• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Kate Middleton : une vraie dominante, une femme magnifique

Kate Middleton : une vraie dominante, une femme magnifique

Kate Middleton est une dominante. Une magnifique, une vraie dominante. Elle a la classe, la démarche, le sourire, le regard, l’assurance de la dominante. Avec ce qu’il faut de dureté dans le visage pour faire front à ses responsabilités nouvelles. Elle semble la personne appropriée à la place qu’elle va occuper.

Qu’est-ce qu’un dominant ?

La notion de dominant-e est empruntée aux descriptions des sociétés animales. Dans de nombreuses espèces il y a un ou une dominant-e ou un couple de dominants. Ce sont les chefs de meute, généralement les plus forts physiquement puisque le statut de chef - et donc de dominant - s’acquiert par la lutte physique.

Chez les humains le terme « dominant » n’est pas habituellement utilisé, même si on l’entends parfois. On parle plutôt du chef, du dirigeant, du commandant. On parle aussi des titres qui montreraient une ascendance instaurée au nom d’une hiérarchie sociale : le roi, le prince, etc. C'est pourtant intéressant de voir les humains dans cette grille de lecture.

Qu’est-ce qu’un dominant ? C’est une personne qui, d’une manière ou d’une autre, exerce un certain ascendant sur une ou plusieurs autres personnes. Cette « dominance » peut être naturelle et induite pas le charisme, le caractère, la carrure physique, entre autres. Elle peut aussi être la conséquence d’un comportement inspirant le respect : actes d’héroïsme, audace, courage particulier. Cette dominance peut aussi être le fruit d’une attribution d’un rôle ou d’une fonction sociale. Le chef scout exerce une dominance. Enfin elle peut avoir été imposée par la force. D’une dominance on passe alors à une domination.

De manière générale je distingue la fonction de chef de la volonté de dominer. Diriger un pays, une assemblée, un groupe ou une entreprise n’est pas automatiquement associé à une volonté de dominer les autres. Diriger c’est d’abord remplir une mission. Un chef d’entreprise autoritaire, tyrannique, méprisant, ne remplit pas correctement sa mission qui est de mener à bien un objectif professionnel et commercial. Dans une entreprise tous contribuent et tous méritent respect et considération. Il ne devrait pas y avoir de « grand » et de « petit ». La fonction de dirigeant ne devrait pas être une valeur ajoutée à la personne mais une exigence de service.

Un chef, un dominant, n’est donc pas a priori un malade de pouvoir installé par la force. Cela arrive mais c’est loin d’être un automatisme. Même dans les sociétés animales le dominant ne cherche pas à contraindre ses congénères en permanence. Dans la société des loups, le dominant (loup alpha) ne montre pas sa domination en permanence ni n’écrase ou humilie les autres loups. D’ailleurs :
loup-neige1-19942485e7.jpg
« Le mâle alpha est désigné par le clan sur des critères de force, d’intelligence, de sagesse, de reconnaissance…. Une société de loups peut toujours installer sa confiance en un nouveau chef. »

La question de la confiance est primordiale et celle-ci ne s’installe pas durablement par la violence et la menace. On rencontre donc des chefs qui n’ont pas particulièrement de comportement de dominant, ou alors discrètement. On rencontre aussi des dominant-e-s qui ne sont pas à une place de chef, ce qui est perturbateur pour eux et pour leur entourage.

La démocratie incite aussi à relativiser les rôles et comportements dominants. Un dominant n’a pas de droit sur les autres humains. Le cadre légal pose les limites d’une dominance utile et d’une domination criminelle.


A quoi donc reconnaît-on les dominant-e-s ?

Il y a des chefs qui ne se comportent pas en dominants ou qui ne le sont pas. A l’inverse il y a des dominants qui ne sont pas chefs ou dirigeants. On ne peut simplement associer le caractère de dominant avec la fonction de chef.

Plusieurs signes permettent de repérer les dominant-e-s, où qu’ils soient : dans la famille, au travail en politique, dans une assemblée.

Chez les loups les signes sont clairs :

« Le loup alpha est facilement reconnaissable parmi les autres individus. Il fixe ses congénères du regard tandis que ceux-ci ont les yeux fuyants ; le contraire serait considéré comme une provocation. Il est toujours identifiable à sa démarche car il se tient haut et fier sur ses pattes tandis qu’un simple loup reste modestement plus près du sol. Lors des déplacements, le loup alpha prend la tête. »

On peut reconnaître ces même signes chez les humains : regarder droit dans les yeux de manière ferme et prolongée, prendre la tête d’un groupe dans un trekking, se tenir droit, souvent la tête haute.

Un-e dominant-e pose rarement des questions ouvertes. Ses questions sont destinées à obtenir la réponse qu’il pense connaître déjà. Il s’arrange pour qu’on ne lui pose pas de questions, ou les élude. Il pense à la place des autres. Par exemple il attribue à l’autre des pensées que celui-ci n’a pas exprimées. Il peut donc être intrusif. Il se donne des droits, prend des initiatives, et tente d’aller au bout de ses intentions. Il aime entraîner, dynamiser, proposer, provoquer parfois. Il a plus de réponses que de questions. Dans une assemblée, il tend à généraliser les débats alors que le dominé les ramène à soi.

Kate-Middleton_scalewidth_630.jpgToutefois le vrai dominant sait laisser la place à l’autre. Il sait intimement que rien de bon de vient de la contrainte. Un vrai dominant assure avec fermeté et détermination, ose le conflit, mais développe le fait se servir et non simplement de commander. C’est commander qu’on attend de lui, pas un jeu de pouvoir.

Regardons Kate Middleton. Elle semble survoler le monde, son sourire dévore ce qui passe près d’elle. En même temps, devant la foule qui vient applaudir l’histoire magique de cette roturière, elle est d’une grande simplicité, non affective, juste vraie et touchée. Ses gestes relèvent d’une sincérité sans excès. On sent aussi la nécessaire ambition chez elle. Il suffit de voir sa métamorphose impressionnante : c’est une réelle capacité d’adaptation. Le prince William a trouvé son maître.

On peut souhaiter un monde sans domination et y oeuvrer. C’est mon cas. Mais en attendant d’y arriver je formule le souhait que ceux et celles qui sont encore dans des fonctions ou des comportements de dominants soient au service des humains et non l’inverse.

Kate Middleton : une vraie dominante. Une femme magnifique. Son challenge maintenant : associer autorité et service. Relier le haut et le bas.


Moyenne des avis sur cet article :  1.63/5   (63 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • ARMINIUS ARMINIUS 30 avril 2011 06:11

    Pas trop dure de dominer vu l’état du sujet : aucun charisme, pas de caractère, contrairement à Harry, qui lui en a. Ce n’est pas la première fois que le joker vaudrait plus que le roi !
    D’autre part les sœurs Middleton répondent outre-manche au sobriquet de Wisteria sisters , les sœurs glycine : jolie fleur à l’odeur entêtante, prête à tout pour atteindre les plus hautes sphères...
    Pippa a déjà rompu d’ avec son ancien fiancé : fils d’un riche banquier mais sans titre...prince ne puis ? quoiqu’à bien y réfléchir reste Harry , ça vaut bien une petite Pippa...


    • antonio 30 avril 2011 09:54

      Encore un peu endormie, les réflexes pas très au point, je me suis laissée aller à lire ce ramassis de sottises...Mais ça va, dehors le soleil brille !


      • Mohad Dib Mohad Dib 30 avril 2011 10:00

        un homme libre n’adore , ni ne desteste, il a depasse cela en lui meme....
        il ne venere personne y compris lui meme...il ne meprise pas, il ne donne pas de valeur ,
        il est au dela de l’humanite normale , humanite normale perdue dans la douleur de soi...
        la fuite eperdue de soi.....


        • easy easy 30 avril 2011 14:01

          Oh que oui Mohad Dib,

          Notre ami Hommelibre est bien trop en lutte pour être libre.



          Nous prenons tous des coups (ne serait-ce qu’en apprenant qu’une centrale a explosé à l’autre bout du monde ou qu’on a chopé la vérole)

          Que faire de ces traumas ?

          Jésus recommande de tendre l’autre joue mais personne ne parvient à faire ça.

          Toutefois, ce qu’il est à peu près possible de faire, c’est d’encaisser en terminus de cycle de violence.

          Il y a des psys qui recommandent de renvoyer à l’expéditeur les insultes qu’il nous envoie.

          Etant donné qu’il est très compliqué et inflationniste de renvoyer les coups de poings qu’on a reçus, je pense qu’il ne faut pas non plus renvoyer les insultes.

          La violence est transmissible et une seule cause originelle peut conduire à des meurtres pendant des millénaires. Alors s’il n’y avait pas eu ici ou là des gens considérant qu’il était préférable d’encaisser en cul-de-sac ce qui sera alors le dernier coup, nous serions complètement à feu et à sang.

          C’est l’encaissement pour solde de tout compte et nonobstant toute question de justice, sublimant donc largement la question de la justice, qui peut absorber la dynamique en cercle vicieux de la violence et la réduire.

          Il faudrait se guérir de la névrose de la justice et accepter les injustices qui nous frappent.

          Alors au quotidien, on apprend une info choquante ou déprimante, au lieu de la renvoyer vers les autres en la rediffusant, en la médiatisant, on ferait mieux de l’éponger et de l’éteindre en soi.

          Etre un cendrier plutôt qu’un miroir. Une éponge plutôt qu’un bouclier. Faire la vaisselle plutôt que la laisser à d’autres. 




          Lorsqu’un Japonais se faisait seppuku autrefois, c’était en solde de tout compte. En aucune manière il ne réclamait une suite à son sacrifice.

          Au contraire, les suicidés Français, ceux de France Télécom par exemple, laissent souvent des lettres qui accusent, qui ouvrent des procès et ne soldent donc pas la violence qu’ils ont subie.



        • Deenye Deenye 30 avril 2011 14:50

          « Epouser une femme » dominante« à moins d’être masochiste ; je ne pense pas que cela fasse un mariage heureux »

          Tout dépend de la personnalité du mari.

          J’en connais qui sont bien contents que ce soit leur conjointe qui ’porte la culotte’...


        • Kalevala 30 avril 2011 20:06

          Tien je n’en crois pas mes yeux calmos ronronne.


        • pierrarnard 30 avril 2011 10:01

          Très curieux, toute cette énergie qui se dépense pour flagorner ce qui n’est finalement, qu’un coup de projecteur sur la reproduction des plus gros parasites de la terre......


          • Yvance77 30 avril 2011 10:05

            110 millions foutus en l’air, deux milliards d’abrutis devant leur téloche avec séence de rattrappage à Monaco sous peu, un Stéphane Bern plus suce-burnes que d’hab, et tout cela pour une donzelle qui allait passer au pieu le soir même.

            Un porno aurait été moins cher à regarder pour ces crétins.

            Y a pas des choses plus urgentissimes à traiter... ????


            • Gui Hottine Gui Hottine 30 avril 2011 20:14
              Je te trouve un peu dur avec Stéphane Bern. Il a un côté déjanté que je trouve sympathique.

              Petite bémol quand même : personne n’a eu l’impression qu’il était défoncé au journal de 20H sur la 2 ?

              Je me fais peut-être des idées, mais ses tout petits yeux, si rouges, lors de ses 2 interventions télévisées (la veille et le soir du mariage), portaient une ressemblance étrange avec les tronches de fétards qu’on avait au temps des années lycées.

              Non pas que j’aie quelque chose contre le hakik. C’est juste que ce produit étant illégal, le fait pour un membre du « club de donneurs de leçon » (les « élites ») de se déchirer en coulisses juste avant d’apparaître au public c’est de la provocation.

            • hommelibre hommelibre 30 avril 2011 10:10

              Et bien, au moins cela fait démarrer le samedi avec humour ! smiley

              Moi je trouve intéressant d’observer les gens, et là on se trouve dans des archétypes ancestraux. Yvance, il y a toujours plus urgent, mais cela aussi m’intéresse.

              Après, on aime ou pas, c’est clair. On peut toujours critiquer. Mais à voir l’engouement de nombreux britanniques, cela a du sens pour eux.


              • Yvance77 30 avril 2011 10:22

                « Moi je trouve intéressant d’observer les gens »

                Sincèrement, vous observez quoi ? Vous retenez quoi de cela ? En quoi, c’est si fantastique à observer ?

                Il y a une thèse de biologie à faire à la sortie ? Et, de révolutionner les théories de Mendel devant ces mouches à merde !

                Tapez-vous une virée au zoo, au moins je peux comprendre mais là, soyons sérieux !

                Trouver des archétypes ancestraux lesquels ? Ceux de ces manants qui applaudissent les rois à leurs passages car ils aimeraient tant être à leur place !

                Et, il y a quoi à gagner ? Hormis un jour de congé grâcement accordé. Venir admirer des gens qui n’ont jamais bossés de leur vie... tu parles d’un projet salutaire.


              • hommelibre hommelibre 30 avril 2011 10:55

                Je répond en partie à votre comm en répondant ci-dessous à Axel. Je reviendrai à votre comm, là je dois lever un moment le pied


              • Deenye Deenye 30 avril 2011 14:48

                Entièrement d’accord avec Yvance.

                 smiley


              • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 30 avril 2011 10:20

                Vous devriez lire « Tristes Tropiques » de Claude Lévi-Strauss. Dans l’un des chapitres, CLS s’intéresse justement chez les primitifs au rôle du chef, qui, en échange de certains privilèges (polygamie) se doit de se montrer d’une extrême générosité avec ses ouailles.


                Dans certaines tribus amazoniennes, où la tradition voulait que le chef mourant désigne son successeur, il arrivait d’ailleurs régulièrement que l’élu refuse la fonction, tant elle avait de conséquences sur sa vie personnelle.

                Un vrai chef est légitimé par son talent, et n’a donc pas besoin d’affirmer sa domination, contrairement par exemple à un monarque absolu.

                Votre propos aurait pu être intéressant et aurait sans doute mérité débat.

                Dommage que vous l’ayez raccroché à ce sinistre évènement mondain, symbole précisément de la décadence d’un occident qui a définitivement tourné le dos aux véritables principes aristocratiques, au profit du dieu argent et de la médiocrité démocratique.

                • hommelibre hommelibre 30 avril 2011 10:54

                  Je ne suis pas certain que l’argent seul compte pour la famille royale. Elle a certainement un rôle à jouer symboliquement, comme un ancrage, une référence en-dehors de la démocratie mais qui a été garante de l’installation de cette démocratie en Angleterre.

                  Il doit encore y avoir quelque chose de sécurisant dans ce système pour les anglais.

                  Je trouvais intéressant de rattacher le thème (merci pour citer CLS, qui va dans le sens du vrai chef et de ses responsabilités) à ce mariage car je trouve que Kate Middleton est vraiment dans ce rôle de dominante. Elle s’est fondue dans le rôle, dans le moule, et à mon avis elle le fait bien.


                • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 30 avril 2011 11:06

                  J’ai une certaine estime pour la reine d’Angleterre. Malheureusement la famille royale britannique n’est plus qu’un colifichet, utilisé par les marchands pour mieux contrôler les masses, en tirer tous les bénéfices.


                  Kate Middelton ne doit son « poste » qu’à l’argent qu’a accumulé son père. Elle est une fille de bourgeois, ce qui, j’en conviens, est parfaitement conforme à l’idéologie occidentale démocratiste : fille du peuple parvenue grâce à la réussite financière.

                • COVADONGA722 COVADONGA722 30 avril 2011 10:46

                  A la fois suffit une cavale
                  Au Roy une robe un hostel
                  Le roy se mourra , je suis tel !


                  • easy easy 30 avril 2011 11:41


                    Le sujet de la domination est tabou. Je vous félicite de l’aborder.

                    Chez les loups, un alfa fait face directement à ceux qu’il domine, sans le moindre intermédiaire de pouvoir. Il encaisse alors seul les coups de révolte. Un chef animal n’est jamais assisté d’une garde rapprochée et s’il est tué c’est dans la solitude.

                    Chez le franco-allemand Clovis, il en était à peu près de même. Mais bien avant lui, chez les Grecs anciens et les Perses, des chefs ont eu l’idée de fabriquer des pyramides de pouvoir qui leur permettaient d’asseoir leur autorité sur une masse beaucoup plus importante et de ne pas avoir à encaisser directement les coups des révoltés.


                    Sous l’Ancien régime, les gens, depuis les roturiers jusqu’aux princes, convenaient tous être dominés par un supérieur et une pyramide de pouvoir. On pliait ostensiblement le genou, on retirait son chapeau devant un maître.

                    Mais la révolution, aurait produit, sur ce plan, des effets comparables à la révolution rouge de Mao ou celle des Khmers rouges. Soudain, il devint interdit de se dire dominé par un chef. On ne devait plus être dominé que par la Volonté du peuple.

                    A partir du moment où l’on a eu cette idée géniale de faire accroire à la Volonté du Peuple, tout a mal tourné car chacun s’est mis à parler au nom du Peuple à qui ont peut faire dire tout et son contraire.
                    On avait également été coincé par la Volonté de Dieu pendant des millénaires, mais au moins cette soi-disant Volonté divine était-elle à peu près fixée dans un Livre. 
                    Tandis que dans le concept de Volonté du Peuple, chaque grande gueule peut, du jour au lendemain, affirmer en son nom qu’il a changé d’avis. Il n’y a pas de Livre où le peuple aurait fixé sa Volonté.
                    Chacun se retrouve donc dominé par une Volonté à la fois immanente, indéterminée et tournante au gré et à l’inspiration des leaders d’opinion. On ne domine pas directement des gens, on domine l’Opinion au point de la représenter. Le jeu des grands dominateurs est alors d’orienter l’expression d’une fraction de la masse et de la faire passer pour majoritaire. C’est la démocratie où les dominants sont ceux qui fabriquent des slogans coagulateurs « Travailler plus pour gagner plus » et qui se retrouvent donc protégés contre les révoltes par le grumeau ou bouchon de pensée unique qu’ils ont formé.

                    Il reste encore des formes de domination qui sont comparables à celles basiques des loups et qui ne portent alors que sur un groupe de 3 à 30 personnes. Mais l’énorme part des dominations sont le fait de groupes d’opinions médiatistes et chiffriste où un dominateur manipule la création, la circulation, la fluidité d’un mot d’ordre en étant protégé par la masse que ce slogan séduit. (En fait de programme politique, les gens se contentent d’un slogan)

                    Comme chaque contestataire comprend qu’il n’y a qu’une seule issue qui consiste à adhérer à une masse, à un chiffre, à un coagulât en voie de passer les 51%, comme chacun comprend qu’au delà des formations de 30 personnes, on est dominé par une masse à laquelle il faut adhérer, qu’elle soit régnante ou challenger, non seulement personne n’est intéressé par le principe de la domination directe comme chez les loups, mais c’est même interdit.

                    Une pensée libre et non adhérente à une pensée de masse, non susceptible de coaguler par l’hystérie, n’intéresse quasiment personne.

                    Par exemple, jeudi dernier, sur un papier de Morice qui parlait de Fukushima et qui évoquait le syndrome chinois, ce que j’ai dit à ce sujet n’a intéressé personne.
                    Le syndrome chinois a été évoqué et repris à l’infini par des milliards de personnes, chacun y est allé de représentations colorées et même de films. Il s’est donc formé une pensée unique, vraiment unique sur ce coup là,car, à ma connaissance, personne ne l’a contredite.
                    Moi, j’ai démontré que c’était impossible en me doutant bien que ça ne pouvait pas intéresser les gens. Ils n’adhèrent qu’à ce qui coagule déjà. Adhérer à une idée archi isolée ne représente aucun intérêt stratégique, ne permet pas d’exister en l’état actuel de notre société. Une idée isolée ne peut être qu’idiote parce que isolationniste, parce que non fertile d’autorité populiste.


                    L’autorité d’un homme ou d’une femme, au sein d’un groupe de 3 ou 30 personnes, n’est d’aucun intérêt pour qui que ce soit d’autre que les gens de ce groupe. Leur communauté d’intérêt n’intéresse personne d’autre qu’eux. Alors l’autorité d’un individu sur un groupuscule, même sur le seul couple qu’il forme avec un autre, est devenue taboue.

                    Ainsi, une femme ne peut absolument pas faire valoir l’heureuse domination qu’elle ressent éventuellement vis-à-vis de son mari. Non seulement ça n’intéresserait personne mais en plus ça l’empêcherait de rejoindre le coagulât féministe qui pèse pas loin de 50% sinon plus de la gente féminine. Ne pas adhérer au courant féministe c’est se retrouver exclue du pouvoir-par-procuration (même des hommes y adhèrent tant le courant est fort et prometteur). Depuis la Révolution et plus encore depuis 1940, pour exister, pour ne pas faire le bide que j’ai fait avec mon antithèse du syndrome chinois, une femme doit forcément adhérer au féminisme d’une manière ou d’une autre, en tous cas au moment opportun.

                    La nouvelle princesse anglaise a très bien compris ce principe. 


                    On peut faire beaucoup plus de fric en vendant du syndrome chinois à toutes les sauces, surtout en ce moment, qu’en prouvant que c’est une puérilité de l’esprit. On peut faire beaucoup plus de fric en agitant la bannière féministe qu’en parlant des vertus de la domination directe au sein d’un couple d’une famille ou d’une toute petite entreprise.

                    Vous qui avez à vous rétablir, je vous recommande de jouer les vents porteurs au lieu de développer une libre pensée qui ne peut pas coaguler des masses.

                    Vous êtes fatigué des femmes et de leur nécessaire adhésion au féminisme, alors plutôt que perdre votre temps comme je l’ai perdu en démontant le mythe du syndrome chinois, visez plutôt à vendre de la protection des animaux ou des sex toys. Les rails sont en place, ya plus qu’à profiter.


                    En bourse, on dit qu’il faut jouer le marché et non faire le malin.


                    • Abou Antoun Abou Antoun 30 avril 2011 12:35

                      A partir du moment où l’on a eu cette idée géniale de faire accroire à la Volonté du Peuple
                      Oui, auparavant on asseyait son pouvoir sur la volonté de Dieu, c’est encore le cas aujourd’hui pour quelques monarchies de droit divin, ou états théocratiques qui subsistent ici et là.
                      La volonté du peuple, c’est la version moderne de la volonté de Dieu. Je pense que c’est en fait un emprunt à la révolution française (Mirabeau). Depuis cette époque les despotes des démocraties ’populaires’ emprisonnent, torturent, exécutent au nom du peuple, pour les victimes cela ne change évidemment pas grand chose.


                    • Abou Antoun Abou Antoun 30 avril 2011 12:48

                      Une pensée libre et non adhérente à une pensée de masse, non susceptible de coaguler par l’hystérie, n’intéresse quasiment personne.
                      Nous le voyons tous les jours sur ce forum. Il y a les gens qui démarrent au quart de tour sur un sujet donné et bien sûr ils sont prévisibles. Après quelques mois de ’pratique’ d’AV rien qu’à la lecture d’un titre je suis capable de dire qui va dire quoi.
                      La prise en compte d’un avis argumenté sur un sujet un peu complexe, nécessite de nombreux efforts, un effort de lecture, un effort de compréhension d’abord, un effort d’intégration ensuite consistant à confronter une idée ’nouvelle’ avec son acquis (sa culture). En cas de conflit il faut déplacer des choses pour se reconstruire une culture cohérente intégrant l’idée nouvelle ou trouver des arguments pour la réfuter.
                      La plupart des gens ici comme ailleurs sont de gauche, de droite, nationalistes, religieux, athées, etc... Ils ont une grille de valeurs toute faite qu’ils appliquent brutalement pour approuver ou rejeter des points de vue. Si un thème n’est pas prévu dans la grille et bien il est simplement ignoré.


                    • easy easy 30 avril 2011 13:31




                      «  »«  » pour les victimes cela ne change évidemment pas grand chose.«  »"

                      LOL.

                      En effet ; 

                      Mais la bête humaine étant fort maline...

                      Prenons par exemple le cas du procès de Jeanne d’Arc.
                      La rhétorique était double. Un coup on évoquait l’immanent, un coup on évoquait le transcendant. Un coup on s’attardait sur sa virginité, sur ses pantalons, un coup on discutait des voix. Il était donc question de Dieu dont chacun sait, qu’il juge justement. 
                      Alors Jeanne, quoique écrasée par les hommes, pouvait espérer, un meilleur jugement devant Saint-Pierre.


                      En gros, les croyants ont donc toujours deux chances, une sur Terre et une dans l’Au-delà, étant bien entendu que Dieu sait comprendre l’Homme qu’il a fabriqué et sait admettre ses faiblesses. Cette foi en ce bon jugement par Dieu après leur mort, permettait tout de même aux condamnés de ne pas trop déprimer (je ne connais pas de cas anciens de suicide en prison, pas même avec la perspective de décapitation)

                      Sous Henri IV, toujours sous cet Ancien régime qui admettait le Jugement de Dieu, Henri IV eut à trancher le cas de Julien et de Marguerite de Ravalet, coupables d’amour incestueux. Coincé par la problématique des guerres de religions, le roi à la réputation d’être vert galant, avait décidé de ne pas les gracier. Il devait trouver fort cruel de condamner des gens au seul motif qu’ils avaient pratiqué un amour interdit mais probablement considérait-il que ces condamnés allaient être bien accueillis par Dieu. Dans les derniers moments du procès, Julien s’était effondré devant la meute. Mais Marguerite, sans doute convaincue que Dieu la comprenait, n’a en rien renié son amour pour son frère (on a attendu qu’elle ait accouché car elle était enceinte de Julien, avant de la décapiter)




                      Avec le laïcisme qui raille les superstitions, avec le républicanisme démocratique qui ne connaît que la Volonté du Peuple, sous-entendant qu’il est indivisé, qu’il est en tous cas uni par la Justice, le condamné, à moins d’être particulièrement croyant, se retrouve vraiment seul devant la meute. Rien que deux ans de prison fait effondrer des individus qui ne sont pas raccordés à un groupe de pression, fût-il voyou. Trop isolés, trop seuls, ils se sentent totalement rejetés et il faut mille précautions pour les empêcher de se suicider.

                      Autre cas encore est celui des régimes religieux. Là c’est encore autre chose. 
                      Contrairement au cas de l’Ancien Régime français, dans les pays islamistes, il est considéré que le peuple gouverne et pense comme Dieu. On y juge donc des gens au nom de dieu, pas au nom du roi. Il y est considéré que le jugement de Dieu se traduit là, sur Terre. Le condamné tombe donc sous les coups en croyant certes à Dieu mais en considérant que Dieu est d’accord avec cette sanction. Dans les régimes islamistes, ceux qui vont être exécutés ne lancent pas un appel à Dieu.
                      Alors que tous les décapités de la Révolution Française, tous les condamnés de l’Inquisition lançaient un regard vers le ciel et s’adressaient à Dieu.


                      Par exemple, le Chevalier de la Barre, condamné pour avoir soi-disant abîmé une statue religieuse sur un pont, aurait prononcé ces dernière paroles « Je ne croyais pas qu’on pût faire mourir un gentilhomme pour si peu de chose ». Ce qui indique bien qu’il trouve ce jugement absurde et qu’il croit que Dieu en convient avec lui.



                      Alors s’il est vrai que les différents régimes ne changent rien au sort matériel d’un condamné, certains lui offrent plus d’espoir et de confiance en lui jusqu’au dernier moment. 


                      Mais attention, il n’est pas forcément plus avantageux de se retrouver sous un régime admettant le Jugement séparé de Dieu. Car dans l’Ancien régime, le cas Ravalet l’a prouvé, le pouvoir peut décider assez facilement de tuer quelqu’un en considérant que Dieu rétablira l’éventuelle injustice ou erreur. C’est pour ça qu’on admettait assez bien l’ordalie et les duels (qui ont tué bien des innocents peu habiles aux armes)

                      C’est tout de même dans le régime français actuel que la Justice, se considérant alfa et oméga de tout jugement sur une personne, fait très attention à ne pas se tromper. D’où notre renoncement à la peine capitale, d’où les appels possibles (mais si coûteux que...) 
                       


                    • Radix Radix 30 avril 2011 11:43

                      Bonjour

                      Moi ce qui me fascine c’est le boulot de prétendant au trône : on commence par une longue retraite, généreusement indemnisée, pour un hypothétique travail dans les dernières années de sa vie !

                      Le monde à l’envers !

                      Radix


                      • ali8 30 avril 2011 11:43

                        la guillotine doit ressortir du placard ; il est honteux de voir une pareille débauche d’argent volé au petit peuple qui s’extasit devant ce téâtre smiley

                        des associations mendient et nourricent une famille dans de nombreux pays avec la modique somme de 33 Euros/mois

                        je serais curieux de savoir combien ces « dominants et dominantes » investissent pour nourrir les pauvres du monde qui crèvent de faim et de soif

                        rien, sinon çà se saurait, et si ils donnent c’est de l’argent haram


                        • Abou Antoun Abou Antoun 30 avril 2011 12:54

                          la guillotine doit ressortir du placard
                          Bah, Louis XXV serait-il vraiment pire que Sarkoléon 1° ?


                        • morice morice 30 avril 2011 16:39

                          la guillotine doit ressortir du placard ; il est honteux de voir une pareille débauche d’argent volé au petit peuple qui s’extasit devant ce téâtre


                          franchement on deviendrait partisan en effet, à voir cette débauche d’abrutissement télévisuel et ces articles à la con.

                          le soudard qui a épousé la dame en blanc, PROFITE de ses propres concitoyens, comme j’ai pu l’écrire ici : c’est une HONTE, oui, pas un « futur roi » dont on n’a rien à cirer !


                          Du 2 au 11 avril le prince William, âgé de 26 ans, a « emprunté » en effet cinq fois de suite un Chinook (à 10 millions de livres sterling), un truc qui n’est pas une petite machine volante, pour rendre visite à sa dulcinée du moment Kate Middleton, ou pour débarquer à la « party » de son cousin Peter Philips, à l’île de Wight. Il était en train d’apprendre à le piloter, lors d’un stage de quatre mois seulement, que les pontes de la RAF n’avaient pas trouvé mieux que d’intituler « Project Golden Kestrel ». Quatre mois seulement, pour décrocher des ailes convoitées à poser sur un bel uniforme. Des ailes épinglées... par son propre père. Lors de ses sorties de bringue, notre futur roi potentiel est allé plus loin encore : il est bien parti avec son hélico de 12 tonnes, mais n’est pas revenu à la base avec : il s’est fait déposer, en fait, et en pleine nuit, après avoir été rejoint à bord par son frangin  : « on landing, both Princes and their detectives who accompanied them said goodbye to the crew and disappeared into the night for the start of a three-day stag party. It almost seems incredible that Britain’s future King and his brother can walk off a Chinook into the darkness without anyone bothering to ask where they were going - but that is what happened, not once but twice. » De l’inconscience et de la gaminerie pure et simple, et une gabegie éhontée : pour aller dormir une nuit chez sa blonde (plutôt brune) notre futur monarque laisse une facture nocturne brute de 8 716 livres (10 058 euros) aux contribuables, et donc à ses futurs sujets. A 10 000 euros la sortie de noctambule, le prince se moque du peuple, tout simplement. Qu’on ressorte le gibet ! Et il risque de s’en moquer encore, en venant de décider de s’engager pour cinq ans dans la RAF ! Très certainement encouragé par son père, qui y voit un moyen pour lui de le contrôler à peu de frais. La précédente reine est morte à 101 ans, et Charles, s’il veut être roi un jour à tout intêrét à ne pas laisser son fiston vouloir sauter une génération, ce que beaucoup lui conseillent de faire... « Not since the 1870s has there been such a whiff of republicanism in the air. The passing of the Queen Mother will not dispel it. Quite the reverse. » A moins qu’il se dise que dans la RAF... oh, non, pensons à autre chose, déjà qu’on l’a déjà accusé d’avoir occis sa femme... suffirait d’un oiseau, remarquez...


                        • Abou Antoun Abou Antoun 30 avril 2011 17:03

                          la guillotine doit ressortir du placard ; il est honteux de voir une pareille débauche d’argent volé au petit peuple qui s’extasie devant ce théâtre
                          Je me suis permis de corriger les fautes.
                          En somme c’est la mort pour abus de bien sociaux !
                          Je crois que le gorille de Brassens aurait du boulot dans vos rangs les amis.


                        • Abou Antoun Abou Antoun 30 avril 2011 17:08

                          En somme c’est la mort pour abus de bien(s) sociaux !
                          Et pan sur le bec !


                        • Gui Hottine Gui Hottine 30 avril 2011 20:27

                          J’ai les oreilles qui sifflent. C’est à quel propos ?

                          :D

                        • Abou Antoun Abou Antoun 30 avril 2011 12:27

                          Je n’ai rien à f. des princesses anglaises et des familles royales en particulier. J’ai eu l’ocasion de le dire hier à Ariane Walter qui s’était fendue d’une homélie à sainte Kate, et je n’étais pas le seul.
                          hommelibre nous a habitué à des textes de qualité.
                          Ma première réaction a donc été « Que va-t-il faire dans cette galère ? ».
                          Finalement le fait qu’easy, qui lui aussi mérite d’être lu, se fende d’un long commentaire m’a fait revenir sur une décision hâtive de zapper ce fil.
                          L’homme est un animal comme les autres (ou presque). Le fait qu’il existe des sujets dominants est clair. Les critères de reconnaissance sont plus difficiles à établir car les règles sont plus complexes.
                          Ce qui complique tout chez l’homme c’est que le culturel prend le pas sur le ’naturel’ qui ne revient au galop que dans des circonstances extrêmes.
                          Ainsi la nécessité de bâtir des pyramides hiérarchiques pour assoir sa dominance , n’a pas d’équivalent dans les sociétés animales pures ou le groupe est souvent de taille réduite et où le chef (ou la chef - cas des élephants) s’impose par lui-même et sans intermédiaire.
                          Le corollaire de la pyramide hiérarchique c’est le fameux ’principe de Peter’, ainsi le principe de domination entre en contradiction avec le principe de Peter y compris au sommet de la hiérarchie. Les ministres sont des ’minus’, c’est bien la même racine.
                          Donc au niveau local, dans les entreprises et les administrations le (petit) chef a été choisi par son supérieur immédiat, non pas pour ses qualités intrinsèques de chef, mais pour sa soumission à sa propre autorité.
                          On a donc un peu partout des situations ’contre nature’.
                          Cela dit que Kate M. soit une dominante ou pas, cela ne m’intéresse ni me concerne.


                          • ricoxy 1er mai 2011 16:58

                             
                            Hé oui, des dizaines de milliers de manifestants ont défilé en mars dernier dans les rues en Grande Bretagne pour protester contre la politique d’austérité de Cameron. Et on amuse la populace avec un mariage princier dont on se bat les nouilles, révérence parler. Il y a fort à parier que ce sont les mêmes gens qui ont manifesté et qui ont applaudi au passage du carrosse. Goddam ! Les Anglois sont-ils plus #§ns que les François ?

                             


                          • dom y loulou dom y loulou 30 avril 2011 12:28

                            j’avais lu « retirer le haut et le bas » et je pensais que c’était une excellente idée

                            ...

                            une courbette devant ces gens qui n’agissent pas en tant que chefs mais en tant que bourreaux, ils ne font qu’accaparer les richesses de ce monde pour leur seul bien et sèment ruine et mort avec tous leurs plans de guerres, se prosterner en extase devant ces olibrius inintéressants équivaut à se sacrifier pour RIEN car ils ne vous voient pas comme un être humain cher monsieur. vous ne faites pas partie de la fête privée, ils vous voient comme un goy, c’est à dire une chèvre, un esclave animal qui ne comprend pas ce qu’ils représentent et affirment avec leur représentation... la couronne de terre d’angle, le pharaon actuel, signifie uniquement le pouvoir des familles banksters de londres, rien d’autre. la city of London ne fait même pas partie du royaume uni, mais est un petit état à part de la constitution anglaise. 

                            ça vous plait encore leurs fanfaronnades et les millions dépensés ainsi pour du VENT avec l’argent des contribuables anglais ? Les autres familles doivent financer eux-mêmes leurs mariages et on ne voit pas cette famille donner un seul de ses chateaux pour venir en aide aux miséreux de terre d’angle !!


                            • Uluter 30 avril 2011 12:32

                              Ce mariage commence à me gonfler sérieusement, surtout qu’on va avoir droit à celui de Monaco en prime, non mais comment les peuples peuvent être aussi cons au point de s’intéresser à un évènement aussi ridicule quand il doit se passer des choses bien plus importantes et qui ont un impact sur leur vie autrement plus important ?

                              Déjà je me foutais un peu de la vie et de la mort de Diana, aucune importance pour moi, c’était une dame de la « haute » qui faisait dans les donations généreuses pour mieux vendre. Aucun intérêt.

                              Entre l’autre prince qui ne doit son importance qu’à la famille dans laquelle il est né, et l’autre parvenue miss maquillage qu’on veut faire passer pour Cendrillon, c’est vraiment la preuve que les médias prennent les gens pour des gros cons. Et le pire, c’est qu’ils ont raison, puisque visiblement ça marche. Et pendant ce temps le peuple britannique se laisse gentiment entuber par les futures mesures de restrictions de budget.

                              Mais au moins les lecteurs d’Agoravox semblent avoir compris la supercherie au vu des votes de cet article.


                              • Fergus Fergus 30 avril 2011 12:57

                                Bonjour, Hommelibre.

                                Le plus inquiétant, à la lecture de cet article, est que vous soyez enseignant !


                                • Abou Antoun Abou Antoun 30 avril 2011 14:18

                                  Je ne vois pas le rapport.


                                • morice morice 30 avril 2011 16:35

                                  NON il est GOUROU et j’en ai dénoncé les dérives ici-même !


                                • hommelibre hommelibre 1er mai 2011 20:16

                                  Fergus : rien à dire d’intéressant ? Besoin d’attaquer la personne ? De la discréditer parce qu’elle ne pense pas comme vous ? Parce qu’elle s’expose et livre une réflexion différente de la doxa ? Argumentez, si vous voulez que j’accorde quelque crédit à votre commentaire. Et si vous ne le souhaitez pas je me demande pourquoi vous venez prendre part au fil.

                                  Etonnant de votre part quand je lis votre présentation.

                                  C’est assez typique de la France qui s’enfonce dans la stigmatisation à défaut de savoir encore penser.


                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 avril 2011 13:14

                                  Ca me plairait un mariage royal ou princier tous les jours des 365 de l’ année , ça nous changerait des catastrophes naturelles , des suicides de pères de familles nombreuses , des couples qui se séparent pour un pèt de travers , des échecs en tout genres de ceux qui critiquent tout et entreprennent jamais rien , des connards qui souhaitent la mort  de ceux qui pensent pas comme eux , des défileurs-enfileurs-grévistes-ayant-droit . Ahh je vais revoir la vidéo des baisés ...... smiley


                                  • barrere 30 avril 2011 13:15

                                    c’est qui Quète ? 


                                    • Kalevala 30 avril 2011 13:29

                                      L’article est magnifique, éclairant, lumineux, poétique, artistique, ,disneylandesque, superlatif, snobinard, ringard, rose bonbon, bref il exprime bien les quarante années de la Barbylisation de la société, ce mariage doit sans doute réconforté toute ces quarantenaires qui ont rêves devant Barby et Ken. C’est étonnant quand nous avons les pieds dans la merde comment l’aristocratie nous vend du rêve.


                                      • Abou Antoun Abou Antoun 30 avril 2011 14:47

                                        Barby
                                        Barbie, please !
                                        http://fr.barbie.com/


                                      • Kalevala 30 avril 2011 19:00

                                        Excuse moi mon ignorance Abou Antoun, quand j’étais bambin, je ne jouais pas avec Barbie.


                                      • HINLE HINLE 30 avril 2011 19:14

                                        L’article n’a rien de tout cela : il parle de dominant/dominé. Barbie est dominante, Ken est dominé. Tous les quarantenaires le savent.

                                        lhommelibre peut-il nous dire s’il a remarqué un coté un peu sadique dans la dominatrice ? Là y-aurait un scoop !


                                      • ricoxy 1er mai 2011 17:09

                                        Jawohl, meinherr, comme Klaus Barbie !


                                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 avril 2011 14:05

                                        mais oui sent le sapin sp’èce de révolutionnaire à deux francs cinquante ferme le couvercle et descends la corde ....


                                        • Fergus Fergus 30 avril 2011 14:10

                                          Je dirais même plus : qu’est Kate ?


                                          • Dominitille 30 avril 2011 14:58

                                            Bonjour Homme car libre vous ne l’êtes pas du tout.
                                            Vous êtes tout sauf un dominant, vous passez votre temps à vous lamenter sur les femmes.
                                            Hier des putes toutes catégories, aujourd’hui une duchesse.
                                            Il n’y a bien qu’un homme pour pleurnicher à longueur de papier, étaler son infortune masculine.
                                            Demain la duchesse sera elle aussi une pute de luxe dans votre prochain papier ?
                                            Vous êtes une précieuse ridicule ;
                                            J’ aurais pû m’amuser de vos articles mais sachant pourquoi vous les écrivez, cela devient problématique.
                                            Achetez vous un cahier pour écrire vos malheurs ne le faites pas sur AV.


                                            • morice morice 30 avril 2011 16:45

                                              il n’est pas LIBRE et il l’a écrit :


                                              allez donc écoutez cette DAUBE complète : qu’il aille se faire soigner, merde là !! ça devient grave !! ça tourne psychopathe, là....

                                              c’est GRAVE, très GRAVE, cette MANIPULATION DES ESPRITS !! 

                                              qu’il résolve ses problèmes persos ailleurs que sur le net !! pn a quoi là une apologie de quoi ?

                                              Ecoutez bien vous verrez ce que ça raconte EXACTEMENT....

                                            • HINLE HINLE 30 avril 2011 19:58

                                              idem pour moi.


                                            • SamAgora95 SAMAGORA95 30 avril 2011 15:39

                                              Chez l’animal le dominant c’est celui que la nature à doté d’un physique plus imposant que ses congénères, point barre.

                                              Dans l’espèce humaine la domination est un jeux d’acteur qu’on accepte de jouer ou non selon la situation. Pour dominer les autres il suffit d’être sans scrupule, arrogant, prétentieux et fainéant, tiens ça me rappelle un autre roi de France, un certain Sarko 1er.






                                              • morice morice 30 avril 2011 17:10

                                                « avec notamment une arrière-grand-mère riante, qui avait chassé son mari en lui enjoignant de ne jamais reparaître même à son enterrement : « Sinon je sortirai de mon cercueil pour te cracher dessus. » »


                                                Chez l’animal le dominant c’est celui que la nature à doté d’un physique plus imposant que ses congénères, point barre.

                                                pour Goetelen les femmes sont des animaux.

                                                la grand mère de Goetelen était donc catcheuse, d’après vous : on comprend son TRAUMATISME....

                                              • HINLE HINLE 30 avril 2011 20:03

                                                dominant/dominé : vocab utilisé en économie et en sociologie (K. Marx) (Bourdieu).


                                              • Gérard Luçon Gerard Lucon 30 avril 2011 16:20

                                                et en plus elle pompe bien !

                                                 

                                                juste un couac, on n’a pas vu le drap avec les traces de sang, aurait-elle utilise le sceptre presque royal avant l’heurt ?

                                                Extraordinaire, un texte aussi con sur agoravox cela merite un oscar, non ?


                                                • T.REX T.REX 30 avril 2011 16:24


                                                  La soeur de Kate est pas mal non plus ! Harry va pouvoir rencontrer sa sally, il devrait partir en quête d’une jolie robe blanche à salir ! 


                                                  • morice morice 30 avril 2011 16:34

                                                    mais arrêtez donc cette DEBILITE profonde et cette HONTE là : le mossieu Goetlen il a un GROS problème avec les femmes (voir ses aventures et son procés) ce n’est quand même pas une raison pour en parler sur le net comme étant un ANIMAL, merde, arrêtez donc de publier cette prose de fou !!!


                                                    • morice morice 30 avril 2011 16:49

                                                      Pour info, la GRANDEUR de la famille royale est dans leurs gestes.


                                                      sur ce cliché, vous verrez Harry se remonter clairement les couilles en plein Westminster : il n’y a pas ils sont TRES CLASSE chez les Windsor...


                                                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 avril 2011 17:02

                                                        En même temps laisser traîner les couilles par-terre c ’est pas très royal .


                                                      • morice morice 30 avril 2011 16:57

                                                        « On peut reconnaître ces même signes chez les humains : regarder droit dans les yeux de manière ferme et prolongée, prendre la tête d’un groupe dans un trekking, se tenir droit, souvent la tête haute ».


                                                        leçon à combien de l’heure chez le gourou ???

                                                        ce texte est celle d’un problème psy perso de Goetelen :


                                                        John Goetelen peut mettre une croix à toutes les cases : problèmes avec le père, divorce traumatisant, accusation de viol.Il vient d’une famille à « trois générations de femmes dominantes », avec notamment une arrière-grand-mère riante, qui avait chassé son mari en lui enjoignant de ne jamais reparaître même à son enterrement : « Sinon je sortirai de mon cercueil pour te cracher dessus. » Jusque-là, rien de très méchant.Fils d’un archiviste de l’ONU dont il regrette de s’être détaché, le petit John veut devenir météorologue, mais il faut être bon en maths.Il se rêve une carrière théâtrale et « accompagne le mouvement féministe », profitant de la libération sexuelle qui l’accompagne.L’amour libre, l’amour à trois, il essaie ce qui passe et le vocabulaire qui va avec : « Je me suis vécu pleinement. » A 20 ans, ça ne s’invente pas, il « rencontre le bouddhisme zen ».Après une rupture, il fait un jeûne « jusqu’à ce que je sache ce que je veux ».Au bout de seize jours, une voix lui dit : « Tu dois être guérisseur. » Il sera naturopathe : « Je ne voulais pas me contenter de vivre sur scène ce que j’avais envie de vivre dans ma vie. » Là encore, il parvient à échapper au cliché : « Non, je ne suis pas New Age.J’aime bien la musique de ce mouvement, mais je prends mes distances avec les théories fumeuses et la gouroutisation. » Barbe bleue Comme de bien entendu, il rencontre sa femme dans un stage de naturopathie en Provence.Ils ont une fille.Après treize ans de mariage, tout dégénère : « Ce qui n’allait pas, c’était qu’elle me fragilisait dans ma fonction de père. » Les conflits s’enveniment, elle lui balance : « De toute façon, ce n’est pas ta fille biologique. » Il lui répond : « Ce n’est pas prouvé ».Un enfer, et un divorce très lourd. Plusieurs histoires d’amour, puis celle qui le voit partager dix-huit mois avec une collègue, avant qu’elle ne démissionne, l’attaque aux prud’hommes, finissant par l’accuser de viol, un an après.

                                                        le « elle lui balance : « De toute façon, ce n’est pas ta fille biologique. » Il lui répond : « Ce n’est pas prouvé ». » et sa réponse vous donne une idée du CERVEAU du mec j’espère...

                                                        quand à «  partager dix-huit mois avec une collègue, avant qu’elle ne démissionne, l’attaque aux prud’hommes, finissant par l’accuser de viol, un an après. »

                                                        alors là... 

                                                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 avril 2011 17:03

                                                          Y en a une que vous avez oublié Morice , ils sont rouquins ces gens-là ..... smiley


                                                          • morice morice 30 avril 2011 17:05

                                                            http://www.centredesoinsnaturels.ch/Site/actualite_centre_soins_naturels.ht ml


                                                            Expériences de magnétisme sur la douleur. Par John Goetelen.
                                                            La lecture des pieds - démonstration. Par John Goetelen.
                                                            Massage énergétique et symbolique du corps. Par John Goetelen.
                                                            Atelier d’initiation au coaching. Par John Goetelen. 

                                                            vous trouvez ça COHERENT ??? ou bien la lecture des pieds est une science ? quand au magnétisme, autant vendre des bracelets à la mode.... 


                                                            Sur l’emballage, on peut lire : « Peut augmenter l’équilibre, la flexibilité, l’endurance et l’amplitude des mouvements. Peut réduire le jet-lag, le stress et le temps de récupération ». Selon le site Internet d’EFX France, « une fréquence électrique, intégrée dans l’hologramme, rétablit l’équilibre de votre corps, de façon à stimuler un échange libre d’ions positifs et négatifs et d’aligner les voies énergétiques de votre corps ». Placé au poignet ou à la cheville, les deux parties du corps ayant le plus de terminaisons nerveuses, le champ magnétique dégagé par le bracelet apaiserait les muscles de son utilisateur.

                                                            c’est de l’ESCROQUERIE PURE ET SIMPLE, et on a un représentant ici, qui vend les mêmes effets, et qui lit dans les pieds des gens quand il ne parle pas à l’oreille des femmes, qu’il prend pour des animaux !

                                                            • morice morice 30 avril 2011 17:07

                                                              cible exploitée ? les enfants : a tiens on y revient :


                                                              Les juniors, cible facile

                                                              Augustin, professeur de surf à la plage nord, n’est pas du tout convaincu. « C’est dans la tête tout ça. Ce sont surtout les juniors qui achètent ça, une cible facile. C’est dommage, 30 euros dans le vent. » Son collègue, Bruno, renchérit. « Mon grand-père avait ça aussi. Un fil de cuivre de ligne haute tension chargé positivement. C’est pareil. » En effet, cette alternative semble plus économique. Julien, vendeur, compare le phénomène à la marque de vêtements Von Dutch. « Ça avait cartonné parce que Britney Spears en portait. Là, pour Power Balance, ils ont Shaquille O’Neal et les frères Irons en surf. Voilà, c’est bon, ça suffit pour faire le buzz. Personnellement, je surfe, je skate, j’en ai emprunté un à un pote, ça n’a rien changé. Tout ce que je peux dire, c’est que c’est un beau business ! »

                                                              Début juin, un modèle pour les animaux a fait son apparition sur le marché. Prenant la forme d’un pendentif, il s’accroche au collier de l’animal. Mirza et Médor auront-ils une impression de bien-être ?

                                                              la louve dominante équipée d"un chouchou magnétique, nouvelle proposition commerciale du gourou suisse ??


                                                              • morice morice 30 avril 2011 17:13

                                                                Monsieur John Goetelen reçoit la bite en or de la phychopathie germano-soviétique à peine voilée

                                                                 

                                                                Monsieur John Goetelen,

                                                                 

                                                                Parmi les différentes insultes dont vous, les masculinistes, accablez les féministes (nazies, vaginocrates, staliniennes, etc.) il en est une dont vous semblez particulièrement vous délecter.

                                                                Nous serions ainsi des « talibanes ». Permettez-nous de remettre les pendules à l’heure. Il n’y a pas de « talibanes ». Les talibans sont des hommes qui se distinguent notamment par leur cruauté envers les femmes. Subvertir un terme qui, pour les femmes afghanes, est synonyme de terreur, et parfois de mort, est particulièrement répugnant.

                                                                 

                                                                Nous ne sommes pas des femmes afghanes, mais nous nous sentons solidaires de leur sort, ainsi que de celui de toutes les femmes dans le monde qui sont opprimées et victimes de la violence des hommes.

                                                                 

                                                                Le « matriarcat millénaire » n’existe que dans votre imagination. La réalité, c’est la société hétéropatriarcale. Les quelques avancées qui leur ont été concédées, et qui ne sont jamais acquises définitivement, c’est à elles-mêmes que les femmes le doivent. Il est vrai que vous avez toujours été si occupés à vous faire la guerre...

                                                                 

                                                                Nous sommes vigilantes, nous sommes lucides : le masculinisme, quels que soient les oripeaux sous lequel il avance, c’est la régression.

                                                                 

                                                                Non, nous ne sommes pas des talibanes, et nous le prouvons, en réagissant à votre rhétorique méprisante non pas par la violence, mais par la dérision.

                                                                 

                                                                Le collectif Vamos est fier de vous remettre ce prix de la bite en or. Relisez vous : vous verrez que vous l’avez amplement méritée.


                                                                • HINLE HINLE 30 avril 2011 19:25

                                                                  Vous me plaisez bien Morice. Bravo pour votre franchise et cordialement.


                                                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 avril 2011 17:13

                                                                  Vous avez pas eu une grand-mère riante ? Non hein , ça se voit à l’ oeil nu .... smiley


                                                                  • morice morice 30 avril 2011 17:25

                                                                    deux, plutôt tordantes !


                                                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 avril 2011 18:52

                                                                    des tordues comme vous Morice .... smiley


                                                                  • Walid Haïdar 30 avril 2011 17:14

                                                                    hommelibre, un vrai facho, un individu pathétique.


                                                                    • Laratapinhata 30 avril 2011 17:20

                                                                      Après cette démonstration de prof... complètement débile selon moi, mais vu les réactions je n’en rajouterai pas, on comprend comment l’Ecole de la République est une institution qui ne sert qu’à l’auto-entretien« et l’auto-promotion des »élites« ... c’est mon avis de militante Pour la Liberté de l’Instruction . En particulier, c’est ainsi que les »bêtas« occupent les postes de commandement, normalement dévolus aux »alphas« ... pour le malheur de tous...tandis que les »alphas" rigolent dans leurs coins et cultivent leur jardin.


                                                                      • morice morice 30 avril 2011 17:24

                                                                        http://www.lcr-lagauche.be/cm/index.php?option=com_sectionnav&view=article&Itemid=53&id=1171


                                                                        Un des objectifs de vaMos est de démasquer les masculinistes qui se cachent sous des apparences « politiquement correct » au sein d’associations de pères ou de groupes d’hommes dans plusieurs pays -dont la Belgique- tout en dénonçant le soutien que leur apportent les pouvoirs publics. Le collectif commence donc par alerter les organisations et militantEs féministes et progressistes sur l’existence et les interventions des masculinistes. Ainsi, des questions se posent et des débats s’enclenchent, d’une part au sein des organisations progressistes et féministes et, d’autre part, à travers des instances qui soutiennent le congrès « Paroles d’hommes », comme l’Institut pour l’Egalité entre les Femmes et les Hommes, la Région de Bruxelles-Capitale ou la Communauté française. Le collectif informe aussi certaines personnes inscrites comme orateurs/trices au programme du congrès sur les origines et l’orientation de ce dernier, en constatant que beaucoup d’entre elles ne sont pas du tout au courant de ce dans quoi ils/elles sont tombéEs.

                                                                        Le lendemain, deux « femmes-banderolles » de vaMos exhibent leurs slogans « le féminisme n’est pas la cause de vos problèmes » et « le masculinisme nuit gravement à l’égalité » en plein milieu de la séance plénière du congrès. Comme ça l’aurait pas fait pour de « bons démocrates », les organisateurs préfèrent afficher les banderolles sur la tribune pendant le reste de la séance et même offrir un sandwich au « femmes-banderolles », malgré l’indignation de certainEs participantEs devant ce geste pour trop magnanime.

                                                                        A la sortie de leur travaux, les masculinistes sont joyeusement accueillis par un rassemblement festif et créatif d’une soixantaine de personnes. Yvon Dallaire et Serge Ferrand se voient remettre en main propre une « bite en or », prestigieuse récompense à la hauteur de leurs analyses fumeuses et ridicules. John Goetelen et Jean Gabard ne sont malheureusement pas présents pour apprécier en direct le discours ubuesque en leur honneur.


                                                                        un gourou, ça chante ... mal... !!!!

                                                                        très mal

                                                                        à 2’32 : i la un problème le mec là.. dominé ! comme quoi il raconte l’inverse de ce à quoi il croit !

                                                                        • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 30 avril 2011 17:33

                                                                          Ma parole Morice, vous êtes le Beria d’Agoravox smiley


                                                                        • hommelibre hommelibre 30 avril 2011 17:28

                                                                          Pouf pouf... Je n’imaginais pas que ce billet reçoive autant de réactions diverses. Mais c’est intéressant. Pour un thème peu politiquement correct sur AV je suis déçu en bien... smiley

                                                                          Je me demande depuis longtemps pourquoi la hiérarchie existe. Et de quelle autorité certains se sont mis en haut de cette hiérarchie. Chez les animaux aussi elle existe. Mais comme dit plus haut elle est plus directe. Ce qui suppose plus franche, probablement. Le chef dans la société animale paie lui-même de sa « personne ». Dans la société humaine, même plus. Être détenteur d’une autorité par naissance dans une famille royale est quelque chose de surréaliste pour moi, dans le fondement des choses. Mais cela existe bel et bien.

                                                                          Je ne sais pas si l’on pourrait parvenir à une société sans hiérarchie, ni si c’est souhaitable ou non. Le fait que je n’aime pas la hiérarchie mais bien plus l’égalité n’est pas un critère. Aimer l’égalité c’est vouloir partager les charges de la gestion de la société. C’est moins lourd que de donner trop à quelqu’un ou de tout recevoir sur soi. L’égalité est peut-être née d’une flemme pas croyable, d’un manque d’envie de prendre sa place.

                                                                          Je veux dire, par exemple dans une famille : un parent a l’autorité et le pouvoir pendant un certain nombre d’années. Bien des parents refusent ce pouvoir et cette autorité, pour ne pas se confronter aux enfants ou à la société, pour faire l’économie de la confrontation. De même on ne règle plus ses différents par une discussion : on dépose une plainte.

                                                                          La délégation des pouvoir est un exercice de la démocratie. On donne et on reprend le pouvoir à un élu. On est dans le relatif. J’ai l’impression que la royauté anglaise donne aux gens un reste de pérenne, de plus durable et stable dans un monde qui bouge tout le temps. Elle donne un rêve d’éternité à ceux pour qui chaque jour se négocie.

                                                                          Je trouve même très étonnant qu’un tel mariage puisse se produire et bloquer la vie, la circulation d’une capitale, monopoliser autant d’attention, comme si cette royauté était dans un autre temps et un autre monde. Pourtant je n’était pas fans a priori. Et puis j’ai regardé une photo sur Yahoo, puis la vidéo de Kate arrivant, et je l’ai trouvée bien moulée dans le moule, ce moule intemporel, et j’ai réalisé que là, avec cette femme ambitieuse et magnifique, seule face à la foule, saluait avec naturel et simplicité, faisait front personnellement, comme une cheffe animale. Son mec n’était pas là pour la protéger, la présenter au peuple.

                                                                          Elle se faisait elle-même avec un aplomb que j’ai trouvé digne d’admiration.

                                                                          J’ai fait abstraction de cette histoire de ouf qu’elle l’anachronisme royal et l’autoproclamation d’une supériorité des uns sur d’autres. C’est cette image sur laquelle je suis tombé en premier qui m’a fait le déclic : Kate, une femme qui va comme au bûcher (vu toutes les renonciations qu’elle devra faire) mais qui assure incroyablement.

                                                                          Je ne partage pas l’idée que cette famille doive finir la tête sur un pic. La domination s’est mise en place pour des raisons que j’ignore mais je ne peux y voir une simple erreur historique. De plus les tentative de supprimer les systèmes de domination n’ont pas encore vraiment produit une société idéale.

                                                                          Mettre des têtes sur des pics c’est perpétuer la domination. Elle ne fait que changer de mains, pas de nature.

                                                                          Voilà pour le moment ce que m’inspire ce mariage et certains des commentaires du fil.

                                                                          @ Dominitille : là je ne vois pas de quoi vois parlez. D’abord, ce serait sympa de laisser mon pseudo de côté, on me l’a déjà fait et franchement je n’en ai rien à cirer de ce genre de remarque.

                                                                          Ensuite je ne passe pas mon temps à me lamenter sur les femmes : je suis vigilant sur le féminisme anti-homme et j’essaie de rétablir un peu des déformations intellectuelles et autres auxquelles il a mené.

                                                                          Je ne me plains pas des prostituées, que je sache. Je défends la liberté de choix quand c’est un choix, et la liberté du client. je ne me plains pas de Kate, je la trouve étonnante, costaude pour endosser ce qu’elle endosse. J’ai du respect de la voir ainsi marcher seule devant la foule. Et dominante n’a rien ici de péjoratif. Juste un autre regard.

                                                                          Vous êtes à côté de la plaque. Vous avez en peu de temps accumulé tant de préjugés sur moi que vous ne me lisez pas de la bonne manière. D’ailleurs personne d’autre que vous dans le fil n’a imaginé que je me plaignais de Kate ou que j’en faisais une « pute de luxe » (vos propos sont navrants).

                                                                          Mais franchement je m’en fiche. Argumentez sur quelque chose, mais les attaques personnelle de ce genre n’ont aucun intérêt.

                                                                          @ Easy : j’y reviendrai. Juste un mot pour dire que nous n’avons pas débattu de ma liberté ni de mon pseudo. Ne projettez pas sur moi sans savoir ce que j’y mets. (Ben, que de dominants sur ce forums... smiley )

                                                                          Pour votre conclusion (provisoire), la vente de sex toys n’est pas ma vocation. smiley


                                                                          • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 30 avril 2011 17:35

                                                                            Ce sont les maîtres qui font les esclaves.


                                                                            Oubliez le reste.

                                                                          • easy easy 30 avril 2011 18:23

                                                                            «  »«  »«  @ Easy : j’y reviendrai. Juste un mot pour dire que nous n’avons pas débattu de ma liberté ni de mon pseudo. Ne projettez pas sur moi sans savoir ce que j’y mets. (Ben, que de dominants sur ce forums...  ) »«  »«  »"

                                                                            Vous avez raison de protester.
                                                                            L’expression homme libre pouvait éventuellement valoir pour vous sur un plan judiciaire et pour ponctuer votre innocence enfin reconnue alors que sur vos papier qui nous invitent à parler d’autre chose que de votre seul cas, j’ai été régulièrement tenté d’y voir une affirmation de liberté zéniste.
                                                                            Il y a donc bien confusion de ma part et je vous prie de m’en excuser.
                                                                             smiley
                                                                             




                                                                             



                                                                             


                                                                          • hommelibre hommelibre 30 avril 2011 18:25

                                                                            Pas de souci, Easy, d’ailleurs vous avez raison sur l’origine de mon pseudo.

                                                                            Pour le reste je comprends bien, et cela vaudrait une fois un débat sur la liberté.


                                                                          • easy easy 30 avril 2011 18:28

                                                                            Axel de Saint Mauxe


                                                                            « Ce sont les maîtres qui font les esclaves »

                                                                            La Boétie dirait le contaire

                                                                            Et moi je dirais que les mots de maître et esclave sont ici et aujourd’hui péjorés et déconnectés de certaines réalités d’autrefois ou d’ailleurs.

                                                                            Trop de mots sont péjorés. « Pitié » en est un autre exemple.




                                                                          • hommelibre hommelibre 30 avril 2011 18:39

                                                                            @ Easy : oui, tant de mots péjorés, dont on ne sait plus le sens originel ni la réalité qu’ils recouvraient, et repris dans une grille d’analyse dont on pourrait aussi repenser les bases.

                                                                            La grille du haut et du bas, du supérieur et de l’inférieur, est déjà connotée, avant même d’avoir dit autre chose. Elle est connotée « géographiquement », spatialement.

                                                                            L’analyse aujourd’hui passe des raccourcis et des jugements hâtifs. Ou par des clichés sur l’histoire humaine réduite à ses massacres - comme si c’étaient les massacres qui avaient fait vivre notre espèce. Il faudrait reposer beaucoup de mots, retrouver une connotation consensuelle sur leur sens. Déminer les mots.

                                                                            Mais ne serait-il pas plus facile d’inventer un nouveau langage, plein de références nouvelles ou à créer ?

                                                                            Non, je rigole... smiley


                                                                          • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 30 avril 2011 18:49

                                                                            Ah c’’était ironique bien sûr smiley


                                                                          • HINLE HINLE 30 avril 2011 21:04

                                                                            Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux.
                                                                            Péjore-je ?


                                                                          • hommelibre hommelibre 30 avril 2011 18:28

                                                                            Musima, hé oui, image image. Mais je ne me fais pas trop d’idées, pas raide dingue (il me faut quand-même plus qu’une image pour ça). Mais oui, j’admire l’aplomb de cette femme.


                                                                            • Kalevala 30 avril 2011 18:54

                                                                              Ce qui l’inquiétée un peut avec c’est article, d’un homme qui ce dit Coach, naturopathe, enseignant,
                                                                              sorte une daube animalière sur un mon évènement, j’en riz du dominant et nominer dans ce couple, ils sont pas plus pas moins dans les même rapports de tous couples, un savant compromis. Car il ne faut pas oublier dans l’histoire le Roi est Nue.


                                                                              • Elisa 30 avril 2011 19:02

                                                                                Voilà une psychologie de bazar rejoindre et conforter la presse people.

                                                                                On a même droit au supplément moralisateur. Il existe une justice intrinsèque puisque le dominant n’est surtout pas un salaud, il sait prendre en compte l’autre.

                                                                                Décodons cette parabole : Kate, riche bourgeoise anglaise mais fille de parvenus mérite tous nos éloges parce que non contente d’alimenter la presse des célébrités, elle sera capable de tenir tête au futur roi d’Angleterre, mais ceci pour le plus grand bonheur du peuple britannique !

                                                                                Elle est donc à la fois l’image idéalement glamour et totalement conforme à la belle histoire qu’on nous serine depuis des mois mais, cerise sur le gâteau, ce n’est pas une gourde.

                                                                                Cet article est donc un petit caillou de plus et sans grande importance au flot d’éloges nunuches et lénifiants qui nous ont été assenés depuis quelques jours.

                                                                                Mais, rassurons-nous, si l’on peut dire le retour de manivelle de la réalité ne va guère tarder.


                                                                                • GUIDO GUIDO 30 avril 2011 20:04

                                                                                  super article d’un super crétin.

                                                                                  homme libre qui adore le mariage du prince et de la princesse, le summun de l’injustesse humaine !!

                                                                                  mais bon on peut se pretendre homme libre, et etre un bon chien chien à sa mémère.

                                                                                  trop minable, mais tellement grotesque que cela ne semble berner personne


                                                                                  • dupual 30 avril 2011 20:06

                                                                                    En Burqua, jean ou en robe de mariée, Diplômée ou pas, Dominante ou pas, pavloviennisée, elle devra se soumettre comme toutes les femelles de cette planète réduites à la fonction de leur utérus : pondre une descendance !

                                                                                    voilà ce que l’on attend d’une femme au 21ème siècle à Windsor, l’Elysée ou au fin fond du Bangladesh  ! 



                                                                                    • Gui Hottine Gui Hottine 30 avril 2011 20:17

                                                                                      Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’amants. THE END.


                                                                                      • HINLE HINLE 30 avril 2011 21:07

                                                                                        A bas la petitesse franchouillarde !


                                                                                      • Walid Haïdar 30 avril 2011 21:25

                                                                                        @barre_de_rire


                                                                                        et vive les abrutis qui prônent la monarchie avec une le symbole de la république Française en avatar.

                                                                                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er mai 2011 13:13

                                                                                        à bas la connerie universelle ...


                                                                                      • pastori 30 avril 2011 20:44

                                                                                         « Elle semble la personne appropriée à la place qu’elle va occuper. »


                                                                                        quand à ses « responsabilités nouvelles »  je ne voit vraiment pas lesquelles, sauf à faire des enfants ?

                                                                                        pour çà, je connais des millions de femmes qui ont toutes les qualités et qui sont prêtes à faire plein d’enfants si pour ça elles peuvent occuper une place de fainéante, d’inutile, de parasite de la société, vivant de la sueur d’un tas de pauvres gens qui payent des impôts, avec tout le fric nécessaire, châteaux, domestiques, et le toutim.

                                                                                        même le certificat d’étude n’est pas nécessaire pour ça .

                                                                                        je me demande si cet article n ’est pas une provocation en ces temps de disette pour la majorité des peuples, de l’humour plutôt noirâtre.

                                                                                        • Gui Hottine Gui Hottine 30 avril 2011 22:26
                                                                                          @l’auteur:désolé de détourner un peu la thread, je suis prolifique ce soir..

                                                                                          @Abou Antoun,17:03 : « En somme c’est la mort pour abus de bien sociaux !Je crois que le gorille de Brassens aurait du boulot dans vos rangs les amis. »

                                                                                          Malgré mon pseudo, je ne suis pas pour la peine de mort. Cependant, si je refuse un verdict aussi extrême, je serait plutôt partisan de la prison à vie. 

                                                                                          Mais pas pour les simples chefs d’accusation que tu mentionnes. Se cantonner à dénoncer les « abus de biens sociaux », c’est soit une vision très étroite, soit de la mauvaise fois de ta part.

                                                                                          Nous vivons dans un système conçu non seulement par (ce qui est logique) mais pour les classes dirigeantes. Ils en sont les gardiens, car les plus gros bénéficiaires. 

                                                                                          Ce système présente de nombreuses failles qu’ils savent exploiter, dont les abus de biens sociaux ne sont qu’une partie émergente. De façon plus générale, il est aujourd’hui indéniable que ces gens coopèrent régulièrement pour atteindre des objectifs privés. 

                                                                                          J’ai en tête les scandales qu’on regroupe sous le nom de Françafrique. Ou encore le silence des biens-pensant face au pouvoir financier :

                                                                                          On a eu les sub-primes, cette période où tout le monde se gavait, surtout eux, tout en étant parfaitement conscients que la chute serait terrible. On ne parle pas que d’argent ici. On parle de millions de foyers durement touchés. 

                                                                                          Mais cela ne les a pas refroidi, puisqu’ils facilite l’organisation de la crise qui se prépare actuellement, innondant le monde d’argent virtuel, ce qui contribue au passage à affamer les populations les plus fragiles.

                                                                                          Donc non, il ne s’agit pas de punir de « simples » abus de biens sociaux. Il s’agit de neutraliser une minorité de sociopathes, qui mènent l’humanité de conflits en catastrophes. Le verdict nécessaire pour un paquet d’entre eux est la prison à perpétuité.

                                                                                          • Gui Hottine Gui Hottine 30 avril 2011 22:40

                                                                                            Et une simple remarque, plus à propos.


                                                                                            N’est-il pas déconcertant de voir différentes couches de population,celles-là même qui depuis 2008 affichent partout leur haine de ces « élites » si avides (comme je viens de le faire ici, mais en moins construit ! lol), descendre dans les rues de Londres pour acclamer une famille qui symoblise le système de privilèges inaléniables par excellence ?

                                                                                            • HINLE HINLE 1er mai 2011 11:59

                                                                                              Cher Gui Hottine
                                                                                              Certains doivent y trouver des truffes.


                                                                                              • hommelibre hommelibre 1er mai 2011 12:46

                                                                                                @ Hinle :

                                                                                                Pourquoi devrais-je trouver un côté sadique chez Kate Middleton ? Aucune raison. Je fais un article à son avantage, je ne fais pas une critique. Peut-être ne l’avez-vous pas compris (encore un dégât collatéral du misocentrisme...).


                                                                                                • HINLE HINLE 1er mai 2011 19:51

                                                                                                  Vous savez ce qui vous manque hommelibre, c’est une toute petite dose d’humour !


                                                                                                • HINLE HINLE 1er mai 2011 19:55

                                                                                                  Vous voyez qu’on arrive à le replacer facilement misocentrisme !! Comme quoi Hermès avait raison.
                                                                                                  (attention : à ne pas prendre au sérieux)


                                                                                                • hommelibre hommelibre 1er mai 2011 20:06

                                                                                                  Hinle : Vous n’allez pas me dire ce qui me manque ou comment je devrais être. Occupez-vous de vous, histoire de dire moins de bêtises...

                                                                                                  N’ayez crainte : de vous je ne prends plus grand chose au sérieux...


                                                                                                  • HINLE HINLE 1er mai 2011 22:11

                                                                                                    Manque d’humour, oui. Mais il y a des cas désespérés. Vous êtes pathétique.


                                                                                                    • hommelibre hommelibre 1er mai 2011 22:34

                                                                                                      Encore vous, Hinle ? Décidément.

                                                                                                      Je ne me souviens pas vous avoir demandé votre avis. Ça doit encore être un effet de la soupe au misocentrisme...

                                                                                                      C’est plus fort que vous : salir ou dénigrer l’adversaire quand on n’a pas d’argument intelligent à proposer. Jour de gloire pour l’humanité, n’en doutons pas.

                                                                                                      Si j’avais besoin d’un avis sur ma personne plutôt que d’un commentaire sur mon article, il y a des gens moins blondes que vous auprès de qui je me tournerais.


                                                                                                      • hommelibre hommelibre 1er mai 2011 22:53

                                                                                                        Hinle, j’ai oublié : avec « Jour de gloire pour l’humanité », il y a de la musique normalement.

                                                                                                        Je ne sais pas, j’hésite en Stravinski et Sepultura des débuts. Blockhead serait pas mal non plus.

                                                                                                        http://www.youtube.com/watch?v=MvoQOAWiPow&feature=related


                                                                                                        • Hermes Hermes 2 mai 2011 11:36

                                                                                                          Bonjour,

                                                                                                          Le symbole contre le concept, c’est le sommeil et le rêve contre la pensée qui cherche a s’émanciper. Inopposables car liés à deux états différents. C’est peine perdue de s’insurger contre le symbole au nom du concept.
                                                                                                          Les ’dominants’ utilisent les symboles dans leur intérêt, et pas pour émanciper l’autre ou les autres.
                                                                                                          La mécanique des symboles est incontournable sur le chemin de libération car l’émotion doit être intégrée dans notre développement, et pas uniquement la pensée. Cela ne donne a un ’maitre’ symbolique intègre que des devoirs, comme le chef de tribu de « Tristes tropiques » cité plus haut. Les dominants au contraire détournent cette énergie a leur seul profit. Ce sont des voleurs de symboles. Partout où il y a un symbole manifeste le dominant le détourne.
                                                                                                          Tout celà se joue aussi en chacun de nous. Si le dominant existe a l’extérieur c’est qu’il existe a l’intérieur, c’est la partie « dure » de l’ego, avide et possessive, avec une habitude bien rodée de détournement des symboles, et c’est ce qui rend tout un chacun manipulable...
                                                                                                          Echapper au détournement des symboles, et intégrer leur mécanique identificatoire, c’est-avant tout un cheminement interne... vers l’homme libre ?

                                                                                                          Bonne journée smiley


                                                                                                          • Hermes Hermes 2 mai 2011 11:44

                                                                                                            Et pour ce qui est du misocentrisme, il n’ya avait aucun côté péjoratif dans mon propos : l’homme et la femme en tant que symboles définissent deux centres symboliques avec des tendances spécifiques, et il semble bien que l’incarnation faite par Kate vous ait touché !
                                                                                                            Amoureux ? smiley


                                                                                                          • hommelibre hommelibre 2 mai 2011 18:16

                                                                                                            Bonjour Hermes,

                                                                                                            Je vous rejoins bien sur le dominant intérieur. Je vois les choses de la même manière : ce qui existe à l’extérieur existe d’abord à l’intérieur.

                                                                                                            Mon point de vue sur les dominant intègre le paradoxe : le dominant vampirise, mais il fait aussi avancer. Les parallèles avec le monde animal le montrent : un dominant donne une force au clan ou à la meute autant qu’il limite la liberté de ses membres.

                                                                                                            Quand je parle de Kate en dominante je n’ai rien voulu y mettre de péjoratif, justement parce qu’elle a dû se battre pour réaliser un parcours forcément impossible.

                                                                                                            Je pense aussi qu’en politique il faut être dominant pour arriver à quelque chose et tenir le coup face à la pression. Un Mélanchon est un dominant très agressif. Ségolène est une dominante. Je crois que Hollande ne l’est pas. Cela peut se réveiller, mais ça va être difficile. Donc pas sûr qu’il aille au bout. D’ailleurs son discours récent manquait de punch. Il n’a pas cette énergie farouche, volontaire, indestructible, d’un Mitterrand ou d’un Sarkozy. On ne peut pas être doux et président. On va faire une dépression dans les 3 mois ! Tiens je vais faire un billet sur ce thème.

                                                                                                            Pour le misocentrisme, : d’accord que femme et homme sont deux centres qui dansent ensemble. mais le terme ne va pas. Miso c’est la détestation, la haine. On arrive donc bien à la haine du centre !!! Moi je croyais que vous vouliez dire : gynocentrisme, pour faire le pendant à androcentrisme.


                                                                                                          • Hermes Hermes 4 mai 2011 00:02

                                                                                                            C’est exact ! c’est le terme approprié. J’ai confondu les deux. Errare « gynosum » et « androsum » est.

                                                                                                            Pour ce qui est de la politique, c’est clait que la motivation personnelle d’un dominant est un facteur de succès. Mais un succès politique peut-il être une avancée durable pour les autres hommes ?


                                                                                                          • Cochonou 2 mai 2011 15:19

                                                                                                            je n ai lu que le titre et la premiere phrase de cet « articulet  » insignifiant , mais je pense aux 42 millions d euros dépensés pour le « sacre » de ces apparatchiks parasites , imaginez que chaque couple du monde céde a un tel délire obscène , il en faudrait combien de planetes ???


                                                                                                            • hommelibre hommelibre 2 mai 2011 18:19

                                                                                                              @ Cochonou :

                                                                                                              Une estimation est parue dans la presse ce matin. Le coût total serait plus ou moins (plut’ot moins) de 30 millions d’€. Et cela rapporterait plus de 60 millions d’€, en tourisme, nuitées, ventes diverses, droits d’images, etc.

                                                                                                              Et cela aura un impact estimé jusqu’en 2012.

                                                                                                              Donc : excellent plan médiatique, de bon rapport financier pour le pays.


                                                                                                              • hommelibre hommelibre 2 mai 2011 18:21

                                                                                                                @ Cochonou : j’ai zappé la suite de mon comm :

                                                                                                                Bien sûr ça n’aurait aucun intérêt que tous les couples fassent pareil. Cela ne marcherait pas, c’est la rareté qui fait que ça marche. Donc il n’y aurait pas besoin de plus de planète, celle-ci tient le coup de ce mariage !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès