• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’avenir bien sombre de notre descendance

L’avenir bien sombre de notre descendance

Jadis, les enfants avaient grand espoir (souvent avec raison) de vivre dans de meilleures conditions que leurs parents. Depuis de nombreuses années, cet espoir s’est progressivement dissipé et l’avenir de nos enfants et de nos petits-enfants s’assombrit de plus en plus.

Cette dynamique s’insère dans le cadre du processus de tiers-mondialisation de la planète engendré par la mise en œuvre des politiques néolibérales depuis le début des années 1980. Comme souvent dans l’Histoire, la France est à la pointe du mouvement.

Les statistiques s’accumulent révélant le sous-développement graduel de notre pays. Dans un précédent article « La France en marche vers le Tiers-Monde ? »[i],  j’ai montré que, selon les résultats publiés dans le Rapport sur le développement humain 2013, par le Programme des nations unies pour le développement (PNUD), la France s’enfonçait inéluctablement dans les tréfonds du classement des nations selon l’indicateur du développement humain (IDH).

 Le processus de sous-développement de la France semble devoir perdurer si l’on en croit le magazine The Economist. En effet, ledit magazine publie un classement des pays où il fait bon naître au cours d’une année donnée. Ce classement est fondé sur un indice calculé sur la base de 11 indicateurs : « certains sont des facteurs fixes, tels que la géographie, et d’autres ne changent que très lentement au fil du temps (démographie, de nombreuses caractéristiques sociales et culturelles), et certains facteurs dépendent des politiques et de l’état de l’économie mondiale »[ii].

L’indice tente « de mesurer quels pays vont fournir les meilleures opportunités pour une vie saine, sûre et prospère dans les années à venir »[iii] pour un bébé de l’année. Il apparaît intéressant de comparer les résultats du classement de 2013 avec ceux de 1988, un quart de siècle auparavant. Le tableau ci-dessous retrace l’évolution du rang en 2013 des vingt premiers pays du classement de 1988.

PNG - 12.2 ko
Le meilleur endroit pour naître

En 1988, il faisait bon naître aux États-Unis (1er) et en France (2ème) certainement en raison des perspectives futures de haute qualité de vie. Parmi les vingt premiers du classement on retrouve, sans surprise, les pays développés appartenant à l’OCDE.

 Vingt-cinq années plus tard, le classement est bouleversé. Les premiers de la classe ont sombré dans les profondeurs du classement. Le naufrage le plus important est celui de la France qui passe de la 2ème position à la 26ème soit une chute de 24 rangs… qu’on ne saurait évidemment imputer aux Présidents qui se sont succédés à la tête de notre pays pendant la période envisagée : François Mitterrand, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande. À la limite on pourrait dire qu’ils sont responsables, mais pas coupables. Les coupables sont, in fine, les électeurs qui, par leur vote, les ont portés au pouvoir. À l’instar de l’entreprise, la démocratie moderne est caractérisée par une relation « d’agence » dans laquelle le « principal » (actionnaire - électeur) délègue son pouvoir à un « agent » (PDG – élu) afin que celui-ci gère au mieux des intérêts dudit principal : l’entreprise ou l’État. Le risque est grand que le principal s’éloigne de sa mission initiale pour gérer l’institution au mieux de ses intérêts propres et de ceux de ses amis, de ses obligés, de ses sponsors… et ce, d’autant plus facilement que l’agent bénéficie d’une asymétrie d’information par rapport au principal. L’instrumentalisation de la relation d’agence politique par les agents-élus est au cœur du déclassement de la France.

À titre de consolation, on peut constater que notre dégringolade a été accompagnée par celles du Japon (- 19 places), du Royaume-Uni (- 19 places), de l’Italie (- 17 places) et des Etats-Unis (- 15 places).

Par contre, des petits pays (Suisse, Nouvelle Zélande…) ainsi que ceux du Nord de l’Europe (Norvège, Suède, Finlande…) progressent dans le classement. Il est à noter qu’un seul membre de la zone euro est présent dans les dix premiers en 2013 : les Pays-Bas (8ème).

Que faire ? Émigrer vers des pays bien classés pour que nos enfants et nos petits enfants aient des chances de bien vivre ? Pour cela, il faudrait fuir notre pays. D’aucuns l’ont fait pendant la dernière guerre, mais d’autres sont restés pour résister jusqu’à la victoire, pour élaborer et proposer ensuite un projet susceptible de générer des jours heureux pour eux-mêmes et pour leur descendance.
 


 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • jako jako 6 juin 2013 09:29

    Bonjour, merci mais pourriez vous nous indiquer comment concrétement cet IDH est calculé ?


    • devphil30 devphil30 6 juin 2013 09:40

      Très juste comment est réalisé ce classement , pourquoi ne vont on pas la Chine par exemple 


      Philippe 

    • Daniel Roux Daniel Roux 6 juin 2013 10:01

      A mon sens, le « il fait bon vivre » est difficile à appréhender.

      La première question qui me vient à l’esprit est : Pour qui ?

      En France, pays en déclin moral et économique, la plus grande partie de la population continue à vivre de façon satisfaisante. 80% des actifs ont un travail et de plus en plus d’enfants mènent des études supérieures. Peu de français accepteraient d’aller vivre en Norvège ou en Suède. La Suisse est un cas à part, du moins tant qu’elle pratiquera le dumping fiscal.

      20% de la population française environ, vivent dans de mauvaises conditions de logements, d’environnement et de perspectives d’avenir pour leurs enfants, tout d’abord parce qu’ils n’ont pas d’emploi.

      Le chômage de masse est bien le cancer qui ronge notre société.

      L’avenir est sombre, pas seulement pour les français mais pour tout le monde développé occidental. Les coupables ? Oui les électeurs qui votent par un type comme Sarkozy sont coupables d’aveuglement mais ce n’est qu’un épiphénomène de l’histoire économique des 50 dernières années.

      Le coupable, c’est la classe prédatrice qui accapare 80% des richesses produites et les utilisent contre les peuples à travers la spéculation, qui lutte avec succès contre la démocratie et les nations, qui contrôle les médias, les institutions, les parlements et les exécutifs des pays par la corruption, la connivence, le clientélisme.

      Quoiqu’il en soit, l’avenir est effectivement sombre. Certains comparent notre système au Titanic.

      http://www.alterinfo.net/nous-sombrons-USA-en-tete-comme-le-Titanic_a90715.html


      • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 7 juin 2013 01:57

        Vous avez raison. J’ai très peu connu l’occupation, mais j’ai l’impression de retrouver quelque chose de semblable.

        La France, comme d’autres pays, a perdu sa souveraineté, d’abord monétaire, puis budgétaire, économique, sociale, de politique extérieure, bref de politique tout court. Les citoyens élisent des gens sans pouvoir, surtout quand ils n’ont pas la volonté politique de le reprendre. Ces mêmes citoyens sont complètement désinformés et lobotomisés par la pensée unique imposée par la propagande. Les Droits de l’Homme, les valeurs républicaines ont disparu. Notre langue elle-même a changé : les expressions fleuries, le lyrisme, la pointe de poésie ou d’humour ont laissé place à un langage froid, technique, au vocabulaire restreint à l’essentiel et appauvri par la présence de mots étrangers réservés aux spécialistes. Tout notre environnement est décidé par un pouvoir invisible, même si on en connaît le nom. Nous sommes sous la domination d’une puissance oligarchique invisible complètement étrangère à nos valeurs. Oui, nous vivons dans une France occupée. Ceux qui en sont conscients peuvent seuls entrer en résistance, mais tant que la majorité ne le comprendra pas ils auront du mal à combattre l’ennemi extérieur.


      • lagabe 7 juin 2013 09:00

        vous voulez pas relativiser un peu svp , arrêter de vous regarder le nombril
        le problème vient plus de notre croissance débridé

        http://www.journaldunet.com/economi...

        2,9 milliards de personnes vivent avec moins de 2 dollars par jour

        en clair ça fait le pib français donc 1 % de français vit comme les 40 % les + pauvres

        si on en est là , c’est entièrement de notre faute


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 6 juin 2013 10:07

        Ceux qui disent que leurs enfants vivront moins bien qu’eux me font bien marrer.


        On entends ce genre de conneries à longueurs de journées à la radio ou à la télé mais PAS UN présentateur ne réfléchit et ne se rend compte que si la situation semble s’aggraver, c’est à cause de l’effet déformant provoqué par la génération précédente qui a été marquée par la guerre de 39-45.

        Le conflit a durablement marqué le continent et son économie : les 30 Glorieuses et leurs taux de croissance à faire pâlir d’envie un régime chinois ne sont que la conséquence du besoin de reconstruction des infrastructures. Songez que les dernières traces n’ont été effacées que dans les années 70. Une fois l’économie reconstruite, l’activité s’est ralentie et le chômage a doucement commencé à monter bien avant le premier choc pétrolier.

        Bien entendu, ceux qui ont réchappé à la guerre pensaient en grande majorité que leurs enfants auraient un sort meilleur. Même chose pour cette génération d’enfants, marquée par le souvenir et les récits de leurs parents.

        Mais maintenant, ce sont les petits-enfants qui à leur tour ont des enfants. Eux n’ont connu ni guerre, ni privation. Ils n’ont que leur situation déjà confortable à comparer avec l’avenir. Ils ne peuvent donc pas imaginer un meilleur sort pour la génération suivante.

        La situation est juste revenue à la normale : si les jeunes veulent un meilleur avenir que leurs parents, ils devront se le construire, rien ne tombera tout cuit dans leur bec.

        • cevennevive cevennevive 6 juin 2013 11:08

          Bonjour Mmarvinbear,


          Il y a beaucoup de vrai dans votre commentaire, lorsque vous dites :

          « si les jeunes veulent un meilleur avenir que leurs parents, ils devront se le construire, rien ne tombera tout cuit dans leur bec. »

          Mais il y a aussi une vision trop limitée du marasme actuel concernant les emplois, et aussi l’oubli de la pléthore de services très chers, inutiles parfois et pourtant obligatoires dans l’esprit de chacun : vacances, voyages, téléphones divers et variés, vêtements hors de prix, etc.

          Née en 1945, j’ai appris l’économie et la valeur de toutes choses par mes parents, mes grands parents, mes institutrices, mes professeurs et aussi mes voisins.

          J’ai eu une meilleure vie que mes parents (mon père était mineur de charbon) parce que j’ai eu la chance de faire des études et que j’ai toujours eu du travail lorsque j’en ai cherché.

          Par contre, mes enfants n’ont pas une meilleure vie que la mienne, et mes petits enfants encore moins, bien qu’ils aient fait des études eux aussi. Et c’est cela qu’ils trouvent le plus injuste.

          Cependant, en ce qui concerne la vie quotidienne, le confort et l’équipement, ils ont, en effet, une meilleure vie que nous à leur âge. Mais cela, ils ne le comprennent pas...

          Cordialement.

        • foufouille foufouille 6 juin 2013 12:12

          mmarvinbear s’en rendra compte quanq cela lui arivera comme dans certains documentaires
          le cadre sup se retrouve au chomedu mais continue a vivre comme avant car « ilm veut pas etre le seul papa qui ne peut payer des cours d’equitation a fifille adorée »

          puis la degringolade arrive : huissier et saisie de la maison


        • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 7 juin 2013 02:18

          @ Mmarvinbear

          « Ils n’ont déjà que leur situation déjà confortable à comparer avec l’avenir. »

          Croyez-vous qu’il soit possible de généraliser ainsi ? A part l’ordinateur et Internet, je n’ai rien de plus à ma disposition qu’en 1960. J’ai perdu la possibilité d’envisager de nombreuses dépenses  : plus de vacances, une voiture moins confortable et plus vieille, très peu de petits plaisirs à 10 ou 15 euros, plus de soins pour mes dents, plus de pédicure malgré le diabète,
          plus jamais de restaurant, plus de cinéma malgré la réduction aux retraités, moins de viande pourtant imposée par le médecin, plus d’aspirateur etc...Par contre,davantage de soucis, davantage de menaces d’huissiers pour retards de paiement, une voiture au garage depuis deux mois à disposition pour peu que je puisse payer la facture... Où voyez-vous le confort là-dedans ?

          Augmentez ma retraite et je vous assure que mes besoins pourront créer de l’emploi.


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 7 juin 2013 02:54

          Il faut comparer ce qui peut l’être. Vous comparez une situation avec emploi et sans, une fois à la retraite.


          Vos revenus diminuent forcément à ce moment de la vie.

          On compare ici la situation générale de personnes du même âge mais selon des générations différentes.

          Faut pas confondre.

        • slipenfer 6 juin 2013 10:16

          c’était déjà pas très claire, à mon avis depuis pas mal de décennies (ou siècle)
          je dirait que la c’est la nuit et nous descendons encore dans l’obscurité.

          l’age de fer dirons certain.


          • Alpha&Omega 6 juin 2013 20:35

            On aura déjà de la chance si nous en restons à l’âge de fer... Je crois plutôt à l’âge de pierre.
            Les tambours de la guerre sont portés par le vent...


          • @politique @politique 6 juin 2013 20:48

            Qui en parle : effectivement, il y eu l’ age du fer par exemple et d’autres aussi bouleversants. Au présent et depuis quatre décennies, personne ( ? ) ne parle d’une réalité actuelle qui nous change fondamentalement, transforme notre rapport au monde, celle que j’ose nommer l’air numérique et dont peu réalise l’incomparable impacte.


          • alinea Alinea 6 juin 2013 10:46

            La politique qui a désindustrialisé et remplacé le besoin de savoir faire par des services dont certains sont limite esclavage et d’autres parfaitement inutiles, un pays touristique qui se met au service du client, non, cela ne donne pas de dignité au peuple, ni de ragoût dans la gamelle ! Ne pas respecter l’avis d’un vote, tenir la population pour portion congrue dans les décisions, cela non plus ne donne pas du coeur à vivre !


            • Bernard Conte Bernard Conte 6 juin 2013 12:47

              J’ai expliqué dans l’article que vous citez que le PNUD avait « recalculé » les valeurs de l’IDH... Ainsi, les baisses révélées par l’ancien mode de calcul sont effacées... Quand on veut cacher quelque chose on modifie le mode de fonctionnement de l’outil de mesure.... On connait ça pour l’inflation par exemple.


            • jef88 jef88 6 juin 2013 11:28

              Jadis, les enfants avaient grand espoir (souvent avec raison) de vivre dans de meilleures conditions que leurs parents
              Jadis c’étaient les 30 glorieuses :
              -
              besoin de reconstruire
              - progrès technologique
              - promotion au mérite, donc aux résultats et non au diplôme.....

              Supprimons la caste des zélites et tout changera !


              • non667 6 juin 2013 13:34

                à cogno
                L’avenir, c’est l’entreprise, pôle emploi.... ça fait léger, et ça donne vraiment pas envie.

                quand les restos du cœur deviennent l’idéal des humanistes umps !


              • Bernard Conte Bernard Conte 6 juin 2013 12:43

                pour la méthodologie de calcul de l’indice :

                j’ai indiqué la source :

                http://www.economist.com/news/21567049-how-we-calculated-life-satisfaction-lottery-life-methodology

                « The life satisfaction scores for 2006 (on scale of 1 to 10) for 130 countries (from the Gallup Poll) are related in a multivariate regression to various factors. As many as 11 indicators are statistically significant. Together these indicators explain some 85% of the inter-country variation in life satisfaction scores. The values of the life satisfaction scores that are predicted by our indicators represent a country’s quality of life index. The coefficients in the estimated equation weight automatically the importance of the various factors. We can utilise the estimated equation for 2006 to calculate index values for year in the past and future, allowing for comparison over time as well across countries. » etc...

                Mon tableau s’intéresse au devenir des 20 premiers pays en 1988.

                en 2013, le classement est le suivant :

                http://www.economist.com/news/21566430-where-be-born-2013-lottery-life

                la chine apparait en 49 ème position

                 


                • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 6 juin 2013 12:52

                  L’avenir passe par la transition énergétique des énergies fossiles à l’hydrogène et au thorium.

                  Tout le pognon qui est actuellement exporté pour se fournir en carburants fossiles sera dépensé localement et on vivra mieux dans un environnement plus sain.


                  • lulupipistrelle 6 juin 2013 13:37

                    Le bonheur n’est pas dans l’avoir mais dans l’être... 


                    Ceci dit, je suis assez optimiste parce que j’ai soustrait mes enfants au formatage institutionnel, et qu’ils ont une éducation réelle , ils apprennent au sein de la société civile. .. 
                    Ils ont appris un vrai métier quand leur tranche d’âge était infantilisée sur les bancs de l’école par un système qui sous couvert de protection asservit.. On était roi de France à 14 ans, aujourd’hui on est un enfant qui n’a pas son mot à dire. 
                    Mes enfants savent se choisir des buts, trouver les personnes qui peuvent les aider à les réaliser, et connaissent la valeur et le prix de leur travail...
                    Ah oui, parce qu’élever des classes d’âge dans l’idée que tout doit être gratuit, ce n’est pas les encourager à faire valoir leur compétences. 

                    Ils n’ont pas grandi dans la peur et la soumission ; on ne les a pas inhibé en leur rabâchant « que la violence est toujours inutile »... Ils sont capables de se défendre physiquement, comme c’est déjà arrivé à l’un d’eux, agressé à l’arme blanche. 

                    Donc le monde a changé, les perspectives économiques et sociales sont sinistres, mais j’ai confiance : il est possible de dominer la situation et de construire sa vie, comme l’ont fait toutes les générations tout au long de l’Histoire. 

                    • Abou Antoun Abou Antoun 6 juin 2013 14:28

                      À la limite on pourrait dire qu’ils sont responsables, mais pas coupables. Les coupables sont, in fine, les électeurs qui, par leur vote, les ont portés au pouvoir.
                      Très juste, tous ces rois fainéants ont flatté, avec succès, les bas instincts de l’électorat, et cela continue ...


                      • le_wankh_du_pnume 6 juin 2013 14:41

                        BETON COLONIAL

                        .

                        GANGS ETHNIQUES

                        .

                        RESSENTIMENT DE LA SOUCHIENNERIE

                        .

                        DÉCLASSEMENT ÉCONOMIQUE SUITE A LA TRAHISON DE LA CASTE POURRIE ...

                        Le benêt veau a ce qu’il mérite.

                        D’ailleurs on le remplace tellement il est con ...

                        Le Grand Remplacement organisé par les Colonisateurs Globaux Capitalistes, l’américanisation du peuple en France.

                        .

                        2006 : 25% de naissances immigrées (hors UE)

                        .

                        2012 : 30 %

                        .

                        2040 : 50% AMÉRICANISATION LIBÉRALE RÉUSSIE !

                        .

                        http://www.youtube.com/watch?v=cbTW_kz4iKo


                        • loph loph 6 juin 2013 15:05

                          Bravo pour l’analyse.


                          Mais quel que soit l’horizon, il ne tient qu’à nous, individuellement, d’apprécier ce don que la nature, ou les lois physiques, ou ces deux choses ensemble et tout le reste, nous ont accordés, si peu banal au sein de l’univers connu.

                          Vivre ! Si dérisoire et en même temps si merveilleux.

                          Cette capacité à ressentir, et pouvoir procréer...
                          Les enfants vivront moins bien que nous ? Mais au moins y prendront-ils part, c’est au moins ce que je leur souhaite, et qu’ils reconnaissent la valeur de la vie plutôt que d’autres trucs futiles...

                          Voilà bien selon moi de quoi se réjouir, bien que cela soit temporaire !

                          • gege061 gege061 6 juin 2013 16:16

                            Une phrase de votre conclusion est la négation de votre article : D’aucuns l’ont fait pendant la dernière guerre,
                            Mais, cher auteur, nos enfants ne connaissent plus la guerre et ici en Europe n’en meurent plus.
                            Si mes souvenirs sont bons il y a eu 64 millions de morts dont 25 millions de militaires , donc de jeunes gens.

                            L’avenir de nos enfants est bien plus beau.

                            Et le bons sens alors ! http://papyencolere.over-blog.com/


                            • marco1960 7 juin 2013 15:57

                               Mais Oui mon bon Gégé sauf que la guerre dont vous faites référence fera sans doute moins de morts que n’en feront celles qui ont déjà commencé et de façon très sournoise ; et que sont les guerres ECONOMIQUE ET ECOLOGIQUE ;qui, de toute façon, risquent bien de se terminer en une autre, celle que vous évoquez !

                              Vos souvenirs sont bons mais, en même temps, nos jeunes n’y sont pour rien de la folie de leurs ANCETRES IMBECILES et cela ne constitue pas une chance pour autant que de ne pas l’avoir subie.
                              Il faudrait plutôt dire que ce sont ceux qui l’ont vécue qui ont eu de la malchance. 
                              Il ne faudrait quand même pas se tromper !!! 
                              Et ces jeunes, ce sont bien eux qui récolteront les conséquences de 50 années de connerie humaine, ces générations de guerre et d’après guerre qui ont pensé et réfléchi comme des pantoufles pour nous laisser un tel merdier écologique, économique et social. 
                              Vous ne vous foutez pas juste un peu du monde là !!!
                              Et puis vous savez, cette guerre les jeunes en ont maintenant assez bouffé, maintenant ça suffit, la dette de cette horreur (je vous l’accorde) est permanente, on en bouffe à toute les sauce ; 
                              Aujourd’hui, il y aurait 50% de déserteurs car nous n’accepterions pas qu’un individu autocratique et despotique décrète une telle chose même en étant élu sans procéder au référendum. Certains ont choisi en leur époque, ce qui veut dire que chacun est maître de ses pensées, de ses choix et en reste donc RESPONSABLES 
                              Et vous osez nous parler de BON SENS !!!

                            • Jean-Marc B 6 juin 2013 16:21

                              Des chiffres très préoccupants :
                              http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1318

                              La mortalité infantile augmente depuis 2009, on observe de plus en plus de cas de mort subite chez des jeunes de moins de 35 ans.
                              On nous dit que l’âge de la retraite est retardé parce que l’espérance de vie augmente. Je ne pense vraiment pas que les jeunes générations ont autant d’espérance que l’on veut nous le faire croire....
                              L’alimentation de mauvaise qualité, l’eau polluée, le rythme de vie infernal, le stress, les ondes omni présentes ... tout cela compromet sérieusement les chances de nos jeunes ... hélas ... Je l’ai appris douloureusement et je me suis renseigné : ce n’est pas brillant ....plus de 40 OOO cas de mort subite annuellement en France. (Et ce sont les jeunes qui sont le plus touchés ...)


                              • julius 1ER 7 juin 2013 11:22

                                c’est toujours bien d’analyser au travers du prisme du bon sens, car la propagande sévit à tous les niveaux et est souvent utilisée de manière répétitive comme si le fait de répéter certains propos devenaient une vérité.


                              • marco1960 6 juin 2013 16:33

                                L’analyse générant ce classement pourrait être pertinente si celui-ci intégrait la véritable définition du « bien vivre », car les critères sont parfois diamétralement différents d’un individu à l’autre.

                                Depuis le plus jeune âge, et depuis 40 ans l’individu évolue dans cette notion de « REUSSIR DANS LA VIE », portée par l’effet de compétition récurrent qu’on inculque dès le plus jeune âge à l’école, quitte à broyer son voisin (c’est pas grave), la course au pognon légitimée par la nécessité de consommation que nous assène cette télé abêtissante (devenue d’ailleurs consumérisation) et notre système éducatif « élitiste » qui s’est adapté à cette doctrine en véhiculant que la réussite en son sein est seule gage de bien être dans la vie à travers l’acquisition d’un savoir permettant d’atteindre les métiers les plus rémunérateurs !!! Tout cela prouvant une fois de plus que le diable argent est devenu une fin et non un moyen.
                                Et j’ai la conviction que si l’individu recentrait ces objectif de façon plus naturelle, cette démarche l’amènerait à penser plutôt « REUSSIR SA VIE » qui me semble autrement plus sensé et qui nous permettrait d’amorcer un virage différent en reconnaissant les valeurs de chacun qui sont différentes , même si elles ne sont pas reconnues par notre système qui formate trop et qui finalement fabrique des clones forcément voués à se concurrencer plutôt que se compléter.
                                Mais c’est sur qu’avec qu’une majorité de gens qui bavent inlassablement devant la dernière Audi ou l’équipement du salon dernier cri , c’est clair qu’on est pas sorti de l’auberge et nos enfants encore moins...
                                On a associé bien trop vite à l’humain la caractéristique qu’est l’intelligence...
                                Et ça reste un avis bien entendu.

                                • tf1Goupie 6 juin 2013 17:19

                                  Y a qu’à faire grève, tout ira mieux ....

                                  Sinon il parait que les arbres ne montent pas jusqu’au ciel, alors c’est normal que qu’on ne soit pas encore plus riche, encore plus heureux, qu’on ne vive pas encore plus longtemps et que l’on ait pas encore plus de vacances à chaque génération


                                  • dom y loulou dom y loulou 8 juin 2013 21:16

                                    les arbres n’ont pas besoin de « monter au ciel », ils y sont


                                    ils ne sont pas aveugles ni mystifiés, eux, et ne prennent pas une horrible machine à meurtres pour un « royaume de l’amour »


                                  • Raymundo007 Raymundo007 6 juin 2013 19:02

                                    Les responsables sont les électeurs ! Franchement, là pas d’accord. C’est trop facile. Dans ce système quasi monarchique où l’élite asservie vient d’adopter le globish comme langue supérieure à la langue nationale et où contre l’avis de la majorité on a fini par nous faire avaler le traité de Lisbonne, entre autres couleuvres, je trouve que tout cela sonne archi faux.


                                    • nicolas_d nicolas_d 7 juin 2013 15:26

                                      d’accord avec vous 007

                                      « À la limite on pourrait dire qu’ils sont responsables, mais pas coupables. Les coupables sont, in fine, les électeurs qui, par leur vote, les ont portés au pouvoir »

                                      C’est énervant de lire ça.


                                    • travelworld travelworld 6 juin 2013 19:03

                                      Vous parlez tous presque uniquement d’économie, mais vous oubliez la spectaculaire dégradation de l’environnement, le bouleversement climatique qui aura des effets incalculables et plein de mauvaises surprises.
                                      J’ai 63 ans et voyagé partout dans le monde pour mon métier l’aviation civile et j’ai 2200 plongées aux 4 coins de la planète, j’ai vu la dégradation des fonds marins, la disparition des grands poissons est visible à l’œil nu partout..La surpopulation est un grave problème en soi, personne ne vous parle encore de l’épuisement des phosphates, bref j’ai une fille de 25 ans qui a son appart et une très bonne situation, elle vivra sans doute matériellement mieux que moi, mais son avenir environnemental et son bonheur personnel ?????? c’est une autre histoire....


                                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 juin 2013 19:15

                                        Ia orana Travelworld .
                                        Pour les phosphates ,vous qui connaissez bien le Fénua ,ils en sont meme à vouloir reprendre l’exploitation de Makatea ... smiley
                                        Allez y plonger dans les grottes avant qu’ils ne foutent tout en l’air ..


                                      • dom y loulou dom y loulou 8 juin 2013 21:21

                                        vous serez donc heureux, travelworld, de prendre connaissance de l’obolix, du fabuleux nettoyeur atmosphérique qui nous purifie l’air et la pluie


                                        ce n’est pas parce que les menteurs patentés des merdias ne le disent pas que l’outil n’a pas fait le tour de la planète tant ses prouesses sont fabuleuses

                                        faites-en donc si les équilibres sur ce monde vous sont un souci

                                        projectobolix . org


                                      • foufouille foufouille 6 juin 2013 20:45

                                        « J’ai 63 ans et voyagé partout dans le monde pour mon métier l’aviation civile »
                                        tu as donc pollué a mort, alors fermes la


                                        • Tipol 6 juin 2013 21:43

                                          Les lois ne sont plus faites pour aller dans le sens de la liberté et du bonheur, pour améliorer la vie, l’indépendance, la fraternité, l’humain, la logique, la construction... Aujourd’hui, les lois sont tout le contraire.
                                          Les lois sont des lois majoritairement imbéciles, faites par des abrutis infinis corrompus œuvrant pour une minorité élite dirigeante asservir, rendre captif, soumettre et détruire les élites neutres ou résistantes.
                                          -
                                          Pire, les lois sont faites pour détruire la vie, détruire tout ce qui peut l’être parce que détruire augmente le PIB, le PNB... Détruire est ce qu’il y a de plus productif aujourd’hui en terme économique, parce que détruire est bien plus rapide que construire.
                                          Je suis bac+5, ingénieur, très cultivé, expérimenté, obligé de vivre avec le RSA, la CMU... quasiment par objection de conscience sur l’escroquerie générale organisée, mais surtout par ostracisme d’être libre.
                                          Je passe ma vie dans l’exclusion imposée, j’ai appris à vivre avec rien. Ma seule facture est Internet. Pas d’assurances, pas de facture, rien.
                                          J’ai une vie hyper active, mais je ne dépense rien, je ne produis rien pour la société, je suis une charge totale, en pleine santé à ne rien faire.
                                          Il suffirait juste de modifier légèrement quelque lois pour me rendre actif, ils le savent, mais ne le veulent pas.
                                          Ils ne veulent pas libérer les forces créatrices, inventives, productives... libres, ils veulent des forces soumises.
                                          Je viens récemment encore de m’en rendre compte sur une action ponctuelle ancienne.
                                          Le 23 octobre 2003, je remettais à Chirac, président, en déjeuné à 500 m de chez moi, un courrier où je décrivais le manque, et le fonctionnement, et le but d’une agence pour la création industrielle, bien différente de la fonction du CNRS.
                                          En 2004 Chirac annonce la création de cette Agence de l’Innovation Industrielle...(sans moi, puff)
                                          Je n’ai pas compris à l’époque, les années qui ont suivi, le coup d’éponge du CNRS sur cette agence. Ben aujourd’hui, oui, je comprends. C’est simple. Le CNRS, c’est l’entité innovante soumise de la mondialisation, les alignés de la pensée, les créateurs imposés. L’Agence crée par Chirac était un bug, un bureau autonome qui permettait la créativité des indépendants insoumis.
                                          Il est certain que ce projet a été démonté à gros boulets par les mondialistes.
                                          Le bonheur libre n’est plus autorisé en France.
                                          ---
                                          Que pensez-vous que ferait un exclus sans travail, si la loi l’autorisait à avoir un bout de terrain ? Il construirait sa propre maison au lieu de regarder la TV.


                                          • julius 1ER 7 juin 2013 11:35

                                            Ils ne veulent pas libérer les forces créatrices, inventives, productives... libres, ils veulent des forces soumises.

                                            @ tipol
                                            je suis assez d’accord, en fait tout c’est l’hypocrisie générale, tout le monde veut la même chose l’argent, le pouvoir qui va avec et s’approprier le rapport de forces qui va avec, le PDG d’un secteur monopoliste demander encore plus du fait d’une position dominante dans une boîte ou dans un secteur, ce qui manque le plus de partout c’est la transparence et puis revenir à une échelle des salaires et revenus, seule à même de mettre fin au délire des«  » pigeons«  »" ?

                                          • marco1960 7 juin 2013 15:14
                                            @Tipol

                                            ça fait pdu bien de ne pas se sentir seul à ressentir tout ça, cependant, malheureusement cela ne constitue pas une consolation, bien au contraire. 

                                            Bon courage Tipol
                                            Vu ton niveau, renseigne toi sur une société qui s’appelle CADRE EN MISSION, j’ai, avec eux, pris un nouveau chemin, très concluant et qui te permettrait, comme moi, de quitter ce paysage nauséabond...
                                            Fais moi savoir en réponse si cela t’intéresse, et j’inscrirai alors mon adresse mail en retour, ça t’évitera de balancer la tienne sur ce site si tu n’y tiens pas. Moi ça ne me dérange pas.
                                            Donc à plus, peut être pour t’en dire un peu plus... 

                                          • Frabri 6 juin 2013 23:23

                                            L’avenir est quand même plus sombre pour la descendance des couches populaires que pour la descendance des couches dirigeantes de gauche et de droite, et des classes moyennes aisées de gauche et de droite.


                                            • loph loph 7 juin 2013 12:09

                                              Mais comme nous partageons de toute façon le même milieu ambiant, si celui-ci vient à se dégrader à cause d’une trop forte pollution par exemple, chacun, pris en tant qu’organisme vivant en pâtira.


                                              Ces différences de statuts sociaux escamotent trop ce que nous sommes initialement. Et tendent à nous détourner d’une vision globale des choses, dont nous sommes pourtant capables. Ensuite, ce désœuvrement vital a des conséquences plus ou moins marquées : s’individualiser au point de ne plus voir quelles responsabilités nous font endosser les us et coutumes découlant de nos sociétés collectives.

                                              Si à notre niveau individuel, cela ne porte pas trop à conséquence, il faut bien reconnaître que collectivement, il en va autrement...

                                              En tout cas, comme marco1960 le dit, mieux vaut réussir sa vie que réussir dans la vie !
                                              Cela pèse moins sur l’environnement, et conséquemment sur notre qualité de vie... moins aliénée par le fatras que représente notre mode de vie consumériste et excessif à beaucoup de point de vue.

                                              En outre, est-ce que les classes moyennes aisées de gauche ou de droite développent plus leur talents humains, confinées dans leur aspiration à réussir matériellement ? À elles de mesurer où elles en sont, mais je doute que les consommateurs à hauts niveaux de revenus se sentent en phase avec leur milieu ambiant. La course à la consommation ne traduit-elle pas plutôt un malaise ?

                                              Salutations Frabri smiley,

                                              loph

                                            • lulupipistrelle 7 juin 2013 04:16

                                              @ L’auteur : je relis votre tableau, où sont passés les pays de rang 5 et 6 en 2013 ? 


                                              @ tous : personne n’a remarqué que les pays de tête sont des pays où l’immigration est très réglementée pour ne pas dire choisie ? 

                                              • lulupipistrelle 7 juin 2013 04:20

                                                Pour les pays scandinaves le climat doit aussi décourager.. 


                                              • marco1960 7 juin 2013 08:34

                                                Oui effectivement mais de toute façon les critères ayant permis de définir ce tableau ne sont pas identifiés, ça ne vaut donc pas grand chose, car là est bien toute la question...


                                              • L'enfoiré L’enfoiré 7 juin 2013 09:01

                                                Pour équilibrer le nord et le sud, si on allait tous en Australie ?

                                                 smiley

                                                • lulupipistrelle 9 juin 2013 13:47

                                                  En Australie l’immigration est très réglementée. 


                                                • Fabien 09 Crazy Horse 7 juin 2013 10:06

                                                  "si les jeunes veulent un meilleur avenir que leurs parents, ils devront se le construire, rien ne tombera tout cuit dans leur bec.« 

                                                  Un certain nombre d’entre nous y travaillent. Le facteur limitant c’est l’acharnement des pouvoirs à bloquer les initiatives citoyennes novatrices et prometteuses : ils veulent tout contrôler, que surtout on ne s’éloigne pas du dogme capitaliste néo-libéral.

                                                  La pression sociale exercée par ceux qui ont renoncé et qui courbent l’échine est un autre facteur limitant. La peur et la jalousie font beaucoup de mal aux pionniers...

                                                  Mais bon sang, ont-ils réfléchi une seconde à la situation ?

                                                  Qu’on nous laisse nous installer et construire ce »nouveau monde«  !

                                                  Pourquoi autorise-t-on la construction d’aéroports, de supermarchés, de pavillons en parpaings tout moche alors qu’on met des bâtons dans les roues de ceux qui construisent de petites habitations en harmonie avec le paysage ?

                                                  Pourquoi donne-t-on des exonérations incroyables à des individus égocentrés et mu par le désir d’accumuler pour eux-même, tandis qu’on empêche les initiatives d’échange parallèles qui elles sont motivées par le désir de nous réapproprier l’économie et le vivre ensemble ?

                                                  Ce serait pas de la mauvaise foi par hasard ? Ou un puissant désir de contrôle et de pouvoir ?

                                                  La situation ce n’est pas »oui, on pourrait essayer autre chose« , c’est »il faut absolument tenter autre chose, ici et maintenant !"

                                                  Le monde nouveau se prépare, et les plus mal lotis seront ceux qui s’accrochent encore becs et ongles à un modèle qui a fait son temps et doit laisser place à autre chose...


                                                  • Denzo75018 7 juin 2013 11:31

                                                    L’avenir bien sombre de notre descendance, certes mais dans quelle perspective ?

                                                    Replaçons-nous dans notre contexte. Toute vie sur Terre aura disparu dans 1 milliard d’année au mieux (au pire qque dizaines de millions d’années), le Soleil aura englouti toutes ses planètes dans une fantastique réaction nucléaire d’ici 4 milliards d’années et les hommes ne pourront quitter le système solaire sans avoir validé et créé les voyages inter-galaxies via trou de ver (Th. Einstein) car impossibilité via « navettes » style NASA !

                                                    Alors question catastrophisme, y mieux !


                                                    • Manu Manu 7 juin 2013 11:49

                                                      Hum, en fait l’auteur ne semble même pas se rendre compte que son article s’auto-discrédite !

                                                      En effet, pour le classement mentionné ait un sens, il faudrait donc que celui de 1988 soit confirmé dans les faits ; c’est à dire qu’actuellement, la France ou les USA soient parmi les pays où il fait bon vivre.

                                                      Selon l’auteur, il semble que non (mais ça n’engage que lui). Mais alors, quel est la valeur prédictive de ce classement ?


                                                      • Theodore 7 juin 2013 13:11

                                                        je conseille aux auteurs de l’enquête d’aller vivre dans ces pays Nordiques bien classés ou en suisse avec un SMIG local.

                                                        Si on aime se faire dénoncer par les voisins parce que la pelouse est mal tondue, les soirées d’hiver de 23 heures sur 24, le vin hors de prix vendu à heure fixe dans des Winemonopolit, des états soit disant démocratiques mais en réalité fascisants par un contrôle de plus en plus prégnant de la sphère privée (mais c’est pour votre bien) et totalement inféodés aux USA.
                                                        j’aimerai bien voir une projection de l’état de la france avec les mêmes revenus financiers que la suisse (en grande partie issue du pillage, de la fraude fiscale et des trafics en tous genre) , pétroliers et gaziers que la Norvège ou le UK ainsi qu’avec l’application d’un protectionnisme plus que larvé dans ces pays soi disant libéraux (par exemple 100 pc de taxe sur les automobiles). 

                                                        • spartacus spartacus 7 juin 2013 18:19

                                                          Elle est explicative cette liste.

                                                          Elle se passe de commentaires...

                                                          1er les pays aux politiques libérales, les derniers aux politiques Keynésiennes.

                                                          1-Suisse          politique libérale  pays peu endetté
                                                          2-Australie        politique libérale  pays réduisant sa dette
                                                          3-Norvège        politique libérale de gauche pays réduisant sa dette
                                                          4-Suède          politique semi- libérale, pays ayant réduit fortement sa dette et son étatisme
                                                          7-Nouvelle Zélande politique libérale pays peu endetté
                                                          8-Canada         politique libérale, baisse de l’étatisme pays ayant réduit fortement sa dette et son étatisme
                                                          ....................
                                                          21-Italie          politique Keynésienne, fort endettement
                                                          25-Japon         politique Keynésienne, Le plus gros endettement du monde
                                                          26-France        Politique Keynésienne, pas de maîtrise de sa dette, clientélisme étatique.
                                                          27-Angleterre      Sort depuis 2010 de politiques Keynésiennes, fort endettement, politique conservatrice
                                                          28-Espagne       Politique interventioniste, anti libérale par le sauvetage de banques. Dette importante.

                                                          • bert bert 7 juin 2013 22:58

                                                            la décadence française c’est à partir de 1789

                                                            & l’avenir plombé par le nucléaire et autres chimistery maçonike


                                                            • Montagnais Montagnais 8 juin 2013 05:33

                                                              Ave Bert ..


                                                              J’aime bien votre esprit et votre fuseau horaire ..

                                                              Je relisais tous vos commentaires .. presque 800 au compteur.

                                                              A eux seuls, ça ferait un joli petit bouquin ..

                                                              Y’a d’ailleurs une idée à creuser ..

                                                               .. une collection numérique spéciale AV ..

                                                              Faut que j"en parle à Carlo.

                                                              ..ça me permettrait de lire mes préférés ..

                                                              sur liseuse, là où je suis - au contraire d’aujourd’hui - sans ilictricity

                                                              Plaisir de vous avoir relu.

                                                            • babadjinew babadjinew 8 juin 2013 22:00

                                                              Assez sympa de constater que les pays qui tiennent aujourd’hui le haut de ce classement surement subjectif sont les pays ayant déjà réalisés un virage environnementales écologiques et socials. 


                                                              Virage d’ailleurs que le triste hexagone commençait à emprunter dans les années 85/89. C’est pas si loin que cela. Mais boom un mur est tombé laissant libre court à la folie du principe de la croissance infini dans un monde fini !

                                                              Une génération entière fut taxé du joli compliment de génération efficace. Justement celle qui rationalisa, optimisa, délocalisa en vue de continuer la folie de croissance, et surtout de s’en mettre plein les poches. Evitant ainsi l’entropie final d’un système déjà a bout de souffle à cette période. Seul l’exploitation encore pus forcené de nos esclaves du tiers monde nous permis d’avoir un petit sursis. Sursis que nous paieront un prix exorbitant sur la facture environnementale. Nous aurions bien mieux de ne rien délocaliser et de tout « environementaliser » Choix des premier du classement aujourd’hui

                                                              A mon sens, une grande responsabilité incombe à cette génération dites efficace qui fit le choix du profit et du suicide collectif par pur calcul égocentrique. Ne tenant ni compte de l’environnement ni même compte du devenir de leur propre enfants.

                                                              On ne fera plus marche arrière, il est bien trop tard L’Economies lobotomisé ayant maintenant bien trop d’adeptes dans les BRIC ! Le devenir de la futur génération passe par une obligation de changement de paradigme parce que le monde que beaucoup ici semble regretter n’existe déjà plus en occident... 

                                                              Bref ces nouvelles générations seront moins possédante cela est clair mais peut être pas forcement moins heureuse.... Cela déprendra de leur capacité à construire ou à détruire.... 

                                                              Aux vues des ZAD qui un peu partout ce développent je garde espoir car apparemment le temps du grand n’importe quoi pour une croissance à tous les prix en détruisant tout est révolu. Cette nouvelle jeunesse semble être entré dans des univers de conscience et non plus de croissance.

                                                              La seule question restante concerne la stupide génération efficace. Que va t’elle faire ???? Lutter contre ses propres enfants ou avoir le courage de ce regarder en face et accepter ses erreurs propre ????
                                                                

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès