• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’héritage, un facteur d’inégalités en Socialie (...)

L’héritage, un facteur d’inégalités en Socialie ?

JPEG

Dans la série "fausses bonnes solutions hexagonales face à un monde en total bouleversement" le CAE (Conseil d'Analyse Economique) s'est auto-saisi pour produire un rapport censé faire trembler les héritiers et les rentiers de France et rétablir la justice sociale. Le problème de ces pseudo-solutions pour lutter contre les inégalités en France c'est qu'elles datent des « luttes » des XIXe et XXe Siècles, quand dans une société industrielle naissante puis dominante il suffisait de déplacer les curseurs entre le capital, le travail et les impôts pour (r)établir équité, égalité ou même la une "justice sociale" se substituant à la justice divine (l’enfer pour les riches, le paradis pour les pauvres).

Dans la société française de ce début de XXIe siècle la presque totalité des citoyens sont des "rentiers"

Qu'est-ce que la rente ?

Rappelons la définition classique de la rente : "c'est soit "un revenu tiré d'un capital ou d'un bien que l'on possède" soit encore "une somme d'argent touchée régulièrement".

La rente (Pinay ou viagère) serait donc honnie par les marxistes en ce qu'elle s'obtiendrait sans travail, juste en se donnant la peine d'être (de naître) dans une bonne famille, un milieu favorisé ou une classe sociale dominante. 

Malheureusement (ou heureusement) aujourd'hui dans la société française (et en Occident en général) la rente est partout 

- la rente est sociale appelée encore "avantages acquis"

- la rente est universelle : la sécurité sociale, les retraites, les aides diverses et variées sont à la disposition de tous (ou presque)

- la rente est (était) occidentale et liée à l'histoire contemporaine : comment expliquer qu'un bébé à sa naissance en Occident dispose de bien plus d'occasions de se développer, de bien s'alimenter, d'être protégé, soigné et entouré que le même bébé né dans un pays du Sud, qui survivra (peut-être) mais dans un environnement précaire, difficile, parfois périlleux.

 La rente n'est plus tant monétaire que culturelle et cognitive

La richesse (tant honnie par certains en France) ne tient plus forcément dans l'héritage financier (des biens, des propriétés, de l'argent) que dans la transmission de valeurs (la probité, le courage, l'amour du travail, l'humilité, l'empathie...). Cet héritage fait à la fois de bienveillance (envers le petit d'homme mais aussi envers les autres), cet héritage est largement immatériel.

L'immatériel est la première richesse dans les sociétés post-industrielles

La moitié du PIB des USA est réalisé dans le culturel, le soft Power (le cinéma, la musique..) et surtout le numérique (les GAFAM), ces producteurs de richesses (qui allègrement siphonnent nos anciennes richesses accumulées durant la société industrielle) démarrent et se déploient souvent sans capital financier (il en fut ainsi d'Apple, de Microsoft, d'Amazon ou de Tesla) mais sur des idées innovantes (disruptives) de services (livraison de livres ou dématérialisation de la musique) qui n'ont besoin pour s'épanouir que d'un environnement favorable (business Friendly), d'une société mobile, rapide et capable de prendre des risques. Tout le contraire d'une société française faite de révérences, de statuts (transposés de l'ancien régime) et d'immobilisme et illusions sociales et économiques (le diplôme et le fonctionnariat pour tous)

L'héritage ne joue plus à la marge pour fonder les inégalités sociales

1- les successions se réalisent de plus en plus tard, très souvent au-delà de la vie active (on hérite en moyenne à 65 ans en France)

2- La richesse n'est plus tant liée au passé (les 200 familles) qu'à la capacité d'individus d'innover, de tisser des réseaux, de bousculer les anciennes hiérarchies (Xavier Niel ou J.A Granjon ou Octave Klaba).

3- L'idée du CAE de faire de chaque jeune habitant de France un héritier (entre 40 et 120 000 €) est elle aussi parfaitement stupide. Le seul héritage qui vaille (et qui vaudra à l'avenir) c'est la richesse qui se trouve dans la tête des habitants d'un pays, leur QI et leur QE (Quotient Emotionnel). Leur patrimoine culturel mais aussi leur capacité à accueillir, imaginer, déployer de nouveaux modèles de développement parfaitement différents (et souvent opposés) aux modèles du passé.

Les Français pourrait siphonner en une ou deux générations tout l'héritage qu'ils tenaient de leurs ancêtres

La France et les Français globalement n'inventent plus aujourd'hui, ils importent massivement non seulement des produits industriels ou culturels mais aussi même notre nourriture (50 % de notre alimentation vient de l'étranger). Nous avons construit globalement (en 50 ans) une société de rentiers qui se reposent à la fois sur le travail et les innovations des autres (Les Iphones mais aussi les services liés), des importations massives et pour financer le tout un endettement croissant et sans doute illimité (il faudra bien que nous nous fassions offrir la prochaine transition environnementale et climatique par les marchés financiers).

Un peuple de rentiers n'a pas d'avenir, juste une histoire, un passé et bientôt des ruines

 La rente est donc partout et prétendre qu'en déplaçant un peu les curseurs nous pourrions redevenir un peuple (élu) d'innovateurs, d'ingénieurs, de défricheurs et de laboureurs est un leurre, un mensonge social et un espoir qui sera très vite douché si nous ne remettons pas en cause très vite l'ensemble des rentes françaises (sociales, financières, statutaires, éducatives...)

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • L'apostilleur L’apostilleur 28 décembre 2021 09:54

    @ l’auteur 

    « ...L’idée du CAE de faire de chaque jeune habitant de France un héritier... » 

    Ce n’est pas plutôt le contraire ?

    Le CAE constate qu’en

    « .. cinquante ans, la part de la fortune héritée dans le patrimoine total est passée de 35% à 60% en France... »


    et préconise

    « ...de taxer toutes les sommes et biens perçus par un individu pendant sa vie et de réduire les nombreuses exonérations actuelles... »


    • tonimarus45 28 décembre 2021 10:04

      bonjour -il n’y a rien de plus injuste que la naissance pour faire court vous n’avez pas les meme chances au depart selon la famille ou le pays ou vous naissez


      • Aristide Aristide 28 décembre 2021 10:59

        @tonimarus45

        Et donc ?


      • SilentArrow 28 décembre 2021 12:36

        @tonimarus45

        bonjour— -il n’y a rien de plus injuste que la naissance— pour faire court vous n’avez pas les meme chances au depart selon la famille ou le pays ou vous naissez

        Seriez-vous en train de suggérer que ceux qui procréent dans un milieu défavorisé commettent une injustice ?

      • tonimarus45 29 décembre 2021 05:32

        @SilentArrow—Et vous seriez vous en train de murmurer que seuls les nantis puissent avoir des enfants .Et qui auriez vous pour faire tourner vos usines en les payants avec un lance pierre ???non je dis que les chances ne sont pas egales et qu’il faudrait en tenir compte et favoriser ((ou du moins essayer) « l »ascenseur social". ;Ceci dit a vous lire et concernant ce post je sais depuis tres longtemps pour qui vous roulez


      • tonimarus45 29 décembre 2021 05:36

        @Aristide---C’est un probleme, un constat que vous ne niez pas (c’est deja bien) que aucun dirigeant n’a essaye de resoudre ou du moins essayer de rectifier un tout petit peu


      • SilentArrow 30 décembre 2021 09:36

        @tonimarus45

        Et vous seriez vous en train de murmurer que seuls les nantis puissent avoir des enfants


        Absolument pas. D’ailleurs, si seuls les nantis étaient autorisés à avoir des enfants, je ne serais pas là.

      • SilentArrow 30 décembre 2021 14:29

        @tonimarus45

        Ceci dit a vous lire et concernant ce post je sais depuis tres longtemps pour qui vous roulez

        Flatté d’apprendre que vous me lisez depuis très longtemps. C’est trop d’honneur.

        Si vous savez « pour qui je roule », n’hésitez pas à le dire.

        En ce qui concerne les inégalités à la naissance, il y en a qui considèrent que cela est déterminé par le karma. Les athées parlent plutôt de malchance, comme par exemple naître dans un milieu mahométan.

        Quand on parle comme vous d’injustice, il faut désigner le coupable. Qui selon vous est le coupable ?


      • pasglop 28 décembre 2021 10:08

        La plus grande partie de ma carrière s’est déroulée en tant que travailleur indépendant (pendant 34 ans). La période précédente en tant que salarié.
        Activité dans laquelle j’estime avoir « apporté » à la société ma part de créativité, condition sans laquelle je n’aurais pas pu conserver cette activité sur toute cette période.
        J’ai donc cotisé pendant toutes ses années à des régimes de base obligatoires, des régimes complémentaires obligatoires et un/des régimes supplémentaires souscrits volontairement en prévision de ma retraite future.
        Merci de m’expliquer en quoi je suis un rentier, au sens que vous condamnez...


        • L'apostilleur L’apostilleur 28 décembre 2021 10:17

          @pasglop

          L’auteur s’est emberlificoté dans des arguments spécieux pour s’opposer à la taxation des héritages sans le dire. L’égoïsme n’est pas glorieux.

          A noter que son avis est partagé par la majorité des français qui se ruent chez les notaires pour utiliser au mieux les ficelles fiscales qui favorisent la transmission.


        • pasglop 28 décembre 2021 10:56

          @L’apostilleur

          Eh oui, la cohérence n’est pas le point fort des libéraux, ou prétendus tels...


        • Aristide Aristide 28 décembre 2021 11:03

          @pasglop

          Merci de m’expliquer en quoi je suis un rentier, au sens que vous condamnez...

          Vous ne l’êtes pas comme l’immense majorité des français. Oui, mais voilà, l’auteur veut défendre l’héritage, pas le petit avec sa maison divisée entre soeurs et frères.


        • Albert123 28 décembre 2021 11:11

          @L’apostilleur

          ils ont bien raison de garder au mieux ce qui leur appartient, l’état en fait un si mauvais usage que je préfère le voir dans les poches des particuliers,

          Paupériser les autres pour qu’ils se retrouvent dans la même que les dépendants a un état nuisible est le véritable égoisme.


        • L'apostilleur L’apostilleur 28 décembre 2021 15:32

          @pasglop
          ...des libéraux et des autres.

          Chaque propriétaire considère qu’il serait injuste de taxer ses héritiers au motif qu’il y a plus riche que lui.

          Voyez le bel exemple de notre Mélenchon qui se met à l’abri d’une mesure qu’il imposerait (il ne possède pas 12 millions) sans nous en expliquer les conséquences. « Il propose de créer un héritage maximal de 12 millions d’euros. Au-delà de ce seuil, le patrimoine transmis serait taxé à 100 %. »
          Il est tranquille il ne possède pas ce capital. Taxerait-il de la même façon 12 millions de cash, de patrimoine artisanal, industriel ??


        • pasglop 28 décembre 2021 18:53

          @L’apostilleur

          Une ébauche de solution consisterait peut-être à limiter, quelle que soit l’origine des patrimoines, la thésaurisation ad nauseam, par exemple dans les placements purement financiers.
          Sans aller jusqu’à une coercition au final improductive, pourquoi ne pas moduler la fiscalité patrimoniale en fonction d’intérêts productifs qui pourraient être locaux, régionaux ou nationaux et définis au niveau de décision auxquels ils s’appliquent : simple groupe de citoyens, commune, département, etc...
          Autrement dit décentraliser la fiscalité patrimoniale, et surtout, inclure les citoyens dans les décisions.
          Evidemment, quand on crée un nouveau curseur, toute la question est de savoir où le placer...


        • L'apostilleur L’apostilleur 28 décembre 2021 19:48

          @pasglop
          « ...la thésaurisation ad nauseam... »
          Aristote avait déjà votre ressenti qu’il appelait chrématistique.

          « ..Autrement dit décentraliser la fiscalité patrimoniale, et surtout, inclure les citoyens dans les décisions... »

          Cette décentralisation existait avec la taxe d’habitation. Les conditions variaient d’une commune à l’autre. L’utilisation des fonds parfois très discutable a eu pour conséquence des remises en ordre utiles depuis la reprise en main par L’Etat. 

          Une proposition ancienne existe pour redistribuer davantage, Montebourg en reparlait récemment ..
          https://onenpensequoi.over-blog.com/2020/05/plutot-qu-un-nouvel-impot-ps-pourquoi-pas-la-participation-et-l-interessement-de-darmanin.html


        • L'apostilleur L’apostilleur 28 décembre 2021 20:30

          @Albert123
          Rassurez vous, les français pensent majoritairement comme vous, mais pas tous.

          Plus il y aura d’opposants à la réforme des héritages mieux les principaux bénéficiaires en abuseront.


        • titi titi 28 décembre 2021 22:41

          @pasglop

          Visiblement vous n’avez pas compris le fonctionnement de la solidarité française.

          Il s’agit d’une chaine de Ponzi.

          Vos cotisations, « vos efforts » ont été répartis entre les retraités de l’époque où vous étiez en activité.

          Ce qui veut dire que votre retraite vous ne la devez pas à vos efforts.
          Vous la devez aux efforts des autres.
          S’ils n’étaient pas là, vous n’auriez rien, malgré tout ce que vous aviez cotisé.

          Vous vivez donc du travail des autres, comme d’autres ont vécu du votre.
          Vous êtes donc un rentier.


        • Albert123 29 décembre 2021 09:38

          @L’apostilleur

          « Plus il y aura d’opposants à la réforme des héritages mieux les principaux bénéficiaires en abuseront. »

          faut vous reveillez, ça fait un bail que ceux que vous visez ne sont absolument pas concernés par les mesures confiscatoires que vous appelez de vos voeux.

          Toute politique qui ne vise pas à préserver et à faire grossir les rangs de la classe moyenne entraine systématiquement un accroissement du nombre de pauvres et l’enrichissement sans limite d’une micro caste de plus en plus restreinte en nombre.


        • pasglop 29 décembre 2021 19:00

          @titi
          Ponzi, rien que ça ? Vous y allez fort !
          Rassurez-vous, j’ai parfaitement compris le fonctionnement du système.
          Une des différences fondamentales avec la chaîne de Ponzi, c’est qu’on ne promet pas aux cotisants qu’ils toucheront leur pension au terme de leur carrière sans rien foutre puisque les cotisations sont liées aux revenus du travail.
          D’autre part la viabilité du système est liée à sa dynamique et pas à sa nature, et c’est la même chose pour toute forme d’assurance, obligatoire ou pas, privée ou non.
          Je me souviens être sorti en catastrophe il y a une vingtaine d’années d’une assurance santé/retraite privée qui avait la folie des grandeurs.
          Coup de bol, j’ai eu le nez creux, mais j’aurais pu y laisser des plumes.
          Pour info, si je compare les rendements sur une période donnée, il n’y a globalement pas photo.
          Devinez dans quel sens ...


        • L'apostilleur L’apostilleur 28 décembre 2021 10:09

          Derrière la nécessaire préservation des patrimoines industriels, certains conservent un héritage qui constitue un levier de domination réservé à la noblesse de l’argent. L’enrichissement sans limite est une aberration que l’état doit contrôler. 

          Si en 20 ans des individus ont pu s’enrichir plus que des pays, qu’en sera-t-il dans 20 ans ?

          Au Moyen-âge des rabins perspicaces avaient décelé qu’un enrichissement excessif avait des conséquuences catastrophiques pour leur communauté. Ils preconisèrent de limiter les taux d’usure.

          Platon condamnait l’enrichissement au delà des besoins

          Ils n’ont pas été entendus de tous


          • amiaplacidus amiaplacidus 28 décembre 2021 10:26

            Un véritable libéral devrait militer pour la suppression totale de l’héritage (hors souvenirs personnels).

            Il me semble en effet qu’un véritable libéral ne peut qu’appuyer l’assertion : on est fils/fille de ses œuvres. À chaque génération de faire preuve de ses capacités.

            Bon, mais comme toujours, le théorie et la réalité ... Le capitalisme français actuel est un capitalisme de rente*, un capitalisme d’héritiers.

            En fait, la théorie sert à masquer la spoliation des travailleurs.

            * Ne pas confondre avec une rente de retraite qui est, elle, totalement justifiée, n’étant que du salaire différé. Mais les nantis jouent et profitent de la confusion en enfumant les rentiers recevant une pension de retraite.


            • tonimarus45 28 décembre 2021 10:35

              @amiaplacidus— et oui ,vous avez totalement raison qu’a fait un bebe pour naitre avec une cueiller d’argent dans la bouche et l’autre sans une goutte de lait pour se nourrir ???? qu’a t’il fait pour meriter les millards ou l’entreprise de son pere a part etre nait au bon endroit ???????


            • Aristide Aristide 28 décembre 2021 11:05

              @tonimarus45

              Et donc ?


            • Yaurrick Yaurrick 28 décembre 2021 11:12

              @amiaplacidus
              Le libéralisme c’est être libre de pouvoir choisir de donner ou pas des richesses à autrui , y compris sa propre descendance. Ni plus, ni moins.


            • Albert123 28 décembre 2021 11:13

              @amiaplacidus

              un véritable libéral fait tout pour s’émanciper lui et ses proches de la tutelle d’un état nuisible et parasitaire,

              et cela passe par l’autonomie financière.


            • Buzzcocks 28 décembre 2021 11:42

              @Yaurrick
              l’ADN du libéralisme, à savoir a) que chaque individu doit recevoir le revenu correspondant à sa contribution au produit social, ni plus ni moins ; b) que le territoire des opportunités soit ouvert à tous dans les mêmes conditions ; c) que les possibilités de les découvrir comme de les exploiter ne soient pas limitées par d’autres facteurs que l’inégale distribution des talents. En d’autres termes, personne ne doit bénéficier d’une rente, c’est-à-dire d’un revenu supérieur à sa création de valeur, et bénéficier de privilèges dans l’accès aux ressources.

              Et donc un vrai libéral.... doit en théorie trouver que l’héritage est bien un problème. Mais comme toute théorie, on oublie vite ce qui dérange pour picorer ce qui nous arrange dans la doctrine qu’on prône (pour les autres mais jamais pour soit... ça marche aussi avec le communisme, ceci dit).


            • Yaurrick Yaurrick 28 décembre 2021 13:09

              @Buzzcocks
              Ce que vous dites revient à remettre en cause le principe de charité volontaire et plus encore de la propriété privée. Et donc dénie le libre arbitre de chacun, ce qui est illibéral.
              Un vrai libéral n’a pas à juger comment les autres personnes font usage de leurs biens.


            • L'apostilleur L’apostilleur 28 décembre 2021 15:13

              @Buzzcocks

              « ..personne ne doit bénéficier d’une rente, c’est-à-dire d’un revenu supérieur à sa création de valeur, et bénéficier de privilèges dans l’accès aux ressources... »

              Ce principe respectable, mais inquantifiable n’a jamais existé dans les sociétés humaines.
              Pas même chez les grecs de lAntiquité.

              Peut-être chez les chasseurs cueilleurs ? 


            • L'apostilleur L’apostilleur 28 décembre 2021 20:34

              @tonimarus45
              On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille,
              On choisit pas non plus les trottoirs de Manille 


            • titi titi 28 décembre 2021 22:44

              @amiaplacidus

              « Ne pas confondre avec une rente de retraite qui est, elle, totalement justifiée, n’étant que du salaire différé »
              Absolument pas.
              Ce n’est pas du tout le principe de la répartition « à la francaise »


            • zygzornifle zygzornifle 28 décembre 2021 13:33

              On va hériter des migrants c’est déjà pas mal non ? ....


              • zygzornifle zygzornifle 28 décembre 2021 13:36

                Si l’héritage est remis en question a quoi bon bosser comme un dingue pour avoir un ou des biens transmissible a sa descendance, autant profiter du système et de ses royalties comme certains le font déjà et passer son temps devant la télé dans son HLM ou a trainer en ville .... 


                • L'apostilleur L’apostilleur 28 décembre 2021 15:04

                  @zygzornifle
                  « ...Si l’héritage est remis en question a quoi bon bosser comme un dingue pour avoir un ou des biens transmissible a sa descendance... »

                  Si vous avez travaillez « comme un dingue », uniquement pour transmettre à votre descendance c’est dommage.

                  Elle profitera plus de la vie que vous.
                  Bon, ça console.


                • titi titi 28 décembre 2021 22:56

                  @L’apostilleur
                  Il y a des parents qui, en effet, s’inquiètent du devenir de leur progéniture.
                  Qui considèrent que des parents ont des devoir, autres que de s’inscrire à la CAF.


                • L'apostilleur L’apostilleur 29 décembre 2021 10:51

                  @titi

                  « ...Il y a des parents qui, en effet, s’inquiètent du devenir de leur progéniture... »
                  Comme tous les parents généralement.
                  Est-ce suffisant pour justifier une vie d’économie pour leur constituer un héritage ?
                  N’est-ce pas plutôt pour justifier un enrichissement au delà des besoins familiaux ??


                • Xenozoid Xenozoid 28 décembre 2021 15:16

                  c’est en fait une autre définition de la propriété privé et son accumulation qui devrait en fait être mis en avant avec aussi le droit « naturel »a tous d’y avoir droit(sans accumulation de capital) et sans passer par l’héritage au départ. m’enfin


                  • titi titi 28 décembre 2021 22:53

                    @L’auteur

                    Vous mettez du doigt la réalité de la société française : une société incapable d’innovation, sauf en matière fiscale.

                    Les anglo-saxons inventent les GAFAM, et nous nous inventons la taxe sur les GAFAM : des crétins taxant l’intelligence.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité