• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’élection de Trump : qu’est-ce que ça change ?

L’élection de Trump : qu’est-ce que ça change ?

Afficher l'image d'origineCa y est, le milliardaire à la mèche rebelle vient de s'installer dans les chaussons de l'homme le plus puissant du monde.

En réalité, il faudra attendre décembre que les grands électeurs confirment ce que l'on sait déjà, et que le ventripotent vitupérant devienne officiellement le 45ème président des Etats-Unis d'Amérique. Et enfin le 20 janvier 2017, selon la tradition, le "monde libre" aura enfin sa nouvelle tête de gondole.
Mais alors, dites moi : comment se fait-il qu'un président si honnis vue d'ici, si incompétent politiquement, ni même élu au suffrage universel direct, puisse accéder à la Maison Blanche ?

Voici un mystère que nous allons tenter d'élucider...


UNE FARCE DEMOCRATIQUE

La plus grande puissance militaire du monde, ne donne pas le droit à ses citoyens d'élire leur président au suffrage universel direct. Le plus phénoménal budget de guerre sur la planète,
a toujours le droit d'exercer la peine de mort dans plusieurs de ses Etats, et assène pourtant
des leçons de maintien au reste de l'univers.

Rien qu'avec ces conditions sidérantes, je pense que les USA se feraient la guerre à eux mêmes si ils le pouvaient.

Vous ajoutez à ce cocktail explosif un rapport détonant sur la répartition des richesses :



Et vous comprenez que l'idée même du pouvoir au peuple dans la plus grande "démocratie" de la planète a du plomb dans l'aile. Mais évidemment, cela semble naturel, tant que la classe dirigeante réussira à satisfaire la classe moyenne américaine, que voulez vous que cela change de la perception que nous autres européens, puissions avoir de ce qui s'y déroule ?

Même si la volonté constitutionnelle assumée est le bipartisme, il faut tout de même noter un léger, très léger essoufflement de la représentativité électorale : comment accéder aux plus hautes fonctions à la tête de l'Etat Américain, sans connaître les difficultés des citoyens : logement, études de leurs enfants, égalité des chances, droit à la consommation équitable... ? Cela semble normal, et pourtant, aujourd'hui plus qu'hier, un milliardaire nantis vient d'être nommé au poste suprême...

La profonde fracture de la société américaine réside dans l'administration même de leur territoire : utiliser un système fédéral, ou les gouverneurs bénéficient de pouvoirs étendus, en revient à masquer la portée de l'élection présidentielle : au fond, seul le gouverneur élu lui au suffrage universel direct, régit l'Etat dans lequel les citoyens se trouvent. Cette lecture en deux temps de l'autorité de l'Etat, induit l'idée que le président est un représentant lointain, voué aux tâches internationales.

Hors, il est bien au centre des décisions politiques internes, rappelons nous du 11 septembre
et de la mise en application consécutive du Patriot Act :


VIDEO. Qu'est-ce que le "Patriot Act" ?

Aujourd'hui donc, le peuple américain vit en coupe réglée selon les dispositions émises par
un président qui n'a fait qu'appliquer des directives dont les autres administrations se servent
tout autant que lui.
Alors, dites moi maintenant, où est la démocratie aux Etat-Unis, et quel crédit apporter à cette élection ?

UN GENTIL TRUBLION

Au lendemain de l'élection de Donald Trump, le monde entier ou presque poussait des cris d'orfraies. Hors, ce milliardaire agité du bocal, dès qu'il a franchi le seuil de la Maison Blanche, a finalement modéré et tempéré son discours. Il n'était plus question d'ériger un mur entre les USA et le Mexique, mais de combler les trous par du grillage.

Il n'était plus question d'enfermer Hillary Clinton, qui est d'ailleurs une vielle connaissance,


Mariage de Trump : Les Clinton invités d'honneur

Mais plutôt de féliciter son mari et de vouloir travailler avec lui. Trump est certes le symbole d'une Amérique qui a réussie (quoique), et doit donc filer avec elle le parfait amour en appliquant une politique isolationniste.

Mais lorsqu'on se penche sur son équipe de campagne, on s'aperçoit vite du vide politique qu'elle incarne, et de l'absence totale de projet qui en émane. Bien des phrases ont été prononcées lors de cette joute verbale entre les deux candidats, un brin en dessous de la ceinture tout de même, mais au fond qu'en reste-t-il ? Nous sommes ici face au plus parfait exemple de poujadisme à l’américaine : rien sur le fond tout sur la forme.

Donald Trump aime bien Poutine, il aime aussi les burgers, les femmes et le whisky.
Donald Trump souhaite laisser plus de marges aux banques d'affaires, il aime aussi
les cow-boys, Las Vegas et les casinos. Il est avant tout un promoteur immobilier, et sa grande idée est d'appliquer ses méthodes de management à l’Amérique afin qu'elle profite de ses lumières...
C'est sérieux ?

Il a également animé un grand show à la télévision, où il expliquait à des employés minables qu'ils étaient des looser, et à d'autres qu'ils étaient des winner. Imaginez un seul instant François Hollande participer à une émission de télé réalité. Quel crédit accorderiez vous à un homme politique qui s’abaisserait à de telles inepties, même après l'accordéon de Giscard...

Afficher l'image d'origine

Alors mes chers contemporains, ne vous laissez pas berner, Trump ne fera rien qui ne fâchent ceux qui décident de la politique américaine, car d'ailleurs n'est-il pas au fond qu'un gentil trublion ?

QUELLE POLITIQUE PAR QUELS POLITIQUES ?

Connaissez-vous Seymour Hersch ? Si oui tant mieux, si non, c'est par ici. L'affrontement au plus haut sommet de l'Etat se joue entre des protagonistes qui sont à même de comprendre les enjeux planétaires, sociaux et culturels qui font l'Histoire. Les autres, ne sont, nous l'avons vu, que des pions idéalement placés et utilisés par les hommes forts des différentes administrations américaines.

Les luttes de pouvoir aux Etats-Unis sont donc à lire sous le double prisme du secteur financier et militaire. Ces deux entités peuvent poursuivre des buts similaires, mais d'aucun ne peut prétendre à une idylle constante et parfaite. Le président des Etats-Unis joue donc le rôle d'arbitre entre ces deux frères-ennemis. Comment concevoir dans ce cas la nouvelle présidence de Trump ?

Un général étrange, a conseillé pendant la campagne le candidat républicain. Il n'augure rien de bon quant à la suite des événements. Néanmoins, il aura le mérite d'apaiser les tensions entre les USA et la Russie, qui étaient à leur comble lors de l’affrontement en Syrie. On peut donc voir se dessiner un soutien, ou tout au moins une certaine forme d'indulgence, face aux régimes autocratiques à travers la planète.

Des échanges commerciaux, de nouvelles alliances, un nouveau terrain de jeux pour les militaires et les hommes d'affaires. Mais le fil ténu de l'Histoire nous montre que pour obtenir ces résultats, il faut un contrôle accru des citoyens récalcitrants. Si le spectre d'une société ultra sécuritaire se dessine à l'intérieur pour les américains :



Un isolationnisme se profile également :



EN CONCLUSION

Deux pistes s'offrent donc à nous après cette lecture, un brin alarmiste j'en conviens,
de ce que pourrait être l'Amérique de ces quatre prochaines années :

En ce qui concerne les relations internationales :
Malgré ses effets d'annonces et sa volonté isolationniste, Donald Trump va se conformer aux directives croisées et parfois contradictoires des faucons de la Maison Blanche, comme des chefs d'Etat-Major en termes de politique étrangère. Un probable soutien aux régimes autoritaires, et un désengagement croissant des forces américaines déployées à travers le globe.
L'exemple de la demande de financement accru des pays européens pour assurer leur défense au sein de l'OTAN, comme le désengagement souhaité en Corée du Sud et au Japon, ne laisse à priori planer aucun doutes quant à la direction initiée par Washington.

En ce qui concerne la politique intérieure : 
Il risque néanmoins d'accentuer l'étroite surveillance des américains, sous la menace identitaire toute désignée des terroristes islamistes, dangereuses créatures d'une Amérique qui ne symbolise plus vraiment le rêve mais qui semble vouloir entraîner le monde vers le cauchemar gluant du capitalisme forcené...

Révolutionnairement Vôtre,

Boris Rannou.


Moyenne des avis sur cet article :  2.15/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 19 novembre 2016 15:12

    « Alors mes chers contemporains, ne vous laissez pas berner, Trump ne fera rien qui ne fâchent ceux qui décident de la politique américaine, car d’ailleurs n’est-il pas au fond qu’un gentil trublion ? »


    Euh, c’est pas pour vous embêter, mais j’ai l’impression que vous vouliez dire le contraire, non ?

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 novembre 2016 18:19

      @Jeussey de Sourcesûre

      ... ou peut-etre pas. Telle qu’écrite, la phrase a bien aussi un sens. Il suffit de choisir le niveau de cynisme qu’on préfère smiley). Les désarroi incrédule qui a accueuilli l« élection de Trump, d’ailleurs, est peut être le signe précurseur de l’arrivée sur ce site d’un lectorat qui remettra en doute ses certitudes, comprenant enfin que la politique se joue plus entre »ceux qui le font que « ceux qui le sont. »...

      PJCA








    • JL JL 19 novembre 2016 18:26

      @Pierre JC Allard, Jeussey de Sourcesûre,

       
      quand vous jouez contre quelqu’un qui a plusieurs coup d’avance ou qui peut modifier les règles à son gré, quoi que vous fassiez dans le cadre imposé par ces règles, vous êtes perdant.

    • Albert123 19 novembre 2016 16:23

      « Donald Trump aime bien Poutine, il aime aussi les burgers, les femmes et le whisky.
      Donald Trump souhaite laisser plus de marges aux banques d’affaires, il aime aussi
      les cow-boys, Las Vegas et les casinos. Il est avant tout un promoteur immobilier, et sa grande idée est d’appliquer ses méthodes de management à l’Amérique afin qu’elle profite de ses lumières...
      C’est sérieux ? »


      pas plus que le projet de l’autre camp,

      ça n’a pas empêché une vaste majorité (et pas la moins diplômée) de le soutenir et de le vanter pendant des décennies.

      la seule chose que l’on sait vraiment sur la suite du mandat de Trump c’est que justement on en sait rien.

      la seule chose qu’a démontré cette élection (et celle du brexit) par chez nous c’est le crétinisme totalitaire des populations les plus diplômées et leur psittacisme ainsi que leur suffisance qui constituent la marque de fabrique de nos grandes écoles et universités qui sont devenues des usines à idiots.

      idem pour le mépris de classe qui va avec et qui dévoile que nos grands humanistes et autres intellectuels de gauche médiatisés sont en fait des petits fachos qui s’ignorent.

      le voile qui offrait quelques illusoires vertus au 4eme reich est enfin tombé.

      les « charlie » ont la gueule de bois avec de la chance ils reconnecteront enfin leur cerveaux.




      • Albert123 20 novembre 2016 12:42

        @tab


        le racialisme que vous exprimez n’est pas français, au mieux l’expression d’un gauchisme tout anglo saxon qui n’a eu de cesse de se focaliser hypocritement sur les questions sociétales et communautaires pour mieux mettre sous le tapis les problèmes de lutte de classe.

        Que l’Amérique se vautre est le cadet de mes soucis mon bon monsieur et vous savez pourquoi ? parce que je suis français et que je m’inquiète avant tout de la situation qui me concerne directement (charité bien ordonnée commence par soi même).

         il est peut être temps que vous demandiez la déchéance de votre nationalité afin de trouver un pays avec une culture qui vous convienne mieux.

        La France n’a pas besoin des nihilistes, des hystériques et autres « drama queen » qui constituent la cour des miracles de l’engeance sociopathique actuellement au pouvoir pour se reconstruire, à vrai dire aucune nation n’en a besoin.






      • Massada Massada 19 novembre 2016 17:34

        L’élection de Trump : qu’est-ce que ça change ?

         
        Trump choisit un fervent défenseur d’Israël, le général Flynn, comme conseiller à la sécurité nationale.
         
        Alors que les relations entre Benyamin Netanyahou et Barack Obama étaient exécrables, l’Etat hébreu mise beaucoup sur les positions très pro-israéliennes des proches du futur président américain.
         
        C’est un grand changement smiley
         


        • Duke77 Duke77 19 novembre 2016 18:09

          D’ailleurs ce n’est pas parce que Flynn a dit qu’il était contre le nucléaire Iranien que ça le positionne d’office pour la politique Israélienne, surtout si elle essaye d’influencer la politique américaine…


          Si tu as d’autres éléments, n’hésite pas à nous les transmettres mais moi, je ne vois qu’une auto-persuasion sur ce coup là, exemple ici, il est contre l’Iran donc pour Israel (niveau zero de la réflxion) : https://www.europe-israel.org/2016/11/trump-choisit-un-fervent-defenseur-disrael-le-general-flynn-comme-conseiller-a-la-securite-nationale/

          Pourrait-il juste être pour les USA tout simplement ?

        • izarn izarn 19 novembre 2016 21:06

          @Massada
          Non, les sionistes serpentent selon leur propres intérets en souriant au plus fort : Poutine.
          Ensuite, Obama le perdant, il s’en foutent. Trump peut-etre amaouable pour leur projets inavouables d’enculés du MO...


        • izarn izarn 19 novembre 2016 21:08

          @Duke77
          De toutes façon les sionistes je m’en branle.
          Chambre à gaz ou pas.


        • Jeekes Jeekes 19 novembre 2016 18:04

          2000 ème article sur l’élection ricaine... 


          Il ne se passe rien d’autre dans votre vie, ça devient d’un saoulant !

          • Duke77 Duke77 19 novembre 2016 18:13

            @Jeekes
            Vas-y raconte, toi puisque tu viens écrire ici ! Qu’est-ce qui se passe dans ta vie ? Parce que nous on est pris dans une spirale infernale qui transforme notre pays et dégrade notre qualité de vie. Que nous avons pris conscience de cela en 2001, et que trump pourrait être l’un des signes du changement. C’est un espoir pour tous ceux qui subissent la mise en place du nouvel ordre mondial comme une agression quotidienne.


            Bref, si tu n’es pas complotiste, tu ne peux pas comprendre.

          • Jeekes Jeekes 19 novembre 2016 18:28

            @Duke77
              

            « Qu’est-ce qui se passe dans ta vie ? » 

            Rien qui ne puisse t’intéresser. 
            Et puis je ne suis pas suffisamment exhibitionniste pour m’épancher sur les états d’âme de mon nombril...

            Pour le reste, Trump par ci, Trump par là. Les pour et les anti, ceux qui y croient, ceux qui se font dessus, et alors ?
            C’est bon, tout à été dit et plus encore, ça va changer quelque chose de ressasser ad nauseam les mêmes discours ? 

            Perso, j’ai bien d’autres soucis que de me demander indéfiniment si Trump à fait caca ce matin. Y’a pas que les élections ricaines dans la vie, voila ce que j’ai à dire, point... 
             
             


          • izarn izarn 19 novembre 2016 21:03

            @Jeekes
            Bon, alors Marine Le Pen, ça te dit quoi ?
            Tu vas voter Fillon, Juppé ?
            Monsieur carpette ?


          • roman_garev 20 novembre 2016 15:15

            @Jeekes
            « Y’a pas que les élections ricaines dans la vie, voila ce que j’ai à dire, point... »


            Pourtant t’es venu ici pour laisser ton caca nerveux, donc c’est important pour toi, non ?

          • L'enfoiré L’enfoiré 19 novembre 2016 18:06
            Depuis février, je sentais que Trump arriverait là où il est.
            Le séisme que les Américains ont subi, ce n’est pas en 2016 mais en 2007-2008, quand ils se sont rendu comte que leur système ne fonctionnait plus.
            Pour comprendre les Américains, il faut passer du temps avec eux.
            Vous voulez quelques raisons ?

            • goc goc 19 novembre 2016 18:12

              @ l’auteur

              Vous reprenez un article de « 20 minutes », mais vous ne reprenez pas l’autre article du meme site, article qui explique assez bien que si l’élection se faisait au suffrage universel, les campagnes électorales auraient été différentes (pas de courses aux états-clé, et campagne dans les états ne votant pas pour le parti), et donc les résultats aussi auraient été différents.


              • Veniza Veniza 20 novembre 2016 17:35

                @goc
                Trump a dit lui-même que si c’est le vote populaire qui avait été décisif, il aurait fait plus de meetings dans les états très peuplés, et il aurait gagné ainsi. A rappeler qu’il a fait beaucoup plus de meetings que Clinton qui avait une santé vacillante.

                On comprend ainsi pourquoi ils votent au scrutin indirect : justement pour éviter que les états les plus peuplés n’imposent leur volonté aux états les moins peuplés.
                Et ça a fonctionné ! Voyez la carte ci-dessous





              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 novembre 2016 18:11

                @Veniza
                Ce système de vote date de la période de l’esclavage.
                « Esclavagisme et système électoral aux USA »


              • mac 19 novembre 2016 19:13

                Je ne suis pas FN loin de là mais la gauche caviar couchée devant la finance qui critique l’élection de Trump et son infériorité en voix est la première à faire en sorte que les écolos aient plus de députés à l’assemblé que le FN alors qu’ils ont 3 à 4 fois plus de voix aux élections que les premiers...
                Cette gauche caviar serait-elle mauvaise perdante ?


                • berry 19 novembre 2016 20:53

                  J’ai pas lu tout l’article, mais je ne vous permets pas de critiquer notre Grand Leader populiste bien-aimé.
                   
                  A mon avis, vous êtes jaloux parce que Trump, à 70 ans, il a un top-model dans son plumard, et pas vous.
                  C’est pas beau la jalousie.
                   
                  Je sais pas, moi, commencez par faire quelques efforts par vous-même, ça ira mieux après.
                  Teignez-vous en blond !


                  • izarn izarn 19 novembre 2016 20:55

                    Ce que vous ne dites pas, c’est qu’il a remercié Alex Jones...
                    Il dit qu’Obama c’est mensonges. Qu’il n’y a pas de raison d’attaquer Assad, aucune raison de tuer Kadhafi (Cf Sarkosy-Juppé-Obama). Pas de raison d’attaquer la Russie.
                    Bref le contraire total de l’UE. De Hollande et Merkel.
                    C’est à dire qu’il reste contre vous....
                    Vous l’avez dans le fion...Ne cherchez pas une porte de sortie...


                    • izarn izarn 19 novembre 2016 20:56

                      @izarn
                      Trump : Obama est le pire président de toute l’histoire des USA....
                      OK 100% !
                      Bravo !


                    • Pyrathome Pyrathome 20 novembre 2016 00:25


                      L’élection de Trump : qu’est-ce que ça change ?
                      .
                      https://www.google.fr/search?client=ubuntu&channel=fs&q=Steve+Pieczenik&ie=utf-8&oe=utf-8&gfe_rd=cr&ei=YNYwWISgHpLu8wfwhK3oDw#channel=fs&tbm=nws&q=clinton++lolita+express
                      .
                      https://www.youtube.com/watch?v=q0NECKLELi4
                      .
                      Les clinton sont mal, très très mal ainsi que tout « leurs amis » un peu partout, y compris en France...
                      Et je ne parle même pas des médias qui ont outrageusement fait la propagande pour ces ordures sans nom.....Le retour de bâton va faire des ravages..
                      Ça va changer, oui, il va y avoir du sport, laissons-les donc laver leur linge sale en famille, il y a du boulot !....

                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 novembre 2016 10:52

                        @chenille-bleue
                        Trump nous a débarrassé de la mafia Clinton, soit disant, de Gauche.
                        Trump va nommer un Procureur, spécialement pour Killary.
                        Je comprends que cela vous contrarie, alors que les 4 millions de morts et les 65 millions de déplacés depuis le 11 septembre, vous en touchent l’une sans faire bouger l’autre... , pas vrai ?


                        La moitié de l’administration d’Obama venait de la Citibank, mais cela non plus ne vous chagrinait pas.... Pas plus que la brochette de Frères Musulmans ( Islamistes fondamentalistes) à la Maison Blanche..., alors que les dirigeants US, depuis 2001, clament qu’ils combattent le terrorisme avec fermeté. 

                        Et pas davantage que le mur entre le Mexique et les USA, qui existe depuis 2006,  et auquel Obama/ Clinton n’ont rien changé.

                        Quand Obama met une taxe de 522% sur les aciers chinois, c’est génial, mais quand Trump veut taxer les importations, booooouuuuu, que c’est vilain !

                        Et vous ne dites jamais non plus que l’ ObamaCare est une arnaque !

                        J’ignore ce que fera Trump, mais cessez de nous prendre pour de truffes en faisant d’Obama/ Clinton la 8e merveille du monde...La propagande, ça va un moment, mais trop longtemps, c’est lassant.

                      • Pyrathome Pyrathome 20 novembre 2016 11:47

                        @Fifi Brind_acier
                        Trump va nommer un Procureur, spécialement pour Killary.
                        .
                        Oui et maintenant, outre les nombreux griefs dont on accuse les Clinton et leurs « amis », on a maintenant les abjects scandales de pédophilie dont « Lolita express »
                        On comprend beaucoup mieux la tronche de déterrée de Killary après sa « non élection, maintenant il va falloir payer la facture.....peut-être même jusqu’au »couloir de la mort "
                        Quant à la presse-tituée en général, ça va être le désastre le plus complet, aussi bien outre atlantique que ici....


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 novembre 2016 20:43

                        @Pyrathome
                        J’en ai oublié une autre..., à la fin des années 90, le Directeur du Trésor US a signé, à l’ OMC, un accord avec 5 ou 6 grosses banques de Wall Street, pour déréguler la finance.
                        « Le Trésor américain accusé d’avoir vendu le monde aux banquiers »


                        Qui était Président des USA à la fin des années 90 ?
                        Bongo, c’était Bill Clinton, la Gôôoooche américaine !

                      • Tall Tall 20 novembre 2016 11:04

                        Donald Trump va se conformer aux directives croisées et parfois contradictoires des faucons de la Maison Blanche

                          
                        Faux ... ce mec-là ne se laisse pas directiver ...
                         
                        Il est milliardaire et ne doit rien à personne ... il pourrait même lever ses propres milices ... alors, qui sont donc les « faucons » qui oseront lui donner des ordres ?

                        • Pyrathome Pyrathome 20 novembre 2016 11:27

                          @Tall
                          alors, qui sont donc les « faucons » qui oseront lui donner des ordres ?
                          .
                          Personne, ce mec n’est pas contrôlable et pas corruptible ( il a déjà tout...)......reste une balle dans la tête pour le stopper ou un regrettable accident d’avion ou autre.....de quoi déclencher une guerre civile aux USA, Mais il ne reste que ça aux racailles pour ne pas finir devant des juges....
                          Je sens que l’on va bien se marrer dans les mois qui viennent, et pas seulement en Amérique....


                        • Sozenz 20 novembre 2016 18:15

                          @Tall
                          Faux ... ce mec-là ne se laisse pas directiver ...

                          Nous ne savons pas ce qui peut se passer , je ne serais pas aussi affirmative que vous .
                          Pression , menaces etc .
                          Trump n est pas un super héros invincible ; et il en est de tout être humain sur cette terre .


                        • Tall Tall 20 novembre 2016 18:23

                          @Sozenz
                            

                          Assez d’accord sur le « on ne sait pas » ... mais donc, ils n’ont pas gagné d’avance non plus, ceux qui voudraient le faire plier.

                          C’est tout l’intérêt de cette élection que je trouve assez « révolutionnaire », dans le sens que, à ma connaissance, jamais un homme déjà très puissant par avance, n’a obtenu les clés de la Maison Blanche.
                           
                          C’est ce qui lui a déjà permis de gagner sa campagne avec + de 90% des medias contre lui.
                           
                          Curieux de voir la suite ...

                        • roman_garev 20 novembre 2016 14:51

                          « Donald Trump aime bien Poutine, il aime aussi les burgers, les femmes et le whisky. »


                          Phrase presqu’entièrement fausse.
                          - Poutine : Contrairement à la confrontation et aux insultes portées à Poutine par le clan Obama-Clinton, Trump veut coopérer. De là à aimer...
                          - Les burgers : vraiment ? Où en sont des preuves ?
                          - Whisky : Absolument faux. Trump ne prend pas d’alcool, de café et ne fume pas.
                          - Les femmes : ça c’est vrai, mais je comprends bien que pour l’Europe tolérante de nos jours il serait préférable qu’il’aime les hommes...

                          • roman_garev 20 novembre 2016 15:20

                            « Un probable soutien aux régimes autoritaires »


                            Ah bon ? mais auxquels en fait ? Car il y en a plus d’une centaine. Donc à quoi ça sert, cette prédiction ? Autant dire que le soleil se lèvera de l’Est...

                            Tel résumé, tel article...

                            • Veniza Veniza 20 novembre 2016 17:21

                              Mark my words :

                              Dans quelques mois cet homme sera considéré comme un héros !


                               smiley



                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 novembre 2016 18:38


                                Plutôt que de tirer des plans sur une comète qui n’entrera en fonction que dans deux mois, il est plus intéressant de se poser des questions sur cette pseudo Gauche américaine qui a tant influencé la Gauche européenne...

                                - « La trahison de la Gauche américaine »


                                - « Les échecs de la Gauche occidentale. »

                                • Yanleroc Yanleroc 21 novembre 2016 10:02
                                  Pas le temps de m’étendre. Je reviendrai un de ces quatre pour rappeler le caractère inéluctable d’un Ordre Mondial !!

                                  Un autre Ordre Mondial que celui voulu par le Sionisme !
                                  (dont -Isga entre autres- on commence à parler)

                                  @ Jeekes   SI T’ ES PAS CONSPI T’ AS RIEN COMPRIS.

                                  Asselineau devrait l’avoir compris depuis l’élection de Trump le Complotiste !
                                  Pas sûr.

                                  Le premier candidat français qui se sent pousser des couilles et se déclare vraiment conspi, l’a gagné !!
                                  ..comme Trump, dont l’élection (ou l’assassinat) n’est qu’une étape sur le chemin de la nouvelle Gouvernance Mondiale Communiste et nécessaire (celle des peuples réveillés). 

                                  Le Brexit, Trump, Le Pen, (FA fait dodo), un tour par la case Chaos (vous ne touchez pas Fr 20.ooo) et la GMC  !!!

                                  • alinea alinea 21 novembre 2016 23:14

                                    J’adore les commentaires et articles qui analysent avec sérieux l’avenir qu’ils présument !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Louis Mathurin

Louis Mathurin
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès