• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Etonnante Inquiétude Du Citoyen Jean-Michel Aphatie

L’Etonnante Inquiétude Du Citoyen Jean-Michel Aphatie

Jean-Michel Aphatie est « inquiet »... Et si il l’est, écrit-il le 13 de ce mois d’avril 2012, c’est parce que « cette campagne ne sert pas à grand-chose ». Les grands sujets, les périls, immédiats ou lointains, qui nous menacent, les errements de nos dirigeants successifs, etc., aucun de ces points n’est sérieusement abordé, disséqué, débattu.

Quoi que l’on pense, a priori, de M. Aphatie, il me semble difficile, sur ce constat, de lui donner tort. A moins, bien sûr, d’être un partisan, un militant, un supporteur, bref un aveugle et sourd, un embrigadé jusqu’au cul. Ceci étant, il n’est pas inopportun de se demander, après lecture de cette prose lucide, à quoi il sert, Aphatie ! Et avec lui, un certain journalisme français.

Car après tout, dans cette campagne de premier tour, les candidats, grands ou petits, seront venus exposer leurs programmes, leurs idées, leurs projets ; partout. Je veux dire : dans tous les médias. N’était-ce pas l’occasion rêvée pour les placer face à leurs contradictions, leurs insuffisances, parfois même leurs mensonges ? N’était-ce pas le moment, enfin, de leur poser les bonnes questions, et de s’y tenir ? J’entends par "s’y tenir", faire fi des diversions, des sourires connivents, de la petite phrase qui noie le poisson, de ces figures de style qui ravissent les imbéciles. "S’y tenir" signifiant : faire son métier. Celui de journaliste. Vaille que vaille. Et quoi qu’il en coûte.

Seulement voilà, nonobstant le fait que cela impliquerait que ledit journaliste oubliât, le cas échéant, l’annonceur, l’actionnaire, ou l’industriel qui l’emploie, il conviendrait itou qu’il traitât d’égale façon chaque candidat. Or, et très manifestement, d’Aphatie à Elkabbach en passant par Cohen, on se complaît à être dur avec les présumés faibles, beaucoup moins avec les supposés forts. Ce qui n’est pas (bien qu’outrés, ils le nient) chose nouvelle. Au contraire ! C’est une triste constante.
Le problème, voyez-vous, c’est que, cette complaisance ça prend de la place, pour ne pas dire trop de place. De fait, il n’en reste pas lerche pour aborder l’essentiel. Comme l’avenir d’un pays. En déclin.
Alors après, venir s’étonner, comme Aphatie, que, dans cette campagne présidentielle, « les grandes choses n’y prennent pas une grande place » c’est l’hôpital qui se fout ouvertement de la charité.

Oh j’entends bien que tous ces journalistes et autres éditocrates (Duhamel, Joffrin, Barbier, etc.), pour beaucoup starifiés, militent pour une présidentielle à l’américaine. Soit : deux candidats principaux (UMP, PS) et un troisième (Modéré) pour tenir la chandelle. Pour eux, ne devraient pouvoir se présenter à ce scrutin, dit majeur, que ceux qu’ont véritablement une chance d’être élus.
Qui ne l’a pas encore compris ?
Mais dix candidats, non ; ça les emmerde. Pis : ça désacralise la présidentielle. Ca la folklorise, qu’ils disent... Doit-on comprendre que si effectivement, nous n’avions à choisir qu’entre trois candidats (et non : trois options) ces journalistes feraient alors leur métier ?
Permettez-moi d’en douter.

Oui, j’en doute, car rien, absolument rien, pas même ce temps de parole, il est vrai contraignant, ne les empêche, aujourd’hui, de mettre sur la table, les vrais enjeux, les grands périls. Avec ceux qui, demain, auront (eu) à gérer le pays. En l’occurrence, Sarkozy et Hollande. Or, ils ne le font pas. Ils pratiquent l’interview sans douleur. Prenant grand soin de ne point parler de sujets qui inquiètent, fâchent, ou tout simplement interrogent. Ils préfèrent causer de petites choses sans importance. Comme le nom du futur Premier ministre. Des conséquences éventuelles de tel fait divers sur la campagne. D’un « off », d’une rumeur, d’un ragot. Parfois, aussi, de gestuelle ou de col roulé.
Mais de la dette, des déficits, comment les résoudre, très concrètement, allez-y, expliquez-nous ! Et le chômage ? Inverser la courbe ! Fort bien ! Mais comment ? Vos mesures, quelles sont-elles ? Jamais ! Ou en survol.

A aucun moment, ils ne rebondissent. Quand bien même le candidat proférerait le plus gros mensonge, la mesure la plus irréalisable, la promesse la plus démagogique. Alors que, quand c’est Mélenchon, Le Pen, Dupont-Aignan, Poutou, Arthaud, Cheminade, et même Joly, alors là, c’est la curée ! Le grand jeu ! Là, ça relance, ça rebondit, et même parfois, ça fait « son » journaliste... J’en veux pour preuve Anne-Sophie Lapix. Que ne s’est-on pas ébaubi, notamment sur le Net, de la pâtée qu’elle a mise à Le Pen, en matière économique. Certes… Mais elle n’a fait, là, que son métier de journaliste. S’en ébaubir, c’est très étrange, et, à la fois, symptomatique. Cela me fait penser à ces passagers applaudissant, allez savoir pourquoi, le pilote au seul motif qu’il ait réussi à poser sur la piste, l’Airbus dans lequel ils sont sanglés... Ben là, c’est pareil ! On applaudit une journaliste qui n’a fait que son travail... Le problème, c’est qu’elle ne le fait pas avec tout le monde. Tout comme Aphatie. Et tous les autres. Ces mêmes qui se plaignent, aujourd’hui, que cette campagne n’aura pas servi à grand-chose.

Mais si elle n’a pas servi à grand-chose, c’est aussi parce que les journalistes n’ont pas fait leur boulot. Ils n’ont pas posé les bonnes questions. Ils n’ont pas abordé les vrais sujets. Ils sont restés à la surface des choses. Ils l’ont joué facile, peinard, paresseux. Car oui, c’est facile de mettre un "petit", un Poutou, en défaut, ou de le maltraiter. Mais un Sarkozy, un Hollande, et même un Bayrou, non, ils s’y refusent ! Et il y a une raison à cela. A cette évidente différence de traitement.
Imaginez un journaliste – que dis-je ! TOUS les journalistes ! – reprenant Sarkozy sur tel sujet, Hollande sur tel point (et ce ne sont pas les sujets et les points qui manquent) comme ils le font pour les autres, insistant jusqu’à obtenir une réponse, mais une vraie, ou, dans le pire des cas, un terrible embarras, un abracadabrant bafouillage, voire un silence qu’en dirait bien long ; mais alors, vers qui l’électeur se tournerait-il ? Mettre en défaut un Sarkozy, un Hollande, et même un Bayrou, allez savoir si ça ne profiterait pas au Front de Gauche, au Front national, ou à ces "petits" qu’ils méprisent au point qu’avant l’égalité totale des temps de parole, ils ne daignaient les recevoir (Ainsi Joly, scandaleusement recalée par "Des Paroles Et Des Actes").

Voyez comme tout Concorde, jusqu’à Vincennes. Parce qu’ils militent pour une cause, le bipartisme, alors ils le protègent. Jamais ne le bousculent. Alors que tout, absolument tout est disponible, notamment sur Internet : les contradictions, les mensonges, les errances, les flous, les outrances. Les programmes y sont passés au tamis, en matière de dette, de déficit, de croissance, de chômage. Sans la moindre concession. Sans l’once d’une partisanerie. Et ce ne sont pas des hurluberlus qui en font état, mais des économistes, par exemple, des philosophes, des scientifiques, et même, des journalistes ! Des journalistes, un peu moins médiatiques que M. Aphatie, c’est vrai. Beaucoup moins stars. Et moins tenus par quelques actionnaires, annonceurs ou autres richissimes industriels. Ils ne font pas le "kéké" dans une émission de divertissement ["Le Grand Journal de Canal+"] où depuis toujours, le politique est tourné en dérision, où la futilité est la règle d’or.

Le jour, M. Aphatie, où vous ferez votre métier, où, quel que soit le responsable politique qui viendra sur votre plateau, ou dans votre studio, vous poserez les bonnes questions, aborderez les vrais sujets, à l’impartialité, à la déontologie, plutôt que de les laisser roupiller dans un blog qui ne fait de mal à personne, alors, peut-être, votre inquiétude sera recevable.
Si cette campagne, comme vous l’écrivez, se situe « assez loin de la vérité », c’est aussi parce que vous vous situez délibérément, et avec une constance qui, ô combien, vous discrédite, très loin de ce que l’on nomme : le journalisme.


Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (233 votes)




Réagissez à l'article

110 réactions à cet article    


  • Nanar M Nanar M 17 avril 2012 08:02

    Ca va leur faire tout drôle de se retrouver au chomedu tout ces donneurs de leçons.


    • oui APATHIE...FUTUR ELKABACH

      dire que ce clown gagne 30000 euros grace au « ptit journal »(grand journal de c+...°)

      2 categories privilegiees .................politicards et journaleux vereux AU BAGNE DE CAYENNE !!!!!

      ILS SONT BEAUX NOS OLIGARQUES....MAIS ILS PUENT LA COMPROMISSION ET LE LOBBYSME


    • Traroth Traroth 17 avril 2012 11:14

      Ah, Elkabach... Voila le parfait exemple du scribouillard. La fameuse exclamation de Marchais « taisez-vous, Elkabach » sur laquelle il a construit toute sa carrière est très significative : l’interviewé cherchait à en placer une alors que l’intervieweur monopolisait la parole ! Non mais vous imaginez ?

      Et les exemples du même genre pullulent : Demorand face à Mélenchon, Zemmour face à n’importe qui de pas trop influent, Aphatie ou Massenet face à un petit candidat, Chabot face à quelqu’un de gauche... On a vraiment envie de leur dire : taisez-vous. Vous n’êtes que des commentateurs. Laissez parler les politiques, parce que NOUS, électeurs, avons besoin de décider pour lequel voter, puisque c’est le seul choix qu’on nous demande de faire. Vous commenterez quand ils auront fini de parler !


    • sinique sinique 22 avril 2012 07:16

      Oh tu sais avec ce qu’ils touchent par mois depuis tant d’années , ils ne doivent pas avoir de réels soucis pour leurs retraites .....Ils ont dû se mijoter quelques bons placements !!! 


    • chapoutier 17 avril 2012 08:09

      bonjour, ces gens sont dur avec les petits et faible avec les forts.
      ce ne sont plus des journalistes, ils ont la prétention d’être des faiseurs d’opinion.

      ils suintent le mépris pour le peuple , on se souvient du non à la constitution européenne, ces gens là expliquaient que la question étaient trop importante pour laisser le bas peuple décider de l’avenir !
      c’est pourquoi j’ai trouvé jubilatoire comment dupont-aignant ne s’est pas laissé marcher sur les pieds.
      il fallait voir la tête d’antipathique quand nda à remis ces gens ( aphatie, denisot massenet) en place vendredi dernier sur C+.
      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/vendredi-13-jean-michel-aphatie-et-114686


      • bigglop bigglop 17 avril 2012 16:52

        Bonjour à tous,
        Merci à @Philippe Sage pour cette analyse de la dangereuse transformation de l’industrie de l’information en information de télé-réalité dont les vedettes sont des pseudo journalistes ou faiseurs d’opinion.
        Il existe de très bons journalistes, honnêtes, possédant un sens de l’éthique malgré leurs préférences politiques, mais leur indépendance s’accorde mal avec les demandes, exigences des grands médias (TV, radio, presse écrite).
        Pour eux, la précarité, les chiens écrasés, l’absence de moyens pour des reportages de fond, mais aussi le flicage des indépendants.
        Un exemple significatif, décrit par un de mes anciens commentaires :

        Notre Petit Timonier (Sarko) a répondu à la question posée par un journaliste sur la tenue d’un référendum sur le TSCG : Un référendum sur un Traité complexe de 200 ou 250 articles ? Allons , allons !!!

        Encore un énorme mensonge que personne n’a relevé, ni la classe politique, ni les médias mainstream (dont le travail est aussi de contrôler l’exactitude des propos) . En réalité, ce fameux TSCG comporte 16 articles. Oui, vous lisez bien, 16 articles et la preuve est Et ce triste sire qu’est Flanby-Hollande qui veut nous enfumer avec une renégociation du TSCG, sans le soumettre à référendum. Sa pseudo renégociation vise à ajouter une proposition de loi sur le relance européenne et le contrôle démocratique présentée et rejetée lors de la ratification du MES par le Parlement..

        Mais aussi un exemple, plus récent d’un commentaire du JT 20 H d’Antenne 2, sur l’intervention de JLM devant l’AMF, où il comparé à « Zorro » et à un « cavalier masqué ». Quelle indigence et stupidité :                                                

        http://jt.france2.fr/20h/ vendredi 13/4/2012 Mélenchon Amf 9m40


         



      • Jánošík Jánošík 17 avril 2012 08:16

        Jean Michel Empathie, comme ses kamarades ne sont, au mieux, que des animateurs, voire des speakrines !


        • chti595 17 avril 2012 13:34

          Bonjour à tous,
          Je partage tout à fait votre commentaire. Les « journalistes » de référence et en référence dans cette tribune ne sont que des...« vendeurs d’information »...rien d’autres qu’une visée mercantile dans leur activité ..
          Et si la campagne n’a pas été à la « hauteur ou plutôt »leur" hauteur c’est parce qu’ils fait que de la recherche d’audience sans plus..
          Un grand coup de balai est plus que souhaitable...
          Seul BOURDIN aurait droit à mon écoute un peu moins critique (prix du ticket de métro pour NKM, et bien d’autres)...et quand il interroge Mélenchon sur l’Europe, je trouve le questionnement très à la...hauteur !!!


        • tartempion tartempion 17 avril 2012 08:32

          Bonjour,

          Bon article.

          Tous ces « chiens de garde » pourrissent une campagne déjà fort nauséabonde.

          En fait je me demande s’il est possible de trouver un seul journaliste digne de ce nom, dans l’ensemble de l’audiovisuel français ?

          D’ailleurs, ces « laquais » du système n’ont plus aucun crédit auprès du public averti (enfin, ceux qui font encore fonctionner leur cerveau).

          La plus grande claque qu’ils pourraient reçevoir, serait, (malgré cette débauche manipulatoire et révoltante qu’ils déploient avec zèle depuis des mois), que les les Français envoient au second tour un Mélenchon et/ou une Le Pen : ce serait jubilatoire.

          Quel plaisir de voir leur tête au soir du premier tour, quel plaisir d’écouter leurs logorrhées verbales et pitoyables, quel bonheur de constater que les Français, enfin, commencent à comprendre qu’il y a urgence à faire exploser cette bulle anti démocratique qui mous mène à la catastrophe.

          Quand au second tour, peu importe, l’important se sont les législatives qui désigneront les détenteurs du pouvoir exécutif.

          Rêvons, rêvons, il ne nous reste plus que cela, mais parfois les rêves se réalisent.

          Salutations.


          • Yvance77 17 avril 2012 09:06

            Salut,

            De deux inquiétudes laquelle je dois choisir ?

            La mienne tout d’abord : père de famille, niveau universitaire correct, je n’embête personne, comprenant cinq langues, citoyen normal, marié à une femme institutrice mais de nationalité hors UE... j’ai malgré tout, une peine infinie avec mon avenir, et celui de mes proches, car nous vivons avec moins de 1300 euros/mois et dans la précarité.

            Celle de Monsieur Apathie : grosso modo 30 000 euros mois (en tenant compte des tous ses emplois télé et radio et piges diverses), cire-pompes, enfonceur de portes-ouvertes, et surtout commettant quotidiennement des fautes professionnelles, ce qui devrait lui valoir le pôle-emploi.
            En effet, quand on désinforme à ce point le peuple, on ne peut pas mériter son salaire... c’est du vol pur et simple.

            Alors question « inquiétude » je préfère encore la sienne, elle permet de bouffer très correctement tous les jours, et pour des années.

            A virer et à mettre en taule !!!


            • onvalefaire onvalefaire 17 avril 2012 09:13

              Il a peur de venir rejoindre les 5 millions de chômeurs !!!

              Et franchement, il le mériterait bien...et les giesbert,calvi,massenet,demorand,joffrin ...avec

              Méfiez vous, nous arrivons...


              • modesto modesto 17 avril 2012 21:29

                qu’est-ce qu’elle fout au milieu la petite massenet ? 

                c’est pas que j’apprécie ceux qui l’entourent, mais elle, c’est du côté de l’émission des résultat du loto qu’il faut la situer !!!

              • frugeky 17 avril 2012 09:45

                De mémoire « je suis raciste, il y a deux sortes de gens que je n’aime pas, le journaliste politique et le garagiste mais le garagiste j’ai une chance de le croiser, rasant les murs »

                ça c’était du commentaire !

              • BOBW BOBW 22 avril 2012 15:54

                Félicitations admiratives devant les vérités courageuses que vous aviez alors rétorquées à ce «  fat- cireur de bottes » déja tellement imbu de son servile égo.


                Un vieux Sudestiste OC (Nissart) smiley

              • Parrison Parrison 17 avril 2012 09:44

                Journalistes dites-vous... ? vraiment... ? ne seraient-ils pas plutôt des chercheurs d’or... ?


                Avouez qu’ils ont trouvé le bon filon... on entre à la TV par la petite porte, vu le bagage light qu’on trimballe et on passe par la case « j’accepte de faire la plonge en attendant », mais on a du culot, on en veut, on est débrouille, on sait s’entourer et on devient le porte-documents des « grands »... ensuite on grimpe, on crée une émission à connotation politique pour faire de l’audience, que l’on anime, et c’est parti...on se retrouve en « prime time », c’est la consécration... 

                Vous espérez de ces émissions qu’elles alimentent le débat, qu’elles apportent matière à réflexion, de l’intelligence, de la finesse d’analyse, de la pertinence dans l’argumentation... ? allons allons, vous surestimez ceux qui se sont « imposés », leur notoriété ils ne la doivent qu’à leurs petites manigances ... !
                Eux-mêmes n’en reviennent pas d’être là où ils sont... et ils se tiennent les coudes pour conserver leur poste, pas étonnant qu’on voit toujours les mêmes, toujours les mêmes qui tiennent le devant de l’écran, en cette période de présidentielle, ils ont le beau rôle, en usent et en abusent pour aiguiser leurs couteaux sur les « petits candidats ». Je demande que cette clique d’inquisiteurs soit interchangeable... pourquoi sont-ce toujours les mêmes qui posent les mêmes questions aux mêmes candidats et ce sur plusieurs émissions... ? est-ce que la comparaison avec d’autres de leur acabit risque de leur être fatale... !

                Le clash entre NDA et Denisot en est une brillante illustration. Inattendu.... ! et comment ils ont réagi les Denisot et Apathie.... visionnez la video, Apathie qui montre les dents en un rictus méprisant...qui « mérite » son salaire... mieux vaut entendre ça que d’être sourd, il n’y a pas plus « sentiers battus » que ce type... !
                Denisot, tout colère et roquet... Pouah... ! la honte... ! le niveau quand il s’agit d’improviser... Pourraient jamais se présenter à une de leurs propres émissions ces gars là.... vite à court d’arguments ils finiraient par déguerpir.... !

                Non, décidément il y a bien peu de matière grise dans ce milieu... et dire qu’ils se permettent d’orienter l’opinion par leurs remarques, c’est outre-passer leur devoir d’information... ils doivent rester neutres et laisser le soin à leur audience de tirer leurs propres conclusions...

                Bien affligeant tout ceci... ! pour ne pas dire assez malhonnête... !






                • gmily 17 avril 2012 10:25

                  Cet article est en tous point ce que je pense des sois disant journalistes de tv ou radio , le cas de Aphatie est spécial , car il a fait le choix à canal+ de faire de l’argent et non du journalisme !.....Je suppose que son salaire de journaliste ne l’enivrait pas trop à quelques années de la retraite , et il fallait assurer ses vieux jours . Interroger un candidat à la présidentiel avec Ariane Massenet est au top du journalisme ! Lorsqu’elle demande au candidat ce qu’il a comme spécialité culinaire ou autre questions du même acabit , en tant que téléspectateur on croit rêver !....
                  Alors lorsqu’on entend Aphatie dire que la campagne est nulle , on fait ce que j’ai fait , on appuie sur le bouton « marche/arrêt » de la TV , et çà marche ! plus besoin d’Aphatie , j’ai mon avis sur cette campagne et je vais l’exprimer dimanche sans regarder les sondages !......
                  Les Français ne sont pas aussi cons que pense Aphatie , en tous cas j’ai plus confiance en eux ! 


                  • Elisa 17 avril 2012 10:41

                    Réécoutez l’interview du Président candidat sur France Inter ce matin et vous aurez la plus parfaite illustration des propos de cet article.

                    http://www.franceinter.fr/emission-le-79-nicolas-sarkozy-0

                    Presque jamais contredit, jamais interrompu et sollicité à s’exprimer sur des sujets sans gros risques.


                    • frugeky 17 avril 2012 10:47

                      Oh que oui. La compromission la plus vile des Clarke et Cohen faisait vraiment pitié à entendre.

                      France-inter, réécoutez la déférence !

                    • justice99 justice88 17 avril 2012 10:49

                      Alors que pour Marine Le Pen ou Mélenchon, c’est des casseroles en permanence, des coups bas et des mensonges...


                      Il a tenté de se la raconter devant NDA, il s’en fait remettre à sa place, il va surement devoir pointer à l’ANPE ce minable.

                    • Philippe Sage Philippe Sage 17 avril 2012 14:21

                      @Elisa : Exact ! C’est proprement scandaleux. Pourtant y’avait matière. Un exemple. Quand Sarkozy dit :

                      "Il n’a jamais été question de vendre une centrale à monsieur Kadhafi. S’il y a bien dans le monde un chef d’Etat qui n’a pas frayé avec monsieur Kadhafi (...) c’est moi."

                      Les journalistes présents dans le studio savent que c’est faux ! Pourquoi ne le reprennent-ils pas ?

                      Dans ce cas, plutôt qu’un Libé ou un Mediapart, il vaut mieux se référer au Figaro. Si eux le disent, c’est que c’est vrai :D

                      Donc si, il était question de vendre un (ou deux) réacteur(s) nucléaire à la Libye, comme en témoigne cet article en date du 25 juillet 2007 : ICI

                      Et ne pas l’avoir rappelé au candidat Sarkozy est une faute.

                      Donc, on pose à nouveau la question : A quoi ils servent, ces gens qui se disent journalistes ?


                    • johnsmith johnsmith 17 avril 2012 10:47

                      Je plussoie également cet article, tant sur le fond que la forme.

                      Merci à l’auteur.


                      • robin 17 avril 2012 11:03

                        Apathie c’est jusqu’à la caricature le collabo obséquieux avec les grands et méprisant avec les petits. Un trsite sire dont j’aurais eu la trouille d’être voisin du temps de l’occupation.


                        • Traroth Traroth 17 avril 2012 11:07

                          Voila un article qui exprime le fond de ma pensée bien mieux que je ne le pourrais moi-même !

                          Et je dirais même que l’inquiétude d’Aphatie est d’autant plus surprenante que cette campagne se déroule comme toutes les campagnes électorales. Vous avez l’impression que les problèmes de fond ont été plus abordés en 2007 ou en 2002, vous ? Et je ne parle même pas des élections intermédiaires, type régionales, cantonales, européennes, municipales, dont les campagnes sont la plupart du temps inexistantes.

                          Alors, oui, la situation est plus critique aujourd’hui, et si le prochain quinquennat est aussi catastrophique que celui qui s’achève, je me demande bien où on en sera en 2017. Ça dépasse mes capacités imaginatives, je dois bien le confesser...

                          C’est donc pour lui-même qu’Aphatie est inquiet. Il se rend compte qu’à force de jouer avec les allumettes, la maison est en flammes ! Et maintenant, il essaye de faire croire qu’il n’y est pour rien.


                          • Hijack Hijack 17 avril 2012 11:37

                            Morice = Apathie ...  !!!   smiley


                            • Hijack Hijack 17 avril 2012 14:06

                              C’est pas Morice qui comme Aphatie taxe tout ceux qu’il ne comprend pas d’antisémite, tout sujet qu’il ne pige pas pareil  ???


                            • jaja jaja 17 avril 2012 11:49

                              Le dégénéré c’est bien celui qui est votre maître et qui va être foutu dehors pour la plus grande joie de tous....
                              Sarkozy « Le candidat du peuple » et moi je suis le candidat du CaC40 comme dirait Poutou....

                              Dégageons cette bande de malfrats.....


                            • frugeky 17 avril 2012 11:58

                              @ farid

                              vous avez oublié islamo dans votre diatribe nauséabonde. Dictature fascisto-islamo-communiste ! Vous dormez ? Bien sûr puisque vous appelez à voter sarkosy de nagy bocsa, le plus mauvais président que la terre de France ait jamais porté.

                            • Zord Zord 17 avril 2012 12:03

                              "Il ne faut pas laisser ses dégénéré qui cherche a rescuciter des dictatures fascisto-communiste en France tel que cheminade, arthaud, dupont aignan lepen, poutou...
                              Le choix démocratique est clairement défini par sarkozy."

                              Très drôle Farid
                              "La Ligue des droits de l’Homme appelle à sanctionner Nicolas Sarkozy

                              La Ligue des droits de l’Homme (LDH) a appelé, lundi 16 avril, dans un communiqué à ne pas voter dimanche 22 avril pour Nicolas Sarkozy. "En cinq ans, l’action du président de la République (à nouveau candidat) s’est partagée entre le mauvais et le pire : stigmatisations des populations fragilisées par les crises, agressions contre les organisations syndicales, exaltation de la xénophobie portée par le funeste débat sur « l’identité nationale », refus obstiné de mettre en débat les choix d’austérité, de débattre de l’emploi, des droits sociaux, régulièrement donnés comme les sujets principaux de préoccupation, avant la sécurité et l’immigration, pourtant cyniquement mis en avant pour tenter de rallier des voix sur l’unique base de la peur", écrit la LDH.

                              "La poursuite et l’amplification de la politique menée depuis cinq ans ne serait pas un « rêve » mais un cauchemar. Nous ne voulons pas d’une démocratie muselée qui, parce qu’elle laisserait sur le bord de la route des millions de personnes, attiserait le communautarisme, le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie et ouvrirait la voie aux révoltes sociales« , ajoute la LDH. »(avec AFP)


                            • Galérien 17 avril 2012 13:07

                              Je crois que vos considérations envers l’élection de NS sont plus déterminées par son soutien au Maroc pour son occupation illégitime du Sahara occidental que pour l’avenir et l’intérêt de la France. un parti pris qui n’est sans doute pas à vos yeux, partagé par les autres candidats, mais ce n’est pas le sujet de cet article.


                            • Traroth Traroth 17 avril 2012 13:48

                              Je pense être assez peu suspect de sympathie pour Dupont-Aignan, mais là, je suis totalement d’accord avec ce qu’il disait dans cette interview : les journalistes sont totalement déconnectés de s réalités quotidienne du peuple ! Et de plus en plus, ils ont des revenus supérieurs aux gens qu’ils interviewent, comme des politiques, par exemple. Quand on apprend qu’Ariane Massenet gagne 25000 € par mois, il est clair que c’est un salaire qui ne lui permet pas de continuer à comprendre la situation d’un rmiste ou d’un smicard ! Et comme ils sont totalement à la merci des dirigeants pour continuer à en croquer bien tranquillement, leur attitude professionnelle s’en ressent fortement, au mépris de toute déontologie : durs avec les petits, serviles avec les puissants ! Cause, conséquence !

                              Ce ne sont plus des journalistes, ce sont des propagandistes !


                            • Lou Lou 17 avril 2012 17:31

                              Farid Mnebhi, enregistré depuis 1 mois sur Agoravox avec un nom maghrébin pro sarko le nabôt ...Ça sent l’ intox ... 


                            • Zord Zord 17 avril 2012 11:53

                              Apathie est un être supérieur et peut désigner qui est digne de représenter le peuple français et qui ne l’est pas. Avant chaque élection il faut qu’il nous sélectionne les candidats potentiels, pour nous donner sa short liste.
                              On a tout à y gagner, il fera des interviews sans froncer les sourcils car il sera content des candidats avec qui il débat.
                              En attendant cela, il va continuer à jouer les flingueurs sur tout ce qui bouge avec moins de 3% d’intention de vote.


                              • papi 17 avril 2012 11:58

                                @ l’auteur

                                Vous oubliez monsieur ce qui a de plus vil, de plus abject dans le comportement humain, sans viser un individu plus qu’un autre
                                à savoir de se vendre, de se louer, au plus offrant, en enterrant au plus profond de soi ses propres convictions.Il faut le dire cette forme de prostitution morale qui suinte de bon nombre de nos têtes journalistiques télévisuelles commence à sérieusement nous donner la nausée.
                                Mais là ou le bas blesse , c’est que ces gens là y puisent du plaisir, un petit plaisir visqueux
                                et nauséabond, qu’ils ne tentent même plus de dissimuler, ici un sourire , là une mimique, ou encore une phrase assassine délivrée sans remord et avec bonheur.. Ne nous y trompons pas , tout ceci a un sens, plus leur comportement est fidèle à la ligne qui leur est dictée, plus leur servilité est récompensée de manière sonnante et trébuchante.
                                Honnêteté, probité, professionnalisme, sont remplacés par : carrière, promotion, salaire.
                                Plus leur niveau de servilité, de soumission, d’obéissance est élevé, plus la feuille de paye est élevée ! voilà le moteur qui équipe nombre de nos pseudos« journalistes », moteur qui fonctionne à l’euro ! Fi de ses croyances, fi de ses convictions, la feuille de paye est la seule morale qu’ils se donnent !!..D’ailleurs à l’inverse on peut mesurer le degré de servilité par le montant du bulletin de salaire..
                                Sale air de la peur en période d’élection, peur du lendemain, cauchemars et sueurs nocturnes donnent à nos vaillants laquais des ardeurs de chiens de garde défendant vaillamment leurs gamelles si abondamment remplies , fruit de la honte, et de la trahison de soi, mais un moment de honte est si vite passé ,rapidement couvert par un bruit de tiroir-caisse.
                                Je tiens quand même à dire que tous ne sont pas dans le même sac, certains tentent de faire un travail d’information honnête, je dis bien tentent car les cerbères veuillent dans les rédactions , à ce que des dérapages incontrôlés ne surviennent pas.
                                Combien sont-ils de ceux-là, nauséeux à l’idée de pondre un papier, ou animer un débat sous la contrainte
                                d’un responsable contrôleur de la bien bienpensance, combien sont-ils ceux-là qui savent que leur travail et leur gagne-pain ne tient qu’à leur
                                pliure morale, obéissance ou chômage pas le choix, et pourtant il faut faire bouillir la marmite ! que je les plains sincèrement !
                                 Libertés de la presse ! libertés d’expressions que de mots vides et perdus dans notre système dominé par le dieu argent..
                                 Allez !! dimanche on efface tout et on recommence mais proprement cette fois-ci !
                                , si les successeurs ne tombent pas dans le même piège.. !! de toute façon on va changer la tête, mais pas les membres hélas !!
                                 quoique !! si ???????????????.................
                                Quand à nos amis caméléons, je n’ai aucun doute sur leur parfaite facilité d’adaptation
                                ils sauront certainement prendre la bonne couleur le moment venu ! en se disant pour praphraser madame Mère « pourvou qué ça doure »


                                • pens4sy pensesy 17 avril 2012 12:06

                                  JLM refuse de retourner au Grand Journal. Sa dernière apparition date du printemps 2011 et il dénonce le mépris et l’arrogance dont font preuve les animateurs (pas des journalistes) de cette émission.

                                  Cette année pire l’an passé.

                                  Serait-ce aussi de la panique face au fleuve qui déborde ?


                                  • Galérien 17 avril 2012 12:15


                                    bjr,

                                     Je ne regarde pas ces émissions sans intérêt, animées par de médiocres présentateurs et pseudo-journalistes vénaux et cumulards où l’on applaudit pour n’importe quoi. Mais les politiques, à se rendre dans ces émissions TV leurs apportent une certaine consécration qui flatte leur égo, fabrique de la politique spectacle sur le modèle états-uniens et pour le pire.

                                    Aucune critique possible pour les confrères qui ont accepté de porter le collier, mais à lire le web, ils deviennent de plus en plus improductifs pour les patrons, les actionnaires ou les grands parties qu’ils veulent servir et font apparemment basculer l’opinion publique, du mauvais coté pour eux.

                                    « Préservez moi des mes amis, je me charge de mes ennemis. »
                                    Leur(s) patron(s) vont devoir faire sérieusement le ménage et de fait des économies, dans les prochaines grilles, en septembre. A moins qu’ils soient encore plus stupides que je le pense.


                                    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 avril 2012 12:32

                                      Bon article, belle conclusion. Vous avez trouvé les mots justes pour dire quelque chose de vrai. 


                                      • REGCHA REGCHA 17 avril 2012 12:35

                                        Je me marre d’avance de voir l’expression de visage de tous ces chiens de garde du système bipartisan le soir du premier tour...


                                        • JMC 17 avril 2012 12:43

                                          Vous avez dit tout haut ce que je pense tout fort ;), bel article.


                                          • justice99 justice88 17 avril 2012 12:45

                                            Merci pour cet article, ces personnes me dégoûtent.


                                            • Dominique TONIN Dominique TONIN 17 avril 2012 13:07

                                              Mr SAGE,

                                              Qu’elle est belle votre vérité ! Voyez-vs lors de cette présidentielle, étant candidat, j’étais au 6ème ss-sol, encore plus loin que les cinq « petits candidats » du top ten, méprisés par ces journalistes qui émargent à plus de 10 000 € par mois.
                                              Mais cette courte expérience,aura été pour moi ( et d’autres comme moi )un déclencheur. Avoir touché du doigt, la dure réalité des médias qui sont à la solde des grands partis, et uniquement. Tout simplement, comme vs l’avez précisé, parce que les patrons de presse st proches du pouvoir (DASSAULT, BOUYGUES, BOLORE et les autres) et que ces journalistes, grassement payés, tiennent plus à leurs places qu’à faire leur boulot ! ceci est un constat qui ne souffre d’aucune contestation, pas même de celles et ceux qui sont nommément visés.
                                              Le problème, Mr SAGE, à part internet, comment faisons nous pour faire entendre nos idées et plus généralement celle du peuple, puisque nos élus sont devenus pleutres, serviles et godillots ?
                                              Ns voulions, à un moment donné créer un journal sur le net, pourquoi pas ! mais cela reste assez limité en terme de communication. L’idéal étant la télé, mais là, barrage à tous les niveaux !
                                              Pourtant il y a bcp à faire, autrement plus intelligent que ce qui nous est distillé aujourd’hui,ou qui nous pend au nez demain !
                                              Investir de force une chaîne publique, prendre la place de PUJADAS ?
                                              Ou d’autres idées, si vous en avez ?
                                              Cdlt

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès