• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Accord du Siècle de Trump va-t-il liquider la cause palestinienne (...)

L’Accord du Siècle de Trump va-t-il liquider la cause palestinienne ?

Source : https://www.jonathan-cook.net/2019-05-09/is-leaked-document-trumps-deal-of-the-century/

Traduction : lecridespeuples.fr

S’il est authentique, le rapport publié par un journal israélien largement considéré comme le porte-parole de Netanyahu offre une vision catastrophique de l’avenir des Palestiniens.

 

Un rapport publié cette semaine par le journal Israel Hayom révélant apparemment des détails de l’ « Accord du Siècle » de Donald Trump ressemble au genre de plan de paix qui pourrait être élaboré par un agent immobilier ou un vendeur de voitures.

Mais si l’authenticité du document n’est pas prouvée et est même contestée, il y a de sérieuses raisons de croire qu’il ouvre la voie à toute déclaration future de l’administration Trump.

En particulier, il s’agit d’une synthèse de la plupart des ambitions de la droite israélienne pour la création d’un Grand Israël, avec quelques miettes pour les Palestiniens visant à les amadouer – la plupart d’entre elles consistant en un soulagement partiel de l’étranglement de l’économie palestinienne par Israël.

C’est exactement ce à quoi Jared Kushner nous a dit que l’ « Accord du siècle » ressemblerait dans l’aperçu qu’il en a proposé le mois dernier.

Le média ayant publié la fuite est également un élément significatif : Israel Hayom. Le journal israélien appartient à Sheldon Adelson, un milliardaire américain magnat des casinos, l’un des principaux donateurs du Parti Républicain et un contributeur majeur aux fonds de la campagne électorale de Trump pour les élections présidentielles.

Adelson est également un soutien inconditionnel du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Son journal a servi de porte-voix aux gouvernements ultra-nationalistes de Netanyahu au cours de la dernière décennie.

Une fuite orchestrée par Netanyahou ?

Adelson et Israel Hayom ont facilement accès aux personnalités-clés des administrations américaine et israélienne. Et il a été largement rapporté que rien de bien important n’y est publié sans avoir été approuvé au préalable par Netanyahu ou son propriétaire outre-Atlantique.

Le journal a mis en doute l’authenticité et la crédibilité du document, qui s’est répandu sur les réseaux sociaux, suggérant même « qu’il est tout à fait possible que le document soit un faux », et ajoutant que le ministère des Affaires étrangères israélien se penchait sur le dossier.

La Maison Blanche avait déjà indiqué qu’après de longs retards, elle avait l’intention de dévoiler enfin « l’Accord du siècle » le mois prochain, après le mois sacré musulman de Ramadan.

Un responsable anonyme de la Maison Blanche a déclaré au journal que la fuite était « spéculative » et « inexacte » – le genre de dénégation terne qui pourrait tout aussi bien signifier que le rapport est, en réalité, en grande partie exact.

Si le document est authentique, Netanyahu semble être le responsable le plus probable de la fuite. Il supervise le ministère des Affaires étrangères depuis des années, et les Israéliens parlent généralement d’Israel Hayom comme du « Bibiton », ou « Journal de Bibi », le surnom du Premier ministre.

Tâter le terrain

Le document allégué, tel que publié dans Israel Hayom, serait catastrophique pour les Palestiniens. En supposant que Netanyahu approuve la fuite du document, ses motivations ne seront peut-être pas trop difficiles à discerner.

Le divulguer pourrait constituer un moyen efficace pour Netanyahu et l’administration Trump de tâter le terrain, de lancer un ballon d’essai pour vérifier s’ils oseront publier le document en l’état ou s’ils doivent y apporter des modifications.

Mais une autre possibilité est que Netanyahu a pu conclure qu’il pourrait y avoir un prix indésirable à payer s’il devait réaliser publiquement l’essentiel de ce qu’il gagne déjà furtivement – un prix qu’il pourrait préférer éviter de payer pour le moment.

La fuite est-elle conçue pour susciter une opposition préemptive au plan, venant à la fois d’Israël, des Palestiniens et du monde arabe, dans l’espoir d’empêcher sa publication ?

L’espoir est peut-être que la fuite, et la réaction qu’elle suscitera, obligeront l’équipe de Trump pour le Moyen-Orient à reporter à nouveau la publication du plan, voire à en empêcher complètement la publication.

Néanmoins, que l’ « Accord du siècle » soit ou non dévoilé prochainement, le document divulgué – s’il est vrai – donne un aperçu plausible des idées de l’administration Trump.

Étant donné que l’équipe de Trump au Moyen-Orient semble avoir commencé à mettre en œuvre le plan au cours des 18 derniers mois, avant même sa publication – du déplacement de l’ambassade américaine à Jérusalem à la reconnaissance de l’annexion illégale par Israël du plateau syrien du Golan –, la fuite permet de faire la lumière sur la manière dont une « résolution » américano-israélienne du conflit israélo-palestinien est susceptible de se dérouler.

Annexion de la Cisjordanie

L’entité palestinienne proposée serait nommée « Nouvelle Palestine » – s’inspirant apparemment de Tony Blair, ancien Premier ministre britannique devenu ambassadeur de la communauté internationale au Moyen-Orient de 2007 à 2015.

Dans les années 1990, Blair a dépouillé son propre parti politique, le Parti Travailliste, de son héritage socialiste, puis a renommé le résultat – plus favorable aux entreprises, une pâle ombre de ce qu’il était – « Nouveau Parti Travailliste ».

Le nom de « Nouvelle Palestine » masque utilement le fait que cette entité démilitarisée serait dépourvue des caractéristiques et des pouvoirs normalement associés à un État. Selon les fuites, la Nouvelle Palestine n’existerait que sur une infime fraction de la Palestine historique.

Toutes les colonies de peuplement illégales en Cisjordanie seraient annexées à Israël, ce qui honorerait l’engagement pris par Netanyahu peu de temps avant les élections générales du mois dernier. Si le territoire annexé comprend la plus grande partie de la zone C – les 62% de la Cisjordanie dont le contrôle temporaire a été attribué à Israël en vertu des accords d’Oslo, et que la droite israélienne souhaite annexer d’urgence –, cela accorderait environ 12% de la Palestine historique à la « Nouvelle Palestine ».

Autrement dit, le gouvernement Trump semble prêt à donner sa bénédiction au Grand Israël, qui comprendra 88% des terres volées aux Palestiniens au cours des sept dernières décennies.

Mais c’est bien pire que ça. La Nouvelle Palestine existerait sous forme d’une série de cantons distincts ou bantoustans, entourés d’une mer de colonies israéliennes – qui doivent désormais être déclarés comme faisant partie d’Israël. L’entité serait hachée et découpée en dés d’une manière qui n’a d’exemple dans aucun autre État du monde.

La Nouvelle Palestine n’aurait pas d’armée, mais seulement une force de police munie d’armes légères. Elle ne pourrait agir qu’en tant que groupement de municipalités déconnectées.

En fait, il est difficile d’imaginer de quelle manière la « Nouvelle Palestine » changerait fondamentalement la triste réalité actuelle des Palestiniens. Ils ne pourraient se déplacer entre ces cantons que par de longs détours, des routes de contournement et des tunnels. Un peu comme maintenant.

Municipalités magnifiées

Le seul élément positif de ce document allégué est un projet de pot-de-vin des États-Unis, de l’Europe et d’autres États développés, bien que financé principalement par les riches États pétroliers du Golfe, afin de soulager leur conscience pour avoir privé les Palestiniens de leurs terres et de leur souveraineté.

Ces États fourniront 30 milliards de dollars sur cinq ans pour aider la Nouvelle Palestine à se mettre en place et à gérer ses municipalités magnifiées. Si cela vous semble beaucoup d’argent, rappelez-vous que cela représente 8 milliards de dollars de moins que l’aide que les Etats-Unis accordent depuis une décennie à Israël pour acheter des armes et des avions de combat.

Ce qui adviendra de la Nouvelle Palestine après cette période de cinq ans n’est pas clair dans le document. Mais étant donné que les 12% de la Palestine historique attribués aux Palestiniens constituent le territoire du pays le plus pauvre en ressources – dépossédé par Israël de sources d’eau, de cohérence économique et de ressources clés exploitables telles que les carrières de Cisjordanie –, il est difficile de ne pas voir l’entité s’enfoncer plutôt que surnager après que l’afflux initial d’argent aura cessé

Même si la communauté internationale acceptait de débourser plus d’argent, la Nouvelle Palestine resterait entièrement dépendante de l’aide à perpétuité.

Les États-Unis et d’autres pays seraient en mesure d’ouvrir ou de fermer le robinet en fonction du « bon comportement » des Palestiniens – comme cela se produit actuellement. Les Palestiniens vivraient de manière permanente dans la crainte des répercussions de toute critique à l’encontre de leurs gardiens de prison.

Fidèle à son vœu de faire payer le Mexique pour qu’un mur soit construit le long de la frontière sud des États-Unis, Trump voudrait apparemment que l’entité palestinienne paye Israël pour lui fournir une sécurité militaire. En d’autres termes, une grande partie de cette aide de 30 milliards de dollars aux Palestiniens finirait probablement dans les poches de l’armée israélienne.

Il est intéressant de noter que le rapport divulgué indique que ce sont les États producteurs de pétrole, et non les Palestiniens, qui seraient les « principaux bénéficiaires » de l’Accord. Cela montre la manière dont l’Accord de Trump est vendu aux États du Golfe, à savoir une occasion pour eux d’embrasser pleinement Israël, sa technologie et ses prouesses militaires, afin que le Moyen-Orient puisse suivre les traces des « tigres asiatiques  ».

Nettoyage ethnique à Jérusalem

Jérusalem est décrite comme une « capitale partagée », mais les petits caractères disent tout à fait autre chose. Jérusalem ne serait pas divisée en un est palestinien et un ouest israélien, comme la plupart l’avaient prévu. Au lieu de cela, la ville sera dirigée par une municipalité unifiée sous contrôle israélien. Tout comme cela se passe actuellement.

La seule concession significative aux Palestiniens est que les Israéliens ne seraient pas autorisés à acheter des maisons palestiniennes, empêchant, du moins en théorie, une nouvelle prise de contrôle de Jérusalem-Est par des colons juifs.

Mais étant donné qu’en retour, les Palestiniens ne seraient pas autorisés à acheter des maisons israéliennes, que la population palestinienne à Jérusalem-Est souffre déjà de graves pénuries de logements, et qu’une municipalité israélienne aurait le pouvoir de décider où les maisons sont construites et pour qui, il est facile d’imaginer que la situation actuelle – Israël exploitant les contrôles de planification pour chasser les Palestiniens de Jérusalem – se maintiendrait tout simplement.

De plus, étant donné que les Palestiniens à Jérusalem seraient des citoyens de la Nouvelle Palestine, et non d’Israël, ceux qui seraient incapables de s’installer dans une Jérusalem sous domination israélienne n’auraient d’autre choix que d’émigrer en Cisjordanie. Ce serait exactement la même forme de nettoyage ethnique bureaucratique que les Palestiniens de Jérusalem subissent actuellement.

Gaza ouverte au Sinaï

Faisant écho aux récents commentaires de Jared Kushner, gendre de Trump et conseiller pour le Moyen-Orient, les avantages du plan pour les Palestiniens concernent tous des dividendes potentiels économiques, et non politiques.

Les Palestiniens seront autorisés à travailler en Israël, comme c’était la norme avant Oslo – et vraisemblablement, comme auparavant, uniquement dans les emplois les moins bien rémunérés et les plus précaires, sur les chantiers de construction et sur les terres agricoles.

Un corridor terrestre, sans doute surveillé par des entrepreneurs militaires israéliens que les Palestiniens devront payer, est censé relier Gaza à la Cisjordanie. En conformation des informations antérieures concernant les projets de l’administration Trump, Gaza serait ouverte au monde, et une zone industrielle et un aéroport seraient créés sur le territoire voisin du Sinaï.

La terre – son étendue devra être décidée durant des négociations – en serait louée à l’Égypte.

Comme le soulignait précédemment Middle East Eye, un tel développement encouragerait les Palestiniens à considérer progressivement le Sinaï comme le centre de leur vie plutôt que Gaza, un autre moyen de réaliser progressivement un nettoyage ethnique.

Entre temps, la Cisjordanie serait reliée à la Jordanie par deux points de passage frontaliers – probablement via des corridors terrestres traversant la vallée du Jourdain, qui doit elle-même être annexée à Israël. Encore une fois, les Palestiniens étant enfermés dans des cantons déconnectés entourés par le territoire israélien, il faut supposer qu’avec le temps, beaucoup chercheraient une nouvelle vie en Jordanie.

Les prisonniers politiques palestiniens seraient libérés des prisons israéliennes sous l’autorité de la Nouvelle Palestine sur une durée de trois ans. Mais le plan ne dit rien du droit au retour pour des millions de réfugiés palestiniens – issus de ceux qui ont été chassés de chez eux lors des guerres de 1948 et de 1967.

Un pistolet sur la tempe

À la manière de Don Corleone, l’administration Trump semble prête à braquer une arme sur la tête des dirigeants palestiniens pour les forcer à signer l’accord.

Selon le rapport allégué, les États-Unis interdiraient tous les transferts d’argent aux Palestiniens s’ils se rebellaient, dans le but de les forcer à se soumettre.

Ce plan exigerait que le Hamas et le Jihad islamique se démilitarisent et remettent leurs armes à l’Égypte. S’ils rejettent l’accord, le rapport indique que les Etats-Unis autoriseront Israël à « cibler personnellement » leurs dirigeants – par le biais d’assassinats extrajudiciaires qui constituent depuis longtemps le pilier de la politique israélienne à l’égard des deux groupes.

De manière beaucoup moins crédible, le document suggère que la Maison Blanche est prête à faire preuve de fermeté vis-à-vis d’Israël, coupant l’aide américaine si Israël ne respecte pas les termes de l’accord.

Etant donné qu’Israël a régulièrement enfreint les accords d’Oslo – et le droit international – sans subir la moindre sanction sérieuse, il est facile d’imaginer qu’en pratique, les États-Unis trouveraient des solutions pour éviter qu’Israël soit pénalisé pour toute violation de l’accord. .

Imprimatur américain

Le document allégué a toutes les caractéristiques du plan Trump, ou du moins d’une version récente, car il décrit noir sur blanc la réalité qu’Israël a créée pour les Palestiniens au cours des deux dernières décennies.

Il donne simplement au vol massif de terres et à la balkanisation des Palestiniens par Israël un imprimatur officiel des États-Unis.

Donc, s’il offre à la droite israélienne la majeure partie de ce qu’elle veut, quel intérêt Israël Hayom – le porte-parole de Netanyahou – aurait-il à compromettre son succès en le faisant fuiter ?

On peut avancer quelques hypothèses.

Israël atteint déjà tous ces objectifs – voler des terres, annexer les colonies de peuplement, consolider son contrôle exclusif sur Jérusalem, faire pression sur les Palestiniens pour qu’ils quittent leurs terres pour les États voisins – sans avoir à déclarer officiellement qu’il s’agit de son plan.

Il a fait de grands progrès dans tous ses objectifs sans avoir à admettre publiquement que l’idée d’un État pour les Palestiniens est une illusion. Pour Netanyahu, la question doit être de savoir pourquoi rendre publique la vision globale d’Israël quand elle peut être réalisée de manière furtive.

Crainte d’un contrecoup

Mais pire encore pour Israël, une fois que les Palestiniens et le monde observateur comprendront que la réalité catastrophique que vivent aujourd’hui les Palestiniens est tout ce qu’ils auront, il y aura probablement un retour de bâton.

L’Autorité palestinienne pourrait s’effondrer, la population palestinienne pourrait déclencher un nouveau soulèvement, la soi-disant « rue arabe » pourrait se révéler beaucoup moins disposée à accepter cela que ses dirigeants ou Trump l’espéraient, et les activistes occidentaux de la solidarité pour la Palestine, y compris le mouvement de boycott, auraient une impulsion massive pour leur cause.

De même, il serait impossible pour les apologistes d’Israël de continuer à nier qu’Israël exécute ce que le regretté universitaire israélien Baruch Kimmerling a qualifié de « politicide » – la destruction de l’avenir des Palestiniens, de leur droit à l’autodétermination et de leur intégrité en tant que peuple unique. .

Si c’est bien la version de la paix au Moyen-Orient proposée par Trump, il joue à la roulette russe – et Netanyahu hésitera peut-être à le laisser appuyer sur la gâchette.

Pour comprendre les racines idéologiques de la politique israélienne, voir Histoire juive, religion juive : le poids de trois millénaires, par Israël Shahak (1)

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, abonnez-vous à la Newsletter.


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • leypanou 29 mai 18:38

    Trump fait tout pour faire plaisir au peuple élu.

    Si on sait qui a participé à son financement, il ne faut plus s’étonner de rien.

    De toute façon, les élections aux États-Unis sont une mascarade : dans tous les cas, l’état profond gagne.


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 29 mai 18:59

      @leypanou

      Trump fait tout pour faire plaisir au peuple élu.

      >non pas seulement , il essaye aussi de satisfaire SES CHRÉTIENS SIONISTE au détriment de tout les autres peuples y compris les israéliens .


    • leypanou 29 mai 19:08

      @Cyrus (TRoll de DRame)
      les Chrétiens sionistes -ou évangélistes-, je crois que Mike Pence s’en charge très bien.
      On vit une période dangereuse dans le monde avec l’équipe actuellement au pouvoir chez l’empire que le Saker qualifie de fous avec une cervelle de moineau tout simplement.


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 29 mai 19:13

      @leypanou

      qualifie de fous avec une cervelle de moineau tout simplement.

      c’ est profondément injuste .... même les moineau sont capable de vivre en paix , et de construire des nid durable au profit de leur descendant .


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 29 mai 19:16

      @Cyrus (TRoll de DRame)

      Quand au fous , en temps que PSEUDO-prophète honoraire désigné par personne sinon moi meme....

      ca me blesse profondément moi qui rêvé de paix MDR


    • JPCiron JPCiron 29 mai 21:43

      @leypanou

      Trump fait tout pour faire plaisir au peuple élu.> 

      En fait, le Congrès fait ce que souhaite l’ AIPAC

      Car l’AIPAC a les moyens de convaincre tel ou tel donateur de financer ceux qui sont sur la ligne de l’AIPAC. ... ou de ne pas financer ceux qui ne sont pas alignés.

      Par ailleurs, l’AIPAC est alignée sur ce que demande (dire « ce qu’exige » serait plus juste) le Gouvernement Israélien.

      Différents lobbies inconditionnellement pro-Israel (coordonnés de différents endroits) sont très actifs à travers une myriade de groupes d’action, auprès des Chrétiens intégristes de différentes obédiences des USA.

      .


    • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor 30 mai 08:15

      Ce n’est pas Trump qui va liquider la « cause Palestinienne » ce sont les palestiniens eux-mêmes qui par leur entêtement vont détruire toute chance d’avoir un pays autre que Neverland.

       

      Un Palestinien du nom d’Ashraf Jabari a récemment annoncé la création d’un parti qui serait entièrement consacré à la prospérité économique des Palestiniens. Ce Parti de la réforme et du développement propose de s’attaquer aux problèmes économiques des Palestiniens, à commencer par le chômage dont le niveau est élevé. « Nous avons une armée de diplômés sans emploi. Un jeune Palestinien titulaire d’une maîtrise en droit ne trouve pas d’emploi et doit travailler comme vendeur ambulant. »


      Au lieu de donner à Jabari une chance, les Palestiniens ont fait campagne contre lui ; ils l’ont diffamé, dénoncé comme « traître » et comme « collaborateur » d’Israël et des juifs. Certains sont même allés jusqu’à réclamer son arrestation ou son exécution.


      Le plan de paix à venir évoque une aide en milliards de dollars, sans parler des collectes de fonds auprès de riches pays arabes. Mais le cas Jabari montre que les Palestiniens préfèrent haïr Israël plutôt que d’investir dans le développement économique.



      • Garibaldi2 30 mai 11:10

        @Ilan Tavor

        Alors comme ça les Palestiniens sont diplômés, il y en a même qui ont une maîtrise en droit ? Moi qui croyais que c’était tous des débiles arriérés, des bêtes sur 2 pattes,comme le disait Menahem Begin fasciste notoire.


      • Eric F Eric F 30 mai 15:31

        @Ilan Tavor
        un peuple dont le territoire internationalement reconnu est occupé préfère parfois son indépendance que des prébendes, en France, on a connu cette situation.


      • Fanny 30 mai 17:31

        @Ilan Tavor

        Cette antienne occidentale que vous reprenez, à savoir « tout est la faute aux Arabes et aux Palestiniens », a été posée dès le départ de ce conflit interminable par les grandes puissances et l’ONU.

        L’accord de partage initial concocté par les grandes puissances au sortir de la guerre a été imposé sans demander l’avis des intéressés, à savoir les Arabes et les Palestiniens.

        Dès lors qu’ils l’ont logiquement refusé (puisque leur avis n’a pas été considéré), on décrétera que toute la suite sera de leur faute. 70 ans plus tard, on en est toujours là.

        Comme quoi l’ONU, dont la vocation est la paix dans le monde, peut aussi générer des guerres de 100 ans.


      • Galilée Galilée 30 mai 18:13

        @Garibaldi2
        3000 civils Juifs brulés vifs dans des autobus explosés par des « palestiniens » kamikazes ... Bilan digne de bêtes immondes sur deux pattes ..
        Begin n’ a jamais porté atteinte à la démocratie , ni au droit des Arabes citoyens d ’ Israël , et a même fait la paix avec Saadate , que des bêtes à deux pattes ont assassiné..


      • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 30 mai 18:45

        @Ilan Tavor

        En fait , 12 million de palestinien sont exclu du droit de vote .
        seul 9 million d’ israélien décide sur le territoire revendiqué.

        La solution a deux etats vous permetait un israel de culture juive sans nuissance exogene ...

        Avec la solution a un seul état ou vos dirigeant vous emmène , vous vous retrouver dans une situation ou vous risquer d’ être assimiler par ceux que vous avez trop combattu .

        Au final ce sera l’ amerique chretienne sioniste qui ramassera le royaume de david.

         


      • Garibaldi2 30 mai 21:50

        @Galilée

        Vous êtes grotesque, comme généralement les arguments invoqués par les colons pour justifier leur colonisation. Vous les sortez d’où vos 3000 brûlés vifs.

        Begin n’a jamais porté atteinte à la démocratie ... il suffit de lire l’article Wikipedia pour connaître la crapulerie du bonhomme, raciste et fasciste. Notons qu’il était né à Brest-Litovsk en Biélorussie. Même Ben Gourion a lutté contre lui ! Saadate a surtout fait la paix sur le dos des Palestiniens.


      • Traroth Traroth 31 mai 13:30

        @Ilan Tavor
        Un autre pays ? Quel autre pays ? Mais de quoi pouvez-vous bien parler ???


      • Traroth Traroth 4 juin 16:04

        On ne le saura donc pas. Je ne suis pas surpris...


      • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor 30 mai 08:29

        La monnaie nationale iranienne, le rial, est tombée à son plus bas niveau historique : un dollar américain, qui équivalait à environ 35 000 rials en novembre 2017, vous permet désormais d’acheter près de 130 000 rials.

        Grâce aux sanctions imposées par le gouvernement Trump, les flux de fonds vers le gouvernement iranien ont été coupés, ce qui a eu des répercussions sur les efforts des dirigeants iraniens pour financer et parrainer des groupes terroristes et des milices dans la région.

        Les sanctions américaines imposées à l’Iran fonctionnent !
        Que les palestiniens en retirent les leçons.


        • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 30 mai 17:07

          @Ilan Tavor

          Dans quelque semaine , 1$petrol , permettra d’ acheter 1 000 000 000 de rial ...
          grâce au blocus américain , on as un mécanisme d’ hyperinflation similaire a celui qui as déclencher la monté du nazisme et la shoah .

          Vous aurez , bientôt le même mécanisme sur les territoire palestinien qui va « torpiller » le shekel israélien par effet de rebond...

          Du coup un débarquement a gaza redevient possible , si simultanément vous subissez un "blietz krieg de la cavalerie iranienne puisque oncle sam a détruit le rempart naturel que constituait l’ Irak ...

          Trump se fout d’ Israël au moins autant que de l’ Europe , c’ est dur a comprendre mais l’ intérêt de la droite israélienne est de voter a gauche contre trump .

          Enfin je dis ça , mais il parait que je vit dans un pays antisémite malgres l’ excellente intégration des juif en France , et leur sur représentation en politique ou dans les média .

           


        • Eric F Eric F 30 mai 11:29

          Il s’agit très probablement d’une fuite délibérée pour préparer l’opinion ; les ultra nationalistes diront encore que c’est « trop » pour les Palestiniens, et le gouvernement israélien se donnera une attitude « généreuse » en acceptant ce plan, comme s’il faisait des concessions.

          A côté de ça, l’absence de toute solution permettrait à Israël de continuer à grappiller encore plus de territoires, un mauvais compromis est parfois moins pire que l’absence de tout compromis. Les pays du golfe voudraient ne plus entendre parler de ce dossier et faire du business, une avancée symbolique sur Jérusalem Est leur conviendrait.

          PS : nouvelles élections en Israël, l’assemblée s’étant autodissoute, le fuitage doit avoir également un propos électoraliste.



            • Galilée Galilée 30 mai 17:53

              La « cause palestinienne » est une fiction .

              Qui plus est les « palestiniens » font tout pour se saborder eux mêmes ..

              La Palestine mandataire , sous mandat britannique c’ était Israël et la rive est du jourdain, l ’actuelle fiction appelée Jordanie ..Chose inventée de toute pièce comme le « peuple Jordanien »

              Si les Arabes tiennent tant a créer un état arabe de plus, la Palestine , après avoir inventé l ’ Irak, la Syrie et la Jordanie, ils n ’ont qu’ a rebaptiser la Jordanie de son premier patronyme Palestine , et le tour est joué ....

              Comme quoi un tour de passe passe toponymique , imaginé par les Anglais, a pu brouiller les cartes et semer la confusion dans les esprits primaires ..

              Le royaume de Palestine rebaptisé nous convient très bien et on peut même lui annexé la partie de la Judée Samarie ou les Arabes sont majoritaires ..

              Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué avec un petit état croupion entre Israël et le Jourdain ?


              • Eric F Eric F 30 mai 19:21

                @Galilée
                La [Trans]jordanie a été créée par la puissance mandataire britannique dès 1921, et l’état de Palestine arabe a été institué en 1947 par la même résolution de l’ONU qui a instauré la Palestine juive (Israël). Au fil des ans, les uns puis les autres ont refusé la « partition », mais il y a eu reconnaissance mutuelle formalisé en préalable au protocole d’Oslo.
                Quand la Palestine sera instaurée, si les états de Jordanie et de Palestine veulent se fédérer, ce sera de leur ressort, nul ne peut se substituer à eux pour en décider.
                Le mythe « tout est à nous » est aussi inacceptable s’il provient des ultra nationalistes israéliens que s’il provient du Hamas.


              • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor 30 mai 19:38

                @Eric F

                Sans argent étranger les Palestiniens sont rien. Trump impose !


              • Garibaldi2 30 mai 21:54

                @Ilan Tavor

                Les Palestiniens n’ont attendu l’argent de personne pour se battre pour leurs droits.


              • Eric F Eric F 30 mai 23:47

                @Ilan Tavor
                Sans argent venu d’Europe et des Etats Unis, Israël n’aurait pas pu se bâtir. La question n’est pas celle là, mais celle du droit des peuples à une nation, et des états fondés sur le droit international et non pas le coup de force permanent.


              • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor 31 mai 07:25

                @Eric F
                 
                Oui mais Israël est classée 8ème puissance économique mondiale alors que les palestiniens sont toujours complètement dépendant de la générosité internationale.
                Si Trump ferme le robinet, ils sont morts


              • Eric F Eric F 31 mai 09:25

                @Ilan Tavor
                sans état indépendant, ils ne peuvent par nature qu’être dépendants.
                Vous nous informez que Trump est l’empereur du monde qui détient seul les robinets. En tout cas les USA fournissent toujours de très gros subsides à Israël (il assure l’essentiel de ses frais militaires), considérablement plus qu’ils n’en fournissent aux Palestiniens.


              • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor 31 mai 11:02

                @Eric F
                 
                En tout cas les USA fournissent toujours de très gros subsides à Israël (il assure l’essentiel de ses frais militaires),
                ++++++++++++

                Exact, mais à la condition qu’Israel achète made in USA !!
                L’argent ça va et ça vient et quand ça vient c’est bon smiley


              • Traroth Traroth 31 mai 13:34

                @Galilée
                Peut-être même que les Palestiniens sont une fiction, non ?


              • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 31 mai 18:58

                @Ilan Tavor

                Dire que pour le même prix vous auriez eu des avions qui vole si vous aviez acheter français .... Quelle idée de se jeter sur les promo du black friday lol

                Tu encense un milliardaire pro-trump , tout en dénonçant le détournement de l’ aide palestinienne , mais comment veut tu qu’ un milliardaire palestinien ais fait pour s’ enrichir sinon en fricotant avec les terroriste palestinien ...

                Israël pose toi des questions , vous êtes pas très apercevant des que la fierté est en jeu smiley


              • Eric F Eric F 1er juin 09:45

                @Ilan Tavor
                c’est en effet proche de l’aide en nature, mais n’est-ce pas ce que vous reprochez aux fournisseurs de vos adversaires ?


              • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor 30 mai 19:35

                La chine se plie face a Trump, elle a cessé d’acheter du pétrole iranien. Désormais, elle importe son pétrole d’Arabie saoudite. Trump impose !


                • Eric F Eric F 30 mai 23:49

                  @Ilan Tavor
                  C’est la définition même de l’impérialisme, et c’est ce qui conduit à la détestation d’un état par le reste du monde.


                • Traroth Traroth 31 mai 13:35

                  @Ilan Tavor
                  Sources ?



                  • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor 30 mai 20:49

                    Rapporté pour la première fois en anglais par JewishPress.com, le département d’État a confirmé que le Hezbollah retirait ses terroristes de la Syrie en raison de pressions financières.

                    En outre, le Département d’Etat a annoncé que la campagne américaine en « pression maximale » sur l’Iran fonctionnait et que, par conséquent, le Hezbollah et d’autres groupes terroristes ont été contraints de rechercher des fonds ailleurs, car ils prennent de graves mesures d’austérité.

                    Trump impose


                    • sylvain 30 mai 22:55

                      @Ilan Tavor
                      trump impose, on avait remarqué
                      D’après vous le problème en palestine c’est qu’on a pas assez imposé ??
                      Vous imaginez l’effet votre image de building luxueux et triomphants à l’effigie de l’étoile de david quand vous racontez que les palestiniens ont quand même tout fait pour mériter ce qui leur arrive ?
                      bon si vous êtes un manipulateur qui cherche à pourrir l’image des juifs c’est très réussi sinon vous devriez vous abstenir


                    • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor 31 mai 07:15

                      @sylvain
                       
                      Le problème est que les palestiniens n’ont pas encre assez souffert pour admettre leur défaite et accepter les condition d’une réddition sans conditions.


                    • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor 31 mai 07:29

                      @Ilan Tavor
                       
                      hum .... accepter une capitulation sans conditions, je pense c’est comme ça qu’on dit en français. smiley


                    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 31 mai 19:06

                      @Ilan Tavor

                      C’ est exactement le contraire , Israël a plusieurs fois éviter le pire ...
                      Du coup trop sur de vous et de votre victoire , vous ne voyez plus le danger que vos « alliés » sioniste antisémite vous font courir en remodelant le moyen orient a LEUR avantage .

                      En 14-18 on as fait la même erreur on as humilier et écraser l’ adversaire ...
                      Tu connais la suite , ... on nous l’ as fait a l’ envers en 39-45.

                      Mieux vaut un petit Israël en paix , qu’ un grand israel en ruine .


                    • QAmonBra QAmonBra 30 mai 23:25

                      Sacré Massada ! Quand cesseras tu de te bercer d’illusions !

                      Tu crois vraiment que le Hezbollah, l’Iran et leurs alliés vont baisser les bras pour une histoire de sanctions économiques !?

                      Tu es encore trop jeune et/ou trop endoctriné pour comprendre, ou même pressentir, à quel point l’existence de ton apartheid est à présent plus précaire que jamais.

                      En ce qui concerne ton psychopathe U$ qui « impose », je reconnais franchement qu’avec un tel allié, il est profondément injuste d’avoir également des ennemis. . .


                      • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor 31 mai 07:23

                        @QAmonBra
                         
                        Votre vision du monde est très française, très .... romanesque !
                        Mais l’esprit français engendre aussi un redoutable déni des réalités.


                      • popov 31 mai 07:09

                        Quelle catastrophe si le problème palestinien était définitivement résolu !

                        Tous ces gens qui, comme l’auteur, en font leur fond de commerce et qui seraient subitement mis au chômage !

                        Tous ces pays islamiques ratés qui se taperaient dessus s’ils n’avaient plus la seule chose sur laquelle ils peuvent se mettre d’accord !


                        • Eric F Eric F 31 mai 09:21

                          @popov
                          S’il s’agit d’une solution équitable, chacun s’en réjouira ; S’il s’agit d’une arnaque, le problème ne sera pas résolu.


                        • Traroth Traroth 31 mai 13:36

                          @popov
                          Ce plan tel que décrit ici peut être beaucoup de choses, mais certainement pas une solution, sauf peut-être au sens de « solution finale ».


                        • QAmonBra QAmonBra 31 mai 14:23

                          Les habituels mythomanes veulent éluder le « problème » qu’ils ont créé de toutes pièces et non l’élucider.

                          Non seulement ils ne pourront le régler définitivement comme ils le prétendent, mais ils vont l’aggraver davantage, surtout s’ils déportent de force tout ou partie des palestiniens au Sinaï, comme ils en ont l’intention et tel que cela a transpiré sous le gouvernement égyptien de Morsi.

                          Si ce dernier a été remplacé par Sissi, c’est parce qu’il n’est pas parvenu, ou n’a pas vraiment voulu, en faire accepter le principe à ses frères musulmans du Hamas, alors qu’il a été choisi et mis au pouvoir principalement pour cela.

                          C’est bien un projet des $ionistes s’inscrivant pleinement dans leur habituel discours que le « beauf » du « mytho » soutient : « Si les arabes (sous entendu les non juifs) ne sont pas contents de vivre dans notre petit apartheid construit sur mesure, ils n’ont qu’a partir s’installer chez leurs cousins arabes »

                          Pas de surprise donc, « Le deal du siècle » annoncé par le menteur pathologique, à grand renfort de publicité et de suspense, n’est qu’une énième arnaque des habituels escrocs, qui, fidèles à leurs façon de penser et leur mépris pour le droit international, n’ont pas trouvé mieux que de déporter les populations discriminées, pour ne plus prêter le flanc à tout procès en ségrégationnisme !

                          Les horreurs commises 24/24, 7/7 et à longueur d’année à l’encontre des palestiniens ne visent qu’à cela : Les inciter à fuir cette enfer sciemment entretenu.


                          « Bon sang ne saurait mentir », si cela n’est pas une « endgültige Lösung », cela lui ressemble bougrement. . .


                          • Eric F Eric F 2 juin 11:12

                            @QAmonBra
                            Ceci dit, la proposition du « menteur pathologique » pourrait être une occasion de le prendre au mot pour mettre le pied dans la porte, avant que les implantations coloniales ne parsèment l’ensemble du territoire.


                          • JPCiron JPCiron 3 juin 11:46

                            Kushner annonce que les Palestiniens ne sont pas prêts pour s’auto-déterminer.

                            Le plan Israélien présenté par Trump/Kushner consiste à maintenir les Palestiniens sous contrôle et occupation Israélienne. Et à terme annexer formellement le tout.

                            .

                            Je ne sais si cette ’’incapacité’’ à s’auto-déterminer des Palestiniens Arabes tient à leur Religion, où à leur statut « Arabe », ou est simplement une pseudo-excuse que nos gouvernants auraient déjà déclaré être prêts à avaler.

                            Car le droit à l’Auto-détermination a été retiré aux citoyens Israéliens Arabes (loi Etat Nation) et à leurs descendants.

                            Et les Juifs Palestiniens (les « autochtones d’avant 1947 » et leurs descendants) ont le droit à cette Auto-Détermination, car ils sont donc capables, eux, de s’auto-déterminer.

                            C’est une approche qui semble simplement raciste.

                            Mais, comme les « Grandes Puissances », au début des années 1900, ont donné leur accord pour une « colonisation » en Palestine, elles maintiennent les conséquences de cet accord sacré de colonisation. Par conséquent, elles renoncent à honorer leur parole sacrée donnée aux peuples de la région (ref. le Sacred Trust of Civilization).

                            Entre la Justice et le respect d’un accord secret de Colonisation, l’Occident a choisi.

                            .



                            • QAmonBra QAmonBra 3 juin 17:20

                              J’ai toujours pensé que si 3ème guerre mondiale il y a, son détonateur sera la poudrière du moyen orient.

                              L’arnaque du siècle en sera t elle l’allumette  ?


                              • JPCiron JPCiron 3 juin 21:08

                                @QAmonBra

                                Merci pour ce lien très clair.
                                Ce qui est stupéfiant, c’est qu’en France, c’est « silence radio » !

                                Ainsi, on veut parquer les Palestiniens dans des réserves, et les 5 millions de réfugiés doivent être absorbés dans les pays d’accueil où ils se trouvent. S’ils refusent, qu’ils pourrissent sur place.
                                https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/quelle-paix-pour-les-indiens-de-211789 

                                Les victimes sont devenues des malfaiteurs que l’on « met au pas ».

                                Et, quelle est la position de l’Europe ?
                                Et, quelle est la position de la France ?

                                On le saura si l’équipe Netanyahu-Trump leur permet de prendre la parole...

                                .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès