• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’homme entre dieu et diable...

L’homme entre dieu et diable...

Si le mot "dieu" est lié à l'idée de jour et de lumière, en relation avec l'adjectif "diurne", celui du "diable" évoque la séparation, la fracture, la brisure...

Etymologiquement, le diable est "celui qui divise, sépare et désunit", puisque le mot vient d'un verbe grec, "diaballo", "jeter à travers pour dissocier"...

Le diable provoque des querelles, des disputes, il cherche à séparer les gens, à les éloigner, parfois, de leurs propres valeurs.

Le diable, destructeur de l'ordre établi, suscite la discorde, il sème la guerre, la violence.

Ainsi, le mot est, dès les origines, fortement péjoratif, et pourtant, le mot lui-même avec sa dentale initiale, sa consonne labiale "b" assez douce, est assez attirant et séduisant.
Selon la tradition biblique, le diable n'use-t-il pas de séduction pour attirer les âmes et les détourner du droit chemin ?
Le diable est, parfois, plein de charmes et d'attraits...

Symbole du mal, ce mot évoque, pourtant, des images terrifiantes, pleines de noirceur, des diables cornus, bêtes et méchants, des créatures inquiétantes.

En fait, quand on voit évoluer le monde, on peut penser que le diable habite en chacun d'entre nous.
L'être humain diabolique suscite, sans arrêt, des guerres, des conflits, des haines, des insultes qui surgissent et montrent qu'il ne faut pas chercher le diable, très loin.

L'homme est un animal diabolique, terrible, le plus terrible de tous, sans doute.
Doté d'intelligence, il a domestiqué la terre, l'a pliée à ses désirs, l'a exploitée, oubliant souvent que cette terre n'était pas inépuisable.
L'homme a inventé des armes terrifiantes, il a tué, il a meurtri, il a blessé, offensé, menti, il a détruit.

Pourtant, l'homme est, aussi, à l'origine d'inventions merveilleuses, n' a-t-il pas créé, imaginé, composé des oeuvres d'art sublimes, dans de nombreux domaines : musique, littérature, peinture, cinéma ?

N'est-il pas un créateur, plein d'inventivité ? Ne fait-il pas surgir des lumières, des aurores aux lueurs naissantes ? N'est-il pas un dieu qui crée des clartés apaisantes ?

Poésies, concertos, romans, oeuvres théâtrales, harmonies de mots et de musiques, sculptures, tableaux, artisanat...

Vivaldi, Verlaine, Mozart, Racine, Molière, Cézanne, Monet, Praxitèle, tant de noms illustres nous viennent à l'esprit et chacun d'entre nous peut devenir créateur à sa manière et dans son domaine : bricolage, cuisine, écriture, activités de loisirs diverses...

L'art offre à chacun une évasion, il permet de s'élever vers une forme d'idéal, il recrée le monde, nous en fait percevoir toutes les beautés, il magnifie des paysages, il donne de nouvelles couleurs aux objets, il fait réfléchir, délivre des messages emplis d'humanité.

L'art peut dénoncer la guerre, les injustices, l'indifférence des êtres humains, le racisme, l'inconscience.

Ainsi, à la fois, dieu et diable, l'homme hésite et oscille sans arrêt entre le bien et le mal.

L'homme, à la fois dieu et diable, est bien le résultat de cette antinomie, de ces deux images opposées, il est le pire et le meilleur !

Le meilleur, c'est sa créativité, sa passion pour les arts, la beauté !

Cultivons cette passion pour la culture qui est essentielle ! L'homme produit, ainsi, des chefs d'oeuvre inoubliables qui apportent bonheur, harmonie, réflexion au monde.

C'est, là, ce qui fait la valeur de l'être humain, la capacité à s'épanouir dans la création, à partager ses émotions...

Le partage et non la division, c'est ce qui devrait l'emporter dans un monde moderne de progrès !

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2015/06/l-homme-entre-dieu-et-diable.html

 

Documents joints à cet article

L'homme entre dieu et diable...

Moyenne des avis sur cet article :  2.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 26 janvier 2018 11:52

    «  Le diable est, parfois, plein de charmes et d’attraits... »


    Et il habite Moulinsart smiley smiley

    • Choucas Choucas 26 janvier 2018 12:09

       
      Qu’est ce qui est le plus beau, bobo ?
       
       
      PLUG ANAL GÉANT VERT
       

       
      DOMESTIKATOR ?
       
       
      Le gland remplacé soumis hésite ... sodomie où zoopĥilie ? Les 2 maître ! Je suis un gogochon sodomisé par Soros !
       
       
      https://www.egaliteetreconciliation.fr/Un-acte-zoophile-nouvelle-polemique-autour-de-l-oeuvre-d-art-Domestikator-48194.html
       

       


      • Choukass 26 janvier 2018 13:10

        @Choucas
        C’est moi Choucas, je suis un gland sans être remplacé, un gland tout court. Le plug anal, je l’enfonce dans mon anus car je suis un benêt. Choucas mange des chouquettes avec véhémence. Choucas le pote à Roucas, un jour je ne fais pas rire, le lendemain aussi. Constant dans le médiocre et je l’affiche haut.


      • straine straine 26 janvier 2018 12:34

        Déchiré entre Dieu et dIABLE smiley
        d’un amour fou et l’autre Niable smiley


        • paco 26 janvier 2018 12:42

           Rebonjour, @ Rosemar...

           Ben moi , le diable, j’adore. Il est si utile... Son étymologie comme je m’en fous ! Il ne divise pas , il aide. Il ne sépare ni éloigne, il ne détruit rien, j’ai jamais rien pété avec. Allez donc faire un déménagement sans lui ! Le mien a trois roues de chaque côté, il monte les escaliers et même pas peur des radiateurs en fonte...je ne le prête qu’aux vrais amis s’ils me laissent leur carte d’identité en gage. Il peut soulever des centaines de kilos comme qui rigole, c’est un vrai diable, quoi !

           Fallait pas utiliser le mot « bricolage » dans l’article, sinon j’oeuillère et ne pense qu’à ça.


          • rosemar rosemar 26 janvier 2018 14:50

            @paco

            Un diable dont les poignées ressemblent à des cornes ?

          • Ouallonsnous ? 26 janvier 2018 17:29

            @rosemar

            Vous auriez pu vous éviter de commettre ce poulet rempli de lieux communs et de poncifs usés jusqu’a la corde !


          • paco 26 janvier 2018 17:38

            @rosemar
             Exactement ! Un beau diable bien rouge...poignées et cornes incluses...parce que franchement un diable vert, ça ne vaut rien...d’où l’expression...


          • rosemar rosemar 26 janvier 2018 17:39

            @Ouallonsnous ?

            Rien à dire sur l’importance des arts, de la créativité essentiels dans l’épanouissement de l’être humain ?

          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 janvier 2018 13:57

            Hier, j’ai regardé : les Quatre Soeurs de claude Lanzmann. Un femme juive enceinte qui survit à l’expérience des camps tout en perdant le reste de sa famille. Pour ne pas déroger au SERMENT d’HYPOCRATE et répondre à l’interrogation du scientifique MENGELE (combien de temps un bébé met pour mourir ?), il invite (par le truchement d’une infirmière) la mère au huitième jour de donner elle-même la piqure de morphine qui la séparera définitivement de son enfant,....La fin eut été trop atroce,...Mais une autre terre l’a accueillie : ISRAEL(le) : sa fille, qu’elle a tuée,....Séparer pour mieux réunir,....


            • rosemar rosemar 26 janvier 2018 14:48

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Un récit terrifiant et un témoignage bouleversant qui révèle une fois de plus la cruauté des hommes :



            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 janvier 2018 14:50

              @rosemar


              Et en même temps d’une BEAUTE ABSOLUE dans cet échange qui donne VIE. 

            • rosemar rosemar 26 janvier 2018 14:52

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              J’invite tout le monde à visionner ce témoignage intense et terrible.

            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 janvier 2018 14:54

              @rosemar


              A ma grand-mère, accordéoniste qui a appelé sa propre fille : YVETTE.

            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 janvier 2018 14:04

              L’anagramme de Mengele donne Elegnem, chaman de la Tomacula , est la dernière d’une longue lignée de mystiques, utilisant de nombreuses herbes et objets exotiques dans ses rituels.

              Quand Utata est tombé malade pendant les événements de la nuit éternelle , Elegnem a fait une série de potions dans ses tentatives de le guérir. Elle a finalement réussi. La plupart des potions comprenaient des herbes , qui pouvaient combattre les symptômes de sa maladie, et divers autres objets, que les aventuriers luifournissaient volontiers ou allaient chercher dans les coins les plus éloignés de Sapience .

              Une telle potion nécessitait de l’argile noire. Le résultat était quelque chose qui avait apparemment un goût de caca de poney.


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 janvier 2018 14:06

                Le blanc était le diable et le noir le vrai guérisseur.


                • oncle archibald 26 janvier 2018 15:29

                  « Le diable est, parfois, plein de charmes et d’attraits... »

                  Ah ! les succubes qui parfois nous font rêver, et même pire ...

                  https://www.tvhland.com/community/imagenews/5a69b9840cac1.jpg


                  • rosemar rosemar 26 janvier 2018 15:33

                    @oncle archibald

                    Ah bon ? ça fait rêver ? C’est plutôt vulgaire....

                  • Jeekes Jeekes 26 janvier 2018 15:52

                    @rosemar
                     
                    Pourquoi vulgaire ?
                    Pourquoi empêcher de rêver, de fantasmer ?
                    Ah oui, mais non, c’est sexiiiiiste !
                     
                    C’est vrais que celles-là, c’est autrement plus classe !
                    (Et je ne suis pas donné le mal d’en chercher d’autres. Des encore plus... Enfin, plus-plus...)
                     
                    https://www.qwant.com/?q=grosses%20ob%C3%A8ses&t=images
                     


                  • Jeekes Jeekes 26 janvier 2018 16:04

                    @Jeekes
                     
                    Heu, je précise avant qu’on ne me le mette en pleine tronche que ce genre de physique de ’’japoniaiseries’’ n’est pas ma tasse de thé.
                     
                    Autant je pourrais admettre trouver un certain esthétisme au coup de crayon, autant je ne voudrais en aucun cas me commettre avec une ’’vrai réalité’’ en chair et en os (surtout en chair d’ailleurs) de ce fantasme !
                     
                    Oups, trop, c’est trop, faut pas déc non plus...
                     


                  • Jeekes Jeekes 26 janvier 2018 16:05

                    @Jeekes
                     
                    Mais bon, niveau fantasme...
                     
                    Dieu et Diable, comment dire ?
                    MOUAHAHAHA !!!
                     
                     



                    • pallas 26 janvier 2018 17:53
                      rosemar

                      Bonsoir,

                      Connaissez vous « Azazel », il a apporter la technologie aux humains, mais ils s’en servirent pour faire le mal, il en était parfaitement conscient.

                      Dans la Bible est écrit qu’il a été punit par Dieu pour se forfait, il y a d’autres écrits moins binaire et un plus travaillé.

                      En vérité, il est celui qui dévoile vrai cœurs des individues, une forme de juge des Enfers, tel « Radamanthe », mais cette fois pour les vivants et non les morts.

                      Salut


                      •  Christian Ratatouille 26 janvier 2018 20:01
                        Le diable est partout

                        .

                        le premier établissement de prostitution halal ouvre à La Mecque

                        .

                        http://secretnews.fr/2018/01/19/premier-etablissement-de-prostitution-halal-ouvre-a-mecque/


                        • rosemar rosemar 26 janvier 2018 21:46

                          @Ratatouille

                          On aura tout vu...

                        • popov 27 janvier 2018 08:31

                          @Ratatouille

                           
                          Ah oui, mais ça, c’est la prostitution halal, celle qui plaît à la Bête de La Mecque.

                        • Pere Plexe Pere Plexe 26 janvier 2018 20:44

                          l’étymologie.

                          encore et toujours.

                          Le Littré propose :du latin diabolus  ; du grec διάϐολος, diable, proprement calomniateur, de διαϐάλλειν, calomnier, jeter à travers

                          c’est assez éloigné de « celui qui divise, sépare et désunit » non ?
                          Mais c’est assez courant pour cette « science » de voir des ressemblances et des différences arrangeantes.
                          Ainsi « teufel » serait proche de « devil » alors que Dieu et diable serait fortement différent...


                          Je ne suis bien sûr pas un spécialiste mais disons que ça ne me saute pas aux yeux.

                          • rosemar rosemar 26 janvier 2018 21:04

                            @Pere Plexe

                            Le verbe grec διαϐάλλειν signifie d’abord : « jeter entre, diviser, séparer »... c’est le sens premier.


                          • karim 26 janvier 2018 21:52

                            « L’homme hésite et oscille sans arrêt entre le bien et le mal », ceci est vrai pour les hommes en général.Il y a une minorité, sur laquelle le diable n’a aucun pouvoir.Et il y a une minorité qui pactise avec le diable et qui dirige actuellement le monde et le mène à sa perte.


                            • popov 27 janvier 2018 09:04

                              @karim

                               
                              Bonjour
                               
                              Feriez-vous partie de cette heureuse minorité sur laquelle le diable n’a aucun pouvoir ?

                            • karim 27 janvier 2018 12:57

                              @popov
                              je l’espère car je suis dans cette voie et je le souhaite pour toi aussi.


                            • Jean Keim Jean Keim 27 janvier 2018 08:14

                              La culture n’est aucunement un garde-fou contre les « diableries », j’ai en mémoire un documentaire sur les exactions de la gestapo, on pouvait y voir des officiers allemands qui assistaient à des séances de tortures tout en écoutant de la musique classique.

                              La culture n’est en aucun cas le garant d’une haute humanité particulière, elle n’est qu’un contenu, un savoir parmi d’autres.

                              La lecture de certains textes – il appartient à chacun de chercher – et une introspection permettent de s’ouvrir à la perception évidente que ce qui nous sépare de l’autre et nous divise est la distance que nous mettons en place ; et qui ou quoi l’instaure sinon notre manière de penser, autrement dit notre culture.

                              Le diable n’est rien d’autre que la pensée et il est le prince de ce monde, il règne sans partage et nous tient tous dans ses rets.

                              • popov 27 janvier 2018 08:36

                                @rosemar



                                • Ecométa Ecométa 27 janvier 2018 09:59

                                  Bonjour,

                                  Donc, bonjour serait Dieu et bonsoir serait diable ...

                                  Excellent, pour ma part j’’ai aussi réfléchit à la question et ma conclusion, en une formule assez lapidaire, et qui va dans votre sens,est la suivante : il n’y a ni Dieu ni diable... il n’y a que le bon ou le mauvais génie du genre humain !

                                  Pour moi la plus belle invention de l’être humain c’est effectivement l’art, et la musique en particulier. quand à sa plus mauvaise invention, c’est la religion, la croyance en un Dieu qui n’existe pas !

                                  L’être humain serait bien inspirer de d’abord croire en lui afin de cultiver et développer ce qu’« il y a de meilleur en lui et non son pire comme nous le faisons d’une façon aussi délibérée et savante.

                                  Entendons-nous bien je ne suis pas contre la science et la technique qui sont utiles et nécessaires à l’humain pour évoluer. En la matière je pense qu’un nouveau paradigme scientifique et technoscientifique s’impose en lieu et place d’un rationalisme qui n’a rien à voir avec la réalité des choses »physiques« et bien sur »métaphysique« humaine tellement complexes. Une complexité qui ne devrait souffrir d’aucune simplification et surtout pas au simplisme. D’un coté une approche épiphénoménologique, simplificatrice au simplisme, lié à l’ »individualisme méthodologique« de cette science, incomplète, incertaine, et impossible ( référence aux acquits intellectuels du 20 è siècle) ; et de l’autre une application portée à son paroxysme.

                                  Nous avons développé une civilisation des mots en »isme« , une »civilisation du paroxysme« , qui nous mène à notre perte et à vitesse grand »V« . En terme d’ »humanisme« , lié exclusivement à une culture technoscientiste... au »comment sans le pourquoi« du positivisme technoscientiste, au technoscientisme... sciences et techniques portées à leur paroxysme, et non à une simple »Humanité« , au »principe d’humanité« , qui est nié du même coup ; en terme d’humanisme nous abusons tout ! Nous abusons la »Nature« , les »états de nature« , phénomène d’émergence, dont, à ce titre notre propre nature humaine totalement niée. Du point de vue du rationalisme technoscientiste l’être humain devient une chose (réification) une chose exploitable comme toutes les autres !

                                  Epiphénoménologique dans ses approches et paroxysmique dans ses application ce monde moderne au modernise ( paroxysme de modernité et plus simple modernité ; ce monde est savamment et délibérément malade !

                                  Je travaille, mais je ne sais pas si je parviendrai au bout de ce travail, sur un sujet de livre intitulé : »Humanisme VS principe d’ Humanité«  »Remue-méninges contre remue-ménage"

                                  Le vrai et seul grand principe, ce n’est pas l’humanisme mais l’Humanité ;
                                  ainsi la vraie mesure de l’homme ne doit pas être sa technicité ou sa scientificité,
                                  cet humanisme actionniste, matérialiste, moderniste, qui prône un progrès à tout prix et à n’importe quel prix :

                                  cette ultime valeur ne peut, et ne doit être, que son « Humanité » !


                                  • covadonga*722 covadonga*722 27 janvier 2018 10:59

                                    Le diable est encore le meilleur subterfuge pour disculper Dieu.


                                    je crois que c’est d’un juif Viennois amoureux transit de sa mamam 

                                    • kalachnikov kalachnikov 27 janvier 2018 13:03

                                      ’Il y a dans tout homme, à toute heure, deux dispositions simultanées, l’une vers Dieu, l’autre vers Satan. L’invocation à Dieu,ou spiritualité, est un désir de monter en grade, celle de Satan, ou animalité, est une joie de descendre’[Baudelaire]


                                      • Shaw-Shaw Shawford 27 janvier 2018 13:19

                                        @kalachnikov

                                        Poussières nous fûmes, poussières nous redeviendrons... smiley smiley smiley ... chacun dans SON pas radis ! smiley





                                      • Shaw-Shaw Shawford 27 janvier 2018 13:37

                                        @kalachnikov

                                         smiley rien ne vaut avec Freddy MERCURY ! smiley smiley ^^



                                      • Shaw-Shaw Shawford 27 janvier 2018 13:52

                                        @kalachnikov

                                        C’est c’la ouais, blaireau, rdv là :

                                        https://m.youtube.com/watch?v=vYK9iCRb7S4

                                         smiley

                                        smiley smiley )


                                      • kalachnikov kalachnikov 27 janvier 2018 13:57

                                        @ Shawford

                                        Je les ai déjà vu en live, le mec est complètement halluciné.

                                        ’She’s crazy like a fool
                                        What about it daddy cool’

                                        C’est vrai, what the fuck, papa ? Bien écouter à environ 2.50


                                      • Shaw-Shaw Shawford 27 janvier 2018 14:00

                                        @kalachnikov

                                        Je dois filer

                                        Je reviendrai mater ça, pile poil smiley

                                        @+


                                      • karim 27 janvier 2018 13:11

                                        5. Ô hommes ! La promesse d’Allah est vérité. Ne laissez pas la vie présente vous tromper, et que le grand trompeur (Satan) ne vous trompe pas à propos d’Allah. 6. Le Diable est pour vous un ennemi. Prenez-le donc pour un ennemi. Il ne fait qu’appeler ses partisans pour qu’ils soient des gens de la Fournaise. (Le Coran : Le Créateur.)


                                        • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 28 janvier 2018 15:17

                                          @karim

                                          C’ est un beau texte .Mais il est si ambigu.

                                          Peut être est ce la traduction depuis l’ arabe littéral qui ne lui rend pas hommage et le rend si facilement détournable ...

                                          Tout comme pour la bible ou d’ autre texte sacré , il faut souvent relire l’ extrait dans le contexte .
                                          Plutôt que se concentrer sur deux ligne .



                                        • Jean Keim Jean Keim 29 janvier 2018 09:00

                                          @karim
                                          Il ne reste plus qu’à découvrir la nature du diable qui est à l’œuvre dans tous les esprits y compris chez les adhérents d’une religion, le diable est expert en discorde, en disant cela on n’est pas loin de deviner quelle est effectivement sa nature.

                                          Adhérer à une idéologie comme l’est une religion c’est se séparer des autres, les livres dits saints sont l’œuvre du diable, c’est à dire non pas d’une entité créée par Dieu pour je ne sais quelle intention infernale mais par ce processus qui agit en chacun de nous, le diable ami c’est la pensée.
                                          Un jour un homme il y a environ 1400 ans, a pensé qu’il devait écrire un livre sur les paroles de Dieu, ce fut un livre autoritaire qui interdisait toute possibilité de dialogue, d’autres livres plus ou moins péremptoires ont également été écrits à des époques différentes et des hommes s’affrontent ou veulent imposer leur croyance ou encore se séparent des autres simplement parce qu’ils ont lu des livres différents, c’est d’une stupidité abyssale, c’est un déni d’intelligence.
                                          Une fois qu’une idéologie a fait son œuvre dans un esprit, il est difficile de se réveiller et de s’en libérer.

                                        • karim 29 janvier 2018 21:38

                                          @Cyrus
                                          Certes, c’est pour cela qu’il y a différentes traductions, chacune voulant se rapprocher du texte original, sans y parvenir, l’ajout d’appendice explicative est nécessaire pour approcher le lecteur du sens du texte révélé.


                                        • karim 29 janvier 2018 22:30

                                          @Jean Keim
                                          Que dire de l’idéologie du capitalisme sauvage que l’on voudrait imposer par la force à tous les peuples et des dégâts, de la misère de l’injustice et des guerres dont elle est responsable, surtout lorsqu’on que 1% de la population mondiale possède plus de richesse que les 99% restants.


                                        • Jean Keim Jean Keim 30 janvier 2018 08:49

                                          @karim
                                          Dans votre question il y a la réponse, le capitalisme sauvage ou pas est bien également une idéologie, que des hommes veuillent imposer une religion, un régime politique ou un modèle économique, c’est le même mouvement, c’est toujours des hommes qui pensent qu’ils ont raison et qu’ils doivent imposer leurs idéologie, c’est toujours le « diable » qui est en action, c’est une évidence, je ne nie pas le côté transcendant de la Vie mais la pensée n’y a pas accès, le voyez-vous ?


                                        • karim 30 janvier 2018 18:02

                                          @Jean Keim
                                          Si c’est ainsi, je vous donne raison, il y a toujours des gens qui croient détenir la vérité et qui veulent imposer leurs idéologies. Cela, nous le vivons aussi en Islam ou certains courants de pensée veulent imposer leur vision de l’Islam. J’en ai fait l’expérience, car j’ai failli être égaré.Et si c’est toujours le diable qui est en action comme vous dîtes, qui peut nous sauver ?


                                        • Jean Keim Jean Keim 31 janvier 2018 07:32

                                          @karim
                                          Si vous avez perçu la nature du diable alors c’est également lui qui demande « qui peut nous sauvez ? », si par ex. nous devions nous rencontrer et que nous dialoguions sur le sens de la Vie et sur la recherche de la vérité mais que chacun affirme ce que ses connaissances religieuses respectives lui suggèrent, que vaudrait notre échange ? Pas grand chose n’est-ce pas ; il suffit simplement de remettre la pensée à la place qui lui revient, càd un outil, un extraordinaire outil mais qui a ses limites comme tout outil, la vérité nous est inconnue et la pensée ne peut produire que ce qu’elle connaît, finalement c’est très simple et en aucun cas choquant pour un esprit sensé.

                                          Soit la pensée tourne dans son champ de savoirs, soit elle manifeste autre chose...

                                        • microf 27 janvier 2018 13:52

                                          Très bon article qui interpelle chacun d´entre nous, le croyant en Dieu ou l´Athée.

                                          Vous avez très bien terminé votre article :
                                           « Le partage et non la division, c’est ce qui devrait l’emporter dans un monde moderne de progrès ! ».

                                          Et c´est justement lá le problème « nous ne partageons pas », et ce que vit le monde aujourd´hui qui peut exploser á tout moment, c´est á cause du manque du partage.

                                          Jamais dans l´histoire de notre humanité, le monde n´a jamais connu un tel développement et une telle prospérité.
                                          En attendant d´entrer dans le Paradis Éternel pour les croyants, notre monde devait être aujourd´hui un petit Paradis sur la terre, mais, il est en passe de devenir un enfer, il l´est déjá pour de nombreux autres.
                                          Que de souffrance, dans certaines parties du monde, boire l´eau potable est impossible, pourquoi ?, tout simplement parcequ´on ne veut pas partager.

                                          On me parlera que celá se passe dans les pays du Tiers-monde, ce qui est vrai, mais regardons plus près en France la 5e puissance du monde, qu´un Francais meurt de froid parcequ´il dort dehors, parcequ´il n´a pas de maison, alors qu´il ya des millions de maison vides, alors qu´avec le partage, on pourrait loger tous ces SDF sans problèmes.

                                          Voila les gardiens de prisons en France qui doivent grêver pour une petite, même pas grande amélioration de leurs conditions de vies, pendant ce temps, certains gagnent en un mois ce qu´un gardien de prison gagne en un an..., en dit long sur notre société d´aujourd´ hui qui ne veut pas partager alors qu´il y en a en abondance.

                                          Pour ce qui est arts, les arts sont bons, mais lá aussi, il faut faire attention, l´art peut nous amèner á la dérive.
                                          Aujourd´hui 27 janvier, l´Église Catholique célèbre la Sainte ANGÈLE De MÉRICI, née dans une famille aisée le 21 mars 1474 á Desenzano, en Vénétie, en Italie.
                                          A 22 ans, elle recoit un appel á se mettre au service des autres.
                                          Répondant á cet appel, elle se met á aider les pauvres de son village.
                                          Quelques temps après, elle ira continuer sa Mission auprès des pauvres á Brescia, et lá, elle découvre l´immense péril de son époque en pleine Renaissance.
                                          A cette époque, des esprits se ruent sur les arts et les plaisirs, laissant les familles complètement bouleversées et brisées par le manque d´amour ( cela ressemble á notre époque d´aujourd´hui ).
                                          Soucieuse de restaurer l´esprit chrétien « Aime ton prochain comme toi même » dans tous ces foyers de misère, elle se voit pousser á les venir en aide en leur procurant une véritable éducation á la fois humaine et chrétienne.
                                          Son zèle tout aussi intelligent qu´affectueux, ne manque pas á édifier son entourage, et de nombreuses jeunes filles viennent l´aider dans ce travail si urgent, et c´est ainsi qu´elle fonde la congrégation des URSULINES en novembre 1535.
                                          Elle meurt á Brescia le 27 janvier 1540.
                                          La congrégation des Ursulines est aujourd´hui présente partout dans le monde toujours au service des nécéssiteux.

                                          Sainte ANGÈLE De MÉRICI s´est mise au service des autres en coopérant avec la grâce que Dieu lui a donnée.
                                          Elle suppliait souvent ces filles de ne jamais se montrer impétueuses ou âpres mais de toujours agir avc amour.
                                          Tout son apostolat eut pour but de libérer les coeurs et les intelligences en leur apportant la vérité.
                                          Pour les plus fragiles, elle se montrait pleine de miséricorde, soucieuse de relever leur courage en les corrigeant avec amour.

                                          Elle demandait á ses soeurs, de prêcher par l´exemple d´une vie pauvre et joyeuse et d´annoncer le Royaume des Cieux par le témoignage authentique d´une profonde charité fraternelle.
                                          Son testament fut, « Que la charité règne entre vous ».
                                          Et c´est que vous écrivez @Rosemar lorsque vous dites « Le partage et non la division, c’est ce qui devrait l’emporter dans un monde moderne de progrès ! ».

                                          Je ne sais pas si vous croyez en Dieu, mais lá n´est pas le problème, croire en Dieu, c´est faire sa volonté, « c´est d´aimer son prochain comme soi même », et c´est ce que écrivez á la fin de votre article.
                                          Cette parabole de Jésus répondant á une personne venue lui demander que faire pour entrer dans la vie Éternelle. Jésus lui dit tout simplement d´obéir aux commandements, le plus grand de ces commandements, c´est « aime ton prochain comme toi même ».
                                          Jésus lui donna l´exemple du Samaritain, les Samaritains qui étaient catalogués comme des non croyants.
                                          Un Samaritain en voyage, rencontra sur son chemin, une personne bléssée et laissée presque morte sur le chemin par des bandits, il s´arrêta chargea le blessé sur sa monture et alla lui faire procurer des soins.
                                          Alors que de nombreux croyants en Dieu étaient passés auprès du bléssé, et l´avaient l´ignorés.
                                          Arrive le Miséricordieux Samaritain qui s´occupa de lui.
                                          Ce Samaritain á la Foi douteuse, ne vit qu´une chose, une personne en détresse, et que fit-il, il lui apporta de l´aide.
                                           A Jésus de demander au monsieur venu lui poser la question, qui fut le prochain du bléssé ?, le monsieur répondit sans réfléchir, c´est le Samaritain, et Jésus de lui dire, va et fait de même.

                                          C´est la même chose que vous demandez á la fin de votre article, c´est la même chose que je vais aussi demander á chacun d´entre nous ici dans ce Forum, qui soit écrit des articles, soit fait des commentaires.
                                          Chacun lá oú il est, car nous n´allons pas créer des ordres comme Sainte ANGÈLE De MÉRICI, mais pouvons faire au moins comme le bon Samaritain en soulageant la misère autour de nous, ceci est á notre portée.

                                          On peut déjá commencer dans ce Forum par éviter de nous insulter par exemple, se sera déjá bien.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès