• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Amérique couve les germes de son autodestruction

L’Amérique couve les germes de son autodestruction

Entre 1861-1865, la guerre de Sécession a déchiré les États-Unis pendant 4 années et fait près de 620 000 morts parmi les combattants, soit bien davantage que des guerres qui ont impliqué le pays, y compris les deux grandes guerres. Ces affrontements fratricides se sont achevés sur l'abolition de l'esclavage, la consolidation des institutions américaines... Celle que prélude cette histoire de colis piégés va-t-elle aboutir à l’affaiblissement des institutions et à la mort clinique des partis politiques ?

« Selon un sondage réalisé en mai par la société Rasmussen Reports, 31% des Américains jugent possible le début d'une guerre civile aux USA d'ici cinq ans. En mars, un sondage similaire avait été mené parmi les historiens et d'autres experts : un tiers d'entre eux s'attendaient au déclenchement d'une guerre dans un avenir proche. » Et le site électronique russe Sputnik qui se positionne comme un fournisseur d'informations alternatives de remarquer dans son édition du 12 juillet 2018 que « ce thème était encore tabou il y a peu, mais il est aujourd'hui évoqué par les principaux médias américains, écrit le quotidien Vzgliad . » Moins de trois mois plus et demi plus tard, Cassandre aura raison. Une longue liste de personnalités opposées à Donald Trump ont été en effet visées par des colis piégés ces dernières 48 heures dont 80 % à New-York. Outre des politiques démocrates tel que les Clinton, Barack Obama, son vice-président Jo Biden ou encore l'ancienne secrétaire d'État Hillary Clinton ont été ciblés mais aussi des médias et des acteurs comme CNN et Robert De Niro sans perdre de vue le milliardaire philanthrope George Soros et l’ex-patron de la CIA John Brennan. Peut-être que l’enquête menée actuellement par le FBI sur l’origine de ces envois conclura ou supposera que c’est un nouveau coup monté des services russes mais toujours est-il que Sputnik a tapé dans le mille. Alexander Soros, le fils du milliardaire d’origine hongroise, a publié une tribune dans le New York Times où il a dénoncé « le climat de violence politique actuel aux États-Unis. » le mot est lâché. « Violence politique ». Et il est loin d’être le seul à qualifier ainsi le climat étatsunien du moment. Les engins « joints » aux colis sont des bombinettes artisanales concoctées par des amateurs et destinées à faire plus de peur que de mal. Mais en plus de provoquer la panique générale au sein d’une population américaine plus que jamais divisée depuis l’arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump, cette salve de colis piégés semble également programmée pour créer la confusion générale. Selon NBC, l'engin explosif envoyé à l'ancien patron de la CIA John Brennan comportait également « une parodie d'un drapeau de l'organisation Etat islamique tiré d'un montage humoristique qui circule dans les cercles de droite sur internet depuis 2014. »

ELECTIONS DE MI-MANDAT

Comme l’on pouvait s’y attendre, Donald Trump, trempé jusqu'aux os dans la campagne électorale pour les élections de mi-mandat prévues dans 12 jours et dans le marigot de l’affaire de l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi dans les locaux du consulat de son pays à Istanbul, ne s’est pas écarté d’un iota de sa rhétorique habituelle. Il a appelé les Américains à s’unir toute en faisant implicitement le lien entre les colis et les élections de mi-mandat que les Républicains craignent de perdre. « Il y a un moyen de régler nos désaccords. Il sera pacifique, ce sera dans les urnes », a dit le locataire de la Maison Blanche lors d’un discours à Mosinee dans le Wisconsin, le 24 octobre. Ceci sans rater les médias qu’il a accusés d’être responsables de ce climat délétère. « Une grande partie de la colère que nous voyons aujourd'hui dans notre société est causée par le traitement intentionnellement inexact et imprécis des médias traditionnels, que j'appelle les Fake News », a tweeté le président américain jeudi matin juste après l’arrivée des premiers colis. Si l’envoi de colis ou de lettres piégé(e)s à des individus identifiés comme adversaires ou des ennemis par les envoyeurs n’est pas une nouveauté dans un pays où les règlements de compte se font souvent à l’arme à feu, il n’en demeure pas moins que cette fois on est devant ce qui semble être un début de guerre civile, peut-être limitée dans le temps et l’espace mais une guerre civile quand-même. Au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, on avait affaire à des lettres à l’anthrax. Ces envois piégés au bacille du charbon avaient fait cinq morts et celui qui en 2010 a été désigné par l’enquête comme l'auteur, s'était suicidé. Emportant avec lui son secret. En octobre 2010, en pleine campagne électorale pour la présidence, le candidat Donald Trump avait maintes fois dénoncé des élections truquées Comment ça marche ? , avant même le début du vote. « Ses allégations de fraudes égrenées avant même la tenue du scrutin font redouter que le candidat républicain donne carte blanche à ses supporteurs pour exprimer leur frustration au lendemain d'une déconvenue face à Hillary Clinton » écrit le Point citant l’AFP. Miracle : Trump gagna et la Bourse de New-York monta. Non pas pour saluer l’arrivée de l’ancien acteur de téléréalité mais parce que sa victoire allait calmer les esprits donc le climat des affaires. Entre 1861-1865, la guerre de Sécession a déchiré les États-Unis pendant 4 années et fait près de 620 000 morts parmi les combattants, soit bien davantage que des guerres qui ont impliqué le pays, y compris les deux grandes guerres. Ces affrontements fratricides se sont achevés sur l'abolition de l'esclavage, la consolidation des institutions américaines... Celle que prélude cette histoire de colis piégés va-t-elle aboutir à l’affaiblissement des institutions et à la mort des partis politiques ?

http://chankou.over-blog.com/2018/10/l-amerique-couve-les-germes-de-son-autodestruction.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • redneck redneck 26 octobre 11:28

    Les réunions publiques de Donald Trump attirent des foules de plus en plus immenses (cent mille personnes à Houston), constituées de gens qui voient en lui l’incarnation du droit, de l’ordre et des institutions face à des gens qui veulent le chaos. 

     
    Ces gens ont raison : le clivage n’est pas ou n’est plus entre la droite et la gauche. Il est entre le droit, l’ordre et les institutions incarnés par Donald Trump d’un côté, et le chaos islamo-gauchiste de l’autre.


    • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 28 octobre 01:41

      @redneck

      Fusillade à Pittsburgh aux États-Unis : onze morts dans une synagogue : Robert Bowers, un habitant de la ville d’une quarantaine d’années qui s’est rendu à la police est un criminel suprématiste qui est pour l’islamo-gauchisme ce qu’est le pape pour l’eurovisionhttps://www.lci.fr/international/en-direct-etats-unis-fusillade-a-pittsburgh-echanges-de-tirs-dans-une-synagogue-tree-of-life-un-individu-arrete-2102770.html

    • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 28 octobre 01:47

      @Abdelkarim Chankou
      Voulais dire suprémaciste


    • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 28 octobre 01:48

      @redneck
      Voulais dire suprémaciste


    • Cyrus XV 28 octobre 02:01

      @Cadoudal
      la chorégraphie est bien réglée


      Y a pas mieux a dire , même sans être pro-trump , on ne peut pas le manquer .

    • Cyrus XV 28 octobre 02:04

      @Cadoudal

      petit bug lié au changement d’ heure :) on est en securité nule part , vive AV



    • Cadoudal Cadoudal 28 octobre 02:16
      @Abdelkarim Chankou
      Ça veut rien dire suprémaciste, jamais les égorgeurs de vieux curés ne sont qualifiés de suprémacistes...

      « Le message posté par le tireur avant d’attaquer la synagogue :

       »HIAS (*) aime ramener des envahisseurs qui tuent notre population. Je ne peux pas rester assis et regarder les miens se faire massacrer. ???, j’y vais.« 

      (*) Une ONG juive pro migrants : https://www.hias.org/ »

      En tout cas, désinformation et propagande à plein tube sur tous les médias mainstream...

      Jean-Bernard CadierCompte certifié @jbcadier

      CORRECTION importante : je retire le tireur était « un supporter de Trump ». Il apparaît plutôt comme un opposant à Trump qu’il trouve trop mondialiste et pas assez nationaliste. Il semble appartenir à la mouvance néonazie.

      https://twitter.com/jbcadier/status/1056233464444473346


    • Cyrus XV 28 octobre 02:29

      @Cadoudal


      XIII exact

    • Cadoudal Cadoudal 28 octobre 02:54

      @XV

      A la “crise” des migrants venant par “caravanes” (au moins deux désormais) au travers du Mexique jusqu’à la frontière des USA où Mattis envoie d’ores et déjà ses Marines, sans doute le jour des élections midterm car la chorégraphie est bien réglée, s’est ajoutée, selon une logique implacable et une chronologie impeccable qui font songer certains à une diversion, cette étrange campagne de “colis suspects”. L’affaire est suffisamment trouble, pressante et paroxystiquement mise en évidence, avec l’inévitable grain de Soros (Soros Junior dans ce cas), pour ouvrir le champ aux accusations d’une vraie vague terroriste comme à celles du coup monté (l’inévitable “false flag”) pour favoriser les démocrates dans 15 jours. D’ici là, si vous avez du temps à perdre, consultez le New York Times qui publie une comptine de Zoe Sharp vous expliquant comment enfin l’on a fini par assassiner Donald Trump.




    • Pierre-Yves Martin 26 octobre 11:32
      Une guerre ? Mais entre qui et qui ?
      Les mots ont un sens : tensions et actions individuelles (ou barbouzardes) ne font pas une guerre.

      • Cadoudal Cadoudal 28 octobre 02:20

        @Pierre-Yves Martin

        On appelle ça la guerre froide...

        Pour l’instant..

      • Cyrus XV 28 octobre 02:31

        @Cadoudal

        ça tiédit

      • Cadoudal Cadoudal 28 octobre 02:49
        @XV
        Désormais, il semble que ce ne soit plus possible. Il est de plus en plus probable que cette crise ne pourra pas être résolue par ce qui pourrait s’apparenter à un compromis ou un apaisement d’elle-même ou selon des pressions extérieures, qu’elle sera conduite selon sa propre logique interne à son terme qui ne peut être conçu que comme catastrophique d’une façon ou l’autre.


        Trump doit gagner, sinon ils vont l’exiler chez les bouseux analphabètes qui votent mal :

        Raphaël Glucksmann : « Quand je vais à New-York ou à Berlin, je me sens plus chez moi culturellement, que quand je me rends en Picardie »

        En Picardie, les hivers sont rudes

      • Cyrus XV 28 octobre 02:56

        @Cadoudal

        c’ est pas le tout de pisser dans les bénitier ...
        C’ est pas l’ hiver qui est a craindre en picardie ...
        regarde meru dans l’ oise ...





      • Cadoudal Cadoudal 28 octobre 16:18

        @XV

        « Ce reportage va faire beaucoup de mal », prédit Lakdar, installé dans la salle polyvalente du centre social Arsène-Bulard. A ses côtés se trouve Noura, arrivée il y a sept ans à Méru pour le travail.


        Je te cause pas de l’Algérie, je te cause de la Picardie...


      • Jean Keim Jean Keim 29 octobre 08:51

        @Pierre-Yves Martin
        Depuis la nuit des temps, la guerre est une activité économique, alors savoir qui la fera et contre qui est sans importance, l’important pour les profiteurs est de déclencher des conflits, de les attiser, de les approvisionner et de les faite durer.


      • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 29 octobre 18:53

        @Jean Keim Juste.


      • Pierre-Yves Martin 2 novembre 15:54

        @Jean Keim
        Vous et l’auteur prévoyez une guerre, mais ne savez pas entre qui et qui. C’est un peu troublant sur le plan de la logique, non ?
        Idéologie, quand tu nous tiens...


      • Cadoudal Cadoudal 2 novembre 16:29

        @Pierre-Yves Martin
        Comme partout, progressistes Sorossiens Vs Populo fumeur de clope qui roule au diesel

        1) d’une part parce qu’elle est très fortement ressentie selon des fractures culturelles et surtout sociétales transcrite dans des termes politiques tranchés et publiquement affichés, sinon proclamés d’une manière stridente et radicales, qui rend extrêmement difficile sinon impossible un recul de cette radicalité ;

        2) d’autre part parce que la dictature incontestée du Politically Correct (PC) qui régnait depuis les années 1980 n’est plus désormais acceptée comme une règle générale ; parce que le PC est à la fois exprimé par ses partisans hautement et impérativement jusqu’à ne plus être une règle générale mais une affirmation partisane proclamée, et qu’il est à la fois le plus fortement le plusvocalement contesté et dénoncé comme une perversion culturelle et sociétale totalement partisane par ses adversaires, qui en rejettent absolument son statut objectif (et dictatorial) de règle valable objectivement.

        http://www.dedefensa.org/article/2020-comme-1860-etrangers-dans-leur-pays


      • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 2 novembre 18:47

        @Pierre-Yves Martin En février le Trésor américain publiera l’état des finances publiques. Un gouffre abyssal de plus de 2 trillions de $. Ce sera le début d’une guerre quelque part en bougnoulie à moins que le roi bédouin des belges du désert ne décident d’éponger une bonne partie de cette dette.


      • rogal 26 octobre 12:40
        « Au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, on avait affaire à des lettres à l’anthrax. Ces envois piégés au bacille du charbon avaient fait cinq morts et celui qui en 2010 a été désigné par l’enquête comme l’auteur, s’était suicidé. Emportant avec lui son secret. »

        Se suicider : verbe pronominal d’emploi très particulier dans de tels contextes.

        • Doume65 26 octobre 17:04

          @rogal
          Oui, et j’ajouterai que « Emportant avec lui son secret. » est inopportun, vu qu’il n’avait probablement aucun secret à divulguer.


        • Spartacus Spartacus 26 octobre 12:46
          Un seul taré a envoyé des lettres, mais ça ne fait pas tous les Américains.

          Et le mot « guerre » est sorti de Soros, un milliardaire militant principal financier d’émeutiers.
          Les manifestations anti-Kavanaugh ont étés financées par lui.

          C’est un type qui dispose d’un fond qui parie contre les devises étatiques et les entreprises.
          Son intérêt est de faire baisser la valeur du dollar et la création de bruits de guerre civile sont dans son intérêt.

          Rassurez vous il n’y aura pas de guerre civile aux USA. Faut pas croire ce que dit Soros ni le new york times.


          • Garibaldi2 27 octobre 09:03
            @Spartacus

            Soros est un adepte du libre marché, un spéculateur avisé et un self-made man richissime, créateur des hedge funds. Je me demande bien ce qui vous dérange dans cet homme qui réunit tous les traits d’un capitalisme conquérant que vous exaltez ici !

          • mmbbb 27 octobre 10:35

            @Garibaldi2 Les USA il est vrai sont la cible d incessantes critiques. Dans ces colonnes , les auteurs avises ne cesse pas de nous annoncer la chute final des USA .. Mais comme le faisait remarquer Trump , jusqu a maintenant ce pays est un des plus innovants et a le plus gros PIB. Pasteur vient d acquérir un superbe microscope electronique afin de mener des etudes sur les structures moleculaires , le Titan Krios , , d ou vient t il ? des USA . Le jour ou les pays arabes , la Chine etc auront autant de prix nobel, la nous pourrons affirmer que les US declinent , Le prix nobel de physique Gérard Mourou a du faire ses etudes en partie aux US . En France , la recherche est quelque peu bradée . La Belgique vient d acquérir F 35 pour son armée. Le declin des US , je me marre Quant a cet auteur, il devrait plus reprendre les propos de M Hollande « un président ne devrait pas dire ça » Il craint a terme la sécession de certains territoires francais , Avant d allez chercher les poux dans la tete des amercains, nous devrions plutot ..............


          • Spartacus Spartacus 27 octobre 10:58

            @Garibaldi2


            Vous ignorez les capitalistes gauchistes ?
            Les capitalistes gauchistes sont des gens qui au contraire ne veulent pas de marché libre, mais des marchés protégés par l’état....


          • mmbbb 27 octobre 11:30

            @Spartacus Trump est un gauchiste ou presque CQFD Les Americains ne semblent pas s emmerder avec ces theories economiques ils sont pragmatiques . Ils sont comme les marins . Ils s adaptent au gré des vents . Ils ont ete les chantres du mondialisme et ils s aperçoivent désormais les limites de celui ci puisque les américians d ailleurs comme en France constatent que ce mondialisme a amene a deux ameriques , l Amérique profitant de ce mondialisme et a contrario l americaine péripherique Meme consequence en France. Trump reduit la voilure et mène une politique protectionnisme . Notre president Macron comme le decrit Tood a 35 ans de retard , il a une politique inverse. Il n y a pas d economie pure , l economie n existe pas sans le politique , les américains ont toujours agit de la sorte . Toi tu ratiocines  a l infini sur le libéralisme , c ’est une chimère ! il n y a pas d économie pure , cela se saurait , elle obéirait a des lois intangibles comme en physique telle la chute des corps decrit par Newton .NB Aux USA c ’est le budget de la defense qui sert de locomotive a la recherche et l expansion economique exemple typique INTERNET projet etatique initie par ARPANET . Il n y a pas eu de generation spontanee d INTERNET . Par ailleurs l Europe avec 70 ans de retard veut reprendre l exemple Je me marre


          • math math 26 octobre 12:47

            Les Démocrates ont perdu, mais ne digèrent pas la défaite..et chaque jours par l’intermédiaire des médias attaquent Trump..Ils sont à mi-mandat et de ce fait vont au bout de leur connerie avec ces attentats qui ne peut venir que de leur côté !

            Clin-Thon est à la manoeuvre...

            • Habana Habana 26 octobre 12:51

              Le trop puissant establishment Américain, qui a gouverné les USA pendant trop longtemps, représenté par Clinton/ Bush/Obama, sans oublier les 194 médias sur 200 qui les ont soutenus lors des dernières élections présidentielles n’est autre que le reflet de l’oligarchie Bruxelloise actuellement en place en Europe !

              L’auto-destruction a été stoppée ! Parlons plutôt d’une résurrection !
              Les Américains se sont réveillés...en sera-t-il de même chez les Européens ?

              • Jason Jason 26 octobre 14:17

                 « se sont achevés sur l’abolition de l’esclavage, » et la mainmise de la finance et de l’industrie du Nord sur les états du Sud.


                Par ailleurs, quant à dire que quelques pétards mouillés vont mettre à bas le mastodonte américain, il y a de la marge. Même l’attaque des tours de 9/11 n’a pas déstabilisé le système en place. Mais, l’événement tragique a réussi contre toute attente dans un autre domaine : faire perdre une bonne partie de leur liberté au citoyens américains. Ce fut une victoire pour certains, pour les terroristes, et pour l’extrême droite qui s’est permis de franchir alors toutes les limites.

                • berry 26 octobre 14:27

                  @Jason
                  C’est pas l’extrême droite, c’est la mafia mondialiste.


                • berry 26 octobre 14:21

                  Ca sent la manipulation politique à plein nez.

                  Les personnes visées sont les principaux opposants à Trump et les lettres qui accompagnent les bombes sont signées « Trump is great », en lettres majuscules.
                  Les pétards ne font aucun dégât, ils n’explosent même pas, mais CNN en fait des tonnes et ferme ses plateaux en direct pour affoler la population.

                  Si on voulait nuire a Trump avant les élections, le diaboliser, on ne s’y serait pas pris autrement.



                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 26 octobre 15:45

                    Albert Einstein aurait juste du dire : « Les Etats Unis sont une fausse nation, ce sont des Européens OGM envahisseurs qui ont fuit leur mère patrie, la Sorcière Europe, pour s’installer sur les Terres indiennes ! 


                    Aujourd’hui,comme je l’ai déjà dit, le »rêve américain« est dissout et l’Amérique est redevenue juste une Super-Colonie occidentale qui ne s’apaisera pas ni par sa politique intérieure, ni par l’agression des autres pays. 

                    Tout comme le »rêve français" n’existe plus... 

                    Nul ne peut combattre la Vérité et la Justice, nul ne peut s’opposer à la Légitimité ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès