• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Iran sur les Traces de la Corée du Nord

L’Iran sur les Traces de la Corée du Nord

Les mesures politiques et de sécurité prises par l'Iran révèlent que le pays suit de près le modèle nord-coréen en traitant avec les États-Unis.

Les dernières preuves de cela sont venues du ministère iranien des Affaires étrangères, qui a déclaré que l'Iran répondrait « fortement » si les États-Unis ajoutaient les gardiens de la révolution aux listes de terroristes. Le ministère a déclaré que la réponse serait "écrasante", sans donner plus de détails.

Ces dernières années, il était habituel de sentir ce ton aigu dans les déclarations des dirigeants et des représentants de la Garde révolutionnaire. Mais cette fois, c'est le ministère iranien des Affaires étrangères qui a fait ce discours de feu.

Les mots sont venus parmi des rapports non confirmés d'une tendance à mettre les gardiens de la révolution sur les listes de terrorisme. Les jours précédents, le président Trump a annoncé sa position sur l'accord nucléaire iranien, suggérant que les mollahs veulent "dissuader" la Maison Blanche d'adopter une position forte sur l'accord et le CGRI.

Bahram Qasimi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, a déclaré dans son discours que le retrait de la confiance dans l'accord nucléaire serait une "erreur stratégique", appelant le président Trump à l'éviter. « S'ils le font, la réaction de l'Iran serait ferme, décisive et écrasante, et les Etats-Unis devraient en supporter toutes les conséquences ».

L'inclusion du CGRI en tant qu'organisation terroriste sur les listes américaines constituerait une formidable carte de pression sur le régime iranien. Cela signifierait interdire toutes les activités de ces milices en Irak et en Syrie et les qualifier de cibles légitimes des forces de la coalition dirigées par les États-Unis en Syrie. Jusqu'à présent, les États-Unis n'ont pas ajouté les gardes révolutionnaires à leurs listes de terrorisme et se sont limités à énumérer les individus et les groupes qui leur sont liés en tant qu'entités terroristes étrangères. L'imposition de sanctions américaines contre des « actes malveillants », tels que décrits par l'administration américaine, commis par les gardiens de la révolution au Moyen-Orient affectera le rôle de leurs milices en Irak et en Syrie.

S'ils le font, le CGRI « considérera les forces armées américaines équivalentes à l'Etat islamique, partout dans le monde », a déclaré le commandant des gardiens de la révolution iranienne Mohammad Ali Jafari, soulignant que les Etats-Unis devront transférer leurs bases militaires régionales à savoir les bases d'Al Udeid et d'As Sayliyah au Qatar, loin de la portée des missiles de la Garde révolutionnaire, soit deux mille kilomètres.

Le conflit entre l'Iran et les Etats-Unis s'est approfondi depuis que le président Trump s'est adressé à l'Assemblée générale des Nations Unies en septembre dernier, qualifiant l'Iran de « dictature corrompue » et l'accord nucléaire signé par son prédécesseur Barack Obama comme « embarras »". Distinguer la garde révolutionnaire de cette manière peut être l'une des options de Trump pour répondre aux tests de missiles iraniens. Le timing des essais a été un énorme échec car ils ont coïncidé avec les tests de fusées de la Corée du Nord, incitant beaucoup à relier les deux provocations majeures comme défi flagrant à la communauté internationale.

Outre la rhétorique en escalade entre les mollahs iraniens et les responsables américains, l'indicateur le plus sérieux à ce jour est la volonté de classer le Corps des gardiens de la révolution en tant qu'organisation terroriste.

De nombreux analystes doutent de la possibilité de rompre l'accord nucléaire avec l'Iran. Ils voient que le Congrès ne sera pas d'accord pour ouvrir simultanément deux fronts de conflit avec l'Iran et la Corée du Nord. Cela est déjà sur la table, mais en retour, l'Iran pourrait être « sacrifié » pour intimider la Corée du Nord. La chose la plus dérangeante du côté américain est que les mollahs copient totalement le style nord-coréen dans la gestion de la crise avec les Etats-Unis sur la base d'une politique de corde raide. Ils présument que les États-Unis ne sont pas en mesure de déclencher une guerre contre un pays doté de capacités militaires non conventionnelles.

Les Iraniens risquent beaucoup s'ils adaptent le mode nord-coréen parce que l'environnement politique de la crise est différent dans les deux cas. Les raisons pour lesquelles les États-Unis ne progressent pas militairement avec les Nord-Coréens sont complètement absentes dans le cas de l'Iran. Téhéran compte uniquement sur la pression russe pour empêcher une frappe militaire américaine. C'est un accord non sûr, cependant. Moscou pourrait penser à piéger les Américains dans une confrontation avec l'Iran.


Moyenne des avis sur cet article :  1.38/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 17 octobre 18:11

    « Moscou pourrait penser à piéger les Américains dans une confrontation avec l’Iran. »


    Vous pouvez faire confiance à Trump pour se piéger tout seul !
    Il n’a pas besoin de Moscou pour se prendre les pieds dans le tapis !

    • Christ Roi Christ Roi 17 octobre 22:50
       smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley 
      « Téhéran compte uniquement sur la pression russe pour empêcher une frappe militaire américaine. »
       smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley 


    • Basile Rainwash Basile Rainwash 18 octobre 00:52

      @Jeussey de Sourcesûre

      cet article est une blague.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 18 octobre 11:56

      @Basile Rainwash

      j’en connais une aussi : c’est un gars, en rentrant chez lui, il dit : « c’est moi ». Et en fait, c’était pas lui.

    • Alren Alren 18 octobre 16:36

      @Christ Roi

      Une frappe aérienne, ou plus clairement un bombardement, de raid d’avions US n’aurait pas plus de résultat décisif que les bombardements du Vietnam qui ont duré des années jusqu’à la piteuse défaite des USA et de leurs marionnettes corrompues de Saïgon.

      Sans compter que les Russes pourraient brouiller toute l’électronique des avions et provoquer des catastrophes rien que de ce fait.
      Par ailleurs s’ils ont fourni à l’Iran des S400 qui, selon l’avis d’experts occidentaux, sont actuellement invulnérables aux contre-mesures, tous les avions ne rentreraient pas à leur base. Les pilotes qui auraient pu s’éjecter seraient prisonniers des « mollahs » : une belle catastrophe qui dresserait le peuple US contre Trump.

      À méditer monsieur le grand stratège !


    • sophie 18 octobre 19:04

      @Alren
      supposé exact , mais pourquoi ne jamais utiliser ces supposés S300 ou plus ?


    • François Vesin François Vesin 18 octobre 22:05

      @Basile Rainwash

      Ce sinistre personnage n’a pas la plaisanterie 
      dans son logiciel de financier du terrorisme
      au profit de ses maître étasuniens (voir lien)



    • Basile Rainwash Basile Rainwash 19 octobre 11:05

      @François Vesin

      Nous sommes bien d’accord mais je ne peux m’empêcher de rire quand je vois des gens raconter de telles conneries en se croyant sérieux et plausibles ^^


    • Christian Labrune Christian Labrune 19 octobre 18:46
      Vous pouvez faire confiance à Trump pour se piéger tout seul !
      Il n’a pas besoin de Moscou pour se prendre les pieds dans le tapis !

      @Jeussey de Sourcesûre
      Est-ce de Trump que vous parlez, ou de Jeussey de Sourcesûre ?

      Pour ce qui est de « se prendre les pieds dans le tapis », je me souviendrai toujours de l’un de vos articles avant le massacre de la Promenade des Anglais, à Nice : il avait été question d’assurer la protection des plages par quelques policiers en faction et cela vous faisait beaucoup rire : de parfaits imbéciles exagéraient à plaisir un terrorisme islamiste qui n’existait que dans les imaginations des « islamophobes » ; ces crétins finiraient par vouloir qu’on construisît « des blockhaus » sur les plages.
      Le sinistre camion était passé là-dessus, ridiculisant vos élucubrations et suscitant partout le dépôt de gros blocs de béton, sinon de blockhaus. Je n’avais pas manqué de vous le faire remarquer et, vous voyez, je récidive. Mais c’est de bonne guerre.


    • François Vesin François Vesin 19 octobre 22:29

      @Basile Rainwash
      « ... je ne peux m’empêcher de rire... »


      Je vous comprends mais
      nos rires sont confortables
      quand ses victimes sont innombrables !

    • Christian Labrune Christian Labrune 17 octobre 23:12

      à l’auteur,
      Vous faites bien de nous informer sur ce dernier rebondissment. Les Européens, concernant l’Iran, sont frappés d’une totale surdité. Pendant la conférence de Vienne, Khamenei répétait à l’envi les mêmes imprécations qu’on connaît depuis Khomeiny contre le grand et le petit Satan, et ne dissimulait pas la nécessité de les détruire, mais comme à la conférence de Münich en 38, on préférait ne pas entendre. Les iraniens à qui on allait pouvoir vendre toute sorte de choses jusqu’à la fin de l’accord, c’est-à-dire jusqu’à la guerre, permettraient à bien des entreprises européennes de se remplir les poches. Ce serait toujours ça de gagné : après nous le déluge.
      Les déclarations de Rohani pourtant, il y a quelques semaines, après un durcissement très net de la position américaine, étaient pourtant très claires : si les accords étaient remis en question, rien n’empêcherait plus l’Iran de reprendre ses recherches sur le nucléaire, et l’Iran aurait « de quoi surprendre ». Ce serait l’affaire « de quelques semaines, de quelques jours, de quelques heures ».
      Personne, apparemment, ne se sera posé de questions sur la nature possible de cette « surprise ».
      On sait dans le même temps que la commission chargée de veiller au respect des accords n’a pas pu inspecter les installations souterraines de Fordo où travaillent depuis bien des années, comme par hasard, des Nord Coréens. A cette commission on aura fait visiter, comme autrefois aux touristes en URSS, ce qu’on voulait bien leur montrer. Les signataires de l’accord, à la réserve des Américains, se comportent donc comme ces touristes imbéciles qui font cercle autour d’une partie de bonneteau sans savoir apparemment qu’ils n’ont aucune chance de n’y être pas complètement plumés.
      La question de la bombe nucléaire iranienne ne devrait plus faire de doute pour personne. Il faudrait que les Iraniens fussent quand même de parfaits imbéciles pour n’être pas en mesure de réaliser après trente-cinq ans de recherches ce que les physiciens du projet Manhattan avaient mis au point en trois sans à une époque où toutes les machines réunies de leur centre de calcul n’atteignaient pas même les performances des calculettes de nos lycéens d’aujourd’hui.
      La « surprise » dont parlait Rohani, on ne devrait donc pas tarder à la découvrir si la situation se complique dans la région du corridor qu’ils se sont aménagé pour atteindre la Méditerranée. Or, Israël ni l’Amérique ne pourront tolérer longtemps, et pas plus les monarchies du Golfe, une pareille hégémonie.
      Les réactions souvent goguenardes à vos articles bien informés sont surprenantes : à l’Orient compliqué, ici en France, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on ne comprend pas grand chose.
      Naguère, un Président Macron aussi naïf que son prédécesseur aura reçu en grande pompe à l’Elysée un général Aoun, marionnette du Hezbollah et véritable Pétain du Liban. Il projette d’aller bientôt faire allégeance à Rohani en espérant probablement que si on sait être gentil avec les Ayatollahs, ils nous rendront forcément la pareille. On s’était pourtant montré fort compréhensif avec Adolf Hitler à Münich puisqu’après quelques annexions de pays de langue allemande il avait promis d’être content pour l’éternité et de n’en jamais demander plus. On avait « sauvé la paix » comme on vient de la sauver encore une fois à la conférence de Vienne. Je revois encore les sourires béats de Mogherini répondant à ceux du très gentil Zarif. Le niveau de bêtise atteint à ce moment-là était atroce, indépassable.
      On en a fini, apparemment, à Raqqa, avec le Califat. C’est une bonne chose. On va pouvoir lâchement laisser l’Iran et l’Irak massacrer les Kurdes dont personne ne se soucie plus. C’est après cette ultime boucherie que les plus grosses difficultés risquent fort d’apparaître et que les aveugles commenceront à voir.


      • Basile Rainwash Basile Rainwash 18 octobre 00:46

        @Christian Labrune

        Que de bla-bla. Tu pourrais te contenter de dire que tu es supérieur car très malin et très informé et que nous sommes des imbéciles pour ne pas croire à ces mensonges.

        Mais l’idéologie mainstream que tu nous déverses on la connait déjà très bien merci.

        Maintenant au lieu d’écouter les discours tu devrais regarder la réalité, l’Iran et la Corée du Nord font beaucoup moins chier le monde qu’Israël et les USA, c’est factuel.

        Je sais que de ton point de vue je blasphème, mais au delà des discours des médias il y a une réalité, regarde-la et pose-toi des questions si tu le peux.


      • Cadoudal Cadoudal 18 octobre 00:56

        @Basile Rainwash
        BHL veut vitrifier l’Iran et la Corée du Nord..

        C’est qu’ils doivent pas être si mauvais que ça ces deux pays...


      • QAmonBra QAmonBra 18 octobre 08:22

        @Christian Labrune


        L’auteur est un wahhabite francophone, qui se ressemble s’assemble donc !? 

        $ioniste ou chrétien (Christian !) $ionisé ?

        Question : Quelle spécificité fondamentale et partagée caractérise un $ioniste et/ou un wahhabite ?

        P.S. : Joker non autorisé et l’absence de réponse est aussi une réponse. . .

      • QAmonBra QAmonBra 19 octobre 09:50

        @Christian Labrune

        Votre obssession à l’encontre de l’Iran, du Hezbollah et de l’Islam en général, ainsi que votre complicité avec le wahhabite de service sévissant sur AV, m’incline fortement a penser que vous êtes en réalité un $ionisé, voire un $ioniste de la hasbarah camouflé en christian(isé) !

        Sacrés $ionistes, ils ont une prédilection pour le mensonge et la tromperie d’autrui, leur secret maussade en a même fait sa devise. . .

      • Christian Labrune Christian Labrune 19 octobre 13:07

        Que de bla-bla. [...]
        Mais l’idéologie mainstream que tu nous déverses on la connait déjà très bien merci.
        ============================================
        @Basile Rainwash
        Quand le seul raisonnement qu’on est capable d’opposer à une intervention argumentée, se limite à « Que de bla-bla », c’est visiblement qu’on a déjà épuisé ses munitions avant même d’avoir tiré la première salve. Quand on a rien à dire, il vaud quand même mieux s’abstenir, on évite ainsi le ridicule.

        « L’idéologie mainstream », bonhomme, c’est l’idéologie dominante, c’est celle qui est commune au plus grand nombre de media. Lisez la presse française de ces dernières semaines, écoutez les déclarations des politiciens sur les chaînes télévisées d’information continue. Que vous répète-t-on de la manière la plus insistante ? Qu’il n’y a aucune raison de se méfier d’un Iran avec lequel on aura pu nouer ces derniers mois les meilleures relations commerciales. Que Trump, ce con, a tort de ne pas faire confiance à la commission chargée de contrôler les accords sur le nucléaire. Trump était déjà un con aux yeux d’un Macron lorsqu’il prétendait s’affranchir des délires sur le réchauffement climatique. Irez vous jusqu’à me dire que les théories réchauffistes ne sont pas les plus universellement partagées, qu’elles ne sont pas la nouvelle religion de la presse « mainstream » ? Les hasards de l’histoire font que je ne puis qu’approuver un certaine nombre de décisions du Président des Etats-Unis. Ce con, partout honni, m’a paru prendre ces derniers temps des décisions infiniment plus intelligentes que ses confrères à la tête d’autres états. Vous pourriez donc à bon droit me dire que je suis dans le paradoxe, mais certainement pas dans le « mainstream », si vous aviez une connaissance minimale du sens des mots.

        Mais revenons à l’Iran. Vous trouverez même sur AgoraVox ces derniers jours un certain nombre de crétins qui auront trouvé qu’il ne suffisait pas de faire confiance à ceux qui sont chargés de surveiller le nucléaire. Ils vous expliqueront encore que l’Iran est par nature un pays pacifique en train de pacifier tout le Moyen-Orient. Quand on sait assez précisément ce qui s’y passe, on est obligé de se pincer pour s’assurer qu’on ne rêve pas.
        Allez donc demander aux Kurdes d’Irak, après ce qu’ils viennent de vivre ces derniers jours, ce qu’ils en pensent.


      • Doume65 18 octobre 12:12

        « Dr. salem alketbi
        analyste politique, chercheur et rédacteur émirati.
         »

        Gardez ce qui est vrai. Il reste :
        salem alketbi, rédacteur émirati.

        Vous noterez que c’est le seul agent de DAESH qui s’exprime sur AV.


        • SEPH 18 octobre 12:35

          Cet article est plein de stupidités. Pour enrichir les connaissances de l’auteur, je propose l’analyse suivante de l’américain Ron Paul :

          "Dans son discours présidentiel la semaine dernière, il a exprimé son opinion : l’Iran n’est pas « fidèle à l’esprit » de l’accord nucléaire de 2015 ; il va donc se tourner vers le Congrès pour faire appliquer de nouvelles sanctions contre l’Iran en vue, espère-t-il, de carrément retirer les États-Unis de cet accord.

          Presque chacune des assertions de ce discours se sont avérées incorrectes – on en était gênés pour lui. L’Iran n’est pas allié à Al-Qaïda, comme l’a prétendu le président. L’argent que le président Obama a envoyé aux Iraniens, c’était le leur : en grande partie un acompte versé aux États-Unis pour des avions de chasse jamais livrés, à l’époque où, en 1979, l’Iran est passé du statut d’ami à ennemi. Le président prétend tout aussi faussement que l’Iran a l’intention de faire des États-Unis la cible du terrorisme. Il prétend que l’Iran a « alimenté la violence sectaire en Irak » ; or, ce sont les milices iraniennes qui, en 2014, ont empêché l’EI de prendre Bagdad. Je ne relèverai pas toutes les autres fausses déclarations relevées dans le discours du président : elles sont trop nombreuses.

           


          Comment a-t-il pu se tromper aussi grossièrement sur l’Iran, et sur des points aussi fondamentaux ? Voici un indice : on dit dans les médias que son conseiller numéro un sur l’Iran serait son Ambassadeur à l’ONU, Nikki Haley. L’ambassadeur Haley est une « diplomate » convaincue que la guerre est la meilleure option, la première à envisager, et non la dernière et la pire. Elle n’a aucune expérience préalable en politique étrangère, mais son plus proche mentor c’est John Bolton – le néoconservateur dont les mensonges nous ont valu de nous lancer dans la guerre en Irak.plutôt que la pire, à envisager seulement quand toutes les autres ont échoué. . Comment ces gens peuvent-ils se regarder dans la glace quand ils contemplent toutes les victimes et destructions engendrées par leurs politiques ?

          Malheureusement les Américains sont en train de se laisser entraîner dans une nouvelle guerre par ces mêmes néoconservateurs. Comme lors de la désastreuse attaque américaine de l’Irak en 2003, les médias attisent les peurs et se prêtent aux surenchères des va-t-en guerre, sans même vérifier les faits ni aborder les allégations des néoconservateurs avec le minimum indispensable de scepticisme.

          Comme la plupart des Américains, je ne cautionne pas le style de gouvernement iranien. Je soutiens la séparation de l’Église et de l’État et, même si nos libertés ont été soumises à rude épreuve par notre gouvernement, je donne toujours ma préférence à notre système américain, beaucoup plus libre. Or, je me demande combien d’Américains savent que, dans son histoire moderne, l’Iran n’a ni attaqué ni renversé le gouvernement d’un autre pays. Les actions de l’Iran en Syrie répondent à l’invitation du gouvernement syrien légitime. Et pourquoi le président Trump nous cache-t-il la vérité sur les troupes iraniennes en Syrie : en réalité, elles luttent contre l’EI et Al-Qaeda, deux organisations extrémiste sunnites, ennemies mortels de l’Iran (et de l’Amérique également) ?

          Combien d’Américains savent que l’Iran est l’un des rares pays dans la région à tenir effectivement des élections auxquelles participent des candidats aux philosophies très différentes  ? Existe-t-il un seul Américain pour se demander pourquoi les Saoudiens sont considérés comme l’un de nos plus sûrs alliés au Moyen-Orient, alors même qu’ils n’organisent jamais d’élections et présentent l’un des pires bilans du monde en termes de Droits de l’homme ?

          Soyons tout à fait clairs : le président Trump ne s’est pas contenté d’annoncer qu’il « décertifiait » la conformité de l’Iran à l’accord sur le nucléaire. Il a aussi annoncé que l’Iran se trouverait dorénavant dans le collimateur des militaires américains. Les Américains se laisseront-ils de nouveau entrainer, sur la foi d’autres mensonges, dans une nouvelle guerre au Moyen-Orient ?"

          Ron Paul |16 octobre 2017

          Il convient d’ajouter que Trump est un ÂNE dangereux pour la planète.


          • Titarmo 18 octobre 13:46

            Question à l’auteur : quel pays est considéré comme le plus impliqué dans le financement du terrorisme ?

            P.S : non ce n’est pas l’Iran !


            • Christian Labrune Christian Labrune 18 octobre 22:48

              @Titarmo
              Dans le bouquin de Chesnot et Malbrunot : « Nos très chers émir » vous verrez (mais l’avez-vous même lu ?) qu’il y a dans les monarchies du Golfe des lois contre le terrorisme. Ce qui n’empêche évidemment pas, dans des pays où il y a des fortunes considérables, des individus ou des factions d’aider le terrorisme en contournant ces lois. C’est arrivé bien des fois, mais le pays le plus compromis dans ces sortes d’entreprises, c’est le Qatar.
              l’intérêt des monarchies du Golfe auxquelles on peut reprocher bien des choses est désormais d’entrer dans la modernité avant l’effondrement de la manne pétrolière et d’étouffer le type de propagande mortifère que déversa durant des années Al Jazeera, la chaîne de télévision du Qatar.

              L’iran est en revanche un régime terroriste. Il n’y a dans le monde, actuellement, aucune organisation terroriste qui soit plus puissante et mieux armée que le Hezbollah. Grâce à la levée des sanctions, Rohani, récemment, vient de débloquer 800 millions de dollars pour aider le Hezbollah dans ses bonnes oeuvres de démolition des équilibres régionaux.

              Par conséquent, votre intervention n’a aucune espèce de sens. Vous écrivez des sottises énormes parce que, faute de vous être renseigné avant d’écrire, vous ne pouvez rien faire d’autre que de produire des préjugés totalement fantasmatiques.


            • Titarmo 19 octobre 09:37

              @Christian Labrune
              Aux vues de vos interventions visant à défendre systématiquement les Us, Isarel et leurs alliés, permettez moi de vous renvoyer également à vos préjugés et à vos analyses qui ttiennent plus de la propagande qu’à une analyse sereine et sans parti pris !

              Quant au Hezbollah, si j’ai à choisir entre eux et vos amis les « rebelles modérés », il y a pas photo !!
              Vous pouvez donc d’ores et déjà me considérer comme un terroriste, selon les critères de vos amis US et consorts.

              Pour rester dans le sujet on va faire un jeu, il suffit de mettre le nom du pays responsable en face des 3 situations ci-dessous, celui qui arrive à y caser l’Iran a gagné :
              - Guerre avec le Yemen
              - Guerre en Syrie
              - Colonisation de la Palestine

              Mince, j’ai encore perdu, va vite falloir que je me trouve un bouquin qui m’explique que ma lecture de ce qui se passe au Moyen-Orient est à l’opposée de ce qu’elle devrait être...


            • Christian Labrune Christian Labrune 19 octobre 12:32

              @Titarmo
              La connerie est partout, mais je penche toujours du côté où il y en a un peu moins. C’est ce qui fait que, même si je déteste l’islam qui est, de fait, une religion totalitaire et mortifère, à tout prendre, je préfère des Emirats ou l’Arabie saoudite dont les politiques sont relativement pragmatiques et flexibles, où le wahhabisme est condamné à s’effacer progressivement, à l’islamo-nazisme iranien dont les objectifs génocidaires sont à peu près les mêmes, et tout aussi radicaux que ceux des nazis à la conférence de Wannseen en janvier 42.
              Si on fait la liste des pays qui sont menacés actuellement par des Iraniens désireux, comme les Allemands après Münich, d’étendre leur Lebensraum, on a Israël, la Jordanie, l’Arabie et les Emirats. Le Liban et la Syrie, sont déjà des territoires occupés soumis à Téhéran. Pour l’Irak et le Yémen, le processus n’est pas terminé mais il est déjà en marche. Le Qatar joue un jeu pervers d’une imbécillité terrifiante et qui, à terme, lui sera fatal.
              Par la force des choses, l’Egypte encore assez dictatoriale, la démocratie israélienne, la monarchie hachémite et les monarchies du Golfe, des états dont les systèmes politiques et les cultures sont très différents, se trouvant confrontés désormais au même ennemi, seraient idiots de ne pas en tenir compte pour faire bloc face au péril, malgré toute sorte d’anciennes inimitiés. C’est ce qu’ils font ; c’est une preuve d’intelligence. 
              Les imbéciles en Europe, au nombre desquels, hélas, il faut ranger des gouvernants français qui n’ont encore rien compris à ce qu’étaient les objectifs de l’Iran et pensent avoir le temps de se remplir les poches en attendant un embrasement de tout le Moyen-Orient qu’lls auront eux-mêmes favorisé, porteront dans l’histoire une atroce responsabilité.


            • bob14 bob14 18 octobre 14:02

              Dr. salem alketbi...au service des puissances qui soutiennent les terroristes...Une honte pour ce site !


              • flesh flesh 19 octobre 17:48

                @bob14

                Non, Agoravox doit publier ce genre d’article car ça le rend inattaquable par ces puissances (impossible de le traiter de partisan, complotiste, facho, etc) et nous permet de débattre et lire des choses intéressantes et instructives sur le sujet dans la section commentaire.

              • mazig 22 octobre 12:51

                C’est extraordinaire de voir la majorité des intervenants en train de déblatérer de imbécilités et des propos des plus fantasmagoriques sans qu’aucun n’ait , ne serait-ce qu’une seconde la présence d’esprit de relever la subjectivité de l’auteur de cet article qui oeuvre à la solde des régimes plus pourris qui soient avec des références journalistiques qui sont là pour promouvoir les dictatures les plus sanguinaires et les plus abjectes sur terre.

                Jusqu’à preuve de contraire , l’Iran n’a jamais agressé qui que ce soit , contrairement aux monarchies arabes qui sont en train de détruire le Yemen avec le soutien de l’occident qui veut les dresser comme rempart pour la protection de cet autre état fantoche qu’est Israel.
                Il n’y a pas pire qu’un imbécile heureux convaincu d’avoir tout compris alors qu’il patauge dans le noir total , ou le subversif aux propos fallacieux comme ce Christian Labrune qui n’est pas sur ce site par hasard.

                • covadonga*722 covadonga*722 22 octobre 14:01

                  yep , les chameliers wahhabites font la leçon a l’Iran un pays au passé plus que millénaire quand les leurs de pays datent de l’extraction du pétrole.Un pays qui compte plus de diplômés hommes/femmes que l’ensemble de ses voisins.Un pays ou ont lieu des élections qui quoiqu’on en pense n’ont pas lieu

                  chez les satrapes ventrus du golfe.Quand on voit la racaille du désert se prostituer tour a tour au usa et peut etre demain a la Russie pour assurer sa survie.Quand on voit les accapareurs de la manne pétrolière peser si peu et ne défendre les peuples arabes que si cela fait leurs affaires on se dit que cette géhenne vas retourner au sable tôt ou tard .......

                  • symbiosis symbiosis 22 octobre 15:00

                    Moi, le Christian Labrune, il me fait de la peine, comme tous ceux qui se remplissent le cervelet des présentateurs criards des shows télé multicolores, vulgaires et destructeurs du bon sens. Ce C. Labrune est un exemple frappant de l’abrutissement de masse, à moins qu’il sache très bien ce qu’il se passe réellement, ce qui ne m’étonnerait pas non plus, relais ici de la propagande de la ploutocratie globalitaire, et là il ne me ferait plus de peine du tout.


                    • Zolko Zolko 22 octobre 19:04

                      @symbiosis : « Moi, le Christian Labrune, il me fait de la peine [...] à moins qu’il sache très bien ce qu’il se passe réellement »
                       
                      vous êtes nouveau ici ? Christian Labrune n’intervient uniquement que pour défendre Israel. Ou, comme ici, dire du mal de l’Iran qui-veut-rayer-Israel-de-la-carte. Je ne sais pas si ça fait de lui quelqu’un qui sait pertinemment ce qui se passe réellement ; je penche plutôt que c’est un troll officiel du GIYUS pour défendre le sionisme. Et comme les sioniste sont dans le même bateau que les Wahabites, il défend aussi les Wahabites coupeurs de têtes.


                    • Xenozoid Xenozoid 22 octobre 19:36

                      @Zolko


                      c’est le 4eme de la bande...lol

                      le mynistêre de l’ironie

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires