• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’appel au meurtre, corollaire du crépuscule de l’oligarchie

L’appel au meurtre, corollaire du crépuscule de l’oligarchie

Ce qui a motivé cet article est une affligeante prise de position d’un élu qui a presque fait un appel au meurtre. Il y a donc d’abord une personnalité issue du milieu politique qui a lancé ce discours et ensuite, des médias qui l’ont relayé, c’est donc la politique et les médias qui vont être revus ici.

Depuis maintenant une à trois décennies, on voit les audimats à la TV et la participation aux élections décroitre inéluctablement.

 Il est évident que ce sont deux domaines, média et politique qui sont très bien verrouillés autrement dit, ils sont entre les mains d’une très petite quantité de personnes, naturellement il faudrait ajouter l’industrie, mais hormis sur des considérations environnementales, cette dernière a bien compris qu’elle avait tout à gagner à être discrète d’autant qu’elle fonde l’essentiel de sa croissance à l’étranger (ce qu’on pourrait appeler du néo-colonialisme, mais c’est un autre débat).

 Que ce soit au niveau médiatique ou politique, ces décroissances conduisent à une crise de légitimité, fait inenvisageable pour ces oligarques à l’esprit étriqués.

 Face à ce constat, tous les moyens sont donc bons pour réussir à regagner l’attention tantôt des électeurs, tantôt des spectateurs, y compris allumer tous les feux polémiques et fascistes à leur disposition. Mme Le Pen dans ce contexte fait preuve d’une très belle adresse, puisqu’en somme elle n’a à peu près rien à faire. Elle sait très bien que les médias vont continuer de ressasser les mêmes salades sur l’insécurité, chercher dans l’économie la cause de l’insécurité remettrait un peu plus en cause la légitimité de ces oligarques, c’est donc une option qui s’évite autant que possible.

 Premier point à constater : toutes ces élites dont on pourrait attendre normalement un certain sang-froid en sont donc totalement dénuées. A croire que c’est la première fois qu’ils utilisent la liberté d’expression et que comme un enfant à qui on donne un nouveau jouet, ils en font un peu n’importe quoi.

 

Les luttes internes dans lesquelles ils sont lancés laissent à penser qu’ils ne risquent pas d’arrêter pour de simples raisons de mégalomanie inhérente à la nature humaine. Si les voir se déchirer en employant tous les moyens à leurs dispositions est triste, cette option est plus plaisante qu’une autre où ils feraient front contre une autre nation (guerre) ou contre leur propre peuple (tyrannie).

En termes de cristallerie sphérique tout laisse à penser que ça ne risque pas de cesser.

La fréquence et la violence des propos ne peuvent en effet que nous remplir d’effroi, cet effroi nourrissant l’audimat et permettant un contrôle plus facile de l’électorat. Il rejoint dans une certaine mesure l’analyse faite par Naomi Klein dans la Stratégie du Choc.

 

Pourtant, plus les propos sont violents, plus la crise de légitimité évoquée précédemment est aigüe et plus s’accélèrent le déclin.

 Tout porte à croire que l’ignorance soit encore la meilleure stratégie à adopter pour accélérer leur extinction, si une quelconque forme de révolution était envisageable, on pourrait éventuellement y songer, mais la France est définitivement un pays par trop bourgeois et sénile pour se lancer dans une telle entreprise.

 La question est de savoir ce qui se passera par la suite, certains vont crier que ça ne changera pas, il y a en effet un risque qu’il y ait toujours des ingénus spectateurs/électeurs de la société médiatique et politique. Je porte néanmoins l’espoir que ce ne sera pas le cas pour le bonne et simple raison que les mondanités royales voire déistes ne nourrissent plus les tabloïds (de là à dire que quiconque s’intéresse à l’actualité d’un bébé outre-manche doit être trainé à la potence est une considération que je laisse à la discrétion de chacun). C’est sans doute élémentaire, mais d’une implacabilité historique.

 D’un point de vue médiatique et parce que le monde est de plus en plus immédiat, il restera sans doute toujours des gens pour courir après l’actualité. Cela dit, des structures comme AgoraVox libérés de toute contrainte financière devraient permettre de construire des commentaires plus intelligents de l’actualité voire davantage d’articles de fond ou de recul (de là, à dire que tous les auteurs d’AV commentant l’actualité sont tous des connards égocentriques…, merde c’est aussi ce que je suis en train de faire), on peut également espérer que l’acuité des lecteurs va également aller en s’affinant.

 Plus compliqué est la projection politique, la première raison d’état est de défendre ce dernier, la légitimité de l’état étant d’autant plus forte ici en France que dans les pays anglo-saxons. Si nous avons une certaine habitude de cracher sur nos élus, ils ont amorcé dans la même période une décentralisation qui semblerait résoudre partiellement le problème (le risque étant un retour d’une forme de corruption/népotisme à l’échelle locale). Nettement plus intéressant est le florilège d’initiatives autonomistes qu’on voit se créer : covoiturage, couchsurfing, amap… Voir à quel point ce genre d’initiatives est ignoré par les médias traduit bien tout le risque qu’elles représentent par les institutions en place. Malgré toutes les alarmes sur l’économie étatique, on peut avoir l’impression que la crise financière des grands médias est bien plus grave (je me demande même si les journalistes n’insistent pas sur la dette des états juste pour cacher la mauvaise situation économique de leurs journaux).

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.2/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • CorsairePR CorsairePR 23 septembre 2013 12:43

    Si la seule manière de détruire l’oligarchie est d’empêcher sa création, comment va-t-on supprimer celles qui sont en place ?

    Il me semble que le népotisme se crééera plsu facilement à l’échelle locale qu’à l’échelle national, sa facilité d’apparition me parait être un problème différent d’un état des lieux actuel.




  • politzer politzer 21 septembre 2013 15:52

    Bonjour

    « chercher dans l’économie la cause de l’insécurité » a déjà été fait . Personne ne nie ce facteur important. Cela dit j aimerais qu on me convainc qu un gamin de 15 ans à qui est promis , au mieux , un job de garagiste à 1000€ par mois pour laver des outils et balayer l atelier , au pire la chaîne chez Renault pour un peu plus dans le meilleur des cas , pourquoi donc ce gamin ne choisirait il pas de dealer comme son copain ou frangin pour 5 fois plus au bas mot et sans se salir les mains ?
    A mon humble avis c est dans la revalorisation du travail manuel que gît une partie essentielle de la solution et celle ci ne se trouve pas dans le système capitaliste « normal » pire dans l ultra libéral où nous nous enfonçons ! Parole d ouvrier !


    • smilodon smilodon 21 septembre 2013 20:34

      tC’est vrai qu’il y a un gros problème de « travail ». Comme il y a aussi un gros problème de « valeurs » !.... Les grands-parents des « jeunes de banlieues » de 2013, étaient d’honnêtes travailleurs, qu’on est allé chercher pour « reconstruire » la France des années 70. Combien de voitures brûlées, combien de nuits d’émeutes dans ces années-là ??... Aucune. Ils venaient pour sortir de leur misère, tout comme ils viennent encore aujourd’hui !... Et puis il y a eu le « regroupement familial », louable initiative. Sous ce couvert, tout le monde est venu. La femme, les enfants, les parents, les cousins..... Et tous ces gens, pas prêts à ce nouveau « monde », pas formatés « occident », et pas « aidés » sur un plan « moral », pour s’y insérer (intégré est une 2ème étape), se sont « regroupés », ce qui n’est qu’une réaction « humaine » !... Leur approche de la vie étant trop différente de la nôtre, petit à petit ils se sont isolés. Cet isolement n’est du qu’au fait qu’ils sont arrivés trop nombreux, dans un laps de temps trop court !... Si on veut monter une mayonnaise, il faut y aller par petite dose... Un grand verre d’huile dans une mayo qui semble prise, et c’est foutu !... C’est ce qui s’est passé avec nos immigrés d’Afrique du nord !.... Maintenant, on gère cette grosse erreur !.. Très mal d’ailleurs, puisqu’on demande à la mayonnaise déjà prise de comprendre toute l’huile qui lui tombe sur la tête !.....Et même, on va en remettre un grand verre de plus !... Ca marchera pas !... Les enfants de nos « braves travailleurs » des années 70 leur ont échappé !... Tout comme ils ont échappé à ce pays, qui comptait en faire des « français », par le simple « droit du sol » !..... Ils ne se sentent pas « français » !... Et ça n’est pas en faisant, à grands frais, des travaux de rénovation dans leurs immeubles, qu’on va les « amadouer » !..... Maintenant, ils sont « radicalisés » !... C’est trop tard !... Du boulot, y’en a plus !.. Et quand bien même !.. Pourquoi faire 35 heures pas semaine pour 1000 ou 1200 euros par mois !.... La drogue, même « légère », ça rapporte combien de fois plus ??.... Maintenant ils ont leurs « territoires », leurs « lois », leurs « moralités » !... Et ni les flics, ni la « justice » ne leur font peur !.... Devant un tribunal, ils auront toujours l’argument de leur âge, leur couleur ou leur origine !..... C’est dommage que ce pays ne soit plus devenu qu’un amalgame de « minorités » !.... En 2013, y’a la « france des juifs », « la france des musulmans », la « france des chrétiens », celle de « homos », celle des « lesbiennes », etc....Et celle des « anti » tout ça, chacun son tour !.... C’est pas un PAYS, c’est plus une NATION !!.... On revient très loin en arrière, très loin !...Bizarre que personne ne le voit !.... Ou si peu !..... Un PAYS, c’est l’assemblage de plein de « minorités » !... Les basques, les corses, les bretons, l’alsace et la lorraine, etc.... Pas le contraire !....... Désolé d’avoir été aussi « long »..... J’arrête. Adishatz.


    • CorsairePR CorsairePR 23 septembre 2013 12:48

      On ne peut pas en effet en vouloir au gamin de choisir la voie de l’illégalité.

      Si on accepte le travail (ce qui pourrait déjà faire l’objet d’un apre débat), il me semble en effet que sa valorisation pourrait être une voie d’évasion.
      Mais face à l’ouvrier, on a souvent un patron qui doit trouver du fric quitte à étrangler l’ouvrier...


    • CorsairePR CorsairePR 23 septembre 2013 12:58

      @smilodon : non navré je suis loin d’être convaincu par la rhétorique du FN puisque c’est celle que vous proposez. Les étrangers payent des impots et consomment si je ne m’abuse. Sinon allez faire un tour à l’étranger, vous verrez que notre métissage est l’un des plus réussi n’en déplaise à Obama et à toutes les séries américaines...
      Les progrès technologiques à mon sens sont reponsables (ou plutot ce qu’on en fait) de la pauvreté, de même que le dérèglement financier.
      On l’oublie souvent mais c’est Giscard qui a confié aux banques la gestion de l’économie...


    • smilodon smilodon 21 septembre 2013 22:12

      @ soleil : Effectivement !... J’en suis navré et je m’en excuse platement !... Faut me lire dans le texte ou renoncer !... Y’a du « fond » dans mes textes !... Sans vouloir m’en gausser !.. Même si la « forme » peut sembler rébarbative !.... Certes !... Je m’en excuse encore, et toujours aussi « platement » !... Désolé !... Adishatz.


      • CorsairePR CorsairePR 23 septembre 2013 12:59

        Même si dans le fond, nous ne semblons pas d’accord, n’ayez pas peur de vous approprier les mots et par conséquent, les guillemets ne paraissent pas indispensable ;)


      • Kern Kern 23 septembre 2013 12:11

        @ l’Auteur


        « Ce qui a motivé cet article est une affligeante prise de position d’un élu qui a presque fait un appel au meurtre »

         ???  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès