• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Union Européenne nécessite de renforcer et accélérer la politique (...)

L’Union Européenne nécessite de renforcer et accélérer la politique de sécurité et de défense commune

Dans un monde où de plus en plus la politique locale et la résolution de conflits dépendent des grandes rivalités stratégiques, l'Union Européenne nécessite de renforcer et accélérer la politique de sécurité et de défense commune en vue de créer plus de synergies dans les dépenses de défense. Une plus grande coopération en matière de défense au niveau de l'UE renforce aussi la participation européenne au sein de l'OTAN et soutient le lien transatlantique. Il est temps que l'UE libère tout le potentiel de la politique de sécurité et de défense commune (PSDC) prévue par le Traité de Lisbonne en vue de créer beaucoup plus de synergies et d'efficience dans les dépenses, la recherche, le développement, les achats, la maintenance et la formation. entre les États membres.

Une coopération accrue en matière de défense au niveau de l’UE renforcera la contribution européenne à la paix, à la sécurité et à la stabilité aux niveaux régional et international et améliorera ainsi les objectifs de l’alliance de l’OTAN. Renforcer les capacités dans le domaine de la défense, assure l’autonomie stratégique de l’UE en matière de défense et de sécurité, comme le préconisent la Stratégie globale pour la politique étrangère et de sécurité de l’Union européenne et les déclarations des leaders européens tels que le chancelier Angela Merkel. Le PESCO présente un intérêt commun pour l’UE et l’OTAN et devrait être un moteur pour la poursuite de la coopération entre les deux organisations dans le développement des capacités, en ce qui concerne la mobilité militaire. Après le Brexit, l’UE sera privée de son deuxième plus grand soutien de la défense et 80% des dépenses de défense de l’OTAN seront non-UE. L’UE et les États-Unis doivent fonder leur coopération aussi dans le domaine de la lutte contre la cybercriminalité sur des principes conformes à l’État de droit, renoncer formellement à recourir à des « tactiques agressives » dans ce domaine et garantir un examen parlementaire complet des services concernés .

L’UE et les États-Unis doivent faciliter les efforts de partage de renseignements entre l’UE et l’OTAN, la cybersécurité et la défense, notamment par l’intermédiaire d’agences spécialisées et de groupes de travail tels que l’Agence de l’Union européenne pour la coopération. Les structures de PESCO et d’EDF (European Defense Fund), ont été expressément mises en place pour combattre les cyberattaques et conjointement pour améliorer les efforts afin de développer un cadre international complet et transparent en établissant des standards minimums pour les politiques de cybersécurité. Et cela, tout en respectant les libertés fondamentales. Travailler ensemble pour établir des normes pour un comportement responsable de l’État dans le cyberespace sera une autre étape fondamentale. La protection des infrastructures critiques implique la promotion de normes communes et la promotion de la compatibilité et de l’interopérabilité. L’importance croissante de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique exige une coopération renforcée entre l’UE et les États-Unis et des mesures devraient être prises pour promouvoir la coopération entre les entreprises technologiques américaines et européennes. Dernier point, mais non des moindres, il faut souligner l’importance de développer des capacités d’informatique quantique et d’améliorer la coopération entre l’UE et les États-Unis afin de garantir que l’informatique quantique soit d’abord partagée entre partenaires partageant des relations chaleureuses et soutenant des objectifs communs.


Moyenne des avis sur cet article :  1.32/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • armand 21 juin 10:33

    C’est en effet une des pire disposition du traité


    • njama njama 21 juin 10:37
      L’UE a-t-elle besoin de l’OTAN pour se défendre ?
      non, bien sûr ...

      pour se défendre contre qui d’ailleurs ? l’UE serait-elle à ce point menacée qu’il lui faudrait renforcer sa défense ?


      • Fergus Fergus 21 juin 11:55

        Bonjour, njama

        L’auteur a raison de préconiser un renforcement du budget communautaire de défense et une plus grande intégration continentale sur ce plan. Mais effectivement, pourquoi diable rester arrimé à l’Otan ? Cela n’aurait aucun sens dans ce cas. Sortir de l’Otan, c’est en outre sortir de la dépendance - pour ne pas dire « vassalisation » - aux volontés politiques étasuniennes.

        En bref, OUI au budget commun de défense, NON à l’Otan ! Ce qui de facto nécessite de revoir les traités européens.


      • njama njama 21 juin 13:49

        @bob14

        L’UE c’est 28 États membres ...
        et ce ne serait pas suffisant pour se défendre ?

        Quelle serait donc l’invraisemblable menace qui planerait au-dessus de nos têtes et à nos frontières ?
        La Russie ?
        ben non c’est une grosse farce de la propagande idéologique atlantiste
        parmi les grands périls, difficile de remplacer le communisme ...

        s’il y a quelque chose de menacé, c’est la pérennité du $ dollar $, c’est tout

      • Cateaufoncel2 21 juin 14:21
        @Fergus

        "L’auteur a raison de préconiser un renforcement du budget communautaire de défense et une plus grande intégration continentale sur ce plan."

        Avec création d’un impôt européen, sans consultation des peuples, comme d’habitude. Parce que, sans dizaines de milliards, au minimum, on ne va nulle part, militairement parlant.

        Ce pourrait être la goutte qui ferait déborder le vase bruxellois.

        P.S. - Mourir pour la Tchéquie,
        C’est le sort le plus beau
        Le plus digne d’envie

      • Christ Roi Christ Roi 21 juin 16:39

        Je m’appelle Emmanuel Macron et j’approuve cet article politiquement correct. smiley


      • Ouallonsnous ? 21 juin 18:51
        @njama

        Les pays d’Europe ont surtout besoin d’une défense contre toutes les cinquièmes colonnes de L’Union européiste qui l’assaillent !

        L’auteur de cet article en étant un représentant feignant d’oublier que les français ont rejeté l’UE (européiste) par 55% de non le 29 mai 2005

      • Fergus Fergus 22 juin 08:00

        Bonjour, Ouallonsnous ?

        Et quant à vous, il est manifeste que vous oubliez qu’une part non négligeable d’électeurs de 2005 ont voté NON au référendum alors qu’ils sont des européens convaincus.

        Cela a été mon cas comme celui de nombreux amis et parents, tous européens mais opposés au projet de traité tel qu’il était rédigé !


      • Ouallonsnous ? 22 juin 17:23
        @fergus

        Il est surtout manifeste que vous oubliez la nuisance que l’UE a révélé à l’égard des peuples européens, comment pouvez vous vous vanter d’être un européen (européiste) convaincu !

        La seule Europe pérenne et fiable sera celle construite après le retour de ses états-nations dans l’exercice de leur pleine souveraineté, exactement le contraire de ce qu’on a voulu nous vendre en 2005 !




      • Fergus Fergus 22 juin 23:02

        @ Ouallonsnous ?

        Mieux vaut une Europe imparfaite qu’un retour à une situation antérieure qui n’a plus de sens dans le contexte international face aux grands blocs constitués ou émergents. Cela dit, libre vous de croire le contraire !

        Personnellement, je persiste à penser qu’il ne faut pas de disparition de l’UE, mais une réforme de celle-ci. Et je ne doute pas que cette réforme se fera, faute de quoi l’Union implosera !


      • Ouallonsnous ? 24 juin 09:28
        @Fergus

        Vous êtes d’un incurable et béat optimisme avec votre chimère européiste, ne comprenez vous pas qu’elle a été conçue dés le départ pour ne fonctionner que dans la satisfaction des intérêts étrangers des lobbyistes financiers de l’oligarchie outre atlantiste ?

        La seule réforme qui vaille est la disparition de cette Union Européiste, le retour à la souveraineté des pays qui en furent victimes, et ensuite si nécessaire la constitution d’une entité européenne de pays souverains dans leur indépendance !

      • MagicBuster 21 juin 11:13

        mais de quelle UNION européenne est -il question  ?

        - Ou voyez vous une union ? sur la base de quoi  ?


        • Cateaufoncel2 21 juin 14:09
          @MagicBuster

          « - Ou voyez vous une union ? sur la base de quoi ? »

          Bonnes questions !

          Le vrai problème, c’est qu’il n’y a pas d’Européens. Des vrais, je veux dire, des Européens par les tripes, prêts à donner leur vie pour préserver l’intégrité territoriale de Chypre ou de l’Estonie.

        • zygzornifle zygzornifle 21 juin 16:44

          Surtout d’équiper toutes les polices de matériel dernier cri afin de casser toutes tentatives de rébellion dans l’œuf contre cette gangrène qu’est devenue l’Europe ....


          • Jeekes Jeekes 21 juin 17:57
            ’’...nécessite de renforcer et accélérer la politique de sécurité et de défense commune en vue de créer plus de synergies dans les dépenses de défense. Une plus grande coopération en matière de défense au niveau de l’UE renforce aussi la participation européenne au sein de l’OTAN et soutient le lien transatlantique...’’
             
            Bla-bla-bla, encore bla-bla-bla et toujours bla-bla-bla...
            Du vent, du pipeau, de la propagande de mes deux !
             
            Allez, lèche, lèche, on ne sait jamais, t’auras peut-être un su-sucre !
             

             


            • Debrief 22 juin 02:53

              Bullshit d’union de la finance et des zélites éduquées qui vont y pantoufler 15 ans aux frais des petites gens avant de partir en retraite surpayée ou pantoufler encore dans les multinationales qu’ils auront bien servies.
               
              Il n’y a d’union que de façade, chacun défend son territoire en prenant avantage des traités pendant que les naïfs lyriques se font plumer comme des pigeons, enfin leur population évidemment !
               
              Une défense commune sans unité politique, ce n’est même plus de l’utopie, c’est soit de le propagande zélite soit de la bétise pure. Car qui peut croire que la moindre convergence politique puisse naître de ce ramassis de règlements concoctés par les lobbies et promulgués par des fonctionnaires échappant à toute règle démocratique ?
               
              Bullshit d’union !


              • zygzornifle zygzornifle 22 juin 09:00

                Surtout la défense des lobbys pharmaceutique chimique et agro alimentaire contre les citoyens qui commencent a se rebeller a cause du poison dans les médicaments , les fruits et légumes , la viande et surtout la chimie des plats cuisinés qui combinent le tout ....

                Les parlementaires se font tellement arroser par le fric de ces trust qu’il ne lèveront pas le petit doigt laissant les cancers ronger les consommateurs plutôt que de mettre l’industrie au pas et de compromettre ainsi la distribution de leurs enveloppes.... 

                • Raymond75 22 juin 09:51
                  Que ceux (hommes ET femmes) prêts à mourir pour protéger la Bulgarie, la Slovaquie, le Tchéquie, la Hongrie ou la Pologne (vieux souvenir) se regroupent à l’entrée de la caserne de Vincennes, en chantant la Marseillaise.

                  Que les élus (hommes ET femmes) qui sont prêts à ce que leurs enfants (garçons ET filles) meurent pour défendre ces pays rejoignent la caserne de Vincennes, avec une fanfare qui joue l’hymne européen.

                  Que ceux (hommes ET femmes) prêts à mourir pour défendre la supercherie européenne se regroupent en masse sur le parvis des Droits de l’Homme au Trocadéro.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès