• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Epiphanie ou le retour de la lumière...

L’Epiphanie ou le retour de la lumière...

Comment ne pas célébrer le retour de la lumière, ces jours qui grandissent peu à peu, en ce début d'année ?

Voici revenu le temps de l'Epiphanie !

 

Le jour qui se lève et fait surgir la lumière, le soleil qui s'attarde de plus en plus : on va guetter au fil du temps la croissance des jours...

Et dès le mois de janvier, on prend conscience de cette progression de la lumière.

 

On connaît l'alternance des saisons, le printemps n'est pas encore là mais on le pressent et on l'espère.

Bientôt, les longs jours ! Bientôt des soleils plus rayonnants !

 

L'Epiphanie est aussi l'occasion d'un partage, celui de la couronne ou de la galette des Rois, un rituel qui se perpétue dans les familles... l'Epiphanie évoquant dans la religion chrétienne la visite des Rois mages venus célébrer la naissance du Messie et lui offrir des cadeaux somptueux : l'or, la myrrhe et l'encens.

 

Et ce sont les enfants qui deviennent les rois de la fête : ils décident du sort des adultes en désignant quelle part de gâteau revient à chacun.

 

Couronne ou galette ? Peu importe...

Ces deux mots rayonnent : la galette, avec son suffixe de diminutif suggère bien le monde de l'enfance, une certaine tendresse.

 

La couronne, quant à elle, évoque le cercle des saisons qui reviennent inlassablement... c'est une guirlande, une récompense, un signe de distinction et d'élégance...

 

L'Epiphanie est ainsi l'occasion de se réunir autour d'un dessert festif, l'occasion de couronner un roi ou une reine, celui ou celle qui a découvert la fève ou la petite figurine cachée dans la brioche...

Une tradition faite de partages, avec un cérémonial amusant et immuable : la dégustation de la galette se fait dans la bonne humeur et une ambiance chaleureuse...

Nous avons besoin de ces rituels qui ponctuent l'année, qui marquent la progression des saisons, qui permettent de rassembler les gens, les familles.

Gardons nos traditions, préservons ces habitudes, elles font partie de notre culture, de notre patrimoine...

Nos parents, nos grands-parents nous ont transmis ces rituels, ils méritent d'être perpétués.

C'est un héritage précieux qui remonte aux origines du monde : la lumière se doit d'être célébrée...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2018/01/l-epiphanie-ou-le-retour-de-la-lumiere.html

 

Documents joints à cet article

L'Epiphanie ou le retour de la lumière...

Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Clark Joseph Kent Clark Joseph Kent 8 janvier 08:57

    La tradition de la galette est un héritage direct des saturnales qui duraient sept jours à la même période de l’année. Pendant cette fête païenne romaine, la hiérarchie sociale et les institutions pouvaient être critiquées ou même parodiées. Par exemple, on tirait au sort, grâce à une fève, un condamné à mort qui était « roi » pendant la durée des réjouissances. Une fois les Saturnales achevées, la sentence était exécutée. Les soldats élisaient un roi qui pouvait se faire servir tout ce qu’il aimait. Même un changement de rôle entre le maître et l’esclave pouvait avoir lieu.

    Pour ce qui est du terme « épiphanie » qui signifie « manifestation des dieux », son usage est antérieur au christianisme. Dans la culture grecque, les « épiphanes » célébraient l’apparition aux hommes des douze divinités de l’Olympe, avec en premier lieu, Zeus, le dieu de la Justice céleste.


    • rosemar rosemar 8 janvier 14:17

      @Clark Joseph Kent

      Merci pour ces précisions... Les Saturnales pourraient être aussi à l’origine de notre Carnaval....http://rosemar.over-blog.com/article-saturnales-carnaval-et-parodie-122587478.html


    • bob14 bob14 8 janvier 09:04

      Tous les ans les prix de ces machins augmentent de façon délirante...Ma femme en fait des très bonnes pour trois francs six sous ! (surtout que la production soit 80% est industrielle)


      • Diogène diogène 8 janvier 09:12

        @bob14

        Moi, ma femme, elle les fait gratuitement : je lui offre pour ses étrennes de la farine, du beurre, de la poudre d’amande et du sucre. L’eau, elle va la chercher au puits, c’est gratuit aussi. Ca l’amuse ! Elle adore faire le ménage aussi et la lessive, mais je repasse mes affaires, parce qu’elle n’est pas très bonne là-dessus.

      • bob14 bob14 8 janvier 09:40

        @diogène...Votre « esclave » vous sue-porte encore ?..moi un con pareil y a longtemps qu’il aurait fini au fond du puit...


      • Diogène diogène 8 janvier 09:43

        @bob14

        vous, vous avez une belle tête de vainqueur...

      • bob14 bob14 8 janvier 12:29

        @Diogène....et vous ne connaissez pas la réalité !


      • périscope 8 janvier 09:08
        « manifestation des dieux »
         Vous brodez : Manifestation. (point !)
        Pour nous, depuis 2.000 ans, d’un Dieu qui a pris la nature humaine, pour être plus proche de nous, et a reçu l’hommage des humbles (les bergers),
        . . . et des étrangers, dont un noir !
        Est ce que cela vous dérange ?

        • Clark Joseph Kent Clark Joseph Kent 8 janvier 09:15

          @périscope

          non, non, ça ne me dérange pas !
          j’epère que le fait que d’autres que vous s’expriment ne vous dérange pas non plus

          au fait, un terme équivalent d’« épiphanie » est « théophanie ». Ca ne vous dérange pas, j’espère ?

        • JC_Lavau JC_Lavau 8 janvier 11:03

          Les rois mages, ils étaient trois : il y avait César, Marius, et pis Fanny.


          • Diogène diogène 8 janvier 11:52

            @JC_Lavau

            Fanny embrassait Cézanne à la russe  !


          • bonnes idées 8 janvier 17:30

            L’épiphanie célébrant le retour des jours plus longs, de ce côté là il n’y a aucun problème mais par contre une fête religieuse concernant un messie venu et incarné c’est un peu tiré par les cheveux tout de même.
            Ne mettons pas partout du surnaturel là où il n’y a que du naturel.


            • Pascal L 9 janvier 12:40

              @bonnes idées
              Personne ne vous demande de croire à quoi que ce soit. La foi est un choix personnel, mais tout de même, 2 milliards d’individus qui croient à une histoire tirée par les cheveux, cela interroge. Vous ne pouvez pas prouver que Dieu n’existe pas, pas plus que je ne peux prouver le contraire. Si Dieu existe, il n’est pas dans notre monde constitué d’atomes, sinon nous pourrions le mesurer avec un capteur. Il est donc légitime de penser comme vous le faites que ce que nous ne mesurons pas n’existe pas. Il reste tout de même ces milliers de témoignages contemporains de rencontres, en particulier avec Jésus vivant et ces témoignages fondent la foi de beaucoup, en particulier de ceux qui sont venus sur le Christianisme tardivement. Vous pouvez balayer ces témoignages d’un revers de main en parlant d’hallucinations, mais en fait, vous n’en savez rien. Cherchez la vérité.


            • bonnes idées 9 janvier 21:25

              @Pascal L
              Et bien je peux prouver qu’il n’existe pas puisque tout le monde s’accorde à dire qu’il est inexistant alors au moins nous sommes d’accord sur cela. De plus le qualifier d’être est faux puisqu’il est supposé inexistant.Le monde peut-il se passer d’un dieu créateur ? Et bien oui puisque ce sont les forces naturelles de la nature, l’oxygène, le soleil, le magnétisme, la chimie et le temps qui passe qui forgent tout ce qui existe.
              Et puis ce n’est pas parce que 2 milliards d’individus y croient que c’est vrai puisque dés le départ les dés sont pipés. Ce mensonge ne s’est pas imposé en une semaine mais en 3000 ans et là ce n’est pas du tout la même chose.


            • Pascal L 9 janvier 23:32

              @bonnes idées
              Votre preuve n’en n’est pas une. S’il fallait voter pour créer une vérité, jamais nous n’aurions fait voler des avions. Personne n’aurait voté pour les lois de l’aérodynamique.


              « De plus le qualifier d’être est faux puisqu’il est supposé inexistant. » Vous utilisez une supposition comme source d’une vérité. C’est gonflé... Lorsqu’il existe au moins une hypothèse dans une théorie scientifique, la théorie ne peut pas devenir une loi, elle ne peut être une vérité.

              Vous confondez votre sincérité avec la vérité. J’entends de votre discours : « J’ai raison parce que je suis sincère ». C’est tout à fait dans l’air du temps mais la sincérité de ceux qui croient en Dieu a autant de valeur que la votre. Seul l’étude du sujet peut vous faire progresser et fonder une conviction (on peut parler de conviction ici, à défaut de vérité). Ne vous contentez pas des idées toutes faites et lisez les auteurs qui parlent du sujet. Etudier les religions n’est pas suivre un catéchisme. A la fin, vous gardez votre liberté. Vous pensez déjà être libre aujourd’hui, mais comment faire un choix libre avec l’ignorance du sujet. N’êtes-vous pas incité à suivre ce que d’autres vous dictent ? Seule la connaissance peut fonder la liberté.

            • paco 8 janvier 18:12

              Je ne connais tout cela qu’aprés certains jeux lorsqu’au bout des tournées on s’exclame « et pi fanny ! » en remettant la sienne.
              Blague à part, bonsoir Rosemar.
              Heureux de retrouver votre plaisir des mots.


              • rosemar rosemar 8 janvier 18:23

                @paco

                Bonsoir... de retour parmi nous ?

              • paco 8 janvier 21:58

                 Merci de vous souvenir ...

                 Oui, de retour pour un passage des titres et articles en survol façon lecture diagonale qui me laisse un peu perplexe... Ce média citoyen est, dites-donc, devenu l’affaire de sacrés spécialistes experts en toutes choses dont je n’ai la moindre idée... Ne me reste que l’humour, histoire de participer.

                 Ceci dit, creusez un peu l’histoire du défilé épiphanique des rois mages cette année à Madrid, où pour satisfaire les LGBT, ce furent deux femmes et un transexuel qui les représentèrent aux yeux des gamins émerveillés... Et vous qui savez si bien écrire, racontez nous...
                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



-->