• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Equipe américaine de Guerre

L’Equipe américaine de Guerre

Le cercle de Trump est purement belliciste. Les responsables autour du président américain détestent le régime des mollahs. Herbert McMaster a été remplacé par John Bolton comme conseiller à la sécurité nationale.

Bolton préconise une politique guerrière contre les ennemis des États-Unis, à savoir la Corée du Nord et l'Iran. Il a récemment rejoint le cabinet de guerre de Trump aux côtés du ministre des Affaires étrangères, Mike Pompeo.

Après les deux administrations Bush (père et fils), Bolton a été un partisan de l'utilisation du pouvoir contre l'Iran. La présence de Bolton dans l'administration Trump ramènera la tendance belliciste néoconservatrice à la tête de la politique étrangère américaine. Mais la mise en œuvre de la politique étrangère sera gérée par Trump lui-même. Les positions finales de Trump sont souvent inattendues jusqu'à leur heure de mise en œuvre.

La nomination de Bolton était un indicateur que les escalades avec l'Iran sont allées si loin. L'homme a toujours dénigré l'accord nucléaire signé par l'administration Obama avec Téhéran.

Bolton n'a peut-être pas besoin de beaucoup d'efforts pour convaincre Trump de se retirer de l’accord. Trump a déjà promis de prendre une décision importante sur l'accord en mai prochain. Bob Corker, l'actuel président du Comité sénatorial des relations étrangères, s'attendait à ce que le président américain se retire de l’accord iranien en mai. « L'accord avec l'Iran sera une autre question qui sera soulevée en mai, et pour le moment, il ne semble pas que cela va être prolongé », a déclaré M. Corker à CBS.

Bolton a promis de renverser le régime iranien. « Nous célébrerons avec vous à Téhéran en 2019 », a déclaré John Bolton lors de la cérémonie d'opposition iranienne. La phrase n'a pas retenu l'attention car son conférencier n'était qu'un ancien ambassadeur. Mais l'homme est de retour sur la scène de la prise de décision et peut avoir de l'influence en tant que conseiller en sécurité nationale. Il est maintenant l'homme qui conseille le président américain pour garantir la sécurité des alliés des États-Unis au Moyen-Orient. Bolton avait écrit l'article « To Bomb Tehran » (Bombarder Téhéran).

Les experts appellent l'administration Trump comme « le gouvernement de guerre » parce qu'il inclut des généraux radicaux. Est-ce que cela signifie que la guerre contre l'Iran aura lieu de sitôt ? Washington est très préoccupé par les pourparlers nord-coréens de Trump. L'administration Trump agira en fonction des résultats et des conclusions du sommet attendu.

Si Trump parvient à extraire de grandes concessions nord-coréennes, les mollahs devront alors être subjugués par la force. Les Etats-Unis veulent se débarrasser de ces petits défis pour avoir le temps de faire face aux défis stratégiques les plus sérieux à son hégémonie sur l'ordre mondial, en particulier la Chine et la Russie.

Le mois de mai prochain sera une étape décisive pour le régime des mollahs. Ce que Trump a appelé « la pire affaire de tous les temps » ne sera qu'un souvenir. Téhéran doit trouver un moyen sûr de sortir de l'impasse dans laquelle se trouve le régime des mollahs.

Le régime des mollahs est basé sur la crise et coexiste avec les guerres et les conflits parce qu'il n'a pas de projet de développement ou de plans économiques. Depuis 1979, le régime iranien a gaspillé les revenus pétroliers et gaziers à promouvoir des projets idéologiques et des interventions extérieures. Téhéran ne prendra aucune mesure pour contenir toute confrontation militaire avec les États-Unis ou Israël.

Le président Trump ne veut pas mener de nouvelles guerres et ne fait que brandir des bâtons pour gagner des gains stratégiques. Il est un homme d'affaires. Mais il est également conscient que les guerres peuvent détruire le développement économique des États-Unis. Les mollahs devraient être sages et éviter une confrontation militaire avec les Etats-Unis. En tant qu'homme politique, Trump pourrait attaquer l'Iran afin de garantir un second mandat en tant que président américain.


Moyenne des avis sur cet article :  1.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • sls0 sls0 30 mars 2018 16:05

    Pendant la seconde guerre mondiale il y en a qui se sont fait des couilles en or avec la guerre.

    Ils ont pris l’habitude de rentrées d’argent astronomiques sur le compte du contribuable US et la dette US.
    La guerre froide a encore amplifié ces revenus.
    Sorti de guerre froide, Afghanistan, Irak,....
    Le complexe militaro-industriel ne vit très bien qu’à travers les guerres.
    Il n’y a pas de détestation de mollahs, il n’y a qu’une recherche d’excuses.
    Avec un peu de recul c’est visible, pour le contribuable US qui subit un matraquage continu de cette propagande guerrière c’est déjà moins visible.
    Pour les propagandistes saoudiens c’est peut être visible mais ils ne sont pas payés pour ça.
    Leur boulot c’est la photocopie de la propagande US ce qui leur permet de garder leurs avantages moyen-âgeux.

    • Matlemat Matlemat 1er avril 2018 21:39

      @sls0
       C’est plus pendant la première guerre mondiale que les Etats-Unis ont fait fortune.Cette chance leur a fait croire qu’ils étaient des élus de dieu et donc qu’il est normal qu’ils écrasent les autres.


       Ce surarmement est une façon c’est vrai de se mettre l’argent de l’état dans la poche.Cela vaut en France aussi.

       C’est la domination du plus violent, par les armes, et les pays qui refusent de se soumettre doivent être châtiés impitoyablement pour éviter que d’autres prennent exemple.
       



    • doctorix doctorix 30 mars 2018 16:16

      Dans cet article, on apprend que Trump fera la guerre à l’Iran ou ne la fera pas.

      C’est intéressant.

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 31 mars 2018 10:03

        @doctorix

        Ah Ah Ah, j’étais arrivé à peu près à la même conclusion, mais je n’étais pas sûr d’avoir tout compris.

        Trump fera bien ce qu’il voudra smiley


      • Michel Maugis Michel Maugis 31 mars 2018 15:33

        « Les responsables autour du président américain détestent le régime des mollahs. »

        Ah bon ? Merci Docteur. Ça sert vraiment ce docteur ?
        On suit aussi l’actualité docteur !! pas besoin de vos lapalissades dénuées de fondement. 

        « Les ennemis des États-Unis, à savoir la Corée du Nord et l’Iran. »

        C’est le contraire, le régime des ordures US est l’ennemi unilatéral de tout gouvernement qui ne lui obéit pas.

         Le Docteur le sait, mais le docteur ( en quoi ?) défend le régime des ordures.

        « les mollahs devront alors être subjugués par la force. »

        « Le régime des mollahs est basé sur la crise et coexiste avec les guerres et les conflits parce qu’il n’a pas de projet de développement ou de plans économiques.

        Le régime des ordures US est basé sur les massacres et génocides de tous les peuples qui ne lui obéissent pas

          »Les mollahs devraient être sages"

        On a compris. le docteur n’aime pas l’Iran car l’Iran n’obéit pas au régime des ordures US.



        • phan 31 mars 2018 19:22

          Que de fake news au royaume de la secte :


          Le prince héritier saoudien révèle que le wahhabisme a été exporté à la demande des Occidentaux, et envisage une guerre d’ici 10-15 ans avec l’Iran, juste le temps où les U$ionistes vont voler et liquider la valeur boursière d’Aramco !

          Riyad pourra être poursuivi aux Etats-Unis pour son implication présumée dans le 11 septembre 2001.

          Washington Post : Trump réclame 4 milliards de dollars à Riyad pour se retirer de la Syrie.


          L’accueil favorable réservé par les commentateurs occidentaux à Mohammed ben Salmane passe sous silence la brutalité du gouvernement saoudien à l’intérieur des frontières du royaume comme à l’étranger.

          Un large pan de la couverture médiatique est caractérisé par la dissimulation de l’horreur infligée par l’Arabie saoudite, les États-Unis, le Royaume-Uni et leurs partenaires dans leur guerre au Yémen, « la pire crise humanitaire du monde » .

          • Matlemat Matlemat 1er avril 2018 21:22

            @phan
             Une guerre avec l’Iran dans les 10- 15 ans, il y en a qui doivent se frotter les mains, le prince héritier saoudien est trop jeune pour se souvenir de la guerre Iran-Irak, pourtant peut être commence t il a comprendre dans quel piège est il lui et son pays, condamné à dilapider sa fortune en armes inutiles et bientôt obsolètes  

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès