• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Obsolescence de l’homme

L’Obsolescence de l’homme

« Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes du genre de celles d’Hitler sont dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes.

L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées. Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif.

Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser. On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux.

En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté. Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur – qu’il faudra entretenir – sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur.

L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu. Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutiennent devront ensuite être traités comme tels. »

Günther Anders, "L’Obsolescence de l’homme", 1956


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • JL JL 13 juillet 11:17

    « Conduire les hommes de façon telle qu’’ils aient le sentiment, non pas d’être conduits, mais de vivre selon leur complexion et leur libre décret » (Maxime spinoziste à l’usage des souverains). Induire un désir aligné : c’est le projet éternel de tous les patronats, c’est-à-dire de toutes les institutions de capture. » (Frédéric Lordon)


    • Elixir Elixir 13 juillet 11:24
      S’agit-il de la prosopopée de Serge Carfantan inspirée de Gunther Anders ou d’Aldous Huxley ?

      S’agit-il du texte original ? Quelqu’un peut-il nous éclaircir ?


      • Konyl Konyl 13 juillet 13:51

        Il suffit de voir les hordes de zombies marcher dans la rue, les yeux rivés sur leurs mobiles, qui marche à deux à l’heure parce qu’ils doivent prendre une décision dans Candy Crush.


        • hunter hunter 13 juillet 14:36
          Très bon article qui récapitule bien le « travail » accompli dans nos sociétés, par une ingénierie sociale en place de puis des lustres, et dont les résultats se font sentir tous les jours.

          Encore un peu plus de « metissage », et la transformation sera atteinte et optimale....

          Entre les zombies décrits par Koryl, et les moelles épinières sur pattes de la photo.eh ben, on est pas sorti de l’auberge.......

          Et l’auberge pourtant brûle !

          Adishatz

          H/

          • Claude Simon Claude Simon 13 juillet 18:21

            @hunter


            Le cirque a toujours été conçu comme un exutoire à l’effroi guerrier  ;. Une sorte de catharsis primitive.
            Neron te répondra que l’auberge est trop pour un seul homme, laissons la brûler, il en restera bien quelques-uns avisés, ou d’autres pour se désavouer.

            Les emois, c’est sympa. J’en ai toujours ressenti une anticipation de l’effroi.

            Des fois, il faut savoir passer la baballe.


          • arthes arthes 14 juillet 08:27

            Formater des la naissance en limitant les aptitudes biologiques innées.. .Lesquelles ?

            Ça se passe comment concrètement ?
            Qu’ est ce qui se limite chez l homme comme faisant partie du biologique ?
            Et en quoi un inculte est il moins docile et manipulable qu’ un cultivé quand ce dernier est au service des machines ?

            Un peu dépassé ce Gunter, mais il témoigne de croyances de l époque en la toute puissance de l intelligence pure, autrement dit intellectuelle.



            L obsolescence de l homme n existe pas autrement que comme un montage cerebral, à notre époque elle concerne son angoisse quant il se sent dépasse par l ordinateur, quand il se croit inférieur à LI A....Elle commence avec sa soumission aux machines.. .Non ?





            • Self con troll Self con troll 14 juillet 09:48

              @arthes
              Oui !
              Fuck le pouvoir, non aux caisses automatiques.


            • zygzornifle zygzornifle 14 juillet 08:46

              Demain tous crétin émission d’ARTE ,ce n’est pas comme la SNCF il y a de l’avance, c’est aujourd’hui tous crétins ....


              • zygzornifle zygzornifle 14 juillet 08:47

                Tout supporter de foot capable de bramer devant un match de foot n’a pas besoin de cerveau sa moelle épinière lui suffit ....


                • zygzornifle zygzornifle 14 juillet 08:49

                  Avant on était crétin des Alpes a cause du manque d’iode mais je vois que la maladie a évoluée .....


                  • Mordicul 14 juillet 09:45

                    Donner leur des jeux et du Kébab !!


                    • Hervé Hum Hervé Hum 16 juillet 16:15
                      Entre parenthèse, ce que dit ce Gunther Anders est appliqué depuis longtemps en France, en fait, depuis Jules Ferry, mais à une époque où la majorité des français n’avaient pas le loisir de faire la fête comme aujourd’hui et qui fait que les manifestations pour la création d’un code de travail respectant les droits des ouvriers réunissait des centaines de milliers d’ouvriers.

                      *Mais ce conditionnement fut largement suffisant pour envoyer se faire tuer, comme à l’abattoir, des millions d’ouvriers transformés en défenseur de la patrie, mais qui ne défendaient que la propriété de ceux qui les exploitaient.... Contre leur propre menace.

                      Ce qui prouve, s’il en était besoin, que la méthode était déjà d’une redoutable efficacité.

                      Car malgré tout et jusqu’à présent, la majorité de français vivent (encore) dans une relative opulence.... Si ce n’était pas le cas, ils seraient des centaines de milliers à manifester.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès