• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’affaire de l’Arche de Zoé : « Non, je ne connais pas cet (...)

L’affaire de l’Arche de Zoé : « Non, je ne connais pas cet homme », disent-ils en chœur !

« Non, je ne connais pas cet homme ! », lit-on dans la Bible. Et quand pour la troisième fois, Simon Pierre nia toute relation avec le prévenu, le coq chanta. Est-ce une nouvelle version de cette scène biblique de « la Passion du Christ » que jouent M. Kouchner, Mme Yade et Mme Dati ? Les déclarations à divers médias de M. Éric Breteau, président de « L’Arche de Zoé », récemment gracié et libéré, conduisent à se poser la question.

Des moyens hors de l’ordinaire

On le suit en tout cas sans peine quand il soutient que pour mener à bien une opération de « sauvetage » ou d’ « enlèvement » - selon le point de vue - de 103 enfants supposés orphelins, aux confins du Tchad et du Darfour, il faut « bénéficier de soutiens politiques haut placés ».

1- Affréter un Boeing, le faire atterrir sur l’aéroport d’un pays africain, et disposer sur place des moyens de déplacement aériens de l’armée française, voilà qui n’est pas à la portée du premier « coopérant » venu.

2- Puis quand on est arrêté et emprisonné, voir le président de la République en personne se démener, y compris sur place, jusqu’à la libération des personnes incarcérées, n’est pas fréquent non plus.

3- Enfin, entendre annoncer à l’avance le déroulement chronologique des étapes qui conduisent à la solution du problème et en vérifier l’exactitude, depuis la tenue du procès avec la certitude d’une peine raisonnable jusqu’à l’octroi de la grâce du président du pays concerné, en passant par le rapatriement en France dès la fin du procès, pareil agenda ressemble fort à un protocole d’accord entre deux États, servant les intérêts de l’un et feignant de ménager les susceptibilités de l’autre.

Des portes ouvertes

Le responsable de « L’Arche de Zoé » paraît bien n’avoir pas été un inconnu pour les autorités françaises et leurs palais. Le moins qu’on puisse dire est qu’il y avait ses entrées. M. Éric Breteau est formel dans son interview au Figaro, le 7 avril 2008 : « J’ai été reçu, dit-il, par le conseiller politique de Bernard Kouchner, qui a trouvé l’idée très intéressante. Puis, je suis allé voir un conseiller de Nicolas Sarkozy à qui j’ai remis un dossier complet et qui m’a dit : "Banco, on va envoyer Cécilia Sarkozy". Par ailleurs, j’avais reçu un "feu vert" officieux du ministère de la Justice. Il était même prévu que, le 25 octobre 2007, Cécilia Sarkozy et Rachida Dati se déplacent en personne pour accueillir les 103 enfants à l’aéroport de Vatry. Pour moi, il est donc clair que l’État français était parfaitement informé de nos intentions.  »

Dans ce cas, pourquoi ces dénégations de Mme Yade, Mme Dati et de M. Kouchner qui se réserve même le droit d’engager des poursuites contre l’accusateur ? Est-ce une nouvelle application du principe de toute opération clandestine : « S’il vous arrive un problème, je ne vous connais pas » ?

"Une opération d’influence clandestine"

M. Breteau fait justement une deuxième révélation qui cadre avec cette hypothèse : cet enlèvement d’une centaine d’enfants prétendument abandonnés s’inscrivait dans une opération d’influence clandestine. Encore un complot ! diront les partisans de « la thèse du complot ». « Ce n’était pas, dit-il, un rapatriement organisé pour notre plaisir ou pour celui de quelques familles. En montant cette opération, nous avons voulu dénoncer haut et fort la passivité des autorités internationales sur le drame du Darfour. Certains pays, comme la France, loin d’être neutres dans ce conflit, sont en réalité complices, comme ils l’ont été au Rwanda.

Notre objectif était de créer une crise afin de susciter une prise de conscience de la communauté internationale. Contrairement à ce qui a été dit, il s’agissait d’une opération parfaitement légale et légitime, parce que conforme à la Déclaration universelle des droits de l’homme et à la Convention de Genève. » À quel article est-il fait allusion ? Ce n’est pas précisé.

Un rapprochement avec « l’affaire du Rainbow-Warrior » ?

Les autorités françaises auraient-elles donc approuvé le projet ? Éric Breteau souligne qu’en tout cas il n’a nullement été dissuadé de le poursuivre, y compris lors de son audition par la brigade des mineurs au cours de l’été 2007 : « Si on voulait m’empêcher de passer à l’acte, objecte-t-il, il était très simple de me faire mettre en examen et placer sous contrôle judiciaire puisque j’avais commencé à récolter de l’argent auprès des familles d’accueil. »

L’opération paraît s’être effectuée en tout cas selon les prévisions, avec l’appui de l’armée française stationnée au Tchad, jusqu’à l’arrestation des responsables. Et quand elle a capoté, le 25 octobre 2007, les autorités françaises, selon É. Breteau, les auraient « complètement lâchés ». Ce lâchage n’a pas toutefois été jusqu’à abandonner à leur triste sort ces humanitaires qui auraient joué, somme toute, le rôle d’agents spéciaux. Cinq mois après, non seulement ils sont en France, mais ils sont graciés.

On songe aux « faux époux Turange » qui ont eu moins de chance dans « l’affaire du Rainbow-Warrior ». Condamnés à dix ans de prison par la Cour d’appel d’Auckland (Nouvelle-Zélande), le 22 novembre 1985, les deux agents français impliqués dans le sabotage du bateau de l’organisation humanitaire Greenpeace qui a causé la mort d’un homme, Alain Mafart et Dominique Prieur, n’ont été transférés qu’en juillet 1986 sur l’atoll de Hao en Polynésie avant d’être rapatriés en France. Éric Breteau fait justement le rapprochement entre les deux affaires, promettant un livre pour la fin du mois intitulé L’Arche de Zoé, les dessous d’une affaire d’État.

Le coq est-il donc près de chanter pour les trois ministres ? Il faut reconnaître que le président de « L’Arche de Zoé » n’est pas sans argument. En un temps où le Parlement français apprend d’une déclaration faite par le chef de l’État devant un parlement étranger l’engagement de troupes françaises en Afghanistan, ne pourrait-il pas au moins, par une commission parlementaire, servir à faire la lumière sur cette curieuse affaire ? Seulement pour cela, il faudrait que la justice française n’en soit pas saisie.

Paul Villach


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (87 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 9 avril 2008 10:23

    On voit bien la méthode employé par le gourou de la secte (Éric Breteau) "les enfants de zoé" pour instrumentaliser les médias

    Ils sont fort devant la faiblesse d’un PPDA qui n’ose pas poser les vrais questions et d’une presse de complésance toujours à rechercher la misère africaine

    Éric Breteau est très fort ,tirons lui notre chapeau ,il devrait même se présenter à la présidentielle sur la liste du MODEM

     


    • pseudo pseudo 9 avril 2008 10:54

      @Lerma

      J’ai du mal à saisir le lien avec le MODEM.

      Y aurait-il une subtilité au 2nd degré que je n’aurais pas saisie ?

      Ou s’agit-il simplement du TSB (tout sauf Bayrou) de la part de quelqu’un qui accuse tous ses contradicteurs de faire systématiquement du TSS  ?

      En faut, je me demande si vous ne faites pas du TSCQEAGDS (tout sauf ce qui est à gauche de Sarkozy).


    • spartacus1 spartacus1 9 avril 2008 14:47

      Le TSCQEAGDS, ça fait quand même beaucoup beaucoup de monde, une grosse majorité des français !


    • pseudo pseudo 9 avril 2008 15:34

      @Spartacus

      Oui, vous avez raison.

      Presque tout le monde, sauf notre inénarrable, inimitable et infatigable Lerma !


    • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 11:04

       

      -Texte diffusé le dimanche 25 novembre 2007 de 12 heures à 13 heures, dans l’excellente émission « La Planète Bleue » sur la chaîne de radio suisse romande « Couleur 3 », qui est une chaîne de radio très fiable à tous niveaux.

       

      - Quand la fameuse affaire de l’Arche de Zoé a éclaté, curieusement, le Président Sarkozy n’est pas venu au secours des enfants victimes, ni des familles abusées, mais des voleurs d’enfants.

      - Pourquoi ? Pour protéger qui ? Pourquoi Nicolas Sarkozy est-il allé au Tchad chercher les journalistes français et les hôtesses espagnoles ? Pourquoi le président français a-t-il annoncé, haut et fort, qu’il irait chercher lui-même les membres de l’association « Arche de Zoé », quoi qu’ils aient fait, mettant ainsi le feu à un baril qui n’avait pas besoin d’arrogance pour s’enflammer.

      - S’agit-il d’une maladresse due à la précipitation, ou l’affaire des illuminés de l’Arche de Zoé cacherait t-elle une autre affaire autrement grave, bien plus glauque, qui aurait conduit le président français à la gaffe internationale ?

      - Y aurait-il des imbrications entre l’exfiltration d’enfants tchadiens vers l’Europe, l’industrie pharmaceutique, et les milieux d’affaire ?

      - Chaque jour qui passe voit apparaître de nouvelles questions. Pourquoi et comment l’association l’Arche de Zoé, a-t-elle bénéficié de passe-droits au ministère des affaires étrangères, au ministère de la défense, voire au ministère de l’intérieur ? Pourquoi et comment l’association l’Arche de Zoé, a-t-elle pu utiliser les avions Transal de l’armée française, pour transporter son matériel de N’Djaména à Abéché ? Pourquoi les services du ministère français de la défense, connaissaient-ils le plan de vol du Boeing affrété par Eric Breteau, le président de l’Arche de Zoé ?

      - Le Boeing atterrit à Abéché, un aérodrome sous contrôle militaire tchadien … et français, certains gradés français étant présents dans la tour de contrôle. C’est depuis Abéché, que, grimés en blessés, les gamins devaient embarquer dans l’avion garé en bout de piste.

      - Est-ce que les moyens tout à fait étonnants dont a profité l’Arche de Zoé, est-ce que la précipitation maladroite du président Sarkozy, à s’impliquer personnellement dans l’affaire, aurait un rapport avec le financement trouble de l’association l’Arche de Zoé ? Cette affaire, qui est tout le contraire d’une histoire de pieds nickelés, soulève tellement de questions, que certains se demandent aujourd’hui, si derrière cette bavure humanitaire, ne se cache pas une affaire d’une toute autre ampleur, une affaire d’expérimentations thérapeutiques sur des patients pas du tout volontaires.

      - L’association l’Arche de Zoé est une initiative d’un organisme français Paris Biotech Santé. Elle est financée par une société de développement de produits pharmaceutiques BioAlliance Pharma, dont le propre frère du président, François Sarkozy, est vice-président du conseil de surveillance. Certains observateurs se demandent si BioAlliance Pharma, qui mène des recherches sur le sida et pratique des essais thérapeutiques, n’aurait pas un lien avec l’affaire des infirmières bulgares, dont la libération avait déjà été négociée par la famille Sarkozy. Quelles sont les réelles activités de BioAlliance Pharma, dont fait partie le frère du président Sarkozy ?

      - La compagnie développe des médicaments pour traiter des maladies décrites comme mille fois plus virulentes en Asie du Sud-Est et dans l’Afrique subsaharienne que chez nous. Pour développer ces traitements la société pratique des expérimentations sur des patients, comme par exemple pour le Loramic, cinq cent quarante patients répartis sur quarante sites différents à travers le monde. Stéphanie Lefèvre, la secrétaire générale de l’Arche de Zoé, est directrice adjointe de Paris Biotech Santé. Et François Sarkozy, le frère du président, figure avec elle parmi les membres du comité d’évaluation de cet organisme spécialisé dans la recherche bio-médicale. D’où les questions qui enflent sur le web. Y aurait-il un rapport entre ces sociétés pharmacologiques, et l’intervention du président Sarkozy au Tchad. C’est comme la maladie d’Alzheimer, devenue grande cause nationale française, aussitôt après l’élection de Nicolas Sarkozy. Cette déclaration surprise aurait-elle un rapport avec le fait que son frère, François Sarkozy, siège à AEC Partners, dont le principal client est l’américain Pfeizer, leader mondial de l’industrie pharmaceutique, et spécialiste du traitement de la maladie … d’Alzheimer.

      - Au printemps dernier, le Nigéria a attaqué devant la justice internationale le géant Pfeizer, qui aurait je cite : « effectué en 1996, de façon illégale, l’essai clinique d’un médicament, le Trovan, sur deux cents enfants » fin de citation. L’inventeur du Viagra aurait secrètement utilisé des enfants comme cobayes, pour tester de nouvelles molécules, sous couvert d’aides humanitaires. Onze enfants sont morts lors de ces tests. D’autres ont subi de graves séquelles : surdités, paralysies, lésions cérébrales, cécités. Le Nigéria réclame dix milliards de dollars à Pfeizer. C’est le Washington Post qui a révélé le scandale.

      - Le journal belge sept sur sept s’interroge lui aussi sur le rôle de Paris Biotech Santé, où travaille Stéphanie Lefèvre, la secrétaire générale de l’Arche de Zoé, et François Sarkozy le frère du président. Je cite « L’Arche de Zoé n’est pas une histoire d’amateurs. Ils sont très professionnellement organisés, et ne manquent pas de fonds et de soutiens, en tout genre. La soit disant « petite » association semble avoir préparé cette opération au Tchad, avec beaucoup de relations d’influence, et de moyens techniques et financiers. » Fin de citation.

      - Pourquoi le président Sarkozy veut-il aller récupérer les militants de l’Arche de Zoé au Tchad ? Pourquoi a-t-il voulu aller récupérer les infirmières bulgares en Lybie ? Est-ce que c’est juste pour faire le beau, pour parader devant les caméras du monde entier, ou est-ce que tout en haut de l’état français, on redouterait que des choses finissent par se dire dans les geôles africaines. On évoque notamment des expérimentations humaines financées par de puissants labos de biotechnologie, sous couvert d’aide humanitaire.

      - Non, non, bien sûr, çà se serait de la science fiction ! 

      - Fin de citation

       

       

       

       


      • alceste 10 avril 2008 08:17

        la même information avait été donnée dès le 6 novembre 2007 par Thierry Meyssan :

        "Arche de Zoé :que faisaient Nicolas, Cécilia et François dans cette galère ? "
        par Thierry Meyssan

         


      • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 10 avril 2008 11:05

        Il suffit de voir la tentaculaire organisation de Nicolas, François et Olivier pour s’inquiéter légitimement .

        - Même la Comora ne fait pas aussi peur !

        - Mais les français sont fiers de leur petite Carla.


      • valere valere 9 avril 2008 11:23

        Cette histoire est plus que "louche". Il y a forcement eu des complictés au sein du gouvernement, car on affrète pas un avion militaire sans quelques autorisations !!

        Mais vu le tournant de cette "opération humanitaire", on va nous dire que personne n’était au courant. Evidemment !

        Le laboratoire soupçonné d’expérimentation n’appartient-il pas à un des demi- frère de sarko ???

        Qui va réellement payer la facture de ce cirque ???

        Supersarko (défenseur des voleurs "d’orphelins") n’a rien a dire à ce sujet ??


        • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 23:06

          - L’information est d’importance : elle date du 3 mars 2008. Elle est donnée sur le site américain de la tentaculaire autant que tumultueuse société d’investissements « the Carlyle Group », rendue célèbre par Michaël Moore dans Farenheit 9/11.


          - Le demi-frère du Président de la République prendra ses fonctions en avril à New-York. David Rubinstein, co-fondateur et directeur général ne tarit pas d’éloges sur sa nouvelle recrue : « …Olivier est un ajout remarquable à notre équipe des services financiers. Il possède une incroyable expérience et de réseau qui contribuera à Carlyle à capitaliser sur les bouleversements dans le secteur des services financiers et d’étendre notre record de victoires sur cette partie importante et croissante de l’économie mondiale… »


          - Olivier Sarkozy est en effet un spécialiste des transactions bancaires. Il exerçait des responsabilités à l’Union des Banques Suisses (UBS), la plus grande banque de gestion de fortune au monde avec un patrimoine de 2 652 milliards de francs suisses ! En décembre 2007 l’UBS essuie la première perte de son histoire en raison de la crise des subprimes.


          - Mais depuis elle s’est refinancée à l’image de la société générale qui n’est pas morte d’avoir perdu 5 milliards d’euros. L’UBS, c’est à une autre échelle qu’on a peine à imaginer ! Sa promotion n’empêchera pas Olivier de continuer à collaborer avec UBS.

          - Le groupe Carlyle


          - Il s’agit d’une société d’investissements américaine créée en 1987, avec un capital de 5 millions de dollars. Vingt ans après, ses capitaux propres s’élèvent à 7,56 milliards de dollars, 1 500 fois plus ! Les Emirats arabes unis participent au capital qui n’est pas communiqué, cette société pas cotée en bourse peut ainsi mieux dissimuler ses opérations et l’origine de ses capitaux.


          - Elle est dirigée par David Rubinstein qui fut conseiller du président Carter et plus récemment par Frank Carlucci, ancien directeur-adjoint de la CIA qui fut secrétaire à la défense sous Reegan.


          - Ce groupe intervient dans de nombreux domaines : aéronautique, défense, automobile, transports, énergie, télécommunications, médias…. Dans son film, Michaël Moore a révélé les liens qui unissaient, au sein de Carlyle, Bush père et la famille Ben Laden, le père de l’actuel président siégeant au conseil d’administration, comme John Major ancien premier ministre de Grande Bretagne, James Baker ancien secrétaire d’Etat américain, Georges Soros ou l’ex-président de la Bundesbank, Frank Otto Pöhl et bien d’autres… le gratin.


          Après les révélations du cinéaste Moore, la famille Ben Laden a soldé sa participation (2,02 millions de dollars) dans le mois qui a suivi le 11 septembre 2001, simple coïncidence.


          - En France, Carlyle Group s’est manifesté en investissant dans Vivendi Universal et en prenant 40% du capital du Figaro, soit 1 milliard d’euros en juin 1999, plus que Dassault qui a repris l’intégralité du capital en 2006.


          En 2003 Carlyle achète à l’Etat l’Imprimerie nationale pour 85 millions d’euros… que l’Etat lui rachète pour 376 millions d’euros, 4 fois et demi plus cher, au lendemain de l’élection de Nicolas Sarkozy, en juin 2007 !


          - Les sénateurs communistes ont demandé une commission d’enquête après avoir saisi le premier ministre et la Cour des Comptes. Le ministre du budget, Eric Woerth, n’a pas nié les chiffres mais il trouve que c’est une opération bénéfique pour l’Etat !

          - Combien de temps ce scandale va-t-il être étouffé ?


          - (voir l’Humanité du 17/7/07, Le Canard Enchaîné du 3/10/07)


          - On savait que le Président de la République entretenait des relations privilégiées avec le monde des affaires et de la finance dont il sait si bien porter les intérêts. Avec un frère qui navigue dans les hautes sphères du capitalisme mondialisé, de la spéculation financière de haute volée, cela ne peut qu’élargir le carnet d’adresses et faciliter les retours d’ascenseur.



        • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 23:27
           
          - Source : www.transnationale.org Portail d’information sur les entreprises et les marques

          - Alors que les premiers contingents de Marines débarquent en Afghanistan dans le cadre de l’opération Liberté Immuable ", avec la bénédiction du monde " libre ", Georges W Bush s’est bien gardé de détailler les liens qui unissent sa famille à celle d’Oussama Bin Laden depuis trente ans. Loin du manichéisme de Georges W Bush, et de la croisade du bien contre le mal, les montages financiers du président américain ressemblent plus à un mauvais scénario à la Dallas... Où il est question de pétrole, de dollars, d’émirs du Golfe, de services secrets et de sécurité nationale.

          - Je suis impressionné qu’il y ait une telle incompréhension de ce qu’est notre pays et que des gens puissent nous détester. Je suis... je suis comme la plupart des Américains, je ne peux pas le croire, car je sais combien nous sommes bons. " Georges W Bush, conférence de presse du 11 octobre 2001 à la Maison Blanche.

          - La nouvelle est tombée le 26 octobre 2001, dans l’indifférence quasi générale, par une dépêche laconique de l’agence Associated Press : la famille Bin Laden retirait ses 2,02 millions de dollars d’investissements de la société Carlyle Group. L’annonce faisait suite à un article d’une page, paru le 27 septembre 2001 dans le Wall Street Journal, concernant une participation financière de la famille Bin Laden dans ce groupe. Mais aucun autre média ne s’est intéressé vraiment à cette information.

          - Qu’est-ce que Carlyle Group ?

          - The Carlyle Group est une compagnie d’investisseurs privés, peu connue du grand public, qui gère près de 13 milliards de dollars d’investissements dans différentes sociétés d’armement, de télécommunication et de laboratoires pharmaceutiques. Un complexe financier tentaculaire. Parmi les quatre sociétés les plus importantes détenues par ce groupe nébuleux, citons : Empi, Inc (activité principale : les médicaments et produits médicaux. (...................................................................... ..............)

          - Aujourd’hui, le conglomérat Carlyle contrôle plus de 160 sociétés, dans 55 pays, et possède même un bureau en France, sis 112 Avenue Kléber, à Paris. Sa branche française s’est notamment faite remarquer en juin 2000, en prenant des parts dans la holding financière du Figaro, au nez et à la barbe de Serge Dassault, qui convoitait lui-même le titre.


           - J’ai abregé. Mais on peut déjà comprendre pas mal de chose................................et bien sûr, continuer à chercher !


        • amara 9 avril 2008 11:41

          Depuis quand PPD est-il faible ? C’est bien la meilleure de l’année ! Peut-être depuis que Breteau est un gourou. J’aime aussi le fait que soit évoquée : la complaisance des médias.Dans cette affaire et depuis le début, ils ont pourtant été unanimes à lyncher. D’où sans doute la difficulté à reconnaître aujourd’hui, que peut-être il y a des points à éclaicir. Difficile au gouvernement de reconnaître que certains étaient au courant depuis le début. Selon Le Canard enchaîné, du 14 novembre, le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, connaissait la teneur de l’opération. Une lettre transmise au cabinet du ministre des Affaires étrangères par Eric Breteau. a été publiée. Dans celle-ci, le président d’ADZ se félicite de "l’excellent accueil" qu’il aurait reçu au ministère "le 4 juillet dernier". Ce qu’il annonce aujourd’hui n’est que la confirmation de cela non ? Pourquoi est-ce qu’aucun journaliste ne creuse cette question ?


          • Nobody knows me Nobody knows me 9 avril 2008 13:47

            Depuis quand PPD est-il faible ? C’est bien la meilleure de l’année !

            Mais voyons ! Depuis son interview de Castro...

            Toute cette histoire d’Arche de Noé sent le coup fourré à plein nez. On va mettre l’inspecteur Gadget sur le coup, il lâche rien lui.

            Certaines personnes de ma famille qui sont en Côte d’Ivoire m’ont dit que tout était planifié et qu’un malheureux, ayant été lors de la distribution des bakchich, a tout balancé. Après ce n’est qu’un avis, mais entre un avis d’un de mes proches en Afrique depuis plus de 20 ans et les medias français (par ex cette merde de Faugiel ou de Sarnez que j’ai vus hier soir, ils me font vomir), mon choix est vite fait.

            Je prends les 2 en compte, balle au centre.


          • grangeoisi grangeoisi 9 avril 2008 12:34

            Bah ! Tout le réseau Voltaire nous tiendra au courant grâce à ses (dés)informations !


            • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 14:17

              Bien sûr l’intelligent !

              - Le monde est composé de Meyssan et de négationniste !

              - Avant, avec Béart, celui qui disait la vérité devait être exécuté

              - Maintenant, celui qui dit la vérité c’est un négationniste.

              - C’est tellement simple !

              - Tiens, Sàrkö ne risque pas de passer pour un négationniste, il ment en permanence !

              -


            • Philou017 Philou017 9 avril 2008 21:45

              Le réseau Voltaire donne d’excellentes informations. Je met quiconque ici au défi de montrer le contraire.

              Quand à dire que T Meyssan est un négationniste, c’est une calomnie qui elle non plus ne repose sur rien.

              Th Meyssan a simplement dit que ce n’était pas un boeing qui avait percuté le pentagone. Et je suis de son avis. Le pentagone pose de nombreuses questions, pour qui connait le dossier.

              Les énumérer ne fait pas de vous un négationniste.

              Comdamner quelqu’un sans donner une raison valable, ça c’est du négationnisme. Preuve que Th Meyssan dérange. Bravo à lui, un des rares journalistes Français courageux.


            • Annie 9 avril 2008 12:48

              Si Bioalliance Pharma voulait vraiment tester des médicaments, il me semble qu’il lui aurait été plus facile de le faire dans le cadre d’une mission humanitaire au Tchad. Les autorités là-bas sont moins regardantes, surtout si c’est fait sous le couvert d’une intervention humanitaire. Et pourquoi vouloir ramener les enfants en France ? Mais toute cette affaire sent le souffre, je suis d’accord ; seulement je n’arrive pas à voir quel en était l’ultime dessein, et a en comprendre toutes les ramifications. 


              • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 15:29

                On peut difficilement répondre à ce genre de chose......................

                - Mais je n’aurai peut-être pas perdu tout à fait mon temps, en te suggérant d’aller voir jouer The Constant Gardener.


              • Norbert Balcon 9 avril 2008 13:42

                Mr Villach,

                Je trouve que vous accordez trop de crédit aux propos de Mr Breteau.

                Quelques remarques :

                1- « Affréter un Boeing, le faire atterrir sur l’aéroport d’un pays africain… »

                Il suffit d’avoir assez d’argent pour louer un Boeing.  Je ne retrouve plus la référence, mais je crois bien avoir lu qu’ils ont atterri sans autorisation ; c’est d’ailleurs ce qui a alerté les autorités locales, qui se sont demandées ce que venait faire ce Boeing. Faire atterrir un Boeing dans une ville provinciale du Tchad est beaucoup plus simple que d’atterrir à Roissy ou à Heathrow. Vous pouvez mettre les autorités aéroportuaires devant le fait accompli sans risquer une catastrophe aérienne.

                « …disposer sur place des moyens de déplacement aériens de l’armée française, voilà qui n’est pas à la portée du premier « coopérant » venu. »

                Les forces militaires ont souvent fait leur possible pour venir en aide aux ONG présentes, cela de manière assez informelle. Par contre, avec ce précédent, l’armée française risque d’y regarder à deux fois. C’est une des conséquences de l’irresponsabilité de l’arche. Cela ne veut pas forcément dire que Hervé Morin était au courant et qu’il avait donné son feu vert.

                 2- « Puis quand on est arrêté et emprisonné, voir le président de la République en personne se démener, y compris sur place, jusqu’à la libération des personnes incarcérées, n’est pas fréquent non plus. »

                Je crois au contraire que cette réactivité correspond bien avec le style du président (qui est d’ailleurs souvent critiqué sur Agoravox). Sarkozy a prouvé qu’il agissait parfois trop vite, trop spectaculairement.

                3- « Enfin, entendre annoncer à l’avance le déroulement chronologique des étapes qui conduisent à la solution du problème et en vérifier l’exactitude, depuis la tenue du procès avec la certitude d’une peine raisonnable jusqu’à l’octroi de la grâce du président du pays concerné, en passant par le rapatriement en France dès la fin du procès, pareil agenda ressemble fort à un protocole d’accord entre deux États, servant les intérêts de l’un et feignant de ménager les susceptibilités de l’autre. »

                Qu’il y ait eu accord pour résoudre la crise ne veut pas dire que l’Etat français sponsorisait officieusement l’action de l’Arche de Zoé. Même si le procès ressemble à un arrangement, cela ne veut pas dire que les ministères concernés n’aient pas eu une mauvaise surprise le jour où ils ont réalisé qu’Eric Breteau et consorts avaient effectivement essayé d’expatrier les enfants.

                Les « portes ouvertes »

                Eric Breteau s’est contenté d’envoyer quelques courriers à des conseillers de conseillers de ministres. Cela ne veut pas dire que les informations sont remontées jusqu’en haut. Ces fonctionnaires sont en contact permanent avec des dizaines de personnes qui cherchent à obtenir leur appui.

                Il ne suffit pas d’écrire un courrier à un représentant d’un ministère –ni même d’être reçu en entretien par un membre d’un cabinet ministériel- pour se dire : « Ok, j’ai le feu vert de l’Etat français ».

                Par ailleurs, quand Breteau a présenté son projet, il a parlé d’orphelins. Or –même si Eric Breteau s’enferme dans le déni- la grande majorité de ces enfants avaient de la famille.

                Vous reprenez ses propos : « il était très simple de me faire mettre en examen et placer sous contrôle judiciaire ». Mais on ne place pas quelqu’un en examen ou sous contrôle judiciaire parce qu’il développe des plans un peu fumeux. De même qu’on ne place pas en détention un individu dont le profil psychologique est inquiétant, tant qu’il n’est pas passé à l’acte…

                 

                Il y a beaucoup d’éléments que vous avez négligés.

                Eric Breteau n’a pas donné d’explication acceptable sur le fait que les enfants ont une famille. Il s’est contenté de nier –avec un aplomb réellement déconcertant- en dépit de tout ce que l’on sait (on a vu des mères de familles dans les divers reportages diffusés).

                Il n’a pas donné d’explications acceptables à toutes ses manipulations : les bandages, les mensonges à ses collaborateurs tchadiens, etc.

                Par contre, il a eu le culot de dénoncer les « manipulations grotesques » des reportages. Il a expliqué que le film ne comportait que vingt minutes d’images sur les 30 heures filmées (en sous entendant que la manipulation se trouvait dans cet écart. Que les journalistes, malintentionnés, n’avaient retenu que ce qui était incriminant). Mais tous les reportages vidéos sont fabriqués de la même manière, à partir de « rush », des images brutes que le journaliste doit ensuite sélectionner et organiser. Même pour filmer un reportage de 50 secondes pour le 13 heures de Pernaut, il y a derrière plusieurs dizaines de minutes de matière brute. Cette mise en forme ne veut pas dire qu’il y a malhonnêteté ou manipulation.

                Je n’aime pas beaucoup Fogiel, mais il s’en est beaucoup mieux sorti que ses collègues de France Info, de Canal ou de TF1 durant son interview, parce qu’il a pointé ses incohérences.

                Je crois que M. Breteau est foncièrement malhonnête, que c’est un « manipulateur ». Je ne suis pas vraiment étonné qu’il parvienne à convaincre certaines personnes. C’est ce qui fait la force de ces individus. C’est aussi ce qui fait leur dangerosité.


                • Norbert Balcon 9 avril 2008 13:45

                  J’oubliais : vous n’avez pas non plus parlé de la mise en garde aux familles publiée par le ministère des affaires étrangères.

                  Cordialement


                • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 14:09

                  Une chose est sûre Norbert..............................

                  - Toi l’Afrique, on voit bien que tu ne la connais que du haut de ton Balcon !


                • CAMBRONNE CAMBRONNE 9 avril 2008 16:50

                  A Norbert BALCON

                   

                  Excellent post . Je pense que vous réfutez point par point cette nouvelle théorie du complot en vogue sur ce site .

                   

                  Connaissant bien le Tchad et le role de l’armée française dans ce pays , je confirme qu’il arrive souvent qu’on embarque des civils femmes , enfants malades ou autres pour les amener à la capitale sans rien demander comme explication . Seulement pour aider .

                  Breteau m’a sidéré par son assurance devant les caméras . On dirait un vrai pro de la politique , mentant avec aplomb en regardant la caméra en face .

                  Bien à vous


                • ASINUS 9 avril 2008 18:44

                  bonjour cambronne

                  d accord on rend des service

                  mais rien ne vole sans la permission française ni n atterit d ailleurs

                  ou alors ça as bien changer et il faut plier bagage

                  par ailleurs vous les connaissez comme moi les gendarmes tchadien non rien vus se tramer

                  sur la territoire d ou il prelevent leurs revenus ?


                • CAMBRONNE CAMBRONNE 9 avril 2008 18:50

                  Asinus

                  Désolé mais pour embarquer quelqu’un dans un transall en Afrique il ne faut pas une autorisation ministérielle . Après cette affaire il est probable que cela devienne nécessaire .

                   

                  Bien à vous .


                • ASINUS 9 avril 2008 19:01

                  cambronne , je me suis mal expliqué quand je dis rien ne vole je parle d avion,

                  pas de ces transports et coup de mains

                  gratos qui releve du service, par ailleurs vous imaginez les autorités" locale"

                  je parle du bled laisser se faire quoique ça soit sans "percevoir"

                  salut


                • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 22:14

                  Au Général Cambronne qui fréquente les hautes sphères :

                  - Un avion atterit à Roissy Charles de Gaulle (ou ailleurs) avec à son bord 100 enfants kidnappés, séquestrés, enlevés sournoisement à leurs parents, à la barbe des autorités tchadiennes, et dans la plus grande discrétion. Ce jour là, il n’y avait à N’djamena ni barbouze ni militaire français pour s’inquiéter du manège. Il n’y avait d’ailleurs même pas de tchadiens !

                  - Les enfants et les membres de l’ADZ sont sortis discrètement de l’aéroport par le terminal bagages.

                  - Ils ont pris chacun un taxi pour rejoindre les familles d’accueil.

                  - Ces familles ont caché dans des placards, ces enfants kidnappés pour qu’ils ne soient pas découverts par les autorités françaises.

                  - 1 mois après, 3 mois après, 6 mois après, ces 100 enfants sont toujours incognito sur le territoire français, et les parents auxquels ils ont été enlevés sont très contents et ne se sont pas manifestés.

                  - Enfin, la supercherie a été mise à jour grâce à la perspicacité et à la clairvoyance de MAM !

                  - Breteau et tous les membres de l’ADZ ayant encaissé les participations des familles d’accueil, se sont enfuis à Punta Del Este en Uruguay rejoindre Jean Médecin, où ils coulent des jours heureux avec les 200.000 € qu’à rapporté la vente des enfants.

                  - Il n’y a pas eu d’effusion de sang lors du partage du butin.

                  - Stéphanie Lefévre, secrétaire générale de l’ADZ et directrice adjointe de Paris Biotech Santé financier de l’ADZ, et dans lequel François Sarközy est membre du comité d’évaluation, a fait savoir à la presse française qu’il s’agit d’une homonymie et que le Sàrközy en question n’est pas le parent de qui nous savons.

                  - Breteau, dans le journal local de Punta Del Este, a déclaré qu’ils ont eu beaucoup de chance pour réussir le coup, le jour de l’arrivée des enfants à Paris, toute la police était mobilisée sur le parcours de la flamme olympique, et n’a donc rien remarqué.

                  - Il espère, assez rapidement, à l’occasion par exemple d’une visite de Sarkö chez les pêcheurs recommencer le coup, mais avec un Airbus 380.

                  - Comme quoi, on peut être le pire kidnappeur d’enfant mais garder des sentiments patriotiques !

                  - Sàrközy, lors de sa visite à Gandrange, a promis que les coupables seront tous appréhendés et sévèrement punis. Il a promis aux ouvriers de Mittal, une récompense pour toute inbformation ou dénonciation.

                  - La théorie du complot dénoncée par le Général Cambronne a bien été mise à jour, et notre Bokassarközy national lavé de tous soupçons.

                  - Vive le Général Cambronne, vive la France !

                   


                • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 10 avril 2008 10:54

                  Cher tous,

                  Voyez le commentaire que je faisais en janvier de cette année sur cette affaire de l’Arche de Zoé, le titre de mon commentaire "Mais c’est quoi ce bazar !" voir l’article...

                  ...

                   


                • Sébastien Sébastien 9 avril 2008 14:19

                  Breteau n’est peut-etre pas sans arguments mais il est sans aucune preuve. On n’a pas vu l’ombre d’un document or avec toutes les rencontres qu’il dit avoir faites, il devrait quand meme avoir un petit papier signe d’un ministere.

                  D’ailleurs pourquoi avoir change de nom entre la France et le Tchad ? Pourquoi avoir cache l’adoption de ces enfants ? Je vous rappelle que Breteau a en quelques sortes vendu ces enfants a des familles d’accueil et que, parait-il puisque dans cet article on parle de "il parait", ce n’etait pas dans le projet initial. Bref il y a beaucoup de choses qui ne vont pas dans le sens de votre theorie.

                  La ou je vous rejoins en revanche c’est sur l’attitude de la France qui est alle chercher une grace. J’avoue ne pas bien comprendre mais je ne pense pas que Breteau ait ete envoye par la France. A mon avis c’est encore un coup de Sarko qui a voulu defendre la veuve et l’orphelin sans mauvais jeu de mots.


                  • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 15:17

                    Soyons brefs Sébastien,

                    - Tu vois quelqu’un, même avec un QI de 0,5, débarquer en france en avion avec une centaine d’enfants arrachés à leurs familles, et en se disant que cela passerait comme une lettre à la poste ?

                    - Soyez gentils, réflechissez 5 mn !

                    - Et puis, il faut se donner la peine de lire les posts des autres intervenants pour ne pas paraître tout à fait idiot.

                    - Alors, je me répète :

                    -Que fout Stéphanie Lefèvre, secrétaire générale de l’Arche, comme directrice adjointe de Paris Biotech Santé, financière de l’ADZ, et où siège également François Sàrközy ?

                    - C’est quoi ça ? un mensonge ? une élucubration ? une invention ?


                  • Sébastien Sébastien 9 avril 2008 16:06

                    Retourne rouler des pelles a ton ane et fous nous la paix tu veux.


                  • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 16:41

                    Excellente argumentation significative de ton niveau intellectuel !

                    - Bon français moyen quoi !


                  • Sébastien Sébastien 9 avril 2008 17:59

                    Rassure-moi, tu es bien a gauche sur la photo ?


                  • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 22:32

                    Allez gamin, va jouer avec ta Play Station.

                    - Lorsque tu auras fait des progrès en linguistique et en dialectique, tu pourras peut-être parler à mon cheval.

                    - Pour l’instant, ton vocabulaire est assez restreint.


                  • Norbert Balcon 9 avril 2008 14:25

                    J’apprécie le trait d’humour :)

                    Je n’ai jamais mis les pieds en Afrique noire, non. Mais j’aurais aimé que vous développiez car j’aime prendre conscience de mes âneries.


                    • Norbert Balcon 9 avril 2008 14:37
                      Voici ci dessous la toute première dépêche que l’AFP a consacré à l’opération de l’arche de Zoé, bien avant le départ d’Eric Breteau et de ses troupes pour l’Afrique.
                       
                      Initialement, il était bien question d’adoption (c’est par la suite que Breteau a compris que ce serait impossible).
                       
                      A l’époque, Eric Breteau tenait à "préciser" que cette action serait menée sans l’accord des différents états (et là il s’apprête à publier un livre dans lequel il explique le contraire).
                       
                      Sur les plateaux télés, Eric Breteau a avancé que rien ne prouvait qu’ils n’étaient pas orphelins. Neuf mois plus tôt, il affirmait qu’il avait tous les documents prouvant qu’il s’agissait d’orphelins de père et de mère et qu’ils n’avaient pas de famille. On a vu dans les reportages qu’ils prospectaient activement pour chercher des gamins, sur place. Ils ont admis durant les interviews accordées aux journalistes qu’il était impossible de savoir de manière certaine si l’on avait affaire à de véritables orphelins (mais toute leur communication auprès des familles d’accueil, qui ont permis l’opération grâce à leurs dons, était basée sur cette assurance : il s’agit bien d’orphelins promis à la mort).
                       
                       
                      Une petite ONG veut faire "adopter" des enfants du Darfour en France (ENQUÊTE)
                      22 juin 2007
                      06:19 GMT
                       
                      L’Arche de Zoé, une petite association créée par des sapeurs-pompiers, envisage de mener cet été une opération controversée d’évacuation de 1.000 enfants du Darfour "pour les sauver d’une mort certaine" et les faire "adopter" par des familles françaises.

                      "Ces enfants sont menacés dans leur intégrité, il n’y a pas de solution politique ou diplomatique pour mettre fin aux massacres perpétrés actuellement au Darfour", explique Eric Breteau, président et fondateur de l’association. "Il faut donc les évacuer hors de la zone de conflit".

                      M. Breteau, qui précise que cette opération, soutenue par l’ONG Sauver le Darfour, "se fera sans la coopération des autorités soudanaises et françaises", assure que 500 familles d’accueil ont déjà été identifiées en France, dont certaines ont reçu un agrément d’adoption.

                      "Une association à but non lucratif a lancé un appel proposant aux familles d’accueil qui le souhaitent de venir en aide et de prendre en charge dans leur foyer un enfant orphelin de moins de cinq ans, réfugié de la guerre du Darfour, dans une perspective d’adoption alors que celle-ci est interdite au Soudan", met en garde la Mission adoption internationale du Ministère des Affaires étrangères sur son site.

                      Les responsables de l’ONG créée au moment du Tsunami assurent pourtant avoir la possibilité d’affrêter un avion "au cours de l’été" et envisagent de faire venir de cette manière 1.000 enfants du Darfour sans visa et sans papiers, en déposant une demande d’asile à leur arrivée sur le sol français.

                      "Ce sont des enfants isolés, nous avons tous les documents et justificatifs qui attestent qu’ils sont orphelins de père et de mère et sans famille pour s’en occuper", affirme Eric Breteau, qui envisage à terme l’évacuation de 10.000 enfants de ce territoire occidental du Soudan déchiré depuis 2003 par une guerre civile meurtrière (au moins 200.000 morts selon l’Onu) vers l’Europe et l’Amérique du Nord.

                      "Ils répondent à la convention de Genève de 1951 sur les enfants réfugiés, la France n’a pas le droit de leur refuser l’entrée ou de les expulser par la suite". Eric Breteau compte sur le fait que ces enfants obtiennent rapidement la nationalité française et soient ensuite déclarés adoptables.

                      L’opération, au coût estimé à 1.400 euros par enfant, suscite bien des espoirs chez des couples en mal d’enfant comme en témoigne le forum de l’Arche de Zoé, sur lequel un couple des Vosges se dit prêt à "en baver avec les autorités" pour "donner une famille et un avenir" à un petit Darfouri.

                      "Ce projet est dangereux", s’indigne Geneviève André, responsable de l’adoption au sein de Médecins du Monde (MDM).

                      "Ce n’est pas parce que ces familles ont un enfant chez eux et un agréement qu’elles pourront adopter un enfant du Darfour", rappelle-t-elle. "Un jugement en France doit vérifier que l’enfant a bien été déclaré adoptable par les autorités du pays d’origine or il n’y a pas d’adoption internationale au Soudan".

                      Jugeant "inquiétant" que des familles habilitées pour l’adoption "entrent dans cette logique", Mme André estime que "la France doit réfléchir sur sa politique de délivrance des agréments".

                      "Aujourd’hui, en France, on délivre plus d’agréments qu’on est capables d’assumer d’adoptions venant des pays d’origine", explique-t-elle. "On crée ainsi toutes les conditions pour créer des désordres et des dérives éthiques et financières alors qu’avec l’adoption on touche aux questions les plus intimes de l’individu comme +d’où je viens, qui je serai et où je vais+"."


                    • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 15:32

                      Me demander de développer ?

                      - Mais dis moi, tu sais pas lire ou tu prends les gens pour des imbéciles ?


                    • CAMBRONNE CAMBRONNE 9 avril 2008 14:40

                      Salut à tous

                       

                      Pourquoi croire monsieur Breteau qui est un guignol et refuser de croire les autorités françaises .

                      J’ai eu le témoignage de missionnaire français à N’djamena qui sont révoltés de l’action menée par l’arche de Zoé qui ne les aide pas dans le travail qu’ils font pour améliorer le sort des enfants sur place .

                      Cette condamnation systématique et à priori des autorités est bien le mal français par excellence . Il semble bien que sur ce site tout le monde a le droit de s’exprimer sauf les gens compétents . Breteau , je l’ai vu est un beau parleur mais peut il effacer ce qui a été dit par lui même et ses associés lors des reportages filmés et diffusés à la Télévision ?

                       

                      Sur AVOX le gouvernement ment par principe et il y amême un zozo qui a parlé du rainbow warrior !

                      Toujours le syndrome du 11 septembre .

                      Bonne nuit .


                      • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 14:54

                        Bonne nuit à 14h 4O ?

                        - C’est bien ce que je disais, complèrement déphasé Cambronne !

                        - C’est pas les "missionnaires" de N’djamena qu’il devrait fréquenter, mais les Marabouts !


                      • CAMBRONNE CAMBRONNE 9 avril 2008 15:24

                        OUI BONNE NUIT et quelle que soit l’heure .

                        Un type comme vous devrait être soumis au couvre feu permanent .


                      • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 15:41

                        Ca te manque l’uniforme hein soldat Cambronne ?

                        - "le couvre-feu permanent" ?

                        - Patience, on a eu droit à "l’état d’urgence" avec Villepin, bientôt avec Nicolas de Nàgy Bocsà y Sàrközy, tu auras ton "état de guerre" !


                      • krikri 9 avril 2008 15:21

                        Je veux bien que des membres de l’administration francaise et de l’entourage du president ne soient pas tres clairs dans leurs liens avec l’arche des zozos.

                        Mais non, y’a aucun doute, ce monsieur Breteau est un mythomane ou un manipulateur.

                        Faisons-nous l’avocat du diable, et supposons que Sarkozy, Dati, Yade et Kouchner, au courant de ce qu’il allait faire (=ce qu’il a vraiment fait : recuperer des gosses n’importe ou, les maquiller un peu et les ramener en urgence dans un grand show mediatique) lui ait donne le *feu vert*. Il aurait pu se passer quoi ?

                        Un succes de l’operation *comme annonce aux familles* ? Les gosses amoches recus par la presidente et remis aux familles Saint-Bernard en mondiovision. Admettons. Les Francais sont ravis (chouette encore des bebes immigres !). Les Tchadiens et Soudanais ne disent rien sur le non-respect de leur souverainete etc ? L’opinion mondiale -qui s’etait insurgee parce que Madonna etait aller s’acheter UN bebe- trouve ca normal ? Science-fiction. 

                        Un succes de l’operation *comme annonce par Breteau depuis sa sortie* ? Le Soudan proteste et l’ONU envoie des troupes ? Euh, et la Chine avec son veto, qu’est ce que ca leur ferait ce cinema ? La France envoie 10 000 hommes ? Mais s’il parait qu’elle est *complice*, c’est des Francais qui vont tirer sur des Francais. Science-fiction.

                        Desolee, ca ne tient pas 2 minutes. Personne ne pouvait croire aux histoires de Breteau, ni a la 1ere version (sauver des enfants), ni a la seconde (sauver le Darfour).

                        Par contre, j’aimerais bien savoir ce qu’il avait effectivement raconte quand il a monte son dossier.

                         


                        • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 16:04

                          Très cher (e) Krikri, 

                          - Breteau serait donc, selon vous, plus mythomane et plus manipulateur que Sarkö ?

                          - Impossible. Vous savez bien qu’il ne supporte pas la concurrence, et il l’aurait laissé croupir en prison !

                          - Peut-être même un accident très opportun...........................................


                        • Serpico Serpico 9 avril 2008 15:55

                          ""Banco, on va envoyer Cécilia Sarkozy". Par ailleurs, j’avais reçu un "feu vert" officieux du ministère de la Justice. Il était même prévu que, le 25 octobre 2007, Cécilia Sarkozy et Rachida Dati se déplacent en personne pour accueillir les 103 enfants à l’aéroport de Vatry. Pour moi, il est donc clair que l’État français était parfaitement informé de nos intentions.  »"

                           

                          *************

                           

                          Le vocabulaire du pipeau est reconnaissable de loin...

                           

                          C’est à peine du possible.

                           

                          "Il était même prévu" : par qui ? comment ?

                           

                          C’est le langage du menteur qui ne donne aucune précision : le type du ministère a dit "banco on envoie Cecilia" mais ce n’est pas Cecilia qui l’a dit et on ne sait ABSOLUMENT pas si elle était au courant.

                           

                          Idem pour Dati.

                           

                          Du bon gros pipeau de zozo qui s’est fait coincer par les blacks qu’il comptait entuber.

                           

                          Bien fait pour sa gueule et dommage qu’il soit libre.

                           

                          Et vous, Villach, vous abordez la question uniquement en faveur de ces kidnappeurs d’enfants. Vous ressemblez à la femme du logisticien à gueule de baba cool qui explique à la place de son mari alors qu’elle n’y était pas. Elle explique parce qu’elle a peur qu’il dise des conneries.

                           

                          Et Breteau qui remet ça. Il n’est vraiment pas étouffé par la honte. C’est quoi ce monde où vous vivez ?


                          • Sébastien Sébastien 9 avril 2008 16:05

                            Bien fait pour sa gueule et dommage qu’il soit libre.

                            J’ai le meme sentiment que vous. Sa liberation m’a laisse un drole de gout dans la bouche.

                            Qu’est-ce qu’on aurait dit si des Tchadiens avaient fait la meme chose en France ? Et que de retour au Tchad on les libere ?

                            Ils crevent de faim, du SIDA et de la guerre et on vient leur prendre leurs enfants.


                          • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 16:08

                            Vous inquiétez pas Serpico, Breteau a sûrement plus d’éléments pour défendre ce qu’il avance, que vous n’en avez pour écrire ce que vous écrivez.

                            - Et je ne suis pas un ardent supporter de M. Villach !


                          • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 16:28

                            @ Serpico + Sébastien

                            - Selon vous, le roi de la "répression", le chantre des lois sur "la récidive", le héraut de la "rétention de sûreté" j’ai nommé Sàrközorro, aurait donc lâché des armes gratos à Déby et accepté l’amnistie et de libérer les Zôé pour faire plaisir à Carla ?

                            - Et pourquoi, vous l’entendez Bokassàrközy à ce sujet depuis pas mal de temps ?

                            - Je regrette d’avoir à vous le dire, mais pour penser que Breteau est tout sale et Sarkö tout propre, faut pas avoir grand chose dans le cerveau.

                            - Mais s’il n’y avait pas de gens comme vous, Sàrkö ne serait pas là.


                          • Serpico Serpico 9 avril 2008 17:45

                            hihan : "penser que Breteau est tout sale et Sarkö tout propre"

                             

                            ********************

                             

                            Tu as lu ça où ?

                             

                            Tu ne sais déjà pas lire ce qu’on écrit alors lire dans les pensées...


                          • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 22:36

                            Dois-je faire un copiécollé de vos posts ?


                          • Yohan Yohan 9 avril 2008 16:10

                            j’ai l’impression qu’on nous mène en Breteau


                            • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 16:34

                              Exact !

                              - Je crois même savoir que Sàrkö est titulaire du permis hauturier.

                              - Et pas seulement pour piloter le Zodiac de son ami Bolloré


                            • Algunet 9 avril 2008 16:30

                              Norbert Balcon : Votre vision de l’affaire est très proche de la mienne avec ma foi quasiment les mêmes arguements.

                              Quant à Breteau, pour une personne qui a arrêté, il y a très peu de jours, une grève de la faim commencée depuis plusieurs semaines, il avait l’air aussi maigre qu’avant son arrestation à N’Djamena sans que sa faiblesse extrème ne l’empèche d’écrire un livre en prison : quel homme !

                              Il ne lui reste plus qu’à porter plainte contre la France, en la personne de Sarkozy, pour non assistance à personnes en danger (enfants du Darfour évidement et tant qu’on y est tibetains génocidés) sans oublier de réclamer les dommages et intérêts quelques 6,3 millions d’euros par exemple... (2ème degré au cas ou)

                              Bref qu’il arrête de nous prendre pour des ... ou qu’il apporte des preuves irréfutables devant la justice. Le reste n’est que spéculations.


                              • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 16:38

                                - Breteau te prend pour un con !

                                - Sàrkö lui, non !

                                - Tiens, prends toi dans les dents 5,5% d’augmentation sur le gaz !

                                - Faudra que tu changes de moyen de suicide !


                              • Pierredantan Pierredantan 9 avril 2008 18:56

                                Très cher tous,

                                Je passerai rapidement sur le fait facile à commenter que plusieurs siècles après avoir envoyé les premiers missionaires évangéliser l’Afrique pour éviter à ses habitants les feux de l’enfer, nous en sommes encore à essayer de les sauver. Il faut bien nous reconnaitre cet altruisme indefectible à travers les âges, à nous les occidentaux, altruisme à vrai dire alimenté par une telle culpabilité de vivre dans le confort que je me demande si nous éviterons malgré tout les feux de l’enfer nous même. Mais c’est une autre histoire.

                                Juste cette inquiétude : j’espère bien que l’argent public, c’est à dire celui de nos impôts, taxes, prélèvements et autres fiscalisations obligatoires, ne servira pas à payer ces 6.3 millions d’euros. Parce que là, vraiment, vraiment, le peu de foi qui me reste en l’establishment actuel, gauche-droite confondues, prendrait une GROSSE claque. Probablement la dernière.

                                 


                                • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 22:49

                                  Et les millions d’euros dépensés pour Betencourt ; cadeau ?


                                • barba_papa barba_papa 9 avril 2008 19:03

                                  l’analyse publiée hier sur AGORAVOX par Norbert Balcon :

                                  Kerviel de l’humanitaire » et « Breteau de la finance »

                                  me parait beaucoup plus pertinente que cette eniem tentative de mise en accusation de sarkosy chaque fois qu’il y a un orage..Ca lasse

                                  http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=38428

                                   

                                   


                                  • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 22:46

                                    Pardon Barbapapa !

                                    - Il est vrai que le chanoine de Latran a prouvé que c’était un saint homme.

                                    - A côté de lui, même Bonot était un rigolo !


                                  • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 9 avril 2008 22:41

                                    T’as pas une autre musique Calmos ?

                                    - Cherche sur le net, trouve quelque chose de marrant.

                                    - Tiens, par exemple, fais nous une description de ta femme.


                                  • chmoll chmoll 9 avril 2008 19:14

                                    tention ces enfants étaient supposés ètre orphelins a la mort de leurs parents,du coup l’breteau et sa gonzesse ont anticipés sur leurs plac’ments

                                    beu alors !!


                                    • Argo Argo 10 avril 2008 09:58

                                      L’auteur a des arguments tout à fait recevables, il ne s’agit pas d’un complot ou même de Sarkozy.

                                      Je ne dis pas que Breteau a raison, mais il avance des détails si précis et concrets (dates, noms, etc.) qu’il devrait être assez simple à une commission parlementaire de le démasquer. Non ?

                                      Simple précision pour M Balcon, l’atterrissage du Boeing à Abeche ne peut absolument pas se faire sans autorisation. Et en aucun cas. C’est une zone de guerre contrôlée par le Tchad et la France. Il faut l’autorisation personnelle de M Deby et celle de l’armée française. De toute façon, l’armée française a confirmé qu’elle avait soutenu la logistique de cette opération avec un Transall et 2 tonnes de matériel (ça elle le reconnaît, ce n’est pas Breteau qui le dit).

                                      Ca n’innocente pas Breteau, par ailleurs insupportable à vendre son bouquin sur tous les medias (assez avides d’audimat pour l’inviter), mais il ne faudrait pas non plus faire croire à une opération montée à la sauvette à l’insu de tout le monde.

                                      A quand une commission parlementaire et la vérité ? Qu’attends-t-on pour la nommer ? Le reste c’est des querelles dans le vide.


                                      • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 10 avril 2008 11:43

                                        Tu n’as pas besoin d’enquête parlementaire Argo, on sait où elle finirait !

                                        - Déjà, que Don Vito Corléone et les membres concernés de son gouvernement, démentent l’implication du frangin François avec la secrétaire générale de l’ADZ et le milieu des ONG et pharmaceutiques dans cette affaire.

                                        - Mais personne ne dément. Et pour cause...............................................

                                        - De là à ce que François Sàrközy et Stéphanie Lefebvre aient couillonné Breteau, il n’y a pas loin !


                                      • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 10 avril 2008 11:54

                                        En complément de mes posts sur les implications de Nicolas, François et Olivier dans cette affaire, dans le milieu de la très haute finance, et dans le milieu des ONG et des lobbies pharmaceutiques, voici encore une information significative :

                                         

                                        - La secrétaire générale de l’Arche de Zoé est co-directrice de Paris Biotech Santé

                                        - Des relations surprenantes et facilement vérifiables sur internet sont révélées par le portail d’information Tchadien Alwihda : 04 Novembre 07- Révélations : Arche de Zoé et Cofod sont liées à des laboratoires et fondations de recherches médicales fondamentales !

                                        - En effet, en faisant une recherche sur le Journal Officiel on voit que le contact email pour l’association l’Arche de Zoé est : lefebvre.s@parisbiotech.org. Sur le site du journal le Parisien on peut lire "Stéphanie Lefebvre, secrétaire générale et trésorière de l’Arche de Zoé" dans Cinq questions sur l’Arche de Zoé

                                        - Ajout 08/11 : D’apres Breteau, Stephanie Lefebvre tient la comptabilité de l’Arche de Zoé, les commissaires aux comptes de l’association sont les même que ceux de Paris Biotech, le compte en banque de l’Arche de Zoé se trouve dans la commune de Stéphanie Lefebvre. C’est également elle qui gère le listing des familles d’accueil. Enfin l’hôpital Cochin lié à Paris Biotech a accueilli une réunion de l’Arche de Zoé avec les familles (voir en bas de ce billet, audition de Eric Breteau par la police)(EDIT : d’apres Paris Biotech les commisaires aux comptes ne sont pas les mêmes).

                                        - Sur le site de Paris Biotech Santé on apprend que Stéphanie Lefebvre en est la directrice adjointe. Paris Biotech Santé a pour mission de soutenir des projets de création d’entreprises dans le domaine du médicament, des dispositifs médicaux et des services aux malades.

                                        - Sur ce meme site on peut aussi vérifier que le frère de Nicolas Sarkozy, François Sarkozy fait parti du comité d’évaluation de Paris Biotech.

                                        - François Sarkozy, pédiatre, est aussi un professionnel de l’industrie pharmaceutique et a été nommé vice-président du conseil de surveillance de l’entreprise BioAlliance Pharma, "BioAlliance Pharma est une entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le domaine de la résistance aux médicaments. Elle développe et commercialise des thérapies innovantes qui ciblent le cancer, le VIH, les maladies infectieuses et les soins de support"

                                        - Sources : Merci au blog Torapamavoa de reprendre l’article du Journal Chrétien qui n’est maintenant plus en ligne... heureusement Google fait une copie de toutes les pages du web et on peut encore le retrouver en cached. La source du Journal chrétien était le portail Alwihda qui n’a pas retiré l’article. Voir également les enquêtes de Indymédia Nantes, le Réseau Voltaire et la République des Lettres.

                                        - Sur les sites ci-dessus on peut lire également que Stéphanie Lefebvre est l’épouse du docteur Jean-François Dhainaut, président de l’université Paris-V Descartes, chef du pôle "Paris Biotech Santé" et membre du conseil scientifique de la commission Recherche de l’UMP.

                                        - Le film The Constant Gardener peut venir à l’esprit, son scénario aurait pour origine des faits réels : des essais pharmaceutiques illégaux de l’entreprise Pfizer au Nigeria ayant entrainés le décès de plusieurs personnes, voir l’article Trovafloxacine de wikipédia.

                                        - edit : Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy du deputé Tchadien de l’opposition Ngarlejy YORONGAR, il accuse Nicolas Sarkozy de paniquer en raison de l’implication de son frère François Sarkozy dans des trafics d’enfants, pour des laboratoires d’expérimentation médicale.

                                        - et on peut lire notamment : "Quant à AEC Partners où siège votre frère cadet, Dr François Sarkozy, son plus riche client est le géant américain Pfizer, leader mondial de l’industrie pharmaceutique, spécialiste entre autre du traitement de la maladie d’Alzheimer, « Grande Cause nationale » de la République française en 2007."

                                        - Mais bien sûr, tous ces hommes, tous ces médias qui dénoncent ce scandale sont des fous, des affabulateurs, des négationnistes, des déstabilisateurs de notre démocratie !

                                        - Seuls les Sàrkö sont propres !

                                        - Deibler, revenez avec l’instrument des Hautes Oeuvres !


                                        • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 10 avril 2008 12:00

                                          Ce que je disais plus haut, sur le fait que Breteau ait été pris pour un con par François Sàrkö et Stéphanie Lefebvre :

                                           

                                          - 08/11/07 AJOUT : document exclusif du Nouvelobs L’AUDITION D’ERIC BRETEAU PAR LA POLICE FRANCAISE EN AOUT 2007

                                          - Eric Breteau est le président de l’Arche de Zoé. extrait :

                                          - Question : Le siège de l’association se trouve où aujourd’hui ? Réponse : .(…) à .Paris...., c’est le domicile du père de notre secrétaire général. Je ne sais pas où est cet appartement, je ne m’y suis jamais rendu..

                                          - Question : Où se trouve les divers documents liés à l’activité de votre association Arche de Zoé ? Réponse : Chez notre secrétaire générale, Stéphanie Dhaulagiri [NdB : Lefebvre], elle demeure à La Haye les Rose, elle a déménagé il y a quatre mois dans un pavillon, je n’ai pas l’adresse sur moi. Elle dirige une institution qui est je crois sur fonds publics, qui s’appelle Paris Biotech, sis à l’hôpital Cochin à Paris.

                                          - Question : A ce jour, combien de familles ont reçu votre validation pour accueillir ces enfants ? Réponse : Je dirais dans les trois cents.

                                          - Question : Où se trouvent le listing de ces familles ? Réponse : Il se trouve dans l’ordinateur de Stéphanie

                                           

                                          - Question : Est-ce que c’est elle qui tient la comptabilité ? Réponse : Oui c’est elle.

                                          - Question : Quels sont les commissaires aux comptes de l’association ? Réponse : Je ne connais pas leur nom, ils ont été choisis par Stéphanie, et je sais que ce sont les mêmes que pour Paris Biothec.

                                          - Question : Dans quelle banque est ouvert le compte de l’Arche de Zoé ? Réponse : le Crédit Agricole de l’Haye les Roses. Il n’y a qu’un compte.

                                          - [...]

                                          - Question : Depuis quand avez vous contacté ces familles et comment cela se passe ? Réponse : Depuis le 10 juin, date de la première réunion. Le minimum de famille a été d’une quinzaine et le maximum plus d’une centaine. La dernière fois dans un amphi à la faculté de l’hôpital Cochin, le 17 et 18 juillet. Toute l’équipe de l’Arche de Zoé était présente, nous avons présente l’association, la situation au Darfour, les détails de l’opération et la procédure administrative mise en place. A l’issue de la réunion, les familles intéressées s’inscrivent et s’engagent dans le cadre d’une charte d’engagement à participer au réseau des familles d’accueil.

                                          - Ceux qui ne veulent pas comprendre avec tout ça, feraient bien de consulter en psychanalise

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès