• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Attali pas très nouveau est arrivé

L’Attali pas très nouveau est arrivé

Le voilà, il est là, éclairant le monde de sa pensée lumineuse. Après nous avoir proposé modestement « une brève histoire de l’avenir », s’être adonné à dresser le portrait de Gandhi, Blaise Pascal et Barbara (de simples miroirs pour lui sans doute), nous avoir prédit la ruine « dans 10 ans » (c’était en 2008), s’être lancé dans le développement personnel (« Devenir soi »), Jacques Attali veut désormais nous prémunir des dangers qui nous guette par de menus conseils. 

Son dernier livre « Comment nous protéger des prochaines crises ? » lui permet de déclarer que « Faute d'un État de droit global, on assiste à la victoire des plus riches dans l'illégalité. J'ai parlé très tôt d'une “somalisation”, en référence à une situation paradigmatique de marché sans État, de mondialisation sauvage ». 

Ce qui est extraordinaire avec Attali, c’est que la complaisance des médias lui permet d’énoncer des énormités – parfois contradictoires d’une année à l’autre – sans contestations. Depuis l’origine du concept de mondialisation dont il a toujours été un des plus farouches partisans, il nous répète la même antienne. Pour résumer son prêche en quelques mots : « La mondialisation est une bonne chose, il faut simplement la moraliser ». C’est pourquoi il larmoie sur « la victoire des plus riches dans l’illégalité » alors que toute son action, lorsqu’il exerçait ses fonctions à l’Élysée était de favoriser au maximum l’emprise des constructions mondialisées au détriment des souverainetés populaires qu’il déteste. N’a-t-il pas encouragé, en tant que conseiller de François Mitterrand puis président de la BERD, les traités les plus libéraux de la construction européenne ou l’instauration de la libre circulation des capitaux ? Ce prêchi-prêcha pétri de bonne conscience n’est pas propre à Attali. Toutes les constructions tendant à la mondialisation sont bâties sur le même scénario : Acte1, Acceptez le pouvoir mondial et dans un deuxième temps, ce sera moral et social ; sauf qu’il n’y a jamais d’acte 2 car justement l’acte 1 empêche toute évolution morale ou sociale.

Il n’y a qu’un mondialisme connu, celui construit par le capitalisme à son niveau actuel de développement. Avant toute quête d’un monde différent, il importe de refuser clairement ce processus, ses présupposés, les forces qui le construisent et le dominent. Le développement de la mondialisation s’est fait, en effet, sur l’idée même de domination des plus riches. Les scandales de 2001 (Enron, Parmalat, …) ont donné lieu aux mêmes larmoiements attaliens du type « plus jamais ça » et à des réformes qui, loin d’atténuer les conséquences, renforçaient les causes, par exemple de nouvelles normes comptables encore plus génératrices de crises et d’inégalités.

Attali ferait rire lorsqu’il parle d’État mondial démocratique. Notons au passage qu’il confond volontairement démocratie et État de droit, ce dernier étant pour l’essentiel la définition de normes qui s’opposent à la volonté populaire. Ainsi, pour prendre un exemple simple, un comité de droits de l’Homme des nations-unies vient-il de condamner la France parce qu’elle interdisait la Burka sur son territoire. État de droit, quand tu nous tiens !

Attali ne mérite sans doute pas qu’on le relègue au magasin des accessoires. Mais, puisqu’il prétend souhaiter la démocratie, pourrait-on cesser de lui offrir de complaisantes tribunes et des sièges dorés sans que personne n’ait le droit de contester sa parole souveraine.

André Bellon

----------------

LIRE AUSSI...

- Jacques Attali le récidiviste : un gouvernement mondial "démocratique"
- Pourquoi je ne suis pas altermondialiste. Éloge de l’antimondialisation

----------------

Nous suivre sur : Facebook | Twitter | Google +

http://www.lecanardrépublicain.net


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Raymond75 27 octobre 13:14
    Attali, le génie français que le monde entier nous envie !

    ** Écrivain, qui écrit sur tout à tout moment.

    ** Économiste premier directeur de la BERD, grâce à la complaisance de Mitterrand, viré pour cause de dépenses somptuaires sans rapport avec les missions, ce qui est exceptionnel dans ce milieu.

    ** Polytechnicien, qui n’a jamais dirigé un grand projet technique.

    ** Enarque, qui a toujours refusé les responsabilités effectives.

    ** YFÖYAKISTE compulsif, qui a consacré sa vie à dire aux autres ce qu’ils devaient faire, mais ne s’est jamais présenté à une élection.

    Homme de l’ombre, toujours dans les couloirs, toujours entre deux commissions où il dit ce qu’il faut dire sur le moment ...

    J’ai beaucoup de respect pour celles et ceux qui essaient de bâtir quelque chose, même s’ils rencontrent l’échec : ils ont essayé. Je méprise les ’experts’ autoproclamés, adeptes du bla bla médiatique, qui ne font rien de concret.

    • Fanny 28 octobre 15:42

      @Raymond75

      Vous touchez du doigt ce que doit être le drame intérieur d’une personnalité éminente comme Attali.

      Il sait tout faire : économiste, essayiste, chef d’orchestre, pianiste, major des GE, banquier, journaliste, conseiller du prince … Tout ce qu’il fait, il le fait bien, très bien ou assez bien.

      Mais qui est-il vraiment ? Quelle trace laissera-t-il sur terre ?

      Il doit se poser la question chaque matin en se rasant.


    • Cadoudal Cadoudal 28 octobre 16:37
      @Fanny
      Un voyageur de commerce ?

      "Quand je vais à New-York ou à Berlin, je me sens plus chez moi culturellement, que quand je me rends en Picardie. Et c’est bien ça le problème." @rglucks1 dans #28minSamedi




    • Alex Alex 27 octobre 13:43
      Petite précision sur « Attali...éclairant le monde de sa pensée lumineuse. »
      L’origine de cette « mission » est peu connue : curieusement, wiki.fr n’en parle pas, alors que Wiki.en le fait.
      Elle est issue d’Esaïe 49:6 : [...] Je t’établis pour être la lumière des nations [...]
      Il existe même un prix « Light Unto the Nations » [ne riez pas, c’est vrai !] que Sarkozy s’était vu décerner par l’American Jewish Comitee avant qu’il rencontre Bush, en 2007, mais que les médias français évitèrent de mentionner....


      • covadonga*722 covadonga*722 27 octobre 13:44

        conseils. 

        Son dernier livre « Comment nous protéger des prochaines crises ? 



        bonjour , ce « nous » pensez vous vraiment qu’il vous inclue ? je suis sur que dans l’esprit d’Attali le peuple de ce sol ne compte pour rien 


        • pallas 27 octobre 14:07
          Le Canard républicain
          Bonjour,

          Jacques Attali n’est qu’un instrument, usé, digne d’etre mis dans les rebus de l’histoire, ça propre histoire dont il est son propre scribe.

          Il n’a pas fait attention au contrat ; essaie de s’en dédaigner, pauvre homme, seul et mourant.

          Une proie qui sera oublié de l’histoire, n’ayant jamais existé, se débattant contre ses propres démons maintenant, de fuite il ne peut pas y échapper.

          Oublier le, car il n’a jamais exister et n’aura jamais exister.

           smiley

          Salut

          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 octobre 14:09

            Il va faire 3000 ventes ...au niveau de Bhl ...et se rependre sur les plateaux Tv et radio où sont ses acheteurs (les journaleux , communicants et autres éditorialistes) ...


            • troletbuse troletbuse 27 octobre 14:21

              Vous auriez mettre le titre : L’Attila pas très nouveau est arrivé" Personne n’aurait remarqué


              • amiaplacidus amiaplacidus 27 octobre 17:34

                @troletbuse


                C’est aussi dégueulasse que le beaujolais nouveau.

              • troletbuse troletbuse 27 octobre 20:31

                @amiaplacidus
                Oui, il a un gout de merde smiley


              • charly10 27 octobre 15:47

                Attali est représentatif d’un des maux de notre société sclérosée qui privilégie les titres plutôt que les réalisations. Des titres, il en a, et pas des moindres : X, Mines, l’ENA, ce qui fait de lui un interlocuteur privilégié pour ne pas dire incontournable. Si on s’attache à ses réalisations, le tableau est « un poil » plus vide : en tant que conseiller, la plupart de ses prédictions se sont avérées fausses, en tant qu’écrivain, il n’a obtenu aucun prix, en tant qu’entrepreneur, son expérience à la BERD a montré toute l’étendue de son manque de talent, mais il appartient au bon cercle, celui de l’entre soi de la supposée élite qui partage à la fois des titres équivalents et un aussi grand manque de résultats. A force de pondre de la copie, il finira bien par être adoubé par la gagadémie française, histoire d’arrondir ses fins de mois pour ses vieux jours..


                • baldis30 27 octobre 18:45

                  @charly10
                  bonjour

                  et très mauvais chef d’orchestre ! Contrairement à Stoleru qui lui connaissait la musique ..


                • vesjem vesjem 27 octobre 22:40
                  @charly10
                   X , mines , ena
                  des centaines de gus sortent de ces écoles chaque année ; il est l’un des seuls à être invité sur tous les plateau tv pour parler de bouquins qu’il a soit plagiés, soit commandités à un nègre
                  cherchons l’erreur.........

                • HELIOS HELIOS 28 octobre 15:35

                  @charly10

                  un ami.... qui le connait bien, me disait qu’il a fait partie de ces elèves qui ont profité de l’évolution de l’enseignement lorsque le travail de groupe est devenu la règle.Il m’a dit qu’il avait vraiment l’art de se faire porter par les autres élèves et qu’il avait l’intelligence de toujours bien choisir -ce qui est déjà un art-.

                  ... évidemment, je suis méchant, médisant etc....


                • Odin Odin 27 octobre 16:42

                  Difficile de trouver un individu plus loyal à la fourberie.

                  Il nous vante avec affront cette démocratie universelle avec un Nouvel Ordre Mondial basé à Jérusalem avec une autorité tentaculaire et supranationale.

                  Disparition des frontières, des cultures, des religions, des identités, des races avec que des esclaves métissés (plan Kalergi) parfaitement disciplinés, s’épanouissant dans la « jouissance de la servitude » et « l’illusion de la liberté individuelle ».

                  C’est de ce monde dont rêve ce grand malade (et il n’est pas le seul). 


                  • Jonas 27 octobre 17:20
                    Jacques Attali (tout comme BHL entre autres) est un adepte du messianisme juif, un courant politico-religieux visant la destruction de l’Europe chrétienne et des identités nationales avec comme arme l’Islam pour fonder un monde sans frontières de nomades, métissé, gouverné par des élites juives milliardaires, avec pour capitale mondiale Jérusalem.

                    Quelques rabbins adeptes du messianisme juif :

                    • blablablietblabla blablablietblabla 27 octobre 21:07

                      @Jonas
                      J’espère que tu va pas te pointer dans une synagogue et flinguer tout le monde. Parce-que vois-tu aujourd’hui y a eu un massacre au états-unis et le mec tenait les mêmes propos à la con nauséabond que tu tiens à longueur d’articles ici . Jonas prend des cachets ou va faire de la méditation zen tu verra ça calme un peu.


                    • vesjem vesjem 27 octobre 22:50
                      @blablablietblabla
                      tu ferais bien, toi, de t’informer plus profondément avant de répéter les idioties que les merdias mainstreams t’ont inculquées 24h/24, 365j/an
                      balance ta télé, balance ta radio, balance tes journaux

                    • Jonas 28 octobre 01:41
                      @blablablietblabla "J’espère que tu va pas te pointer dans une synagogue et flinguer tout le monde. Parce-que vois-tu aujourd’hui y a eu un massacre au états-unis et le mec tenait les mêmes propos à la con nauséabond que tu tiens à longueur d’articles ici"

                      Si l’État français est en déliquescence, c’est en partie à cause de gens comme vous, incapables de faire la distinction entre des juifs qui prient tranquillement dans une synagogue et qui n’emmerdent personne, et des messianistes juifs, tels Jacques Attali ou BHL qui militent pour le démantèlement de la France.

                      Sous couvert de lutte contre l’antisémitisme, les gauchistes de votre espèce tolèrent et couvrent des messianistes juifs qui diffusent à longueur de journée leur propagande de haine contre la France et insultent les Français, devant des millions de téléspectateurs, sans que ces derniers n’aient la moindre chance de s’exprimer et de se défendre.


                    • Cyrus XV 28 octobre 02:00

                      @Jonas
                      J’ ai bien fait de te laisser répondre 



                    • zzz'z zzz’z 28 octobre 06:38

                      @blablablietblabla
                      « les mêmes propos à la con nauséabond »


                      Contre le pourrissement de la gueule, et, les mauvaises odeurs, il existe la pâte à dents.

                      Les Visiteurs

                    • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 28 octobre 11:12

                      @Jonas

                      le messianisme juif....

                      C’est une forme de sacrifice dont le résultat est d’être meilleur...n’est ce pas ... !
                      Mais les survivants du messianisme sont en général et à 100% les nantis( les profiteurs ) ...

                      Faut être un peu idiot pour se faire éternellement piéger par cette méthode à la con....

                      En langage moderne on appelle cela « les boucliers humains » ou « dommages collatéraux » .
                      Stratégie qui est le plus souvent utilisé par les terroristes, quels qu’ils soient, d’où qu’ils viennent ...
                       smiley

                      Rien de bien intéressant .....très con...


                    • quijote 28 octobre 11:32
                      @blablablietblabla

                      OK. Ton commentaire est exactement ce qui était prévu. Exactement ce que vont dire tous les medias mainstream du monde. D’ailleurs, c’était prévu comme ça.
                      Alors je vais t’expliquer un autre point de vue. Celui du complotiste moyen : moi.

                      Pour commencer, il faut que tu saches que je viens exactement du même endroit que toi. De la même pensée, des mêmes infos et de la même vision du monde que toi. Ce que tu viens d’écrire là, c’est moi il y a 15 ans.

                      Je ne vais pas écrire comment j’en suis venu à mon point de vue complotiste d’aujourd’hui, ce serait trop long. Mais je vais t’expliquer ce qu’est l’avis du complotiste moyen sur ce qui vient de se passer.

                      D’abord « les Juifs », ça n’existe pas. Il y a chez « les Juifs » des groupes d’intérêts différents. D’abord, il y a les élites juives, que ce soit en Israël ( Netanyaou et les hommes et femmes politiques du pays ) ou dans la diaspora ( autres pays du monde ). Elles sont sionistes ou... sionistes. Si tu n’es pas sioniste, tu ne fais pas partie des élites juives. Après, tu peux être sioniste de droite ou sioniste de gauche. Tant que tu es sioniste. Dans ces élites, qui prétendent, j’insiste là-dessus, prétendent représenter « les Juifs », on trouve aussi un puissant système de propagande, les medias mainstream et divers lobbies ( ceux qui n’existent pas, selon Zsafran, ou qui existent très fièrement, selon l’AIPAC ). Dans les medias mainstream occidentaux, tu es sioniste ou... tu es sioniste. Troisième solution : tu n’es pas dans les medias ou les lobbies. C’est possible aussi, ça.
                      Puis tu as le reste : ceux qui ne font partie ni du premier groupe, ni du deuxième. Là, tu as de tout, depuis le militant sioniste jusqu’aux gens qui ont renié leur judaïté.

                      Les élites juives travaillent, chacun à son niveau pour, non plus l’acceptation du sionisme ( on n’en est plus là ), mais pour l’interdiction, l’annihilation de ce qu’on appelle « l’antisionisme » et des gens qui s’en réclament. La dernière grande victoire en la matière a eu lieu en France. Sur demande de monsieur Cukierman ( ancien président du crif, lobby qui n’existe pas ; ou qui existe, c’est selon... ), le premier à avoir élaboré le « concept » au milieu des année 90, nos élites françaises ( sionistes ou sionistes, au choix ) on entériné l’équation suivante : antisionisme = antisémitisme. Par le truchement des plus hautes autorités de l’état, excusez du peu : Valls et Hollande d’abord. Puis Macron.

                      Cette pression pro-sioniste incessante ( qui tend à se confondre avec la pression mondialiste, il faut le dire : l’immigrationnisme forcené en est une des caractéristiques principales ; sauf pour Israël qui, curieusement, échappe à cette tendance ) et l’autre face de la même monnaie, la lutte contre tout antisioniste déclaré, provoque une levée de bouclier chez ces derniers et leurs partisans. Parmi ceux-là, il y a des esprits faibles. Des idiots utiles. Le terroriste dont tu parles est de ceux-là. Ses victimes font, et c’est TOUJOURS le cas, partie du deuxième groupe de juifs que j’ai évoqué. Pas d’élites juives parmi ceux-là. Ce sont les martyrs de la cause.

                      Résumons-nous. Les élites sionistes font pression. Pression, pression, pression. Un crétin, autrement appelé « idiot utile », pense « y en a marre ! ». Il fait « carton », pensant lutter contre « les Juifs ». Il ne vient QUE de remettre une pièce dans le bastringue  : les élites juives ( toutes sionistes ) peuvent sortir du bois ! « Vous voyez bien ! Antisémitisme ! les heures les plus sombres ! Le ventre encore fécond ! ». L’idiot utile a bien fait son boulot : renforcer le pouvoir et l’influence des élites sionistes du monde occidental. Sous couvert d’antisémitisme, il est devenu aujourd’hui, par son acte imbécile et criminel, le meilleur atout du sionisme international. On appelle ça de la triangulation : les élites sionistes ( intouchables ), le peuple juif ( victimes à intervales réguliers, du système mis en place ), l’idiot utile, qui, sans le savoir, est là pour renforcer le système.

                      Conclusion. Les seules questions que se pose quelqu’un comme moi, complotiste moyen, sont les suivantes : la cia et le mossad pouvaient-ils ne pas savoir ? Pouvait-ils l’éviter ? Peut-être pas. Mais qui sort gagnant ? Le sionisme international.

                      Vachement bien foutu. Et toi, tu fais partie du système que je viens d’évoquer : tu es l’opinion.
                      Vachement bien foutu. Vraiment.



                    • Eric F Eric F 28 octobre 13:30

                      @quijote

                      « il faut le dire : l’immigrationnisme forcené en est une des caractéristiques principales »
                      Alors là, vous êtes totalement à côté de la plaque, les groupes d’influence et sites communautaires juifs sont au contraire extrêmement hostiles aux migrants, parce que ceux-ci sont majoritairement musulmans. Ce courant d’opinion est très majoritairement islamophobe. 
                      Quelqu’un comme Soros, Juif pro-migrants, est totalement honni tant en Israël que par les institutions représentatives et sites juifs, il est considéré comme un renégat.

                    • quijote 28 octobre 13:41
                      @Eric F

                      Depuis quand ? Depuis que des juifs ont à souffrir de l’antisémitisme des nouveaux arrivants. Il n’y a pas très longtemps : 2 ans au maximum. Auparavant, des français non-juifs s’en plaignaient. Mais là, c’était des salauds. Des « racistes ».
                      Le national sionisme est une adaptation toute récente au ras-le-bol du peuple. Toute récente.

                    • Fanny 28 octobre 14:52

                      @quijote

                      Assez bien vu. Analyse à coup sûr qualifiée d’antisémite par la doxa.

                      Mais on peut être d’accord avec votre analyse et aimer les Juifs, les aimer individuellement et en tant que peuple magnifique. Il suffit pour ça d’essayer d’être à la hauteur, à leur hauteur. Pas facile mais c’est la seule voie juste.


                    • quijote 28 octobre 15:40

                      @Fanny


                      A titre personnel, je déteste qu’on essaye de me manipuler, qu’on y réussisse ou pas. D’ailleurs, le peuple juif devrait se poser des questions : comme je l’écris dans mon commentaire, ce ne sont jamais les élites juives qui meurent victimes des attentats antisémites : ce sont toujours des gens du peuple. La politique sioniste, c’est comme les guerres : ce sont les élites qui les décident et c’est le peuple qui en meurt.

                      Rabin est une exception. Mais on sait pourquoi il est mort ( tentative de paix : impardonnable ) et qui l’a tué : un extrêmiste... antisioniste ? Perdu !



                    • Fanny 28 octobre 16:18

                      @quijote

                      Oui, on peut se poser des questions sur les grands leaders, Moïse et ses successeurs, comme on s’en pose sur Napoléon, De Gaulle, Pétain …

                      Notre problème en France, c’est que nous n’avons plus de leader, le vide absolu, la peur du vide...


                    • Durand Durand 29 octobre 08:48

                      @Jonas


                      Ça devrait vous intéresser :

                       


                      L’Europe face à son destin : Le piège du nationalisme israélo-compatible

                      Extrait :

                      Hubert Védrine :

                      « Le risque de divorce remonte à longtemps. La prise de conscience, pour moi, 
                      c’est le très faible score du oui dans le résultat du référendum de Maastricht. 
                       Plus tard, il y a quinze ans déjà, lors d’un Conseil européen à Laaken, on 
                      reconnaissait déjà que certains citoyens européens avaient l’impression que 
                      leur identité était menacée par la construction européenne ! 
                       Mon essai Sauver l’Europe ! est un appel pour réconcilier les peuples et l’Europe.
                       
                       Pour cela, il faut une révolution mentale des élites qui ont voulu faire l’Europe 
                       par le haut et à marche forcée. Méditons ce qu’a dit récemment Wolgang 
                      Schäuble : 

                      ‘‘Cela devient difficile de ne jamais tenir compte des peuples.’’
                       
                       Les chefs d’État doivent donc prendre une initiative spectaculaire. Il faut 
                      montrer au peuple qu’on l’a entendu et pour cela faire une pause. Organiser 
                      une conférence refondatrice qui commencerait sans les institutions européennes 
                      (Commission, Parlement, Cour de justice). Avec une déclaration solennelle qui 
                      affirmerait, en substance : nous ne serons plus une usine bureaucratique, notre 
                       principal objectif sera de garantir la survie du mode de vie européen dans le 
                      monde. On distinguerait mieux ce qui doit être traité au niveau européen et ce 
                      qui relève, encore ou à nouveau, de la souveraineté des États membres. Ce 
                       préalable permettrait ensuite l’organisation d’un nouveau référendum, en même 
                      temps, dans tous les pays qui accepterait ce processus de relégitimation. »

                       Jacques Attali, qui a visiblement bien reçu le message d’alerte envoyé par 
                      Hubert Védrine, a fini par revoir sa copie mondialiste pour l’adapter au contexte 
                      actuel. 

                      Jacques Attali actualise sa stratégie :

                      Le 8 juillet 2018 le Cercle des économistes a organisé une conférence intitulée 
                      « Vers un choc des nationalismes ? », où étaient invités, entre autres, Jacques 
                      Attali et Mario Monti. Conférence organisée pour répondre à l’inquiétude de ces 
                      élites qui voient « la construction européenne menacée par le retour du 
                       sentiment de préférence nationale »

                      Signe de cette panique, les déclarations de Jacques Attali lors de cette 
                      conférence qui contrastent avec l’idéal mondialiste et l’éradication des identités 
                      qu’il préconise depuis des décennies. Ainsi, il propose : 

                      « Il ne faut pas laisser la nation aux nationalistes…
                       La nation c’est le cœur des choses… Je pense que la francophonie devrait être un espace aussi intégré, aussi puissant politiquement que l’Union européenne. On peut appartenir à deux ensembles structurés… » 
                      Et il termine son raisonnement talmudique (appelé le Pilpoul) par cette 
                      contradiction dans les termes : 

                       « La nation n’est pas un obstacle à la globalisation »

                       Or, la globalisation a pour principe la destruction des nations, ou du moins le 
                      transfert de leur souveraineté (politique, juridique, monétaire et militaire) à des 
                      institutions supranationales. 
                      La globalisation consiste, en définitive, à faire de la nation une coquille vidée de 
                      sa substance. »







                    • Eschyle 49 Eschyle 49 27 octobre 17:44

                      Ah ! Ce cher ( très , très cher ! ) Jacques ATTALI ! Qui a déclenché la crise des subprimes ?

                      /www.claudereichman.com/articles/martoiamareenoire.htm">http://www.claudereichman.com/articles/martoiamareenoire.htm 

                      http://jovanovic.com/angeQDM.htm

                      Qui a déclenché l’implosion de la justice française ?

                      (La lettre de la Société de Courtage des Barreaux, numéro 5 d’octobre 2015, page 2) :

                      http://www.avouepericchi.fr/Les-consequences-des-decrets-Magendie-sur-la-responsabilite-civile-professionnelle-des-avocats_a30.html

                      http://www.ablitis-avocats-rennes.bzh/contenus/La-lettre-de-la-scb-n-5-Consequences-des-decrets-magendie-sur-la-rcpa.pdf


                      • mimi45140 27 octobre 19:04

                        Arrêtez de critiquer c’est quand même un grand navigateur , roi du louvoyage dans le mauvais temps , je vais à droite puis à gauche et si cela ne va pas je sort les rames,à non excusez moi je croyait qu’il était question de Tabarly.


                        • QAmonBra QAmonBra 27 octobre 23:01
                          Merci @ l’auteur pour le partage.

                          (. . .) "pourrait-on cesser de lui offrir de complaisantes tribunes et des sièges dorés sans que personne n’ait le droit de contester sa parole souveraine.« (. . .)

                          Un vœux pieux vu qui dirige ce qu’il reste de la nation française et à quelle(s) fin(s), pourtant,  le très lumineux F. M. Arouet, dit Voltaire, par ailleurs actionnaire de sociétés esclavagistes, nous aurait  »apocryphement« prévenu : « Pour savoir qui vous dirige vraiment il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. »

                          Tout comme E. Zemmour et le Botul lévitique, Jacques A(ï)t Ali est un descendant de berbères d’Algérie judaïsés voici plusieurs siècles, dont les ancêtres ont peut être fui l’inquisition de la Reconquista catholique, il y a donc de fortes chances qu’il ne porte pas la  »fille ainée de l’église«  dans son cœur, bien que ses indigènes de grands parents ont été francisés par décret Crémieux, de la très républicaine et démocratique  »France des lumières et des droits de l’homme« .

                          Je partage l’avis de Jonas, ce héraut du N.W.O. (new world order) est avant tout un talmudiste et ledit nouvel ordre mondial qu’il prophétise, sans jamais l’exprimer de façon claire et ouverte, (réflexe culturel, voire religieux ) n’est que la  »pax judaïca" de leur messie, après l’immolation (holocauste ?) planétaire à la gloire de leur jaloux et exclusif Yahweh.

                          Il sera alors très facile de se compter dindons de la farce et autres idiots utiles. . . 

                          • math math 28 octobre 06:55

                            Ce mec est répugnant..puant.. !


                            • zygzornifle zygzornifle 28 octobre 07:56

                              attali bigoud il a gagné beaucoup d’argent , attali bigoud il s’st fait changer la moitié des dents aurait du chanter Patrick Topalof ....


                              • zygzornifle zygzornifle 28 octobre 07:57

                                L’exemple meme du parasite ....


                                • JPCiron JPCiron 28 octobre 09:38

                                  Intéressant Article. Merci


                                  Cela m’a rappelé que l’on m’avait offert un bouquin d’Attali.
                                  C’était il y a une dizaine d’années.
                                  Je ne l’ai jamais ouvert. Je suis allé voir.
                                  Il est toujours là. C’est « Une brève histoire de l’avenir » 
                                  Je l’ai remis à sa place : le coin du bas.




                                  • William 28 octobre 09:51
                                    Attali est en quelque sorte l’idéologue du régime (comme on disait autrefois en Union Soviétique), qui inspire les présidents successifs, l’idéologie étant la libre circulation mondiale déréglementée, relayé par l’UE, et l’effacement de la souveraineté des états.
                                    Il avait semblé au début faire la fine bouche vis à vis de Macron, avant de le rejoindre car c’est un clone.

                                    • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 28 octobre 11:40
                                      Attali le plus grand manipulateur de ces 30 dernières années ..



                                      Il faut aussi mettre à sa décharge que les français et françaises se sont fortement et durablement crétinisé .......

                                      Dans le cadre de leur fonction présidentielle et publiquement .
                                      De Gaule,Giscard,Mitterrand,Chirac n’ont jamais directement insulté les Français.

                                      Par contre Sarkozy,Macron l’ont fait sans hésiter un seul instant , pas un élu du sénat, des députés n’a réagit ....

                                       smiley 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès