• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’INED en plein délire

L’INED en plein délire

 

 Le principal effet secondaire du COVId est de plonger les gens dans une forme de délire. Dès qu’on prononce ce mot, la majorité perd toute notion d’intelligence et de bon sens. Et les savants ne sont pas les moins touchés. Depuis le début de la pandémie, cette crise semble être un parfait exemple du dicton latin suivant lequel Jupiter rend fou celui qu’il veut perdre. Si vous en voulez un bon exemple, je ne saurais que trop vous conseiller de lire le document suivant (issu du très sérieux INED) et daté de mars 2021 :

 https://www.ined.fr/fichier/s_rubrique/31218/587.populations.societes.mars.2021.deces.supplementaires.covid.19.1.fr.pdf

 Ce document intitulé : « France 2020 : 68 000 décès supplémentaires imputables à l’épidémie de Covid-19 » mérite d’être encadré, disséqué et commenté en tant que chef d’œuvre surréaliste de l’autojustification basée sur du vent. C’est un monument de n’importe quoi pour essayer de sauver ce qui peut l’être, et « quoi qu’il en coûte », du délire scientiste qui s’est emparé de notre société et qui a entraîné la politique la plus répressive que nous ayons connu depuis les années 40.

 Ce document nous apprend donc qu’il y a eu 68 000 morts supplémentaires liés au COVId en 2020 par rapport à 2019. Pourquoi 68 000 ? Mystère. Probablement parce que c’est le chiffre officiel relayé par le ministère de la santé.

 Pourtant, et dès la première phrase du rapport, les auteurs sont obligés de noter que la surmortalité entre 2019 et 2020, n’est que de 55 000 morts. Sur lesquels, il faut encore en retrancher 13 000 « du[s] au vieillissement de la population qui s’observe chaque année en l’absence de gain d’espérance de vie ». Bref, la surmortalité n’est pas de 68 000 comme annoncé dans le titre (lesquels sont devenus « 65 000 imputés à la Covid-19 en 2020 par Santé publique France » quelques lignes plus bas) mais de 42 000 et sûrement moins encore car : « L’écart est un peu plus important encore, car l’agence décompte les décès à l’hôpital et en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), mais pas à domicile. Ces derniers, a priori peu nombreux, ne sont pas connus. ». Moindre de combien ? On ne le saura pas. Donc, en un seul et unique paragraphe, le nombre de morts du COVId a baissé d’une quarantaine de pourcent entre la réalité constatée et le fantasme organisé.

 Il faut donc vite revenir au rêve : « 68 000 décès [sont] dus à la Covid-19 en 2020 » et c’est l’INED vous le dit ! Comment expliquer cette bizarrerie et récupérer les 40% de morts perdus, si j’ose dire, afin de coller aux délires gouvernementaux ? Facile : en racontant n’importe quoi sous des airs scientifiques. Idée géniale des auteurs : tenter de gonfler des vessies en prétendant que ce sont de belles et bonnes lanternes.

 Tout d’abord : la grippe et les autres maladies virales n’ont pas existé en 2020. Eh oui : c’est simple. Il suffit d’écrire que « cela tient au recul d’autres causes de décès » et donc pas de surmortalité de la grippe l’an dernier. Vous en doutez ? Faites comme les auteurs : ne prenez en compte que ce qui vous arrange (soit les mois de janvier et février uniquement) et comparez-les à toute l’année 2019. Et pan ! 12 000 morts en plus pour le COVId. Donc quand les décodeurs racontent que la grippe n’a pas disparu en 2020, ils se rendent coupables, horresco referens, d’une faque niouws ou pire d’un mensonge ! Mais qu’attend Twitter pour les excommunier tel le dernier des trumpistes ?

 Mais ce n’est pas suffisant. Alors on convoque ! Tenez-vous bien ; roulement de tambours : « la mortalité routière ». Non, vous ne rêvez pas. Confinement = moins d’accidents = moins de morts sur les routes = plus de morts liés au COVId. Bel exemple de raisonnement « CQFD » qui consiste à partir du résultat qu’on souhaite obtenir et à trouver des causes absurdes pour y aboutir. Il faut être, au moins, directeur de recherche à l’INED pour penser à des choses pareilles. A toutes fins utiles : selon le gouvernement, la mortalité routière à baissé de 21,4% entre 2020 et 2019. On est passé de 3200 morts en 2019 à 2544 morts en 2020, soit environ 700 morts de moins (selon les chiffres officiels : https://www.vie-publique.fr/en-bref/278394-baisse-de-la-mortalite-sur-les-routes-de-france-en-2020).

 Bon, c’est déjà 12 700 morts de trouvés. Et autant de verres de petit lait pour ceux qui doutent de la gravité réelle du COVId. Reste tout de même à en trouver 13 300 pour aboutir aux 26 000 morts supplémentaires (vous vous rappelez : 68 000 – 55 000 = 13 000, auxquels on ajoute les 13 000 morts supplémentaires liés au vieillissement de la population (qui « seraient mort de toute façon ») mais sans toutefois dénombrer les quelques autres « à priori peu nombreux » dont on ne sait pas trop où les classer). A ce genre de raisonnement, on note le sérieux des instituts et de ceux qu’ils appointent…

 Bon alors OK : 13 300 de plus. Alors voyons… Mais oui ! Bien sûr ! Pourquoi n’y ai-je pas pensé avant : « la comorbidité. » C’est vrai : « Les décès par Covid-19 ont frappé en partie des personnes fragiles souffrant d’autres maladies. »

 C’est évident : « Une fraction d’entre elles seraient de toute façon décédées en 2020, même en l’absence d’épidémie de Covid-19. On aurait alors attribué leur décès à une autre cause (diabète, maladie cardiovasculaire, insuffisance respiratoire chronique, etc.). » Bref, on a compté « morts COVId » à peu près n’importe qui sans réellement savoir de quoi ils sont morts mais potentiellement (et probablement) pas du COVId. Je ne sais pas si l’auteur fait preuve d’une délicieuse candeur, ou, au contraire, veut marquer par là sa désapprobation en marquant qu’il n’est pas dupe ? « D’où la probable baisse en 2020 du nombre de décès attribués à ces diverses causes. » Naturellement, on n’en saura pas plus, ni qui, ni combien de personnes sont concernées. Mais on renvoie, par prudence, l’explication aux calendes grecques : « Il faudra attendre de disposer d’une statistique complète des causes de décès pour estimer l’importance de ce phénomène. » D’ici là, il nous reste la bonne foi qu’on prête au prestige de l’INED et la foi en la sacro-sainte Science (laquelle s’embarrasse de moins en moins des faits).

 Les gens sérieux l’auront compris : « Le surcroît de décès observé de 2019 à 2020 en France métropolitaine se traduit par une baisse de l’espérance de vie à la naissance. » Mais de quoi et de combien parle-t-on au juste ? « D’une année à l’autre » c’est quatre mois pour les femmes et six mois pour les hommes. Ce qui est assez comparable, bien que supérieur, à l’épisode de grippe 2015 (- 3 mois pour les hommes et -2 mois pour les femmes entre 2014 et 2015), mais ne croyez pas qu’on vous donne les chiffres à titre de comparaison. Non, non, non : on ne le découvre que si on va farfouiller dans le tableau en bas de la page 3, qui fournit des données, pour le moins éparses, dans le temps. Bienvenue dans le monde d’après : qui celui d’avant auquel on a ajouté la transparence...

 Poursuivons cette lecture assez édifiante qui entend ensuite expliquer les « deux vagues de surmortalité en 2020 ». Laquelle explication est accompagnée de digression sur l’âge du capitaine et autres histoires de poissons noyés. Il est délicieux de lire sous la plume des distingués membres de l’INED que (je cite le premier paragraphe de la page 2) : « La surmortalité liée à la première vague de l’épidémie de Covid-19, au printemps 2020, équivaut à celle des épidémies de grippe meurtrières de 2016-2017 et 2017-2018, le pic étant plus élevé pour la Covid-19 et plus concentré dans le temps. »

 Autrement dit : rien d’exceptionnel dans cet épisode (correspondant au premier confinement). Ce ne sont pas de dangereux complotistes qui l’écrivent, mais l’INED à l’encre noire et sur du papier officiel.

 Reste la deuxième vague dont on apprend que : « […] la surmortalité de la vague d’automne est sensiblement supérieure, même en se limitant aux décès survenus en 2020. Le pic est moins haut, mais plus étalé. »

 On est content d’apprendre qu’un article intitulé « France 2020 » correspond bien à une « surmortalité » pour 2020. Ne riez pas car la phrase d’après parle d’un total incluant 2021 et qui « s’annonce déjà plus important ». A défaut de chiffres qui démontre son assertion, on suppute, on subodore, on extrapole. Bref on invente des histoires, on se fait son petit conte. Comme le font les enfants. Et on ajoute allégrement à des chiffres trafiqués (42 000 deviennent par magie 68 000), ceux que l’on ne connait pas encore mais dont on laisse entendre qu’ils seront encore plus importants, dans l’intention de faire peur. Du délire le plus total.

 Au fait, savez-vous comment on « calcule » cette surmortalité ? En comparant le nombre de décès réel au « nombre attendu » de morts ! Non, vous ne rêvez pas, c’est expliqué dans la figure 1 de la page 2. Et savez-vous comment on calcule ces chiffres de mortalité attendue ? C’est simple : « la courbe du nombre de décès « attendu » (en rouge) correspond au profil saisonnier habituel estimé sur les années sans grippe meurtrière ou Covid-19 ». Ces gens sont décidément géniaux et ça me donne des idées de graphiques tous plus innovants les uns que les autres…

 La fin est tout à fait délectable : vous y apprendrez, graphique à l’appui, que le COVId « frappe les personnes âgées, mais guère plus que les autres causes de décès ». Comment cela ? Toutes ces gesticulations auraient donc été vaines ? On aurait confiné simplement parce qu’un vent d’hystérie souffle sur nos gouvernants ? Toutes ces mesures de privation de liberté n’auraient aucune rationalité ? On se pince encore une fois en lisant cela. Car voyez-vous en essayant de démontrer que « La mortalité par Covid-19 ne s’éloigne guère de ce schéma général », les auteurs prouvent surtout une chose : qu’une épidémie surgissant dans un pays âgé, fait proportionnellement un nombre important de morts chez les personnes âgées, comme toutes les autres maladies ; et comme elles sont de plus en plus nombreuses : on a plus de morts, sans que cela ne puisse être assimilé à une quelconque catastrophe collective. Tout ça pour ça serait-on tenté de dire…On peine à croire qu’il s’agit d’un document officiel. Mais on comprend aisément à quelle demande il répond.

 Je ne résiste pas à vous citer, in extenso, le résumé de l’INED :

 « Le nombre de décès enregistrés en France métropolitaine a augmenté de 55 000 entre 2019 et 2020. C ’est nettement moins que les 68 000 décès imputés à la Covid-19 en 2020. Cela vient du recul d’autres causes de décès comme la grippe et les accidents de la circulation. D’autres causes de décès ont aussi probablement reculé comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et l’insuffisance respiratoire chronique. Une partie des personnes fragiles souffrant de ces maladies sont en effet mortes de Covid-19 alors qu’elles seraient de toute façon décédées en 2020, même en l’absence d’épidémie de Covid-19, leur décès étant alors attribué à une autre cause. »

 De qui se moque-t-on ? On est content d’apprendre, au passage, que les miracles existent, et pas qu’à Lourdes, en l’an de grâce 2020 : des malades du diabète, des insuffisants cardiaques ou souffrant de problèmes respiratoires (c’est quoi au fait le COVID ?) ont survécu certainement pour ne pas fausser les chiffres du COVId, et pour faciliter le travail des statisticiens. Prions Saint Macron.

 « Qui trop embrasse, mal étreint » dit le dicton populaire. Et c’est exactement le sentiment que l’on a, à la lecture d’un tel document qui ne réussit qu’à démontrer le contraire de ce qu’il annonce, avec une telle mauvaise foi, qui plus est, que toute personne soucieuse d’un minimum de rigueur intellectuelle en est ulcérée.

 Le nombre de morts de la crise dite COVId doit être proche du chiffre de 42 000 morts. Ce qui est, en soi, un nombre important ; bien que rapporté à 65 236 000 habitants cela fasse, dans l’absolu, seulement 0,064% de la population totale. Une maladie qui tue 0,064% de la population (majoritairement dans les populations âgées et malades) nécessite-t-elle une telle hystérie appliquée à l’ensemble de la population ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 23 mars 09:02

    En fait, le COVID n’aura fait qu’une victime... Le pays !


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 23 mars 09:20

      @Clocel

      et pas qu’un pays

      « CUI BONO » ?


    • Clocel Clocel 23 mars 09:34

      @Séraphin Lampion

      Sauvons d’abord le nôtre, étaler la merde ne rend pas la tartine plus savoureuse.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 23 mars 10:33

      @Clocel

      Ça dépend des marchés :

      « Quand la merde vaudra de l’or, le cul des pauvres ne leur appartiendra plus. »

      Henry Miller


    • Clocel Clocel 23 mars 11:20

      @Séraphin Lampion

      Quand les pauvres en auront marre de se faire emboîter, ils activeront leurs fonctions cognitives, le système repose essentiellement sur la connerie, un carburant inépuisable apparement


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 23 mars 12:32

      @Clocel

      le système repose surtout sur le conditionnement
      Pavlov a vu plus loin que Freud


    • Clocel Clocel 23 mars 12:49

      @Séraphin Lampion

      Justement !

      Avec le conditionnement les barreaux sont dans ta tête et uniquement dans ta tête, donc, qui est mieux placé que toi pour les virer ?

      Mais pour ça il faut avoir conscience qu’il y a des mondes hors de la matière...

      Ne profite que ce qui est nourri quotidiennement, le reste périclite et finit par crever.

      Donc, cessez de nourrir le Moloch.


    • Clocel Clocel 23 mars 12:51

      @Séraphin Lampion

      J’ajoute, Freud était un escroc qui a beaucoup emprunté et rien rendu.


    • troletbuse troletbuse 23 mars 09:25

      Le nombre de morts du Covod est indexé sur le montant des aides accordées par les labos aux médecins de plateaux télé, lobbyistes et politicards.


      • markos 23 mars 09:48

        on oublie les 2000 morts dues à la canicule. c’est très visible sur les graphiques de l’insee. chose qu’on ne connaitra pas non plus, ce sont les effets des reports de patients souffrant d’autres pathologies. Ils ont eu des pertes de chances de guérison peut être mortelles.

        et dernière chose, le décret rivotril.

        de décret a autorisé l’utilisation du rivotril en soin palliatif du 29 mars au 15 avril.

        on voit qu’avant le 29 mars le nombre de décès quotidiens était de 1789 au plus bas le 14 mars à 2532 au plus haut, si on fait une moyenne sur 16 jours, on a 2144 morts par jour.

        du 30 mars au 17 avril, le nombre de décès fait un bon et on trouve une moyenne sur 19 jours de 2547.

        400 morts de plus par jour pendant 19 jours soit un excédant de 7600.

        et ensuite sur la semaine suivante on tombe à une moyenne de 1952 décès.

        en fait si on était capables d’affiner les causes des décès et d’en retirer celles abusivement attribuées au covid, on devrait déplorer dans les 35 000 décès, ce qui est important sur une année.

        mais quand on prend en compte le fait qu’il y a eu deux épidémies, une en hiver et l’autre en automne-hiver, ça correspond à des épisodes grippaux sévères 15/17 000 morts qui se seraient reproduits deux fois dans la même année.


        • markos 23 mars 09:49

          @markos
          un bond pardon.


        • njama njama 23 mars 10:10

          une hospitalisation en réa rapporte 10.000 € /jour à l’hôpital...

          source le témoignage de Dalila dont la mère avait été hospitalisée en réa alors qu’elle n’aura pas dû s’y trouver

          https://www.youtube.com/watch?v=4jliQub-B7M


          • amiaplacidus amiaplacidus 23 mars 10:34

            @l’auteur qui dit : « Dès qu’on prononce ce mot, la majorité perd toute notion d’intelligence et de bon sens. ».

            Comment fait-on pour perdre quelque chose que l’on n’a jamais eu ?


            • nono le simplet nono le simplet 23 mars 10:39

              l’INED fait partie du complot ... c’est évident smiley


              • Sébastien A. 23 mars 11:52

                @nono le simplet
                A quel moment ai-je parlé d’un quelconque complot ?


              • nono le simplet nono le simplet 23 mars 12:49

                @Sébastien A.
                incompétents alors ! ... comme l’INSEE ... le choix est limité quand on trouve que leur travail ne correspond pas à la réalité « révélée » ...
                au passage l’INED à travers l’INSERM (CepiDc) sont les seuls à recevoir le volet des certificats de décès rédigés par les mairies concernant les causes de décès ... mais sans connaître les informations d’état civil ... l’INSEE reçoit, elle, la partie d’état civil mais sans connaître les causes ...
                la thèse du complot semble très explicite dans ton article ...


              • @nono le simplet

                Et si tu intervenais plutôt sur le fond au lieu de déblatérer ? Quelque chose à redire à son analyse des chiffres ? Trop compliqué pour toi ? Ou bien tu commences à sentir toi-aussi le sapin fraîchement coupé ?

                L’année 2019 était exceptionnellement clémente en termes de mortalité, et si l’on accepte l’idée parfaitement délirante que la grippe a disparu en 2020, faut bien trouver les 68.000 morts supplémentaires attribués au covid.

                Et même là, ça coince, hein ?

                Ton histoire de certificats bla-bla c’est juste un mur de fumée un peu fumeux.


              • Sébastien A. 23 mars 15:58

                @Philippe Huysmans, Complotologue
                Ne nous posons pas de question :vive les raisonnements circulaires qui se terminent (et commencent) par « vous êtes un complotiste » ! Ce que je nie être au passage.
                J’aime seulement la Liberté (un concept inconnu à certains ici) que je place au-dessus des contingences scientistes (la science n’a rien à voir là-dedans) surtout lorsqu’elles participent à l’installation des régimes autoritaires.


              • nono le simplet nono le simplet 23 mars 16:01

                @Philippe Huysmans, Complotologue
                Ton histoire de certificats bla-bla c’est juste un mur de fumée

                le gouvernement, les maires, les hôpitaux, les labos,l’INSEE, l’INED, l’INSERM,les ARS, les médecins, les infirmières, les journalistes ... ça commence à faire du monde dans le Grand Complot ...
                à force il ne va rester que les complotistes qui ne seront pas du complot smiley


              • cyrus CYRUS 23 mars 16:14

                @nono le simplet

                Toi t’ as toujours rien biter , bien sur que les complotiste les plus celebre sont du complots , pourquoi croit tu qu’ alien theorie passe sur RMC (appartenant au comploteur drahi) , sinon pour ridiculiser les vrai lanceur d’ alerte ...

                Idem pour Qanon , il n’ ont servi qu’ as faire elire bidens ...

                D’ ailleur toi aussi en tant qu’ anticomplotiste tu fait parti du complot en fasant taire toute pensé qui derange la doctrine officielle .... la seule diffrence c’ est que tu fait ca en benevole par connerie et non pas pour le fric smiley


              • nono le simplet nono le simplet 23 mars 16:18

                @CYRUS
                D’ ailleur toi aussi en tant qu’ anticomplotiste tu fait parti du complot en fasant taire toute pensé

                toute pensée ... toute pensée .. le mot est largement exagéré ...
                de plus pour des gens que je ferais taire vous l’ouvrez quand même pas mal smiley


              • cyrus CYRUS 23 mars 16:30

                @nono le simplet

                Absolument pas , on est totalement muselé par des gens comme toi ...

                Des gens qui se moque des alerte sur les pedocriminelle et qui font passer ca pour du complotisme de bas etage ...

                qui vont meme j’ usqua lancer des contrefeux sur des histoire de pizzagate pour detourner l’ attention des vrai pedophile comme epstein qui sont connus depuis 20 ans au moins ...

                Voila qui tu est et pour qui tu as travaillé toute ces année ...
                les gamines te remercie de ta censure bienveillante ...
                Exercé chaque fois qu’ un complotiste osait lancer une alerte la dessus .

                Imagine tout ce que tu couvre d’ autre ...mais ca ne te fera meme pas vomir smiley


              • @nono le simplet

                Je dis simplement que tu devrais t’en tenir au contenu de l’article. As-tu une explication pour ces chiffres complètement farfelus ?

                Ca va être dur, hein ?


              • nono le simplet nono le simplet 23 mars 16:42

                @CYRUS
                Absolument pas , on est totalement muselé par des gens comme toi ...

                1390 coms en 1 mois ... sans parler de ceux qui ont sauté ... va falloir que je resserre la muselière smiley
                évidemment, il va dire que c’est moi qui les fait sauter alors que je m’en tape grave smiley


              • sirocco sirocco 23 mars 17:47

                @nono le simplet
                "...le gouvernement, les maires, les hôpitaux, les labos,l’INSEE, l’INED, l’INSERM,les ARS, les médecins, les infirmières, les journalistes ... ça commence à faire du monde dans le Grand Complot ..."

                 
                Le système pyramidal est beaucoup plus simple et vous le savez bien. Les maires, les hôpitaux, les labos, les médecins, les hôtels de police, les brigades de gendarmerie... ne sont pas complotistes. Ils collectent honnêtement des données qu’ils font remonter à leurs hiérarchies respectives. C’est à ces niveaux que les choses dérapent.

                Qu’ils concernent les décès, les complications, les dépistages... tous les chiffres sur la santé atterrissent dans les Agences Régionales de Santé qui sont des succursales du ministère de la Santé.
                Les chiffres concernant les mouvements de population, les nombres de manifestants ou de grévistes... atterrissent dans les préfectures qui sont des antres du ministère de l’Intérieur. 

                Les résultats fournis par l’INSEE, par les ANPE... passent eux aussi entre les mains de l’exécutif avant d’être publiés. Les journalistes bossant dans les merdias ne sont que des larbins et des suceurs qui disent ce qu’on leur demande de dire. Au final c’est l’exécutif qui contrôle (et manipule selon ses intérêts) tous les chiffres qui sont rendus publics. Sinon, à quoi ça servirait d’être au pouvoir, hein ?


              • cyrus CYRUS 23 mars 18:59

                @nono le simplet

                @CYRUS
                Absolument pas , on est totalement muselé par des gens comme toi ...

                1390 coms en 1 mois ... sans parler de ceux qui ont sauté ... va falloir que je resserre la muselière 
                évidemment, il va dire que c’est moi qui les fait sauter alors que je m’en tape grave 

                NoNos , l’ innocente censure qui ne tolere rien d’ autre que sa version a lui ...
                Bien sur qu’ on est muselé car tu as pour toi le rouleau compresseur a desinformer des media ... ce qui ne t’ empeche pas de rependre plethore de contreverité que meme un mome de 10 ans ne devrais pas gober ...

                Alors soit tu est tres con , soit tu colabore avec le systeme ...
                et c’ est presque un compliment c’ est pas possible que tu soit aussi con que ca devant les evidence qui s’ acumule ... notament une fois les affaire de reseaux pedophile exposé au grand jours ...

                Et ca ca n’ as pas l’ air de beaucoup te deranger de cautioner la pedophilie dans ta lute contre le complotisme .


              • eau-pression eau-pression 23 mars 11:38

                Assez d’accord avec le titre. Les instituts de statistiques sont conçus comme des boucles de réaction dans le fonctionnement de l’état. On stabilise un automatisme en bouclant l’écart entre consigne et observation sur l’entrée « - ». Là, on dirait une faute de câblage : l’ined, au lieu de ramener les observations au plus près de la réalité, vient donner foi aux fantaisies alarmistes ; comme si on l’avait câblé sur le « + », l’entrée qui permet d’emballer un phénomène.

                La seule information à tirer d’un article d’un niveau aussi faible de leur part, c’est qu’on empêche l’Ined de se livrer au travail sérieux pour lesquels ses intervenants sont formés. Sans revenir sur les calculs largement commentés de Ph.Huysmans, et d’autres plus synthétiques tels ceux d’@ecometa et @JulesDu13, on a vu depuis un an bientôt des gens s’intéresser au lien statistique entre traitements et létalité, entre mesures sociales et diffusion du virus. C’est à ce genre de questions que l’Ined devrait s’atteler objectivement.

                Comme vous le signalez discrètement, on doit imaginer que l’Ined ait pondu un papier aussi ridicule pour signaler les limites de leur consentement au story-telling officiel.


                • Adèle Coupechoux 23 mars 12:54

                  S’il n y avait que l’INED qui délirait...

                   « des malades du diabète, des insuffisants cardiaques ou souffrant de problèmes respiratoires (c’est quoi au fait le COVID ?) ont survécu certainement pour ne pas fausser les chiffres du COVId, »


                  De l’acharnement thérapeutique en somme pour justifier cette dictature ?


                  • Coriosolite 23 mars 13:34

                    Bonjour,

                    Si je veux du bon pain je fais plus confiance à mon boulanger qu’à un apprenti mécanicien auto.

                    Pour les études démographiques, c’est pareil.

                    Je fais plus confiance à l’INED qu’à un obscur rédacteur d’agoravox.


                    • Sébastien A. 23 mars 15:52

                      @Coriosolite
                      Je fais pareil avec les commentaires : aucune confiance à ceux qui écrivent sous pseudo et sans arguments.


                    • nono le simplet nono le simplet 23 mars 16:24

                      @Sébastien A.
                      aucune confiance à ceux qui écrivent sous pseudo et sans arguments.

                      j’aurais du prendre « Paul Bismuth » comme pseudo, ça m’aurait donné de la respectabilité ... smiley
                      je suis sur les réseaux sociaux depuis 2003 (18 ans) avec le même pseudo ce qui était la norme à cette époque ...
                      et évidemment l’INED n’est pas un argument valable puisque tu les démolis ...


                    • Pauline pas Bismutée 23 mars 16:42

                      @nono le simplet

                      ’j’aurais du prendre « Paul Bismuth » comme pseudo, ça m’aurait donné de la respectabilité ...
                      Ah bah non alors, on n’est pas pacsé que je sache...


                    • Sébastien A. 23 mars 16:57

                      @nono le simplet
                      Je ne m’adressais pas particulièrement à vous, mais bon ; et puis tant mieux pour vous. Dix-huit ans : c’est l’âge de la majorité, du droit de vote et du permis de conduire.

                      Détruire l’INED : je n’ai pas cette prétention. L’INED est constituée de gens sérieux et très bons dans leur domaine. Mais parfois même les plus sérieux déraillent. Sincèrement lisez la brochure (4 pages) et dites-moi ce que vous en pensez ? Pour moi, c’est juste une analyse ridicule et d’une rare indigence intellectuelle. Elle ne semble avoir été faite que pour satisfaire l’auto-justification, à postériori, des mesures prises. J’irais même plus loin : je crois que les auteurs ont laissé quelques indices qui permettent de se rendre compte qu’ils ne sont pas dupes de ce qu’ils écrivent : par exemple quand ils vous expliquent qu’on aurait, de toute façon, attribué les décès à d’autres causes si les personnes étaient mortes une autre année. Manière subtile de dire qu’on a classé COVId tout le monde et n’importe qui.

                      Quant au COVId  : je n’y vois aucun complot (il faut arrêter avec ça), simplement une perception différente entre des citoyens (vous et moi) : vous préférez la peur d’un truc assez anodin : même si on comptait vraiment 68 000 morts (ce dont je doute, vous l’avez compris), c’est dérisoire ramené à 65 000 000 d’habitants ; quant à moi je préférerais qu’on prenne le risque de la liberté et de la vie.

                      Et puis, tout le monde n’est pas débile profond ou lecteur avide de Qanon et autres trucs débiles (de droite comme de gauche). Les gens peuvent parfaitement comprendre que dans des situations risquées (voir un vieillard en fin de vie par exemple) il vaut mieux mettre un masque. Mais infantiliser au point d’imposer en pleine campagne un masque, quand on est seul, est une (des nombreuses) absurdités qui décrédibilise totalement le gouvernement et son « comité scientifique ». A force de prendre les gens pour des imbéciles : ça finit par se voir ; et je prédis que la colère va gronder de plus en plus fort, si on desserre pas cet étau absurde. Rappelez-vous Macron, dans le monde d’avant, pérorant : « s’ils veulent un coupable, qu’ils viennent me chercher », et envoyant la troupe  tel le dernier des versaillais aux premiers troubles...


                    • nono le simplet nono le simplet 23 mars 17:29

                      @Sébastien A.
                      vous préférez la peur d’un truc assez anodin
                      je n’ai pas peur et ce n’est pas anodin ... même si les mesures prises sont souvent très discutables, trop tardives, voire même complètement idiotes, le port du masque, les gestes barrière et le nettoyage des mains ont évité des centaines de milliers de morts en France si on n’avait rien fait de particulier ... car même si la létalité du Cov-2 est proche de celle du H1N1 de 1918-1920 la contagiosité est beaucoup plus importante et les personnes les plus exposées en 1919 n’étaient pas les personnes âgées souvent immunisées par contact précédent ...
                      le Cov-2 est redoutable pour les personnes âgées et non pour les jeunes pour une raison encore inconnue ... on ignore si une mutation ne peut pas venir rebattre les cartes ... dèjà, le variant anglais touche plus les moins de 69 ans que le variant initial dominant en Europe ... quid du variant amazonien ? voire breton ? ou un autre à venir ... avec plus de 25 000 cas par jour on s’expose à une nouvelle mutation plus redoutable ...


                    • Ben Schott 23 mars 17:39

                      @nono le simplet
                       
                      « ont évité des centaines de milliers de morts en France si on n’avait rien fait de particulier »
                       
                      Comme en Suède, quoi...

                       
                       
                       
                      Zéro plus zéro égale la tête à Nono  smiley
                       


                    • Sébastien A. 23 mars 17:59

                      @nono le simplet
                      Des centaines de milliers de morts ? Faut peut-être pas exagérer, on ne parle pas de la Grande Peste tout de même. Et les études qui ont parlés de centaines de milliers de morts sont, pour le moins, à prendre avec des pincettes.

                      Oui, il y a un risque de mutation, mais les virus mutent tout le temps. Et ce n’est pas le vaccin qui l’empêchera... Il pourrait même être une victoire à la Pyrrhus. On peut aussi faire preuve de modestie et se dire qu’on ne connait pas trop la cinétique des virus. Celui de 1918-1919 a disparu quasiment du jour au lendemain, comme la grippe de Hong Kong (dont personne ne se souvient). Quid du COVId ? On n’est pas à l’abri d’une bonne surprise, comme d’une mauvaise, je vous l’accorde. Qui sait ?
                      Au prétexte d’un grave risque sanitaire qui n’est pas avéré (loin s’en faut) et d’une crise qui est la conséquence (en grande partie) des politiques libérales qui ont détruit l’hôpital public, doit-on arrêter la vie sociale de l’ensemble de la population ?
                      Si vous me répondez : oui, ça doit nous faire réfléchir sur notre mode vie (prendre l’avion à tout bout de champ par exemple) ; alors je suis d’accord avec vous. Si l’argument est un prétexte médical putatif. Alors je ne suis pas d’accord : on bousille la jeunesse, la santé mentale d’un nombre important de gens pour quelle raison ? Éviter quelque chose dont certains imaginent que ce sera peut-être plus grave que ce que c’est. Ce n’est pas rationnel comme attitude, ni très courageux.

                      J’aimerais qu’on ait ce débat collectivement et qu’on décide ensemble (tant pis si je suis minoritaire, je me plierais, étant rousseauiste), plutôt que voir ces mesures imposées par un quarteron (pour reprendre le célèbre faux sens de De Gaulle) de politiques et de médecins...


                    • @Sébastien A.

                      Dès que vous acceptez de jouer avec les chiffres qui vous sont opportunément jetés en pâture par le pouvoir via ses officines de propagande (les médias), vous êtes foutu.

                      Personne ne sait combien sont morts du covid, ce qui leur permet de raconter positivement n’importe quoi.


                    • ZXSpect ZXSpect 23 mars 18:29

                      @nono le simplet
                      .
                      .

                      Si dans un pays le nombre global d’accidents de la route a fortement baissé par rapport à une période précédente, mais que la part des accidents mortels a explosé, doit on crier à la dictature si des mesures drastiques sont prises pour sauver des vies au prétexte que la mortalité routière rapportée aux nombres d’accidents et à la population globale ne représente que des chiffres bruts modestes ?

                      Si la COVID19 n’est à l’origine que d’une mortalité globale limitée (objet de toutes ces bagarres de statisticiens publiant sur AgoraVox) réjouissons nous en... mais ne nions pas les décès, les services de réa à saturation, les COVID longs et ne contestons pas l’importance des mesures sanitaires et de la vaccination pour sortir de cette pandémie.


                    • Ben Schott 23 mars 18:31

                      @ZXSpect
                       
                      Ah, ça rame sec !!!
                       
                       smiley
                       


                    • @ZXSpect

                      Comme dit Ben, on sent la fatigue, hein smiley

                      Toi t’as besoin d’un complément en vitamines, je propose une cure de Vitamoule™


                    • Coriosolite 23 mars 21:12

                      @Sébastien A.

                      Sébastien A. c’est votre patronyme complet, je présume ?
                      Je vous propose un pseudo qui vous convient assez bien : grand comique arrogant.


                    • ZXSpect ZXSpect 24 mars 06:53

                      @Philippe Huysmans, Complotologue
                      .
                      .

                      Si vous voulez démarrer la journée sur un grand éclat de rire… smiley il faut lire ce com de Philou sous son dernier article :

                      .

                      « Philippe Huysmans, Complotologue 24 mars 02:42

                      …/… des tas de trucs sur les courbes que les trolls n’étaient pas foutus de voir. D’ailleurs on se demande où ils sont, les trolls. Je suppose que nono attend avec impatience sa prochaine livraison de couches-culottes, quant à pemile, pffffuit, il a disparu. Le dauphin aurait-il fini par avoir sa peau ? Les autres, bah, aux abonnés absents, personne ne se sent de taille, c’est pathétique. Je m’attendais à un combat épique, je me retrouve tout seul comme un con »

                      .

                      « personne ne se sent de taille …/… Je m’attendais à un combat épique, je me retrouve tout seul comme un con »

                      .

                      Philou qui a enfin publié son article, lequel « cartonne » smiley à moins de 2000 visites, a complètement verrouillé les commentaires en bloquant tout débatteur. Il fait tourner le compteur en assurant un ping pong d’auto satisfaction avec ses groupies.

                      .

                      Mais comment discuter avec un simple bretteur de chiffres et de statistiques dont l’objectif est de prétendre que la COVID n’est qu’une grippette inventée pour asservir les populations.

                      .

                      Pourtant, si la COVID19 n’est à l’origine que d’une mortalité globale limitée (objet de toutes ces bagarres de statisticiens publiant sur AgoraVox) réjouissons nous en... mais ne nions pas les décès, les services de réa à saturation, les COVID longs et ne contestons pas l’importance des mesures sanitaires et de la vaccination pour sortir de cette pandémie.


                    • Ben Schott 24 mars 07:31

                      @ZXSpect
                       
                      Tu rabâches, et on t’a déjà répondu que tu en es à racler les fonds de tiroirs pour trouver un argument qui tienne la route.

                      Lâche l’affaire, corniaud, t’as pas le niveau !...
                       
                       smiley
                       


                    • Ben Schott 24 mars 07:50

                      @ZXSpect
                       
                      Tain, c’est mauvais comme réponse !...

                       
                       
                      T’as vraiment aucun talent ! À quoi tu sers, au juste ?
                       
                       
                       smiley
                       


                    • nono le simplet nono le simplet 24 mars 07:50

                      @ZXSpect
                      Si la COVID19 n’est à l’origine que d’une mortalité globale limitée

                      ...
                      limitée, elle l’est sans aucun doute au prix d’efforts énormes ... limitée, elle le sera grâce aux vaccins mis sur le marché dans des délais inimaginables il y a un an ...
                      la létalité du Cov-2 reste de au moins 0.5 % et peut être proche de 1.0 % pour le variant amazonien qui ravage le Brésil en ce moment ... seules quelques grandes villes dans le monde vont atteindre une mortalité de 0.5 % comme Rio ou Sao Paulo ... en Europe dans les 0.15 % en moyenne avec des énormes disparités qui vont de 0.3 % à 0.01 % et un total de près de 1 000 000 de morts, voire plus cet été ...
                      strictement rien à voir avec la grippe saisonnière même dans ses années récentes les plus sévères ... strictement rien ... n’en déplaise au mytho-pervers-narcissique ...


                    • troletbuse troletbuse 24 mars 08:01

                      @nono le simplet
                      T’as oublié le variant de la brouette, très dangereux et propagé par Nono.


                    • Sébastien A. 24 mars 08:04

                      @Coriosolite
                      Y’en a dont la la pénétration n’est pas le fort... Au lieu de présumer : aller voir qui écrit, avec un peu de patience, vous devriez trouver mon « patronyme complet ».

                      Merci pour grand comique arrogant, venant d’un petit morveux condescendant, ça me va.


                    • Legestr glaz Legestr glaz 24 mars 09:01

                      @nono le simplet

                      Les obèses, comptez vous ! Les obèses, serrez les fesses, le SARS-COV2 vous guette ! 

                      Les insuffisants cardiaques et les insuffisants rénaux prenez garde, le SARS-COV2 ne vous fera pas de cadeau !

                      Les diabétiques et pré-diabétiques planquez vous, le SARS-COV2 est à vos trousses ! 

                      Quant aux autres, vivez, le SARS-COV2 vous ignore royalement ! Variant amazonien, breton, britannique ou mosellan inclus ! 

                      Le SARS-COV2 nous désigne du doigt les personnes qui après des dizaines d’années de vie délétères présentent un endothélium amoindri et perméable aux attaques de ce virus. Le SARS-COV2 nous signale que trop grossir est mauvais pour la santé.

                      Finalement, « tout bien pesé », le SARS-COV2 est un simple indicateur d’habitudes délétères de certaines populations ! 

                      « 39% des adultes âgés de 18 ans et plus étaient en surpoids en 2016 et 13% étaient obèses ». En 2016, plus de 1,9 milliard d’adultes – personnes de 18 ans et plus – étaient en surpoids. Sur ce total, plus de 650 millions étaient obèses

                      Le SARS-COV2 a vraiment du pain sur la planche ! 

                      https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/obesity-and-overweight

                      Gérard Larcher, président du sénat affiche 150 kg !

                      https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/gerard-larcher-serial-testeur-ce-nombre-incroyable-de-tests-pcr-que-le-president-du-senat-a-subi_462424


                    • pipiou2 24 mars 14:08

                      @Philippe Huysmans, Complotologue
                      Husymans qui se félicite que personne n’intervient sur son article ... puisqu’il a banni un max de commentateurs sur ses articles.

                      Moralité : il y a que Huysmans qui discute avec lui-même sur ses articles.  smiley

                      En ce moment les services hospitaliers explosent ... mé cé pas grave il y a pa bocou de mor !


                    • Legestr glaz Legestr glaz 24 mars 17:41

                      @nono le simplet

                      Il faut vacciner les obèses et les personnes en surpoids en priorité. 

                      Parce que, voyez-vous, certaines personnes « souffrent » d’obésité. Heureusement que la ligue contre l’obésité veille au grain. 

                      https://liguecontrelobesite.org/actualite/revirement-du-gouvernement-les-personnes-en-obesite-pourraient-se-faire-vacciner-plus-tot-que-prevu-contre-la-covid-19/

                      Alors nono le simplet, toujours pas de rapprochement entre mortalité SARS-COV2 et taux d’obésité par pays ? Par région ? Par ville ? 

                      Le variant « amazonien » est-il livré à domicile ? 


                    • LeMerou 23 mars 16:51

                      C’est bien qu’un institut comme l’INED publie un tel document, pour qui sait lire avec un poil de bon sens, on s’aperçoit de quelques bizarreries qui induisent un doute, non pas sur la comptabilisation des décès mais sur l’affectation, avec l’utilisation de la case fourre tout. 

                      Il est vrai qu’il y a de la récup de morts.

                      Ensuite, les chiffres, les chiffres, un an que l’on nous bombarde de chiffres en tout genre, des décès, des entrées en réa, des positifs, des coefficients de hauteur de vague, des prévisions incroyables, battant même Météo France du temps de ses débuts. Tout le monde y va de ses chiffres, même notre variant LRM 2.0 qui annonce à l’assemblé nationale des chiffres, qui pour qui sait compter stupéfie par leur invraisemblance et leur exagération incroyable.

                      A force de crier au loup et de faire peur à tout le monde, on va finir par se lasser, et sévèrement et quand un vrai loup va se pointer, personne n’y croira et ce dernier va dévorer un paquet de « mougeons » avant que la moindre réaction soit mise en place.

                      Toujours dans les chiffres, le gouvernement et autres politiques annoncent des chiffres hallucinants de vaccination journalière, des « vaccinodromes » fonctionnant H 24, 7 jours sur 7 , qui permettrons avant la fin du printemps d’éradiquer la bête.

                      Tous le monde piquera tout le monde bientôt, les toubib, les véto, les pompiers, les pharmacos, bientôt les boulanger, les bouchers, les bistros et les restaus (condition préalable pour réouvrir, piqué en début de repas ou entre la poire et le fromage, exit le trou normand, vive la piquouse.. M’sieu je vous met un pfitzer 12 ans d’âge ou un Astra vieilli en fût de chêne)

                      Des milliers de fonctionnaires seront mis à contribution ! Si effectivement il y a des milliers de fonctionnaires ou assimilés, Je suis sidéré de la naïveté de ce gouvernement, car la promptitude, la rapidité, l’adaptabilité, la polyvalence sont l’apanage de ce corps, tout le monde le sait.

                      Hé Manu t’as pensé aux vaccins, aux petits flacons magique !

                      Déja pendant la crise du masque, ont se faisait piquer des avions entier de masques, achetés vilement en liquide par nos amis sur le tarmac avant le décollage. Mais c’est sans compter sur l’hypra efficacité « technoadministrative » de l’UEE qui à appris depuis !

                      Bref, je souhaite que des milliers, que dis-je des millions de mougeons se précipitent sous les aiguilles vengeresses afin que les choses puissent reprendre leur cours.... Mais je sais je rêve....



                        • I.A. 23 mars 19:41

                          Très légitime stupéfaction.

                          Il serait grand temps que le monde scientifique dans son entier s’insurge et dénonce ces fausses études et publications ! Ces insuffisances autoritaires et déplacées. Ces postures et ces mensonges. Ces discours hystériques.

                          ... Avant de perdre définitivement toute crédibilité.


                          • BA 23 mars 20:26

                            L’INSEE donne le nombre de morts en France, quelle que soit la cause de la mort.


                            En 2020, il y a eu 55 344 morts de plus qu’en 2019.


                            En 2020, il y a eu 59 152 morts de plus qu’en 2018.


                            En 2020, il y a eu 65 415 morts de plus que sur la période 2015-2019.


                            L’INSEE écrit cette phrase très importante : « Entre le 1er janvier et le 31 décembre, 668 800 décès sont survenus en 2020, contre 613 456 en 2019, 609 648 en 2018, et 603 385 en moyenne en 2015-2019 au cours de la même période. »


                            https://www.insee.fr/fr/statistiques/4931039?sommaire=4487854


                            • Xenozoid Xenozoid 23 mars 20:31

                              @BA

                              pollueur


                            • Sébastien A. 24 mars 12:46

                              @BA
                              Merci de confirmer que j’ai raison : 55 344 morts moins les 13 000 (dont l’INED et pas moi) dit qu’ils seraient mort de toute façon en 2020 : ça fait bien 42 000 !


                            • markos 25 mars 07:34

                              @Sébastien A.
                              ne pas oublier que 2020 a eu un jour de plus que 2019.
                              la moyenne de décès par jour est dans les 1800.
                              pour que la comparaison soit juste, il faudrait calculer avec 365 jours et pas 366.
                              ça et la canicule, 1 924

                              morts, on tombe en dessous les 40 000 décès.


                            • The White Rabbit The White Rabbit 23 mars 21:42

                              Après les chiffres bidons de l’’INSEE révélés par notre compotologue belge, voilà le tour de l’INED.

                              Et dire que j’hésitais à quitter l’agora devenue moins marrante, me voilà rassuré par cet air revivificateur et drôlatique des nouveaux scientifiques citoyens smiley


                              • Sébastien A. 24 mars 12:45

                                @The White Rabbit
                                Merci. Ça vous fait un motif de satisfaction, car ça doit sentir un peu le renfermé dans votre terrier...


                              • pipiou2 23 mars 21:53

                                C’est triste tous ces gens qui ne savent plus compter et qui en sont réduits à faire des articles sur Agoravox ...


                                • Sébastien A. 24 mars 12:44

                                  @pipiou2
                                  Je suis d’accord : c’est bien triste que vous en soyez réduit à écrire sur Agoravox.


                                • pipiou2 24 mars 14:11

                                  @Sébastien A.
                                   ... dit celui qui s’étonne que 68 000 morts du Covid ça ne fait pas forcément 68 000 morts de plus que l’année précédente !  smiley

                                  C’est arrivé au cerveau ou bien il faut que je t’explique ?


                                • Sébastien A. 24 mars 17:41

                                  @pipiou2

                                  T’as vraiment un problème avec tes yeux et ta tête toi... Prémisse importante : y’a pas 68 000 morts de plus que l’an dernier mais 55 000 (source INSEE, t’as qu’à aller voir sur leur site si tu me crois pas). 

                                  En principe quand on fait de la logique, on part des données pour en arriver à la conclusion, pas l’inverse : et c’est exactement ce qu’a fait l’INED et toi aussi. Vous êtes partis d’un résultat que vous vouliez obtenir pour en inférer des hypothèses et trouver des données qui le justifie.

                                  Donc ton problème c’est le suivant coco : l’INSEE te dit +55 000 morts entre 2019 et 2020 (l’INSEE pas moi, je te le rappelle) et toi, comme un c..., tu écris que ces 55 000, ça fait "68 000 morts de plus que l’année précédente", tous du COVId. Problème niveau CP : ça fait combien 68 000 — 55 000 ? T’as déjà un sacré problème non ? Sachant que le nombre de morts dans un pays de plus en plus âgé ne diminue pas d’année en année mais augmente au contraire. Comment tu expliques cette bizarrerie ? (Je parle de ton histoire des 68 000 comparés aux 55 000) Ils sont devenus quoi tes 13 000 "morts du COVId" surnuméraires ? Donc : soit tu essaies de faire coller ton fantasme à la réalité, et de dire que les 13 000 sont dans le nombre total de morts (les accidents de la route, pas de grippe, que sais-je ? les gens qui ont patienté pour mourir). Ouais, mais là, t’as un mur infranchissable qui se dresse devant toi (rappelle-toi la mortalité, hors COVId, augmente chaque année) : ils sont devenus quoi les autres qui meurent chaque année d’autre chose que du COVId ? Ben, t’es comme un con et tu sais pas ! Ni toi, ni l’INED (lis l’article de l’INED).

                                  Alors, si tu réfléchis un peu : tu te dis qu’on a dû classer « mort COVId » à peu près n’importe qui (pour peu que le COVId ait rôdé plus ou moins près du cadavre) pour gonfler les chiffres et c’est aussi ce qu’avoue l’INED :

                                  "Une partie des personnes fragiles souffrant de ces maladies sont en effet mortes de Covid-19 alors qu’elles seraient de toute façon décédées en 2020, même en l’absence d’épidémie de Covid-19, leur décès étant alors attribué à une autre cause."

                                  En plus l’INED (l’INED, pas moi !) te dit que 13 000 personnes en plus seraient mortes de toutes façon (COVID ou pas) en 2020 par rapport à 2019 (du fait de l’augmentation du nombre de vieux). Question : ça fait combien 55 000 (remonte au début pour comprendre le chiffre) — 13 000 ? Ah merde ! 42 000. Soit le chiffre probable de la surmortalité du COVId en 2020. Ça dégonfle (de 40%) ton chiffre jeté à la cantonade.

                                  Tu vois coco : quand on prend les gens pour des c..., il vaut mieux tourner le problème 7 fois dans son cerveau avant de la ramener. Et puis moi aussi je peux être familier, et c’est agréable les invectives, n’est-ce pas ?


                                • pipiou2 25 mars 23:22

                                  Ben non, c’est toi qui dit que "il y a eu 68 000 morts supplémentaires

                                  liés au Covid« , c’est pas moi.

                                  Alors réfléchis avant de balancer 5 paragraphes de baratin ennuyeux bourré de chiffres qui noient le poisson.

                                  Oui certaines personnes mortes du Covid seraient probablement mortes d’autres causes, et alors ? ça ne veut pas dire qu’on »a gonflé" les chiffres.

                                  Respire et bois de l’eau !


                                  • cyrus CYRUS 25 mars 23:28

                                    @pipiou2

                                    c’ est le meme biais que quand quelqun fait une crise cardiaque au volant ...et qu’ on marque decedé dans un accident de voiture ... ca cache la cause premiere et ca augmente la seconde qui ’ aurais pas eu lieu sans ca puisque elle n’ est que consequence .


                                  • cyrus CYRUS 25 mars 23:29

                                    @CYRUS

                                    ca ne sert donc a rien de durcir la loi routiere et d’ obliger les gens a rouler a 80km
                                    puisque il faudrait au contraire , ne pas permetre au cardiaque de rouler sans chauffeur .


                                  • cyrus CYRUS 25 mars 23:29

                                    @CYRUS

                                    meme a 15 a l’ heure , ton papy cardiaque va y rester si on le laisse conduire .


                                  • Sébastien A. 26 mars 08:08

                                    @pipiou2
                                    Ce qu’il faut pas lire comme conneries... Toi, t’as bien choisi ton pseudo avec ton cerveau de poule.


                                  • véronique 28 mars 18:37

                                    @pipiou2
                                    Mais non ce n’est pas possible. Ces personnes qui seraient mortes d’autre chose, sont en fait réellement mortes d’autre chose. Rappelez-vous qu’en France on testait même les morts, et qu’un test positif peut exister même chez une personne non malade.
                                    De plus sont rangés dans les décès covid, les certificats de décès portant la mention « covid19 confirmé », ou encore « covid19 », ou encore « covid19 suspecté ». Seuls les certificats covid19 confirmés devraient (le conditionnel s’impose ici puisqu’on a décidé pour la première fois que des tests positifs constituaient des « cas ») correspondre sans aucun doute possible à des décès par covid19. Or on a le nombre de certificats avec mention « covid19 suspecté », environ 10000, mais on n’a pas le détail pour les certificats « covid19 confirmé » et « covid19 ». 

                                    Il ressort de tout ça que les 68000 décès par covid sont vraiment très loin d’être une certitude, et l’honnêteté intellectuelle aurait dû conduire les auteurs de l’étude à envisager aussi l’hypothèse d’une surestimation.


                                  • markos 26 mars 15:59

                                    les derniers chiffres ont été publiés sur le site de l’insee.

                                    https://www.insee.fr/fr/statistiques/4931039?sommaire=4487854#tableau-figure1

                                    en fait le nombre de décès au quotidien ne montre pas une surmortalité exceptionnelle.

                                    sur euromomo qui est une site de statistiques en matière de surveillance de la mortalité, la france n’enregistre pas d’excès de mortalité en semaine 10.

                                    https://www.euromomo.eu/graphs-and-maps

                                    encore quelques semaines comme ça, et ça sera difficile de convaincre les français d’être mis sous cloche encore longtemps.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Sébastien A.


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité