• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > l’agneau, les oeufs et l’oecuménisme

l’agneau, les oeufs et l’oecuménisme

L’Agneau Pascal est assez symbolique du cousinage des trois grandes religions monothéistes. Même si la Pâque juive, l’Aïd des musulmans et la Pâque des chrétiens ont des significations différentes, elles ont en commun cette tradition de rappeler le sacrifice d’Abraham décrit dans la genèse. Abraham aurait donc été Juif, Chrétien et Musulman, successivement ? ou en même temps ? Cela met en lumière la stupidité des haines viscérales, des guerres et des crimes qui ont depuis des siècles, et malheureusement encore aujourd‘hui, déchiré ces peuples frères. Pourtant, ces familles réunies un jour de fête autour d’un plat semblable, quoi de plus sensiblement chaleureux, humain et universel ? C’est à désespérer. Je me demande si des croyances susceptibles de vous faire sacrifier l’être que vous avez le plus cher au monde, le fils unique Isaac, ne portaient pas en elles-mêmes une prédestination certaine à la violence.

Pour en revenir à des considérations plus légères, l’agneau de lait que je préfère, c’est celui de Barèges.

Une autre tradition amusante est de manger une omelette le matin de Pâques. Je ne sais pas si cela se pratique dans toute la France, ou seulement dans le Sud. Certains voient dans l’œuf le symbole de la renaissance, celui de la résurrection. Mais l’église interdisait les œufs pendant le carême et il y en avait trop après 40 jours. Ainsi on en donnait aux enfants, et on mangeait d’énormes omelettes avec de la fressure d’agneau (poumons, foie, rate et cœur) ou du saucisson, du boudin selon les régions.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • OMAR 9 avril 2012 18:40

    Omar 33

    Aechestratos :« Abraham décrit dans la genèse. Abraham aurait donc été Juif, Chrétien et Musulman, successivement ? ou en même temps ? »

    Abraham était humain et adorateur de Yahvé, Dieu ou Allah, le Créateur de l’univers.

    Et certains rabbins, curés et imams sont les créateurs de ces haines viscérales, de ces guerres et de ces crimes qui déchirent l’humanité.


    • gordon71 gordon71 10 avril 2012 00:24

      emile mourey avait fait un article me semble t il sur les sacrifices humains chez les celtes où il expliquait que ce genre de sacrifice était courant chez ces peuples pour qui la mort et la souffrance n’avait pas m^me valeur que pour nous 


      la mort selon lui était valorisée et souhaitée car avait quelquechose de grandiose et de glorieux 

      • Patricia 10 avril 2012 01:19
        @gordon71
        Certes, que la mort de ceux et celles sacrifiés (es) devait avoir quelque chose de grandiose aux yeux de ceux et celles qui y échappaient, mais pour les sacrifiés (es) qui y passaient ce ne devait pas être un grand moment de jouissance.

      • gordon71 gordon71 10 avril 2012 01:23

        allez savoir ?


        selon moi, notre vision du monde est sans commune mesure avec celle des peuples antiques au contact permanent des forces de la nature, cotôyant également la mort en permanence 



        • gordon71 gordon71 10 avril 2012 01:32

          peut être parceque pour nos ancêtres 

          (mais pour certains contemporains ce doit être vrai également) la mort n’est pas une fin, mais une délivrance ou passage vers un au delà plein de promesses 

          • gordon71 gordon71 10 avril 2012 01:35

            quand on ressent l’énergie à l’oeuvre en ce moment, dans la nature la puissance de germination, de floraison de bourgeonnement qui fait suite au sommeil de l’hiver, et quand on vit en permanence au contact des ces forces, on peut me semble t il être amené à considérer la mort comme une péripétie...


            • Soi Même 10 avril 2012 11:07

               Depuis les années cinquante la grande manœuvre œcuménisme est en marche.
              Quelle belle illusion, de rassemble les symboles dénominateurs communs des trois religions du Livres. il y a déjà un hiatus, la religion Chrétienne, si elle est Monothéiste, elle est conçus dans une Trinité du Père du Fils et du Saint Esprit, à pars abandonné ce qui la différencie de la Religion Juive et Musulman, je ne vois pas comment l’égalité des points de vue peuvent se concilier.

              Pour l’Anneau, il en est de même, dans la religion Chrétienne, c’est l’Image du Christ qui se Sacrifie pour le Monde, dans cette image Abraham est le précurseur qui annonce le Christ, c’est le symbole du Sacrifice Gratuit qui est le Mystère de sa Mort et de sa Résurrection.
              L’ Anneau n’a pas la même signification pour le monde Juif qui perpétue l’ancienne Alliance des Hommes avec Dieu à travers le sacrifie d’Abraham et pour le Monde Islamique, l’Aïd est la fête musulmane marquant la rupture du jeûne du mois de ramadan.

              Il y aussi un détail qui est peut mis en avant, car le Christianisme à été défiguré par la Religion Catholique Romaine, c’est que l’on née pas Chrétien on le devient.
              Alors que dans les Religions Juives où Musulman ont est par sa naissance, Juif par sa mère, Musulman par le Père.

              Il est illusoire de pensé que les temps sont venue pour qu’il est naisse une Religion Œcuménisme aujourd’hui, cela est prématuré du fait qu’il y a d’autre Religion du Livre, l’Hindouisme, le Bouddhisme, le jaïnisme , le sikhisme, Parsis et d’autre qui sont Animistes.

              La véritable Religion Œcuménisme se ferra dans l’Avenir, quand les hommes éprouveront librement le choix de choisir de l’Aimé.


              • philouie 10 avril 2012 13:12

                Salam

                Abraham est LE patriarche.

                c’est le père de tous les pères.

                Son sacrifice est symbole de l’acte éducatif :

                Il y tue son propre désir et permet à son enfant d’advenir en tant que personne indépendante.

                C’est pourquoi DIeu lui promet une multitude en descendance.

                Dans l’ordre de la genèse Abraham est le premier homme dans le sens social.

                C’est pourquoi le sacrifice d’Abraham a une telle importance et le réduire à un acte de violence, c’est passer complétement à coté.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès