• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Argent et les Vaches du Qatar

L’Argent et les Vaches du Qatar

JPEG

Il faut noter que la discussion ici n'a rien à voir avec le peuple qatarien frère. Le titre de cet article provient d'un rapport publié par la BBC. Le titre du rapport lisait le Qatar : de l'argent et des vaches aidaient au boycott du Golfe, et il discutait de la situation économique au Qatar, un an après le boycott par les quatre pays antiterroristes.

Selon le rapport, environ 10 000 bovins ont été apportés par le système qatarien depuis les États-Unis pour approvisionner le marché local avec une partie de ses besoins laitiers. Ils sont devenus un symbole de fierté nationale pour le Qatar dans sa nouvelle poussée pour l'autonomie.

Le régime Hamdeen a peut-être déjà réussi à compenser l'interruption des importations de lait en provenance des pays voisins. Mais il n'a pas réussi à préserver la dignité et la souveraineté de l'Etat qatarien. La fierté de la nation ne concerne pas les troupeaux de vaches mais la préservation de la souveraineté nationale et de l'indépendance. L'entêtement et l'arrogance de Doha ont conduit à la perte de plus de 300 milliards de dollars du fonds souverain qatari pour mettre en œuvre le désir de ce système et atteindre des objectifs qui n'ont rien à voir avec les intérêts et l'avenir du peuple qatarien.

Les dirigeants du Qatar ont utilisé la richesse gazière du pays pour mener à bien un programme suspect. Le régime Hamdeen a apporté des vaches et a signé des accords pour amener des troupes militaires étrangères à assurer sa sécurité. Mais est-ce cela la souveraineté ?

Conscient des intentions iraniennes d'exploiter le gaz qatari, le rapprochement de Doha avec Téhéran était clair.

La direction du Qatar a accueilli et supporté les dépenses d'une base militaire turque et environ trente mille soldats. Elle a cherché la protection contre un complot qui n'existe que dans la pensée du régime. Les décideurs de Doha ont une phobie à propos de l'Arabie saoudite, des Émirats arabes unis, de Bahreïn et de l'Égypte.

Les décisions de Doha sont dictées par des conseillers extrémistes chargés de la planification pour des organisations terroristes. Sa souveraineté est également influencée par ceux qui revendiquent faussement l'arabisme et le nationalisme. Ils dépensent tous la richesse du peuple qatarien sur des chaînes satellites et des sites Internet qui ne font qu'inciter à la haine parmi les peuples arabes et islamiques.

La sécurité nationale des États ne découle pas des sources d'approvisionnement en lait et de la sécurité mais dépend de la sauvegarde de la souveraineté nationale. Traire des vaches qataries ou importer du lait d'Iran, de Turquie et d'autres pays n'est pas un indice de souveraineté. Cet indice dépend principalement de la capacité des États à protéger leur indépendance nationale et à répondre aux attentes de la population. Ce n’est pas le cas pour le Qatar. Malheureusement, les politiques du régime ont placé les Qataris sous la protection des mollahs et de la Turquie, les déplaçant de leur place naturelle parmi leurs frères arabes.

Le ministre qatarien des Affaires étrangères, Mohammed bin Abdulrahman Al Thani, a déclaré que la crise du Golfe a prouvé que les positions positives sincères des pays frères et amis envers le Qatar ne peuvent être ni vendues ni achetées. Il a ajouté que la conscience arabe et internationale est plus forte que toute publicité et propagande médiatique. Ici, Al Thani parle du soutien que Doha a reçu des régimes qui exploitent la richesse du peuple qatarien en échange de la protection du régime qatari.

« Nous sommes tous conscients des circonstances complexes de la région ces dernières années, alors que nous nous efforçons de réduire les tensions et de préserver l'unité, un groupe d'Etats a créé une nouvelle crise sans fondement et injustifiée », at-il déclaré. Il est étrange d'entendre que les dirigeants qatariens cherchaient à apaiser les tensions, à unir les rangs et à trouver une solution aux problèmes du peuple arabe. C'est une déclaration ironique par tous les standards. Le Qatar a été à l'origine de la propagation des troubles et du chaos dans divers pays arabes depuis 2011. Al Jazeera a joué un rôle majeur dans l'animation des manifestations et a enflammé les conflits dans les pays arabes.

Le ministre qatarien admet la perte mais tente de répartir la perte entre toutes les parties. « Et s'il s'agit de pertes et de profits, tout le monde est perdant », a-t-il déclaré. Pendant le boycott, la situation économique des quatre pays antiterroristes est restée stable mais la perte économique du Qatar était claire. Doha devrait admettre la vérité.

La direction du Qatar devrait investir la richesse du pays pour construire un avenir meilleur. Mais le régime Hamdeen a une autre opinion et agit à l'inverse. Nous espérons que le Qatar et ses habitants vont bientôt se débarrasser de ce régime.


Moyenne des avis sur cet article :  1.17/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 15 juin 18:07

    « les quatre pays antiterroristes » : l’Arabie , les Emirats, le Barheim, l’Egypte... 

    Vache de Novlang, manque plus que : l’ignorance c’est la force, la guerre c’est la paix, la liberté c’est l’esclavage, ... 

    • Alren Alren 16 juin 16:25
      @samy Levrai

      Terroriste : qui fait régner la terreur.

      Au Yémen l’Arabie saoudite fait régner la terreur. c’est un État terroriste !

    • phan 15 juin 22:47

      Les accusations portées par ses voisins contre le Qatar font sourire. Soutien au terrorisme ? Certes, de l’argent qatari est arrivé dans les caisses de groupes islamistes syriens, opposés au régime Assad, mais l’Arabie saoudite et les Émirats ont fait de même. « Les Occidentaux aussi, au début... », rappelle avec malice le général Al-Ansari, patron du contre-terrorisme. Quant au rapprochement avec l’Iran, cela fait vingt ans que le Qatar partage son plus gros gisement gazier avec Téhéran...
      L’embargo a tourné au fiasco. En attendant les conséquences sont là : en voulant mettre au pas « l’indiscipliné » Qatar, les très autocrates dirigeants saoudiens et émiratis ont fait exploser le Conseil de coopération du Golfe, qui constituait le dernier pôle de stabilité dans la région.


      • popov 16 juin 02:31

        Le Qatar d’un côté et la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite de l’autre sont deux putes qui se bagarrent pour la même chemise. Deux écoles de terrorisme et d’obscurantisme rivales qui voudraient voir le monde entier retomber à leur niveau d’ignorance crasse, de médecine à base de pisse de chameau et d’idolâtrie de ce torchon de coran.

         
        Exterminez-vous mutuellement. Que l’Arabie bombarde le siège des Frères Musulmans et que le Qatar bombarde les nids de terroristes que sont vos écoles coraniques. Cela fera des vacances à des pays comme l’Indonésie, les Philippines et la Birmanie qui sont infestés par vos madrassas et vos pourceaux d’imams.
         
        Le seul pays de la péninsule arabique qui ne fait jamais parler de lui, qui se tient à équidistance entre tous ses voisins, y compris l’Iran, qui a permis la construction d’un temple hindouiste sur son territoire et qui se développe rapidement, sans faire de bruit, c’est l’Oman.

        • popov 16 juin 02:49

          Le football vu par un islamopithèque teigneux.

           
          Résultat : Russie - Arabie Saoudite : 5 - 0. 
           
          Hahaha.

          • zygzornifle zygzornifle 16 juin 10:00

            Mieux vaut Qa tard que jamais disent tous les politiques quand ils sont invités dans leurs palais a leurs réceptions ....


            • OMAR 16 juin 22:07
              Omar9
              .
              wahhabite salem alketbi : « La direction du Qatar devrait investir la richesse du pays pour construire un avenir meilleur. ».
              .
              Parce que investir 380 milliards de dollars en armement uniquement est la voie à suivre pour construire un avenir meilleur pour ton royaume tératogène et celui qui lui sont inféodés ?
               ;
              En tant que bédouin, tu ferais mieux de regarder ta bosse avant de conseiller autrui.
              .
              Commence par arrêter de massacrer ces pauvres et innocents yéménites...

              • Jonas 18 juin 09:15

                A l’auteur. 

                « La direction du Qatar devrait investir la richesse du pays pour construire un avenir meilleur. »

                 Votre sentence pertinente , devrait s’adresser à tous les pays Arabes qui vivent depuis le mal nommé « printemps arabe » des moments plus que difficiles. 

                1) Les plus gros acheteurs d’armes au Moyen-Orient sont :
                L’Arabie saoudite- Le Qatar- les Emirats Arabes Unis et la Turquie ( pays musulman non arabe).

                2) En Afrique, le Maghreb est toujours en course , l’Algérie vient en tête, suivi par le Maroc. L’Afrique subsaharienne fait de même , avec le Nigéria, le Soudan et l’Ethiopie qui s’abandonne dans presque tous les domaines à la Chine. 

                Voilà des pays qui se fichent de la situation économique et sociale de leur peuple mais n’hésitent pas à dépenser des sommes énormes pour s’armer. 

                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès