• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’effondrement du viaduc de Gênes : la mafia a-t-elle une part de (...)

L’effondrement du viaduc de Gênes : la mafia a-t-elle une part de responsabilité ?

L'effondrement du viaduc de Gênes : la mafia a-t-elle une part de responsabilité ?

 

 

La vieille tige que je suis ( 80 balais depuis le 04 ) a eu connaissance de moult malversations, tricheries sur les marchés publics etc qui mettaient en cause la mafia italienne. Citons par exemple le scandale de la gestion des ordures : sources,

..et voir également celle-ci. Vous pouvez également dans votre moteur de recherches taper simplement : Italie mafia déchets toxiques. Pour les salopard qui se sont livrés à ces trafics, le pognon à gagner était bien plus important que la santé de leurs concitoyens : les sources web de cet immonde trafic.

 

 

Le système ( extra simple ) qu'utilise la mafia pour gagner de l'argent sur les travaux publics ?

Ben, il suffit juste de ne pas respecter le pourcentage ciment/gravier sable lors du mélange qui sert à fabriquer le béton armé, et ensuite faire des économie sur la ferraille qui sert pour confectionner l'armature de renforcement en utilisant moins de des barres de métalliques et ayant une section plus petite que celle qu'il est est recommandée d'utiliser. Au final avec une une quantité de ciment et de ferraille moindre que celle qui était prévue dans les contrats, cela permet de réaliser une certaine économie,... mais comme dans toutes les « malfaçons  » la résultante hélas et grave c’est une qualité de résistance de l’œuvre bien moindre , .. avec les conséquence qu'il est facile d'imaginer. Pour plus d'infos, j'ai trouvé sur le web un article qui évoque ce « système » !

( Je ne suis pas un spécialiste en génie civil, mais d'après les images ( presse et télés ) et en regardant la photo de cet :rticle., ...et notamment toutes les tiges que l'on aperçoit sortir de la structure béton et qui normalement servent à confectionner les « armatures de renforcement » : 12 ,autres photos de Google images. ,... toutes bien rikiki exemple je n'aperçois pas la présence de « restes » de structures cages :12 - 3 )

« Dans des situations d’urgence comme pour les tremblements de terre, les gens veulent être vite relogés. Par exemple, quand les entreprises reconstruisent, elles déclarent utiliser du béton solide mais ont recours en fait à du médiocre. Or, contrôler prend du temps », détaille Clothilde Champeyrache. 
Elle est d’ailleurs pessimiste quant à ces catastrophes : « On peut malheureusement s’attendre à encore à beaucoup de désastres … » source.

 

La construction de ce viaduc date des années 1960, époque où la mafia régnait en maître en Italie, voir l'article sur la mafia rubrique : La mafia depuis 1943 ,.. alors pour ce qui concerne cet horrible drame, « la pieuvre  » a-t-elle une part de responsabilité, la réponse dans les jours qui suivront ! Pour info cet article de Sud-Est :

Viaduc effrondré de Gênes : Le Pont Morandini, un ouvrage des années 1960 truffé de problèmes.,.. autres résultats web sur la conception du pont : .

 

En France, dans quel état sont nos ponts ?

Je veux faire court, le constat n'est hélas pas brillant, car il est dit que 7% d'entre eux sont menacés d’effondrement : sources.

 

 

L'image qui illustre mon article, a été prie sur ce site.

 

Gilbert Spagnolo dit P@py

 

P.S.

Une pensée pour les innocentes victimes.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.69/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • Arogavox Arogavox 16 août 2018 12:12

    L’auteur s’expose à être conspué pour propagation de ’fake news’ par adepte de ’théorie du complot’ ...

     Voyons ! En France, aucun journaliste ni élu n’a évoqué de telles sornettes parano : alors « tout va très bien, Madame la Marquise » !

    • aimable 16 août 2018 16:54

      @Arogavox

      et pour cause ceux qui ont osé s’attaquer a la mafia sont tous au cimetière et pour certains ce qu’il restait d’eux .
      a vous ils vont vous donner un petit quelque chose .  smiley

    • velosolex velosolex 17 août 2018 01:25

      @aimable
      A l’heure actuelle le capitaliste n’a pas besoin de la mafia pour régler la grosse Bertha, et jouer au poker avec l’ankou !



    • RICAURET 20 août 2018 00:05

      @Arogavox

      sache que TV liberté en a parle effectivement la cours des comptes en parle dans ses rapports sans être complotiste sache que la FRANCE va au casse pipe l argent qui était alloue a l entretient des ouvrages est détourné exemple la L2 a Marseille cela fait 38 ans que les travaux ont commence
      théoriquement elle devrait être ouverte en 2016 par Ségolène ROYAL reporte peut être en octobre cet année
      c est vrai pour toi rien ici continu a espérer 
      pour info la longueur DE LA L2 EST 9,7 km SOIT 400 METRES PAR AN ET CE N EST PAS TERMINE
       ANGUILLES SOUS ROCHE NON

    • Séraphin Lampion Dr Faustroll 16 août 2018 12:16

      La mafia n’est pas une organisation particulière en Italie, mais un mode de vie qu’on appelle « corruption » et qui n’est pas spécial à ce pays. Il serait intéressant de s’intéresser aux appels d’offresdes marchés publices en FRance, en Allemagne et aux Etats-Unis !

      La seule particularité de l’Italie ayant laissé des traces dans ce qu’on appelle la « mafia » en tant qu’organisation du crime, c’est l’héritage légué par le cadeau empoisonné des Etats-Unis qui, pour préparer le terrain au débarquement en Italie et nettoyer Mussolini, on passé un deal avec Lucky Luciano, le plus grans patron d’un des syndicats du crime étasuniens qui était alors en prison et a mis sur pied, en échange de sa liberté, un réseau qui a fait des petits et continue à racketter les populations les plus démunies à Naples, Palerme et Milan. Mais, si vous visez ces organismes(qui bénéficient toujours d’appuis importants à commencer par le Vatican), il faut parler des mafias au pluriel.Au singulier, c’est un mythe.

      • flourens flourens 16 août 2018 12:18
        bon, le viaduc a duré 51 ans, si le béton était mauvais et la ferraille frelatée il se serait effondré bien avant, il me semble plutôt qu’il ait été conçu avec des normes de 1960 pour un trafic de 1960 et une pollution de 1960 (la pollution attaque dur le béton) il en a été de même de l’accident du tunnel du Mont Blanc, 39 morts, pareil, conçu et construit dans les années 60 et pas prévu et dimensionné pour recevoir le trafic de l’an 2000 (accident en 99) de plus de nombreux équipements se sont montrés défectueux suite à un entretien et une sécurité bâclée, on peut penser qu’il en est de même pour le pont, pour cause bien entendu de rentabilité, même si les dirigeants sont sanctionnés, les vrais décideurs, les actionnaires ne le seront jamais
        en ce qui concerne la mafia, c’est surtout dans le sud et les ouvrages construits par elle n’ont pas mis 50 ans pour s’effondrer

        • mmbbb 16 août 2018 12:42

          @flourens J ai souvent pris le tunnel du mont blanc Avant que ne soit mises les nouvelles contraintes : detection infra rouge pour les camions, distance de securite obilgatoire, limitation de vitesse radar ; les camions roulaient à « cul » . Je m etais toujours fait cette reflexion mais bon rentabilite oblige . Raisonnement par l absurde, il faut qu il y est des catastrophes pour agir Desormais les tankers lorsqu ils passent le canal entre la France te l Angleterre doivent suivre des routes maritimes . Desormais en cas de défaillance d un cargo c est le prefet maritime qui a les pleins pouvoirs . Quant a nous n oublions le terminal de Roissy qui s est effondre en 2004 . Deux focntionnaires de polices sur place ont evite une catastrophe. Le jugement n a pas encore eu lieu


        • titi 16 août 2018 14:25
          @flourens

          « est de même pour le pont, pour cause bien entendu de rentabilité, même si les dirigeants sont sanctionnés, les vrais décideurs, les actionnaires ne le seront jamais »

          Bah justement…
          Il semble que le concessionnaire du pont a alerté les politiques sur l’urgence de décharger le pont d’un trafic pour lequel il n’a pas été conçu…

          Mais visiblement les politiques n’y ont pas cru et ont remis les travaux aux calendes grecques. 
          Et il semble que le M5S soit particulièrement responsable...

        • mmbbb 16 août 2018 20:00

          @titi Le cours de l action de cette societe de gestion , a dévisse comme le pont . Les actionnaires les plus rapides tirent leurs billes. Il faudrait comme a Roissy des peines exemplaires , je suis encore naif , L’ancien président de la société française du tunnel du Mont-Blanc Édouard Balladur a dû expliquer, hier, son action en faveur de la sécurité du tunnel pendant sa présidence de 68 à 80. extrait de la depeche Il n a rien fait , il n a pas ete condamné Que du bonheur. Le gars qui voulait faire marner les jeunes pour trois sous


        • Dom66 Dom66 16 août 2018 23:49

          @flourens

          Vous avez certainement raison, et puis une chose dont je suis sûr c‘est Pont Rigide en Béton=danger

          Criques avec les vibrations...( trafic de 2018) de l’eau qui entre, et ferraille qui rouille= danger x4


        • Croa Croa 17 août 2018 00:13
          À flourens,
          FAUX, car il faut prendre en compte le vieillissement. En cassant tardivement ça veut dire qu’il a été construit au plus juste, c’est à dire en rognant sur les marges de sécurité qui, elles, prennent en compte le vieillissement et aussi plus de charge que la charge attendue.
          Mais tu as raison aussi, ça peut aussi être un problème d’entretien car sans entretien aucun ouvrage ne dure éternellement.

        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 août 2018 12:07

          @mmbbb




          Bon question modération, perso,bien que n’appartenant à « aucun groupe » , je n’ai pas à me plaindre, mes articles sont rarement refusés , alor je profite de ces lignes pour remercier ceux ou celles( faut quand même pas oublier les dames ) qui les valident.


          Mrs « Je demande de vous arrêtez »... ben oui dans notre ripoublique , depuis l’époque ou vivait notre bon Jean de la Fontaine la morale de sa fable : Les animaux malades de la peste, ben hélas est toujours d’actualité !

          Les animaux malades de la peste.


          Le tunnel du Mont Blanc, je connais très bien,motard CRS, j’ai effectué 3 déplacements en police routière 1968/1969

          Nous patrouillons en duo un policier Italien et un français.l’été chacun avec sa moto L’italien une moto Guzzi ( taille jambon, le modèle ayant un volant d’inertie ) le français une Ratier Cemec C 6. ( lire le paragraphe ou il est dit que la gendarmerie à préférée des BMW 500..... et je sais également l’armée n’a pas acheté des Ratiers, mais des Peugeot, la douane je ne sais pas,.. résultats des courses la maison Ratier à fait faillite, puis le modèle C 6 avait une graissage pas barbotage, résultat quand la moto était à l’arrêt moteur tournant et posée sur la béquille latérale, le cylindre gauche se lubrifiât mal, .. et s’usait plus vite avec des risques de serrage , alors tout cet ensemble a fait que la production moto Ratier à cessée.La maison Ratier aujourd’hui.

          Pour info le tunnel du Mont Blanc , un tiers est sur le territoire français, le reste italien, à l’époque les postes de douanes françaises et italiennes étaient du coté italien.

          L’hiver la patrouille mixe s’effectuait en véhicule , une semaine avec pour les français une Land Rover, (de couleur blanche, nous la surnommions « la blanchette », et pour l’italien une Alfa Romero ( les souvenirs de ma vieille caboche, il me semble que c’était ce modèle ) Quand un policier italien contrôlait un automobiliste compatriote, en général dans le permis de conduire du sujet italien, il y avait par mégarde un billet de x lires !!!

          … souvenirs souvenirs !


          @+ P@py


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 août 2018 12:23

          @Gilbert Spagnolo dit P@py

          Guzzi Falcone...ralenti impressionnant...500-550 tr/mn si bien réglée . Belle machine surtout en civile.


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 août 2018 12:27

          @Dom66

          .. d’où très grands soucis pour les 7% de ponts en France classés comme étant en dangers d’effondrements :sources.


          @+ P@py


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 août 2018 12:30

          @Croa

          .. idem pour les « carcasses » humaines ,... sans entretiens réguliers, elles tombent vite en ruine !!!


          @+ P@py


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 août 2018 14:33

          @Aita Pea Pea

          Ben moi pas savoir, .. et oui avec 3 déplacements et à côtoyer nos collègues italiens avec nos patrouilles mixtes, jamais même pour un petit essai , nous avons échangés nos bécanes, regrets sur !!!

          Aller-zou je la fait... « Vieux motard que jamais » !!!

          @+P@py


        • oncle archibald 16 août 2018 12:22

          Gilbert Spagnolo dit P@py en dit trop ou pas assez. Sur des faits extrêmement graves comme cet effondrement qui a fait une quarantaine de victimes je ne saurai trop conseiller de fouiller à fond son sujet et d’argumenter solidement avant d’avancer des mots qui accusent.

          Exemple type de l’article creux, qui n’apporte absolument rien, et donc sans aucun intérêt.


          • baldis30 17 août 2018 19:26

            @oncle archibald
            bonsoir,

            les éléments de réflexion arriveront lorsque les témoins actuellement choqués pourront classer et analyser leurs souvenirs.

            pour l’instant il y a des bribes intéressantes comme celle que je viens de recueillir sur un site ordinaire : 

            « A chaque orage, l’eau s’échappant du viaduc vient se fracasser dans la rue et la petite courette situées devant chez lui. »C’est comme un petit fleuve qui se jette sur nous« , dit-il. »

            comme ravageuse l’eau est un moteur extrême .. avec de plus l’insidieux comportement qui fait que le risque est le plus souvent différé ( exemples types : la rouille ; la détérioration progressive d’un isolant , ...) . L’aléa débuta il y a fort longtemps sans mettre en cause la vulnérabilité, et s’amplifia progressivement .... jusqu’au moment où ...


          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 août 2018 19:51

            @baldis30


            Hé ! Oui, sur la force de l’eau,ne dit-on pas « on arrête le feu l’eau non » !


            @+ P@py


          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 16 août 2018 12:41

            Le principal défaut du béton armé, … c’est qu’il n’est pas éternel !


            Lorsque qu’est apparue la technique du béton armé, on croyait que celle ci durerait un temps relativement long, .. hélas, il a fallu déchanter, un mal sournois en fait la rouille « attaquait » via l’infiltration d’eau à travers les microfissures provoquée par les diverses vibrations et oscillations provoquées par les passages des véhicules, et la prise du vent sur les piliers et sur le tablier. Au fils des ans la rouille à oxydée et entraînée une corrosion provoquant une altération de la ferraille qui été utilisée pour faire les structures de renforcement. Conséquence de cette altération, la ferraille perd tout son pouvoir de résistance et de solidité !


            Heureusement il est possible prolonger fortement le temps de résistance du béton armé .

            Une bactérie mélangée lors de préparation du béton armé peut permettre à celui-ci de durer 200 ans !C’est un microbiologiste néerlandais qui à découvert « le système » qui est décrit dans cet article, autres infos sur la solidité dans le temps du béton armé : .

            Quelques lignes plus haut, j’ai évoqué les problèmes d’oscillation que pouvait provoquer le vent sur un tablier de pont. L’exemple le plus frappant et l’effondrement du Pont du détroit de Tacoma aux USA :vidéo. Pour l’effondrement de ce pont, dans l’article de Wikipédia, il est indiqué un mécanisme et celui-c se nomme mécanisme de flottement de décrochage . Le curieux que je suis aimerais savoir si pour cet effondrement ce n’est pas ce principe que je nomme « celui du fil de fer » qui plier plusieurs fois de suite, fini par se couper :. Autre info à connaître le phénomène de « résonance sur les pont » : voir la rubrique Génie civil Pont article : wiki. ,... et oui une troupe qui travers à pied un pont, si elle le traverse au pas cadencé peut provoquer l’effondrement de celui-ci !autres résultats web.

            @+ P@py





            • JC_Lavau JC_Lavau 17 août 2018 12:39

              @Gilbert Spagnolo dit P@py. Pour la cassure du fil de fer, ou de tout objet en fer, c’est l’extrême de l’effet Bauschinger : déformations plastiques alternées, et les croisements de dislocations produisent de plus en plus de lacunes dans le réseau. Bientôt les lacunes coalescent en véritables trous.


              L’aéro-élasticité, c’est autre chose. Il y a eu une date où une large partie de l’ONERA s’est reconvertie dans les vibrations et l’aéro-élasticité des avions. Une large partie de la mécanique de la rupture vient de ces travaux intensifs années cinquantes-soixantes. 
               
              Visiblement la SNCF était restée dormante : voir leur retard criminel à spécifier des boulons de 20 mm qui concentrent moins les contraintes près de la tête. A Brétigny trois des boulons de fixation des éclisses présentaient des ruptures de fatigue caractéristiques. Boulons achetés en 1982, alors que les connaissances mécaniques étaient largement répandues, et présentes notamment dans mon manuel MIR de constructions mécaniques. Hurlements de haine sur le forum des cheminots, parce que j’avais vu ces évidences.

            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 août 2018 15:10

              @JC_Lavau


              De toutes les catastrophes, si on fessait un inventaire des causes dues à de négligences, par économies de bouts de chandelles, ou par refus « d’écouter l’autre », ben il y aurait de quoi remplir des pages et des pages.

              Concernant la fatigue du métal, avec ma vieille caboche, j’ai le souvenir des problèmes qu’ont eu dans les années 60, les avions de Havilland Comet :wiki.


              @+P@py


            • JC_Lavau JC_Lavau 17 août 2018 15:27

              @Gilbert Spagnolo dit P@py. Suite aux ruptures catastrophiques des Comet à partir de criques de fatigue (cycles pressurisation-dépressurisation), et suite aux changements des missions des bombardiers, de la haute altitude vers la pénétration en rase-mottes, l’OTAN a financé et organisé des colloques sur la rupture par fatigue. Je ne sais plus quelle année soixante. C’est que c’était devenu une connaissance vitale.


              Les F104 aussi ont été surnommés les faiseurs de veuves : conçus pour l’interception en altitude, les armées européennes, après les avoir achetés dans les conditions de corruption qu’on sait, leur ont demandé de la pénétration à basse altitude. Un brout dans le moteur, pfft, plus d’avion, pfft, plus de pilote. 

            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 août 2018 15:36

              @JC_Lavau


              Ben oui le gouvernement teuton a préféré ces cercueils volants à nos bons vieux mirages,.. les ricains ça arrosent sec !!


              @+P@py


            • baldis30 17 août 2018 19:32

              @Gilbert Spagnolo dit P@py
              bonsoir,

              Sur le « comet » comme dans bien d’autres cas de rupture mécanique on oublie- et hélas la RdM le montre facilement sur le plan théorique qu’il y a concentration de contraintes autour des ouvertures qu’il s’agisse du passage d’un boulon ou de n’importe quelle ouverture . le calcul complet qui peut être fait dans le cas d’un passage de boulon montre ... et l’expérience confirme par mesure avec jauges de contraintes - que la concentration de contraintes est de coefficient 3.

              Hélas c’est connu depuis longtemps ... 


            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 16 août 2018 12:47

              Perso, j’ai posé une question,et qui est dans le titre de mon article, nous en reparlerons dans un an ( moins ou plus ), alors attendons la fin de l’enquête !


              @+ P@py


              • baldis30 17 août 2018 19:41

                @Gilbert Spagnolo dit P@py
                re..

                si c’est la GDF qui la mène on a un espoir certain d’avoir des indications graves et précises car ils ont l’habitude d’aller chercher les documents adéquats et de les faire parler ...

                Avec l’exemple des deux procès de Turin ( Amiante et fonderie Thyssen), la justice italienne qui en a ras-le-bol de la mafia ( rappel : Falcone, Borsellino, dalla Chiesa plus tous les autres...) saura le mettre en lumière, et ne sera pas tendre ... ( toutefois comment la commission italienne grands risques a-t-elle pu échapper à la justice avec ce qui s’est passé à l’Aquila ?)


              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 août 2018 20:51

                @baldis30


                Je suis en phase avec ton analyse, en effet j’ai assez confiance en la justice italienne (et aux courage de ses juges) sur que l’on va apprendre pas mal de choses !


                @+ P@py


              • jalin 16 août 2018 13:08

                Il n’y a pas qu’en Italie que des ponts et ouvrages en béton faiblissent, et la mafia n’est pas si implantée dans tous les autres pays.



                • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 19 août 2018 15:22

                  @jalin
                  Et pourtant, dans le domaine des contrats TP ça doit magouiller dur dans tous les pays !


                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 août 2018 16:12

                  @jalin

                  Ben , c’est une « tactique » presque vieille comme le monde, pour les devis : réparations, construction que ces derniers soient liés au génie civil, à de nouvelles machines ( avions, bateaux autos etc ) ou à des événements sportifs, politiques, culturels, pour faire passer la pilule les devis sont toujours ,....sous estimés !


                  @+ P@py


                • catejo 16 août 2018 14:53

                  On disais mafia dans les années 60, on disais déjà plutôt réseau criminel ou association de malfaiteur dans les années 90, De nos jours ont dit généralement entreprise de Bâtiment Travaux Publics.


                  Évidement que ceux qui ont réalisé ces travaux sont responsable de sa qualité de réalisation merdique, appelez les comme vous voulez !



                  • Croa Croa 17 août 2018 00:22
                    À catejo,
                    Attends les premières conclusions de l’enquête avant de dire que la réalisation initiale a été merdique. Il se peut aussi que ce soit le maintient en bon état de l’ouvrage qui soit merdique ! (Et il peut aussi y avoir un peu des deux bien sûr.)

                  • baldis30 17 août 2018 19:49

                    @Croa
                    bonsoir,

                     Si la réalisation avait été merdique cela n’aurait pas tenu cinquante ans ! Un ouvrage qu’il s’agisse d’un produit industriel ou d’une construction cela se surveille d’abord, s’entretient ensuite !

                    C’est dans ce domaine que l’enquête ( notamment si elle est conduite par la GDF) montrera s’il y a lieu les insuffisances voire les carences par documents comptables .... ou par délibérations et comptes-rendus en réunion, ou en C.A. Et là c’est imparable ...


                  • vesjem vesjem 16 août 2018 15:12
                    @ gilberto
                    sûrement pas la mafia italienne, mais un sale coup des russes, voire de poutine lui-même

                    • V_Parlier V_Parlier 16 août 2018 16:22

                      @vesjem
                      Attention, il y en a qui pourraient vous prendre au sérieux. Vous pourriez vous retrouver à votre insu présenté comme le nouveau « Belling Cat » par BFMTV...


                    • vesjem vesjem 16 août 2018 16:33
                      @V_Parlier
                      en effet, en écrivant je me suis demandé si l’ « humour » était assez visible

                    • sylvie 16 août 2018 16:03

                      Attendez-vous à être contacté pour l’enquête.


                      • baldis30 16 août 2018 16:32

                        @sylvie
                        bonjour,

                        les italiens et notamment la GdF n’a pas besoin d’experts.... ils piquent en général droit au but si cet organisme est chargé de l’enquête !


                      • baldis30 16 août 2018 16:30

                        bonjour,

                        Si dans une autre réponse et en fonction du témoignage d’une avocate, j’ai avancé un problème de sols c’est que cela ne peut être écarté pour une installation au fond d’un vallon ...

                        D’où éventuellement problème de fondations et de sols ... ce qu’on ne verra qu’après avoir débarrassé les décombres ...

                        Il y a des informations divergentes concernant la construction : béton armé ou béton précontraint ? c’est déjà fondamental car dans le deuxième cas , et surtout à l’époque, la mafia ne s’y aventurait pas (... Il y a tout de même une chose énorme ... l’un des actionnaires principaux de la société concernée par les autoroutes... est Benetton .... HENAURME)

                        Vu ce qui s’est passé en Italie et notamment lors des deux procès turinois ( Amiante, Fonderie Thyssen), dans la tragédie de Santa Maria della Puglia et dans les suites du séisme de l’Aquila, le tout venant après le procès du Vajont et quelques autres, j’ai plutôt confiance dans l’enquête, ce qui peut vous surprendre !


                        • Laulau Laulau 16 août 2018 16:58

                          Le béton n’est pas éternel, l’acier non plus. Il ne s’agit pas de construire des ouvrages d’art éternels mais de les surveiller et de les entretenir. Mais voilà, ça coûte cher et depuis la « révolution » libérale, seule la finance a crédit ouvert, pour les bien publics c’est la dèche programmée. Pensez donc, entretenir un pont .... ça rapporte quoi ?


                          • catejo 16 août 2018 17:56

                            @Laulau

                            Bha la que le pont est par terre, ca vas provoquer des difficulté de transport de personnels, d’approvisionnement, des retards de livraisons, tout les capitaliste de la région vont s’appauvrir au profis de ceux de régions moins mal gérés.

                          • cétacose2 16 août 2018 19:00

                            Si la mafia s’est mêlé de la construction , c’est certainement à cause des cadavres qui avaient été « déposés » dans le béton que ce pont s’est effondré .De toute manière ,les ponts c’est comme les machines à laver ,ce n’est pas fait pour durer éternellement...


                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 16 août 2018 19:06

                              @cétacose2

                              Salut cétcose 2,

                              Dans le cas ou la mafia aurait agit dans la manière qui lui est propre,( enfin façon de parler !!) bon courage aux experts qui oseront soulever le lièvre !


                              @+ P@py




                            • Croa Croa 17 août 2018 00:29
                              À cétacose2,
                              Où t’as vu ça ? Oui, bien sûr si personne n’en assure l’entretient mais tant qu’un pont est bien entretenu, sauf imprévu il devient éternel. Il y a en France et même en Italie quelques ponts qui datent des Romains et qui sont toujours là !

                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 août 2018 12:45

                              @Croa

                              ...oui ,... mais très très grosse différences entre les modèle de constructions des romains technique du pont portant même pour franchir une vallée exemple le Pont du Gard et celle dite du pont suspendu, même si les premières formes de pont suspendu sont apparues en Chine au ier siècle apr. J.-C les ponts suspendus modernes datent d’un peu plus de deux siècles :wiki.


                              Pour l’ancienneté du pont suspendu, voir également cette page : wiki.


                              @+ P@py


                            • baldis30 17 août 2018 19:55

                              @Croa
                              bonsoir,

                               nuances , nuances ... si effectivement le Pont du Gard tient le coup, on peut voir en regardant de très près le pont de Sommières qu’il y a eu des reconstructions .... mais sur des piles SOLIDEMENT ANCREES ..... ce qui change beaucoup de choses .

                               Il y a aussi en Espagne des barrages encore en eau qui datent des romains ... mais ils sont entretenus, comme ouvrages industriels ...


                            • tibidi 16 août 2018 19:52

                              la mafia, non. les Russes, non.  Mais des témoins ont rapporté au journaliste de La Republica qu’ils ont vu un éclair frapper le pilier et ses câbles. Ensuite, le béton s’est effrité, le câble s’est rompu et le pilier s’est effondré.

                              Cet éclair rappelle furieusement les incendies suspects en Californie du Nord ; les maisons sont détruites mais pas les arbres. Les quantités d’énergie sont phénoménales et font fondre les jantes de voiture en alliage d’aluminium en flaques liquides. Les youtubers évoquent les armes à micro-ondes ou DEW (Direct Energy Weapon). De telles armes ont été évoquées lors des attentats du 11/9 pour expliquer la « vaporisation » du béton en quantité et les poutrelles d’acier pliées comme des spaghettis trop cuits ... Encore quelques jours et les italiens parleront de « conspirazione » 

                              • Croa Croa 17 août 2018 00:37
                                À tibidi,
                                Le phénomène foudre est connu et bien maîtrisé. Il est obligatoire sur ce type d’ouvrage de poser des paratonnerres afin que celle-ci ne puisse pas s’en prendre aux infrastructures structurelles. Bien sûr, tout ça doit être parfaitement entretenu.

                              • baldis30 17 août 2018 09:41

                                @Croa
                                bonjour,

                                la chose la plus étonnante et qui explique une question que je posais hier soir au sujet de béton armé ou béton précontraint est que les haubans étaient en béton précontraint ! certes avec du précontraint on peut faire beaucoup de choses... mais la surveillance de qualité doit aller de pair surtout pour du haubanage ! Etrange ....

                                 Dire que la foudre est bien maîtrisée ... là j’ai de sérieux doutes ! même avec les meilleures protections possibles l’accident dû à la foudre reste possible ... Un exemple : la foudre tombe sur une clôture à bestiaux .. et toutes celles d’une zone sont reliées entre elles ...... c’est un cas classique à la campagne.

                                Sur le plan industriel , certaines entreprises qui peuvent le faire préfèrent arrêter des processus délicats plutôt que de risquer des pertes graves de matériel de production .. C’est pas toujours possible, mais c’est l’une des vrais parades .


                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 août 2018 12:56

                                @Croa

                                . là est toute la question à savoir si ce dispositif était opérationnel ,c’est à dire bien entretenu !!!, saboté ???


                                @+ P@py


                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 août 2018 13:05

                                @baldis30


                                Merci de nous rappeler cette technique ( évoquée également sur d’autres réponses ) , je reconnais que dans mon article , que je n’ai pas évoqué la technique du béton précontraint.


                                @+ P@py


                              • vapulaflo 17 août 2018 00:21

                                Et un attentat ? Il es quand même tombé soudainement....


                                • sls0 sls0 17 août 2018 01:25

                                  Ah, le Piemont, sa cuisine, son vin.

                                  Il y a aussi ses rivières, elles ont la pêche.
                                  La Loire qui a moins la pêche arrive a foutre des ponts à terre ou plutôt à l’eau comme le pont Wilson en 78.
                                  Le torrente Bisagno qui passe à Gênes, c’est plus un torrent qu’une rivière, quand il y a une crue, ça creuse et vite.
                                  En 70 il a foutu un pont en l’air.
                                  En prenant des mesures du pont sur map, je me suis aperçu de :
                                  Vue la taille de la caillasse, plus de 5m/s ça arrive.
                                  La fondation du pilier est dans un courbe à l’extérieur où ça creuse le plus. Ça creuse et en plus ça destructure parfois la roche environnante.
                                  Une rivière recherche sont équilibre entre sa vitesse ou débit, sa pente et son transport de sédiments.
                                  J’ai vu qu’à Gênes ils aiment bien modifier le lit.
                                  On modifie, la rivière recherche son équilibre et c’est souvent le bordel dans un autre endroit.

                                  La Loire met un certain temps pour niquer les fondations d’un pont, une rivière piémontaise ça peut être plus rapide.
                                  A ces vitesses difficile de prévoir, la rivière change trop vite de forme, les calculs d’un jour peuvent changer avec une crue.

                                  Pourquoi ils n’ont pas pris en compte ces paramètres lors de la conception ?
                                  C’est depuis 2006 que l’on commence à savoir modéliser une rivière piemontaise ou un torrent de moins de 7% de pente.
                                  C’est surtout les américains qui sont forts, entre l’USGS et l’USGA le gros des thèses c’est eux. En France on est pas mauvais non plus mais le pont Wilson est là pour qu’on reste humble.
                                  Lors de la conception de ce pont pas trop de connaissances sur le sujet mais le bon sens aurait dû jouer.
                                  Sûr que du béton mafieu n’aide pas trop, du béton non mafieu aurait peut être lâché aussi.
                                  Le peu que j’ai vu car il manque des photos de détails le feraillage n’est pas aux normes eurocode mais ces normes n’existaient pas à l’époque et le pont a résisté à un séisme en 2003.
                                  Je me trompe peut être mais j’y vois un problème d’affouillement visible sur map.
                                  Chez moi les rivières peuvent voir le débit multiplié par 600 en cas de cyclone. Emmener 15m de berge et un immeuble ça prend 4h.
                                  Le rio chez moi quand il s’énerve, il a quelques ponts à son actif.


                                  • baldis30 17 août 2018 09:45

                                    @sls0
                                    bonjour,

                                    « Ah, le Piemont, sa cuisine, son vin. »

                                    Il ne faut pas abuser du vin du Piémont, même de l’excellent blanc « Erbaluce di Caluso »... parce qu’après on situe Gênes en Piémont plutôt qu’en Ligurie !


                                  • baldis30 17 août 2018 09:58

                                    @sls0
                                    en complément :

                                    « Je me trompe peut être mais j’y vois un problème d’affouillement »

                                    cela va dans le sens d’un témoignage cité par France-Inter sur l’inclinaison du pylône avant sa chute ! Il faudrait connaître le déroulement de l’accident pour en cerner les causes :

                                    - est-ce le tablier qui est parti le premier ?

                                    - sont-ce les haubans qui ont lâché en premier, et la foudre y est-elle pour quelque chose ?

                                    - est-ce le pylône qui a entrainé le tout après être parti le premier ?

                                    Dans un cas aussi complexe les seules choses sûres sont l’état initial et l’état final ....


                                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 août 2018 13:15

                                    @sls0

                                    Merci pour l’info sur le Pont Wilson à Tours ( et les infos sur l’affouillement ).

                                    @+ P@py


                                  • sls0 sls0 17 août 2018 18:49

                                    @baldis30
                                    Quand on regarde les traces au niveau des morceaux restants, un coté ça été cisaillé vers le haut et l’autre vers le bas. Ça indique un basculement.


                                    Les haubans avec un coef de sécurité de 3-4 auraient lâché, les tabliers serait tombés. Les supports lors de la construction supportent le porte à faux lors de l’installation des tabliers, pourquoi ils seraient tombé cette fois ci ?

                                    L’orage tape des maisons, des arbres.
                                    Il y a parfois un peu de dégâts à la maison et il arrive qu’un arbre éclate.
                                    Il y a des gens touchés par la foudre qui en réchappent.
                                    Là c’est un pont avec ses paratonnerres, même sans paratonnerre, c’est 2-3kg qui vont sauter dans les cas extrêmes.

                                    Un défaut de béton ça peut se voir mais le séisme de 2003 aurait laissé des traces en cas de défauts.

                                    Le rasoir d’Ockham fait que je regarde le plus vraisemblable ou probable.
                                    Il se trouve qu’en ce moment je regarde un problème d’innondation locale. Les pluies sont fortes et ont des caractéristiques torrentielles, il m’est plus facile de voir ou d’être au courant de certains problèmes affouillements.
                                    A 20 km à la ronde c’est 4 ponts de détruits par affouillement en 10 ans.
                                    Ce pont a fait l’objet des critiques, OK si elles ont été chiffrées.
                                    Un expert s’il critique, il démontre. Parfois au pif je me dit que ça ne va pas tenir, je valide par calcul.
                                    Bon chez moi c’est sismique, j’ai fait le tour avec la protection civile, je leur ai montrer les maisons où il faudra des sacs à viande en fonction de l’intensité sismique. A force de calculer, le pif se développe, il y a du flagrant quand même.

                                    Bon, je me suis basé sur de la photo aérienne, il y a des traces d’affouille sur d’autres piliers à Gênes, c’est peut être normal et suivi. Ça peut aussi être ignoré comme pour le pont des années 70.

                                    L’eau est très puissante et patiente. Le massif armoricain est le reste de la chaine hercynienne. Elle était plus haute que l’hymalaya, l’eau est passé par là.


                                  • sls0 sls0 17 août 2018 19:00

                                    @baldis30
                                    Au sujet du Piemont c’est qu’on parle de rivières type piémontaises et non liguriennes.

                                    Je faisait référence au type de rivière, elle fait 25km mais de mémoire elle a sa source dans le Piémont.10 à 40km de profondeur la Ligurie par rapport à la côte.

                                  • baldis30 17 août 2018 20:13

                                    @sls0
                                    bonsoir,

                                     Le vocabulaire italien en matière de cours d’eau n’a pas la richesse du vocabulaire français ... fiume s’applique aussi bien à rivière ou à fleuve , alors qu’en français on distingue facilement fleuve, rivière, fleuve côtier . On trouve aussi « torrente » et plus rarement « rio » ou « riuscello » qui pourraient correspondre à ru ou ruisseau et seulement pour des appellations locales (différentes entre Ligurie et Piémont) ! En français on a aussi « valat » ( j’écarte les appellations locales comme cadereau : torrent éphémère).

                                     Inversement en matière d’inondation on peut rechercher sur le net l’inondation de la Polésine ( évoquée dans l’un des premiers « Dom Camillo ») et voir que l’hydrologie italienne est bien différente de l’hydrologie française ( quoique Polésine d’un côté et inondation du bassin de la Garonne 1930 ...de l’autre )


                                  • sls0 sls0 21 août 2018 00:30

                                    @baldis30
                                    Je reviens car mon commentaire c’est fait rapidement après un premier coup d’oeil rapide.

                                    Depuis j’ai regardé un peu plus sérieusement.
                                    C’est des haubans en béton précontaint.
                                    Ok pour l’esthétique mais quid de la répartion des charges, du contrôle des câbles aciers.
                                    Avec les connaissances sur le béton à l’époque, je comprends les doutes.
                                    Tout beau, tout neuf, mais pour les calculs pas beaucoup d’éléments.
                                    Les premières recherches dates des années 70, je viens de me taper une thèse de nos jours sur le sujet des dégradations, il reste des inconnus.
                                    Avec les connaissances actuelles on voit les défauts de conception.
                                    A l’époque on supposait les défauts de conception mais on pouvait pas étayer par des calculs.
                                    Il faut se rappeler la vision de l’époque, on innove et on fonce.
                                    Sans cette mentalité, pas de concorde, bien pour l’innovation, peut ètre moins bien coté réservoir à kérosène.


                                  • keiser keiser 17 août 2018 07:13
                                    @ Lauteur

                                    De gardien de la paix en retraite, vous vous êtes recyclé en ingénieur béton, et ben félicitations.
                                    Même moi qui suis parfois appelé pour des expertises, en aucune façon je ne me permettrais de donner un avis sur de simples photos mais vous si.  smiley

                                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 août 2018 14:10

                                      @keiser

                                      Il me que je pose plus des questions que d’avis,... enfin bon !!


                                      @+P@py


                                    • keiser keiser 17 août 2018 14:39

                                      @Gilbert Spagnolo dit P@py


                                      Alors il me semble justement que vos questions sont très orientées.
                                      Dans le cas d’une enquête avec des expertises à ce niveau.
                                      En général c’est une collégiale d’experts qui rendent un avis.
                                      Je vous conseille donc de laisser ces personnes plus qualifiées que nous, de faire ce qu’ils ont à faire.
                                      Après ... vous pourrez remettre en cause les problèmes de béton précontraint.
                                      Ainsi que la mafia du Nord qui aurait atteint l’intégrité des ingénieurs.
                                      Je pense qu’il est inutile d’aller plus vite que la musique.
                                      Chacun sa place et les vaches seront bien gardées.

                                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 août 2018 15:21

                                      @keiser


                                      Pour être trivial,.. il faut fermer sa g..., et laisser faire les premiers de la classe toujours sans moufter !! !!

                                      .. et pour un citoyen curieux de tout ce qui ne se dévoile pas aisement,..( comme tu te présente )... étrange comme réponse !


                                      @+P@py


                                    • baldis30 17 août 2018 23:53

                                      @keiser

                                      bonsoir,
                                      eh bien justement mais je diffère ma réponse : une photo bien analysée peut vous montrer bien des choses et c’est le cas de celle qui a été mise sur l’article : il se fait tard mais j’y reviendrais demain car elle est une pièce du puzzle ... certes elle ne donne pas d’expertise !

                                       Au fait en matière de risques de cette nature il y a des spécialistes de telle ou telle matière mais pour ma part traiter quelqu’un d’expert c’est une injure grave ... et bien de mes collègues qui exercent ou ont exercé dans certains départements sont du même avis : hormis les experts auto-proclamés et de très rares cas sur des points précis en général relatifs à des problèmes industriels le titre d’expert est une injure .... et le délivrer est une complicité !

                                      Par contre l’expertise existe , par une réunion de spécialistes mais aussi avec d’autres conditions ... Un bon exemple puisque parait-il le texte de Monsieur de Mardigny sur les inondations de l’Ardèche figure sur le Net est dans la méthodologie d’enquête ! cela figure dans les premiers paragraphes de ce texte !

                                      L’expertise existe c’est sûr , les experts j’en doute fort et je ne suis pas le seul à le penser !


                                    • keiser keiser 18 août 2018 19:10
                                      @baldis30

                                      Oh la ! ...
                                      Il faudrait peut être vous calmer les gars.
                                      Déjà je ne comprends pas bien ce que tu veux dire, quand tu dis que traiter quelqu’un d’expert est une insulte.
                                      Ensuite je n’ai jamais dit que j’étais un expert, j’ai juste dit que j’étais parfois appelé afin de participer à des expertises.
                                      Quand à Gilbert, c’est pareil, il faut aussi te calmer.
                                      Toi aussi, tu interprètes mes propos à ta sauce et ta victimisation est parfaitement inutile.
                                      Il n’est pas question de premier de la classe, tu délires complétement.
                                      Si il y a une chose que j’ai appris, c’est de me garder des avis impulsifs sur des événements émotionnels.
                                      Peut être ai je utilisé des termes inadéquat et je m’en excuse.
                                      Mais je ne pense pas être le seul dans cette affaire.
                                      Alors du calme s’il vous plait.


                                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 18 août 2018 19:55

                                      @keiser

                                      Ben Keiser, lorsque j’évoque « les premiers de la classe » ce n’est absolument pas à ton encontre puisque je ne te connais pas !

                                      « Mes premiers d la classe » à moi, ce sont tous nos politicards qui nous ont mis ( ou qui nous mettent dans la situation où se trouve la France actuellement !


                                      @+ P@py


                                    • baldis30 19 août 2018 18:39

                                      @keiser

                                      bonjour
                                      Oui traiter quelqu’un d’expert c’est une insulte ! grave !

                                      « Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute » ( j’ai lu cela quelque part mais je ne sais plus où.... smiley )

                                      Alors que l’expertise existe ... certes il ne s’agit pas de dire l’accident de voiture est arrivé parce que les pneus sont lisses ...c’est pas de l’expertise ... c’est du constat évident ...

                                      Dans un domaine comme celui des risques graves l’expert n’existe pas !

                                      Et s’il fait une découverte intéressante il doit la faire valider paritairement ... Dans des affaires de risques il y a l’intervention de spécialistes, qui est une chose et l’expertise qui en est la conclusion paritaire mais pas consensuelle ... Ce n’est pas la bagarre que l’on voit dans les prétoires pour des affaires criminelles ou délictuelles ... Expertiser les dégâts d’un incendie en reprenant les tarifs d’un catalogue bien des gens sont capables de le faire !

                                      J’ai formulé plus haut dans ce fil comme HYPO thèse sur la rupture une cause environnementale de fondation .... ce n’est pas une parole d’expert mais celle de quelqu’un qui a été déjà confronté à de tels problèmes ( et pas qu’un seul) ... et j’ai vu arriver ces experts surtout autoproclamés mais incapables de répondre à des questions banales ...

                                       Une autre photo permet aussi de mettre en place une autre HYPO thèse... je traite cela dans la suite ! Parce qu’il y a convergence POSSIBLE entre un témoignage et des concepts bien classiques en RdM.


                                    • cilaos 17 août 2018 07:53

                                      Les nouvelles normes de construction en Italie viennent d’être appliquées au tunnel du col de Tende.... Plus de ferraillage beaucoup moins de ciment ces produits ont été vendus sous le nez des ingénieurs, des politiques et hop tout le monde en prison !! le chantier est arrêté pour des années et cela se passe en 2018.

                                      Toujours dans la vallée de la roya en italie un autre tunnel dont les travaux durent depûis 10 mois pour un chantier qui doit se traiter en 10 jours au lieu de de refuser les immigrés l’italie devraient les embaucher car je suis sur qu’ils feraient un super travail !!!!

                                      • tumed 17 août 2018 11:59

                                        A défaut de vérité, le consensus médiatique semble établi. L’effondrement du pont de géne est du a la mauvaise gestion des sociétés privées, et donne l’oportunité au gouvernement de récupérer la gestion de tout son parc autoroutier sans atendre la fin des bails de délégation de services public.



                                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 août 2018 20:01

                                          @tumed



                                          C’est peut-être une bonne chose, .. mais il faudra que l’État Italien n’oublie pas de ponctionner les sociétés autoroutières pour payer les frais d’inspections et de contrôle de tous leurs ouvrages d’art, et pour payer également le montant des réparations !


                                          @+ P@py


                                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 août 2018 20:04

                                          A la téloche, je viens de voir à l’instant et en gros plan des images du pont avec plein de ferrailles style spaghettis qui pendouillent .. et pas d’un immense diamètre ,.. mais je me répète aucunes structures de renforcement ( du style cages à poules)


                                          @+ P@py


                                          • baldis30 19 août 2018 19:18

                                            @Gilbert Spagnolo dit P@py
                                            bonsoir,

                                            sur l’une des images que je n’arrive pas à retrouver, prise dans l’axe du pont probablement par la police de Gênes - on voit nettement que l’un des piliers est parti sur la droite de la photo ce qui corroborerait la déclaration d’une avocate décrivant ce qu’elle avait vu ( citée par France-Inter). Mais sur cette même photo on voit aussi SEMBLE-T-IL que la traverse supérieure liant les deux piliers est tombée verticalement sur le pont ...

                                            Une autre question que celle des fondations serait voir comment cette traverse était fixée aux deux piliers et quelle était la qualité de la fixation ... : ferraillage et béton . Et si un coup de foudre pouvait l’avoir endommagé gravement au point de désolidariser l’ensemble .... là je ferai référence à un béton fissuré donc infiltré et un coup de foudre qui vaporise le tout en faisant exploser la liaison ... ( Que les incrédules ne rigolent pas car j’ai vu cela sur des roches granitiques fortement diaclasées, à ... de ..... je dois bien avoir gardé une photo mais où est-elle ... ?) .

                                            Dès lors sur le plan purement mécanique il y aurait (mode conditionnel pour ceux qui se prennent pour des petits génies de la critique mais que j’aimerais bien voir cheminer avec moi dans quelques sites ....) flambement du pilier droit et arrachement à la base du pilier gauche - ce qu’on constate ....

                                            Donc pour ceux qui pensent que les photos n’apportent rien je donne ici deux exemples d’HYPO-thèses ( fondations et traverses) qui pourraient bien permettre à des SPECIALISTES - et pas des experts de la censure autoproclamés sortant de Sainte-Anne après leur service de nettoyage des poubelles - de dresser une expertise.... les validant ou invalidant et en trouvant une autre !

                                             De toute façon l’examen de plans, et de photos ( ou de films ou....) au bureau avant tout travail sur le terrain EST LA DEMARCHE normale .... n’en déplaise aux experts de la censure autoproclamés sortant de Sainte-Anne après leur service de nettoyage des poubelles.


                                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 août 2018 22:27

                                            Trouvé sur le web, quelques images satellites du drame.


                                            @+ P@py


                                            • baldis30 18 août 2018 08:41

                                              bonjour,

                                              ceci est un complément que je n’avais pas le courage d’écrire hier soir, il était trop tard . C’est aussi une réponse à keiser concernant la photo de l’article !

                                              Pour confirmer ou infirmer une hypothèse des photos sont excellentes et celle de l’article est un bon exemple ... Evidemment il faut se remettre dans l’environnement du lieu de la catastrophe. Mais cet environnement est bien plus complexe et d’autres éléments OBJECTIFS doivent y être associés.

                                              La photo montre une rivière ... très bonne indication indiquant un fond de vallon... donc des alluvions et des circulations phréatiques ! d’autres photos ont montré la proximité du lieu de la catastrophe avec un faisceau de voies ferrées, dont on peut penser ( bien noter la nuance) qu’elles reçoivent des marchandises de toute nature ... En plus Gênes est une ville industrielle !

                                              Et la zone est qu’on le veuille ou non une zone alpine ...

                                              Alors voici les questions que l’on peut se poser en analysant la photo : elles ne donnent pas la solution du problème mais permettent soit de ne pas chercher dans le vide soit de prolonger en évitant de tomber dans les discussions du Bar des sports ( équivalent italien du Café du commerce).

                                              Supposons ( donc HYPOTHESE et non pas thèse !) que le phénomène initial soit dû au moins en partie à un problème de fondation... que peut nous apprendre l’environnement ?

                                              Il y a des circulations d’eau en surface ou en profondeur ... et pour celle en profondeur est-elle corrosive pour le béton ? Question stupide ? certainement pas ! La zone alpine est une zone gypseuse, la probabilité pour qu’on en trouve est loin d’être nulle donc les eaux phréatiques sont-elles séléniteuses n’est pas une question idiote ... au vu de la photo ( et de quelques autres..) !

                                              Il y a une zone de triage dans l’aire des alluvions entourant le pylône ! Y-a—t-il eu des déversements intempestifs comme cela se produit souvent dans ce genre de dépôt ? Peut-être pas , mais est-on sûr que les voies de triage n’ont pas montré des signes de déformations au cours des semaines ou des mois précédents sans qu’on en recherche la cause ? Etant donné que pour ce type de voie la vigilance est nettement moins développée cela pourrait avoir existé !

                                              Y-a-t-il eu dans la rivière des évacuations d’eaux corrosives ( autres que séléniteuses) résidus d’activités industrielles en amont ceci tenant à la nature industrielle de la zone de Gênes ? Là effectivement on rentre dans un domaine où l’aspect mafia pourrait exister au deuxième degré ... !

                                              Toutes ces questions proviennent de photos, celle de l’article, mais aussi d’autres .. et elles ne sont exhaustives .... Par contre c’est le terrain qui doit parler autrement dit  : ce n’est qu’un point parmi les interrogations relativement au problème sol / fondations ! lequel n’est un point parmi d’autres ( haubans, foudre, etc. ...).

                                              Il faut savoir lire une photo ! et nos ancêtres qui ne savaient pas lire, savaient interpréter les dessins que par exemple publiaient des hebdomadaires comme l’Illustration ou Le Monde illustré lors des catastrophes : ils voyaient bien quel type de dégâts il y avait. Même si l’imagination du dessinateur supplée la réalité des faits.

                                              Et plus en arrière dans le temps qu’on s’intéresse aux représentations picturales qui ornaient les églises et les chapelles, pour illustrer Adam et Eve, le buisson ardent, Moïse...et la morale associée que les religieux enseignaient à leurs ouailles ... 

                                              Alors les photos sont indispensables à la construction d’une opinion ou au contraire à sa démolition ! Mais le terrain doit avoir le dernier mot !


                                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 18 août 2018 10:50

                                                Passé le temps de la douleur et de l’émotion, va arriver celui des expertises et aussi celui des contre expertises ! Vu les enjeux, je pense que nous risquons de connaître pas mal d’avis contradictoires !

                                                Le sol italien n’est pas un « long fleuve tranquille », en effet certaines régions sont propices aux tremblements de terre. À noter que la région de Gênes est classée comme étant en faible densité sismique voir cette page wiki,et notamment cette carte. .

                                                Je vous joints ce schéma du site wiki géologie des Alpes :ici,pour les curieux ayant des certaines connaissances en géologie ( ce n’est hélas pas mon cas ), je vous invite à lire cette page : Recherches géoarchéologiques dans la zone littorale de Gênes (Ligurie, Italie)


                                                @+ P@py



                                                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 18 août 2018 20:00

                                                    Une vidéo trouvée sur le web:7 choses à savoir sur le pont Morandini e ( le plus révoltant un pont semblable avait été construit en Libye, ,.. il a été fermé à la circulation fin 2017 : source.


                                                    @+ P@py



                                                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 18 août 2018 20:53

                                                        @alinea

                                                        Merci pour ce lien qui est très très révélateur pour savoir comment se conduisent certains salopards milliardaires.

                                                        Tant que nous remettrons pas de nouveau en service cette vieille machine , ces empaffés de première continueront leur néfastes prédations !


                                                        @+ P@py


                                                      • baldis30 19 août 2018 21:34

                                                        @Gilbert Spagnolo dit P@py

                                                        bonsoir,

                                                        « Tant que nous remettrons pas de nouveau en service cette vieille machine »

                                                         là je ne suis pas d’accord sur le moyen car c’est sale, il faut nettoyer de et utiliser beaucoup d’eau et de détergents . mauvais pour l’environnement ! Staline croyait avoir trouvé le moyen idéal par peloton, mais c’était du vulgaire copiage des fossés de Vincennes ! Soyez écolo, économisez l’énergie, utilisez des matières premières renouvelables comme le chanvre facile à tresser ... !

                                                         smiley


                                                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 août 2018 10:05

                                                        @baldis30

                                                        Pour les cas bénins,.. j’ai pensé à ceci !

                                                        ...bien l’idée du chanvre, surtout que la France et championne pour sa production :wiki , donc , il y a de quoi tresser !!!!


                                                        @+ P@py


                                                      • zygzornifle zygzornifle 19 août 2018 18:40

                                                        Le Vatican aussi car les prières du papes n’ont rien fait .....


                                                        • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 20 août 2018 08:02
                                                          Les camions ! Les milliers de camions qui défoncent les routes et font trembler les ponts !
                                                          6000kg par essieu contre 600kg pour les voitures.
                                                          N’etes-vous pas inquiets lors des embouteillages au ralenti voire à l’arrêt au beau milieu d’un pont à trois voies coincés entre deux files de pl ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité