• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Kelly Betesh : la passion du nationalisme

Kelly Betesh : la passion du nationalisme

Ancienne égérie du Front National, passée chez les Patriotes, Kelly Betesh est une étudiante en maïeutique (future sage-femme) âgée de vingt-trois ans que le grand public connaît depuis 2015 pour ses différentes apparitions sur les affiches du FN et quelques interventions télévisées, dont sur C8, dans l'émission Salut les Terriens, samedi 9 juin, émission lors de laquelle elle a rappelé son attachement à la France et à Florian Philippot et tendu la main à Alexis Corbières pour un éventuel et improbable rapprochement entre les deux partis.

Née le 20 juin 1995 (soit, 67 ans jour pour jour après Jean-Marie Le Pen) la jeune femme est issue d'une famille franco-israélienne "de tradition souverainiste" selon ses propres mots. Elle ne cache d'ailleurs pas ses origines juives et son soutien à Israël, arborant avec fierté une petite étoile de David, mais elle reste néanmoins "républicaine et laïque". Particulièrement sourcilleuse envers l'islam, elle se dit contre le port du voile : "Dans mon école, on a obligé les filles à retirer leur foulard, et tout va mieux depuis", déclarait-elle en février à nos confrères de Vice.

Le grand public l'a découvert en 2015, lors d'une campagne de communication du FN sur "l'islamisation des banlieues". D'un côté une femme en burqa, de l'autre Kelly Betesh, le tout orné du slogan "Choisissez votre banlieue !". Trait caractéristique : la demoiselle aime s'habiller aux couleurs du drapeau français, comme en témoignent ses nombreuses photos sur twitter où elle pose avec des robes et t-shirts tricolores.

C'est au lycée qu'elle adhère au FN, séduite par le concept de préférence nationale, ce qui provoque la méfiance de ses camarades souvent issus de la gauche bobo. Vite remarquée par Julien Rochedy (alors président des jeunes FN) la discrète Kelly se retrouve vite propulsée au rang de mannequin officiel du FN. Elle est en outre nommée responsable des FNJ des 5ème et 6ème arrondissements de Paris. En 2014, elle rejoint également la Cocarde Étudiante (syndicat étudiant dextrogyre qui jugeait l'UNI trop modérée) et en devient la responsable au sein de l'Université Paris V.

Elle n'a alors d'yeux que pour Marine… et pour Jordane Bardella, actuel porte-parole du FN, un jeune cadre ambitieux dont elle a été la petite amie pendant plus d'un an. Personne n'imagine qu'elle puisse quitter le FN auquel elle semble liée au point de défendre Jean-Marie Le Pen lorsqu'il est déchu pour ses propos sur la Shoah… "Ce n'est pas un nazi", déclare-t-elle encore aujourd'hui, position qu'elle avait aussi défendue face à Cohn-Bendit sur LCP, balayant d'un revers de main toute accusation de racisme ou d'islamophobie à l'encontre du FN. Elle se rapproche cependant de Florian Philippot, mais il n'est pas encore question de fronder.

C'est pourtant ce qui arrive à l'automne 2017, lorsqu'après des mois de guerre froide entre Le Pen et Philippot, survient le CouscousGate, un élément déclencheur dans le départ de ce dernier des rangs du FN. Souvenez-vous : réunis à Strasbourg dans le cadre de leurs activités militantes, Florian Philippot et plusieurs jeunes frontistes dont Kelly Betesh vont déjeuner et se prennent en photographie dans un restaurant-couscoussier. C'est encore Kelly Betesh qui met le feu aux poudres en affichant la photo sur son compte twitter, provoquant l'ire de la fachosphère qui y voit une trahison à la sacro-sainte gastronomie française. Au terme de ce scandale (qui ne fut en fait qu'un prétexte) Florian Philippot claque la porte du FN, suivi de centaines d'adhérents dont la fidèle Kelly qui aime décidément les causes perdues.

C'est désormais aux Patriotes qu'elle dédie son énergie et sa jeunesse, et c'est avec le jeune conseiller régional Thomas Laval (devenu également philippiste) qu'elle file le parfait amour. Ses anciens camarades – dont, disons-le, beaucoup bavaient littéralement à la simple mention de son nom – ne lui pardonnent pas son départ et ne l'appellent plus que "la félonne", certains feignant même de découvrir ses origines… Quant à son ex petit ami, Jordane Bardella, il jure ses grands dieux, qu'il ne la connaît pas. Idem pour Davy Rodriguez (le jeune cadre qui a insulté un vigile noir) qui affirme n'avoir jamais entendu parler d'elle, alors que des dizaines de photos les montre ensemble à des réunions et évènements du FN.

La jeune fille fait fi de ce qu'elle considère à présent comme du passé. Elle a juré fidélité à son Florian, et n'hésite plus à employer le terme "extrême-droite" pour désigner les frontistes les plus virulents. Chez Ardisson, elle s'est décrite comme "une grande défenseuse de la démocratie" et se dit prête à travailler avec la droite mais aussi l'extrême-droite "dans l'intérêt de la France". Réunir l'extrême-droite et l'extrême-gauche : Niekisch et les Strasser ont échoué, Kelly Betesh y arrivera-t-elle ? Pour le moment, elle joue son rôle à merveille : donner un visage humain au nationalisme et rajeunir cette idéologie. A n'en pas douter, cette jeune fille timide avec un petit air de Rita Hayworth est promise à une grande carrière dans le nationalisme.


Moyenne des avis sur cet article :  1.32/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • je suis BEL (BAAL) ge, ce qui se caractérise entre autres par un intérêt pour toutes les cultures. A partir du moment où chacun cultive la sienne (terre de Sienne).... en surpassant les limites et les frontières de la matière grise pour atteindre la lumière du soleil, qui lui au moins appartient à tout le monde


    • kalachnikov kalachnikov 20 juin 10:38

      @ Mélusine ou la Robe de Saphir.

      A trop vous mirer le nombril, vous vous relâchez. Vous zavez même pas vu la synchronicité : née le même jour que le menhir.


    • Jean Roque Jean Roque 20 juin 12:20

       
       
      TERRA BÉTO NOVA :
       
      « L’ISLAM EST UNE MENACE POUR L’OCCIDENT ! »
       
       
      Le pompier gogochon incendiaire du sociétal multiculturel sorosien se masturbe à sec...
       
       
      https://francais.rt.com/france/51756-islam-est-menace-pour-occident-enquete-terra-nova-lrem-polemique


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 juin 16:27

        Bonjour,

        Je n’ai pas bien compris si ce sujet « politico-pipole » est humoristique smiley


        • Bernie 2 Bernie 2 20 juin 22:02

          @Olivier Perriet


          Que vous n’ayez pas bien compris ne m’étonne guère, vous êtes assez coutumier du fait.

        • Olivier Perriet Olivier Perriet 21 juin 14:28

          @Bernie 2

          Tiens il existe encore celui-ci  ?? smiley smiley


        • Paul Leleu 20 juin 21:58

          un sacrée pimbêche... elle va faire une « carrière dans le nationalisme »... eh beh... c’est un business-plan ? 


          l’extrême-droite est tombée de lance en quenouille... vous pourriez au moins nous mettre des vrais fachos avec des vraies idées... mais pas ces bourgeoises décaties avant l’âge. 

          • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 21 juin 04:00

            @Paul Leleu

            Bonjour

            Mon article ne se veut aucunement une apologie de cette demoiselle, de ses idées ou de son parti. Je me suis plutôt efforcé d’être le plus objectif possible. Or, les faits sont là : elle est populaire auprès d’une certaine jeunesse nationaliste (tandis qu’une autre partie l’agonit d’injures). Elle a été le visage humain de l’extrême-droite durant plusieurs années et prête maintenant son image au parti de Philippot qui se veut un mélange entre socialisme économique et nationalisme politique. Lorsque j’affirme qu’elle fera carrière, ce n’est pas un dithyrambe mais un simple constat : elle a été responsable du FNJ de Paris, responsable de la Cocarde Etudiante, deux fois candidate à des élections, et à présent elle est l’assistante parlementaire de Phillippot, tout ça à seulement vingt-trois ans.

          • Albert123 21 juin 18:16

            @Paul Leleu


            « c’est un business-plan ? »

            autant que Garrido ou Bachelot chez Bolloré, mais pas moins qu’une carrière de Melenchon ou de Lepen père,

            une carrière en politique reste un business plan réalisé sur le dos des crédules qui votent.

            « vous pourriez au moins nous mettre des vrais fachos avec des vraies idées... »

            c’est cyclique et cela arrive à chaque fois que la gauche va trop loin, ne doutons pas que l’islamo gauchisme délirant va accélérer la venue de ce moment.

            c’est en tout cas la marche de l’Histoire depuis que la gauche politique existe.

          • Elliot Elliot 21 juin 13:45

            Mis à part un physique assez agréable et sa pensée politique – assez cocardière donc passablement désuète - qui justifie, semble-t-il, des ondulations tactiques dont elle n’a pas l’exclusivité ( un Wauquiez leur doit à la fois son ascension au sein de ce qu’il reste de son parti et sa descente de popularité dans l’opinion ) quels sont vraiment ses mérites qui justifient un tel article de promotion ?

            Elle affiche ses origines juives ( et endosse accessoirement les exactions israéliennes ), ce qui est fort bien surtout dans une sphère politique où, au moindre faux pas de sa part, on aurait vite fait de les lui reprocher mais elle refuse que d’autres affichent les leurs en portant un foulard – appelé pour la bonne cause voile - aussi discret pût-il être comme celui des Iraniennes de Téhéran par exemple.

            Je ne sais si elle fera carrière mais, en tout cas, il est peu probable que cela se fasse dans l’ombre de Phillippot auquel je ne vois pas de grand avenir ou alors le même que celui de François Asselineau, gourou d’une secte sans réelle audience.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès