• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’anatomie et la démocratie

L’anatomie et la démocratie

L’anatomie et la démocratie.

 

M. Griveaux vient une fois encore de servir de cas pratique pour une leçon sur la démocratie. Leçon donnée par la totalité de la classe politique nécessairement intéressée par le sujet. Leçon martelée en boucle pour l’éducation des citoyens-électeurs, avec des formules martiales et bien tournées, par les journalistes salariés des médias, dont les propriétaires ont leurs sympathies.

Une première fois, des manifestants, aux commandes d’un transpalette, démolissent la porte du ministère qui avait été confié à M. Griveaux : c’est la République qui était mise à mal !

Et voici maintenant que les internautes peuvent visionner une photo d’une partie de l’anatomie du même. Et c’est la démocratie qui est en danger !

 

Certes, le fait que des as de l’informatique arrivent à pénétrer les messageries et à pirater les ordinateurs, pose de très graves problèmes. Plus aux entreprises et aux citoyens qu’aux politiques es-qualité.

Mais ce problème d’une nature spécifique n’a en réalité aucun rapport avec la démocratie (v. la définition).

Sauf, si les politiques en prennent prétexte pour restreindre par la loi et à leur avantage, les possibilités de diffuser une information qui embarrasse tel puissant ou une autre qui déplait aux gouvernants du moment.

La solution est de toute évidence technique. Paul Bismuth pourrait être consulté, qui avait trouvé la parade à des écoutes téléphoniques en utilisant un matériel adéquat.

 

Les citoyens votent comme ils le veulent : ils peuvent faire le choix de voter pour un repris de justice redevenu éligible, pour une personne atteinte d’un mal pouvant altérer ses facultés intellectuelles, pour une personne dont le CV fait douter qu’elle ait les connaissances nécessaires à l’exécution de sa mission, pour un individu qui est programmé pour leur raboter leurs droits, ou pour un autre dont le comportement passé fait redouter qu’il ne puisse aucunement être fiable ou être respecté tant au dedans qu’au dehors.

Mais la démocratie (gouvernement « du » peuple, « par » le peuple, « pour » le peuple) ne peut fonctionner que si les citoyens sont, avant le vote, informés des faits pouvant expliquer la candidature et annoncer les décisions.

 

Sous un certain rapport, les mésaventures de M. Griveaux sont rassurantes pour la démocratie.

1/ Le retrait d’une compétition électorale de notre photographié, révèle le fait qu’il existe encore dans le pays le sentiment que les personnes ayant une charge publique se doivent de respecter certains principes. Notamment de dignité (qui n’a pas de lien obligé avec telle « morale » particulière, actuelle ou passée de mode) (*). Et que les manquements peuvent encore être assortis de sanctions sur le plan électoral, donc dans le domaine clé de la démocratie.

2/ Le fait que les réseaux sociaux peuvent servir, et servent de plus en plus, de support à des informations concurrençant la distribution d’une information dominante (qui peut être en réalité plus partiale ou mensongère que celle fabriquée le cas échéant par d’autres manipulateurs et diffusée par ces derniers sur les réseaux sociaux) donne à la démocratie l’espoir qu’elle va pouvoir (à nouveau) fonctionner sans être dépendante de la mise en œuvre de fonds considérables.

 

Marcel-M. MONIN

m. de conf. hon. des universités

(*) Dans certains pays, l’espace de « dignité » peut être largement plus vaste qu’en France : v. sur internet les articles et les reportages sur l’éthique observée par le personnel politique en Suède.


Moyenne des avis sur cet article :  3.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • rita rita 16 février 10:04

    La « démocratie » de ce monsieur, reste obstinément collé à son caleçon ?

    Parait qu’il y a plein d’autres vidéos d’ou l’arrestation du présumé personnage responsable de la diffusion de la première !

    Castaner est sur le coup pour redorer l’honneur du maître queue !

    La Macronie est en danger ?

     smiley


    • Arogavox 16 février 10:35

      « que des as de l’informatique arrivent à pénétrer les messageries et à pirater les ordinateurs  »

       Où est-il démontré que ce soient des « as de l’informatique » qui s’adonnent à ce genre de passe-temps ?
       N’importe quel gamin peut trouver les boîte noires et tester tous les « abracadabra » et les « Sésame, ouvre-toi ».

       

       Se peut-il que des Français ne le sachent encore pas ?

       


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 16 février 10:45

      @Arogavox

      où est-il question de piratage ?
      la personne qui a transmis cette vidéo au Russe frapadingue était destinataire
      il doit s’agir d’un d’un croche-pied vérifiant l’adage :
      « protégez moi de mes amis, mes ennemis je m’en charge ! ».


    • Arogavox 16 février 10:54

      Méfions-nous des « évidences » :

      • « La Solution » serait « technique » ? :
         dans ce cas, resterait à ne pas perdre de vue que la technnique se nourrit d’art, de culture et reste ainsi au coeur de la politique. ( ex. : une certaine Poly-technique est-elle décorrélée des leviers du Pouvoir ? ...)
      • Mais la démocratie (gouvernement « du » peuple, « par » le peuple, « pour » le peuple) ne peut fonctionner que si les citoyens sont, avant le vote, informés des faits pouvant expliquer la candidature et annoncer les décisions.

        Tout dépend de quelle « démocratie » on parle.
        Celle qui a fait consensus pendant environ 2 millénaires ?
        ou celle qui, depuis à peine 2 siècles veut s’y substituer ?
         Rappels :
          votes = voeux ( volonté ; cf concept de « Volonté générale »)
          Ne pas confondre vote et élection !

         _ bis repetita :

        selon l’Universalis :

        « De l’Antiquité grecque jusqu’au XIXe siècle, seul un régime que nous appelons aujourd’hui démocratie directe, où les lois sont débattues et votées par l’assemblée (ekklèsia) des citoyens, pouvait être qualifié de démocratique.

        La désignation des gouvernants par l’élection, en réservant le pouvoir à « quelques-uns » et non « à tous », était considérée comme un procédé aristocratique. »


    • Arogavox 16 février 11:10

      @Séraphin Lampion
       si jamais cela est avéré, le plus inquiétant dans cette affaire, c’est qu’elle montre, une fois de plus, que quand les gens veautent pour élire un « Représentant » qui prétendra les « incarner », ils valident et cautionnent la prise de pouvoir de n’importe lequel des candidats (à moins de savoir avec certitude qui sera l’élu  mais alors pourquoi ce cirque du scrutin ?!) ... de n’importe lequel des candidats ET de la liste « d’amis » de chacun de ces candidats (Liste d’amis d’où surgira leur prochain premier ministre, ou ministre de l’Intérieur ... ou Benalla ... etc etc) 


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 16 février 11:39

      @Arogavox

      « mais alors pourquoi ce cirque du scrutin ?!)  »
      la réponse est dans la question : cirque = « panem et circenses »
      ça sert à détourner les regards
      ce ne sont pas les citoyens romains qui ont mis fin à la turpitudes de Néron ou Commode, deux dangereux paranos représentatifs de la classe patricienne corrompue et décadente
      les citoyens se réjouissaient du spectacle des lions bouffant des martyres de toutes sortes dans les arènes
      ceux qui ont démantelé le système, ce sont les chefs de guerre d’armées supplétaives que le Romains ne pouvaient plus payer parce qu’en faillite et qui sont veus se payer eux-mêmes en mettant la capitale de l’empire à feu et à sang
      ce n’étaient pas de « barbares » comme les historiens essaient de le faire croire, mais des « membres de l’OTAN antique », qui demandaient leur dû
      le cirque dont vous parlez trouve son expression optimum aux Etats-Unis où la campagne des présidentielles commence le lendemain de l’invetiture du président.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 16 février 10:06

      « Le retrait d’une compétition électorale de notre photographié, révèle le fait qu’il existe encore dans le pays le sentiment que les personnes ayant une charge publique se doivent de respecter certains principes.   »

      Pas du tout !

      La vie politique n’a plus rien à voir avec la morale, mais avec le commerce et le marketing.

      Le retrait d’un produit des rayons révèle le fait que les distributeurs préfèrent perdre le bénéfice de la vente d’un produit avarié dans une des succursales de leur réseau (même si c’est la plus grosse), plutôt que de risquer un boycott des consommateurs dans tous les points de vente après une grave intoxication de la population !

      Ça n’a rien de moral !

      C’est le business.

      « Ce n’est pas personnel, c’est uniquement les affaires. » - Michael Corleone (Le parrain)


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 11:34

        @Séraphin Lampion L’ère de DE GAULLE fut la dernière que l’on pourrait qualifier d’éthique. Mais il avait gagné sa place dans le combat. Plus rien de pareil aujourd’hui,..


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 16 février 11:44

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        c’est pour ça que Coppola a fait deux volets du « Parrain » :
        dans le Parrain I, Don Vito Corleone n’arrête pas de donner des leçons de morale à tout le monde et de mettre en avant l’« honneur »
        pour la génération suivante, avec son fils Michael, dans le Parrain II, les choses on changé, il gère les intérêts de la « famille » (clientèle) comme on gère une entreprise
        cette évolution culturelle chronologiue est à l’image de celle de l’ensemble de la société


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 11:52

        @Séraphin Lampion

        PLATON avait raison de dire que les parents sont rarement qualifiés pour élever leurs enfants et que ce rôle devait être dévolu à l’enseignement. Mai 68 est passé par là et on connaît la suite. Les années 40-45 se sont vite effacée de la mémoire et les leçons n’ont pas servi à grand chose.


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 16 février 12:21

        @Aff le loup

        de toutes façons, maintenant, la chaîne du froid est rompue, et si on ne met pas le produit carrément à la poubelle, ça va sentir de plus en plus mauvais
        sauf si on peut le refiler au restos du cœur ou si quelqu’un veut faire des lasagnes avec


      • Marcel MONIN Marcel MONIN 16 février 19:32

        @Séraphin Lampion

        C’est tout à fait vrai.

        Mais, ce qui me paraît devoir être aujourd’hui relevé, c’est, comme vous le dites, que les consommateurs ont (malgré tout) conservé le réflexe de refuser d’avaler le produit avarié.

        C’est l’angle sous lequel j’ai abordé la question.

        Et ce qui me paraît devoir être creusé, si l’on s’attache à de multiples indices concordants, c’est que les consommateurs (pour reprendre votre image) cibles du marketing pro « élite », expriment de diverses manières et de plus en plus, que … « trop, c’est trop ». Dans tous les domaines. (Insupportables : - la médiocrité, - la violence, - la manipulation, - la « goinfrerie », … et le mépris …)

        S’agissant de notre thème, le coup du micro-trottoir avec des interviewés sélectionnés ou celui des débats avec des maires triés, commencent, comme les autres techniques utilisées, à perdre de leur efficacité. Comme les « interviewes » calibrés d’une manière si maladroite et si grossière, si systématique et si prévisible selon l’invité, qui, passée l’envie d’en rire, suscitent un mépris grandissant et hostile pour les « journalistes » et pour ceux qui les font se comporter de la sorte. .Etc… Etc …

        Or, il se trouve que des moyens techniques existent aujourd’hui qui permettent matériellement de « contrer » ce qui était distillé jusqu’alors par les médias traditionnels (journaux, télévision). Journaux et télévision contrôlés, grâce à leur fortune, par quelques personnes communiant avec les titulaires des postes décisionnels de l’Etat.

        D’ou la réflexion -qui fera l’objet de futurs développements- et qui dépasse la question de l’élimination d’un individu ( que le milieu est contraint de sacrifier ou que le milieu décide de remplacer par un autre jugé plus efficace) :

        -  Est-ce que demain les réseaux sociaux peuvent servir de support à des campagnes électorales de candidats hors corruption, hors conflits d’intérêts, et non maastrichiens ?

        -  Le cas échéant, selon quelles modalités ?

        Je lirai vos commentaires dont je vous remercie par avance.


      • Sozenz 16 février 20:04

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        surtout à l éducation actuelle , ou on veut faire apprendre la théorie du genre ;une bonne petite education sexuelle a 2 ans et que l on apprend aussi a être un bon futur perroquet ;
         si vous avez été mere et que vous avez été incapable d éléver vos enfants ; s il vous plait , n’ allez pas faire abattre les derniers survivants d une éducation de propagandes publics .

        pendant que vous y être , un bon meilleur des mondes ?
        on utilise les ventres , apres de faux uterus ; et hop des enfants à la chaîne et bienconditionnés ;
        Vous me faites vraiment tous« peur. »
         Willheim Reich avait 100 fois raison ;


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 10:38

        Il ne peut y avoir de démocratie sans éducation du peuple au bien commun. Celle-ci comprenant bien sûr l’éthique. Le métier de politicien suppose une certaines réserve et de la hauteur. Le grand danger de la démocratie est l’égalitarisme qui débouche sur l’individualisme. Exemple des familles de chômeurs qui survivent grâce à l’argent de l’Etat. Avec le PMA, la constitution était prête à rembourser les cas de non problème de fertilité (comme s’il s’agissait d’une maladie,...). Cela aurait consisté à favoriser le droit individuel par rapport au bien commun. Tout citoyen en âge de voter devrait avoir au préalable une éducation politique. Comprendre que chaque acte qu’il pose dans la vie a des conséquences pour la société qui peuvent souvent être très onéreuses. L’éducation aux réseaux sociaux est fondamentale. Ce qui s’y passe n’est pas du tout innocent. Personnellement je ne donnerais accès au droit de vote qu’aux personnes ayant reçu une éducation civique (celle du respect de l’autre) ;


        • Rinbeau Rinbeau 16 février 11:11

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Autre exemple ! A travail égal avoir le même salaire, si je vous comprend bien c’est de l’égalitarisme qui mène à l’individualisme ?????


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 11:20

          @Rinbeau

          Relisez Alexis de Tocqueville. Oui, l’égalitarisme pousse à l’individualisme.Exemple : l’Etat donne des allocations familiales (comme des parents donne de l’argent de poche), mais sans expliquer que cet argent vient des autres contribuables et que cela suppose au minimum que l’argent serve à l’éducation et pas à des futilités,...A travail égal salaire égal : vaste question trop longue à développer ici (mais effectivement une femme qui offre le même travail qu’un homme mérite le même salaire). 


        • Rinbeau Rinbeau 16 février 12:00

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Dans le monde de Rousseau, pas besoin d’allocations familiales !
          Les allocs n’ont rien d’idéologiques au sens strict !
          Elles servent à éviter que ne se produisent des mouvements comme….Les gilets jaunes par exemple !


        • Sozenz 16 février 20:13

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          la veritable éducation ne sera jamais donnée ; car la veritable education rend l homme Libre . et cela Ce monde n en veut surtout pas .
          tout ce qui pourrait etre bon pour l homme , est détourner pour asservir ;
          il y a une culture du tordu car ça permet a chacun de rester dans son petit business.
          on donne à l’autre les limites de sa propre saleté.

          Personnellement je ne donnerais accès au droit de vote qu’aux personnes ayant reçu une éducation civique (celle du respect de l’autre)

          il faudrait aussi donner accès à l election que ceux qui ont du respect de l autre ;
           Macron aurait déjà été débouté .
          le meilleur moyen pour que le peiple soit respectueux c est que les dirigeants soient exemplaires ;
          lisez confucius . ou relisez . ça vous permettra de remettre un peu les choses dans l ordre ;


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 10:44

          Pour ne pas sombrer dans une société vertueuse au sens de Robespierre, la ba-ba du politique n’est pas d’avoir une vie privée anti-conformiste, mais de savoir la préserver au regard d’autrui. Heureusement, les « pervers sexuel » ont cette facheuse propension à souffrir aussi de pulsion exhibitionnistes les poussant à lever le voile du secret. Retour à l’envoyeur et ce qui est arrivé à Griveaux n’est qu’un juste retour de bâton ;


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 10:45

            Lire : le ba-ba du politicien n’est pas d’avoir une vie vertueuse, mais de savoir préserver son intimité ;


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 16 février 10:46

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              un petit peu de maturité, ça fait pas de mal non plus


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 11:03

              @Séraphin Lampion. Une personne mûre aurait plutôt tendance à éviter ce qu’il sait être un panier de crabes qui mettra sa santé mentale en danger (et celle de son entourage au passage). Hélas, le citoyen n’aime pas trop mettre au pouvoir des personnes qui ne leur ressemble pas un peu (au niveau des perversions). La maturité est souvent jalousée, et on s’en méfie. L’électeur n’aime pas être rabaissé narcissiquement par quelqu’un de supérieur à lui,...Il faut tenir compte de cette donnée. Autrement, l’élite se trouverait vraiment au pouvoir. Qui a surtout voté pour Macron ? : des quinquas qui avaient besoin de booster leur image narcissique.


            • oncle archibald 16 février 11:00

              Et des comme ça t’en as déjà vu ?

              Exhiber ses attributs, les photographier et faire circuler la photo sur des « réseaux sociaux » pour impressionner sa douce est un jeu de gamin complètement inconséquent stricto sensu.

              Que ce mec soit renvoyé aux oubliettes de la vie politique est la moindre des choses. On ne peut pas vouloir gouverner les autres en étant incapable d’apprécier les conséquences de ses actes.


              • Rinbeau Rinbeau 16 février 11:01

                pas besoin de pirater quoique ce soit ! la source il l’avait sous la main, si je puis dire.


                • oncle archibald 16 février 11:07

                  En cherchant à savoir quel age avaient ses enfants j’ai trouvé un article de Paris Match extrêmement savoureux vu les circonstances .... Voici le lien.

                  https://www.parismatch.com/Actu/Politique/Benjamin-Griveaux-devient-pere-pour-la-troisieme-fois-1626277


                  • njama njama 16 février 11:22

                    Après s’être déculotté le voilà bien calotté !


                    • Rinbeau Rinbeau 16 février 11:34

                      La notion de vertu chez Robespierre n’interdisait pas une petite branlette de temps en temps. À la fin du XVIIIe siècle, la vertu politique se définissait comme le dévouement désintéressé au bien public. Très vite pendant la révolution les citoyens se sont rendus compte que les puissances d’argent avaient le pouvoir de corrompre à tout va. Marat dans l’AMI DU PEUPLE révèle que tout le parlement est corrompu sauf trois dont Robespierre ! Il traite l’assemblée de prostituée. L’éducation politique dont vous parlez c’est un peu de vertu en politique. Aujourd’hui elle passe par L’ENA et le principal problème du monde politique c’est la corruption !


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 11:43

                        @Rinbeau. Ce n’est pas à proprement parler l’argent qui corrompt , mais l’usage qui en est fait. 


                      • Rinbeau Rinbeau 16 février 11:48

                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                        L’usage de l’argent en politique, malheureusement n’est pas pour l’achat de caramels mous !


                      • Captain Marlo Captain Marlo 16 février 11:38

                        Il y en a mare de tous ces billets sur « la vie privée » ! Ce n’est pas le sujet.
                        Il ne s’agit pas d’histoire de cul, mais de mensonges, comme Fillon, qui vantait l’honnêteté : « Fais ce que je te dis, mais pas ce que je fais ! »
                        .
                        L’activiste russe a posté ces vidéos pour dénoncer le mensonge en politique, le décalage entre les discours de campagne de Griveaux, qui vantait la famille, les enfants, sa femme, et qui menait une vie de patachon à côté....
                        .
                        « (Griveaux). C’est quelqu’un qui s’appuie en permanence sur les valeurs familiales, qui dit qu’il veut être le maire des familles et cite toujours en exemple sa femme et ses enfants. Mais il fait tout le contraire. Ça ne me dérange pas que les gens aient la sexualité qu’ils veulent, ils peuvent même baiser des animaux, pas de problème, mais ils doivent être honnêtes », justifie Piotr Pavlenski dans les colonnes du quotidien

                        .
                        Comme tous les polichiens euro atlantistes mentent depuis 40 ans, vous pensez bien que le mensonge en politique ne pouvait pas devenir le sujet des débats, ni des médias presstitués, ni de la classe politique !
                        .
                        Alors, vite, parlons d’autre chose
                         : « du respect de la vie privée », alors que c’est Griveaux lui même, qui a posté ces vidéos. Il a respecté la vie privée de sa femme et la vie de famille de ses enfants en postant ces vidéos depuis 2018 ??
                        .
                        Parlons de « ces vilains réseaux sociaux qu’il faudrait bien censurer ».
                        « Pour votre sécurité, vous n’aurez plus de liberté ! ». Parlons cul & politique !
                        Parlons de démocratie, pourquoi pas ? ça mange pas de pain.
                        Ou de la vitesse du vent en Bretagne ? En voilà un bon sujet !
                        .
                        Enfin, parlons de tout ce qu’on voudra, sauf des mensonges en politique, parce que ça, c’est tabou ! Philippe Pascot sur la classe politique française.


                        • JL JL 16 février 11:50

                          ’’les mésaventures de M. Griveaux sont rassurantes pour la démocratie.’’

                           

                           Je ne crois pas, non.

                           

                          B. Griveaux a lancé un boomerang qui lui est revenu dans la tronche. La réaction du pouvoir, qui se moque du harcèlement dont sont victimes les quidams, va probablement en prendre prétexte pour réduire nos libertés.

                           

                          Quand je vois comment la classe politico-médiatique réagit dans son ensemble, je crains que cette affaire n’ait pas révélé que ceux qui briguent nos suffrages doivent dire ce qu’ils font et faire ce qu’ils disent, mais seulement que même les plus idiots peuvent être utiles.


                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 11:56

                            Le macronisme ma rappelle le fameux tableau de Dorian Gray. Le tableau pitoyable de ce gouvernement trahit son vrai visage. La bite a pris la place de la matière grise ou cerveaux (Griveaux).


                            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 16 février 12:10

                              Quelle démocratie ?? smiley

                              Du spectacle, de l’entourloupe.. ^^


                              • Arogavox 16 février 13:19

                                @bouffon(s) du roi
                                 morale de l’histoire, (comme l’a très bien remarqué je ne sais qui ? ) :

                                 « élections : piège à ’con’ »


                              • Arogavox 16 février 13:23

                                (à noter que cela reste dans le sujet, annoncé par le titre de cet article.

                                 Car, à part les petits enfants, qui peut encore s’émouvoir de découvrir un sexe mâle en érection ?)


                              • pallas 16 février 14:30
                                Marcel MONIN

                                Bonjour,

                                La France est morte et rentre en guerre civil,

                                L’Etat pitoyable de la nation, il ni a plus rien, les investisseurs des nations étrangères ce préparent à partir.

                                Les politiques ne sont que personne, ni projet ou intelligence.

                                Juste le vide absolu

                                Notre de Dame de Paris en ruine est l’image de la france, une ruine, rien de plus.

                                La délinquance est tellement grande que cela touchent toutes les villes et villages,

                                La France est morte, elle c’est suicidée, n’en reste plus qu’un chaudron bouillonnant qui explose.

                                La Syrie était exactement dans cette situation avant ça guerre civil, commence maintenant la notre

                                Salut


                                • Rinbeau Rinbeau 16 février 15:28

                                  @pallas

                                  La France s’est suicidée en 1914-1918 et dans la foulée en 39-45, dans cette guerre de 30 ans, parce que à l’inverse de ce que proposait Rousseau, n’être pas un grand pays peut être mais où les gens pourraient vivre heureux, c’est Tocqueville qui a été choisi, car l’arrogance de l’époque ne pouvait envisager une France autrement que puissante ! Avec toutes les souffrances que cela impliquerait pour le peuple Français !
                                  ben ! on voit où on en est !
                                  ni puissant, ni heureux !
                                  La crevaison pour le monde qui va, c’est la vraie marche ! en avant route ! comme disait rimbaud


                                • pallas 16 février 15:54

                                  @Rinbeau

                                  C’est exact,

                                  Qui vie dans le péché se fera embroché, qui vie dans la luxure finira dans le purin

                                  C’est dans l’Ancien Testament.

                                  La France est morte en 1914, ou plutôt en faisant chemin, lache en 1939, pour finir traitre en 68

                                  Aujourd’hui ne reste que le vide, digne d’une nation du Quart Monde, l’équivalent des « intouchables » en Inde.

                                  Salut


                                • Leonard Leonard 16 février 15:30
                                  1. Il n’y a pas de morale, Hollande faisait du scooter, personne ne lui a jeté la pierre... Griveaux a juste été faible de se retiré et il savait qu’il passait pour un idiot notoire...

                                  2. Justement on va peut être avoir un contrôle des réseaux sociaux et ça ne sera pas drôle...


                                  • Sozenz 16 février 20:16

                                    merci à l auteur pour l article qui replace d une façon objective ce qui se passe ; et garde l essentiel ;


                                    • JPCiron JPCiron 16 février 21:23

                                      les personnes ayant une charge publique se doivent de respecter certains principes. Notamment de dignité > 


                                      La dignité, ce peut être le respect d’autrui ... et de soi-même,

                                      durant l’exercice de sa fonction, de ses responsabilités, ... 

                                      ... et en-dehors, si l’on est un gentilhomme/ une gente dame.


                                      Si l’on juge avoir été indigne, on peut librement choisir de se retirer.

                                      On peut aussi décider de laisser les autres choisir pour notre compte.

                                      Le Droit, la Morale, la Démocratie, l’ Inconséquence, ... , sont des concepts distincts bien que souvent connexes.

                                      .




                                      • Djam Djam 17 février 13:16

                                        Cette « démocratie » (représentative) est devenue une obsession. Pas une élite ni un militant de rue qui ne s’en gargarise.
                                        La chose la plus difficile pour un humain post moderne c’est de renoncer à une croyance, surtout si cette dernière a structuré toute sa vie et ses partis pris idéologiques.
                                        Il n’y a aucune liberté de choix dans les démocraties représentatives occidentales. Ce régime à été inventé par les élites pour empêcher justement que les peuples aient un authentique choix.



                                        • egos 17 février 13:49

                                          Benjamin lui a (Alexandra) tendu la perche, 

                                          curieusement c’est lui qui a sauté.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès