• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’effondrement du pont de Mirepoix résultat de la liquidation du (...)

L’effondrement du pont de Mirepoix résultat de la liquidation du ministère de l’Equipement et de l’Ecologie ?

Ce 18 novembre, c’est avec stupeur et tristesse que les habitants ont été surpris par l’effondrement du pont traversant le Tarn, supportant la route départementale 71, reliant Mirepoix-sur-Tarn à l’ex-nationale RN630 (Montauban – Lavaur).

D’après les témoignages, le pont se serait effondré alors qu’il était emprunté par des véhicules légers et un poids lourd. L’ouvrage était limité à 19 tonnes et à la circulation d’un seul poids lourd à la fois.

2 personnes ont trouvé la mort, dont une jeune fille de 15 ans, et 8 victimes ont été secourues. Un accident sans précédent depuis de longues années en France.

 

D’une longueur de 152 mètres, l’ouvrage a été édifié en 1935. Rénové en 2003, le pont appartenait au conseil départemental, et était contrôlé par les experts du CEREMA, le service spécialisé du ministère de l’écologie et des transports, ainsi que les équipes d’exploitation de la route du conseil départemental. Il ne semble pas que l’ouvrage était en mauvais état.

D’après France Bleu, le camion était un transport de matériel de chantier, de la société Puits Julien Fondation, dont le siège est à Bessières, juste au bout du pont, transportant une foreuse de chantier. Un convoi qui aurait largement dépassé les 44 tonnes, la seule foreuse embarquée dépassant allègrement les 20 tonnes sans ses équipements. Ce qui ne signifie pas au demeurant, compte tenu de la réglementation actuelle des transports exceptionnels, qu’il était interdit d’emprunter cet ouvrage.

Les habitants de Mirepoix confirment que de nombreux gros camions empruntaient couramment l’ouvrage, malgré la limite à 19 tonnes de charge.

Supportant une charge trop importante, il aura suffit qu’une des suspentes reliant le tablier de l’ouvrage – la chaussée – à ses câbles porteurs se rompe pour entraîner la chute de la totalité du tablier dans le Tarn en crue…

Une enquête a été confiée à la justice tandis que le bureau enquêtes accidents de transport terrestre était également saisi. Espérons que ces enquêtes permettent de faire toute vérité sur cet accident. Les principales hypothèses évoquées sur les causes immédiates de l’effondrement du pont serait un défaut structurel ou d’entretien de l’ouvrage, une surcharge des véhicules y circulant, ou un choc sur des éléments porteur du pont, par exemple si le chargement d’un camion circulant avait arraché les suspentes du tablier de l’ouvrage.

Immédiatement dans les médias, l’inquiétude s’est portée sur l’état d’entretien et la solidité du pont. Une inquiétude légitime puisque l’on sait qu’en raison de la politique d’euro-austérité, le réseau routier, avant que ne soit posée la question de la surcharge éventuelle apportée par le camion.

Il ne nous appartient pas de répondre à ces questions mais le drame permet de souligner que si c’est les deux questions sont posées, c’est qu’en raison de la liquidation du ministère de l’équipement, l’inquiétude sur ces deux points est désormais réelle et légitime.

Suppression de postes, suppression de contrôle, réduction de la sécurité…

Jusqu’il y a peu, l’ensemble des transports exceptionnels, c’est-à-dire les transports excédant les caractéristiques de poids ou de dimensions utilisées pour dimensionner les routes et ouvrages d’art, devait faire l’objet d’autorisations explicites par le préfet. Un contrôle préalable, à travers une demande d’autorisation, était effectué par des services spécialisés des DDE (devenu DDT) et désormais des DREAL, avant que les préfets des départements concernés prennent des arrêtés spécifiques d’autorisation.

une réglementation trop allégée pour faire des économies ?

Un système de contrôle préalable robuste, permettant de vérifier les convois routiers, les entreprises et les itinéraires. Un système qui n’a pas défrayé la chronique par des accidents graves nombreux, bien au contraire. Un système qui avait fait la preuve de son efficacité.

Mais un système de contrôle nécessitant quelques emplois de techniciens et ingénieurs de l’équipement par département pour assurer son fonctionnement. Un système obligeant par ailleurs à un contrôle a priori, déplaisant aux fédérations patronales du transport, du BTP ou aux agriculteurs industriels, soucieux de faire sauter “les règles”…

Quelques dizaines d’emplois que, euro-austérité et suppression dogmatique des fonctionnaires vilipendés à longueur de journée dans les médias obligent, le gouvernement voulaient supprimer. Ce qu’il a fait. Plusieurs réformes successives sont intervenues. D’abord pour réduire les effectifs des personnels, en confier la gestion en partie non plus au ministère de l’écologie (ex Equipement), mais à l’intérieur, puis pour “simplifier” la procédure d’autorisation., allégée à l’extrême pour les transports de 1ere catégorie.

En permettant pour les transports de 1ère catégorie, les plus “légers”, un simple régime de déclaration en ligne par les transporteurs. En permettant une circulation sur le réseau transport exceptionnel au niveau national et 20 km autour pour le rejoindre. Etait-ce le cas de ce camion ? L’enquête le dira.

Si c’était le cas, le convoi aurait été autorisé, sous condition d’un simple signalement au gestionnaire routier sur une plateforme en ligne – sans instruction préalable de la demande donc – d’emprunter sur 20 km le réseau secondaire afin de rejoindre ou de quitter le réseau transport exceptionnel cartographié et vérifié par les services spécialisés du CEREM

Un risque transport exceptionnel qui n’est pas isolé

Rappelons que dans l’accident de train à un passage à niveau qui avait percuté un transport de betteravière, provoquant l’arrêt des circulations par les cheminots, c’est également un transport exceptionnel bloqué au passage à niveau qui était en cause. Démontrant l’impact fort sur la sécurité des transports de ces convois.

La question doit être posée, est-ce que la liquidation à marche forcée du ministère de l’Equipement ne serait pas une des causes sous-jacentes de l’accident de Mirepoix ? La mort de cette jeune fille de 15 ans et de ce chauffeur aurait elle pu être évitée si le contrôle des transports exceptionnels n’avaient pas été allégé pour des raisons budgétaires et d’idéologie de la suppression des postes de fonctionnaires ?

Rappelons qu’au-delà des transports exceptionnels, d’autres domaines font l’objet “d’allègements et de simplifications réglementaires”. Comme par exemple tout récemment le contrôle des navires.

Des dangers de la décentralisation et privatisation du réseau routier

Il semble que l’état du pont ne soit pas la cause de son effondrement. Il était contrôlé d’après les déclarations des élus locaux par les équipes du conseil général et avait fait l’objet d’une inspection récente par le service spécialisé.

Ce qui amène une première remarque. Si cet ouvrage spécial, complexe, était inspecté, c’est parce que l’Etat dispose de services spécialisés à travers le CEREMA, et que dans le cas d’espèce, ils sont encore mis à disposition du conseil général. Le CEREMA est une structure récemment créée, un établissement public administratif sous tutelle du ministère de l’Ecologie, regroupant les ex-laboratoires régionaux des ponts et chaussées ainsi que les centres d’étude techniques de l’équipement (CETE). Des services d’ingénierie de pointe de l’ex-ministère de l’Equipement, dont la mission historique était notamment d’inspecter les ouvrages d’arts, de les concevoir, et d’en surveiller les opérations complexes d’entretien ou de construction. Des services aujourd’hui totalement étranglés financièrement, quasi interdits de recrutement et qui ont vu leurs moyens drastiquement réduits ces dernières années. Avec notamment pour conséquence leur indisponibilité pour assurer leurs missions auprès des conseils départementaux et des communes. Cela d’autant plus que la réglementation européenne sur les règles de concurrence interdit qu’ils apportent leurs compétences directement aux services des communes ou des départements, sans passer par des appels d’offres.

Dans le même temps, la décentralisation a conduit à confier des dizaines de milliers de kilomètres de routes nationales à des départements qui n’ont pas reçu de financement pour en assurer l’entretien, tandis que les équipes d’ingénierie publique et d’exploitation routière de l’ex-ministère de l’Equipement étaient liquidées. Avec la décentralisation, en à peine 10 ans, ce ministère, bien que fusionné avec l’Ecologie a vu son nombre d’agents diminuer de 120 000 fonctionnaire à à peine 40 000...

Les rapports se succèdent pour dresser le bilan catastrophique de l’opération. Alors que la France avait un des réseaux routiers les plus performants et dans le meilleurs état d’Europe, l’état de ses routes, l’état des ouvrages sont en constante dégradation.

En témoigne le dernier rapport parlementaire alertant sur l’état catastrophique des ponts, à la suite de la catastrophe du pont Morandi à Gène (lire ici).

Le régime Macron a-t-il tiré les leçons de ce dramatique état de fait ? Certes non. Sa priorité est d’obéir aux ordres de la commission européenne. Respecter les 3% de déficit, supprimer des postes de fonctionnaires.

La dernière loi mobilité prévoit de privatiser de nouveaux tronçons de route nationale appartenant aux directions interdépartementales des routes (DIR). Macron veut supprimer 1700 postes au ministère de l’Ecologie en 2020, et 5000 postes d’ici 2023. Plus d’un poste sur 10. Cela afin de répondre aux ordres donnés par l’Union Européenne et la Banque Centrale Européenne : supprimer des postes d’agents publics et privatiser ou fermer les services publics afin de faire la place à des acteurs privés, qui pourront faire du profit pour les capitalistes qui les détiennent.

Malheureusement, nous n’avons donc pas fini de déplorer les catastrophes et il faut se préparer à s’inquiéter de l’état des ponts que l’on emprunte. A l’image du Canada ou des USA qui avec 20 ans d’avance se sont lancés dans une telle politique.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

https://www.initiative-communiste.fr/articles/billet-rouge-2/leffondrement-du-pont-de-mirepoix-resultat-de-la-liquidation-du-ministere-de-lequipement-et-de-lecologie/


Moyenne des avis sur cet article :  3.66/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

129 réactions à cet article    


  • robert 19 novembre 18:16

    NON, juste inconscience d’un bourrin


    • Fergus Fergus 20 novembre 09:07

      Bonjour, robert

      Oui, et à cet égard le lien fait dans le titre par l’auteur entre une forme d’incurie des pouvoirs publics  hélas bien réelle !  et le cas précis de ce pont est, désolé de le dire ainsi, parfaitement malhonnête malgré le point d’interrogation.


    • velosolex velosolex 20 novembre 11:34

      @Fergus
      Il met tout de même l’accent sur le contrôle des véhicules. Un poste à cet endroit précis aurait empêché ce drame.
      Trop cher sans doute...Les camions sont impactés dans énormément d’accidents. Ne parlons pas du 80 qu’ils ne supportent pas, en vous arrosant de leurs phares, pour le peu qu’on tente de respecter la limite...


    • oncle archibald 20 novembre 11:37

      @robert :

      Le bourrin en question étant de surcroit le chef d’entreprise qui était lui même au volant de ce « super lourd ».

      Cela évitera au moins de se poser la question : est-ce que le chauffeur a été obligé par son employeur à passer sur ce pont pour raccourcir son trajet ou bien a-t-il fait ce choix de sa propre initiative.

      Dommage, quel bel article édifiant aurait pu nous pondre taktak dans le cas contraire ...


    • taktak 20 novembre 11:43

      @velosolex

      Le procureur a communiqué que le camion faisait plus de 50t. C’est donc a minima un transport exceptionnel de classe 2. https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F23661 
      Ca c’est la loi.

      Avant que les régimes sarkozy , hollande et Macron ne liquide le ministère de l’équipement, ces transports exceptionnel devait faire l’objet d’un arreté prefectoral d’autorisation de leur trajet. Avec vérifications des ponts empruntés le cas échéant.

      Ce n’est désormais plus le cas. Le régime c’est la déclaration sans controle. Ce qui permet tous les abus.

      Oui un transport exceptionnel c’est dangereux et oui à ce titre cela doit être contrôlé en amont. 

      Reporter la cause de l’accident sur « un chauffeur bourrin », c’est juste la négation même de la sûreté.

      Fergus, comme d’habitude du coté du manche, Oui not’ bon mait’


    • velosolex velosolex 20 novembre 11:44

      @oncle archibald
      Le camion, par chance, aurait pu tout de même traverser, limite, en laissant les structures du pont dévastées, ne tenant qu’à un fil.
      Alors le pauvre type passant ensuite serait tombé dans le fleuve. Et l’on mettrait en cause le manque de vigilance de l’état, des élus. 


    • velosolex velosolex 20 novembre 11:50

      @taktak
      Vous avez raison de souligner cette aberration.
      Reste tout de même que la responsabilité morale du chauffeur est écrasante. Un acte de démence, pourrait on dire.
      Si les limites laissent une marge, s’en affranchir est déjà très périlleux, pour une toute petite différence, mais passer de 19 à 50 tonnes, relève de la criminalité et de la connerie totale.
      J’ai entendu à la radio qu’un de ses employés, circulant derrière lui, dans une camionette, l’avait arrosé de ses phares, pour tenter de le dissuader de passer.
      Un patron ?.
      .Cela laisse interrogatif sur le respect qu’il devait accorder aux autres législations !


    • pemile pemile 20 novembre 11:50

      @taktak "Avant que les régimes sarkozy , hollande et Macron ne liquide le ministère de l’équipement, ces transports exceptionnel devait faire l’objet d’un arreté prefectoral d’autorisation de leur trajet« 

      Votre lien dit que c’est toujours le cas, non ?

       »Reporter la cause de l’accident sur « un chauffeur bourrin », c’est juste la négation même de la sûreté."
       smiley


    • foufouille foufouille 20 novembre 12:18

      @taktak

      Défendre une ordure qui as tué pour quelques minutes, il faut le faire !


    • taktak 20 novembre 14:37

      @velosolex

      Le problème est bien là, on ne peut pas laisser notre sécurité dépendre de la jugeote d’un seul chauffeur d’un camion, dont le poids dépasse pour quasi tout les ponts les limites de charges. Car oui la totalité des ponts sont interdits à la circulation des + de 44t. Les chauffeurs de transports exceptionnels passent donc leurs journées de travail à emprunter des ponts et des routes qui sont interdites pour ces charges. C’est bien pour cela qu’ils sont dans un régime d’exception. Ce qui suppose donc des contrôles sérieux, rigoureux et précis. pour pas qu’un chauffeur de camion à qui on ne demande pas de savoir si tel ou tel ouvrage va tenir, puisse par une décision personnelle malheureuse conduire à une catastrophe.

      La question que je pose donc, et bien au delà de cet accident pour lequel l’enquête dira si c’est une cause première oupas, c’est celle du controle des transports exceptionnels. Un contrôle qui pour des questions de suppression de poste et de libéralisation du secteur a été très fortement réduit ces dernières années.

      l’accident de train qui a défrayé la chronique il y a tout juste quelques semaines devrait vous interpeller sur le fait qu’il ne s’agit pas d’un accident isolé.


    • taktak 20 novembre 14:42

      @foufouille

      je ne défend personne. Et puis contrairement à vous, moi je demande d’attendre les conclusions de l’enquête pour connaitre les causes.

      la question que je pose est toute simple :
      « la baisse des contrôles sur les transports exceptionnels pour des raisons de dogme de la suppression des postes de fonctionnaires a t elle jouée dans cette catastrophe ? Pourrait elle poser problème à l’avenir ? »

      C’est du bon sens que de constater que quand les transports exceptionnels étaient autorisés sur des itinéraires et non sur des périodes sur l’ensemble du territoire national, le risque qu’un transport exceptionnel détruise un pont est plus faible. Car le conducteur est plus controlé que s’il décide tout seul de son trajet sans vérification par les autorités compétentes.

      La seconde question que je pose, et elle est indépendante de cette catastrophe c’est celle de l’état des ponts. Celui là était au demeurant visiblement en bon état. mais tous les rapports montre que l’état général est désastreux et inquiétant.


    • foufouille foufouille 20 novembre 14:57

      @taktak

      tu vas faire passer une voiture sur une passerelle légère réservé aux piétons ?


    • Xenozoid Xenozoid 20 novembre 15:07
      @taktak 20 novembre 13:26


      C’est juste faux.
      Vous avez qu’à regarder le cash investigation d’hier, vous allez voir où est parti l’argent

      Dans les coffres des milliardaires. 


      sur le coup passer sur un pont qui ne le suporte pas son vehicule, n’est pas la cause des milliardaires.... non ?


      apres on peut engranger sur l’infrastructure,et son controle...car c’est le contrôle que tu veux,plus de controle ?...dans ce cas c’est le manque contrôle du chauffeur qui est a remettre en cause,pas le pont


    • taktak 20 novembre 16:16

      @foufouille

      une passerelle doit supporter 450 kg/m². 
      une voiture c’est max 3t5, et environ 10m² de surface. Réglementairement, les piétons pèsent plus lourd qu’une seule voiture.

      De façon exceptionnelle, et à condition de le contrôler, il n’est donc pas physiquement impossible de faire passer une voiture sur une passerelle piéton (à la charge des roues pret qui peut être plus contraignante). La limitation en terme de poids seul ne veut rien dire pour un pont. Il faut considérer des cas de charges dimensionnant qui sont très différents selon les éléments de structures de ponts qui sont à dimensionner.

      De fait, pour les passerelles piétons, dès lors que la circulation des véhicules y est interdite, on installe des dispositifs qui de par leur dimension interdisent aux voitures de passer. Sinon, ce n’est qu’une question de temps pour qu’un conducteur y passe et détruise la passerelle, et c’est ce que l’on appelle un situation dangereuse. 


    • foufouille foufouille 20 novembre 16:24

      @taktak

      https://forums.futura-sciences.com/bricolage-decoration/348877-dimension-poutre-acier-passerelle.html

      donc non. surtout qu’une voiture à 4 points de pression avec le poids réparti sur 4 points dont 2 avec celui du moteur en grande partie.


    • astus astus 20 novembre 17:20

      @robert

      Vous n’avez rien compris : c’est la faute aux milliardaires et au gouvernement si ce chauffeur criminel a emprunté ce pont. La victimisation permanente de tous contre tous et l’absence de responsabilité de chacun sont devenues les formes contemporaines de la bêtise et de la violence.


    • velosolex velosolex 21 novembre 00:12

      @taktak
      Je vous reçois 5 sur 5...Si la faute du conducteur est manifeste, on ne peut que s’interroger sur le laxisme et la dégradation des lois cadre, et de la permissivité entourant les contrôles. 
      Le même problème qu’autour du scandale « Lubrizol », comme le soutient quelqu’un que j’ai lui plus bas... Car il faut toujours replacer l’accident dans son contexte. Depuis l’incendie du 5/7 ou moururent une centaine de jeunes gens dans l’incendie d’une boite, il y a un demi siècle de ça, bien des affaires qu’on pourrait croire restreintes à une initiative d’un irresponsable sont parlantes des égarements de chaque époque. 
      J’ai souvenir que l’accident d’un train il y a quelques années de cela fut imputé d’abord au sabotage de terroristes, ce qui aurait bien arrangé tout le monde, avant qu’on s’aperçoive du manque d’intendance manifeste des rails. 
      Jamais pourtant on ne a tant parlé de sécurité, de normes. Mais il semble que les seules permises, comme le 80 à l’heure sur les routes, ne contrarient pas le marché, ou soient une bonne affaire pour l’état, en termes de recettes, et pourquoi pas, de nécessité moindre d’entretenir un réseau impeccable, sans nid de poule.. C’est donc le libéralisme dur qui est à la barre, à charge aux politiques de trouver des éléments de langage rassurant les foules, mais lui facilitant la route.


    • Le421 Le421 21 novembre 13:21

      @oncle archibald
      tak tak pourrait aussi largement gloser sur le sens des responsabilités de nos brillants directeurs d’entreprises...
      Et pour pas mal, il y aurait beaucoup à dire.
      Il est vrai qu’en général, ils font courir les risques aux autres.
      Là, c’est payé cash.
      Quand aux « dégâts collatéraux », ce sera sans commentaire...
      J’imagine à peine la mère de la gamine de 15 ans.


    • mmbbb 23 novembre 13:32

      @taktak n y avait il pas un panneau annonçant la limite de poids d un poids lourds ?
      C est un conducteur professionnel , il devrait connaitre a minima les regles non ?

      C est l eternel probleme de l irresponsabilité et de l adoption de la coercition des reglements .


    • Ruut Ruut 24 novembre 14:01

      @robert
      Une bête question il est ou le pont qui est censé support les 100 T ?
      L’absence d’information complète et charger le mort est assez minable, je trouve...

      Pourquoi ce pont n’as il pas été renforcé en sachant qu’une entreprise transportant du lourd se trouvait de l’autre coté ?

      N’y a il aucune discussion au niveau de l’administration et des besoins des entreprises et des citoyens ?

      En attendant, des Morts et 1 pont détruit.
      Le prix abusif de l’essence est aussi en cause et a peut être motivé fortement ce patron a faire au plus court. (pour les écolos, ils sont où les camions H2 et les pompes H2 ?)

      Mettre des prix abusifs sur le pétrole sans fournir d’alternative est criminel.


    • nono le simplet nono le simplet 24 novembre 14:22

      @Ruut
      Une bête question il est ou le pont qui est censé support les 100 T ?

      à 1.5 km environ en aval sur le Tarn sur la D 15 ... on ne peut pas dire que ça faisait un gros détour ...


    • taktak 20 novembre 13:26

      @berry

      C’est juste faux.
      Vous avez qu’à regarder le cash investigation d’hier, vous allez voir où est parti l’argent

      Dans les coffres des milliardaires. 


    • kimonovert 19 novembre 18:54

      « Alors que la France avait un des réseaux routiers les plus performants et dans le meilleurs état d’Europe, l’état de ses routes, l’état des ouvrages sont en constante dégradation. » Alors que la France avait un des partis communistes les plus performants et dans le meilleur état d’Europe occidentale, l’état de ses sections et le nombre de ses députés et de ses sénateurs sont en constante dégradation. Et oui, vous avez raison c’est corrélatif !


      • alexis42 alexis42 19 novembre 20:07

        « Ce qui ne signifie pas au demeurant, compte tenu de la réglementation actuelle des transports exceptionnels, qu’il était interdit d’emprunter cet ouvrage »

        Votre lien renvoie sur un site curieux, mais il ne donne pas d’explication sur le fait qu’un camion de 44 tonnes aurait le droit de passer sur un pont limité à 19 tonnes.


        • taktak 20 novembre 14:46

          @alexis42
          par définition un transport exceptionnel fait plus de 44T. Il est donc interdit de circuler sur le réseau routier par les dispositions générales du code de la route.
          Sans autorisation particulière tous les ponts sont interdits, même s’il n’y a pas de panneaux à des convois de plus de 44T.

          Mais le code de la route prévoit un régime dérogatoire, celui des transports exceptionnels. Qui permet de s’affranchir de la règle générale. Et permet par exemple à un camion de 80 tonnes, de circuler, y compris sur des ponts interdits au plus de 44T, au plus de 19t etc...

          la question posée est donc non pas simplement le non respect du panneau interdit au 19t mais bien la question du contrôle de ce transport exceptionnel ?
          1°) etait il déclaré ? cela serait étonnant pour une entreprise qui transporte tout les jours une foreuse de 30 tonnes
          2°) le controle des transports exceptionnel est il suffisant pour prévenir ce type d’accident ?


        • foufouille foufouille 20 novembre 14:54

          @taktak

          heu ???

          ce ne sont pas des règles mais de la science donc aucun convoi de de 80t va passer sur un pont limité à 19t : il fait le tour.


        • Cirrhose (Droll de Crane) Cirrhose (Droll de Crane) 20 novembre 15:13

          @foufouille

          Autrefois , c’ etait la charge globale du pont , et sa résonance qui étaient étudiés .

          Ainsi on évitait , que même 5 tonne de soldat , ne detruise un pont etudié pour 20 a 40 tonne .

          Les gros camion passait un par un , et les vehicule « leger » etait laché par groupe par un préposé qui se souciais de rester dans la moyenne 20-40 =30 tonnes .

          Meme ainsi des accident ont eu lieu , parfois meme pour un mauvais vent .
          ce sont les normes mal etudié , mal comprise par des politicien qui en deresponsabilsant les gens laissent venir les accident .

          pour eux ce ne sont que colaterraux et stattistique economique .


        • foufouille foufouille 20 novembre 15:36

          @Cirrhose (Droll de Crane)

          celui là avait été testé ou calculé pour 19t, c’est de la physique.

          au moins le salopard est mort.


        • leypanou 20 novembre 15:46

          @foufouille
          celui là avait été testé ou calculé pour 19t, c’est de la physique 

           : quel est ton niveau en physique, je croyais que tu n’avais fait que des études de comptabilité ?


        • foufouille foufouille 20 novembre 16:00

          @leypanou

          c’est du niveau collège ou lycée .............

          j’ai aussi quelques notions de médecine car hors école, tu peux aussi apprendre même si souvent je suis gaga.


        • alexis42 alexis42 20 novembre 16:03

          @taktak

          « ...qui permet de s’affranchir de la règle générale. Et permet par exemple à un camion de 80 tonnes, de circuler, y compris sur des ponts interdits au plus de 44T, au plus de 19t »

          Ben non !!!


          Sur le site de legifrance.gouv.fr, on peut lire que, même en cas d’autorisation :

          « La circulation sur ces réseaux reste conditionnée au respect des prescriptions générales ou particulières du réseau emprunté »
          Un peu plus loin :
          « et que toutes les prescriptions dimensionnelles, ou pondérales, associées à ce réseau départemental soient respectées »
          https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000607803&dateTexte=

          Je propose que l’on installe à l’entrée de chaque pont, un gendarme équipé d’un peson pour vérifier les camions.


        • Cirrhose (Droll de Crane) Cirrhose (Droll de Crane) 20 novembre 16:30

          @foufouille

          celui là avait été testé ou calculé pour 19t, c’est de la physique.

          au moins le salopard est mort.


          > Le diable se cachent dans les details .... les media nous serine avec la limite legale PAR vehicule , et non pas la veritable resistance du pont .


          imaginons , un pont de 60 metre , en 3 section de 20 metre .

          Une limite legale de 19t correspond au poid maximal du nombre de vehicule par section .


          il faut qu’ en cas d’ embouteillage 12 autocar de 18,5 tonne et de 10 metre de long puisse queuter en restant dans les limite d’ ouvrage du pont .


          si on calcul la resistence en poids ( ce qui est une erreur puisque ce sont des force et des contreforce (joule , newton , ce que tu veut c’ est mieux )


          on doit avoir 18.5t *12 = 222 t , avec au moins 10% de marge on arrive a 250 t necessaire pour un poid legal par vehicule de 19t ... 


          NB : je ne renie pas tes connaissance , j’ essais juste d’ expliquer pourquoi je dit ca ;

          Mon calcul est de plus faux car il ne prend pas en compte la moitié des parametre (effet de levier , force du vent , resistance des materiaux)


          SI UN INGENIEUR STRUCTURE OU BTP EST DANS LA SALLE JE LE LAISSE REPRENDRE 


          a default peut etre que JCL , peut reprendre plus en detail .



        • Cirrhose (Droll de Crane) Cirrhose (Droll de Crane) 20 novembre 16:37

          @alexis42

          « ...qui permet de s’affranchir de la règle générale. Et permet par exemple à un camion de 80 tonnes, de circuler, y compris sur des ponts interdits au plus de 44T, au plus de 19t »

          Ben non !!!

          « La circulation sur ces réseaux reste conditionnée au respect des prescriptions générales ou particulières du réseau emprunté »
          Un peu plus loin :
          « et que toutes les prescriptions dimensionnelles, ou pondérales, associées à ce réseau départemental soient respectées »

          >On est la sur des cas d’ ecole , ce sont par definition des transport exeptionelle .
          certain pont limité a 19 t sur 3 metre , permetron le passage d’ un camion « raide » de 6 m ,et supoerieur a 25t , mais pas d’ une pelle mecanique de 18t ne mesurant que 2m de long .

          ce qui compte c’ est la facon d’ on s’ aplique les force (pareil que dans ton avion )

           On as pas assez de gendarme , mais on as des automatisme avec des barriere , qui peuvent peser le pont en temps reel , un peut comme des barriere de passage a niveaux .


        • foufouille foufouille 20 novembre 16:44

          @Cirrhose (Droll de Crane)

          ce qui compte est le poids par point d’appui donc une roue pour un véhicule.

          à la limite, avec un char d’assault ça passe mieux car le poids est réparti sur toute la longueur mais ça reste plus lourd que le maximum.

          c’est surtout une limite de sécurité sans risque donc largement sous le maximum sinon faut réparer le pont trop souvent.


        • Cirrhose (Droll de Crane) Cirrhose (Droll de Crane) 20 novembre 17:24

          @foufouille

          On est d’ accord ca reste une infraction , je ne cherche pas a dedouaner ni a accuser le chauffeur .Ce qui s’ est passé est une catastrophe .

          Ce qui m’ ennuit , c’ est d’ entendre en permanence un message simplisciste sur les 19t limite maxi DONC le pont n’ avait pas de probleme .(sic)


        • foufouille foufouille 20 novembre 17:34

          @Cirrhose (Droll de Crane)

          le pont a été construit aux normes de 1930 donc il avait aucun problème car contrôlé.

          si tu veux passer sous un pont limité à 2m avec un camion ........


        • Cirrhose (Droll de Crane) Cirrhose (Droll de Crane) 20 novembre 17:53

          @foufouille

          Qui surveillera les surveillant ?

          Je pense bien sur a la jeune fille et a ses parents ...
          Mais je pense aussi a la famille du camionneur qui as aussi perdu quelqun , 
          La c’ est le temps du deuil et des questionennement l’ enquete commence a peine .

          Si c’ etait mon pere , je ne voudrais pas qu’ on lui foute la totalité sur le dos pour disculper d’ eventuels autre responsabilitée .

          Pour l’ instant le benefice du doute doit demeurer pour tout le monde , 
          meme si un faisceux d’ incices et de temoignage laisse pensé a une erreur de debutant chauffeur .

          Ca ne veut pas dire que je ne suis pas en colere .. ; bien au contraire .


        • foufouille foufouille 20 novembre 17:58

          @Cirrhose (Droll de Crane)

          c’était le patron et pas un débutant qui ne sait pas lire un panneau.


        • julius 1ER 20 novembre 18:05

          @foufouille

          faire passer des convois de plus en plus lourd sur un pont limité à 19 T c’est quand même jouer à la roulette russe !!!!


        • Le421 Le421 21 novembre 13:25

          @foufouille

          celui là avait été testé ou calculé pour 19t, c’est de la physique.

          On parie quoi que le pont a été testé à bien plus ?
          C’est pas de la physique, c’est ce qu’on appelle couramment « les marges de sécurité »...


        • kimonovert 19 novembre 21:31

          Vous, vous n’êtes pas en marche mais à la marge ! Instrumentaliser un accident par inconscience pour en faire un débat corporatiste sans prendre en compte les faits : un chauffeur, patron d’entreprise, d’un convoi de 50 tonnes ne respecte pas la signalisation routière limitant le passage du pont à 19 tonnes, 2 morts, un pont détruit et vous vous glosez sur la pseudo disparition du MET : indigne et imbécile !


          • rugueux 19 novembre 22:09

            Article inepte et ridicule !

            On aurait recruté 10000 fonctionnaires de plus cela n’eut rien changé à cet accident stupide...La charge normale 19T était clairement indiquée et le chauffeur a choisi délibérément de l’ignorer et de passer avec une charge deux fois plus importante...C’est juste un prix Darwin, dommage que son insondable bêtise ait coûté la vie à d’autres...


            • taktak 20 novembre 14:03

              @rugueux
              C’est juste le principe des transports exceptionnels que de permettre la circulation des charges non réglementaires sur le réseau routier.
              La question est donc le contrôle de ces circulations, et la vérification des caractéristiques de ces convois.

              Avant il était controlé de façon préalable, pour faire des économies, il est maintenant simplement déclaré, sans contrôle. Ce qui ouvre la porte à ce type d’accident puisqu’en dehors des réseaux classifiés transports exceptionnel, les transporteurs ont le droit de circuler sur une distance de 20 km pour rejoindre leur point de départ et d’arrivé.

              Au passage, la limitation à 19t ne signifie pas qu’un pont ne puisse pas supporter une charge plus importante en valeur absolue, la question étant la répartition de la charge, c’est à dire le poids de chaque essieu et leur espacement.
              Un camion de 19t sur deux essieux peut être bien plus impactant qu’un camion de 80 tonnes répartie sur une dizaine d’essieux espacés.

              le pont faisait 140m de long et pouvait être emprunté par un nombre sans limite de voiture.En considérant des voitures e 3,5 t et de 6m de long, cela faisait une charge autorisée de 80t au total sur le tablier de l’ouvrage. Plus que 19t donc.
              En considérant le chargement conventionnel pour une foule de piéton ( 400 kg /m²), cela fait un poids de 364 tonnes.

              Au delà de l’état et de la capacité du pont les deux questions à ce poser sont donc :

              ce transport avait il une autorisation en règle de transport exceptionnel pour la classe 2 ?
              quel contrôle de son itinéraire a été fait ?


            • Xenozoid Xenozoid 20 novembre 14:11

              @taktak

              ce que j’ai vu

              ..le pont est pour un vehicule a la fois,et le tonnage recommandé était de douze tonnes( vu dans une video)


            • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 20 novembre 15:51

              @rugueux

              Votre commentaire est vraiment inepte et ridicule.
              Votre bêtise est vraiment insondable.

              Selon votre esprit il serait inutile d’avoir une police, une gendarmerie, des lois, des contrôles, etc.. puisque de toute façon selon vous, il est interdit de tuer, de violer, de voler etc...

              Ce qui veut dire qu’une recrudescence potentielle des crimes de toutes sortes n’aurait aucun lien avec le nombre de fonctionnaires en charge de la sécurité.

              comme disait Pierre Dac, si vous n’avez rien à dire....


            • covadonga*722 covadonga*722 19 novembre 22:21

              pourriez vous m’indiquer à combien de postes de fonctionnaires supprimés 

              correspondent 

              1/ le tremblement de terre récent 

              2/ l’épisode neigeux de cette semaine

              3/ un épisode cévenole est annoncé Nîmes va t elle perdre sa maternité ou sa gendarmerie ?


              • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 20 novembre 15:53

                @covadonga*722

                toujours aussi stupide ! Vous n’avez toujours pas appris à lire ?


              • Pere Plexe Pere Plexe 20 novembre 16:17

                @covadonga*722
                Vous pouvez vous gausser mais c’est un fait que nombre de drame ont bien à voir avec des manquements de l’État.
                De Lubrisol au Médiator, du Chlordécone au scandale de la rue d’Aubagne, de l’affaire Epstein à celle des steaks frauduleux (tunnel du mont Blanc, prothèse PIP...) on trouve souvent les mêmes causes : contrôles défaillants, connivence voir corruption, mépris des victimes potentielles, et recherche du gain à tous prix.
                Dans le cas qui nous intéresse c’est un fait relevé par le rapport Chaize qui note un sous investissement chronique. 
                D’autre part les gendarmes reconnaissent qu’ils ne traquent plus ce genre de délits faute de moyens.


              • covadonga*722 covadonga*722 20 novembre 17:12

                @Pere Plexe
                la solution aurait donc été de foutre une guérite avec un gendarme a chaque extrémités du pont. ?
                Vous remarquerez que j’évoque plus haut l’état délabré du réseau routier.
                Par contre je me gausse c’est vrai de l’argumentation foireuse de votre camarade 
                marxiste 


              • covadonga*722 covadonga*722 20 novembre 17:13

                @MAUGISMICHEL
                vas lécher les bottes de Kim toi ,
                je cause pas aux expat socialiste stipendié par des dictatures  


              • velosolex velosolex 20 novembre 23:58

                @Pere Plexe
                Le nombre d’ inspecteurs du travail c’est sûr a bigrement baissé
                Par contre beaucoup plus de personnel à l’Elysée. 
                On peut pas faire plaisir à tout le monde

                Le plus dingue, c’est lubrizol...Entendu des témoignages stupéfiants, sur France culture, dans l’émission « les pieds sur terre »...Les chiens et les chats par exemple ne veulent plus mettre les pieds dehors..Les pattes, devraient je dire.
                Du coup, ça fout vraiment les boules aux proprios, qu’ont déjà mal à la tête...Des pulvérisateurs de déodorant, sont toujours installés dans la ville.
                Diffusent ils une odeur de croissant chaud, ou d’hareng saur ?


              • Le421 Le421 21 novembre 13:29

                @covadonga*722
                Bé putain !!
                Je croyais que tu ne m’aimais pas, mais je me console...
                Y’a pas que moi...  smiley

                Bisous, moi je t’aime bien.


              • Sparker Sparker 22 novembre 10:49

                @Le421

                Je suis dans le lot aussi... je crois qu’il n’aime personne en fait.


              • San Jose 20 novembre 00:10

                Sans la « liquidation du ministère de l’Equipement et de l’Ecologie », il y aurait eu devant le pont un panneau « 19 tonnes » plus grand que le conducteur aurait mieux vu. 

                .

                Quel nartic ridicule. 


                • Fergus Fergus 20 novembre 09:13

                  Bonjour, San Jose

                  « Ridicule » et choquant, même si le débat sur la qualité des infrastructures et de leur entretien doit être posé. Mais certainement pas en relation avec ce drame causé par l’inconscience abyssale d’un individu. 


                • JL JL 20 novembre 10:02

                  @Fergus
                   bonjour,
                   
                  ’’l’inconscience abyssale d’un individu.’’
                   
                   je suppose que vous parlez du chauffeur, celui qui est mort ?
                   
                   45 tonnes ? Sur un pont prévu pour des véhicules au maximum de 19 tonnes ? Hum ... que se serait-il passé si deux camions de 19 tonnes s’étaient croisés là ? A votre avis ?


                • covadonga*722 covadonga*722 20 novembre 10:10

                  @JL
                   sauf qu’a chaque extrémités du pont il y a sur le fronton en lettres rouges et hautes 
                  de 80 cm 

                  un seul poids lours à la fois !


                • covadonga*722 covadonga*722 20 novembre 10:12

                  @covadonga*722
                   houps !!! poids lourds  ! 


                • amiaplacidus amiaplacidus 20 novembre 10:18

                  @JL
                  Selon la presse, il était spécifié que le pont ne pouvait accepter qu’un seul poids lourd à la fois.
                  .
                  Maintenant, je rejoins tout à fait Fergus, l’entretien du réseau routier français est à la ramasse, mais, dans cet accident, c’est surtout la stupidité (je suis gentil) du chauffeur qui est en cause.



                • JL JL 20 novembre 11:33

                  @
                  Ok, au temps pour moi.
                   
                   Mais est-on sûr qu’il était en pleine charge ?
                   
                   Par ailleurs, il semble que ces dépassements étaient assez fréquents.


                • jmdest62 jmdest62 20 novembre 11:36

                  @Fergus
                  ce drame causé par l’inconscience abyssale d’un individu. 

                  Je suis d’accord sur ce point mais justement ......pour éviter un drame causé par l’inconscience abyssale d’un individu , n’aurait-il pas été préférable d’interdire et d’empêcher purement et simplement l’accès de ce pont aux poids-lourds ?
                  Je ne serais pas surpris que dans peu de temps les maires des communes où ce type d’ouvrage existe prennent cette décision radicale et on pourra difficilement les blâmer.
                  Interrogé sur ce sujet lors des questions au gvt , le sous-fifre de la ministre des transports a répondu qu’une enveloppe de plusieurs dizaines de millions était prévue pour sécuriser les ponts qui le nécessitent et qui dépendent de l’état ......d’ici 2026 !!!!! pour les autres « Veuillez consulter votre commune et/ou votre département.
                  le rapport est sur son bureau depuis mi-2018
                  Ancienne technique remise au goût du jour par le nouveau monde de la Macronerie : » Pourquoi faire tout de suite ce que l’on peut faire faire par les autres un peu plus tard ?"

                   smiley

                  @+


                • velosolex velosolex 20 novembre 11:55

                  @amiaplacidus
                  Il y a dix ans, on pointait les insuffisances du réseau routier américain, et les contradictions : Un pays très riche, avec des milliardaires parvenant difficilement à rallier leur villa de luxe, tant les routes et les ponts étaient dévastées. Une métaphore du monde moderne. Des iles de prospérité, mais une mer autour infestée de récifs..
                  .Bientôt de pirates ?...Voilà longtemps c’est vrai que les gouvernants ne cherchent plus qu’à faire des coups, et préfèrent faire des fortune de guerre, et aider les copains, que de soucier de l’avenir. 


                • amiaplacidus amiaplacidus 20 novembre 14:27

                  @velosolex
                  Je suis d’accord avec vous.

                  Il y a dix ans, la France avait un excellent réseau routier, maintenant ...


                • leypanou 20 novembre 15:55

                  @tout le monde
                  vous savez tous qu’en France, même si c’est marqué poids limite 19t, cela ne va pas empêcher des camions de 30t ou plus de (vouloir)passer.
                  Pareil pour les limitations de la vitesse.
                  Pas vu pas pris disent les coutumiers du fait.

                  Il y a toujours des gens qui se croient plus malins que le reste de la terre et que ce genre de limitations ne s’appliquent pas à eux. C’est à eux qu’il faut s’attaquer en amont.


                • taktak 20 novembre 15:56

                  @San Jose

                  Ce camion est un transport exceptionnel. Il se trouve que oui c’est le ministère de l’écologie et celui de l’intérieur qui sont censés controler les déplacements de ces véhicules

                  Donc non il est pas ridicule de ce demander pourquoi ce transport exceptionnel est passé par ce pont. comment il était controlé et si les contrôles, allegés ces dernières années, ne sont pas insuffisants 

                  La réponse « un panneau de signalisation interdisait la circulation des plus de 19 tonnes est juste ridicule et n’autorisait que celle d’un camion à la fois » est juste ridicule. 
                  Ca ce n’est pas de la sécurité, c’est juste attendre que l’accident se produise.


                • foufouille foufouille 20 novembre 16:12

                  @leypanou

                  tu as aussi des débiles qui roulent sans casque avec une moto .........


                • Trelawney Trelawney 20 novembre 16:18

                  @taktak
                  Ce camion n’était pas un transport exceptionnel, il était simplement en surcharge. Comme il en existe malheureusement souvent sur nos routes.
                  Mais lorsque des gendarmes ont le malheur de sortir leur balance, c’est le drame.
                  Lorsque sur l’autoroute, vous croisez un jumper 20m3 de location, qu’une famille utilise pour un déménagement, normalement limité à 850kg, mais pesant largement les 2 tonnes, vous en pensez quoi ?
                  Lorsque vous croisez un 36 tonnes avec comme chargement 80 barre en fer forgé diamètre 10cm longueur 8 mètres pour un total de 48 tonnes ce qui nous fait avec le camion et la remorque 63 tonnes pour un volume de 5m3, vous en pensez quoi ? que ce camion est bien lent dans les montées ?


                • velosolex velosolex 20 novembre 19:32

                  @amiaplacidus
                  La limitation de vitesse s’inscrit peut être bien aussi dans cette logique. Il ne faut pas longtemps pour qu’une route se dégrade, surtout vu l’augmentation faramineuse du fret. Les 40 tonnes, très rares dans les années 70 sont devenus tout à fait communs. Ils font d’ailleurs la loi sur les routes. Ne parlons pas des tracteurs, dont les dimensions aberrantes, ne sont pas adaptées aux routes de campagne. Nous payons donc la libération du traffic, et l’assouplissement des lois et des controles en amont, de deux façons : Par l’impôt, et au niveau sécuritaire.
                  J’ai vu dernièrement qu’un motocycliste avait trouve la mort en passant dans un nid de poule...La responsabilité de l’état est engagée sur ce genre d’accident. Mais j’ai bien peur que si c’est sur une communale, la responsabilité incombe au maire, un métier plus dangereux que trapéziste, qui travaille avec un filet. 


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 novembre 19:43

                  @velosolex

                  Salut. Bien vu les tracteurs...font flipper.


                • velosolex velosolex 20 novembre 23:49

                  @Aita Pea Pea
                  Salut
                  Encore un petit effort, et bientôt on pourra passer entre les roues, en baissant la tête….


                • Raymond75 20 novembre 07:22

                  NON : ’seulement’ le comportement irresponsable et criminel d’un camionneur, pourtant voisin.

                  Tourments à son âme.

                  Assez,de complotisme pour disculper les irresponsables !


                  • Trelawney Trelawney 20 novembre 08:02

                    Il est fatigant ce principe de toujours vouloir se raccrocher aux branches pour tenter d’exister. le communisme est à l’état de mort cérébrale, aussi n’essayez pas d’inventer l’eau tiède.

                    Une simple vue d’avion sur la zone de Mirepoix vous permettrez de voir qu’à moins de 3km de là, il y a un pont tout neuf, que les poids lourd peuvent emprunter. Et que cet abruti qui était du quartier a cru à tort que c’était plus rapide par là. J’ai connu des vacanciers qui empruntaient des tunnels limités à 2.5 m de haut en oubliant qu’ils avait les vélos sur la galerie. On est dans le même registre

                    Pour ce qui est du ministère de l’équipement, qui centralisait tous les réseaux de France et qui décidait qui avait le droit d’avoir une route et qui n’en aurait pas, je suis contant qu’il soit réduit à sa portion congrue. Parce qu’en tant que provincial, je n’ai pas trés envie de financer le périphérique et encore moins la francilienne qui sont du ressort de la région Ile de France.


                    • eau-pression eau-pression 20 novembre 09:38

                      @Trelawney

                      Une expression populaire dit « à force de tirer sur la ficelle, elle casse ! »

                      Or, j’ai aussi entendu que les métaux « fatiguent », pas seulement les ficelles.
                      D’après l’article et les commentaires, il était fréquent que des convois en surpoids traversent ce pont. Je suppose que les camionneurs se basaient sur le fait qu’un pont est testé avec x fois sa charge nominale avant la mise en service, sans se soucier de cette usure invisible. Ils ont cependant contribué à la rupture.

                      Si cette histoire de fatigue des métaux est significative dans cette affaire, il faudrait la mettre en évidence, dans un but pédagogique. L’éducation est un facteur essentiel de la sécurité.


                    • Yaurrick Yaurrick 22 novembre 14:23

                      @eau-pression
                      Oui la fatigue des métaux est à prendre en compte, mais c’était un phénomène encore assez relativement nouveau et mal connu à l’époque de la conception du pont en 1935.
                      D’ailleurs, de nos jours, la fatigue est largement basée sur de l’expérimentation et sur des lois statistiques.


                    • eau-pression eau-pression 22 novembre 14:49

                      @Yaurrick
                      Vous confirmez ainsi l’importance de faire connaître ce phénomène.

                      Ce que j’en savais, c’est que les grands pétroliers avaient une durée de vie limitée par ce phénomène (déformations répétées sous l’effet des vagues).


                    • Gasty Gasty 20 novembre 08:07

                      @ covadonga*722 kimonovert rugueux San Jose

                      La responsabilité du chauffeur est évidente. Mais rien n’est fait pour que cela ne prennent pas de l’ampleur au grand bénéfice de certains entrepreneurs peu scrupuleux.

                      Un taux d’alcoolémie dans le sang d’un conducteur est bien de sa responsabilité mais des contrôles inexistants favoriseront ces comportements dangereux. C’est bien de cela que l’auteur parle dans l’article, en tout cas c’est comme ça que je l’ai compris.

                      Les fédérations patronales du transport, du BTP ou aux agriculteurs industriels

                      sont satisfaites, je ne pense pas que les victimes ou les usagers de la route pourront l’être aussi.


                      • Gasty Gasty 20 novembre 08:10

                        ( en comparaison le taux d’alcoolémie et les contrôles effectués)


                      • julius 1ER 20 novembre 08:51

                        La responsabilité du chauffeur est évidente. Mais rien n’est fait pour que cela ne prennent pas de l’ampleur au grand bénéfice de certains entrepreneurs peu scrupuleux

                        @Gasty
                        Oh Gasty, il faut lire l’article, !!!!!! on te dit que de l’autre côté du pont il y a une entreprise qui utilise des transports spéciaux dont le poids excède largement les capacités du pont ...... alors quoi tu es con ou tu le fais exprès ?????

                        le chauffeur n’est pas plus responsable que son patron où ceux qui ont laissé ce type d’entreprise s’installer à cet endroit en sachant qu’il y avait une problématique en suspens ....
                        c’est comme si l’on allait installer une centrale nucléaire en plein désert en nonobstant le fait qu’il faut de l’eau beaucoup d’eau pour refroidir le réacteur parfois la « connerie » c’est quelque chose de congénital !!!!!!!!!!!!


                      • alexis42 alexis42 20 novembre 09:44

                        @julius 1ER
                        « le chauffeur n’est pas plus responsable que son patron »

                        Le chauffeur était le gérant de sa boîte :
                        « seul le premier camion, conduit par le gérant de la société, a emprunté le pont »

                        Il l’a certainement emprunté plusieurs fois avec des camions dépassant la limite et, comme ça se passait bien (le pont aurait soutenu 2 fois la limite, soit 38t), il a continué avec des charges de plus en plus lourdes.


                      • covadonga*722 covadonga*722 20 novembre 10:05

                        @Gastysans dec ,
                        je sais je suis un abruti pour toi , mais meme moi quand je vois 19T 
                        je passes pas avec un 45 T , le débat n’est pas l’état allant en se dégradant du réseau routier mais celui d’un imbécile sectaire utilisant l’acte d’un incivique comme argumentaire politique ....


                      • Fergus Fergus 20 novembre 10:58

                        Bonjour, alexis42

                        Le chauffeur irresponsable était en effet le gérant de la boîte. Et il a été précisé par l’ancien patron qu’il avait de manière très détaillée briefé le personnel sur les limitations de tonnage et de hauteur des ouvrages d’art de la région lorsqu’il a cessé son activité il y a quelques mois.


                      • velosolex velosolex 20 novembre 11:59

                        @alexis42
                        Et à chaque fois, les structures étaient un peu plus enfoncées...Il aurait suffit à un moment donné qu’un âne ne traverse le pont pour tomber avec...
                        Et le chauffeur routier aurait entendu l’info à la télé, et s’en serait pris aux politques….
                        « Dire que je traverse tous les jours, et que c’aurait pu être moi…. »


                      • velosolex velosolex 20 novembre 12:11

                        @Gasty
                        J’ai vu dernièrement « Sorry, we miss you », de Ken loach. Je ne me hasarderais pas à dire que ce film, très bon, à a voir avec cette histoire. Ken Loach pointe les conséquence de l’ubérisation, en Angleterre, avec des chauffeurs obligés de travailler parfois 16 heures par jour, pour s’en sortir.
                        Du reste, l’UE est maintenant traversée par des camions bénéficiant d’une curieuse législation laxiste, permettant à des chauffeurs venus des pays de l’est de traverser notre pays sans rien payer, et impliquer dans nombre d’accidents…. On ils le choix d’ailleurs ? .L’économie de marché amis aussi en place les cars macron, pour liquider les trains de province, se moquant des risques que cela fait courir. Et on en revient au « 80 » vertueux, d’Edouard Phillipe, faisant semblant de se préoccuper de la sécurité. Un terme rabattu pour vous faire les poches, via les radars...Tiens pourquoi ne pas mettre des systèmes de contrôle électronique et des cameras au moins sur ces ponts ???
                        Ne rapporterait pas assez.


                      • Cadoudal Cadoudal 20 novembre 12:32

                        @velosolex
                        Ne rapporterait pas assez.

                        400 000 euros...C’est quand même pas mal...
                        L’important c’est que les socialistes trouvent encore des contribuables pour payer leurs amis zadistes...lol...

                        La création de la célèbre compagnie de théâtre de rue nantaise était installée place Mendès-France, au pied des immeubles, depuis lundi.

                        https://www.20minutes.fr/faits_divers/2655795-20191120-nantes-voiture-transpercee-arbre-signee-royal-luxe-incendiee-bellevue


                      • Fergus Fergus 20 novembre 17:05

                        Bonjour, velosolex

                        « Sorry, we missed you », un excellent film, mais ô combien déprimant : j’ai eu mal à l’estomac quasiment durant toute la projection tant les personnages semblaient aller droit dans le mur avec ces contrats de merde.


                      • pemile pemile 20 novembre 17:11

                        @Fergus « « Sorry, we missed you », un excellent film, »

                        Oui, par contre, le film « Hors normes » est plus que décevant smiley


                      • velosolex velosolex 20 novembre 19:22

                        @Fergus
                        Effectivement, gros sentiment d’oppression pendant tout le film. Un film militant, et s’attachant d’ailleurs à suivre le pas des quatre membres de la famille, tous déstabilisés dans ce premier cercle par le travail du père. 
                         Dans le second, c’est toute la société qui est impactée par les conséquences, quant on voit par exemple que le manque de sommeil de ce chauffeur qui finit pas s’endormir au volant, peut avoir de conséquences terribles sur tous ceux qu’il croise. 
                        J’ai pensé au « voleur de bicyclette », de De Luca. Qui montre la dégradation et l’humiliation d’un père de famille, dans l’Italie d’après guerre . Un honnête homme victime d’un vol de vélo, qui finit à la fin du film par voler la bicyclette d’un autre, pour pouvoir obtenir un travail. La violence est endémique. Et personne ne peut dire « chat perché », quand un pan de la société s’écroule.
                        Même ce préfet, crâne d’oeuf stupide, qui a dit à une gilet jaune, qu’il n’était pas dans le même camp qu’elle...La bétise se mélangeant à l’oubli du devoir de réserve. Il semble qu’une belle casquette, et sa visière, occulte la vue de certains. 


                      • julius 1ER 21 novembre 18:01

                        @alexis42

                        c’est bien ce que je dis un peu plus haut ... certains aiment jouer à la roulette russe !!


                      • julius 1ER 20 novembre 08:38

                        Tout çà c’est la faute à Macron !!!!

                        Un pont limité à 19 T pour le franchissement et Hop des convois qui dépassent largement ce poids, l’empruntent régulièrement jusqu’à ce jour fatidique ????

                        tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se brise ......

                        c’est vrai que ces limitations, réglementations c’est plus possible comme dirait Spartacul ... c’est juste pour emmerder nos glorieux entrepreneurs, ces fameuses forces vives qui sans elles, cette planète n’existerait même pas !!!!


                        • jmdest62 jmdest62 20 novembre 11:48

                          @julius 1ER
                          c’est juste pour emmerder nos glorieux entrepreneurs,


                          Comme il semblerait que le chauffeur du poids lourd était le gérant de l’ entreprise spécialisée dans le forage de puits et connaissait bien le secteur,

                          @Spartacus serait capable de vous répondre que vous n’êtes qu’un islamo-gauchiste juste bon à dénigrer un « petit entrepreneur » qui LUI a su prendre ses responsabilités et assumer les conséquences de ses décisions.
                          @+


                        • julius 1ER 20 novembre 18:01

                          @jmdest62
                          apparemment le « responsable » de cet accident est mort mais çà ne règle pas la problématique de cette entreprise située à cet endroit et contrainte de violer la Loi en permanence .... cela est un peu fort de café, mais que fait la police ????


                        • oncle archibald 20 novembre 18:36

                          @julius 1ER : contrainte de violer la Loi en permanence ? Par qui ?

                          Qui l’a « obligée » à mettre ses locaux à cet endroit ? N’existe-t-il pas un autre pont qui franchit le Tarn à La Madeleine à peine un km plus loin ? Ce pont fait-il l’objet d’une limitation de tonnage ?

                          Salaud de Macron va ! Obliger un pauvre entrepreneur à passer avec ses engins sur un pont fragile !


                        • Waspasien Waspasien 20 novembre 09:44

                          J’hallucine !!

                          L’auteur détourne la réalité d’un fait pour argumenter ses propres idées.

                          Le titre accrocheur est faux et malhonnête ; il n’y a pas à tergiverser : une camion de 45T sur un équipement fait pour en recevoir 19 au maximum ; il n’est pas nécessaire d’être ingénieur des ponts pour savoir que ça va s’effondrer !

                          Sur le cas présent, le pont a été vérifié par deux fois très récemment et il n’y a même pas non plus à se poser la question d’un manquement des services de contrôle.

                          Si l’auteur veux aborder le problème des budgets et des effectifs affectés à la sécurité des bâtiments publics, qu’il créé un post dédié, mais qu’il ne triche pas avec des titres et des textes fallacieux, dignes des plus mauvaises malhonnêtetés marketting ou politiques.

                          On crève de ces dérives...


                          • taktak 20 novembre 14:27

                            @Waspasien

                            C’est fou comme les pilliers de bar du café du commerce se croit compétant dans le calcul des ponts. 
                            Allez quelques éléments pour vous montrez combien votre raisonnement simpliste est débile.
                            1°)un pont de 140 m acceptant le trafic de véhicule léger de 3t5 sans limitation de nombre peut supporter 23 voitures de 3,5 t soit 80 tonnes.
                            2°) s’il n’est pas fermé aux piétons, ce qui est le cas, il est théoriquement tenu de supporter 400 kg par m². Pour ce pont cela fait une charge de 364tonnes
                            c’est bien plus que le convoi qui est passé
                            3°) un convoi de 50 tonnes est un convoi exceptionnel de classe 2. Etait il autorisé en tant que tel et sous quel régime ? c’est hautement improbable qu’il n’est pas été déclaré dans une telle entreprise possédant sa propre foreuse
                            4°) Etait il simplement déclaré avec une autorisation de circulation générale comme le permet la réglementation ? dans ce cas, il était sous sa propre responsabilité autorisé à emprunter ce pont. Ce qui pose bien la question de la suppression du controle a priori des itinéraires emprunté par les transports exceptionnel.


                          • foufouille foufouille 20 novembre 14:30

                            @taktak

                            50t en un seul endroit ce n’est pas équivalent à 50t réparti sur la longueur : c’est pas pour rien que le poids est limité.


                          • tashrin 20 novembre 14:50

                            @taktak
                            Entre nous, l’article aussi bien que la quasi totalité des commentaires relevent du café du commerce


                          • Esprit Critique 20 novembre 16:47

                            @Waspasien

                            Voila qui est dit. , du Tac au TakTak.
                            Le Chauffeur du « convoi exceptionnel » de plus de 50 tonnes était le patron de l’entreprise dont le siège se situe a moins d’un kilomètre du pont.
                            Aucune règlementation ou contrôles ne peuvent arrêter tous les cons. 
                            CQFD
                            AMEN


                          • Waspasien Waspasien 20 novembre 17:14

                            @taktak

                            Je pouffe


                          • julius 1ER 21 novembre 18:05

                            @taktak

                            dans ton calcul, tu oublies d’incorporer un coefficient de vétusté, car le pont n’était pas jeune(Gênes ) çà tombe bien !!!!
                            dans toutes les acceptions du terme !!!


                          • rugueux 20 novembre 09:53

                            @Gatsy

                            Tu racontes n’importe quoi ! Qu’ont à voir les fédérations du BTP ou des transports routiers dans le fait qu’un abruti de chauffeur tente de passer un pont avec deux fois la charge admissible !

                            Et les contrôles, quels contrôles aurais-tu voulu mettre pour éviter ça ? On aurait vérifié que le chauffeur savait lire et avait une bonne vue ? On aurait mis un flic à chaque extrémités du pont ?

                            Aucun contrôle ne peut venir à bout de l’imagination d’un abruti en matière de connerie. Heureusement il est mort son patrimoine génétique a disparu à jamais pour le plus grand bien du reste de l’humanité.

                            Prix Darwin !


                            • Gasty Gasty 20 novembre 10:51

                              @rugueux

                              J’ai bien dit que la responsabilité du chauffeur est évidente. On ne déplace pas 45 tonnes sans s’en apercevoir. L’article met surtout en évidence une situation ou les contrôles et autorisations d’itinéraires routiers sont allégés, ce qui pourrait suggérer dans la tête de certains des comportements dangereux.
                              Car on pourrait aussi allégé le contrôle de l’historique du chronotachygraphe. 24 h non stop...


                            • leypanou 20 novembre 11:15

                              @rugueux
                              Heureusement il est mort son patrimoine génétique a disparu à jamais pour le plus grand bien du reste de l’humanité 

                               : détrompez-vous, il n’est pas le dernier à n’en avoir que faire de règles simples pour le bien de tous malheureusement, loin s’en faut.
                              Il y a même eu des pilotes d’avions qui ont voulu piloter pourtant en état d’ébriété (pas en France, ici on ne fait pas ce genre de c.nneries) !!!


                            • amiaplacidus amiaplacidus 20 novembre 14:35

                              @leypanou qui écrit « ...(pas en France, ici on ne fait pas ce genre de c.nneries) ... ».

                              Hum !


                            • jmdest62 jmdest62 22 novembre 11:52

                              @rugueux
                              Aucun contrôle ne peut venir à bout de l’imagination d’un abruti en matière de connerie.


                              °
                              En l’occurrence des plots en béton empêchant le passage des poids lourds auraient fort bien fait l’affaire.
                              @+


                            • ZenZoe ZenZoe 20 novembre 10:47

                              Sombre abruti que ce chauffeur !

                              Derrière lui il y avait son employé dans une petite camionnette qui klaxonnait et lui faisait des appels de phares pour le mettre en garde. Rien à cirer, l’abruti passe.

                              Il aura causé la mort d’une pauvre gamine de 15 ans qui n’en demandait pas tant, et l’immense chagrin à vie de sa mère qui n’a pas pu la sauver.

                              PS : et en avant la récupération politicienne ! C’est tout simplement dégueulasse. Un coup, c’est un étudiant déprimé qui se suicide, un autre coup c’est la mort d’une gamine et d’un homme (un chauffard certes, mais un homme quand même). Aucune décence.


                              • velosolex velosolex 21 novembre 00:26

                                @ZenZoe
                                J’aimais bien cette chanson « Qui a tué Davy More » Une chanson engagée et pertinente, demandant qui était au juste responsable de la mort d’un boxeur. Et chacun, de l’adversaire, du public, du ménageur, de la presse, de se disculper. 


                              • Armelle Armelle 20 novembre 11:19

                                Toujours aussi stupide ce Taktak...La bêtise n’a pas limite !!! l’avantage c’est qu’il est constant, donc pas de surprises !!!

                                ...Deux fois la charge admissible et c’est la faute de la suppression du Ministère de l’équipement....

                                Quelle misère intellectuelle !!! ça fait peur...


                                • cilaos 20 novembre 11:22

                                  Pour mon véhicule un simple défaut d’équilibrage des freins ou autres imperfections c’est la contre visite ou l’interdiction de rouler sans vous demander si vous avez le BUDGET pour réparer par contre les Préfets ferment les yeux sur des ouvrages dans un état déplorable ponts et surtout tunnels dont certain date du 19 éme siècle... Leur incompétence est flagrante y compris leur service à la botte de tous les pouvoirs après l’accident du tunnel du mont Blanc bon nombre de tunnels avaient été classés dangereux comme par exemple celui du col de Tende toujours en service et en état de décomposition avancée.


                                  • Waspasien Waspasien 20 novembre 11:41

                                    @cilaos

                                    ... et une couche de plus !

                                    C’est épais hien !!


                                  • velosolex velosolex 21 novembre 00:23

                                    @cilaos
                                    Contrôle technique
                                    Un lave glace qui ne marche plus, et c’est le retour à la caisse départ...
                                    Etonnant.
                                    Mais pourtant vrai.
                                    D’autant plus drôle si l’on peut dire, qu’il n’y a plus de moustiques. 
                                    Vous faites 500 bornes et pas un seul écrasé sur le pare brise. 
                                    La faute aux pesticides qui leur ont fait la peau
                                    Tant pis pour les oiseaux qu’ont perdu leur garde manger !
                                    C’est pour ça qu’il y en a de moins en moins !
                                    Mais toujours plus de points de détails au contrôle technique !
                                    Sont ils si exigeant avec les centrales nucléaires ?
                                    Je demanderais bien aux moustiques, qui voient tout, de là haut !. 
                                    Mais ils sont morts depuis longtemps….


                                  • Armelle Armelle 20 novembre 11:23

                                    Au delà des obligations de respect de la charte Agoravox, Les modérateurs de choc n’aurait-ils pas le devoir de faire preuve également d’un minimum de discernement et censurer les articles d’une bêtise aussi grande ? Non ?

                                    A moins que ces articles ne servent leur cause...Allez savoir...


                                    • alexis42 alexis42 20 novembre 13:33

                                      @Armelle
                                      Il semble que l’auteur et les « modérateurs » soient de farouches anti-communistes déguisés en cocos car, pour laisser passer des articles aussi débiles, je ne vois pas d’autre explication.


                                    • oncle archibald 20 novembre 11:53

                                      Un simple dispositif de caméras avec distribution automatique de PV aurait largement refroidi l’ardeur des nombreux contrevenants qui empruntaient chaque jour ce pont en violation des panneaux précisant les conditions d’utilisation.

                                      A moins que quelques abrutis y aient mis le feu c’est tellement amusant de « s’opposer » à l’ordre établi et d’une façon plus générale à toute espèce de règles de vie commune !

                                      A part Taktak je n’ai encore entendu personne attribuer la responsabilité de l’accident à Macron mais je n’ai pas peur, nécessairement, ça va venir !


                                      • kimonovert 20 novembre 14:22

                                        @oncle archibald

                                        Si c’est dit le 20 à 8h38...


                                      • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 20 novembre 12:10

                                        Article nominé dans la catégorie « En faire des tonnes ».


                                        • Initiativedharman Initiativedharman 20 novembre 12:45

                                          Budget général de l’Etat 2019 = 332,7 milliards d’Euros

                                          Budget général développement durable / écologie = 12,2 milliards d’Euros

                                          ça laisse rêveur...


                                          • San Jose 20 novembre 14:33

                                            La prochaine fois Taktak tournera sept fois sa faucille dans son marteau avant d’écrire. 

                                            .

                                            Nom de Marx ! Suis-je drôle ! 


                                            • amiaplacidus amiaplacidus 20 novembre 14:38

                                              @San Jose

                                              Marx n’a jamais dit que la c.onnerie individuelle n’existait pas.


                                            • San Jose 20 novembre 15:58

                                              @amiaplacidus
                                              .
                                              Ah, si j’étais antinucléaire ! 


                                            • Xenozoid Xenozoid 20 novembre 14:36

                                              @taktak

                                              ce que j’ai vu

                                              ..le pont est pour un vehicule a la fois,et le tonnage recommandé était de douze tonnes( vu dans une video)


                                              • kimonovert 20 novembre 14:57

                                                Pour relancer le débat, retour sur un de mes posts dans un autre débat où je réagissais en direct sur l’info diffusée sur LCI vers 18h30 : on était le « 18 novembre 18:44 » !

                                                Les propos repris sur France info : https://www.francetvinfo.fr/monde/italie/effondrement-d-un-pont-a-genes/effondrement-d-un-pont-a-mirepoix-sur-tarn-cela-me-parait-totalement-invraisemblable-explique-le-senateur-herve-maurey_3708897.html#xtor=AL-792

                                                Le CV Wikipedia du type qui parle de l’accident, c’est le sénateur UDI de l’Eure et président de la mission d’information sur la sécurité des ponts créée suite à l’effondrement du viaduc de Gènes en Italie l’année dernière :  https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Hervé_Maurey

                                                Vous apprécierez sa compétence en RDM (résistance des matériaux) des ponts (innombrables techniques de construction) avec charges roulantes...Ne trouvait pas étonnant que des PL roulent en surcharge...Serait la faute au GPS qui fait passer par le chemin le plus court..." Ce type est scandaleusement nul ! Il nie par incompétence le fait absolument physique et mécanique qu’un pont est calculé pour supporter une charge roulante donnée avec un coefficient de sécurité et que si cette valeur est dépassée, il y a de fortes probabilités qu’il cède après s’être au premier kilogramme déformé (les non initiés à la résistance des matériaux ont de la peine à concevoir que sous une charge, un effort, même minime tout se déforme !)... Quand on lit sa bio, c’est un politicard, un sénateur élu de façon non démocratique, puisqu’élu au second degré par une mafia de mal élus au premier degré, dont je veux l’extinction par la suppression du Sénat, ramassis de vieilles ganaches qui nous coûtent un max et continuent de piocher dans la caisse, de surcroit lobbyiste c’est à dire un menteur professionnel, qui dénonce les instances de contrôle, c’est à dire des experts, fonctionnaires et ingénieurs des ponts et chaussées...Qui est le plus menteur et manipulateur des deux ? Qu’attend le gouvernement pour le démettre de la mission après de telles affirmations ?


                                                • Eric F Eric F 25 novembre 10:03

                                                  @kimonovert
                                                  s’il s’était agit d’un très léger dépassement de poids, il aurait pu être surpris, mais à deux fois et demi le poids autorisé, c’est bien au delà de la marge de sécurité, tout le monde peut le comprendre, même un sénateur....


                                                • ETTORE ETTORE 20 novembre 18:21

                                                  Certains.....remettent facilement au lendemain les problèmes qu’ils peuvent créer le jour même !

                                                  Imaginez un tunnel avec hauteur limite à 2.50 m, n’importe quel chauffeur va comprendre qu’avec sa hauteur de gabarit à 2.80m, il va y laisser quelque chose .

                                                  Voilà une réaction liée à une analyse qui conduit à une impossibilité immédiate !

                                                  L’histoire du pont, c’est une prise de risque, peut être quotidienne, liée à plusieurs analyses :

                                                  Surcout pour trajet de contour, temps, argent, habitude, irresponsabilité.....

                                                  Toutes ces « excuses » reportent la possibilité de l’accident....un peu comme le jeu de la roulette russe.


                                                  • kimonovert 21 novembre 08:03

                                                    « Imaginez un tunnel avec hauteur limite à 2.50 m, n’importe quel chauffeur va comprendre qu’avec sa hauteur de gabarit à 2.80m, il va y laisser quelque chose ! » Ah, ça c’est bien vrai... https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/loire-atlantique/nantes/nantes-camion-coince-pont-1745317.html https://www.nicematin.com/faits-divers/un-camion-reste-coince-sous-un-pont-circulations-automobile-et-ferroviaire-ralenties-410601 https://www.nicematin.com/faits-divers/le-camion-reste-bloque-sous-un-pont-un-carrefour-strategique-de-nice-paralyse-401397 ...sauf que les cons ça ose tout ! Faire sur YT « camion sous un pont »...


                                                    • ETTORE ETTORE 21 novembre 11:16

                                                      C’est quand même con qu’il n’ait pas pensé à......dégonfler les pneus !

                                                      Cela dit, quand je vois en Italie, les impacts sur les entrées de tunnels....

                                                      On se demande pourquoi ils s’obstinent à les faire ronds, pour des entrants carrés....


                                                      • kimonovert 21 novembre 17:33

                                                        @ETTORE Parcequ’un tunnelier c’est un trépan cylindrique qui tourne autour d’un axe horizontal...On pourrait faire les camions sans coin aussi ?


                                                      • lcm1789 24 novembre 22:00

                                                        Que de c’´´´´ries dans les commentaires de cet excellent article qui a le merite de ne pas se concentrer sur la question de savoir ce qui a fait tomber le pont : une surcharge.

                                                        Mais de savoir comment cette surcharge a été possible ?

                                                        Sauf chez les libéraux il est acquis que la sécurité collective dépend d’une organisation collective

                                                        Sinon pourquoi avoir une police des douanes une répression des fraudes ? Après tout nul n’est censé ignorer la Loi et chacun est responsable de ses actes fermer le banc...

                                                        L’article sérieusement documenté pointe donc la seule question qui mérite d’être posée comment un convoi exceptionnel a pu se retrouver sur ce pont sans que son parcours n’ait été préalablement validé ?

                                                        Une piste est proposée : la destruction du ministère de l’équipement pour faire plaisir à l’UE et tailler dans la fonction publique a favoriser la commission de l’erreur humaine ce n’est pas un facteur déclenchant de l’accident c’est un facteur contributif.

                                                        L’auteur a d’ailleurs raison de pointer l’accident de passage à niveau dû lui aussi à un convoi exceptionnel.

                                                        Il est dommage que la haine et l’anticommunisme primaire obscurcissent le jugement de certains sur cet article

                                                        D’autant que l’auteur semble bien connaître le sujet : j’observe qu’il est le seul à avancer des connaissances techniques et administratives précises bien loin des elucubrations de café de commerce


                                                        • Eric F Eric F 24 novembre 23:09

                                                          On ne peut pas mettre un administrateur et un flic derrière chaque véhicule. Par exemple, la limite 19 tonnes pourrait être dépassée par plusieurs camions en file, la charge globale sur le pont pouvant alors dépasser deux fois et demi la limite et faire tout autant s’écrouler celui-ci, donc la clause « 1 camion à la fois » repose aussi sur la responsabilité des conducteurs. Ceci étant, il existe des radars automatiques avec caméra capables de repérer les gens qui téléphonent au volant, ce genre de techno pourrait surveiller les ponts et déclencher feu rouge et sonnerie pour faire arrêter le véhicule en surpoids (capteurs et vérif par l’immatriculation) ou surnuméraire.

                                                          Il n’y a pas de directive de l’UE qui ait exigé la suppression du ministère de l’équipement, c’est la mode écologiste qui a conduit à rattacher cette administration au superministre de « la transition écologique et solidaire », mais il y a interférence avec le ministère de l’intérieur sur certains aspects, à quoi s’ajoute une décentralisation des infrastructures. Il faudrait mettre un peu de rationalité dans cette pétaudière.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès