• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’anglais omniprésent dégrade les traductions

L’anglais omniprésent dégrade les traductions

Traduction {JPEG}

L'abus d'anglais dans les médias et la pub, son obligation (de fait) de 7 à 77 ans, sa progression dans les études supérieures, bref son omniprésence, ont des conséquences délétères non seulement sur notre propre français (qui se souvient sans effort de mémoire des équivalents francophones de coach, prime time, … ?) mais aussi sur la qualité des traductions de … l'anglais !

Pour ce qui est des médias, nous avons récemment vu à quel point leur cas est désespéré, avec leurs kids, young adults et autres batchcookings. Mais l'humble artisan de la traduction, lui (générique qui vaut aussi pour elle, faut-il le rappeler ?), demeure attaché, voire amoureux de sa langue. Il est pourtant lui aussi contaminé.

Il ne s'agit pas d'une énième discussion sur la traduction, « traduttore, tradittore », l'équilibre que chaque artisan-traducteur trouve entre le respect de la VO et celui de la langue cible – vieux débat insoluble, étant entendu qu'il s'agira toujours d'un compromis. Nous parlons d'excès progressifs, insidieux, qui altèrent et anglicisent encore davantage notre langue, en un cercle vicieux.

Quelques exemples en vrac.

Dans un récent polar anglais, par ailleurs traduit en un français classique et correct, nous avons relevé ces trois anglicismes – qui ne s'imposaient pas :

Gangmaster : pour celui-ci, le traducteur a expliqué par une note en bas de page que ce terme était intraduisible, car indiquant une profession (légale) inexistante en France, que l'on pourrait néanmoins traduire par le long « agence d'intérim en main d'oeuvre » ou plutôt « fournisseur de main d'oeuvre », une sorte de contremaître indépendant qui fournit des ouvriers à la demande, ici des immigrés récents plus ou moins clandestins, principalement dans le bâtiment et l'agriculture. La raison est recevable, mais il me semble que le lecteur moyen francophone traduit mentalement « gangmaster » par « chef de gang » (!) alors qu'il est clair dans le récit que la profession est légale, même si peu ragoûtante, créant involontairement un petit contresens mental.

Cupcake  : n'est-ce pas simplement un petit gâteau, voire tout simplement un petit ou mini-cake ? Là encore il est vrai que les plats cuisines et spécialités locales souvent ne peuvent être traduits, mais un « cupcake » n'est pas un gâteau bien spécifique comme pourraient l'être un éclair, un mille-feuille ou un croissant.

Love stories : Même si en français on use parfois (trop) d'une « love story », c'est toujours au singulier. Pourquoi ne pas traduire tout simplement par « des histoires d'amour », d'autant que le mot amour est largement connu dans le monde, anglophone et non-anglophone.

Dans d'autres polars, par ailleurs très bien écrites me semble-t-il, on trouve souvent des bow-windows, qui ne sont finalement que des fenêtres en saillie, ou oriels. Et un « mug » est-il autre chose qu'une tasse ? Sur laquelle on lit parfois, dans les lieux touristiques, l'inscription « mug » ! (Authentique ! Le concept devrait être étendu : écrire « assiette » sur les assiettes, "casserole" sur les casseroles etc. )

Dans quelque temps, en mars, le salon du livre de Paris va lui aussi tomber dans la soupe anglophone mais, contrairement à Obélix, ça le rendra moins fort ! Il y aura des espaces Young Adult, Live, Bookroom (espace de rencontre), Brainsto (discussion entre auteurs) et Photobooth, pour finir par le Saloon of the Book - boire pour oublier notre décadence : c'est sad-hic ! (Source : Le Canard enchaîné 16/01/19.) Obélix donne des baffes aux Romains mais, dans la vraie vie, c'est l'inverse, on en prend plein !

Alors, messieurs les traducteurs (terme générique, bis !), sans tomber dans le fantasme d'une langue pure, un petit effort afin que « traduttore, tradittore » puisse se dire également : « traducteur, respecteur (!), passeur, voire défenseur » !


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 23 janvier 12:54

    Ca fait plaisir que Micron en ait fait les frais par sa « maîtrise » de l’anglais afin d’en mettre plein la vue. Mais Raté

    http://www.lefigaro.fr/politique/2018/05/03/01002-20180503ARTFIG00012-macron-depeint-en-pepe-le-putois-dans-la-presse-australienne.php


    • Julien S 23 janvier 13:10

      L’auteur propose d’écrire « casserole » sur les casseroles. 

      .

       Il est en retard. Sur la dernière casserole que j’ai achetée figurent des mentions résistant au feu :

       Attention ! Ce objet peut occasionner graves brûlations !

       Attention ! Renverser chaud contenu de ce objet, espéciallement eau ou liquides, peut ébouillanter à la troisième degré !

       Attention ! Si ce objet posé sur réchauffeur électrique, ne pas le toucher sans les gants et marcher sur tapis en caoutchouc sec !

       Attention ! Ne pas laisser enfant moins dix ans ou une personne à les capacités intellectuelle réduite utiliser ce objet sans supervisé par personne compétente ! 

       Attention ! Ne pas tenir paroles énervants à une personne qui utilise ce objet, car peut résulter les graves blessures crâniennes ! 


      • Arthur S François Pignon 23 janvier 13:28

        @Julien S

        moi je connaissais un réfugié kosovar qui parlait tout le temps comme ça, en direct !


      • Julien S 23 janvier 14:04

        @François Pignon
        .
        un réfugié kosovar qui parlait tout le temps comme ça
        .
        Je faisais à l’occasion de même avant 1989 devant des militants communistes qui ne me connaissaient pas. Par exemple : « Je parti Tchescoslovensko à dernier mois weil rien manger dans Goum sauf chou moisi, et hiver demi-chambre moi pas chauffé. Deux hundert dollars à douanier donné Tchescoslovensko et moi pouvoir passer grenze. Moi mobylette russe beaucoup pannes sur chemin mais moi arrivé. Ici Goum-Carrefour trop manger dedans mais besser que rien dedans. Ici écologrünnen dire rien dans Goum être besser, mais eux malades dans kopf ».
        .
        Il n’étaient d’accord qu’avec la dernière phrase. 


      • Alren Alren 23 janvier 14:07

        @Julien S

        La notice de votre casserole chinoise a été rédigée par une traducteur informatique. Il y a pourtant des Chinois qui parlent le français.
        Mais la petite entreprise qui a fabriqué la casserole a fait la petite économie d’une traduction humaine.


      • Julien S 23 janvier 14:16

        @ Alren

        .

        Oui, enfin j’aime bien le genre « à la manière de ». 


      • skirlet 23 janvier 14:25

        @Julien S
        J’ai vu encore mieux : sur un paquet de noisettes, a été écrit « Noisettes. Attention, contient des noisettes ! »


      • Arthur S François Pignon 23 janvier 15:49

        @skirlet

        Faut pas se moquer, l’étiquetage est parfois utile
        sur une des nombreuses étiquettes agrémentant l’intérieur de la ceinture du dernier jean que j’ai acheté, il était stipulé :

        « Cette fermeture éclair peut blesser votre pénis. Zippez prudemment ! »

        Un homme averti en vaut deux.

        Je zippe, mais prudemment.


      • Krokodilo Krokodilo 23 janvier 18:42

        @Julien S Marrant, mais je voulais dire gravé sur la casserole ou la fourchette, comme je l’ai vu sur le « MUG » !


      • troletbuse troletbuse 23 janvier 22:43

        @François Pignon
        J’ai acheté une cafetière Bosch. Il ont fait l’économie du traducteur. Ils expliquent par des dessins sans paroles. Donc pas de traduction en 20 ou 30 langues ?. Et puis ils savent que la plupart des écoliers sortent de l’école sans savoir lire. smiley


      • skirlet 24 janvier 12:03

        @François Pignon
        Je zippe, mais prudemment.

        Et si quelqu’un, en voulant protéger son pénis, se coince les doigts dans la fermeture ? Aux EUA, il peut porter plainte, parce que ce danger n’a pas été évoqué, et même avoir de fortes chances de gagner le procès smiley


      • hunter hunter 24 janvier 17:49

        @François Pignon
        Faites gaffe aussi au dézippage, car comme j’ai cru comprendre à vous lire précédemment, que vous appréciez le genre blonde à gros nichons, lors d’une action, vous pouvez être dans un désir générant une précipitation, et si popaul peut être blessé au repos au rezippage, nul doute que par réflexivité, il peut être amoché au garde à vous, au dézippage !

         smiley

        Adishatz

        H/


      • Arthur S François Pignon 23 janvier 13:12

        « Le concept devrait être étendu : écrire « assiette » sur les assiettes, »casserole« sur les casseroles etc.  »

        les tour-operators spécialisés dans les circuits écolos fournissent dans leurs packages des stickers que leurs clients doivent se coller sur le front pour être facilement identifiés par leur accompagnateur.

        Sur ces « auto-collants » (traduction franchouillarde vulgaire du mot « sticker » plus branché) figure l’acronyme du slogan de la ligne des produits touristiques en question : CoN (Call of Nature).


        • Arthur S François Pignon 23 janvier 13:22

          @François Pignon

          non, je rigole, c’est pas vrai !
          c’est pas un autocollant, c’est une casquette !


        • hunter hunter 24 janvier 18:05

          @François Pignon

          Je suis tombé l’autre fois ( sans m’être fait mal), sur une publicité pour une bagnole, et le modèle c’était E-tron !

          Je me suis demandé si des gens allaient acheter une bagnole, avec « E-tron », écrit sur le coffre, en guise de nom de modèle !

          Une bagnole allemande il me semble me souvenir, je n’y connais pas grand chose, je préfère les grosses japonaises, fiables et endurantes !

           smiley

          Ces allemands sont vraiment impayables, où alors ils nous prennent tellement pour des cons, qu’ils pensent que beaucoup de nos con-citoyens, ne savent plus ce qu’est un étron en français....

          Quand je pense qu’ils ont refusé que l’Euro s’appelle l’ECU ( european curency unit), parce que sa prononciation était trop apparentée au mot « vache » en allemand .....Je préfère de loin avoir un billet dans ma poche faisant référence à une vache, plutôt que de conduire une bagnole surfaite, chère et faisant référence à une merde.......une bagnole de merde quoi !

          Adishatz

          H/


        • Xenozoid Xenozoid 24 janvier 18:16

          @hunter

          la gravure lamborgini sur tableau de bord 2000 euros,en option sur la veyron


        • Xenozoid Xenozoid 24 janvier 18:18

          @hunter

          c’est pas toi qui vendait du vent ?


        • rogal 23 janvier 13:38

          L’omniprésence commerciale de l’anglais tient largement (amplement ?) à la passivité des Français. Le client est roi, certes, mais fainéant en la matière. Occupons les rond-point linguistiques !


          • rogal 23 janvier 13:42

            @rogal
            Disons même : les ronds-points.


          • Arthur S François Pignon 23 janvier 13:47

            @rogal

            Les notices des locomotives Pacific 231 compound livrées par la plan Marshall à la « libération » (antiphrase intéressante pour signifier « colonisation ») étaient rédigées en américain, et non pas en anglais, ce qui explique certains problèmes de maintenance car les mêmes organes mécaniques ne portent pas les mêmes noms dans les deux langues qui sont de plus en plus différenciées. 
            De tels exemples se sont multipliés avec la commercialisation du matériel informatique hard et soft made in USA et le phénomène s’est amplifié avec les « nouvelles technologies ». Mais c’est tours l’américain et non pas l’anglais qui est en cause.


          • Arthur S François Pignon 23 janvier 13:51

            @François Pignon

            toujours


          • Alren Alren 23 janvier 14:20

            @François Pignon

            Vu sa rationalité le monde entier a adopté le système métrique.
            Sauf les Anglais et les Étatsuniens.
            Mais le reste du monde se plie à l’archaïsme de cette minorité et mesure en pouces la taille des pneus et des écrans numériques.
            La taille des pneus, mais pas leur largeur donnée en millimètres.

            Cette confusion a coûté cher aux USA. L’astronautique US se fait en système métrique. Mais un opérateur a cru qu’il s’agissait de pouces.
            Conséquence un robot s’est écrasé sur Mars !

            L’anglais se prononce en fermant au maximum la bouche.
            Le français s’articule au contraire ce qui paraît snob, voire précieux pour un anglophone de naissance.
            Mais c’est ce qui fait qu’un étranger aux deux langues comprend mieux le français oral que l’anglais oral à même niveau de connaissances.


          • skirlet 23 janvier 14:27

            @rogal

            L’omniprésence commerciale de l’anglais tient largement (amplement ?) à la passivité des Français

            Acculturation et aplatventrisme.


          • Arthur S François Pignon 23 janvier 14:37

            @skirlet

            Ce n’est pas nouveau : « acculturation et aplatventrisme » avaient déjà abouti à ce que les historiens officiels du second empire ont baptisé « gallo-romain » pour ne pas avoir à dire « romain imposé aux Gaulois ».


          • JC_Lavau JC_Lavau 23 janvier 14:37

            @François Pignon. Pff ! Les 141 R ne sont pas de Pacific mais des Mikado, de conception antérieure à 1930, adaptées rapidement aux réseaux européen, surtout français. Elles étaient à simple expansion, bien plus simples à entretenir. Le confort de l’équipage et l’ergonomie de chauffe et de conduite étaient amplement supérieurs à ce que concevaient les ingénieurs français. Très vite les machines ont été banalisées (fin du couple d’un équipage à une machine), et leur autonomie a été grandement améliorée grâce à la chauffe au fioul au lieu du charbon (La France manquait de charbon de qualité).

            Avec des chassis coulés en fonderie d’une seule pièce, l’industrialisation U.S. était amplement plus expéditive et économique que la française.

            Et elle ne dataient nullement du plan Marshall, mais bien de la loi Prêt-Bail, bien antérieure. La reconstruction de la France aurait été incroyablement plus lente sans ces 141 R, vu l’énormité des destructions.


          • skirlet 23 janvier 14:41

            @François Pignon
            Pas nouveau, certes. Mais faut bien se réveiller un jour... enfin, je crois...


          • Arthur S François Pignon 23 janvier 14:46

            @skirlet

            2000 ans, c’est mieux que la belle au bois dormant et je ne vois point de prince charmant sur la route qui poudroie ni dans l’herbe qui verdoie !


          • Arthur S François Pignon 23 janvier 14:53

            @JC_Lavau

            Vous avez entièrement raison.

            J’ai été trop influencé par Arthur Honegger  !


          • skirlet 23 janvier 15:05

            @JC_Lavau
            Voici une nouvelle SF qui, bien qu’elle se passe dans l’univers imaginaire, est très réaliste.


          • Krokodilo Krokodilo 23 janvier 18:44

            @rogal Avec les Gilets jaunes, ce seraient plutôt les ronds-poings !


          • hunter hunter 24 janvier 18:08

            @skirlet

            Oui, mais aussi fascination permanente et haine de la France, par les « élites » bourgeoises et possédantes, et cela depuis des lustres, car ce phénomène n’est pas nouveau !

            donc toujours promptes à imposer au populo local, leur fascination pour l’étranger !

            Et le populo suit......mais ce n’est peut-être pas éternel...

            Adishatz

            H/


          • skirlet 24 janvier 23:53

            @hunter

            Vous avez raison, c’est exactement ça. Il y a peu, une jeune femme prétendait mordicus que l’anglais est facile, parce qu’il n’a pas de genres. J’ai essayé de lui expliquer que les difficultés sont propres à chaque langue, que, par exemple, l’écriture et la prononciation de l’anglais sont confuses et prêtent facilement à confusion ; la réponse était « bof, la prononciation c’est rien, l’anglais est facile ! » Je lui a donné le nombre de verbes irréguliers en français et en anglais, elle n’a pas cru et a déclaré « le français est la langue la plus difficile au monde ». Quand j’ai dit que le français et l’anglais ne sont pas mes langues maternelles, mais entre les deux le français est plus logique et accessible, elle a conclu : « mais le russe est une langue vachement dure, pas étonnant que le français te semble facile ! »

            Une autre personne, la cinquantaine environ : quand j’ai dit à combien s’élève la dette extérieure des EUA (chiffre officiel et connu), elle m’a répondu qu’il ne fallait pas croire les ragots qui courent sur Internet.

            Incroyable, à quel point les gens ont le cerveau lavé... L’anglais est facile, les EUA est un pays de rêve, etc. etc.


          • Ruut Ruut 25 janvier 08:07

            @Alren
            Mais c’est ce qui fait qu’un étranger aux deux langues comprend mieux le français oral que l’anglais oral à même niveau de connaissances.

            Le sens de l’Anglais dépend du contexte, pas le Français.
            Ce qui rend le Français plus fiable et précis.


          • MagicBuster 23 janvier 13:51

            L’anglais est toujours la langue officielle de l’Europe  ?

            Brexit ==> Bientôt ce ne sera la langue d’aucun pays d’Europe.


            • Arthur S François Pignon 23 janvier 14:01

              @MagicBuster

              Le latin est resté la langue officielle de tous les catholiques alors qu’il n’était plus parlé dans aucun pays. Mais c’était la langue officielle d’un tout petit état : le Vatican.Ce n’est pas l’anglais qui est la langue officielle de l’U.E. quoiqu’on en dise, mais l’américain, langue officielle d’un gros état qui joue le même rôle pour la diffusion des produits culturels modernes, cinéma, télé et internet, que celui que jouait le Vatican pour un produit culturel sénescent : la messe.


            • Krokodilo Krokodilo 23 janvier 18:47

              @François Pignon En fait, il n’y a pas de langue officielle de l’UE, seulement officieuse ! Sauf erreur, les textes prévoient toujours trois langues de travail, angl-fr-all, mais dont deux ont abandonné leur cause...


            • Ruut Ruut 25 janvier 08:10

              @Krokodilo
              Non le Français est dans les faits interdit (surtout dans les instances en Belgique (Bruxelles) pour des raisons locales), mais non officiellement, bien qu’il soit utilisé lors des litiges linguistiques.


            • ticotico ticotico 23 janvier 14:44

              Merci pour « gangmaster »... Connaissais pas.

              Sinon, le combat aujourd’hui se fait surtout contre des machines... Ma fille est traductrice (artisanale... à la maison) quand on parle de l’avenir de son boulot, elle ne croit pas trop à son remplacement par de l’intelligence artificielle...

              Je viens quand même de voir sur l’étiquette d’une boîte de gochujang (c’est coréen) la traduction anglaise « red pepper paste », suivie du français « chaud la pâte de piment »...

              S’il y a une part du boulot que la machine ne peut maîtriser, le problème risque surtout de venir d’une dégénérescence du niveau dans toutes les langues.


              • skirlet 23 janvier 15:07

                @ticotico
                L’intelligence artificielle n’existe pas (encore ?) À l’état actuel des choses, la traduction automatique permet d’avoir un aperçu du sens d’un texte mais ne remplace pas le traducteur humain.


              • Krokodilo Krokodilo 23 janvier 18:55

                @ticotico D’accord avec vous, j’avais fait un article sur le sujet il y qq années, je ne crois pas que ça ait changé beaucoup, même si la traduction automatique est appréciable dans les domaines techniques et spécialisés. Mais pour les romans et le langage quotidien, elle peine sur les tournures idiomatiques,les expressions, les sous-entendus, l’argot, etc.


              • JC_Lavau JC_Lavau 23 janvier 14:52

                Un flm norvégien pénétrait dans l’intimité d’un vieux couple dont le mari était un boxeur endommagé. Il ne pouvait plus trouver de mots, mais pouvait encore les lire.

                Aussi partout son épouse avait collé des petits papiers indiquant le nom de la partie de la maison, ou son usage : « dør », la porte, « natuur », la vision de la campagne par la fenêtre, etc.

                Là dessus une équipe de télévision débarque et envahit. Prétexte : le fils du vieux couple va disputer un championnat de ski nordique dans les rocheuses canadiennes.

                Au bout des péripéties, le méprisant envahisseur sera sonné comme il le mérite : le boxeur au cerveau endommagé entend encore très bien le gong...


                • JC_Lavau JC_Lavau 23 janvier 15:16

                  @JC_Lavau. C’était en réponse à la moque bien étiquetée « mug ».


                • ETTORE ETTORE 23 janvier 23:49

                  Ne dit on pas....

                  On parle Allemand aux animaux du cirque

                  On parle Français aux chevaux

                  On parle Italien....AUX FEMMES


                  • CHALOT CHALOT 24 janvier 09:42

                    Bonjour

                    Texte intéressant. Puis je le reproduire avec votre signature sur le blog des familles laïques de Melun ? Cordialement 


                    • Krokodilo Krokodilo 24 janvier 10:58

                      @CHALOT Pas de problème, la laïcité (à la française !) a toute ma sympathie.


                    • L'Astronome L’Astronome 24 janvier 11:25

                       

                      Moi, c’est bien simple : quand on me parle anglais, je réponds : je ne comprends pas le turc ... я не понимаю турского языка.

                       


                      • skirlet 24 janvier 11:51

                        @L’Astronome
                        Correction : я не понимаю турецкого языка. Турский из Тура : ayant le rapport avec la ville de Tours, et pour autant que je sache, on y parle français smiley


                      • skirlet 24 janvier 12:07

                        @skirlet
                        Ou sinon, la formule habituelle est я не понимаю по-турецки.


                      • Waspasien 24 janvier 11:49

                        Quand ma grand-mère (qui excelle dans l’accent périgourdin) entend un Rigolo de RMC parler de « ocheûn », c’est sûr qu’elle est à mille lieues de penser à océan.

                        C’est cette même grand-mère, excédée, qui me demandait, si Mr Rigolo prononçait aussi les idéogrammes chinois avec le bon accent...

                        Non mamie, je ne crois pas.

                        Ah !! la tartine de confiture, me répondit-elle...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès