• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Algérie : ce gros dilemme !

L’Algérie : ce gros dilemme !

   Dans un petit coin à Bab El Oued, tout près de la place des Trois-Horloges, un jeune trentenaire, avec une barbichette, s’assit sur un banc public. Il était là à prendre un bain de soleil, dans une tiédeur hivernale inhabituelle qui plongeait son voisin dans le banc, un vieux d’une soixantaine d’années au crâne chauve, dans la stupeur. 

   Les deux hommes se dévisagèrent un peu, avant de s’engager dans une discussion à bâtons rompus. C’est le vieux qui ouvrit le bal par une injonction : « Dieu a fait avorter l’hiver ! » Cela avait suffi par provoquer l’ire du jeune qui, peu content paraît-il, du blasphème du septuagénaire, cria « ironiquement » à son oreille : « Astaghfirou allah ! » Et aux deux interlocuteurs de s’échanger quolibets et plaintes à n’en plus finir sur le destin d’un pays, l’Algérie, en proie à ses propres contradictions. Pour le vieux, la nouvelle génération a failli au legs que leur avaient laissé les aînés libérateurs : la fierté d’être Algériens, la confiance en soi, la ponctualité, la culture du sacrifice et l’abnégation à la nation. « Pourquoi fuir le pays, quand on a tout à investir ici : terre, mer, richesses sous-terraines, etc ? », dit-il au trentenaire, sorti hors de ses gonds.

   Ce dernier, peu loquace mais déterminé, lui expliqua, que l’ère de la faillite a commencé dès les années 1980, au moment où l’on fermait des usines et licenciait par milliers des ouvriers pourtant convertis au mantra du socialisme-maison, alors que des bateaux de bananes importés de l’étranger atterrissaient, par dizaines, sur le port d’Alger.

« -Tout est programmé, ya cheikh, apostropha-t-il l’homme en béret basque, pour qu’on tombe dans le puits de la dèche : on a détruit l’école, l’usine, l’université, les ouvriers, les syndicalistes, les braves militants. Et pire, on a pollué les esprits par le virus de la rente et nous voilà coincés ! »

Et devant le refus du vieux d’accepter le fait accompli, le jeune lui évoqua le départ récent de 1.200 médecins algériens en France ; ces derniers vont repeupler les déserts médicaux de l’hexagone tandis que nos hôpitaux allaient sans doute souffrir du manque d’effectifs et de mauvais soins. 

      

« -N’est-ce pas la pire des calamités, qu’après avoir garanti l’éducation, la formation et la prise en charge de tous ces cadres de la nation aux frais de l’Etat, on les laisse comme ça partir pour profiter aux autres qui n’en ont dépensé aucun centime, sans en tirer le moindre bénéfice ? » 

Resté coi, le vieil homme chercha, en vain, mille excuses pour sortir de son impasse, avant de réagir : « -l’espoir, c’est à toi mon fils et tes semblables de le ressusciter, le changement, c’est à vous, la jeunesse, de l’inventer. » Si la discussion se clôt sur cette note optimiste, le jeune ne cessait de répéter à qui voulait bien l’entendre qu’en mathématiques, l’équation a plusieurs variables, et que si l’une d’entre elles c’est la jeunesse, les autres se trouvent ailleurs : la liberté, les droits de l’homme et la démocratie. 

« -Si un poisson, dit-il pour résumer, est hors de l’eau, peu importe si vous lui construisez un château ! ».

Kamal Guerroua. 


Moyenne des avis sur cet article :  1.92/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 25 mars 2023 17:39

    Belle et judicieuse parabole..


    • Gégène Gégène 25 mars 2023 19:36

      Comment tu veux que ça tourne, un pays où les septuagénaires, c’est des vieux d’une soixantaine d’années ???


      • Montdragon Montdragon 25 mars 2023 20:04

        Quel magnifique pays dans lequel les centenaires ont encore la carte vitale !


        • pierrequiroule 26 mars 2023 09:37

          @Montdragon
          Faire un petit stage en France donne une longévité étonnante en « retraite » . Ce serait idiot de ne pas en profiter .....


        • titi titi 25 mars 2023 21:20

          L’Algérie est un paradis socialiste comme les autres.


          • JPCiron JPCiron 25 mars 2023 22:22

            Avant, c’était moins pire.

            Maintenant, il y a plein de problèmes.

            Il y a trop de variables qui en sont la cause.

            Et on sait pas par quel bout les prendre.

            On attend un Leader.


            Un nouvel Abdelkrim ?


            • Berthe 26 mars 2023 00:05

              Estimez vous heureux que les daechiens n’aient pas encore ravagé le pays... m’est d’avis que vous feriez mieux de bien analyser le contexte au lieu de raconter les petites misères qui n’ont rien à envier a la notre ou elle de milliers d’individus sur la terre. Des visas pourquoi faire ? Venir dans un pays, sur un continent plutôt ravagé par la finance moribonde et la misère sociale plus profonde encore que la votre ? réfléchissez deux secondes diantre... Réveillez vous mec, on n’est plus dans les années 70 haha !! Encore que là bas au moins, vous avez la famille pour aider, ici nada, rien, toutes les familles sont touchées par la paupérisation. Quand à votre pseudo liberté, qu’en ferez vous si vous n’avez pas de droits sociaux ? Vous sentez la tentation du basculement chez nous ?? hum 


              • titi titi 26 mars 2023 03:19

                @Berthe
                "a misère sociale plus profonde encore que la votre ?

                "

                Faut vraiment en tenir une sacrée pour écrire une connerie pareille.

                J’en déduis que vous n’êtes jamais sorti de France.


              • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 26 mars 2023 08:59

                Salut, tout est si simple, soit on, les humains, coopère VOLONTAIREMENT DONC SPONTANÉMENT PAR NATURE RETROUVÉE, avec équité a minima, mais ce qui serait plus que cela naturellement, en ce qui concerne les éléments de survie physique dans de bonnes conditions, par et pour tous, bien sur volontairement, ceci ne peut être imposé et donc ne peut qu’être qu’un effet de quelque chose de mental en nous..

                une telle coopération équitable volontaire produit du beau, du bon, du bien et amène des conditions pour la vie, car la survie n’est pas la vie..

                soit pas

                depuis des millénaires on a choisit : PAS...

                ce qui entraîne des conséquences prévisibles, logiques, et inévitable comme quelques broutilles genre guerres, vol, violence, destructions, tortures, démences mentale enfin etc

                on garde donc des causes en chacun, sans rien en connaître ni ne voulant rien en connaître, pour chercher des solutions a des problemes inconnus..

                ensuite nous osons tous parler d’intelligence, mot devenu fourre tout, celle ci qui n’est pas personnelle a donc déserté cette planète au niveau des humains..

                Plus con tu meurs...

                Rien de nouveau...

                Notre point de départ ne peut qu’être que là où nous sommes factuellement depuis des millénaires , et même ça nous refusons de regarder....

                reste donc à attendre l’effondrement total....

                ce qui ne présage rien de moments bons pour nous..

                d’où la conclusion de l’auteur : « -Si un poisson, dit-il pour résumer, est hors de l’eau, peu importe si vous lui construisez un château ! ».

                le poisson ç’est l’humain, la vie est dans l’eau, nous n’y sommes plus par choix...

                reste la mort, présente dès le début de toutes façons et que nous essayons de fuir...même hors de l’eau sans comprendre ni vouloir retourner dans l’eau de la vie ...

                c’est du moins quelques réflexions que m’amènent ce billet..

                merci...


                • lecoindubonsens lecoindubonsens 26 mars 2023 09:55

                  La caricature résume tout.

                  Le grand remplacement n’est pas un danger pour le futur, mais déjà une réalité « en marche » smiley ... même si largement commencée avant LREM.

                  Et quelle que soit la réponse que l’on souhaite y apporter, la question de E Zemmour s’impose « souhaitons nous poursuivre ce grand remplacement ou le stopper ? »

                  Il dépasse naturellement ce cas des seuls algériens.


                  • titi titi 26 mars 2023 15:32

                    @lecoindubonsens

                    La question de la démographie est promordiale dans un pays qui se targue d’avoir un système social basé sur la répartition.

                    La France ne mantient sa natalité qu’en incorporant des nouveaux francais issus de pays où la transition démographique n’est pas terminée.

                    Dans « Soumission » Houellebecq nous montre la compromission « d’en haut », avec des élites qui se laissent acheter, contre de l’argent et quelques à coté jugés positifs (dans le cas du héros la polygamie), bref du confort.

                    Mais la compromission elle est aussi « en bas », où les francais n’ont aucun problème à abandonner leur histoire, leur tradition, contre le financement du système social.
                    Une autre forme de confort. Et donc une autre forme de compromission.


                  • titi titi 26 mars 2023 16:34

                    @eau-mission

                    Vous ressortez les poncifs en la matière.

                    Aujourd’hui certains enfants d’immigrés ont fait des études. Ils occupent des places à responsabilités.

                    Tous les jours je travaille avec des Nacer ou des Mohamed, qui sont cadres, qui sont chefs d’entreprise.

                    Prétendre que les immigrés occupent des postes sous qualifiés, c’est faux.

                    Mais eux aussi ont fait leur « transition démographique » : peu d’enfants.
                    Un peu plus que les francais de souche, mais pas beaucoup plus.

                    Ce qui veut dire qu’il manquera des cotisants.


                  • lecoindubonsens lecoindubonsens 27 mars 2023 12:08

                    @titi « La question de la démographie est promordiale »
                    je trouve qu’il est bien dommage de baser ses convictions (et les actions qui en découlent) sur ce qui me semblent de fausses évidences (donc des erreurs).

                    Si je comprends votre raisonnement, c’est

                    • France = système social basé sur la répartition

                      . OK sur le constat et cela me semble bien

                    • Repartition = population en hausse (ou au moins maintenue). Et ici, pas ok avec vous.

                    C’est un peu l’autre argument utilisé par certains « le ratio actifs/retraités diminue, cela ne peut durer ». Oui, ce ratio diminue depuis toujours, et alors quel est le problème ?

                    A mon avis, les bonnes questions à se poser sont

                    • le nombre de personnes en age de travailler (et souhaitant travailler) est-il suffisant pour produire tout ce qui est nécessaire ?

                      à l’evidence la réponse est OUI puisque actuellement ce nombre est de 30M de citoyens, et seulement 24M produisent.
                      Certes, il y a des pbs de formations et de conditions de travail à régler pour certains métiers, mais ce n’est pas un problème de nombre global, de polupaltion globale.

                    • la population de la terre explose avec les 8 Mards actuels (multiplie par 2 en 50 ans, par 8 en 1000 ans). N’est ce pas le vrai problème de pollution et d’utilisation des ressources terrestres ? Alors, non, la démographie dans le sens extension permanente n’est pas la bonne solution.

                      Mais exact et ok avec vous, les français dits « de souvhe » sont déjà raisonnable sur ce point puisque comme vous l’écrivez, si nous sommes passés de 50M à 68M de français en 50 ans, c’est en incorporant des nouveaux francais issus de pays où ...., bref le grand remplacement


                    OK avec vous sur "les francais n’ont aucun problème à abandonner leur histoire, leur tradition, contre le financement

                    ... je dirai de leur femme de ménage autrefois portugaise, maintenant africaine ... ou tout confort similaire. Triste !!!


                  • lecoindubonsens lecoindubonsens 27 mars 2023 14:05

                    @titi « Ce qui veut dire qu’il manquera des cotisants »

                    Vu après ma première réponse ....
                    Toujours les mêmes fausses évidences
                    « nous vivons plus vieux donc il faut travailler plus tard »
                    « le ratio actifs/retraités diminue, cela ne peut durer »

                    Dommage de ne pas regarder plus concrètement les choses :
                    si un nombre N d’actifs suffit à produire tout ce qui est nécessaire pour les 68M de consommateurs français que nous sommes, pourquoi se mettre des contraintes sur retarder la retraite ou un ratio actifs/retraités ? cela sert à quoi ?

                    Le système de répartition, c’est partager la production de ces N (actuellement 24 millions) productifs entre les 68 millions de consommateurs.

                    Si la production est insuffisante, nous avons encore en réserve 6 millions de producteurs potentiels (avec certes qqs pbs de formations et de conditions de travail à régler) : 25% de réserves, c’est cool avant de s’inquiéter.

                    Pourquoi ne pas prendre un peu de recul en abordant les choses comme ci dessus, c’est très concret, plutôt qu’en se limitant à de la petite compta locale de telle ou telle caisse.

                    En caricaturant les choses à l’extrême du totalement ridicule, supposons que les automatisations et les gains de performance permettent à UN SEUL humain de produire ce qui est nécessaire (ok, c’est un cas d’école utopique et ridicule, mais qui montre la mécanique), alors cette humain aurait une rémunération superbrut en milliards (juste contrepartie de sa production pour tous). Pour partager sa production, prélevements de qqs milliards sur son super brut pour donner un pouvoir d’achat a tous les autres.
                    Si ce productif

                    a par exemple environ 30 ans
                    ratio actif/retraités 1/40M ! jugé catastrophique
                    Prélévement sur superbut proche de 100%, inadmissible pour les « idées reçues »
                    La retraite non a 60 62 64 mais a 30 ans ! plus besoin de manifester smiley
                    Et la durée de travail dans une vie ne serait pas de 40 ans * 1600h annuelles, mais divisé par les 24M d’actifs actuels, ce ne serait par exemple que 10 secondes de travail chacun dans sa vie (bon, c’est du rêve).

                    La seule chose à retenir est que les ratio actifs/retraités ou taux de prélèvements sur superbrut n’ont aucun intérêt.

                    et pourtant, c’est ce genre d’indicateurs qui dictent les décisions actuelles


                  • roby roby 27 mars 2023 18:14

                    @lecoindubonsens
                    Même les notaires s’y mettent !


                  • lecoindubonsens lecoindubonsens 27 mars 2023 18:55

                    @roby « Même les notaires s’y mettent ! »

                    je ne sais pas dans quel sens il faut comprendre votre post

                    faites vous allusion a ceci (lu en février 23) ?

                    Les notaires fortement mobilisés

                    C’est justement pour leurs cotisations que les notaires se sont mobilisés en masse et brandissent leurs pancartes Touche pas à ma CRPCEN (Caisse de retraite et de prévoyance des clercs et employés de notaires). «  On est là pour soutenir nos collaborateurs qui ont un régime spécial de retraite et de Sécurité sociale, que le gouvernement veut mettre à mal alors qu’il est bénéficiaire et va très bien », résume Blandine Michel-Goudal, notaire à Cherbourg-en-Cotentin.

                    Voici mon avis sur la retraite des notaires : leur manif est un scandale, un parfait exemple de pur egoisme

                    Le discours des avocats est le suivant « nous sommes autonomes, notre caisse et équilibrée et nous ne demandons rien à personne, laissez nous cotiser à seulement 14%, ne nous imposez pas le taux de 28% universel »

                    Ils sont très astucieux, car présenté ainsi, l’argumentation semble logique, de bon sens, et arrive malheureusement à convaincre de nombreux français.

                     

                    En réalité, comment font les avocats pour payer des retraites correctes, avec de faibles cotisations, tout en assurant l’équilibre de leur caisse.

                     

                    C’est très simple, il bénéficie de la période de grande expansion actuelle de la profession (est-ce une bonne chose ? un autre débat !). Avec 4 actifs pour un seul retraité, il est évident que de petites cotisations suffisent (à comparer aux 24M d’actifs globaux pour 17M de retraites globaux). Mais il est certain que ce ratio de 4 actifs pour 1 retraité ne peut-être que très passager.

                    Et si chaque profession était aussi égoïste, les informaticiens des années 1970 auraient fait une caisse autonome des informaticiens (aucun retraité informaticien à l’époque donc zéro cotisation !) et même aujourd’hui les informaticiens actuels se mettraient en grève pour contester le taux universel de 28% proposé dans la réforme ! Car faible pourcentage d’informaticiens retraités dans cette autre profession en plein essor.

                    Mesdames, messieurs les avocats, un peu de décence SVP, et jouez le jeu, comme les informaticiens, l’universalité est la seule solution équitable. Ne cherchons pas en permanence à profiter égoïstement de conditions favorables dont nous n’avons pas à vous attribuer le mérite. Avocats, si votre caisse de retraite est équilibrée, ce n’est pas grâce à votre bonne gestion mais simplement parce que la collectivité permet de développer votre profession.

                     

                    Votre taux de 14% que vous défendez en bloquant le système de justice n’a pas de sens. Pas équitable ni réaliste de vouloir financer 22 ans de retraite avec si peu de cotisations. Le taux de 28% de la reforme officielle, identique au taux de 28% dans le scénario décrit ci-dessus est plus crédible car plus proche de la répartition en fonction du temps de vie évoqué au début (en gros un quart de sa vie en tant que retraité = un quart du pouvoir de consommer, mais pas seulement 14%)
                    Ami lecteur, il y a seulement 5 pages, en savais-tu assez pour avoir un avis éclairé sur la grève des avocats, avais-tu une argumentation pour leur répondre, avais-tu un avis sur la volonté affichée du gouvernement pour limiter la part des retraités à seulement 17% du PIB, etc.


                  • Montdragon Montdragon 27 mars 2023 20:31

                    @titi
                    Mais leurs enfants, non.
                    Nous avions le choix dans les années 70.
                    Les japonais ont choisi les robots, qui ne font pas d’enfants dealer de crack.



                  • sylvain sylvain 26 mars 2023 20:51

                    on les laisse comme ça partir pour profiter aux autres qui n’en ont dépensé aucun centime, sans en tirer le moindre bénéfice ?


                    les ingénieurs et autre diplomés français font de même, ils partent eux vers les EU, l’allemagne ou les pétromonarchies... Dans le sens inverse les danois, allemands ou hollandais viennent acheter des maisons en france, et les français vont en acheter au maroc...

                    Les grandes migrations capitalistes... vous en faites pas trop kamal, ça va peut être s’inverser d’ici pas si longtemps. Pour ce qui est de changer la logique du système, c’est une autre histoire


                    • AmonBra AmonBra 27 mars 2023 11:39

                      @sylvain
                      .
                      [. . .] « ça va peut être s’inverser d’ici pas si longtemps. » [. . .]

                      .

                      De fait ça s’inverse déjà et à la vitesse à laquelle s’effondre l’Ôxydant en général et la France en particulier, si le Peuple français n’y met pas le holà, ces médecins algériens qui n’ont rien compris, à peine installés pourraient prochainement refaire leurs valises !
                      .
                      Car l’Algérie, jeune pays et pays de jeunes, s’éloignant inexorablement du bloc occidental, ne manque ni de vision d’avenir, ni de perspectives et, sans exhaustivité, projette :

                      .

                      En outre, cette jeune nation a les moyens d’assurer ses ambitions, comme celui de les défendre chèrement , au point que je ne serais pas étonné que dans les années a venir, les jeunes diplômés français de souche aillent y faire carrière, comme les jeunes portugais le font déjà en Angola. . . 


                    • Lynwec 27 mars 2023 18:10

                      @AmonBra

                      Bon, ils n’ont pas suivi dans le covidiotisme vaccinal à ce que je sais (bien meilleurs résultats que nous, même si les populations ne sont pas forcément comparables), si en plus, comme vous l’indiquez, ils se mettent à penser...

                      Nos résidents feraient peut-être le bon choix d’y retourner...^^


                    • L'apostilleur L’apostilleur 27 mars 2023 13:26

                      @ l’auteur 

                      « ...on a pollué les esprits par le virus de la rente et nous voilà coincés. »

                      Bien vu.

                      Pour ceux qui en doutent, comparez plutôt les contributions des activités industrielles au PIB de l’Algérie avec celles de ses voisins du Maghreb ! 

                      Une autre cata algérienne. 


                      • L'apostilleur L’apostilleur 27 mars 2023 14:11

                        @ l’auteur 

                        « ...N’est-ce pas la pire des calamités, qu’après avoir garanti l’éducation, la formation et la prise en charge de tous ces cadres de la nation aux frais de l’Etat, on les laisse partir ... »

                        Vous oubliez ce presque ministre algérien avec double nationalité qui a refusé son portefeuille car il devait abandonner la nationalité française !



                        • AmonBra AmonBra 28 mars 2023 12:21

                          La France est atteinte d’une pathologie bien plus mortelle, sa ploutocratie, apatride comme toutes celles de l’Ôxydant collectif, a engagé de longue date la destruction du pays pour fondre ses pauvres restes, dans un « Melting pot » à vocation globale entièrement à la main desdits prescripteurs transnationaux.

                          Après avoir terminé la tâche au plan formel : Économie, monnaie, législation, frontières et défense, elle s’attaque à son Peuple, noyau dur et cœur vivant de ce qui reste de la nation française, dont elle a pris soin au préalable de miner méthodiquement la cohésion sociale, spirituelle et culturelle durant des décennies, dans l’indifférence générale de ses prétendus citoyens.

                          A entendre certains, ladite lie de l’humanité ne manque manifestement pas d’idiots utiles, prétendument français et, surtout, conditionnés à souhait, pour continuer de noyer le poisson, l’aidant ainsi a finir une démolition programmée de longue date, dont elle confié la terminaison directement à l’un de ses employés, enrôlé comme terminateur pour l’occasion ! . . . Mais n’est on pas jamais mieux servi que par soi même ?. . .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité