• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Karachi : du nouveau tout chaud

Karachi : du nouveau tout chaud

Depuis l’article d’Olivier Bonnet il y a de nouvelles révélations par Libération, révélations qui, dans une démocratie propre, devraient faire un scandale en permanente croissance jusqu’à un procès des responsables, au plus haut sommet de l’Etat dans le cas de leur implication avérée. Révélations qui démontrent les curieux oublis ou retards de la justice française.

 Les faits avérés sont :
- vente de trois sous-marins au Pakistan
- implication formelle dans ces ventes de : François Léotard (ministre des armées), Nicolas Bazire (conseiller), Nicolas Sarkozy (ministre du budget et bras droit de Balladur lors des élections présidentielles de 1995) et Edouard Balladur (Premier Ministre et futur candidat aux élections présidentielles de1995)
- commissions versées
 
Ce qui est intéressant dans l’article de Libération ce sont les informations suivantes :
Entre l’été 2001 et début 2002, une tempête judiciaire secoue les arrangements financiers entre l’état-major de Karachi et la DCN. La Cour des comptes pakistanaise boucle des investigations sur des pactes de corruptions passés par des officiers pakistanais avec des responsables français pour obtenir la signature du contrat des sous-marins Agosta 90B. Le 30 janvier 2002, lors d’une audience devant la première chambre de Rawalpindi, l’amiral en chef de la marine, Mansur ul-Haq, plaide coupable pour avoir reçu des Français près de 7 millions de dollars en guise de remerciement. Le chef du service de renseignement de la marine pakistanaise écope de sept ans de prison, et un capitaine de trois ans de prison.
 
Ce premier point prouve sans aucune contestation l’existence de ces commissions. L’article ne donne le montant astronomique de 10 % (Deux semaines plus tôt, le 15 mai, ils [les juges Yves Jannier et Marc Trévidi] auditionnaient le directeur financier de la DCN, un ancien cadre de la direction du Trésor. Un pro des comptes qui a éclairé la répartition des 10,25 % de commissions prévues par le contrat, soit près de 100 millions de dollars. Un pactole distribué, parfois de manière occulte, vers divers intermédiaires politiques et militaires en France et au Pakistan. Certains fréquentables, d’autres un peu moins.). Cette information prouve aussi qu’au début 2002, peu avant les attentats, il y a du grabuge au Pakistan et que ce grabuge peut être une des causes de cet attentat. Il faut compléter cette information des commissions par une autre effarante : la vente à pertes de ces sous-marins. Et dans cette vente à pertes il faut souligner l’empressement de la réaliser avant les élections (blog du NouvelObs) : Une vente d’armes à perte
D’abord, le contrat a été conclu alors que les experts de la Direction des Constructions Navales (DCN) savaient qu’il allait coûter de la l’argent à la France.
Avant même la signature du contrat avec les pakistanais, deux notes internes de la DCN datée du 24 juin et 3 août 1994 estimaient qu’il allait se traduire par des pertes évaluées entre 47 et 99 millions d’euros.
Le contrat lésant les intérêts financiers français sera pourtant signé le 21 septembre 1994 par François Léotard, alors ministre de la défense et éminent balladurien
Une troisième note interne, datée de décembre 1994 faisait encore état d’une perte prévisionnelle de 88,88 millions d’euros.
Ces éléments sont parfaitement vérifiables. Ils sont issus d’un jugement de la Cour de discipline budgétaire et financière (CDBF), une émanation de la Cour des Comptes, daté du 28 octobre 2005.
A cette date, deux ans avant la fin du contrat qui s’est terminé en 2007, la Cour des Comptes évaluait, elle la perte à 76 millions d’euros.
Question 1 : pourquoi le gouvernement Balladur de l’époque s’est-il précipité pour vendre ces sous-marins au Pakistan alors que la vente allait se traduire par un gouffre financier ?
 
« Une volonté politique »
Poursuivi pour sa mauvaise utilisation des deniers publics, Henri Conze le délégué général à l’armement de l’époque, alors grand manitou de la production et de la vente d’armement en France et réputé très proche de Balladur a fait valoir ses arguments devant la CDBF.
Sa thèse ne manque pas de piquant.
Il a fait valoir que le contrat Agosta était «  la résultante d’une volonté politique exempte de toute considération de rentabilité ou de déficit ».
Traduction en clair : la vente des sous-marins au Pakistan, selon ses deux hauts responsables de l’armement, était une décision du gouvernement de l’époque, celui d’Edouard Balladur.
Dans son jugement du 5 décembre dernier, la CDBF n’a pas retenu cet argument.
Elle a estimé qu’il n’avait pas répercuté à temps et par écrit au ministre de la Défense, leurs estimations financières déficitaires.
Elle l’a donc condamné, en même temps que le patron de la DCN de l’époque, Jacques Grossi, à 2 000 euros d’amende.
Cette information de vente à perte est primordiale. D’abord elle démontre que le pouvoir savait que cette vente serait à perte avant même la signature des contrats. En effet le contrat est signé le 21 septembre 1994, alors que deux notes les 24 juin et 3 août 1994 estimaient qu’il allait se traduire par des pertes évaluées entre 47 et 99 millions d’euros. Elle démontre une volonté politique manifeste à l’encontre des intérêts français. C’est donc le budget français, avec l’aval de Balladur, Léotard et Sarkozy, qui a financé pour 80 millions d’euros un projet à perte qui n’apportait de plus rien à la France. Cela implique de facto que ce n’est plus le Pakistan qui fiance les commissions mais la France. Cela implique qu’en cas de rétrocommissions pour financer la campagne d’Edouard Balladur c’est encore la France dont on détourne les fonds pour un candidat alors Premier Ministre et comme la sortie de ces fonds dépend du ministère du Budget cela implique directement Nicolas Sarkozy, bras droit, de plus, de Balladur lors de cette campagne électorale. Cela sent très fort le Roussi. Cette information enfin éclaire d’un jour nouveau la précipitation de cette vente. Personne de sensé ne va se précipiter pour vendre à pertes. En premier lieu, personne ne vend à perte. Mais si l’on rapproche la date de la signature et celle de la campagne électorale, plus si l’on conjugue le tout avec la supposition de financement par rétrocommissions de la campagne on trouve une nouvelle logique, logique solide et éclairante.
 
- C’est le juge Bruguière qui s’occupe de cette affaire, juge futur candidat UMP (est-ce une coïncidence ?). Cette piste de règlement compte date de 2002 : Ainsi, le 2 septembre 2002, Philippe Japiot, patron de la branche internationale du groupe, écrit au juge Jean-Louis Bruguière pour que sa société se constitue partie civile. Argument avancé dans ce courrier de trois pages : « C’est à raison de l’exécution de ce contrat que les onze ingénieurs et techniciens ont été assassinés [dans l’explosion du bus, ndlr] dans des conditions particulièrement odieuses et que douze de leurs collègues ont été gravement blessés dans l’exercice de leur mission. » Et d’affirmer que la DCN « se trouvait directement visée par les faits de terrorisme ». Philippe Japiot termine sa lettre en soutenant : « C’est parce que DCN-International a conclu et mené à bien le contrat du 21 septembre 1994 que des personnels ont été pris pour cible. » A la lecture de cette correspondance, personne ne semble croire à l’hypothèse d’un attentat aveugle chez les responsables militaires français (la DCN, dont les avocats ont accès au dossier, est à cette époque une émanation directe du ministère français de la Défense, alors sous la tutelle de Michèle Alliot-Marie).
 
Mieux, pour que le magistrat instructeur suive ce raisonnement, Philippe Japiot lui transmet un exemplaire - certes tronqué - du fameux contrat du 21 septembre 1994. Sur les 162 pages de cet accord, Jean-Louis Bruguière n’en reçoit que sept. Celles-ci comportent un sommaire général du contrat, où apparaît l’existence d’une clause numéro 47 consacrée aux paiements de commissions, précédée d’une clause secrète frappée du numéro 46. Jamais le juge d’instruction ne demandera une copie intégrale du contrat.
 
Cette piste n’a pas prospéré. Pourtant des éléments du dossier, éléments qui aujourd’hui relancent l’enquête, pouvaient confirmer la piste du différend en infirmant celle d’Al Quaida : Pourtant, les premières investigations effectuées à Karachi auraient pu orienter le magistrat. Dès le 11 mai 2002, le procureur Michel Debacq, en charge du pôle antiterroriste de Paris, installe ses quartiers au consulat de France de Karachi pour mener l’enquête en accord avec les autorités civiles pakistanaises. Il reçoit la visite de Randall Bennett, responsable du service de sécurité diplomatique de l’ambassade des Etats-Unis. Cet enquêteur américain dirige alors depuis quatre mois une cellule d’investigation travaillant en étroite collaboration avec la police pakistanaise pour tenter de retrouver les assassins du journaliste Daniel Pearl. Il répercute à Michel Debacq les confidences que ses équipiers ont recueilli auprès de leurs collègues pakistanais. Selon eux, l’attentat ne serait pas imputable à Al-Qaeda et ne serait pas lié aux tensions entre des groupes islamistes et des puissances occidentales. Le mobile serait à rechercher dans la coopération bilatérale pour la vente et la construction des sous-marins.
 
Un courriel émanant d’un adjoint de Bennett, versé au dossier, confirme que dès le 9 mai les policiers locaux privilégient cette analyse. À l’exception de ce courriel, tous les procès-verbaux provenant de ce transport judiciaire à Karachi seront annulés en 2003 par la cour d’appel de Paris, pour vice de compétence territoriale. Simple problème de procédure regrette-t-on alors à la chancellerie. Mais jamais on ne tentera de reconvoquer Randall Bennett pour recueillir dans de meilleures conditions, à Paris, ses informations. Pourtant, l’homme ne se cache pas. Il y a quelques mois, nous avons retrouvé sa trace alors qu’il travaillait pour l’ambassade des Etats-Unis à Bagdad.
 
 
Il ressort de ces nouveaux éléments, nouveaux pour la presse, mais pas nouveaux pour la justice, que le financement de la campagne de Balladur par des rétrocommissions semble de plus en plus une hypothèse vraisemblable. Comme la piste du différend confirmée, du moins le lien entre cet attentat et la vente de ces trois sous-marins. De toutes façons le lien évident est la cible elle-même de cet attentat : le personnel de la DCN et non une ambassade ou une caserne militaire. On subodore aussi, un enterrement judiciaire jusqu’à ces deux nouveaux juges. Comme on remarque une presse bien timide quand cette même presse pendant trois semaines trouve assez de page et de colonnes et de unes pour nous parler de l’accident de l’Airbus d’Air France au-dessus de l’Atlantique. Cet événement tragique a une place dans l’information, mais on voit bien par comparaison la place qui est réservée à cette affaire qui est sans doute un des plus gros scandales des dernières décennies.
 
Je ne sais si Internet permettra d’éviter l’enterrement de cette affaire. Je suggère à un internaute assez doué pour créer un site spécifique et de l’intituler scandale-karachi.org sur lequel on pourrait suivre jour après jour l’enquête et qui contiendrait toutes les informations certaines disponibles à ce jour. Voilà un combat qui mérite d’être mené, un combat avec deux volets :
  • le possible financement de la campagne d’Edouard Balladur avec l’implication de François Léotard, Nicolas Bazire et Nicolas Sarkozy par des rétrocomissions de vente d’armes à pertes au Pakistan
  • le possible lien du différend né des commissions de cette vente d’arme avec l’attentat de Karachi de mai 2002 qui a fait 15 morts et douze blessés.
 
Vignette sous-marin de classe Agosta (Wikipédia)
 
 
 
NDLR : Ne pas lâcher Karachi
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (82 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • Emmanuel Goldstein Emmanuel Goldstein 25 juin 2009 11:31

    Oui, il ne faut pas laisser moisir et enterrer cette affaire.

    C’est un scandale bien plus grave que l’affaire Elf, qui n’a pas causé la mort de qui que ce soit.

    Là, nous avons non seulement une implication dans une affaire de corruption de certaines des plus hautes autorités politiques françaises actuelles et anciennes, et un attentat terroriste organisé par des responsables militaires pakistanais, que l’on a fait passer pour un attentat d’al quaida, cette organisation qui, comme chacun le sait maintenant, ne sert qu’à masquer les false flag operations et à attribuer à une organisation invisible mais régulièrement remise sur le devant de la scène par divers services afin de servir d’épouvantail et de simulacre facile pour cacher certaines turpitudes d’Etats.

    Si l’on en croit ce qui ressort des informations publiquement disponibles, certains responsables politiques actuels ont donc de façon indirecte du sang sur les mains.

    Il faut que le peuple soit informé, et que les familles des victimes aient le fin mot sur la mort tragique de leurs proches.

    Quant au traitement médiatique sur cette affaire, il est honteux, mais ça ne change pas de d’habitude... Contrairement au courage des deux Magistrats du Siège qui s’illustrent par leur honnêteté morale et intellectuelle. Naturellement, le parquet maintenant tenu par une protagoniste de l’affaire ne va pas abonder dans leur sens.

    C’est pourquoi l’opinion publique doit se mobiliser sur cette affaire.


    • bobbygre bobbygre 25 juin 2009 17:59

      Bien sur, on se rappelle tous l’immense pouvoir de décision qui était entre les mains de Chirac lorsque Ballamou etait son premier ministre et que notre guide de la nation actuel était alors ministre du budget.

      A l’époque, la fonction de président ne se cumulait pas avec celle de premier ministre, chef des Assemblées, président de Radio France, président de France Television...



      • ASINUS 25 juin 2009 11:56

        bis repetita placent

        la vraie info ou plutot la nouvelle c est que ce scud vient de la droite ,la gauche delisquescente et au tapis , de l autre bord les couteaux sont tirés m est avis que cela vas saigner


        • Imhotep Imhotep 25 juin 2009 11:57

          Cela aussi est-il grotesque ?


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 juin 2009 17:19

            @ Imhotep : J’ai commenté ailleurs que la corruption allait tuer la démocratie. j’en arrive maintenant à la triste conclusion qu’elle est morte. Maintenant, qu’est-ce qu’on fait ?




            Pierre JC Allard

          • Imhotep Imhotep 25 juin 2009 18:46

            Lorsque les députés se sont votés l’auto-amnistie on a atteint le sommet. Je regrette de ne pas avoir pris à l’époque une initiative du genre faire une chaîne humaine autour de l’assemblée nationale, jusqu’à l’abandon du vote ou son annulation.. En fait il aurait fallu réagir. Cette affaire des sous-marins va noyer la corruption et les rétrocommissions.Le gouvernement lance un contre-feu. On étouffe les commissions et on traite le seul attentat. MAM s’y attelle. On dévie le fleuve sur la responsabilité politique de Chirac d’avoir bloqué les commissions afin de le rendre responsable des morts alors que la responsabilité primale est la mise en place de commissions et de rétro-commissions.


          • Arcane 25 juin 2009 12:01


            Objectivement, la réponse filmée du chef de l’état sur le sujet transpire-t-elle de sincérité et de respect pour les familles des victimes ?

            http://www.youtube.com/watch?v=ws5RLppTuIo

            Il n’y a plus de secret d’état affirme-t-il ! ( sans rire pour le coup) On parle de sous-marins nucléaires d’attaque ou de fromage là ?

            Le renforcement des troupes françaises auprès de l’armée d’occupation des USA en Afghanistan , pourrait faire surgir d’autres preuves bien compromettantes dans cette affaire.

            D’autant que Sarkozy, en campagne présidentielle, avait déclaré ceci :

            http://www.youtube.com/watch?v=rHVT7Ym1XYA


            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 25 juin 2009 12:23

              " Le jour entier ne fut pas de trop pour débrouiller l’itinéraire de la vérité."

              Paul Claudel


              • astus astus 25 juin 2009 12:26

                En mémoire des victimes et pour soutenir l’honneur des familles endeuillées, pour montrer l’importance de l’indépendance de la justice et particulièrement des juges d’instruction dans une véritable démocratie, pour lutter contre la géométrie variable du secret défense, pour restaurer des médias libres qui feraient mieux de nous parler de cette affaire d’état au lieu de nous bassiner de pipolisations imbéciles, pour montrer que la France pourrait redevenir un état de droit au lieu d’être une république bananière qui se targue de donner des leçons au monde, pour empêcher que des pervers tirent toutes les ficelles dans l’ombre, pour être dignes enfin, les citoyens doivent exiger une commission d’enquête parlementaire sur les causes réelles de l’ attentat de Karachi. Un grand merci aux courageux qui ont bravé l’adversité pour aborder ce sujet, dont Imhotep et Olivier Bonnet.


                • 25 juin 2009 12:42

                  Le contrat signé en 1994 porte sur 5,4 milliards de francs, soit 835 millions d’euros. Il est amené par un intermédiaire syrien, Abdul Rahman El-Assir, à la fois proche de Zardari, le mari de feu Benazir Bhutto, et de François Léotard, alors ministre de la Défense. Les commissions prévues officiellement sont de 6% pour deux décideurs pakistanais, et 4% pour l’intermédiaire syrien, qui devait vraisemblablement verser des rétrocommissions en France. Là-dessus, Chirac est élu en 1995 et donne l’ordre de cesser le versement des commissions. Il pense, à tort ou à raison, qu’une partie des fonds est destinée au financement de la campagne de Balladur. A ce stade, une partie des fonds a déjà été versée à une banque suisse, qui les a transférés à deux sociétés panaméennes dont on ignore tout.

                  http://www.lejdd.fr/cmc/politique/200925/attentat-karachi-on-est-face-a-une-affaire-d-etat_220637.html


                  • Bulgroz 25 juin 2009 12:44

                    Imhoptep a oublié de le faire, mais il faut saluer le courage de ce kamikaze Pakistanais qui a permis en sacrifiant sa propre personne :

                    • de rappeler que les lois du code de commerce Pakistanais sont particulièrement strictes concernant le respect des contrats signés
                    • de dénoncer les magouilles de Sarkozy et de ses porte flingues
                    • de donner aux divers auteurs d’Agoravox un super nonos qui, je n’en doute pas, conduira à la destitution rapide et méritée du ¨Président de la République.
                    • de mettre en exergue que tout cela ne serait pas arrivé si Bayrou avait été élu maire de Pau.

                    Et faut aussi remercier Imhotep qui sans relâche enquête avec une précision implacable calé sur son tabouret en compulsant les sites Internet de Libération, du Nouvel Obs et de la partie gratuite de Mediapart.

                    Je suggère une piste  : et si c’était Sarkozy lui même qui avait financé ce Kamikaze ?


                    • bek 25 juin 2009 17:19

                      « mais il faut saluer le courage de ce kamikaze Pakistanais qui a permis en sacrifiant sa propre personne »

                      kamikaze ????

                      Ah bon !!! vous croyez toujours à l’informations fourni par l’elysée.


                    • L'infiltré L’infiltré 25 juin 2009 17:34

                      L’attentat lui-même se distingue des autres actions - plus artisanales - entreprises contre des ressortissants occidentaux, notamment dans des lieux de culte. En effet, la déflagration du bus conduisant les agents de la DCN est le résultat d’une planification militaire. Nous avons pu confirmer, par des sources judiciaires et diplomatiques locales, que les dégâts occasionnés résultent du placement d’une mine magnétique sur le bus, à l’endroit précis où la camionnette contenant des explosifs s’est collée au bus. Ce modus operandi plaide pour une participation des correspondants du bureau Afghan de l’ISI. Ce dernier, lâché par le pouvoir politique depuis janvier 2002, recherche ses propres modes de financement et a entrepris de reprendre les « dossiers impayés ».
                      Pour exécuter l’action, il a pu sans difficulté manipuler des partisans d’Omar Saeed, au moment où s’ouvrait son procès.

                      http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20090625130742/-Pakistan-DCN-Edouard-Balladur-Attentat-de-Karachi-Exclusif---la-note-oubliee-sur-l-attentat-de-Karachi.html


                    • Bulgroz 25 juin 2009 17:54

                      May 8, 2002 : Fourteen people, including nine French nationals and five Pakistanis, were killed when a suicide bomber blew himself up inside a bus in front of Sheraton Hotel, Karachi.

                      Daily Times of Pakistan, Monday, October 22, 2007

                      http://www.dailytimes.com.pk/default.asp?page=2007\10\22\story_22-10-2007_pg7_24


                    • cathy30 cathy30 25 juin 2009 12:47

                      Merci Imhotep pour cet article passionnant.
                      Je me demande plus pourquoi Léotard par la suite a laché la troupe, tout cela va bien trop loin, mais qu’est ce qui pourrait les arrêter à présent ? là je ne vois pas.


                      • LOKERINO LOKERINO 25 juin 2009 13:01

                        Sacrée nosnos !

                        Imhotep va pouvoir se refaire une santé

                        Mais bonjour l’amalgame !
                        Ce qui est avéré ce sont les commissions et c’est parfaitement légal

                        je n’ai pas dis moral , mais là les chinois ou autre fournisseur ne rentrent pas non plus dans ces considérations

                        ce qui n’est pas avéré a ce jour , ce sont les rétro commissions

                        cela reste à prouver et comme vous êtes des fervents défenseurs de la présomption d’innocence , contre la justice expéditive et le lynchage public, vous serez ne pas vous emballer et garder votre calme sur cette affaire

                        Par contre , à observer, le silence assourdissant de la classe politique du modem au ps sur cette affaire

                        Tous beneficiaires ? tous compromis ? Ont a déjà vu ces affaires subventionner tout la classe politique française , rpr, udf de bayrou, ps et même Pc !

                        faut dire que les vielles méthodes ont la vie dure.....
                        exemple en pleine campagne presidentielle ( 2007) :

                        http://www.dailymotion.com/video/x1infz_bayrou-et-de-villepin-chez-bongo


                        • LOKERINO LOKERINO 25 juin 2009 20:54

                          PAPA ? t"’es pas au courant ?
                          dans tout les marchés internationaux , il y a des commissions pour les intermédiaires ! Rien d’illégal

                          Et si nous ne le faisons pas , d’autre pays ne se gêneront pas !

                          quand aux partis cités, ce sont impliqués dans les affaires elf par exemple 

                          Mais Papa, si tu suivais mieux l’actualité , tu serais que : 
                          le rpr est devenu udf 
                          l’udf devenue nouvelle udf puis Modem


                        • furio furio 25 juin 2009 13:02

                          Je ne vois que Morice pour avoir l’envergure de mener cette affaire. A condition que le bonhomme y croit lui-même. Ou bien alors que AgoraVox fasse une place pour des enquêtes de cette importance. N’oublions pas qu’il s’agit de se mettre à dos tout un appareil politique qui dispose de millions d’euros en placement dans les paradis fiscaux et de million d’euros en espèces ( cf l’UIMM et ses dons en faveur de l’ump) Alors....
                           A+


                          • A. Nonyme Trash Titi 25 juin 2009 13:34

                            « Je ne vois que Morice pour avoir l’envergure de mener cette affaire »

                            Ahahahaha la bonne blague ! Morice, plus fort que Libé, mieux informé que Médiapart !!! Mort de rire. Il serait temps que quelques chevilles dégonflent sur ce site ! Surtout quand on parle d’un « rédacteur », roi du copié-collé, agrégateur de news collectées sur internet, ce qui en dit long sur la valeur des sources...


                          • Lapa Lapa 25 juin 2009 14:06

                            si morice s’y colle on va se retrouver avec un truc imbitable de 45 épisodes avec des liens tous les deux mots et 50% du texte en langue étrangère.

                            merci bien, pour étouffer une affaire y’a pas mieux que ça !

                            concision, précision et justesse sont nécessaires sur ce sujet.
                            Par contre s’il s’agit de gueuler en choeur et vomir sur les méchants entre membres d’AV Morice est tout indiqué en effet. A moins qu’il ne soit en train de préparer son prochain épisode du cadavre dans le port des marchands de terreur de la mort avec digression au cinquantième degré. (son dernier article, qu’on va surement se taper demain, est une perle en terme de pavé et de digression... alors qu’il assure que l’info est très courte ^^ )


                          • mèkilékon 25 juin 2009 16:50

                              smiley smiley smiley pour vous trois.


                          • robin 25 juin 2009 13:29

                            N’oublions pas non plus que le silence des médias s’explique aussi par le fait que la résurgence de ce terrorisme d’état place la demande de réouverture de l’enquête sur les circonstances des attentats du 11 septembre dans le collimateur également et là c’est toute la mafia médiatico-politique qui risque sa peau dans le plus grand scandale de tous les temps !


                            • plancherDesVaches 25 juin 2009 13:52

                              Et pourquoi pas... ???

                              C’est en mettant le nez du chat dans sa mer.. qu’on lui apprend à faire dans la litière.

                              Un peu d’honnêteté leur ferait du bien, de temps en temps.


                            • ASINUS 25 juin 2009 14:49

                              bonjour calmos
                               demissioner ? rhaaaa pas gentil de me faire esperer ,
                              plus serieusement

                              pourquoi lui est pas les autres ? cette classe dans son ensemble est coupable chaque fois gauche droite confondue ils nous jurent la main sur le coeur et pffff ,
                               non a mon sens
                              ceux censés me representer etant aux abonnés absents « et je suis gentil » je m attend a un pugilat des plus « gratiné dans » votre ?" camps


                            • furio furio 25 juin 2009 19:45

                              « A la lecture de cet « article » le Président Sarkozy va annoncer sa démission....ça c’est plus que sur....
                              Quelle bande de rigolos sur Agoravox......Lol....
                              Demain Bayrou Président...... »

                              Paroles d’un certain calmos !!!

                              Nous lecteurs assidus de AgoraVox on est en droit de se demander : « - mais que vient foutre ce calmos sur le site AgoraVox ! »
                              calmos et néanmoins ridiculos ! ( ridicule : traduction pour celui qui se terre sous le pseudo calmos !)
                              Moi je n’aime plus France Inter de val et je nécoute plus France Inter de val car france inter de val ment, France inter de val est sioniste !


                            • syntax_error syntax_error 25 juin 2009 13:53

                              On pourrait se demander le pourquoi du comment cette affaire resurgit elle comme une fleur alors que ce n’est pas le printemps...


                              • paul 25 juin 2009 13:55

                                A l’auteur : je ne vous suis pas souvent dans vos analyses politiques, mais là pour cet article,
                                chapeau ! Peut être que dans les familles des victimes ou les proches, quelques uns auront
                                assez de niac lancer une enquête sérieuse .Ou bien faudra t-il lancer une pétition .
                                Sarko, si habile avec ses réseaux ,mis au pied du mur : le rêve !


                                • Surveyor SURVEYOR 25 juin 2009 13:56

                                  C’est un lièvre de la taille d’un veau, fort à parier que tout ça va être enterré, bétonné, le lièvre et le terrier avec, pensez donc, pas même un mot sur les grands médias, espérons que les familles des victimes ne lâcheront pas le morceau, étant donné que elles ont déjà un collectif en place. Scandaleux mais pas nouveau, la gauche possède aussi ses scandales étouffés dans l’œuf, mais là beaucoup de familles ont perdus vraiment très gros.
                                  Si ça passe nous sommes vraiment en dictature......... Le crime paye.......
                                  Mais pas ces contrats, apparemment, ces Agusta ont été vendus à perte, prétexte à sortir l’argent des caisses, c’est à dire des poches du contribuable, nos poches, après on vous explique qu’il faut accepter la baisse de nos salaires, « si on en a un », et de payer tout plus cher via divers taxes qui vont toujours dans les mêmes poches « pas les vôtres »
                                  Internet est le seul espace ou la vrai dimension de cette affaire est traitée et c’est bien pour ça que notre Kondukator si intéresse tant via HADOPI qui n’est qu’un filtre, toute personne un peu lucide et objective l’ a compris.
                                  Décidément, politique ou gangster, pas de frontière......



                                    • emachedé emachedé 25 juin 2009 14:06


                                      En attendant la poursuite de l’enquête, Sarkozy démission. L’affaire Elf passe effectivement pour une histoire d’enfants de choeur à côté.
                                      Quelle honte. Une vraie république bananière. Et Hortefeux dorénavant au ministre de l’intérieur, Marianne pleure déjà !


                                      • John McLane John McLane 25 juin 2009 14:20

                                        « Marianne pleure déjà ! »

                                        Elle pleure ? Elle s’est mise une corde autour du cou, je dirais...


                                      • Olga Olga 25 juin 2009 15:03

                                        Pauvre Marianne...
                                        Les « citoyens » français (les veaux comme disait Charles) lui tressent une corde de chanvre depuis des années. 
                                        Ils lui ont mis cette corde autour du cou en mai 2007.
                                        Et Carlito 1er frappe comme une brute dans le tabouret pour finir le boulot... 
                                        Le tabouret ne devrait plus tenir bien longtemps... et Marianne... c’est nous... smiley 


                                      • Olga Olga 25 juin 2009 20:20

                                        Encadrée que je suis par John McClane et Sentenza La brute, on ne devrait pas venir m’embêter par ici... smiley 


                                      • John McLane John McLane 25 juin 2009 20:49

                                        « Encadrée que je suis par John McClane et Sentenza La brute, on ne devrait pas venir m’embêter par ici... »

                                        A moins que l’un de vos deux gardes du corps soit lui-même un embêteur...


                                      • Olga Olga 25 juin 2009 20:57

                                        Un embêteur sur deux... je devrais pouvoir gérer... smiley 


                                      • John McLane John McLane 25 juin 2009 21:02

                                        Oui, vous devriez... smiley


                                      • Annie 25 juin 2009 14:13

                                        En tout cas, cela vaut la peine de continuer à en parler, ne serait-ce que pour informer les Pakistanais qui ne peuvent plus accéder au site de France24 :
                                        http://afpakwar.com/blog/2009/06/20/augosta-kickbacks-pakistan-blocks-france24-com/


                                        • fonzibrain fonzibrain 25 juin 2009 14:14

                                          et dire qu’on a pété les couilles à chirac pour des emploi fictif,

                                          et là,alors que nous avons 11 morts,exclusivement du à des petit calcul mesquin de politique française,hé bien rien

                                          sinon je trouve inquiétant le parcours de alliot marie.

                                          defense
                                          interieur
                                          justice

                                          comme si elle avait eu un plan bien précis de réorganisation de ces trois ministère régalien

                                          • goc goc 25 juin 2009 14:24

                                            en tout cas, meme si ce dossier prend le chemin de la « poubelle judiciaire », on peut esperer que la gravité des faits fera qu’on continuera d’en parler suffisament pour mettre les responsables francais devant leurs responsabilités (surtout durant les periodes electorales)

                                            on a deja fait tombé giscard et ses diamants, alors on peut garder espoir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès