• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « L’immigrationnisme, dernière utopie des bien-pensants (...)

« L’immigrationnisme, dernière utopie des bien-pensants »

L’intérêt national impose de refuser deux idéologies contraires, celle de la fermeture totale comme celle de l’ouverture totale. L’idéologie de la fermeture totale est une brutalité. Plaider pour l’immigration zéro, c’est-à-dire l’interdiction absolue de l’installation de tout étranger partout en France, ce serait méconnaître l’histoire et la géographie de la France ; ce serait nier la mondialisation ; renoncer au rayonnement de la francophonie ; oublier la vocation de la France consistant à tendre la main aux vrais réfugiés politiques, qui sont les vrais combattants de la liberté.

Toutefois, l’idéologie de l’ouverture totale est encore plus dangereuse en France, car elle reste dominante dans l’expression publique ce que Pierre-André Taguieff a nommé « l’immigrationnisme, dernière utopie des bien-pensants ». Les immigrationnistes pensent que l’immigration est toujours en soi une chance pour la France. Ils refusent l’idée même d’un droit de l’État-nation, car ils ne connaissent que les droits des personnes. Ils refusent la légitimité et la légalité des frontières. Et comme l’immigration, à leurs yeux, est non seulement inéluctable mais souhaitable et va dans le sens de l’histoire, il est pour eux totalement impensable qu’on ne l’accepte pas comme un progrès. Dès lors, il n’y aurait plus vraiment de place pour les Français eux-mêmes, la France étant réduit à n’être qu’un lieu où coexiste plusieurs communautés juxtaposées les unes à côté des autres. Cette idéologie, on la trouve, bien entendu, à l’extrême-gauche, parmi les apôtres du No Border.

Ces femmes, ces hommes, ces adolescents et ces enfants venus du Sud, qui fuient la misère et parfois la tyrannie, espérant trouver en Europe des conditions de vie meilleures, sont la proie de nouveaux trafiquants d’esclaves, qui font l’indigne commerce de leur vie. Tout démontre l’impasse où mène la fausse générosité des immigrationnistes ! Les naufrages des migrants continuent à endeuiller chaque semaine la Méditerranée.

Les migrants, c’est vrai, sont parfois des personnes menacées, poussées sur les routes de l’exil par les désordres du Levant et de la corne de l’Afrique ; mais ils ne sont pas tous des combattants de la liberté, ni de vrais réfugiés politiques. Ils sont nombreux, en réalité, à être des candidats à l’immigration à la recherche de nouvelles opportunités en Europe. Il s’agit bien souvent de flux organisés par des trafiquants qui adaptent leur activité criminelle en créant des circuits lucratifs. Ces déplacements sont facilités par les carences des pays de transit, qui laissent passer les immigrés clandestins venus de pays d’Afrique subsaharienne ; ils sont aggravés par les lacunes européennes. On y distribue largement des visas, des cartes de séjour et des prestations sociales. Le contrôle des frontières extérieures de l’Europe est resté une fiction. L’espace Schengen, caractérisé par un principe juridique de libre circulation et un périmètre géographique très étendu, s’est hélas révélé tragiquement inadapté au monde dans lequel nous vivons. L’immigration vers la France, quant à elle, ne cesse de croître.

Entre 1980 et 2016, ce sont vingt-sept lois relatives à l’immigration qui entravent ainsi l’État, et le privent en réalité de sa souveraineté, c’est-à-dire de sa capacité à agir :

- définir des plafonds d’immigration. Il est indispensable que la France ait, demain, le pouvoir juridique de fixer chaque année le nombre d’étrangers admis à immigrer en France et de réguler le regroupement familial. Il est nécessaire, parallèlement, de mettre fin aux dispositifs légaux de rapprochement familial des clandestins, qui aboutissent contre toute logique à organiser une filière de régularisation massive en légalisant les contournements de la procédure de regroupement familial.

- revoir les conditions dans lesquelles les étrangers résidant en France accèdent aux prestations sociales. Un étranger tout juste arrivé en France n’a pas à bénéficier de prestations sociales financées par les personnes qui résident en France de longue date. Les allocations familiales et au logement social doivent être conditionné à plusieurs années de résidence légale en France.

- organiser le retour systématique des clandestins dans leur pays d’origine. Il faut négocier avec les pays d’origine un plan de retour selon un principe simple et clair : pas de visas et pas d’aide publique au développement sans retour effectif des clandestins. Cette politique de retour devra s’accompagner de mesures énergiques décourageant le séjour illégal.

- expulser les étrangers troublant l’ordre public. Tout étranger constituant une menace pour l’ordre public doit être expulsé – quelles que soient sa situation administrative et sa nationalité, qu’il s’agisse d’un ressortissant européen ou d’un étranger ayant la nationalité d’un pays tiers.

- faire évoluer les conditions du droit du sol. Le bénéfice de ce droit doit être subordonné à une manifestation de volonté, à la majorité. L’autorité publique doit avoir la possibilité de s’opposer à l’acquisition de la nationalité française, par l’effet du droit du sol, par un ressortissant étranger qui n’est pas assimilé, notamment lorsqu’il commet un acte de délinquance. La naturalisation n'est pas le début de l’intégration elle doit être, au contraire, le résultat de l’assimilation.


Moyenne des avis sur cet article :  2.64/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 19 avril 2018 13:39

    Grace aux bien pensants on est dans la merde depuis des millénaires , des millions de pauvres bougres sont partis en guerre et ont étés se faire massacrer au nom d’une idéologie de chiotte .....


    • Jonas Jonas 19 avril 2018 21:42

      @zygzornifle

      Saint-Denis n’est qu’un exemple parmi les innombrables communes de la banlieue parisienne où la population française de souche a été totalement remplacée par une population d’origine extra-européenne (berbères, arabes, africains sub-sahariens, asiatiques, indiens, etc...) en moins de 30 ans. Dans les rues de la ville, on n’entend presque plus personne parler français.

      Ceci impliquant un bouleversement du paysage culturel, cultuel et ethnique.
      Les prénoms donnés ne sont plus Christophe, Matthieu, Sylvaine et Estelle, mais Rachid, Mohamed, Youssouf, Fatoumata et Kakambwa.
      Les nouveaux arrivants n’ont plus comme héritage Aristote, le Christ, Jeanne D’Arc, Descartes, Pascal ou Chateaubriand, mais le Coran, le Ramadan, le Zouk, le Wolof et l’arabe. (une vingtaine de boucheries islamiques, pas une seule boucherie traditionnelle pour 90 000 habitants !), 7 ou 8 écoles coraniques enseignant l’Islam radical aux jeunes musulmans, et la nouvelle grande mosquée financée par l’Arabie Saoudite (islam radical wahhabite), inaugurée par le bon maire communiste.
      http://islamineurope.hautetfort.com/archive/2013/11/30/mosquee-saint-denis-centre-palmier.html
      http://islamineurope.hautetfort.com/archive/2013/11/29/mosquee-saint-denis.html

      A Pantin, la dernière boucherie traditionnelle a fermé en 2011, il n’y a plus que des boucheries islamiques.


    • MagicBuster 19 avril 2018 13:41


      Si un jour une guerre éclate entre communautés , seuls les gendarmes pourront gagner
      ( et vivement que ça arrive pour enfin cacher ces minorités devenues trop visibles ).


      • popov 19 avril 2018 15:09

        @MagicBuster

         
        seuls les gendarmes pourront gagner
         
        Il y en a combien de gendarmes en France ?

      • MagicBuster 19 avril 2018 16:45

        @popov

        Il y a combien de gens contre les gendarmes en France ? ( et qui c’est ? )


      • MagicBuster 19 avril 2018 16:46

        Face aux ennemis — on donnerait nos vies pour les gendarmes.

        Vive la gendarmerie.


      • Odin Odin 19 avril 2018 13:50

        « l’immigrationnisme, dernière utopie des bien-pensants »

        Ce n’est pas une utopie mais une réalité et elle ne date pas d’hier.

        Ceux intéressés par ce réel problème pourront lire le plan Kalergi :

        https://reseauinternational.net/le-projet-de-genocide-de-la-population-blanche/


        • popov 20 avril 2018 10:49

          @Odin


          Merci pour le lien.

        • pierre 21 avril 2018 11:09

          @Odin
          oh ! cette info n’est reprise par aucun vrai média....


        • Giordano Bruno 19 avril 2018 14:07

          Ce n’est pas une utopie, mais une dystopie.


          • hunter hunter 19 avril 2018 19:03

            @Giordano Bruno

            Ni utopie, ni dystopie, c’est un PROJET, élaboré de longue date, et en action !

            Encore quelques décennies, et les allogènes > les autochtones !

            A moins que.......je n’en dirai pas plus, car après le couperet censure tombe, mais beaucoup auront compris, que la solution doit être décentralisée, locale, mise en place par les citoyens eux-mêmes,.

            Il faut de l’organisation, de la méthode pour limiter les risques, des solutions de recyclage, mais tout ça n’est pas difficile à mettre en œuvre.

            Le plus difficile à trouver, c’est comme partout, c’est une main-d’œuvre compétente et motivée, mais sinon la mise en place de l’élimination des déchets et leur recyclage biologique, ne coûtera pas cher, surtout si pratiqués à un niveau local.

            Adishatz

            H/


          • popov 19 avril 2018 15:05

            @Méchant Réac

             
            Une des dernières trouvailles des immigrationistes : permettre le regroupement familial pour les adolescentes illégalement en France et menacées chez elles d’excision.
             
            Menacées par qui ? Ben par les parents qu’on va faire venir.

            • hunter hunter 19 avril 2018 19:06

              @popov

              Exact ! mais bon, faut respecter leur culture comme disent les gauchiasses..

              quand à la notre qui disparaît....c’est pas grave, c’est une culture de colons et d’exploiteurs !

              Putain, avant de purger la racaille muzz ; faudra d’abord s’occuper de la gauchiasserie bien-pensante !

              Adishatz

              H/


            • Ouam Ouam 19 avril 2018 23:12

              @arioul
              « @hunter
              C’est quoi la gauchiasserie ??? Une nouvelle cagade ??? »
               
              C’est les collab’s comme toi qui onts pourri ce pays avec leurs idées de fafs !
              Mais qui grace à toi vonts comme tants d’autres certainement une fois les affaires réglées aller paître ailleurs....
              ou c’est un minimum « respirable »

              Ou ce n’est pas un immense asile psychiatrique à ciel ouvert.... avec des gôôchiasses partout et leur morale fachisante de merde....
              Accompagné et le plein soutien des gentils freres sallafs et tout le tintoin qu’est devenu ce shit hole inoomable...
               
              Tu voit ce que je veut dire ?
              Non ?
              Alors reste dans ton élément  smiley


            • Jean Roque Jean Roque 19 avril 2018 17:54

               
              « Mineurs » (jusqu’à 45 ans) isolés,
              coût pour les départements : 1,9 milliard / an
              AME : 0,95 milliard
              Budget « contrôle aux frontières » -7%
              Budget « accueil colons » +10%
              Budget Borloo colonies : 48 milliards
               
              L’UE GOCHO ENCOURAGE LA TRAITE NÉGRIÈRE DES ENFANTS :
               
              https://francais.rt.com/international/49728-cour-europeenne-justice-refugie-mineur-peut-desormais-faire-venir-sa-famille
               


              • Ouam Ouam 19 avril 2018 22:39

                on dépasse cette fois les 500.000 / an avec les cachés du gvt macron.
                Ca à crée un sacré sacandale les nouveaux autres 40.000 isans papiers qui vonts etrent régularisés aussi.
                 
                CF ici pour vérifier
                 
                http://www.leparisien.fr/politique/loi-asile-et-immigration-soiree-tendue-a-l-assemblee-jacqueline-gourault-s-enerve-19-04-2018-7672152.php
                 
                ou la ministre qui s’est faite « gauler » à pété un fusible en live et à carrément refusé de répondre à la question sur les 40.000
                 
                Podcastez l’emmission sur france info « des informés » de ce soir (jeudi 19 avril 2018) ou ca en parles assez précisément pour ceux voulnd doublement vérifier.

                Ils expliquent sur F Infos que jamais un tel surnombre d’immigration et meme de loin n’avait été atteint dans ce pays depuis que jupiter est au pouvoir, meme sous hollande.
                 
                Bref tres très interessant....
                 
                Alors ironiquement...
                Si jupîter régularise tant...
                Ca veut dire qu’il n’y à plus de chomage dans ce pays et que le NERU doit etre en dessous de 3%.
                 
                Ah ce n’est pas cela ?
                Bah alors c’est quoi la raison ? smiley


                • blablablietblabla blablablietblabla 20 avril 2018 00:02
                  Le con ben dis donc vlà les fachos dans toute leur splendeur hé bé.
                  C’est pour ça que je viens plus trop ici les cadoudale de mes deux , les magic buster de mon cul , si les immigrés arrêtent de consommer une semaine vous n’avez plus votre retraite bande de crétins des alpes .
                  Une bonne canicule et hop ziiiiip terminé , ça va arriver bientôt .
                  Comme on dit par chez moi dans le sud« hiver doux été plus de vieux » bande de larves que vous etes mougeon de merde allez vous faire foutre.
                  Au faite y a na dans votre coin des arabes ou africains dites leur ce que vous dites ici , on va rigolé .
                  ben oui devant votre clavier tranquille c’est cool très cool hein hein .
                  Ouarf.

                  • _Ulysse_ _Ulysse_ 20 avril 2018 10:52

                    « 

                    n étranger tout juste arrivé en France n’a pas à bénéficier de prestations sociales financées par les personnes qui résident en France de longue date. Les allocations familiales et au logement social doivent être conditionné à plusieurs années de résidence légale en France. »

                    Je reviens quand même sur ce point. 

                    Quid d’un étranger qui arrive en France avec un visa de travail, démarre son contrat de travail de suite et cotise à toutes les caisses dès son premier mois d’arrivée ? 

                    Combien d’années devra-t-il attendre et cotiser pour tous avant d’avoir des droits ? 




                    • jakem jakem 20 avril 2018 11:08

                      @_Ulysse_
                      Si tout est légal, sans aucune tricherie ni ambigüité ni accommodement dû au droit-de-l’hommisme, alors ce type doit pouvoir bénéficier des mêmes prestations que les Français. Puis retourner chez lui où on lui versera sa pension de retraite ou les allocs de licenciement.

                      Il s’agit de réguler l’immigration, de combattre résolument l’immigration clandestine, d’interdire les regroupements systématiques, de nous débarrasser des étrangers et double-nationaux délinquants/ criminels/ islamistes, ..., pas de transformer la France en bunker.


                    • _Ulysse_ _Ulysse_ 20 avril 2018 11:42

                      @jakem

                      Ok, je posais la question car visiblement, le cas de l’immigration légale de travail n’était pas prise en compte ici. 

                      Après nos deux post ont déjà soufferts de votes négatifs, tous le monde ne doit pas être du même avis et sans doute vouloir que les salariés étrangers cotisent des années sans droit. 

                      Je ne suis pas sur que les salariés de nationalités étrangère soient très heureux de cotiser pour rien pendant 5 ou 10 ans. 

                      Sur les métiers où l’on manque de travailleurs, le risque est qu’ils aillent dans d’autres pays tout simplement et ils ne seront pas remplacés et donc les cotisations seront perdues. 

                      L’immigration est toujours vue que sous le prisme d’illégaux qui ne travaillent pas. 
                      Or, l’immigration est très diverse il n’y a pas que des illégaux ou des gens qui ne travaillent pas, loin de là. 




                    • jakem jakem 20 avril 2018 16:01

                      @_Ulysse_
                      Salut, et merci de m’avoir répondu. J’approuve ton point de vue. Et je me fiche royalement d’être « négativé ».

                      L’essentiel, ici et sur d’autres forums, est de pouvoir écrire ce qu’on pense. Donc il-y-a forcément des oppositions, plus ou moins bien exprimées. ( et je fais partie de ceux qui n’ont pas toujours la plus belle plume ) Il arrive aussi qu’on apprenne des choses et qu’on soit confronté à des opinions inattendues qui font réfléchir ; on change d’avis ou non, mais la démarche n’a pas été inutile.

                      En ce qui concerne l’immigration légale, je n’y suis pas opposé dès lors que les conditions du séjour sont clairement définies et pas extensibles en raison d’un Droit supranational qui n’est pas le nôtre et que je refuse à considérer tel.
                      Par ailleurs la France a une véritable tradition d’accueil et il serait idiot de la supprimer parce que nous sommes confrontés à des problèmes qui ont été créés par nos politicards et agitateurs médiatiques. Et qui empirent sous des influences étrangères.

                      Il faut sérier les problèmes pour y trouver des solutions ; on ne peut pas tout mettre dans un seul paquet et être crédible. Or, pour discuter et argumenter, fermement, il faut être crédible, cohérent et dérouler des argumentaires logiques.

                      Tous les immigrés bronzés ne sont pas des canailles, des racailles, des tordus, des emmerdeurs, des nuisibles.
                      Il-y-a aussi des Normands de souche, dodus et rosâtres, bien imbibés, exhalant une odeur caractéristique, et réellement tordus, qui sont aussi nuisibles que les racailles des « territoires occupés par la RAPT ».
                      Je les vois chaque jour, surtout depuis que le soleil brille.

                      C’est pour ça que j’aime la pluie et la neige ; ils ne sortent pas !


                    • Jonas 22 avril 2018 08:54

                      A l’auteur 

                      Les bien-pensants sont borgnes et veulent transformer la France en un immense Emmaüs. Mais ne parlent pas des pays du Moyen-Orient ou d’Asie bien que musulmans refusent d’accueillir leurs frères en religion. . 

                      Si la France a le devoir d’accueillir les réfugiés menacés dans leur vie, elle n’est pas obligée de recevoir sur son sol tous ceux qui veulent fuir leur pays pour d’autres raisons. 

                      55%des immigrés sur le sol Français viennent de quatre pays , qui ne sont nullement en guerre. 

                      1) Algérie entre 2,5 à 3 millions 
                      2) Maroc entre 1 à 1,5 millions 
                      3) Turquie entre 650 000 à 750 000 
                      4) Tunisie entre 660 000 à 700 000 

                      Plus de la moitié de ces immigrés sont inactifs. Le recensement réalisé par l’Insee en 2012 montre un taux d’inactivité plus élevé parmi les étrangers que dans le reste de la population en adéquation avec un niveau de qualification souvent inférieur. Et leur progression professionnelle , une fois dans l’entreprise , est souvent lente et difficile. 

                      La France comme beaucoup de pays occidentaux n’ont pas besoin d’une immigration incessante , non formée et inadaptée à la vie moderne. La Robotisation qui s’accélère et le Numérique de plus en plus performant demandent des femmes et des hommes éduqués, formés et capables de s’adapter rapidement. Que feront nous de ces immigrés , ils seront des poids morts qui pèseront sur notre système social. 

                       Comment vivent ces inactifs si ce n’est grâce à l’Etat providence. L’immigration coûte à la France plus de 70 milliards d’Euros ( différence entre recettes et dépenses). 

                      Conclusion : Oui , pour les réfugiés politiques ou dont la vie est menacée , a condition qu’ils respectent les lois du pays hôte, il n’y a pas de droit sans devoir. Non aux flux migratoires sans contrôle. 


                      • _Ulysse_ _Ulysse_ 23 avril 2018 17:16

                        @Jonas

                        Le problème dans vos propos c’est toujours le même : vous voyez l’immigration comme quelque chose de monobloc, alors qu’elle ne l’est pas. Vous oubliez aussi que celle-ci évolue. 

                        La population immigrée est « en moyenne » moins éduquée c’est vrai et elle souffre d’un taux de chômage moyen plus élevé. C’est vrai, mais les moyennes cachent des disparités très fortes. 

                        « La Robotisation qui s’accélère et le Numérique de plus en plus performant demandent des femmes et des hommes éduqués, formés et capables de s’adapter rapidement. Que feront nous de ces immigrés , ils seront des poids morts qui pèseront sur notre système social.  »

                        Ce passage m’amuse tout particulièrement. 
                        Aujourd’hui les jeunes français fuient les métiers techniques et l’informatique en particulier. 
                        Dans le secteur du développement info on atteins 90% d’étranger maintenant. Il n’y a plus de français. Les étudiants français en info veulent tout faire sauf du développement. 

                        Tout ça pour dire qu’il y a immigré et immigré. On ne peut pas comparer un clandestin sans formation avec un ingénieur venant travailler en France. 

                        Je connais bien des immigrés mieux formés qui travaillent et gagnent bien mieux leur vie que la majorité des français. Ils ne sont pas des poids morts, ils travaillent sur des postes que les français ne veulent plus occuper. Il y a aussi un pb démographique tout simplement, on manquent de jeunes. 

                        Mais pour être clair, cela ne veut pas dire qu’il faille accepter n’importe qui. L’immigration clandestine de personnes bien souvent peu ou pas formée n’a pas à être tolérée comme elle l’est aujourd’hui. 








Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité