• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’empereur Donald redéfinit l’Alliance atlantique (du G7 au (...)

L’empereur Donald redéfinit l’Alliance atlantique (du G7 au G2)

Le G7 est le comité central de l’Alliance atlantique. Le G7, mieux nommé GPO pour grandes puissances occidentales, est un organe informel dont s’est doté le suzerain américain afin que, une fois par année, ses vassaux portent allégeance ostensiblement et médiatiquement.

 

Qu’est-ce que le G7 ?

Le G7 est le comité central de l’Alliance atlantique. Le G7, mieux nommé GPO pour grandes puissances occidentales, est un organe informel dont s’est doté le suzerain américain afin que, une fois par année, ses vassaux portent allégeance ostensiblement et médiatiquement. Pour les assujettis conviés à ce spectacle emphatique, la façon d’être adoubé par leur souverain est d’entériner dans le communiqué final les décisions imposées par Sa Majesté. Tous sont familiers avec ce protocole convenu et entendu et, par les années passées, tout s’était bien déroulé, sauf un jour, un puissant soupirant, se croyant dispensé, dérogea à la règle d’unanimité empressée, il fut expulsé et l’éphémère G8 redevient le G7.

 

L’édition canadienne du G7

De l’édition canadienne en 2018 émanait une odeur de soufre et de fronde bien avant l’arrivée des invités, à un point tel que l’empereur songea à se désister. En effet, à quoi bon se plier à ce protocole obséquieux quand les vassaux mutinés ont déjà manifesté leur refus de relancer le boycott contre l’Iran, la puissance à menacer pour qui veut faire grimper le prix du baril que le roi Donald doit maintenir au-dessus de 60 USD à tout prix. Pire, les vassaux manufacturiers – affamés d’hydrocarbures – rechignent à laisser monter le prix des énergies. Il en est de même pour les tarifs douaniers que tous ces sous-fifres dénoncent avec véhémence, chacun cherchant à en être exempté alors que ce sont les clients américains qui en feront les frais via l’inflation des prix à la consommation et la hausse des taux d’intérêt. Même ce zélateur canadien, un jeune blanc-bec, fait grand tapage, outré d’être accusé de menacer la sécurité des USA s’il refuse d’augmenter le tribut livré à son suzerain étatsunien (25% sur l’acier et 10% sur l’aluminium). Pourtant, le déficit commercial avec le Canada est d’à peine 28 milliards USD sur un total de 566 milliards USD (2017), dont 375 milliards de dollars avec la Chine, la grande absente de ce triste ramage – l’absente dont personne ne parle, mais dont le spectre hante les étages. (1)

La République de Chine, l’adversaire véritable de ce camp divisé, a rameuté ses alliés de l’Association de coopération de Shanghai à Qingdao, face à la Corée, en Mer de Chine, le prochain centre névralgique des tensions mondiales. (2)

 

Donald premier, l’isolationniste ?

Quoi qu’on en dise, l’empereur Donald n’est pas un isolationniste ni un protectionniste, il cherche simplement à renégocier tous les contrats, pactes, traités, conventions, ententes et accords déjà signés, afin d’exiger un plus lourd tribut à ses vassaux qui se liguent contre lui afin de maintenir les accords commerciaux en l’état, comme sous le règne d’Obama. Mais le contexte économique du vaisseau amiral de la flotte atlantique n’est plus le même que sous Obama. L’ex-président a laissé courir et le déficit commercial américain n’en finit plus de grimper, les taux d’intérêt sont trop bas et n’attirent plus les capitaux qui fuient l’Amérique. Si l’effilochement se poursuit le dollar devra bientôt dévaluer drastiquement. Tous les détenteurs de pétrodollars et de bons du Trésor seront floués. Pourtant, il est un principe fondamental pour le capital qui va comme suit : « Chacun sa part dans le partage de la chaine des valeurs ». Le « Capo » du capital qui ne respecte pas ce principe et tente d’accaparer tous les profits pour lui prend le risque d’être renversé ou abandonner par la communauté des assujettis révoltés, c’est la menace qui pèse sur l’amiral Donald (3).

 

Rififi à La Malbaie

Finalement, le Président américain, plutôt que de bouder ce sommet du G7, a décidé d’y participer et de le couler. Que ce faible Trudeau cesse de se morfondre, il n’a rien fait de déplorable et il s'est soumis au rite des courbettes devant Sa Majesté Trump, il en aurait fait davantage que le rififi aurait été égal. Le retrait américain du communiqué final était décidé avant l’atterrissage d’« Air Force One » et ne visait qu’à mettre au pas les alliés et concurrents de ce misérable Président, chef d’une Amérique de moins en moins hégémonique tel que nous le décrivions dans notre éditorial de la semaine passée. (4) Des alliés que le maitre pousse dans les bras de son pire ennemi et dont Vladimir Poutine proclame qu’il respecte la parole donnée, comme tout aspirant au trône. Incidemment, Xi Jinping, dont le spectre hantait le sommet de Singapour, observait le Président s’échapper d’une souricière canadienne pour s’engouffrer dans une chausse-trappe coréenne appâtée par un dérisoire Nobel de la Paix. (5)

 

 

NOTES

 

1. http://www.tvanouvelles.ca/2018/02/06/le-deficit-commercial-americain-2017-bondit-de-121

2. http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-invites/chine-le-contre-sommet-de-lorganisation-de-cooperation-de-shanghai/

3. http://www.les7duquebec.com/7-au-front/trump-limprevisible-drone-teleguide/

  1.  Le premier mouvement de cette bacchanale des banques vise à provoquer la hausse des prix et à stimuler l’inflation. Ce fut d’abord l’annulation des traités et accords commerciaux, et leurs renégociations à la pièce. Puis la répudiation des accords sur le nucléaire iranien, qui provoqua la hausse du prix du baril de pétrole. Enfin, l’imposition de tarifs douaniers spéciaux sur l’acier et l’aluminium, mesure à laquelle les pays touchés ont répliqué en annonçant des mesures de rétorsion ce qui provoquera davantage d’inflation, ce qui est l’effet escompté. Le deuxième mouvement, le prix des marchandises augmentant, le prix de la marchandise fétiche augmente lui aussi. Le loyer de l’argent a commencé à grimper. Le troisième mouvement ramènera les profits financiers et boursiers aux États-Unis où le rendement sur investissement grimpe lentement. Des investissements faut-il le préciser qui ne se feront pas nécessairement au pays de l’Oncle Sam. Le développement de l’économie capitaliste n’a pas confié cette mission aux banquiers de Wall StreetLe quatrième mouvement amènera les économies concurrentes et ex-alliées des États-Unis à chercher à se défiler de cette arnaque, à ne pas appliquer les sanctions, à ne pas laisser échapper leurs marchés. Le cinquième acte de cette tragédie où il n’y aura que des perdants, marquera la dévaluation du dollar américain entrainant un krach boursier gigantesque, ou l’inverse. L’effet sera gargantuesque sur les prolétaires du monde entier qui seront appelés à solutionner cette crise apocalyptique mondialisée… Le feront-ils ? http://www.les7duquebec.com/7-au-front/trump-limprevisible-drone-teleguide/

    5. http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/un-spectre-hantait-le-sommet-de-singapour/

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • roman_garev 16 juin 08:40

    Une belle photo, celle d’en haut.

    Merkel semble demander : « Dis, à qui est la Crimée ? »
    Et Donald, sans ciller, à répondre : « Mais à eux... »
    Et le Japonais qui semble avoir déjà tout compris, considère ces Européens naïfs avec pitié...

    • zzz'z zzz’z 16 juin 09:36
      Ce sont bientôt les élections de mi-mandat, Trump met les points sur les « i », et, les barres aux « t » : « Obama, super tapis-brosse, c’est mort » ; sinon il ira le rejoindre chez les mortes-couilles de l’histoire.

      C’est le deal qu’il avait proposé à ses électeurs… il tient bien la rampe le papy.

      @romain_garev
      Pour le japonnais : excellent !

      • zygzornifle zygzornifle 16 juin 10:21

        Tiens il n’a pas épousseter les costards ? 


        Macron serait t’il le plus négligé ? A moins que ce soit les puces du panda .....

        • redneck redneck 16 juin 10:37

          Réalisée avec un échantillon représentatif de 1000 Français les 13 et 14 juin, ils sont 71 % à avoir une mauvaise opinion de Donald Trump. 

           
          Inutile de dire que ce « sondage » n’a aucune valeur pour Trump et les Américains, au moins 51% d’entre eux s’en tapent comme de leur première couche-culotte. 
           
          Là où c’est grave, c’est de voir à quel point la grande majorité des Français est prête à avaler n’importe quoi de ce que les médias déversent sur elle et qu’elle est tout-à-fait capable de gober toute propagande qui lui est destinée. 
           
          Si la France avait eu la chance d’avoir un homme de sa trempe, notre avenir aurait été tout autre.
           
          Avec lui, les succès s’accumulent : baisse surréaliste du chômage, le revenu des ménages est au plus haut depuis cinquante ans, les impôts ont baissé pour les entreprises comme pour les particuliers, les investissements se font en milliards de dollars, il a réussi à affaiblir les lobbies pro-avortement et pro-LGBT, l’immigration clandestine se tarit, etc.

          • Robert Bibeau Robert Bibeau 16 juin 17:01

            @redneck



            jE NE VOUS CHERCHE PAS redneck je le jure 

            Mais où prenez-vous vos informations statistiques ???? Je suis ici juste à côté des USA - ma fille y habite et on ne voit rien de vos données 

            Exemple = baisse surréaliste du chômage = il n’y a que le mot surréaliste de correct dans votre phrase 

            Ils font ce que la France fait déjà = ils ne comptabilisent plus les chomeurs trop anciens qui se sont découragés voila pourquoi les taux officiels diminuent 

            idem pour le reste de vos rêves surréalistes

            robert bibeau http://www,les7duquebec.com



          • troletbuse troletbuse 16 juin 12:02

            Sur la photo, la position des deux chefs d’état qui ont les bras croisés(dont Trump) veut dire : Cause toujours, tu m’intéresses  smiley


            • troletbuse troletbuse 16 juin 12:05

              @troletbuse
              Et bien qu’il soit assis, Trump les nargue bien. Ca fait plaisir de voir le Macronimbus et la grosse Merkel, en position debout, essayant de le convaincre, en vain


            • Robert Bibeau Robert Bibeau 16 juin 17:05

              @troletbuse



              Pourtant cette photo dis bien d’autre chose de bien plus intéressant 

              Elle montre que la puissante Allemagne commence à en avoir marre et que le point de rupture approche entre l’UE et les USA 

              Le pauvre Japon prépare sa sortie mais sans en aviser l’empereur voilà ce que dis le japonais qui lui comprend que les USA sont ce qu’ils sont et ne peuvent faire autrement 

              Robert Bibeau


            • izarn izarn 16 juin 14:33

              Alors Pibeau, t’as pas encore réussi à avoir une pige au Monde ?
              Pourtant tu en fais des efforts !
               smiley


              • Robert Bibeau Robert Bibeau 16 juin 17:07

                @izarn

                Tu n’es pas honnête IZARN Tu sais bien que je refuse toutes les offres du Monde et du Monde Diplomatique tout comme ceux de Libé et du Figaro Je me réserve pour AGORAVOX ET LES7DUQUEBEC.COM 


              • Eric F Eric F 16 juin 15:17

                Dès lors que Trump a dénoncé unilatéralement le traité avec l’Iran qui engageait les USA, les autres signataires devraient exiger le dédommagement de la rupture des contrats qui avaient été signés suite à cet accord, ou « mettre à l’amende » les entreprises étasuniennes pour compenser les pertes. Du reste ces contrats seront récupérés par la Chine et la Russie.


                • Eric F Eric F 16 juin 15:19

                  Trump dénonce l’accord contre la prolifération nucléaire avec l’Iran qui n’a pas la bombe, puis passe un accord avec la Corée du Nord qui a la bombe.


                • Robert Bibeau Robert Bibeau 16 juin 17:08

                  @Eric F



                  En effet Éric alors ca te dis quoi tout ça  ????

                • roman_garev 16 juin 17:30

                  Cette photo me rappelle curieusement l’huile propagandiste soviétique de V. Sérov « Les paysans délégués chez Lénine » (« Ходоки у Ленина »), largement connue dans les milieux marxistes...

                  Sauf que Lénine paraît ici de loin plus bienveillant envers ses visiteurs que Donald smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès