , qui n’hésitait pas , en discussion d’après cours , à faire état de son appartenance au P.C .

       peut être reproche t on aux Jésuites des expériences conduites sur un temps long de pratique comme l’auto discipline que j’ai vécue pendant trois ans : cette pratique était mise en place dès la classe de seconde et jusqu’à la terminale , les futurs bacheliers jouant le rôle de « tuteurs » pour les plus jeunes qui n’hésitaient pas à les solliciter ; plutôt novateur ?

       comme beaucoup de mes camarades , je m’estime privilégié et c’est toujours avec plaisir que nous nous retrouvons chaque année pour la fête des Anciens organisée par notre association qui n’a que ...167 ans .

       ceci n’est pas une quelconque« défense des Jésuites » ;ils n’en ont pas besoin , ils ont fait leur preuve , ici en France et à travers le monde , n’en déplaise à leurs détracteurs systématiques .

       bonne fin de journée !

       P.B.A .

       


    • Djam Djam 28 décembre 2017 09:37

      @sirocco
      La LOI ? Mais qui décrètent les « bonnes lois » à votre avis ? Ceux qui y trouvent leur compte bien entendu, comme toujours. Les lois des hommes sont toujours élaborées par une minorité qui entend tout simplement imposer son mode de pensée (idéologie) à la majorité. Voyez le TAFTA puis le CETA et le droit privé américain qui, partout, remporte les batailles parce que CE droit est appliqué contre les droits nationaux. Ça, c’est déjà pour vous rafraîchir l’esprit concernant les supposées vertus de la LOI des hommes.

      C’est précisément parce que les révolutionnaires (en réalité, ultra minoritaires comme le sont ceux aujourd’hui qui financent les fameux « révolutions de couleurs ») ont séparé la religion de l’état que nos sociétés partent en déliquescence. Je l’ai écrit ailleurs : on ne bâtit rien de pérenne ni de grand sans un « outil » de transcendance commun.

      Je ne suis ni nostalgique ni inconsolable, je constate partout depuis l’avènement d’internet que les milliers de commentaires sont à 99 % des expressions de personnes toujours en guerre, avec eux-même et contre le reste du monde. Quasiment plus une seule expression d’amour, de partage assumé, de générosité, de tolérance.... rien que de la haine, de la violence, des procès d’intention à tous les étages.... En effet, elle fait des « miracles » la laïcité...


    • rosemar rosemar 28 décembre 2017 10:02

      @Christian Labrune

      Attention ! Votre commentaire risque d’être pris au premier degré : gare à la censure !
      Cela s’est déjà produit...

    • Christian Labrune Christian Labrune 28 décembre 2017 10:03

      @Sparker
      Dieu merci, je suis athée, et je me soucie fort peu de défendre les religions. Mais sans avoir bien en tête le propos de Rosemar que j’ai lu hier soir, si elle dit en substance que « la laïcité est issue de nos racines chrétiennes », elle a parfaitement raison.

      L’historicité de Jésus n’est pas très bien établie, mais ce qui compte, c’est ce qu’on lui a fait dire dans les Evangiles, en particulier en réponse aux pharisiens qui essayaient de le mettre en difficulté en lui demandant s’il fallait payer l’impôt aux Romains : « Rendez à César ce qui est dû à César et à Dieu ce qui est à Dieu ».(Marc, XII, 13-17 ; Matthieu, XXII,21 ; Luc, XX, 25)

      Par ailleurs, il faut prendre en compte aussi la tradition du gallicanisme, très fortement réaffirmée par Louis XIV et très bien théorisée par Bossuet, laquelle tradition remonte à la Pragmatique sanction de Bourges édictée en 1438 par Charles VII.

      Les papes ont toujours eu tendance à vouloir dicter leur volonté aux princes, et tout le monde connaît l’histoire de l’empereur Henri IV d’Allemagne qui avait dû se rendre à Canossa en 1077, et s’humilier pour obtenir le pardon du pape.

      Le gallicanisme (voyez l’article Wikipedia) pose que le pouvoir du pape est purement spirituel et ne doit pas interférer avec la liberté politique des princes d’agir comme bon leur semble dans le domaine du temporel, et même dans celui de l’organisation administrative des Eglises, partout dans les régions soumises à leur autorité.


    • Djam Djam 28 décembre 2017 10:09

      @philippe baron-abrioux
      Merci cher ami pour ce rappel utile et pertinent dans les controverses en cours sur le thème « laïcité » qui, vous l’aurez vérifié, enflamme les claviers !


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 28 décembre 2017 10:17

      @Djam

      Vous dites : »on ne bâtit rien de pérenne ni de grand sans un « outil » de transcendance commun«  

      D’une certaine manière Sartre reconnaissait, à la fin de sa vie, qu’on ne « bâtit rien » non plus « de pérenne et de grand » sans une idée suffisamment claire et précise de la société que l’on cherche à mettre en place.

      Sans adopter pour autant »l’outil" religieux, il reconnaissait que les révolutionaires, parmi lesquels il se situait, souffraient d’un manque comparativement aux croyants juifs, qui eux, étaient capables d’attendre « le messie » pendant des milliers d’années.


    • Christian Labrune Christian Labrune 28 décembre 2017 11:16

      Attention ! Votre commentaire risque d’être pris au premier degré : gare à la censure !
      ...................................................................... ............
      @rosemar
      Quand les encyclopédistes voulaient s’en prendre au christianisme, ils tonnaient contre l’islam en tant que religion révélée. Il n’y avait pas de musulmans en France pour protester. Ceux qui entendaient l’ironie voyaient bien qu’à travers l’islam on visait le christianisme, mais les censeurs étaient un peu coincés - Je pense en particulier à l’article Christianisme de l’Encyclopédie.

      Aujourd’hui, les choses ont bien changé. C’est l’islam qui a désormais pignon sur rue et prétend exercer sa censure. On peut sans difficulté, à l’imitation des petits soldats du Califat, piétiner le christianisme et traîner les chrétiens dans la boue, leur masochisme ira jusqu’à s’en enchanter. C’est déplorable, mais c’est comme ça.

      Je n’ai donc fait ici que renverser la méthode critique des encyclopédistes. Les chrétiens quasi morts ne diront rien et il faudra encore des siècles avant que les musulmans entendent quelque chose à l’ironie. Je peux donc dormir sur mes trois oreilles !


    • vesjem vesjem 28 décembre 2017 11:39

      @diogène
      T’offusques-tu des rituels musulmans , juifs ou bouddhistes ? (dans leurs propres pays) ?
      Mets un peu d’huile (sainte, bien sûr) dans tes certitudes légèrement laïcardes
      Souhaites-tu, comme le suggère ironiquement « rosemar », supprimer de notre culture tout ce qui touche au sacré (musique, sculptures, peintures etc...) et instaurer un environnement culturel laïc inspiré sournoisement de franc-maConnerie ? (pour le plus grand profit de l’oligar-chie de merde satanique)
      Je connais de parfaits imbéciles laïcs et franmacs qui refusent d’entrer dans une église ; fais-tu partie de ceux-là ?


    • capobianco 28 décembre 2017 11:49

      @rosemar
      « Renoncer à des traditions bien installées, est-ce bien normal ? »

      La laïcité ne vous demande pas de renoncer à vos traditions mais de ne pas, ou plutôt de ne plus les imposer à tout le monde. Le prétexte de la crèche pour imposer vos « traditions » non merci. Le temps des « bonnes sœurs » dans les hôpitaux aussi est révolu ou le baptême quasi généralisé et sans doute d’autres encore, qui s’en plaint, vous peut-être ? 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès