• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’affaire Skripal, nouvelle usine à gaz de la propagande (...)

L’affaire Skripal, nouvelle usine à gaz de la propagande occidentale

Il faut avouer que la passion de la propagande occidentale pour les gaz toxiques a quelque chose de fascinant. Des attaques chimiques imaginaires du gouvernement syrien au double empoisonnement de Salisbury, la thématique accusatoire brille par sa répétition, et la mauvaise foi otanienne s’illustre par sa constance. Dans “l’affaire Skripal”, on veut donc nous faire croire que Moscou a tenté d’assassiner un ex-espion russe et sa fille sur le sol britannique. Des preuves ? Pas le moindre commencement. Rien ne prouve que le gaz “Novitchok” ait été utilisé pour commettre cette tentative d’homicide. La meilleure façon de le savoir serait de transmettre un échantillon à l’Office international des armes chimiques (OIAC), mais Londres s’est bien gardé de le faire.
 
De même, les Russes ont immédiatement dit qu’ils étaient prêts à participer à une enquête internationale, mais les Britanniques n’en veulent pas. Pourquoi ? Inutile de se le demander. Faute de preuves matérielles, le dossier de l’accusation a l’épaisseur d’un papier à cigarettes. Une semaine à peine après les faits, au terme d’une pseudo-enquête, le gouvernement britannique a déclaré que la Russie était coupable. Une telle précipitation ferait rougir de honte n’importe quel service d’investigation judiciaire normalement constitué. Et elle est d’autant plus suspecte que la charge anti-russe a été orchestrée en Occident avec un acharnement qui fleure la préméditation. Il fallait traîner la Russie dans la boue. On l’a fait, avec une grossièreté sans précédent.
 
Ancien colonel des services de renseignement militaires russes, Serguei Skripal a été trouvé inconscient sur un banc, ainsi que sa fille, aux abords d’un centre commercial de Salisbury. Curieux procédé pour des services secrets ! L’amateurisme du “modus operandi” devrait au moins faire douter de leur implication. Et puis, qui est Skripal, au juste ? Recruté comme agent double par les services britanniques en 1995, il est condamné à 13 ans de prison pour trahison en 2004 par la Russie. Au terme d’un échange d’agents de renseignement russo-américain, il obtient l’asile au Royaume-Uni en 2010. Pour quelle raison Moscou aurait supprimé ce paisible retraité ? Exilé depuis huit ans, rien ne dit qu’il ait conservé des secrets compromettants, ni qu’il ait représenté le moindre danger pour la Russie.
 
Ajoutée à l’inexistence de preuves matérielles, cette absence désespérante de mobile ridiculise l’accusation occidentale. Mais rien n’y fait. Pour les Occidentaux, hurler à l’assassin vaut démonstration de culpabilité. Le problème, c’est que cette arrogance dissimule difficilement l’essentiel : Theresa May et ses collègues mentent comme des arracheurs de dents. Qui peut croire que le pouvoir russe a fait exécuter un de ses ex-agents sur le sol d’un pays-clé de l’OTAN, alors que règne un climat de tension sans précédent avec cette organisation ? Qui peut croire que cette décision, déjà invraisemblable quant à ses motifs et grossière quant à son “modus operandi”, a été prise quinze jours avant l’élection présidentielle russe ? Qui peut penser, enfin, que Moscou s’est tiré une balle dans le pied sur la scène internationale à la veille d’un succès majeur - et prévisible - de politique intérieure ?
 
Véritable château de cartes, cette accusation ne tient pas une seconde. Pour en comprendre les motifs, il faut appliquer la preuve par les effets. On quitte alors le domaine des procès fumeux pour rejoindre le terrain des réalités. Malgré l’encerclement militaire dont elle fait l’objet, la Russie a conservé son sang-froid, et certains pays européens sont prêts à reprendre le dialogue avec Moscou. La provocation de Salisbury vise précisément à doucher ces velléités, à couper la Russie de l’Europe en accusant Moscou de tous les maux. La Russie mène le bal au Moyen-Orient au grand dam d’Israël et des USA. Elle n’a rien cédé sur la Crimée, définitivement retournée dans le giron de la Mère-Patrie. Les néocons qui ont investi le pouvoir à Washington entendent lui faire payer ce double affront. En diabolisant Moscou par Londres interposé, ils soudent leurs vassaux face à l’ennemi moscovite, clairement désigné dans la “Nouvelle stratégie de sécurité des Etats-Unis” de Donald Trump. 
 
C’est pourquoi le réquisitoire britannique a été repris en chœur par des dirigeants occidentaux empressés de s’acquitter d’une solidarité pavlovienne avec le camp du Bien. Hormis l’Autriche et une poignée de petits Etats-membres, l’Union européenne s’est mise au garde-à-vous, le petit doigt sur la couture du pantalon. Cette Europe vassalisée par les USA, mais qui se prétend ”menacée” par la Russie, a surtout montré, une fois de plus, qu’elle est un nain politique. Obéissant à l’injonction anti-russe, elle s’est rangée comme un seul homme derrière le leadership anglo-saxon. A croire que rien de positif ne sortira jamais de ce grand corps mou, où une France jadis écoutée a commis la faute, sous la direction des “Young Leaders” qui la dirigent au profit d’intérêts qui ne sont pas les siens, de se fondre dans la masse.
 
Pour les Occidentaux, l’heure est donc à l’affrontement symbolique - pour l’instant - avec une Russie dont Vladimir Poutine a restauré la fierté. L’affaire Skripal est la nouvelle usine à gaz occidentale. Comme les couveuses de Koweit-City, la fiole chimique de Colin Powell ou les pseudo-gazages de l’armée syrienne, le coup monté de Salisbury est aussi un coup de clairon. Ses auteurs entendent perpétuer la confrontation politique et la surenchère militaire avec Moscou. Ils veulent justifier le durcissement de sanctions économiques destinées à entraver le redémarrage de la Russie et la montée d’un monde multipolaire. En faisant tourner les rotatives de la propagande, ils comptent diviser le monde en deux blocs, comme si le monde était encore celui de la guerre froide et n’avait pas entamé - de manière inexorable - son déport vers l’Est. Ce n’est pas un hasard si ce coup fourré intervient au moment où Trump défie Moscou dans l’Est syrien, déclenche une guerre commerciale avec la Chine et nomme ce fou furieux de John R. Bolton comme conseiller à la sécurité nationale.

Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

151 réactions à cet article    


  • Clark Kent Kent 29 mars 08:31

    Aux manettes : Boris Johnson, cheval de Troie de l’UKIP dans le parti conservateur.


    • L'Astronome L’Astronome 30 mars 09:14

       
      @Kent
       
      Le plus drôle de l’histoire, c’est que l’Occident se mobilise contre la Russie sur la foi des accusations –– sans preuves –– britanniques, accusations qui s’apparentent à des « fake news », propagées officiellement par la gouvernement de sa Très Gracieuse Majesté.
       


    • gorio 30 mars 21:46

      @L’Astronome
      ôtez moi d’un doute, vous ne pensez tout de même pas que la Russie est plus digne de confiance que la Grande Bretagne quand même ?


    • Alren Alren 31 mars 17:31

      @gorio

      Jamais les Russes n’auraient tué la fille !!! les service secrets ne commettent pas de crimes gratuits.

      En revanche elle savait des choses depuis qu’elle vivait en GB. Les Anglais eux, avaient peut-être une raison de l’empoisonner


    • pipiou 1er avril 10:31

      @Alren
      « Jamais les Russes n’auraient tué la fille »
      Jamais les services français n’auraient coulé le rainbow warrior.....

      Bienvenue dans le monde des espions bisounours smiley


    • frugeky 29 mars 09:09

      Perfide Albion.

      Ils ont l’air de la vouloir cette guerre.

      Et nous ? Nous, nous ne comptons pas.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 mars 20:45

        @frugeky
        Les miracles existent, si, si, la fille de Skripal, victime d’un gaz mortel, va mieux !
        Salisbury va remplacer Lourdes !!


      • Decouz 29 mars 09:43

        Theresa May n’est pas une bonne actrice, ou alors le metteur en scène est mauvais, l’interprétation, l’indignation, surjouées, ne sont pas convaincantes.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 29 mars 09:59

          Bon, évidemment, l’empoisonnement de l’agent Kazatchok par l’agent Skripal, ou inversement, serait d’une stupidité confondante, et la Russie n’aurait aucun intérêt à faire cela.

          En plus les Anglo saxons ont déjà menti en 2003 (NB : sous entendu : « le RU prépare la destitution de Poutine » smiley )

          Et de toutes façons, c’est bien fait pour lui, il n’avait qu’à pas trahir.

          Sur les trolls de Saint-Petersbourg, j’ai longtemps cru qu’il s’agissait de contre propagande, tellement les arguments utilisés sont nazes et lourds, qui avait en réalité le but inverse, discréditer la Russie.

          Sauf qu’en fait tout est vrai. Et la diplomatie russe nous balade depuis des mois en disant que c’était faux.

          Donc pour l’agent Kazatchok, je pose la question inverse :
          et si tout était vrai ?


          • berry 29 mars 11:37

            @Olivier Perriet
            Vous vous arrangez pas.
            Vous espérez convaincre les lecteurs de la culpabilité de Poutine avec ce commentaire ?


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 29 mars 13:14

            @berry

            Il y a quelques temps, l’Espagne et le RU ont souligné les ingérences de « trolls russes » pendant les élections en Catalogne et le vote sur le Brexit.

            La diplomatie russe a ricané....Sauf que tout était vrai.

            À l’origine, j’étais persuadé que les poutiniens de choc sur Internet, tellement lourds, étaient là pour décrédibiliser la Russie. En fait c’est complètement du 1er degré.

            Un peu comme les sympathisants de la secte UPR, qui finissent par dégouter de ce parti.

            Donc ce qui paraît complètement absurde...peut-être bien que c’est vrai.

            Et puis, si c’est faux, la Russie le démontrera sans peine.


          • velosolex velosolex 29 mars 14:18

            @Olivier Perriet
            La manipulation et la propagande demandent un certain talent, et il faut avouer que chez les russes, comme dans cet article le prouve, on n’a que du lourd. 

            Face à des aficionados qu gobent n’importe quoi, comme sur agorapravda, ça marche.
             Le problème c’est d’élargir le cercle. 

          • JC_Lavau JC_Lavau 29 mars 14:33

            @velosolex. Que tu gobes n’importe quoi venant des oligarques comme Rockefeller et Soros, ça, tu en as déjà donné des milliers de preuves. Ce qu’on n’a encore jamais vu, c’est ce « certain talent » dont tu te prétends la référence.


          • velosolex velosolex 29 mars 16:35

            @JC_Lavau
            cinq articles enthousiastes sur Poutine et la valeureuse Russie victime des merdias occidentaux. 

            La camarade Néant , l’embeded du Dombass, à fait la place à son alter ego. 
            C’est même pas la peine de dire que ça fait sens, tellement c’est cousu de fil blanc. 

          • alinea alinea 29 mars 18:26

            @velosolex
            Et ce qui se prépare en Syrie aussi c’est normal ? L’Otan est dans son bon droit ?
            Et si tout ça dégénère, vous en penserez quoi ? c’est la faute à Poutine, le gros méchant avec les homosexuels ?( je précise que c’est, pour ceux qui penseraient que je le crois, une affirmation complètement truquée).


          • velosolex velosolex 29 mars 18:58

            @alinea
            Remarque : Cela a déjà dégénéré, et en pire, à tous niveaux, 

            Poutine protégeant Bachar, pour des raisons de real politik : Un boucher qui a massacré son peuple, comme Franco a pu le faire à une autre époque avec l’aide des nazis. Tous deux auraient été éjectés sans aide extérieure...Franco a survécu à Guernica, comme Bachar survivra à plusieurs Guernica de gaz toxiques déversés sur les villages. Croyez vous que tous ces réfugiés partis se noyer en mer l’ont fait pour échapper à la propagande de l’ONU ?
             Erdogan, figure grotesque Mussolinienne, autre curiosité monstrueuse, allié de circonstances, a fait carton sur les kurdes, dans un schéma plus que probable d’une annexion d’une partie de la Syrie.
            L’histoire semble bégayer. Otan en emporte le vent, me direz vous. 
            Je ne sais pas pourquoi vous parlez des homosexuels en russie. Les infos des « merdias » vous paraitront certainement venues des « merdias », comme on dit ici, dans cette novlangue signifiante.Les nazis aussi mettaient de la merde sur ce qu’ils voulaient moquer, nier, humilier. Les homosexuels, les fous, les marginaux furent leurs première victimes.
            La répression des homosexuels en Russie - France Inter
            Un exemple, mais vous pouvez trouver des liens à foison. ...Les merdias, sans aucun doute....Le noir et le blanc, sans doute n’existent pas en ce monde, mais les zones grises tirant sur le déni se situent bien dans la matière grise. 

          • alinea alinea 29 mars 20:18

            @velosolex
            Je ne savais pas que c’était à ce point ! smiley


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 mars 20:51

            @Olivier Perriet
            Un peu comme les sympathisants de la secte UPR, qui finissent par dégouter de ce parti.

            Comme si vous étiez intéressé par le Frexit... ! L’UPR n’intéresse que les citoyens qui cherchent des informations sur l’ Europe qu’on leur cache depuis 70 ans.

            Mais vous, la propagande européiste vous convient parfaitement ! Vous avalez tout ce que racontent les médias, et ils vous ont dit que le gaz russe était rapide et mortel.


            Le poison russe est tellement mortel, que la fille de Skripal va beaucoup mieux, vous allez dire que les Russes sont de gros maladroits, non ?

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 mars 20:55

            @velosolex
            L’homosexualité n’est pas interdite en Russie.
            Ce qui est interdit, c’est d’en faire la promotion auprès des adolescents.


          • @Fifi Brind_acier


            Cette fois, je vous donne raison par rapport à Vélosolex. Le nazisme trouve justement son origine dans l’homosexualisme. Revoir : Cabaret, Les Damnés de Visconti, et j’en passe,....L’homosexualté était parfaitement intégrée et même idéalisée par un certain narcissisme centré sur la beauté corporelle à travers le sport, un maintien caratéristique tendant à serrer les fesses pour faciliter le HEIL,...Les homosexuels persécutés étaient surtout les « effeminés » et décadents artistiques.http://www.camionnoir.com/detail-livre-eros-en-chemise-brune-la-face-cachee-du-nazisme-345.php

          • antiireac 29 mars 21:18

            @Fifi Brind_acier
            Au moins là dessus je suis d’accord avec le gouvernement russe qui interdit à cette plaie de s’étendre davantage qu’il ne faudrait contrairement à nos gouvernements démocratiques qui ne font rien face à ce cancer de temps modernes.


          • velosolex velosolex 29 mars 23:01

            @alinea
             C’est ainsi, 

            certains sont attirés vers la puissance de la volonté
            Les pervers polymorphes, et d’autres pas

          • alinea alinea 29 mars 23:04

            @velosolex
            J’espère que vous allez retirer ça fissa.


          • velosolex velosolex 29 mars 23:36

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Votre hypothèse est sans doute d’essence psychanalytique, mais les faits sont têtus.. 
            Le film « Cabaret », retrace non l’époque nazie, mais l’ambiance des années 30, celle d’avant leur arrivée au pouvoir, une époque très relâchée, décadente, comme diront les nazis, qui n’auront de cesse de faire disparaître les protagonistes, et les productions s’y attachant. « L’opéra de quatre de »Bertolt Brecht et Kurt Weill,  fut ainsi interdit, comme les peintures des jeunes gens nus se baignant dans les lacs du mouvement « Die brûcke ». Toiles brûlées, peintres pourchassés..... 
            Visconti a mis la nuit des longs couteaux en images, c’est une oeuvre esthétisante, ce n’est pas l’histoire. De même « 1900 » qui m’avait vaguement écœuré par sa violence dépeinte..Ne parlons pas de « salo et des derniers jours de sodome », de Pasolini, qui en disent davantage sur le cinéaste et sur les années 70 que sur le fachisme. 
            Dans les années 30, beaucoup de films de propagande de « la continental », très esthétisants, comme l’étaient ceux de Lena Rifenstahl , celle qui mit en image la magie des corps aryens, et les JO de München....Tout cela fait partie d’une iconographie militaire, faite d’échanges virils, à usage de propagande ou d’entrainement comme celles des camps de jeunesse. Je n’ai pas de vue d’ensemble sur la sexualité des nazis, réelle,, fantasmée, ou cachée.. Quoi qu’il en soit les homos, les pédés, comme on disait, et tout ce qui leur paraissait étranger à l’idéologie rigide était persécuté, voir éliminé. La période nazie fut bien une régression et c’est un euphémisme par rapport aux années 20 et du début des années 30, qui s’était développé après celle éclairée et d’avant garde de Vienne . Ce fut bien les homos, et les fous qui furent les premières victimes de ce régime. 

          • velosolex velosolex 29 mars 23:54

            @alinea
            Que voulez vous que je vous dise. 

            Bachar, Poutine, et Erdogan sont des grands malades....Trump ajouté à la brochette. J’ai d’autres noms., les lieutenants, les lèches culs.....Comment peut on faire de telles choses, se prendre pour les maîtres du monde, se déguiser dans des costumes d’opérette. Seul le rire les déshabille.
            Merdre, c’est du père Ubu ! 
            En plus je suis sûr qu’ils dorment sur leurs deux oreilles. 
            Une cohorte d’officianados les soutien depuis la nuit des temps. C’est ainsi. L’autorité des grands primates se tapant sur le ventre, gratifiant les plus zélés de bananes et de médailles, ou d’étirements d’oreilles comme le faisait Napo en font toujours mouiller certains épagneuls dans leur culotte. 
            Pour lui ils se transforment en chiens loups. Pour lui, ils se sacrifieront dans une jungle, par centaines, comme cette secte du culte du soleil. IPour lui ils écrieront des pravda et des articles dégoulinant de morve et d’allégories
            Bien sûr ces grands paranos restent tous très loin de leurs maîtres : l’Adolphe et le gars Staline ; Mais enfin ils n’ont pas autant de divisions de chars. Tout est là. Sinon soyez sûrs qu’ils n’hésiteraient pas deux secondes. Ils connaissent toutes le ficelles de la manipulation et du pouvoir. Ils ne pensent qu’à cela. Shakespeare en a tant parlé. Des molochs antiques fait en carton pâte, et ne brassant que du vent, et aussi la mort, celle des autres. 

          • Olivier Perriet Olivier Perriet 30 mars 09:51

            @Fifi Brind_acier

            Une réponse assez hors sujet, il faut le dire.

            Tiens, « les méchants méRdias », « les méchants rosbifs » ne mentent plus, maintenant que l’état d’une présumée victime s’améliore ?

            Vous ne reculez devant aucune contradiction vous smiley

            continuez comme ça, vous êtes de plus en plus crédible, et la secte upQr avec smiley


          • @velosolex

            Disons Vélosolex pour être honnête dans votre argumentation que le folie paranoïaque (homosexualité déniée et projetée sur l’autre, du nazi de base,...) a eu le dessus sur la psychose schizophrénique et la décadance perverse qui creusa le nid qui l’a détruit. S’il y a une seule phrase de Sartres que k’approuve c’est bien celle-ci : L’homosexuel vit ce paradoxe d’être à la fois bourreau et victime. https://www.brainyquote.com/fr/citation/jean-paul-sartre_379254

          • izarn izarn 30 mars 21:51

            @Olivier Perriet
            C’est comme l’autre con qui dit « Prouve que Dieu n’existe pas »....Moi je sais que sur la planète Jupiton il existe un animal qui se nomme débilon....
            Prouve que ça n’existe pas ?
             smiley


          • velosolex velosolex 30 mars 23:21

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            Ces subtilités malicieuses, où la pensée de Bataille et de Sade fut mit en bocaux de verre, à la cave avec de bonnes cerises à l’eau de vie, par notre bon docteur Freud, échappèrent totalement aux nazis, à la sexualité primaire, un fusil baïonnette leur servant de sexe, homosexuels d’occasion qui fait le larron. L’immense majorité des nazis ne furent même pas des paranoïaques, encore moins des malades psychotiques. Juste des bœufs, mais avec une queue, et un cervelet en guise de cerveau. Voilà le portrait du monstre, une hérésie, l’homme nouveau pour mille ans. Einstein disait que cela suffisait pour marcher au pas ; Il disait aussi qu’il y a deux choses sûres en ce monde : L’infini de l’espace, et celle de la connerie humaine. Mais pour l’espace, il n’en était pas tout à fait sûr....Voilà l intelligence artificielle qui pointe le bout de son nez. Je ne dirais pas son sexe. Quelquefois, en lisant les commentaires, je me dis que cela ne peut être pire. 

            Pour Sartre moi ce que je préfère, c’est « l’être et le néant » 
            Sa conception de soi par le tiers du regard de l’autre...pas encore automatisé à l’époque. 
            “S’il y a un Autre, quel qu’il soit, où qu’il soit, quels que soient ses rapports avec moi… J’ai un dehors, j’ai une nature ; ma chute originelle c’est l’existence de l’autre”
            L’enfer c’est les autres. « Pourquoi  ? Parce que les autres sont, au fond, ce qu’il y a de plus important en nous-mêmes, pour notre propre connaissance de nous-mêmes. Quand nous pensons sur nous, quand nous essayons de nous connaître, au fond nous usons des connaissances que les autres ont déjà sur nous, nous nous jugeons avec les moyens que les autres ont — nous ont donnés — de nous juger. Quoi que je dise sur moi, toujours le jugement d’autrui entre dedans. Quoi que je sente de moi, le jugement d’autrui entre dedans. »

          • JC_Lavau JC_Lavau 30 mars 23:47

            @velosolex. Il en pense quoi, ton psychiatre ?


          • velosolex velosolex 31 mars 01:12

            @Lavau.


            Il va de soi que l’idée de moi que j’ai en rapport avec celle des autres ne comprend que ceux que je respecte. 
            Une vie précisément passé en psychiatrie du bon coté de la blouse, m’a appris à ne me faire aucune illusion sur le genre humain, tout en gardant pourtant un regard émerveillé sur la vie. 

            Bref, à booster mes défenses, à garder mes opinions sans me faire influencer par les démagogues, les manipulateurs, les pervers et les psychopathes, qu’on trouve ici s’agitant dans cet article foireux, à l’aise comme dans un bouillon de culture, tentant de faire du prosélytisme. . . 

            En langage commun, ça veut dire que vous pouvez continuer à bramer à la lune comme un âne. 


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 mars 08:40

            @velosolex
            Bachar, Poutine, et Erdogan sont des grands malades....Trump ajouté à la brochette.

            Où sont les preuves ? Vous faites comme Thérésa May, vous croyez qu’en l’absence de preuves, il suffit de répéter votre mantra 1000 fois, cela devient une vérité ?


          • mmbbb 31 mars 09:23

            @velosolex Je ne vois pas l interêt de Poutine à degommer un agent a la retraite . Non vraiment pas ! Je ne pense pas que Poutine a la veille de la coupe du monde ait un avantage a tirer de cet acte ? C ’est grossier . Nous connaissons la position hysterique de T MAY envers la Russie Quant a la propagande, Bush a fait aussi fort que Brejnev , Quant au media occidentaux lors de l annexion de la Crimée de la Russie idem Il suffit de relire l histoire de cette region et de constater que la Crimée est dans le giron de l empire Russe depuis 1783 bien que la Savoie ait ete annexee par la France ( c esr une reflexion d un Savoyard ) . Et pourtant tous les journlistes parlaient d ’annexion en balayant d un revers l histoire de ce pays  Quant a la guerre contre ce vaste pays qu est la Russie , combien de division camarade La moitie des Chars leclers sont cloues au garage ainsi que les helico Combien de division anglaise ? Qui ira mourir pour ce nouveau conflit  ? May devrait prendre de l hellebore La Russie n est pas les Malouines . In fine les occidentaux ne sont aussi fort en propagande , j ai encore en memoire les positions de Fabius sur Al Nosra ayant fait du bon boulot , ces gentils democrates PS comment vas REVOL ? n est ce pas de l hystérie mediatique ?


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 31 mars 11:36

            @izarn

            Salut, pour « l’autre con », je ne sais pas, je ne pourrai pas répondre à sa place (encore que... smiley )

            Je ne peux pas prouver que Dieu existe ou n’existe pas, mais je dis juste que la diplomatie russe, elle aussi, sait bien mentir.


          • #Shawford Shawford 31 mars 11:39

            @Olivier Perriet

            Bon sens/sang ne saurait mentir devant l’eternel, voyons ! smiley


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 31 mars 11:39

            @mmbbb

            Et bien moi je ne vois pas l’intérêt russe à payer des trolls qui déversent un discours bourrin et lourd.

            Et pourtant c’est bien ce qui se passe.

            Alors, bien que je ne voie pas non plus l’intérêt d’utiliser un poison connu contre un ex agent double à la retraite depuis 15 ans, peut-être bien que c’est vrai quand même.

            Fallait pas jouer !


          • velosolex velosolex 31 mars 13:35

            @Fifi Brind_acier
            Il n’y avait pas de preuves qu’Adolph envahisse l’europe avant qu’il ne passe à l’acte. 


            « Ou sont les preuves », disait l’urss, quand les occidentaux ont commencé à prétendre que les massacres de Kathyn en Pologne, n’étaient eux, pas dus au SS mais aux soviétiques !

            Bon, Gorby a fini par cracher le morceau. 

            Quand à Erdogan, il continue à nier que les Turcs ont pratiqué un génocide arménien en 1915

            Vous voulez d’autres mantras ? 

          • Xenozoid Xenozoid 31 mars 13:41

            @velosolex
            aux pays bas, ils ne disent pas guerre d’indonésie ou d’indes de l’est,il disent operation de police,toujours en 2018


          • velosolex velosolex 31 mars 13:45

            @Olivier Perriet

            Non seulement ils cherchent à nous manipuler, mais ils nous prennent pour des cons. 
            Il semble toutefois que peu à peu une conscience du noyautage de l’information, commence à être admise. Dur pour certains qui doivent admettre qu’ils se sont fait abuser. En fait la manipulation passe souvent par le copinage. C’est ainsi que les sectes opéraient jadis. J’ai rencontré même, aux indes, une prosélyte me proposant à l’époque de coucher avec elle. 
            Au moins, si on se faisait abuser, il y avait à l’époque de vrais avantages secondaires
            La manipulation mentale ou comment récolter les données de ...

          • velosolex velosolex 31 mars 13:52

            @Xenozoid

            Je ne sais pas si les pays bas meritent leur nom. Pour ce que j’en connais ça m’étonne un peu. Même si ce genre de syntaxe existe dans une certaine presse, ce n’est surement pas l’impression commune des hollandais. 
            En france, on parla longtemps des « événements » pour parler de l’Algérie. Les éléments de langage sont omniprésents. La manipulation repose toujours sur le fait que l’on accepte le mensonge, de façon inconsciente. En quelque sorte qu’il nous arrange. Ainsi, ici, beaucoup, des frustrés ayant à tort ou à raison un compte à régler avec leur pays, tombent dans les bras du sauveur supposé, de celui qui leur dit qu’ils ne sont pour rien dans le ratage de leur vie. 
            Qu’importe si ce grand loup met sa patte dans la farine et va leur faire la peau. 
            Ils chercheront à ouvrir la porte. C’est sur leur action conjointe que les trolls travaillent. Ils ne sont pas grand chose mais leur nombre finit par générer une vague qui peut être essentielle. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès