• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Ukraine en otage du jeu de l’Occident contre la (...)

L’Ukraine en otage du jeu de l’Occident contre la Russie

Les politiciens occidentaux semblent s'emmêler dans leurs déclarations sur une guerre imminente en Ukraine, alors que les alliés de l'Otan ne sont pas prêts à envoyer des soldats sur le front. Après avoir longtemps intimidé la population par une invasion russe, à présent Kiev rassure en appelant à "se calmer". Pendant ce temps, les médias continuent d'attiser l'hystérie, et les fournitures d'armes en Ukraine ne font que croître. 

"Il y a beaucoup de fiction paramilitaire dans les médias. Je voudrais m'adresser à vous, collègues et amis : calmez-vous. La situation est claire pour nous, il n'y a aucune raison pour paniquer. Je demande vraiment à tous de se calmer", a soudainement changé d'avis Oleksiï Danilov, secrétaire du Conseil de sécurité nationale et de défense de l'Ukraine, qui ne cessait de parler jusqu'à présent d'une "menace russe". 

Volodymyr Zelensky s'est également adressé aux Ukrainiens. Il a affirmé que "dans l'est du pays la situation est sous contrôle". "Nous travaillons pour une désescalade totale par un règlement pacifique. Nous savons tout, nous sommes prêts à tout, nous croyons au meilleur et faisons le nécessaire", a déclaré le président qui avait déjà conseillé de "respirer et se calmer", de ne pas rafler les étagères des magasins. 

Il s'avère que le ministre ukrainien de la Défense Oleksiï Reznikov ne s'attend pas non plus à une attaque. "À l'heure actuelle, les forces armées russes n'ont créé aucun groupe d'attaque, ce qui indiquerait que demain elles lanceront une offensive", a-t-il expliqué. 

L'évacuation de diplomates médiatisée par les États-Unis et le Royaume-Uni n'a finalement pas connu de suite logique. Les Européens ne l'ont pas approuvé. Selon le Haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, il n'y a pas la moindre nécessité d'une évacuation. 

Néanmoins, les médias et les politiciens occidentaux continuent d'attiser l'hystérie militaire. Le quotidien britannique Financial Times a publié un article intitulé "La Russie compte prendre Kiev lors d'une blitzkrieg". 

Leurs collègues américains sont convaincus qu'à court terme "il faudra entrer en guerre contre la Russie à cause de l'Ukraine". "Le président Biden songe à envoyer des milliers de militaires, ainsi que des navires de guerre et des avions dans les pays baltes et en Europe de l'Est à cause de la menace d'une invasion russe", écrit le quotidien New York Times

Mais peu l'approuvent. "Est-ce que nous comptons vraiment faire la guerre pour un pays d'Europe de l'Est corrompu qui n'a pas de signification stratégique pour nous ? Compte tenu de ce qui se passe actuellement dans notre propre maison ? Aucune personne normale ne ferait jamais quelque chose de ce genre", a déclaré sur Fox News Tony Bobulinski, ancien associé de Hunter Biden. 

Les médias ont publié une multitude de schémas d'une "probable attaque contre l'Ukraine". Le Washington Post se référant aux renseignements américains a dessiné une carte d'offensive sur plusieurs fronts. Les sources du quotidien allemand Bild ont décrit deux scénarios d'activités militaires. 

Les politiciens continuent de menacer la Russie par des "sanctions sans précédent". D'après le ministre danois des Affaires étrangères Jeppe Kofod, Moscou sera traité bien plus sévèrement qu'en 2014. 

Joe Biden a énuméré les mesures éventuelles : le débranchement du système international de paiement SWIFT, l'interdiction des opérations en dollars pour les banques russes. Un projet de loi a été soumis au congrès américain proposant d'inscrire sur la liste noire de hauts fonctionnaires russes, d'importants hommes d'affaires, des journalistes ainsi que tout le gazoduc Nord Stream 2. 

L'Élysée mise pour l'instant sur la diplomatie. Le président français Emmanuel Macron s'est dit préoccupé par la situation à la frontière ukrainienne et a appelé à la désescalade. Il évoquera ses propositions avec le chancelier allemand Olaf Scholz. Paris et Berlin plaident pour un dialogue au format Normandie. 

Selon les experts, personne ne souhaite une grande guerre : "Et l'Ukraine comprend que cela ne mènerait à rien de bon pour le pays." 

Washington et Londres continuent d'envoyer des armes à Kiev. Un chargement de plus de 90 tonnes a été récemment livré. Les États-Unis se disent prêts à "livrer beaucoup plus". Il est évident que la Maison Blanche, qui ne participe pas au format Normandie, ne souhaite tout simplement pas la normalisation. Même si verbalement les Américains cherchent à "réduire la tension par la voie diplomatique".

Alexandre Lemoine

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=3529


Moyenne des avis sur cet article :  2.63/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 janvier 17:25

    Un petit jeu où tous y trouvent leur compte comme du temps de la guerre froide :

    Poutine est ravi d’être décrit comme une grande menace par ses adversaires.

    Les USA sont ravis de se hausser du col devant une grande menace comme ça.

    L’Ukraine y participe aussi : après tout elle est aux prises avec une rebellion sponsorisée par le pays d’à côté.


    • titi titi 28 janvier 18:47

      @Olivier Perriet
      « Les USA sont ravis de se hausser du col devant une grande menace comme ça. »

      C’est clair que le grand gagnant dans cette histoire ce sont les USA.
      Ils vont pouvoir en vendre de F35 maintenant.


    • sylvain sylvain 28 janvier 20:04

      @Olivier Perriet
      exactement .A noter tout de même qu’on ne parle pas des populations de ces pays, qui elles ont tout a y perdre


    • zygzornifle zygzornifle 29 janvier 08:46

      Voila un bel exercice pour Macron ....


      • roman_garev 29 janvier 09:23

        L’Ukraine, un otage ?

        Oui, mais un otage bénévole. Qui a perpetré toutes sortes de lâcheté, de l’infamie, de bassesse pour se faire passer pour une victime innocebte.


        • roman_garev 29 janvier 09:23

          @roman_garev
          *innocente


        • Trelawney 29 janvier 09:45

          @roman_garev
          Qui a perpetré toutes sortes de lâcheté, de l’infamie, de bassesse pour se faire passer pour une victime innocente.
          Par son langage, il est évident qu’en posant un pied en Ukraine, la Russie ne cherche pas à sauver l’Ukraine du joue capitaliste de ses pays voisins, mais bien d’envahir la pays à la manière d’un colonisateur du 19ème siècle.
          Décidemment très rétrograde ce pays !


        • chantecler chantecler 29 janvier 09:53

          @Trelawney
          Vous me faites rire !
          Quel serait l’intérêt de la Russie de « coloniser » l’Ukraine qui devient une fosse à purin fasciste , à ciel ouvert ?
          Elle n’a pas assez de territoires , de richesses préservées ?
          De mon point de vue refiler le bâton merdeux à l’UE serait bien plus bénéfique pour elle .
          Maintenant que la Russie cherche à protéger ses frontières , et ses endroits stratégiques , ça m’apparaît évident ....


        • roman_garev 29 janvier 10:00

          @Trelawney
          « il est évident qu’en posant un pied en Ukraine, la Russie ne cherche pas à sauver l’Ukraine... »

          Je ne sais pas comment peut-on prendre environ 10 000 paires de pieds de mercenaires et « instructeurs » ricains, canadiens, britanniques pour des pieds russes. Mais quand on le veut bien, on y arrive !


        • Trelawney 29 janvier 11:11

          @chantecler
          Maintenant que la Russie cherche à protéger ses frontières , et ses endroits stratégiques , ça m’apparaît évident ....
          Il n’y a rien d’anormal qu’un pays défende ses frontières, et se fasse aider s’il n’y arrive pas tout seul. Observez la photo de l’article de Néant. C’est bien un drapeau américain qui est mis à coté d’un drapeau ukrainien. On n’a pas mis un pistolet sur la tempe des ukrainiens pour faire la photo.
          Et si les ukrainiens demandent cette aide, c’est pour se prémunir danger suffisamment important pour les inquiéter


        • Trelawney 29 janvier 11:44

          @roman_garev
          les mercenaires viennent de chez Wagner ?


        • yakafokon 29 janvier 12:15

          @roman_garev
          Tout-à-fait ! Depuis le putsch sanglant du Maïdan à Kiev, l’Ukraine est dirigée par des milices nazies de la pire espèce, comme Pravy Sektor ou Svoboda, dont les députés siègent à la Rada ( l’Assemblée Nationale ukrainienne ).
          Depuis qu’ils sont à la tête du pays ( grâce aux nazis américains et polonais ), ils se sont mis à massacrer tous les ukrainiens qui parlaient russe ( c’est leur langue maternelle ), d’abord à Kiev, puis à Odessa, avant de s’en prendre au Donbass. Mais là, ils sont tombés sur un os, car les habitants ont pris les armes ( il y a de nombreuses caches d’armes et de munitions en Ukraine, datant de l’U.R.S.S. ), et leur ont flanqué une déculottée mémorable ! A noter que les militaires ukrainiens ( les vrais ) se font de plus en plus rares, car ils ne sont pas chauds à l’idée de massacrer leurs compatriotes, d’où des désertions en masse et de grosses difficultés de recrutement !
          c’est d’ailleurs en voyant « l’amour vache » que portaient les nazis ukrainiens aux russophones du pays, que les habitants de Crimée ont voulu être indépendants ( aux termes de la Charte de l’ONU sur le droit des peuples opprimés à décider de leur destin ). Le OUI à l’indépendance a été écrasant, même chez les tatars musulmans. Ensuite, voyant que les ardeurs criminelles de ces malades mentaux ne se calmaient pas, la Crimée à demandé à devenir russe à nouveau !
          Bien lui en a pris, car maintenant elle est reliée à la mère-patrie par le pont autoroutier et ferroviaire de Kerch, et son niveau de vie a grimpé en flèche.
          La même chose est en train de se produire dans le Donbass, où la majorité des habitants détient maintenant un passeport russe, qui en fait des russes de facto !
          Si il venait à l’idée des miliciens ukrainiens de lancer une offensive massive contre le Donbass, en bombardant les civils au mortier ou au canon, des citoyens russes se feraient tuer.
          Alors la Russie lancerait une offensive générale sur l’Ukraine, et arriverait à Kiev en moins d’une semaine, quelle-que-soit la résistance qui lui serait opposée, et quel-que soit l’adversaire, investirait la Rada, et arrêterait tous les députés avant de faire le tri. Et malheur aux nazis : ce serait Nuremberg-bis, pour crimes de guerre !
          Ensuite l’armée se retirerait, en laissant quelques conseillers, histoire de vérifier que l’OTAN n’ait pas laissé quelques métastases !
          La Russie n’a jamais voulu annexer l’Ukraine, qu’elle préfère avoir comme état-tampon entre l’OTAN, et ses frontières !
          -Jamais l’Ukraine, qui a pu juger du peu d’intérêt que lui portait l’Union Européenne, ne sera tentée d’intégrer l’OTAN, car elle s’est rendue compte qu’elle avait choisi le mauvais cheval, et la Russie ne le permettra jamais !
          Si vous êtes honnête et curieux de la situation dans cette zone stratégique, je vous conseille le site animé par Christelle Néant, cette journaliste française qui vit depuis plusieurs années sous les obus à Donetsk, dans le Donbass, et non dans le 16ème à Paris. Elle vous offre chaque semaine une vidéo des évènements !
          www.donbass-insider.com
          Je crois que ça va vous changer des conneries de Jean-Yves Le Drian, et des media odieux-visuels français !


        • yakafokon 29 janvier 12:39

          @Trelawney
          Quelles connaissance de la mentalité russe ! C’est tout bonnement stupéfiant.
          Dites-nous quels pays sont colonisés par la Russie, que l’on puisse comparer à ceux qui vivent sous le joug des Etats-Unis, histoire de nous faire rigoler un bon coup, ça détendra l’ambiance !
          Si vous parlez français, c’est parce que 14.000.000 de soldats russes sont tombés en anéantissant tout le potentiel terrestre de la waffen SS ( 350 panzer-divisions ), alors que « Rambo » ne perdait que 292.000 hommes sur le théâtre européen, en réussissant l’exploit de massacrer 75.000 habitants, sous les débris des villes de Normandie rayées de la carte sous des milliers de bombes !
          Sortez-vous la tête du sable, ça vous permettra de réfléchir à ce que vous dites !


        • charlyposte charlyposte 29 janvier 12:48

          @Trelawney
          Tu ne comprends rien historiquement et pas plus les raisons actuelles géopolitiques sachant que le dilemme est... pourquoi l’Ukraine bombarde l’Ukraine pro Russe !!!!!!!!!!!!!!????????????? là est la clé de l’histoire si tu peux comprendre, merci .


        • yakafokon 29 janvier 13:01

          @Trelawney
          Non ! Ce sont des miliciens privés américains ( black waters ), et des miliciens polonais, pour l’essentiel, qui sont venus aider les milices nazies ukrainiennes, à fomenter le putsch du Maïdan à Kiev.
          Pour information, ce sont les miliciens ukrainiens de Pravy Sektor qui ont tiré sur les manifestants et les forces de l’ordre, sur la place du Maïdan.
          Ils l’ont fait depuis le 9ème étage de l’hôtel Ukrania, à l’opposé de la place.
          Or cette place est plantée de nombreux arbres, qui ont été transpercés par les tirs.
          Ce qui a permis deux mois après, à des experts balistiques allemands de déterminer l’origine des tirs...tout simplement au faisceau laser !
          Or, ce jour-là, tout l’hôtel était devenu l’état-major de Pravy Sektor !
          Echec et mat ! ( il y en a qui cherchent à comprendre, et qui se renseignent ).


        • chantecler chantecler 29 janvier 09:38

          Oui, il y a de cela aussi :

          Les médias font tout pour attiser les peurs , l’insécurité : c’est vendeur .

          Donc ils en rajoutent jusqu’à plus soif .

          Covid , Ukraine , immigration etc , etc ....

          Et ça tombe bien ça fait aussi le jeu de nos politiques ...


          • charlyposte charlyposte 29 janvier 12:49

            @chantecler
            Exactement.


          • velosolex velosolex 29 janvier 14:41

            L’avis de Soljenistine  : "Je me suis exprimé à maintes reprises et je peux répéter que personne ne peut retenir autrui par la force, nulle partie concernée par une dispute ne doit recourir à la violence contre une autre partie, contre la sienne, contre le peuple dans son ensemble, ou contre toute petite minorité qui en fait partie, car toute minorité renferme sa propre minorité... Dans tous les cas l’opinion locale doit être comprise et réalisée. C’est pourquoi toutes les questions doivent être résolues uniquement par la population locale et non pas dans les débats lointains entre émigrés pendant lesquels les sensations sont déformées.

            Cette intolérance furieuse dans la discussion sur la question russo-ukrainienne (nuisible pour les deux nations et utile seulement pour leurs ennemis) me fait particulièrement mal parce que je suis moi-même d’origine russo-ukrainienne, que j’ai grandi dans une ambiance imprégnée par ces deux cultures et que je n’ai jamais constaté et que je ne discerne toujours aucun antagonisme entre elles. J’ai eu maintes occasions d’écrire et de parler en public de l’Ukraine et de son peuple, de la tragédie de la famine ukrainienne, j’ai beaucoup de vieux amis en Ukraine, j’ai toujours été au courant des souffrances russes et des souffrances ukrainiennes subies sous le communisme. Dans mon cœur il n’y a pas de place pour le conflit russo-ukrainien et si, que Dieu nous garde, les choses en arrivent aux dernières extrémités, je peux dire que jamais, en aucune circonstance je n’irai moi-même ni ne laisserai mes fils participer à un affrontement russo-ukrainien, quelque zélées que fussent les têtes folles qui nous y pousseraient. 


            • microf 31 janvier 17:11

              @velosolex

              Très bon commentaire,je suis entièrement d´accord avec vous et de votre de point de vue.

              Toutefois, les gesticulations Européennes et Américaines, n´impressionnent pas les Russes car les Russes savent ce que veulent les occidentaux.
              Les causes ou réponses aux gesticulations occidentales en ce moment en Ukraine, se trouvent en AFRIQUE.

              La Russie et la Chine sont entrèes dans le pré-carré occidental en Afrique et cela inquiète les occidentaux, si cela se poursuit, dans quelques années, le bloc occidental va perdre ce pré-carré.
              Le Mali a demandé aux forces Danoises de quitter le Mali, et l´Ambassadeur de France vient d´être expulsé du Mali, ce qui étaient impensable il ya ques mois.   Les coups d´États dans le pré-carré occidental en Afrique se multiplient depuis des semaines, les populations africaines se lèvent de plus en plus en masse et réclament le départ des Armées occidentales en Afrique et soutiennent les coups-d´États, et cela va s´emplifier, et la Russie, la Chine ce bloc opposé á l´impérialisme occidental dans cette partie du monde, soutient ces nouveaux mouvements de Libérations.

              Ce que voudraient ou souhaiteraient les occidentaux, c´est un autre Conférence genre de Berlin ( 1885 ) oú ils se réunirent pour diviser l´Afrique et se lá partager. Les Russes, Chinois les disent NON, car nous n´ont aucune confiance en vous, car les maitres et MOTS et MAUX de l´Occident, sont TRAHISONS et TRICHERIES.

              Voilá l´enjeu qui est aujourd´hui autour de cette gesticulation occidentale qui n´a pas encore compris que le monde a changé et qu´ils doivent aussi changer, et la bonne nouvelle est que l´Occident ne pourra pas attaquer la Russie, car ils savent ce que cela les couterait.

              La question qu´il faudrait se poser serait de savoir comment cela va se terminer. La réponse serait dans le soutien que donnerait la Russie et la Chine á la Libération de l´Afrique de ses prédateurs occidentaux, car s´ils ratent cette unique occasion et que l´Occident reprenne l´Afrique, le prochain bloc á être mis sous la domination occidentale et qui ne s´en cache pas, sera leurs pays, car l´Occident est comme un Ogre qui commence á manger les enfants des autres, et, une fois terminé de manger les enfants des autres, s´attaque á ses propres enfants.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité