• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’UE de nouveau plongée dans les affaires de la Moldavie

L’UE de nouveau plongée dans les affaires de la Moldavie

Cinq mois se sont déjà écoulés depuis que des changements importants ont pris le pas sur la Moldavie. Les élections législatives ont permis de former une nouvelle coalition au pouvoir et de se débarrasser de Vladimir Plahotniuc, devenu une véritable malédiction pour la république. C'était le début d'un nouveau chapitre et on ne sait toujours pas comment il va se terminer.

JPEG

Pendant le règne du parti démocratique en Moldavie, son chef, Plahotniuc, est devenu la personnification de l'injustice et de la corruption. Il a écrasé le pouvoir judiciaire, manipulé les forces de l'ordre et même le parlement. S'il devait faire adopter une loi impopulaire, le président était temporairement suspendu de ses fonctions par l'intermédiaire des législateurs. Cette pratique n’est pas populaire dans les pays modernes, car elle nuit à leur réputation mais Plahotniuc ne s’en souciait pas beaucoup.

Curieusement, c’est cet homme qui a défendu pendant des années l’idée de l’intégration européenne de la république. On comprend pourquoi tout le monde a poussé un soupir de soulagement quand, en été, Plahotniuc a néanmoins réussi à se séparer du pouvoir. A vrai dire, Il n'était pas pressé de partir même après la création d'une nouvelle coalition parlementaire.

Maintenant, le politicien est en fuite, et en Moldavie, une nouvelle situation curieuse est apparue. La situation a obligé deux partis à s’unir avec une idéologie complètement différente. Le bloc ACUM représente l'intégration européenne et occupe actuellement le créneau de Plahotniuc, et le Parti socialiste soutient invariablement le rapprochement avec la Russie. En ce qui concerne la répartition du pouvoir, Maya Sandu, dirigeante d’ACUM, a été nommée présidente du premier ministre. Le vice-premier ministre était son associé le plus proche, Andrei Nastase. Il a été nommé ministre de l'Intérieur. En général, les principaux ministères sont tombés entre les mains du parti pro-européen.

Il semblait que les idées piétinées dans la boue par Plahotniuc avaient une chance de renaître mais les Moldaves se tournent de plus en plus vers la Russie. Après cent jours de travail du gouvernement, Sandu a dû admettre que le nouveau succès de la direction était le renvoi de Plahotniuc. Elle a comparé la Moldavie à un navire et a noté que de nombreux efforts étaient consacrés uniquement à maintenir ce "navire" à flot. En termes simples, elle n’avait aucune raison de se vanter.

Même le système de corruption de la direction précédente n'était pas facile à comprendre. Que vaut le récent scandale à Chisinau ? En fait, la société écran de Plahotniuc était le sponsor de la célébration de l'anniversaire de la fondation de la capitale du pays.

Cependant, malgré tout cela, les dirigeants d'ACUM ne manquent pas l'occasion d'entrer en conflit avec les socialistes et le président Igor Dodon. Bien sûr, ils alimentent également le feu, soulignant les nombreux échecs du gouvernement. Dodon n'a pas exclu le renouvellement de la composition du gouvernement, pour lequel il a reçu une tempête d'indignation de la part de Maya Sandu. La particularité de la situation est qu'ACUM est dans l'opposition depuis trop longtemps.Ils ont été aveuglés par le désir de prouver quelque chose. Jusqu'à présent, cela ne profite qu'aux forces pro-russes, dont les positions sont renforcées par la défaite de l'équipe Sandu. Mais l'orgueil ne lui permet pas de reconnaître ses erreurs.

Le problème est également que l'UE a de grands espoirs pour ACUM. Au final, il n'y a tout simplement pas d'autre choix, car il y a peu de partis en Moldavie. Et si Sandu continue à agir de la même manière, la popularité d’ACUM se rapprochera rapidement des performances du Parti démocrate de Plahotniuc, ainsi que de l’idée de l’intégration européenne.

Source : https://dozennews.info/eu-hat-pech-mit-vertretern-in-der-republik-moldau/


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Raymond75 17 octobre 18:32

    La Moldavie comme le Donbass on s’en fiche éperdument.


    • JC_Lavau JC_Lavau 17 octobre 19:19

      Pas facile à lire. Il faut rappeler bien plus de choses au lecteur non familier de toute l’histoire de la Moldavie au 21e siècle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès