• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’inévitable légalisation du cannabis

L’inévitable légalisation du cannabis

Depuis le 1er janvier 2018, les Californiens peuvent légalement acheter, vendre et consommer du cannabis pour un usage récréatif. Cette loi particulièrement progressive ouvre la voie à une légalisation mondiale de plus en plus inévitable, malgré l’opposition de Donald Trump.

Par voie de référendum, la Californie devient le neuvième état à légaliser l’usage récréatif du cannabis. Elle avait déjà ouvert la voie à la dépénalisation en 1996, en autorisant son usage médical. Cette décision fut progressivement suivie par vingt-neuf états. Désormais, c’est la légalisation à grande échelle qui devrait suivre.

Ruée vers l’or vert

Car avec la Californie, on ne parle plus d’un petit état de la taille du Colorado ou d’une nation modeste comme les Pays-Bas, mais de la sixième économie mondiale. De très loin le plus peuplé (38 millions d’habitants), la Californie est le second État par sa superficie et la première zone économique du pays, avec un PIB légèrement supérieur à celui de la France. L’industrie du cannabis représente déjà un marché légal de 7 milliards de dollars qui emploie deux cent cinquante mille personnes. Avec la Californie, le marché va tripler de taille, et générer des recettes fiscales dépassant le milliard de dollars annuel pour le seul « golden state ».

Les expériences des États de l’Oregon et du Colorado (où le cannabis est légalisé depuis 2014) laissent entrevoir une hausse modeste de la consommation, une diminution de la consommation chez les jeunes, une baisse de la criminalité et une hausse d’emplois. La manne économique sera largement redéployée pour faire de la prévention auprès des mineurs, construire des écoles et financer les centres de désintoxications dédiés aux victimes de drogues dures (héroïnes, opioïdes, alcool…) comme cela a été fait ailleurs.

Vers une baisse spectaculaire de la criminalité

La législation californienne fait preuve d’une rare intelligence. Elle prévoit d’attribuer de façon prioritaire les licences de vente dans les quartiers défavorisés, victimes de la « guerre contre la drogue » et vivant de l’économie souterraine. Cela ouvre une porte de sortie à la petite délinquance qui dépendait du trafic.

Suivant la même logique, les personnes emprisonnées pour consommation ou trafic de cannabis pourront faire rétroactivement appel de leur condamnation, avec la possibilité de voir leur peine de prison réduite ou abrogée.

Comme dans tous les autres états et pays ayant fait l’expérience, on devrait assister à une baisse spectaculaire de la criminalité.

Trump en guerre contre la Californie

Dès le 4 janvier, la Maison Blanche réplique. Le garde des Sceaux de l’administration Trump, l’ultraconservateur Jeff Session, produit un décret autorisant les procureurs à poursuivre les individus impliqués dans le commerce légal de cannabis. Il revient sur une législation introduite par Barack Obama qui laissait les mains libres aux États pour autogérer la question du cannabis.

Ce contrecoup apparaît comme une étape de plus dans la lutte entre le pouvoir fédéral de Donald Trump et les pouvoirs locaux des États sous contrôle démocrate.

La réforme fiscale votée en décembre comportait des dispositions particulièrement désavantageuses pour les États à fort taux d’imposition, dont la Californie. Après avoir mis en place une politique migratoire qui nuit aux fermiers californiens et une politique énergétique qui s’oppose à la croissance des renouvelables (premier gisement de création d’emploi sur la côte ouest grâce à l’expansion du solaire), Trump vient d’ouvrir la quasi-totalité du littoral américain à l’exploitation pétrolière. Cette politique est vécue comme «  une attaque qui menace la beauté de nos côtes » selon les propres mots du chef du sénat californien. Dans ce contexte, la décision de s’attaquer au mouvement de légalisation du cannabis constitue un nouvel affront.

Mais elle semble vouée à l’échec. D’abord parce qu’aux USA, l’argent gouverne la politique, et que la décision de Donald Trump menace une industrie dont le chiffre d’affaires pourrait rapidement passer de 7 à 20 milliards de dollars annuels. Une manne suffisante pour financer de sérieuses activités de lobbying !

L’opinion publique américaine soutient largement la légalisation. 65 % des citoyens et 51 % des électeurs de Donald Trump se prononcent en faveur de la légalisation, d’après la dernière enquête de l’institut Gallup.

Trump va ainsi à l’encontre de nombreux groupes de pression. L’industrie de la santé, qui utilise la marijuana pour soigner de nombreuses maladies, mais également chez les associations de vétérans qui font appel aux vertus de la plante verte pour soulager les patients atteints de syndromes post-traumatiques. Sans compter le parti conservateur libertarien, très attaché aux questions de souveraineté locale.

Déclarer la guerre à la marijuana revient à s’opposer aux droits des états à s’auto gouverner, un principe au cœur de l’idéologie conservatrice.

La décision de la maison blanche a logiquement provoqué une levée de boucliers du Congrès, non seulement dans le camp démocrate, mais également chez les républicains représentant les états concernés.

Le sénateur républicain du Colorado a promis de bloquer toute action de la maison blanche jusqu’à ce qu’il obtienne gain de cause : «  Ce qu’il vient de se passer, c’est le piétinement des droits du Colorado, et de ses électeurs.  »

 ***

 

Article modifié après une publication initiale sur le yetiblog par politicoboy.fr

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

169 réactions à cet article    


  • Arnold Arnold 10 janvier 09:12

    A quand pour la France ???


    • PaxBZH PaxBZH 10 janvier 09:25

      @Arnold ça va être compliqué en France, l’industrie pharmaceutique n’aime pas la concurrence et ne veut pas voir un adversaire siphonner la sécurité sociale.


    • Christ Roi Christ Roi 10 janvier 12:04

      L’ultralibéralisme américain débile veut tout vendre et le marché prépare à la vente des drogues. On est dans la lignée de l’immoralisme voulant ailleurs nous vendre les ventres des femmes, puis des enfants. 


    • Diogène diogène 10 janvier 12:05

      @PaxBZH

      une seule solution : la vente du cannabis en pharmacie, sur ordonnance (d’où exclusivité), avec tiers-payant pour les mutualistes, sans ticket modérateur.

      Elle est pas belle, la vie ?

    • cyberfurax 10 janvier 13:14

      @Christ Roi

      Pourquoi ? Selon vous, le tabac et l’alcool seraient ils plus « moral » ?


    • pipiou 10 janvier 13:17

      @Christ Roi
      Mais vous n’avez contre la vente d’alcool, ultralibéralisme français qui date d’au moins 200 avant « Christ Roi » ...
      On est dans la lignée de l’absurdisme moralisateur.


    • Nestor 10 janvier 13:23

      Salut Diogène !

      Pourquoi passer par une pharmacie ? C’est pas bien compliqué de faire pousser soi-même puis en plus tu connais la provenance du produit et son mode de production ... Une graine, du fumier ou du terreau et de l’eau ... Compliqué tout ça hein ! 

      On est jamais mieux servi que par soi-même ! smiley
       


    • Initiativedharman Initiativedharman 10 janvier 18:08

      @Christ Roi
      Prendre de la drogue est immoral pour vous. C’est une définition chrétienne et faussée du consommateur de drogue avec tout ce que ça signifie : stigmatisation, culpabilisation, jugement...

      Sinon, polluer la planète avec sa bagnole et en surconsommant des objets inutiles c’est moral ?

    • WashingtonBrother 10 janvier 18:41

      @Christ Roi

      Je te reconnais bien la ChriS3, dit à ton cureton d arrêter de distribuer du pinard â la messe ça abrutie les neurones. A bas la calotte et vive la capote !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 janvier 19:36

      L’auteur, un peu naïf, voit les choses par le petit bout de la lorgnette....
      Tout cela est organisé et planifié, c’est Attali qui l’explique :
      « Les politiques n’ont plus de pouvoirs, c’est le marché qui décide ! »

      Attali explique que toutes les activités gérées par les mafias vont faire les beaux jours des 1% les plus riches... : la drogue, la prostitution, les ventes d’organes, les mères porteuses etc.


      La drogue, ce sont des millions de consommateurs, des milliards qui circulent, le marché ne va pas laisser échapper la poule aux oeufs d’or ... Alléluia ! Les riches seront encore plus riches, et les pauvres, encore plus pauvres et plus nombreux !

      Toute la propagande néo cons va se mettre en mouvement pour que les mougeons soutiennent la légalisation du cannabis, et tous les autres trafics suivront !!
      Ce sont les milliards de dollars et d’euros qui les intéressent, pas la santé publique !

      Et Trump a raison, les drogues aux USA sont une catastrophe nationale.
      « UPR : La drogue aux USA tue plus que la guerre du Vietnam pendant 19 ans ! »

      Mais les néo conservateurs et autres « Démocrates » US se fichent bien de la santé des Américains, ils veulent le fric. Et surtout, avec 102 millions de chômeurs sur les bras, résultat des 2 mandats d’ Obama, ils préfèrent que les Américains se droguent, plutôt que de les voir s’organiser politiquement et syndicalement !!
       

    • jeanpiètre jeanpiètre 10 janvier 19:57

      @PaxBZH
      En France ce sera aussi obligatoire comme la voiture, mais super contraignant ,comme la voiture


    • mmbbb 10 janvier 20:10

      @Fifi Brind_acier il oublie un peu l histoire votre cher Attali , il est juif il devrait se rappeler ce qu on fait les grands argentiers avant la guerre, la crise du systeme bancaire, l appauvrissement des nations une crise morale qui a conduit au fascisme. Des scandales comme l Affaire Satvisky . Nous aurions des noms avec les memes consonances Golman Sachs par exemple Les historiens s accordent a le dire sans la crise 29, Hittler n aurait jamais pris le pouvoir Il est un peu con Attali, le devoir de memoire devrait etre cela aussi . et non pas uniquement la Shoah qui est in fine que la consequence Gare au retour des nationalistes. Les crises profondes engendrent le chaos c ’est ce qu il aurait du dire en conclusion .Philippe De Villiers l a decrit dans son livre, Attali n invente rien mais De Villers est un gars de droite patriote donc rejete par la gauche


    • WashingtonBrother 10 janvier 20:22

      @Christ Roi

      C est pas la banque de ton Cul-te qui blanchit l argent de la dope ? La non dénonciation des crimes pédophiles de certains (pas tous, on est d accord), tes idées c est le retour du cintre, c est la violence conjugale légitimité, la violence sur enfants que l on tait. Une vision de Jésus-Christ complètement risible. Tiens pour exemple ta photo de profil, t a déjà vu un narazéen avec les yeux bleu et les cheveux claires pas vraiment une tête d hébreux ton Jésus-Christ....


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 janvier 20:55

      @mmbbb
      Le sujet ce n’est pas Attali, mais ce que décident les 1%.
      Si vous preniez le temps d’écouter la courte vidéo d’Attali, vous éviteriez d’être « hors sujet ».


    • mmbbb 10 janvier 21:02

      @Fifi Brind_acier arretes de me prendre pour un con Il dit en substance qu il a ete l artisant de ce traite de Maastrciht et fut le conseiller de Mitterrand . Il dit par ailleurs que la France n a plus de pouvoir et surtout economqiue N est pas lui qui est pour une gouvernance mondiale donc c est bien ce type qui ipso facto a contribue a ce pouvoir dit « mondial » . Par ailleurs de Villeurs retrace le tout dans son bouquin Allez cesses de jouez ton professeur Asselienau 0,8 %


    • Christ Roi Christ Roi 11 janvier 07:41

      @cyberfurax
      Le tabac et l’alcool ont une fonction dans la culture française, et c’est pourquoi l’auteur veut les remplacer par la drogue pour détruire notre culture qu’il hait.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 janvier 09:05

      @mmbbb
      Pourquoi faites-vous un caca nerveux ?

      Attali est le conseiller de tout le monde, il représente les intérêts de l’Etat profond américain, sur lequel il sait plus de choses que vous n’en saurez jamais !

      C’est le chantre de la mondialisation, du Nouvel Ordre mondial, c’est lui qui a poussé Macron

      En quoi le fait de prendre des infos à leur source vous gêne ?

      Si vous avez d’autres infos sur les projets des 1%, pourquoi ne les donnez-vous pas ?


    • Ruut Ruut 11 janvier 15:22

      @pipiou
      Le fumeur ne se rend pas compte que son cerveau est en miette, a l’inverse de l’alcoolique qui lui se voit physiquement détruit.
      Sans compter que l’effet néfaste du cannabis dure 5-6 mois alors que celui de l’alcool quelques heures.


    • WashingtonBrother 11 janvier 16:42

      @Christ Roi Le tabac est une plante indienne des grandes plaines donc aucuns rapports avec notre culture. Le cannabis a donner son nom à la Cannebiere, A Chenevrier. Pas de Cannabis pas voile, pas de corde.... L ignorance un truc de chez vous les romains...


    • WashingtonBrother 11 janvier 19:43

      @Ruut

      6 ans, c est mieux comme argument fallacieux. L alcoolique sais qu il est malade il voit son corps ce détruire.... Alors que la difficulté dans l alcoolisme c est de faire accepter à celui-ci qu il a un problème... Alors même que celui-ci ce lève le matin en crise de manque...(sursudation, tremblement, nervosité....etc). Mais la je peux rien faire contre ta mauvaise foi.


    • WashingtonBrother 11 janvier 20:17

      @Christ Roi

      Non c est les méchants juifs reptiliens illuminatti extraterrestres, il veulent te droguer pour te faire un examen de la prostate. E.T téléphone dans ta rondelle... smiley Désolé mais quand je rencontre une espèce rare que sont les cathos tradis, je peux pas m empêcher....


    • WashingtonBrother 12 janvier 11:42

      @Christ Roi

      Et toi ta pas des indulgences à vendre ?


    • Hector Hector 12 janvier 12:09

      @WashingtonBrother
      Hey man ? Ce n’est pas à vous que je réponds car je suis relativement d’accord avec vos commentaires.
      Non, je saisis cette niche afin de n’être pas le 170éme et ne pas être lu.
      Vous aimez, vous n’aimez pas, libre à chacun de voir midi à sa porte.
      Mais je voudrais dire une chose qui est complétement passée sous silence et qui n’apparait dans aucun commentaire et qui fait une énorme différence entre le cannabis et l’alcool puisque cette comparaison subsiste depuis prés d’un demi siècle.
      L’alcool est TOUJOURS synonyme de violence, quelle que soit la situation et l’endroit où elle se manifeste.
      Je ne m’étendrai pas sur mon expérience de la fumette, mais je peux vous dire que jamais je n’ai vu quelqu’un de violent ou simplement désagréable après avoir consommé du cannabis, sous quelques formes que ce soit.
      Il en est tout autre de l’alcool.
      Le seul point noir de cette consommation de cannabis, ce sont les mineurs qui ne sont pas très stables et pas encore vraiment structurés.
      Mais même encore dans ce cas là, je pense qu’un petit pet est préférable à une bouteille de vodka.


    • WashingtonBrother 12 janvier 17:00

      @Hector

      Désolé pour la confusion. J ai réagis un peu vite. Mais quand je vois les posts de certains.... On voit que la vieille arrière (pour pas dire arriérée) garde est sur le pont. Je partage ton analyse sur ce point qu est la jeunesse. Cependant si on change pas la loi, on fera encore ce constat dans dix ans. Aujourd’hui mon action perso est simple, tu veut pas changer cette loi je vote pas pour toi.... Nous somme 7 millions.........


    • WashingtonBrother 12 janvier 17:50

      @Christ Roi

      Les fumeurs de pétards, c est comment les illuminatti-judéo-reptilien, ils sont partout... Si si la preuve : https://fr.sputniknews.com/societe/201604071024027683-cannabis-usa-religieuses/  smiley smiley smiley


    • keiser keiser 11 janvier 16:48

      @keiser

      Je signale ce floodeur à la modération.
      Par contre...
      C’est pas mal
      Apparemment il a bien compris le moyen d’enculer la société.
      Bien joué.


    • Saint Rata de l'himalaya Ratatouille 10 janvier 11:31
      Isabelle Stengersà lire
      et Olivier Ralet, Drogues. Le défi hollandais, Paris, Les Empêcheurs de penser en rond, 1991

      • Rmanal 10 janvier 11:47

        Si la France n’était pas un pays de vieux réacs idéologues et de ses lobbies, cela ferait longtemps que cette question aurait été tranchée, comme c’est la cas dans la plupart des pays progressistes qui savent impartialement mettre sur la table les pours et les contres et prendre les mesures en conséquence.
        Hélas avec l’UMPEMPSFN c’est plutôt le retour du XIXè siècle.


        • WashingtonBrother 10 janvier 18:47

          @Rmanal

          8 commissions parlementaires ont dit qu’ils fallait légaliser, je pense que la raison est plus d ordre moraliste et financière (la prohibition=corruptio)


        • Hégésias 10 janvier 12:02

          Il serait temps de faire la meme chose chez nous, mais pour ça il faut comprendre qu’il est plus facile de canaliser un fleuve que de le stopper. Cela aurait en plus l’avantage de mettre en avant d’autres modes de consommation (cuisine, vaporisation) infiniment moins dangeureux et non couplés au tabac (joint)


          • Attilax Attilax 10 janvier 12:28

            Si c’est pas legal chez nous, c’est que ca rapporte plus comme ca. D’ailleurs tous les 10 ans peu pres, le chef des stups tombe pour deal. CQFD. Et ca permet une economie parallele dans les quartiers sinistres, livres a eux memes. l’tat peut continuer se desengager. Tous les pays ayant legalise ont vu leur conso chuter au bout de quelques annees. Chez nous , malgre le tout represif, on est 1er consommateur et on remplit les prisons pour rien.


            • Hégésias 10 janvier 12:41

              @Attilax

              Exact, il faut savoir aussi que l’argent de la drogue pénètre les marchés classiques, puisqu’il est utilisé pour acheter des biens légaux. L’intrication de l’argent propre et sale compliquée la légalisation, car déstabiliser le marché noir déstabiliserait aussi l’économie (particulièrement au niveau local) certains quartiers ne vivent quasiment que de ça, et je ne parle pas seulement des dealers.


            • Attilax Attilax 10 janvier 17:45

              @Hégésias

              Bah, je crois pas. Les dealers deviendraient juste d’honnêtes commerçants, comme les buralistes. Et paieraient leurs taxes comme tout le monde smiley


            • jeanpiètre jeanpiètre 10 janvier 20:03

              @Attilax
              Je connais des quartiers résidentiels construits pour héberger de l avocat ou de la profession médicale et libérale financés grâce à ce traffic chez les bobos, en particulier dans la ville de coeur du président, le touquet


            • docdory docdory 10 janvier 12:35

              Vous qualifiez de « loi particulièrement progressive » celle qui autorise la vente libre d’un produit extraordinairement nocif.

               Je ne pense pas que vous direz la même chose quand vos enfants, à peine majeurs, iront s’abrutir la cervelle en allant se fournir en drogue destructrice de neurones au détaillant de cannabis de votre quartier...
              L’état de Californie, qui est actuellement un des plus riches des USA, ne va pas le rester très longtemps. Ce n’est pas avec des employés avec la cervelle ralentie par le cannabis que la silicon valley continuera à produire des innovations technologique...

              • foufouille foufouille 10 janvier 12:44

                @docdory
                donc en hollande, ils sont tous débiles ?


              • zygzornifle zygzornifle 10 janvier 12:53

                @docdory


                 Ce n’est pas avec des employés avec la cervelle ralentie par le cannabis...

                Quand on voit tout ce que le show bizz a fumé l’idole des jeunes en tète sans parler de la picole ça ne s’est pas trop remarqué ....

              • Nestor 10 janvier 13:06

                Salut Docdory !

                "L’état de Californie, qui est actuellement un des plus riches des USA, ne va pas le rester très longtemps. Ce n’est pas avec des employés avec la cervelle ralentie par le cannabis que la silicon valley continuera à produire des innovations technologique..."

                Sauf que que ça fait déjà bien longtemps que les gens fument en Californie ... Ils n’ont pas attendu la nouvelle législation ...
                Alors en résumé tu vois du fait ça amène le contraire de ce que tu croyais nous faire passer ... De fumer ne les a pas empêché de devenir riche bien au contraire et apparemment ça a activé leur cervelle et les a aidé à produire des innovations technologiques contrairement à ce que tu penses... Steve Jobs fumait !


              • pipiou 10 janvier 13:21

                @docdory
                Je vous croyais docteur ?
                Si c’était le cas vous ne parleriez pas du cannabis comme d’un « produit extraordinairement nocif ».

                Rappel pour les mal-comprenants : dans les pays légalisateurs le cannabis est interdit au moins de 18 ans.
                En France le cannabis est consommé en priorité par les moins de 18.


              • WashingtonBrother 10 janvier 18:53

                @docdory

                Cannabis= 6 morts par ans en France. Alcool= 49000 morts par ans. Quand au côté fumette qui rend bête, moins que la télé. Et puis surtout c est passager...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès