• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’antiracisme, symbole de la bien-pensance pervertie

L’antiracisme, symbole de la bien-pensance pervertie

JPEG

La crédulité du "Touche pas à mon pote" des années 1980 - rejeton de la bien-pensance de la gauche et de l'ultra-gauche - semble aujourd'hui devenir un militantisme exacerbé, véhément voire violent au nom de l'antiracisme. Mais cette mue d'intentions louables, en lutte politique acerbe et parfois violente n'est pas due comme certains tendent à le formuler aux "changements de la société", mais bien à une perversion du mouvement en son sein. 

La création de l'association SOS Racisme en 1984, peut apparaitre pour les observateurs comme le premier signe d'une tolérance affichée à l'égard de tous. C'est l'occasion pour les politiques, intellectuels et célébrités de gauche de déployer l'étendard du vivre-ensemble, qui devra néanmoins s'exercer rue de Solférino, dans les quartiers huppés de Paris où les prix de l'immobilier commencent leur incroyable et incommensurable ascension, ou encore dans les faubourgs de Neuilly-sur-Seine. Il faut noter qu'avec les évènements historiques de la fin du XXe siècle que s'apprête à vivre la France, une telle initiative est de bon augure. Il est simplement regrettable que pour symbole d'une cause si digne et honorable que la lutte contre les discriminations raciales et ethniques, il ait fallu choisir une main JAUNE avec l'inscription "Touche pas à mon pote" écrite à l'intérieure de cette main en NOIR. Cette coïncidence, qui par la suite sera étouffée avec la sortie de badge en cinq autres coloris peut apparaitre comme une provocation à l'égard d'un peuple qui se remet tout juste des exactions commises durant la Seconde Guerre mondiale. Ce manque évident de diligence, d'esprit et de compassion ne constitue que les prémices des mutations politiques de la pensée antiraciste.

Le tournant de la pensée antiraciste en France fût sans aucun doute la coupe du monde 1998. Cet évènement sportif, qui, comme tout le monde le sait s'est déroulé en France et fût remporté par son hôte, a été le théâtre d'une campagne politique dite antiraciste, fondée sur l'intégration. La célébration des nouveaux héros français s'est faite sous le slogan "Black-Blanc-Beur", une belle manière de souligner le métissage de l'équipe tricolore. Mais ce slogan qui se voulait intégrationniste en nous rappelant que la France c'est autant Zidane, que Barthez ou encore que Diomède à surtout su rouvrir une brèche, dans laquelle se sont engouffrés tous ceux qui ont voulu diviser un peuple en renaissance. A l'aube des années 2000, malgré les algarades politiques marquées par la cohabitation entre Jospin et Chirac, certains pouvaient rêver d'une palingénésie d'un peuple soudé par des valeurs communes, quelques décennies après les déchirements de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre d'Algérie. Cependant, la campagne de l'intégration dite "Black-Blanc-Beur" de 1998, qui n'a fait que distinguer les français selon leur couleur de peau, a relancer l'idée que les Français ne sont qu'une masse et non plus un peuple. Cela trouve un écho retentissant avec la méconnaissance accrue chez les jeunes des valeurs de la République, le refus pour certains de chanter l'hymne national et la suspension "temporairement définitive" du service militaire obligatoire. 

Cette fragmentation française transparait clairement en 2002, lorsqu'à la présidentielle, la gauche plurielle fait sa plus éblouissante apparition. En additionnant les candidats d'extrême gauche et de gauche, il était possible de dénombrer pas moins de 8 candidats, certainement quelques uns de trop pour en voir un raccrocher le second tour. Ainsi, c'est donc cette même gauche, qui après avoir créer SOS Racisme, se rend coupable par péché d'orgueil de l'accession de J.M Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. S'ensuivent une montée du racisme et des discriminations de toutes natures, ainsi qu'une défiance à l'égard des politiques. La participation aux différents scrutins est en chute libre jusqu'aujourd'hui, tandis que la croissance du racisme semble être parallèle non seulement au terrorisme, qui sévit depuis plus de deux décennies avec une force sans précédent en occident, mais également aux flux migratoires qui arrivent en Europe du fait de l'incapacité des grandes puissances mondiales à régler la question syrienne. 

En 2020, l'antiracisme est partout, il est même davantage visible que le racisme qu'il combat. L'affaire George Floyd qui a défrayé la chronique aux Etats-Unis, à infuser la France et bien d'autres pays en soutien contre les crimes raciaux. Mais ne sommes nous pas tomber dans le piège de faire de tous les crimes, de toutes les violences policières et de toutes les atteintes aux droits des noirs, des arabes ou mêmes des étrangers, une infraction à caractère raciale ? S'est alors montée une entreprise visant à comparer les affaires George Floyd et Adama Traoré, dans l'objectif de ramener les problématiques racistes liées à l'histoire des Etats-Unis, en France. Cette analogie qu'ont tenté de créer les soldats de la bien-pensance, suivis par les médias, a souligné le fait que les deux décès étaient soumis à des causes et à des facteurs bien différents, mais a surtout mis en exergue que les deux regrettées victimes n'étaient pas tout à fait des hommes sans histoires. 

L'antiracisme dans sa forme contemporaine, telle qu'il existe en France en 2020 n'est plus celui prôné au milieu des années 1980 par les intellectuels et politiques de gauche qui l'ont fondé. L'antiracisme d'aujourd'hui qui tend à communautariser notre société en la divisant avec manichéisme entre les bons et les mauvais, les noirs et les blancs, les soutiens et les ennemis de la cause, nait malgré tout de l'atavisme avec SOS Racisme. L'idéal de peuple qui repose sur tout au moins une intégration, voire sur une assimilation osmotique ne peut plus au sein d'une foule d'individus épars se réaliser. Alors, la démocratie au sens de Lincoln ne peut plus être, car orpheline de peuple. Les fractures provoquées notamment par l'antiracisme et sa perversion en France, nous laissent qu'une infinitésimale chance de reconquérir la république démocratique et irénique qu'avaient fondé nos aïeuls. 

 

A.J.G


Moyenne des avis sur cet article :  2.61/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Aimable 1er juillet 14:12

    Les racistes sont des bas du front et les anti racistes sont des bas des bas du front tout cela parce que les races n’existent pas , puisque les humains ne sont différents que par la pigmentation de la peau ( probablement due aux différents climats ) . 


    • sylvain sylvain 2 juillet 06:57

      @Aimable
      puisque les humains ne sont différents que par la pigmentation de la peau

      les pygmés sont petits
      les peuples polynésiens gigantesques
      les éthiopiens ont les mollets plus fin, ce qui expliquerait en partie qu’ils courent si longtemps
      la plupart des noirs ont les lèvres épaisses et les cheveux crépus
      ....
      l’étude des différentes races ou ethnies humaines est un tabou, ça ne veut pas dire qu’elles n’existent pas . Il semble bien qu’elles ne soient pas capitales et n’empêchent pas les personnes de s’intégrer à un peuple ou un autre, en tout cas bien moins que les critères culturels, mais elles existent forcément, comme pour toutes les autres espèces.

      Nous suivons les mêmes logiques . Si deux populations humaines sont séparées, elles commencent à se différencier, au point de créer une nouvelle espèce après x temps . Si elles sont réunies elles s’homogénéisent, c’est ce qui est en train de se passer pour toutes les races

      Je trouve fantastique de parler systématiquement de races pour toutes les espèces que nous avons domestiquées, et de les nier totalement pour l’humain . Auriez vous oublié que nous sommes des animaux ??


    • Aimable 2 juillet 14:12

      @sylvain
      Je préfère le mot ethnie a race , puisque les évolutions de l’humain sont différentes en fonction de leur emplacement sur la planète , la reproduction de l’humain s’étant faite pendant des siècles voir des millénaires en circuit fermé , l’humain morphologiquement a donc évolué différemment par rapport aux uns et aux autres d’où les différences qui vous citez .


    • foufouille foufouille 2 juillet 15:08

      @Aimable

      qu’est ce qui a fait que les pygmés sont petits ?


    • Aimable 2 juillet 15:17

      @foufouille
      la même chose que ce qui vous a fait , c’est a dire la nature procréatrice en circuit fermé .


    • sylvain sylvain 2 juillet 15:21

      @Aimable
      Plus grand monde n’aime le mot race, sauf pour les animaux, ou il n’a pas l’air de déranger . Bon si les animaux savaient de quoi on parle, il ne leur plairait pas non plus, vu ce que la sélection génétique leur a couté .

      Mais peu importe le mot, c’est ce qu’il définit qui est important . Mais ce que vous acceptez sans visiblement de problème veut bien dire qu’il existe des races, et que les différences ne se limitent pas à la couleur de peau . On se demanderait bien pourquoi d’ailleurs, la couleur de peau étant une caractéristique génétique comme les autres . On sait d’ailleurs aujourd’hui très bien comment créer de nouvelles races et les orienter pour qu’elles acquièrent les caractéristiques voulues . En quelques générations on peut transformer un épagneul en chiwawa

      Notre politique « antiraciste » qui nie cette évidence depuis des décennies ( et interdit de l’exprimer ) est compréhensible au vu de l’histoire du 21 eme siècle, mais est bien dangereuse car justement elle nie une évidence que tout le monde a sous les yeux . On aurait à mon avis mieux fait de dire, ok il existe des différences par ci par là, mais ça nous empêche pas de faire des trucs ensemble et ça veut pas dire qu’il y a une race supérieure ou même un classement à faire


    • foufouille foufouille 2 juillet 15:41

      @Aimable

      donc ça ne vient plus du climat ?

      climat qui n’a pas besoin d’une peau jaune ou rouge.


    • Yann Esteveny 1er juillet 14:37

      Message à l’auteur,

      L’antiracisme institutionnalisé est une production de la synagogue de Satan. Il poursuit le but d’attiser la haine entre les races.

      Respectueusement


      • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 1er juillet 20:41

        bien penser, ça ne coute pas chère...


        • Charle&Hugues 1er juillet 22:01

          Tous ceux qui n’acceptent pas les règles du pays France doivent partir. Quand une Si Bète est porte parole du gouvernement, c’est un signe. Les pieds noirs se sont fait expulser de l’algérie française, 5 genérations après implantation. Les colons maghrébins et noirs africains en terre de France doivent partir. La valise ou le cerceuil, c’est un slogan qu’ils connaissent


          • OMAR 1er juillet 22:07

            Omar9
            .
            @Charle&Hugues
            .
            Les français d’origine maghrébine et africaine, tu les tiens par lui...


          • Jonas Jonas 2 juillet 00:04

            Les communautaristes noirs racistes et leurs complices idiots utiles de l’extrême-gauche viennent de lancer une guerre raciale contre les Blancs, accusés de colonialisme, d’esclavagisme, et de racisme aux USA, et dans les grandes villes européennes.

            Ils tentent alors par tout les moyens de détruire tout ce qui rappelle la culture et l’Histoire du monde blanc : statues, oeuvres d’art, films, livres, etc...avec comme unique justification que l’homme Blanc est raciste, oppresseu, esclavagiste.

            L’esclavage de masse a toujours existé dans le Monde, et dans toutes les civilisations, il n’a rien de spécifiquement occidental.
            Aujourd’hui encore, il existe plus de 40 millions d’esclaves dans le Monde, mais ça n’intéresse personne, car les esclavagistes ne sont pas des Blancs.
            Les idéologues racistes anti-Blancs aussi bien en France qu’aux USA, n’y trouvent pas leur compte. Essayez d’évoquer ce sujet auprès d’eux, ils vont immédiatement se braquer et vous insulter.
            Le Noir opprimé ne doit être protégé et défendu que s’il est attaqué par les Blancs, tous les autres peuvent crever en silence.
            C’est toute l’hypocrisie du mouvement BlackLivesMatter.

            N’oubliez pas que l’Occident est la PREMIÈRE CIVILISATION AU MONDE à avoir aboli l’esclavage.

            Alors soyez fier de l’Histoire de la civilisation européenne.
            Tous les pouilleux du tiers-monde qui après avoir été accueillis dans le confort sur notre territoire, certains étant mêmes devenus millionnaires, se permettent de vouloir détruire nos statues, doivent retourner dans leur pays, pour voir si c’est mieux là-bas.



              • troletbuse troletbuse 2 juillet 09:28

                Les gouvernants favorisent le développement du racisme qui est le seul moyen de survivre.

                En ce moment ils lancent un nouveau virus qui ne peut qu’être favorable à l’Islam :

                Le virus de la grippe porcine

                https://www.france24.com/fr/20200701-le-virus-g4-cette-grippe-porcine-qui-suscite-la-crainte-d-une-nouvelle-pand%C3%A9mie


                • zygzornifle zygzornifle 2 juillet 09:32

                  @troletbuse

                  La au moins le Maghreb ne sera pas touché …. 


                • zygzornifle zygzornifle 2 juillet 09:31

                  Allez y massacrez tout , je regarderai des actus bien trafiquées des journalopes de BFMerde, les veaux sont lâchés dans la rue et on les entend meugler , ils ont déboulonnés leur cerveaux en meme temps que les statues et ils ont attrapés la rage ….


                  • troletbuse troletbuse 2 juillet 09:36

                    @zygzornifle
                    Attention, BFM TV est pire que le COVID Mefie-toi, tu risques d’être contaminé  smiley


                  • Mal nommer les choses,... revenons à la définition psy de la perversion. La perversion trouve son origine dans le déni de la différence et surtout sexuelle. Lacan : la femme n’existe pas,.... Comme si celle-ci n’avait pas un organe sexuel caché au regard ??? La discrimination ou la perversion commence quand on sépare les individus en fonction de leurs caractéristiques innées (sexe, race, chromosomes,...) et en ne tenant pas compte de leurs qualités ou défauts personnels. Exemple : Floyd n’était pas tout blanc (c’est le cas de le dire). Donc en insistant sur sa couleur de peau sans tenir compte de sa personnalité on est pervers. Le policier qui l’a tué la fait surtout parce qu’il était noir ou délinquant ? Aurait-il agit de même avec un délinquant blanc ?? Le procès mettra cet aspect en lumière. La perversion commence quand le PHALLUS est glorifié au détriment des qualités intériorisées (la personnalité). Ne dit-on pas : la personne a-t-elle ou pas un bon fond ? Il s’agit bien : d’intériorité et pas d’apparence.


                    • paulau 2 juillet 12:13

                      Le code noir de Colbert a été fait pour protéger les esclaves des exactions de certains maîtres infâmes. .


                      • Slipenfer 1er Slipenfer 1er 2 juillet 21:47

                        Le plus raciste des français c’était le commandant Cousteau ;

                        Quand avec son navire il longeait les côtes africaine,il enlevait des noirs qu’ils cachait dans sa cale,arrivé au large et selon les besoins,il vidait les noirs,jetait la tripaille au requin pour les filmer et avec la peau il faisait des combinaisons de plongée toutes neuves,ça se voit bien dans les films.

                        peau trop grande mais pratique

                        https://huckberry.imgix.net/uploads/Diving6.jpg?auto=compress,format&cs=tinysrgb&max-w=1300&fit=max

                         smiley


                        • Kapimo Kapimo 3 juillet 00:58

                          Les fractures provoquées notamment par l’antiracisme et sa perversion en France, nous laissent qu’une infinitésimale chance de reconquérir la république démocratique et irénique qu’avaient fondé nos aïeuls.

                          Le problème, c’est que l’antiracisme est une création de la république, destinée à masquer l’échec de l’absolutiste « pacte républicain », ou la nationalité n’est qu’une appartenance administrative..

                          « On peut intégrer des individus, des familles, des petits groupes, et encore, dans une certaine mesure seulement, et ça prend des générations. On n’intègre pas des peuples, avec leur passé, leurs traditions, leurs souvenirs communs de batailles gagnées ou perdues, leurs héros » De Gaulle


                          • uleskiserge uleskiserge 3 juillet 20:39

                            Ca se confirme : F de souche a-t-il finalement eu raison d’Agoravox dans l’indifférence de ses fondateurs qui ont manifestement pris le large depuis quelques années maintenant ?

                            Il faut le craindre. 


                            • uleskiserge uleskiserge 3 juillet 20:40

                              Une demande de vérité et de justice émanant de minorités discriminées, victimes d’un racisme institutionnalisé, est considérée par une grande partie des intervenants des médias comme une demande à caractère communautariste...

                               

                              Que des Blancs soutiennent cette demande, ces mêmes médias - de droite et d’extrême droite en particulier, de Marianne au Figaro en passant par Causeur et Atlantico
                              - évoque une « haine de soi » dommageable.

                               

                              En est-il de même à propos du soutien des non-Juifs à la lutte contre l’antisémitisme ?

                               

                              Bien évidemment que non puisqu’à propos du racisme, ces médias sont toujours disposés à lui trouver des excuses toute l’année durant.

                               

                              Aussi, il faut vraiment que ces intervenants s’interrogent quant à la nature de leurs représentations lorsque celles-ci ont pour sujets nos compatriotes issus de notre « ancien » empire colonial...

                               

                              Ou bien alors qu’ils assument ouvertement ce qu’ils tentent de nous cacher... la parole raciste n’est plus un délit, ou à peine, depuis Zemmour et Finkielkraut…

                               

                              On peut les y aider s’ils le souhaitent puisqu’on peut lire en eux comme dans un livre ouvert, pleine page à la pleine lumière, en grand format !


                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 3 juillet 21:01

                                @Cadoudal

                                C’est son blême en tant que descendant de colons polonais.


                              • uleskiserge uleskiserge 3 juillet 20:52

                                « ... Le racisme n’existe pas... puisque les races n’existent pas »....

                                Mais quand est-ce que vous allez tous cessé d’avancer masqués ? Mais dites-le que vous êtes pour la perpétuation des discriminations contre nos compatriotes issus de notre empire colonial !!!! Un peu de courage ! Mais dites-le que vous pensez malgré tous les témoignages et toutes les études disponibles que les discriminations contre cette population, ça n’existe pas ! Mais crachez donc le morceau : dites-le que vous n’en avez rien à foutre de ces discriminations et que c’est de toute façon une bonne chose !

                                Il y a une chose que l’on ne peut pas vous pardonner : c’est votre lâcheté. 


                                • Kapimo Kapimo 4 juillet 02:28

                                  @uleskiserge

                                  Je ne sais pas à qui s’adressait votre injonction, mais je vais vous faire un commentaire.

                                  Vous dites que l’immigration ne marche pas bien à cause des autochtones (blancs) qui sont méchants avec les immigrés (études bla bla). J’imagine donc que vous vous félicitez des mouvements en cours de culpabilisation des autochtones blancs.
                                  Votre solution en fait, puisqu’il y a des frictions entre immigrés et autochtones blancs, c’est de punir les blancs, et à terme on imagine de les ségréguer. Cet état de fait existe déjà en fait, lorsqu’on voit le traitement réservé aux mouvements sociaux de gilets jaunes majoritairement blancs, comparé au traitement nettement plus doux réservé aux mouvements d’immigrés (les immigrés illégaux peuvent manifester sans etre arrêtés, ni meme gazés).

                                  Un certain nombre d’autochtones disent (genre palestiniens) que le problème vient de l’immigration (pas des immigrés en tant que personnes).
                                  Votre point de vue, genre sioniste, est que le problème vient des autochtones, lesquels doivent etre punis.
                                  Vous inversez en fait la réalité pour préserver votre fiction totalitaire d’un république laique universaliste, qui n’a jamais existé nulle part (et certainement pas en Israel...).

                                  http://www.autochtonisme.com/2020/07/l-antijaphetisme-origine-et-developpement-du-racisme-anti-blancs.html


                                • Charle&Hugues 5 juillet 22:15

                                  Dans la discipline de biologie qui s’appelle phylogènie, les scientifiques, depuis Linné (1758), essayent de décrire et déterminer la parenté des êtres vivants. Sur des critères morphologiques (l’apparence visuelle, parfois très poussée), les naturalistes classent les êtres vivants en parentèles. Cela aboutit par exemple à cette classification du lion :

                                   

                                  Règne

                                  Animalia

                                  Embranchement

                                  Chordata

                                  Sous-embr.

                                  Vertebrata

                                  Classe

                                  Mammalia

                                  Ordre

                                  Carnivora

                                  Sous-ordre

                                  Feliformia

                                  Famille

                                  Felidae

                                  Sous-famille

                                  Pantherinae

                                  Genre

                                  Panthera

                                   

                                  En dessous du genre, l’espèce, dans le cas du lion, l’espèce Panthera leo. Séparée des autres espèces Panthera, comme le tigre, Panthera tigris.

                                  La distinction entre espèces d’un même genre repose normalement sur l’interfécondité. Normalement, deux espèces ne peuvent pas se croiser, c’est à dire qu’un lion ne peut pas féconder une tigresse. Dans le cas du lion et du tigre, les croisements sont possibles, ce qui signifie que la distinction d’espèce, basée sur des critères morphologiques, comportementales (culturels si on veut, les lions sont grégaires, les tigres sont solitaires) et géographiques (lion en Afrique, tigre en Asie) ne sont pas imperméables. Il y donc des exeptions mais en général, deux espèces différentes d’un même genre, comme le Merle (Turdus merula) et la Grive (Turdus philomelos) ne peuvent se reproduire bien que partageant le même habitat.

                                   

                                  Les cas du chien, du chat, des bovins et de toutes les espèces domestiquées est intéressant. Tous les chiens font partie du genre Canis, espece lupus, qui englobe aussi le loup, qui serait leur ancètre. Un loup peut saillir un dogue et avoir une descendance, un chiuaha peut essayer de saillir un beauceron et engendrer une descendance, tous les chiens, du caniche au malamut, au yorkshire font partie de la même espèce, Canis lupus. Pourtant, ils ont des caractéristiques physiques et comportementales différentes : il y a des chien de compagnie, de berger, de garde, de chasse… Ils ont des caractéristiques physiques, et des lignées génétiques qui font qu’un shitzu sera naturellement docile, calin et fera un chien d’appartement et de compagnie parfait, un terre-neuve ne pourra pas s’empêcher de sortir de l’eau toute être humain qu’il voit immergé en piscine, lac ou mer.

                                  Il y a une seule espèce de chien domestique, il y a beaucoup de races.

                                   

                                  L’Être humain, dans la classification biologique, s’appelle Homo Sapiens. Genre Homo, espèce sapiens. Il n’y a qu’une espèce d’humain sur terre, le sapiens. D’ailleurs, tous les sapiens sont inter fécondables, un français peut avoir des enfants avec un aborigène, un inuit peut avoir des enfants avec une bochimen. Mais il existe des différences physiques et culturelles. Les noirs africains ne serons jamais champions de natation, leur densité osseuse est trop élevée pour pouvoir flotter facilement, par contre, certains noirs africains du plateau kenyan et éthiopien ont un os du talon très légèrement plus long que la normale, ce qu’il fait d’eux des champions imbattables en course à pied et en sprint. Les sherpas Thibetains ont une capacité d’oxygénation du sang qui leur permet de vivre et de travailler à plus de 5000 metres d’altitude. Les asiatiques et les amérindiens ont génétiquement un déficit d’une enzyme métabolisant l’ethanol, ils réagissent plus rapidement à l’alcool que les européens. Il y a des différences physiques visuelles, il y a des différences génétiques, ou épigénétiques exprimées.

                                  De même que pour les espèces domestiques, chez l’être humain, il n’y a biologiquement qu’une seule espèce (interfécondité) mais il y a plusieurs races (caractéristiques physiques et culturelles).

                                  Certains ont cherché à faire des classements, c’est stupide, les races humaines existent et sont d’une diversité extraordinaire, fruit de l’histoire, des terroirs, et de la culture. Nier les races humaines, c’est du négationisme

                                  Pour ma part, les africains en afrique, les maghrébins au maghreb, chacun est bien chez soit et les communications peuvent être interessantes

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

A.J G


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité