• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Otan refuse d’envoyer des avions de combat en (...)

L’Otan refuse d’envoyer des avions de combat en Ukraine

Le 27 février dernier, l'UE a annoncé avoir l'intention d'envoyer des avions de chasse aux forces ukrainiennes. Les observateurs y voyaient un risque d'escalade certain face à l'opération russe en Ukraine. La Pologne, a répondu favorablement à cette demande, mais a décidé de donner la « patate chaude » aux Etats-Unis ne voulant pas se retrouver seule devant la Russie dans cette décision militaire.

Livraison d'armes de l'UE à l'Ukraine. « Pour la première fois, l'UE va financer l'achat et la livraison d'armements », a martelé la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Cette décision de l'UE de livrer des armes à Kiev est une décision historique.

Le Monde précisait que « pour la première fois, les Vingt-Sept vont faciliter la délivrance d’armes létales, y compris des avions de combat, en débloquant 450 millions d’euros pour l’envoi d’une assistance militaire à Kiev ». Comme le quotidien français le relatait : Le haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell « parlait même, dans la soirée, de la mise à la disposition de l’armée ukrainienne d’avions de chasse ». Pour les observateurs, l'escalade militaire semblait inévitable. « Le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba, a dit avoir besoin d'avions que les Ukrainiens peuvent piloter. Certains Etats membres disposent de ce genre d'avions et nous allons les fournir avec d'autres armements nécessaires à une guerre », a précisé Josep Borrell à l'issue d'une réunion en visio-conférence avec les ministres des Affaires étrangères de l'UE, précédé d'un entretien avec le ministre ukrainien.

« Nous avons besoin d'avions (...) si nos avions sont abattus par les Russes, la responsabilité des destructions au sol sera partagée entre les Russes et ceux qui ne nous ont pas aidés », a menacé Dmytro Kouleba dans un entretien à France 24, dénonçant la non-action de l'Otan et des pays de l'UE pour défendre l'Ukraine. Zone Militaire rappelle que « la liste des pays européens susceptibles de fournir de tels appareils se réduit à la Pologne, la Bulgarie et la Slovaquie, leurs forces aériennes respectives étant dotées de MiG-29 ''Fulcrum'' hérités, en partie de la période soviétique ».

La Pologne a donné son feu vert. « Le MiG-i-29 polonais ira en Ukraine », a déclaré le ministère polonais des Affaires étrangères, comme, ZBiAM, le site polonais spécialisé dans l'analyse militaire, l'annonce en titre. Le gouvernement polonais répondait positivement à la demande de l'Ukraine et à la déclaration de l'UE le 8 mars : « Les autorités de la République de Pologne, après consultation avec le Président et le Gouvernement de la République de Pologne, sont prêtes à transférer immédiatement tous leurs avions MIG-29 gratuitement à la base de Ramstein [Allemagne] et à les mettre à la disposition du gouvernement des Etats-Unis d'Amérique. 

Dans le même temps, la Pologne demande aux Etats-Unis d'Amérique de lui fournir des avions d'occasion dotés de capacités opérationnelles similaires. La Pologne est prête à convenir immédiatement des conditions d'achat de ces machines. Le gouvernement polonais demande également aux autres pays de l'Otan - propriétaires d'avions MIG-29 - d'agir de la même manière ».

Les avions polonais sont là. ZBiAM a rappelé que « les autorités ukrainiennes informent depuis plusieurs jours sur la possibilité de reprendre les avions de production de l'Est (MiG-29 et Su-25) situés dans les ressources des pays européens de l'Otan. Outre la Pologne, il s'agit aussi de la Bulgarie et de la Slovaquie ». La Pologne possède environ 28 MiG-i-29 qui sont exploités dans deux bases aériennes (à Mińsk Mazowiecki et Malbork). Ces dernières années, quatre exemplaires ont été tirés du stock. En outre, les machines stationnées à Mińsk Mazowiecki ont subi le processus de modification de l'équipement de bord, qui, entre autres, comprend un nouveau système IFF et des appareils de communication fonctionnant selon la norme Have Quick. Dans les deux cas, ils devraient être démontés avant la livraison du côté ukrainien, explique ZBiAM. Selon les communiqués de presse (non confirmés) à ce jour, en échange du MiG-i-29, la Pologne pourrait recevoir un nombre indéterminé d'avions multi-rôles Lockheed Martin F-16 Fighting Falcon. Les détails de cet accord ne sont actuellement pas connus, déclare le site polonais. 

Les Etats-Unis refusent subitement. Le 6 mars, Ouest-France écrivait dans ses colonnes : « Les Etats-Unis cherchent un accord avec la Pologne pour fournir des avions de guerre à l’Ukraine ». Europe 1 spécifiait : « Lors d'une visite en Moldavie, le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, a affirmé que les Etats-Unis "travaillent activement" sur un accord avec la Pologne pour l'envoi d'avions de chasse à l'Ukraine ». 

Zone Militaire rappelle que le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, a donné à Oslo des précisions lors d’une conférence de presse : « La Pologne n’est pas partie à cette guerre et l’Otan n’est pas partie à cette guerre. C’est pourquoi toute décision de livrer des armes offensives doit être prise par l’Otan tout entière, sur la base d’unanimité. C’est pourquoi nous sommes prêts à donner toute notre flotte d’avions de chasse à Ramstein, mais nous ne sommes pas prêts à faire quoi que ce soit tout seuls, parce que, comme je l’ai dit, nous ne sommes pas parties à cette guerre ». John Kirby, porte-parole du Pentagone, explique le 8 mars, ensuite, qu' « en fait, la proposition de la Pologne ne montre que quelques-unes des complexités que présente cette question. La perspective de voir des avions de combat ''à la disposition du gouvernement des Etats-Unis d'Amérique’’ partir d'une base américaine/Otan en Allemagne pour voler dans l'espace aérien contesté avec la Russie au-dessus de l'Ukraine suscite de sérieuses inquiétudes pour l'ensemble de l'alliance de l'Otan. Il n'est tout simplement pas clair pour nous qu'il existe une justification substantielle à cela. Nous continuerons à consulter la Pologne et nos autres alliés de l'Otan sur cette question et les difficiles défis logistiques qu'elle présente, mais nous ne pensons pas que la proposition de la Pologne soit tenable ».

Reuters confirme le rejet des Etats-Unis concernant l'offre de la Pologne pour lui fournir des avions de combat de fabrication russe pour l'Ukraine car « l'Otan a déclaré qu'elle ne voulait pas de conflit direct avec la Russie, une autre puissance nucléaire, et le président Joe Biden a exclu l'envoi de troupes américaines en Ukraine pour combattre. Le Pentagone a déclaré que cela s'appliquerait aux troupes au sol ou dans les airs pour les missions de vol ». Rapidement les Etats-Unis et l'Otan ont dû refuser l'offre polonaise qui représente un danger d'escalade dans le conflit ukrainien. La Pologne et d'autres pays de l'Otan situés à proximité de la Russie pourraient comprendre qu'ils n'auront pas le soutien de l'Otan. Cela montre aussi les limites de l'Otan. Finalement, l'Ukraine devra se passer d'un engagement plus direct de l'Otan et certainement même de celui de l'UE car les membres de l'UE et de l'Otan ne peuvent pas se permettre d'aller plus loin.

Philippe Rosenthal

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=3661


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 10 mars 14:43

    Encore des promesses américaines non tenues, ça en fait beaucoup.


    • Buzzcocks 10 mars 15:09

      @samy Levrai
      On peut lire la promesse qui aurait été faite quelque part ? un lien ? et pas FDS ou Breizhinfo ou des conneries comme ça, svp. 


    • Clocel Clocel 10 mars 15:02

      Allez, des F-35 !

      Des 737 MAX comme ravitailleurs, qu’on se marre un peu !

      MAGA !!! smiley


      • sirocco sirocco 10 mars 15:02

        Ces MIG-29 polonais ont beau être des vieux coucous, les Yankees n’ont pas envie de les voir tomber comme des mouches !

        Surtout que les Polonais ne manqueraient pas de réclamer qu’ils soient remplacés gratos par leurs amis US !


        • Clocel Clocel 10 mars 15:09

          @sirocco

          Ça peut encore faire des vols strato...

          Les polonais ont quand même le chic pour aller se mettre entre le marteau et l’enclume...



        • pierre 10 mars 16:31

          @Clocel
          oui, c’est ce que je voulais écrire, c’est pas une brouette cet engin, un jodel avec 3 grenades ok mais pas le Mig29


        • Clocel Clocel 10 mars 16:39

          @pierre

          Les bons vieux Jodel !

          Avec son dièdre ça se pilote aux palonniers et à la manette de gaz ! 

          C’est bon pour aller digérer l’entrecôte à 1500 pieds avec le thermo de café entre les jambes ! smiley


        • pierre 10 mars 17:11

          @Clocel
          super video, la Pauline je ne lui manquerais pas de respect....


        • confiture 11 mars 18:30

          @pierre
          celle ci est plus convaincante


        • Gégène Gégène 10 mars 15:53

          L’Union Européenne, c’est la paix, qu’ils disaient smiley


          • vachefolle vachefolle 10 mars 21:29

            Ben ca alors, la Chine n’a pas l’air d’aider Aldof Poutine ..... mais aide lUkraine. Encore des nazis sans doute.


            Russia says China refused to supply aircraft parts, according to state media

            A top Russian official said on Thursday that China refused to support Russia with aircraft parts as Russia looks to source components following tough aviation sanctions.

            Valery Kudinov, head of the Aircraft Airworthiness Department at the Federal Air Transport Agency, said on Thursday that there were around 70 aircraft in the Russian register before the end of February, Russian state news agency TASS reported.

            Kudinov said the situation with maintenance of aircraft and imports of spare parts is planned to be resolved, including through the re-export of components, TASS reported. 

            Quoted in TASS, Kudinov said : “As far as I know … China refused,” adding that the search would continue through other countries, possibly through Turkey or India. « Each company will negotiate on its own, » Kudinov added.

            La Chine, qui n’a pas condamné l’invasion russe en Ukraine, a envoyé mercredi 9 mars une aide humanitaire d’une valeur de 720.000 euros vers ce pays, a annoncé la diplomatie chinoise.


            • vachefolle vachefolle 10 mars 21:33

              Au fait, comme tout le monde dorénavant bien compris, POUTINE a perdu cette guerre. D’ici 1 mois il implorera des négociations pour ne pas perdre la Crimée ?

              Bilan :

              Deux semaines après le lancement de cette guerre infâme d’annexion pure et simple, il est temps de faire un bilan.

              • La guerre eclair s’est transformé comme prévu en guerre de position. Elle ne durera pas 3 jours mais probablement 1 an
              • 3 generaux et un colonel de l’armée d’invasion tués au combat,si c’est une fake news, il sera facile aux Russes de les montrer vivant a la télé....
              • Le nb « officiel » de Russes tués est « gelé » a 500 depuis une bonne semaine. Tant que ce compte est gelé, on supposera que les Russes sont devenus immortels... Les US estiment a 3000 en 14 jours, c’est beaucoup.
              • Aucune ville importante n’est tombé aux mains des Russes malgré tous leurs efforts et bombardements, y compris Khariv ville soit-disant Russo^hile a la frontiere Russe.
              • Le nombre de blindés (de toute sorte) détruits se comptent deja en centaines, photos et géolocalisation a l’appui
              • Le convoi de la mort allant vers Kiev se releve être un bouchon digne des rentrées de WE Parisien a cause des pbs logistiques et des attaques. Il n’a pas avancé depuis 4 jours.
              • Il n’y a plus de troupes en réserves, Poutine a fait tapis et a vidé le Mordor, de ses 150 000 orcs, Ce qui signifie que chaque tué ou blindé détruit ne sera pas remplacé. Pour les Ukrainiens cela signifie le bout du tunnel.
              • Poutine avait menti en disant qu’il n’y aurait pas de conscrit, il a été désavoué par un ministre... la honte
              • Le mauvais temps arrive, qui va transformer la campagne en gadou generale pour embourber tous les véhicules, les russes vont pouvoir pousser leurs chars
              • Pres de 20 000 volontaires sont en train d’arriver du monde entier, pour aller aider l’armée ukrainienne. Même si l’impact militaire immédiat sera nul, cela fait toujours bien pour le moral
              • Les sanctions économiques tombent comme a gravelotte. La bourse de Moscou ne rouvrira jamais, et si les UE commencent a boycotter le gaz Russe, ca sera la faillite.

              Au final, on commence a voir le scénario totalement noir pour Poutine d’une défaite militaire. Jusqu’a présent on pensait que l’Armée rouge gagnerait coute que coute la guerre, malgré le prix économique, diplomatique et humain. 

              Dorénavant, ce n’est meme plus une certitude. Il lui reste une ou 2 semaines pour prendre Kiev et tuer Z, car chaque journée perdue l’amene vers la défaite

              Poutine, aura le déshonneur d’avoir déclaré cette guerre, l’infamie de l’avoir conduite, et la honte de l’avoir perdue.

              https://threadreaderapp.com/thread/1501417143312789508.html

              Military strategists suggest that if Kyiv, the capital, and Kharkiv, in the east, continue to resist the invasion then Vladimir Putin’s war effort will falter after « no more than three weeks » unless a major resupply effort is undertaken.

              "The Russians have not planned for a long war nor made provisions to sustain it over time," said Prof Lawrence Freedman, emeritus professor of war studies at King’s College London.


              • roman_garev 11 mars 17:54

                Une fois de plus, l’Otan s’est avéré absolument incompétent et inutile.

                Un drone lancé depuis le territoire ukrainien est tombé vendredi en Crimée près de la ville de Krasnoperekopsk près de la frontière. Cela a été signalé à TASS par une source des forces de l’ordre.
                « Aujourd’hui, il y a eu deux cas d’utilisation par l’Ukraine d’un véhicule aérien sans pilote Tu-141 Strij de conception soviétique », a-t-il déclaré.

                « Le premier d’entre eux est tombé près de la ville de Krasnoperekopsk (République de Crimée), le second - à Zagreb (Croatie), volant à plus de 700 km », a indiqué la source.

                En fait le premier n’est pas tombé, il a été abattu par la DCA russe, voir la photo de ce qui en est resté.
                Plus tôt vendredi, le président croate Zoran Milanovic a déclaré qu’un drone qui s’est écrasé dans la nuit à la périphérie de Zagreb avait été lancé depuis l’Ukraine. Il s’est dit surpris qu’un avion à l’ancienne ait passé plus d’une heure dans le ciel au-dessus des pays membres de l’OTAN (Roumanie, Hongrie, Croatie) et que personne ne l’ait remarqué. Selon le président, l’incident fait l’objet d’une enquête.

                Et ce n’est pas un petit drone, mais un énorme sommet en forme de fusée de plus de 14 mètres de long et de plus de 5 tonnes de poids.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité