• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’anesthésie des cerveaux

L’anesthésie des cerveaux

 Mi-mars 2022, un timide soleil se lève sur la campagne libournaise. Après une nuit frigorifique, la chaleur de l’astre entre en action et ses premiers rayons viennent frapper la craquelure des premiers labours d’où s’échappent des mottes fumantes, dans un brouillard rasant, les esprits de la terre. Des nuées de corneilles coassent dans l’indifférence matinale. Je bâille au volant alors que les accords géniaux de la guitare de Knopfler envahissent l’habitacle. Les élections présidentielles approchent et d’après la Pravda jupitérienne tout semble joué. Notre guide suprême, refusant toute confrontation, paraît-il caracole dans les sondages et cela malgré cinq années de gouvernance par la peur, le mépris et au final un bilan catastrophique. Le plus étonnant, c’est cette fainéantise intellectuelle d’une masse citoyenne qui avale, adhère et justifie son déclassement sociétal et libertaire avec presque de l’entrain et une certaine jouissance masochiste. La tyrannie des faits divers mûrement choisis et imposés est là pour conduire directement à la surrection émotionnelle des foules afin de les pousser à l’acceptation tacite sans jugement préalable. Sous de fallacieux prétextes sécuritaires pseudo-sanitaires, nous sombrons peu à peu dans un environnement quasi fasciste infectant les moindres recoins de nos intimités et tout cela sous une passivité imbécile presque générale.

 Les ralliements se font et les partis politiques se défont. À la recherche d’un futur poste, le baiser de Juda est de mise et les convictions d’hier deviennent les paillassons d’aujourd’hui  ? Qu’importe, à bien réfléchir, finalement la trahison n’est qu’une question de date. Changer de camp n’est pas très difficile, il n’y a que la honte à enjamber. C’est toujours la même histoire qui se répète, les hommes les plus avides de pouvoir sont les mieux placés pour l’obtenir et pourtant les moins aptes à justement l’exercer. L’important c’est ce que l’on achète et l’on vend et pour ceux qui n’auraient pas encore compris le capitalisme se résume en une phrase : «  Quand un pauvre vole un riche ça s’appelle un délit, quand un riche vole des pauvres ça s’appelle un système économique  ». Et puis, allez donc savoir, du haut de son Olympe, sous ses attitudes de prétentieux austère et sa rigueur budgétaire envers les classes populaires, dans le cœur tiroir-caisse de notre Jupiter somnole peut-être un poète…

Il paraît que seuls des spécialistes de la politique peuvent gérer le pays et si des amateurs avaient l’audace de le contester, cette remise en cause ne serait que la résultante de cerveaux malades se muant dans les crânes démagogiques et conspirationnistes. Peut-être serait-il louable toutefois de leur rappeler que s’ils nous traitent d’amateurs nous pouvons toujours leur rétorquer que c’est un amateur qui a fait l’arche de Noé et des professionnels qui ont fait le Titanic et vu l’état du bateau France après quarante années de leurs bons et loyaux sévices, nous atteignons le fond. Encore un quinquennat avec les mêmes et il ne restera qu’une épave. En attendant, le passeport à la chinoise, on vous libère momentanément pour avoir le droit de plébisciter Sa Majesté dans les urnes et de pouvoir, sans masque, crier votre joie. Évidemment, vous l’avez compris, ce n’est que temporaire. Pour l’instant, on maintient la pression avec la guerre en Ukraine. À vous, qui n’arrivez plus à payer vos factures, à faire le plein de votre auto pour vous rendre à votre travail, qui ne vous soignez plus et qui désespérez devant un frigidaire vide le 15 du mois, ils vous demandent des efforts. Soyez généreux bandes de privilégiés, cessez de vous plaindre, baissez votre chauffage, accueillez et donnez pour les Ukrainiens. Je me pose tout de même la question, combien de réfugiés les experts en pleurniche et catastrophisme du style BHL ou Cohn-Bendit en logent chez eux  ? Le racket déguisé en charité alimenté par les indignations de vertus à sens unique devient une habitude. Le magistère moral des arbitres en élégances justifierait-il à lui seul leur existence médiatique nocive  ? J’ai peut-être un début de réponse, des études en thanatologie nous affirment que lorsque l’on meurt, l’esprit quitte le corps… Sauf chez les cons, chez eux ça se passe de leur vivant.

 Ajoutons à cela la religion qui, aujourd’hui, fait partie intégrante de notre paysage. Elle vient polluer les débats et les décisions de nos dirigeants qui, par clientélisme, s’adaptent à ses délires piétinant de fait la laïcité. Pour beaucoup, la charia est au-dessus des lois de la république, paraît-il. Pourquoi pas, après tout, selon les intégristes religieux, la rédemption s’acquière par la souffrance et le paradis par la soumission. Le masochisme serait-il le chemin vers la transcendance  ? J’en doute… Les dignitaires du culte le disent, les sages cléricaux interprètent les «  saintes  » Écritures pour les mettre au niveau de la compréhension bovine des masses. Soudain me revient en mémoire ce vieux proverbe arménien : «  Si derrière chaque barbe il y avait la sagesse, toutes les chèvres seraient prophète  ».

 La révolte couve et si les mêmes guignols ou leurs clones sont reconduits, c’est une révolution à laquelle il faut s’attendre et j’ai bien peur que le jaune des gilets vire au rouge vermeil, car ventre affamé n’a pas d’oreilles. Et puis chez nous, la révolution c’est comme la vendetta chez les Siciliens ou la psychanalyse chez les juifs, une seconde nature… Après ces quelques lignes d’écritures, je vais au jardin m’éblouir devant la véritable magie et me réconcilier avec le temps qui passe. La graine d’une plante qui meurt redonne la vie. Ce soir, assis au salon, je regarderais ces photos jaunies par les saisons et l’obscurité des albums fermés. Ces images qui ont encore la grâce et l’élégance que ne possèdent plus les éphémères clichés numériques, cette technologie destructrice de la pureté durable des souvenirs argentiques.

   Celui qui donne le pouvoir aux menteurs fait du tort aux justes.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Lynwec 17 mars 10:40

    Le pouvoir n’est pas donné, il est pris, effectivement par le mensonge.

    Cet article en parle justement :

    https://nouveau-monde.ca/ce-que-personne-ne-vous-a-dit-sur-lukraine-et-les-journalistes-epoustouflant/

    Bien sur, ce n’est pas à la portée du premier lecteur venu de faire les rapprochements entre une photo d’explosion en Chine six ans plus tôt et une photo censée représenter une explosion en Ukraine de nos jours.

    Il y faut une part de chance (avoir vu les deux) et la bonne personne (celle qui aura le courage de publier sa découverte).

    Quand une humoriste dit qu’on nous ment tout le temps, on prend ça à la rigolade.

    Mais en fait, c’est juste un constat vérifiable.


    • Gabriel Gabriel 17 mars 10:45

      @Lynwec
      Il est tellement reposant de croire au gentil et au méchant. Les gentils Américains et les méchants Russe. La première victime d’une guerre c’est la vérité et cela, de chaque côté... Chez nous, nous avons des experts pour cela...


    • pierre 17 mars 10:45

      @Lynwec
      édifiant ce lien, merci


    • fummi grouchette 17 mars 12:20

      @Lynwec
      a faire tourner rapidement merci


    • troletbuse troletbuse 17 mars 13:07

      @Lynwec
      Au Mali, ils ne seront pas pollués

      Tiens le retour de bâton en pleine gueule pour la France   

      RFI et France 24 inertides de diffusion au Mali accusées de fausses allégations !


    • troletbuse troletbuse 17 mars 13:16

      @Lynwec
      Me’(rci pour le lien, je diffuse


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 17 mars 10:44

      En France, on nous donne un susucre (plus de masque), on nous dit que c’est la guerre (hausse des prix) et qu’il va falloir voter mais que c’est truqué .. les seules infos qui existent ... et pratiquement tout le monde supporte sans broncher .. C’est beau un pays de cons ^^


      • Lynwec 17 mars 11:05

        @bouffon(s) du roi

        Mais si vous ne voulez pas arborer le fanion des « cons » (on est toujours le con de quelqu’un d’autre dès lors qu’on le dérange, mais ici la raison du classement est plus subtile), vous devenez un « complotiste poutinolâtre extrémiste partisan des guerres d’agression » qu’il faut traiter en urgence ( de préférence par l’intervention des voisins légèrement incités à la violence contre l’autre / pas la HAINE, hein, la haine, c’est jamais nous...)


      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 17 mars 11:16

        @Lynwec

        J’aime bien ce petit texte de N.Bonnal :
        De Platon à CNN : l’enchaînement par les infos


      • fummi grouchette 17 mars 12:23

        @bouffon(s) du roi
        en effet : Platon avait vu juste dans son allégorie:on est toujours les prisonniers de la caverne et c’est lamentable


      • Séraphin Lampion Kaa 17 mars 11:03

        Les cerveaux ne sont pas anesthésiés, ils sont encombrés par des idées qui fermentent et produisent des gaz au lieu de s’assimiler et de s’intégrer en explications cohérentes. La bouillie des médias est indigeste et produit des résidus alimentaires intellectuels dans le cerveau comme les aliments tangibles le font dans un colon envahi par les toxines.

        Dans certains cas pathologiques, ce phénomène dégage une odeur nauséabonde et peut devenir chronique, voire incurable. Les seul traitement, après une bonne diète (opération TV éteinte), est préventif et consiste à s’entrainer à des sports d’auto-défense intellectuelle. il est préférable de trouver des partenaires et conseillé de ne pas utiliser les membres de sa propre famille comme punching-balls.


        • Yann Esteveny 17 mars 11:54

          Message à Gabriel,

          Dieu nous offre un ou plusieurs talents et le libre-arbitre.

          Certains le comprennent et en font un bon usage pour la gloire de Dieu, le Bien Commun et aider leur prochain.

          Certains informent du niveau de corruption morale de notre société :

          https://www.youtube.com/watch?v=A8kJFzLzG9g

          D’autres et ils sont les plus nombreux choisissent de s’enivrer dans un long suicide entraînant leur monde avec eux.

          Respectueusement


          • Gabriel Gabriel 17 mars 12:08

            @Yann Esteveny
            Il est des hommes qui ont oublié leur racines spirituelles. Un jour tous serons jugés sur leurs actions passées, les bons comme les mauvais. S’il ne peut plus l’amélioré, le sage sait depuis longtemps qu’il vaut mieux mourir libre que rester enchainé dans cet enfer.
            Cordialement


          • Yann Esteveny 17 mars 13:18

            Message à Gabriel,

            « Apprendre à vivre, c’est apprendre à mourir » Anonyme

            Respectueusement


          • Séraphin Lampion Kaa 17 mars 16:31

            @Yann Esteveny

            Philosopher, c’est apprendre à mourir (Montaigne)

          • Lynwec 17 mars 12:10

            Toujours pour pratiquer l’anesthésie, on bombarde tous azimuts le sans-dents d’informations sur l’Ukraine, ce qui évite de parler des services d’urgence hospitaliers complétement asphyxiés par manque de soignants ( licenciés pour refus de suicide assisté par injection) alors même que notre Mozart de la finance et Sanson de la santé publique

            https://www.pariszigzag.fr/secret/histoire-insolite-paris/sanson-bourreaux-famille

            reste inflexible ( vague réminiscence à propos de gens qui ne changent jamais d’avis...) face à une soignante licenciée elle aussi pour refus de suicide assisté

            https://resistance-mondiale.com/covid-19-interpelle-par-une-soignante-en-pleurs-macron-inflexible-sur-lobligation-vaccinale

            Moralité : n’ayez pas besoin des urgences à l’avenir, c’est plus sur...


            • troletbuse troletbuse 17 mars 13:19

              @Lynwec
              Pour la soignante :
              dommage que ce n’était pas Damien Tarel en face du Poudré !


            • Joséphine Joséphine 17 mars 19:13

              @troletbuse

              Montjoie ! Saint Denis ! J’ai adoré quand Tarel a giflé cette garce de foutriquette. 


            • I.A. 17 mars 13:08

              Élégamment désabusé, cruellement lucide.

              Merci.


              • saint louis 17 mars 13:41

                Attendons le résultat du premier tour pour savoir si les sondages étaient exacts.

                Une belle surprise peut en résulter, restons optimistes.


                • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 17 mars 14:25

                  ’’Pour beaucoup, la charia est au-dessus des lois de la république, paraît-il.’’

                   

                  La vaxxination obligatoire relève de la charia des transhumanistes et autres eugénistes.


                  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 18 mars 08:13

                    @Francis, agnotologue
                     
                     La charia schwabienne, dans la série les stratégies :

                    INSEE : Comment Les Sanctions Contre La Russie Vont Vous Ruiner

                  • Lynwec 17 mars 16:11

                    Allez, une petite capsule humoristique, un peu d’accent québecois est toujours agréable à entendre :

                    https://aphadolie.com/2022/03/15/les-nouvelles-de-la-verite-brutale-9-11-amelie-paul/

                    Et puis, derrière l’humour, il y a aussi du contenu et des vérités. Les covidistes vont souffrir un peu, mais ça aide à grandir .


                    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 18 mars 08:16

                      @Lynwec
                       
                       j’ai retenu avec intérêt le terme québécois : divulgâcheur, plus français que spoile(u)r.


                    • Joséphine Joséphine 17 mars 19:11

                      Quelle jolie plume ! Le fond, la forme, j’adore tout dans ce texte. 


                      • jjwaDal jjwaDal 17 mars 19:29

                        « Il faut mentir aux gens si on veut rétablir la confiance ». Cette jolie phrase fut prononcé hors antenne par un officiel US après la faillite de Lehman Brothers, alors que la possibilité que tout le système financier parte en vrille irrécupérable était une éventualité.

                        Elle symbolise notre époque où l’ampleur des problèmes que nous avons tous créés est telle que le système pourrait s’effondrer si tout le monde savait. C’est probablement pire, puisque tout le monde ressent sans le savoir que nous sommes dans l’artifice et le faux semblant mais tout le monde à peur de descendre dans le trou du lapin pour suivre Alice dans sa quête de vérité.

                        Une civilisation de jouisseurs pétochards. Si on me l’avait dit quand j’étais minot...



                          • Gabriel Gabriel 18 mars 09:02

                            @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                            Il est évident que le système en place étouffe la vérité qui ne le sert pas. Il faut comprendre que ceux qui ont le pouvoir ne veulent pas l’abandonner. Ils se sont enrichis grâce à leurs malversations sur le dos des peuples. Le problème qui les menace aujourd’hui c’est la surpopulation qu’ils ne peuvent plus endormir ni contrôler. Aussi pour cela, il reste la peur et des outils comme la guerre ou une bonne pandémie qui fera le ménage. Prenons bien conscience que ces psychopathes se croient éternels et invincibles et si pour cela il faut faire disparaître dans un chaos innommable 70 à 80 % de la population, ils le feront et vont le faire. C’est pour eux la seule alternative à la préservation de leurs privilèges.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité