• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La CGT ruine-t-elle la France ?

La CGT ruine-t-elle la France ?

Suivant une ‘tradition’ bien établie par une certaine presse de l’entre-deux-guerres, le magazine ‘Le Point’ affiche sur la quasi-totalité des kiosques de France une affichette montrant M. Martinez grimaçant avec comme légende ‘ Comment la CGT ruine la France.’ Est-ce exact ?

 ‘Le Point’ est un magazine d'actualité créé en 1972 par une équipe de journalistes proches de Claude Imbert. Depuis 1997, il appartient à la famille Pinault, qui détient la totalité du groupe Sebdo-Le Point via sa holding Artémis. Dans le cadre des aides de l'État à la presse écrite, ‘Le Point’ touche chaque année des subventions (environ 4,5 millions d’euros en 2012). Le magazine est coutumier des approximations. À titre d’exemple, Bernard-Henri Lévy, chroniqueur au journal, attribue au journaliste Bernard Cassen des propos antimusulmans tenus par le pamphlétaire Pierre Cassen. L’hebdomadaire refuse la publication d’un droit de réponse ; il est condamné à s’exécuter par la 17e chambre correctionnelle qui souligne « l’insuffisance de rigueur et la carence de fond », « la gravité et la virulence » de la diffamation.

 Dont acte.

 La Confédération générale du travail (CGT) a été créée le 23 septembre 1895 principalement par la fédération du livre et celle des cheminots. En 1904 le Congrès de Bourges adopte la revendication de la journée de 8 heures. En 1906, la CGT met la lutte des classes au centre de ses préoccupations. La confédération souhaite la disparition du salariat et du patronat, ainsi que son indépendance vis-à-vis des organisations politiques.

 Des groupes de droite, des associations d'anciens combattants et des ligues d’extrême droite protestent en 1934 contre le limogeage du préfet de police Jean Chiappe suite à l'affaire Stavisky. La CGT appelle à la grève générale « contre le fascisme. »

 En 1936, la CGT négocie à l'initiative de délégués d'atelier, le relèvement des salaires, l'instauration de quinze jours de congés payés et la semaine légale de 40 heures. En 1937 la CGT compte 4 millions d'adhérents. En 1938, elle essuie un échec lors de la grève contre les « décrets misère » de Paul Reynaud qui instaurent la casse des conquêtes du Front Populaire. En 1939, le pacte germano-soviétique sème la consternation au sein de la CGT. Le 18 septembre 1939, juste après le début de la seconde guerre mondiale, le bureau confédéral de la CGT vote une déclaration excluant les militants qui refusent de condamner le pacte germano-soviétique ; ceci a pour effet de chasser beaucoup des communistes du syndicat. La CGT ne compte alors plus que 500 000 adhérents. Le 16 août 1940, le gouvernement de Vichy dissout les centrales syndicales ouvrières et patronales, dont la CGT. La CGT (réunifiée) participe à la constitution du conseil national de la Résistance (CNR) qui a lieu le 27 mai 1943. Le 18 août 1944, la CGT clandestine appelle à la grève générale pour promouvoir la Libération de la France.

 En novembre 1947, pour marquer son refus du plan Marshall, des militants CGT sabotent la liaison ferroviaire Paris-Tourcoing conduisant au déraillement d’un train (bilan : 24 morts). En 1953, une grande grève dans la fonction publique contre le recul de l'âge à la retraite comptera quatre millions de grévistes, ce qui contraint le gouvernement d’alors à reculer.

 Dès le début de la guerre d’Algérie en 1954, la CGT soutient « les revendications des Algériens et leurs aspirations nationales ». En 1962, une manifestation anti-OAS férocement réprimée fait 9 morts, pour la plupart membres de la CGT, au métro Charonne.

  La grève générale de mai et juin 1968 met sept millions de travailleurs en grève, quelquefois avec occupation des locaux. La prise en main par la CGT contribue grandement à éviter la chienlit prédite par ailleurs. La CGT appelle à voter pour François Mitterrand au second tour de la présidentielle de 1981.

 Le lien entre le Parti Communiste et la CGT ne peut pas être nié. À ce sujet, il est utile de rappeler les positions politiques de Georges Marchais telles qu’il les avait énoncées le 10 juin 1982 : (1) il est nécessaire d’avoir une gestion plus rigoureuse des entreprises publiques et de l’État lui-même ; (2) il faut reconquérir le marché intérieur ; (3) il faut faire payer les hauts revenus ; (4) il faut arrêter la course aux armements ; (5) il faut arrêter l’arrivée de la main d’œuvre immigrée.

 En 1988, les infirmières réclament une augmentation significative des salaires et de véritables moyens pour la formation. La CGT est seule à soutenir le mouvement.

 En 2005, le comité confédéral national, le « parlement » du syndicat, recommande le rejet de la constitution européenne. En 2006, la CGT initie un mouvement social contre le Contrat première embauche, disposition qui sera finalement abandonnée. En 2010, le syndicat est présent lors des manifestations contre la réforme des retraites. La CGT participe activement aux grèves et manifestations du printemps 2016 contre la ‘loi travail’ dite ‘El Khomri ‘qui élargit, entre autres dispositions, les conditions dans lesquelles un employeur peut procéder à un licenciement économique. Dans l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle de 2017, la CGT appelle à « faire barrage » à Marine Le Pen.

 Les événements actuels sont sous le feu des médias et chacun peut constater le rôle que peut y jouer la CGT. Son responsable indique que la France est devant un « choix de société », ce qui ne peut pas être nié.

 Quiconque a un tant soit peu fréquenté le milieu du travail où se trouvent des délégués syndicaux, devrait avoir constaté que ceux-ci constituent l’élite de la classe ouvrière, celle qui se coltine avec les problèmes concrets, celle qui essaie d’éviter le pire, celle qui tente de comprendre des dossiers écrits dans une sorte de jargon qui les rend difficiles d’accès, celle qui prend sur ses temps libres pour se former, pour batailler contre ceux formés dès leur prime jeunesse pour imposer leurs vues. Il n’est pas de bon ton de décrire la CGT comme une aristocratie ouvrière, pourtant c’est ainsi qu’elle se définit le mieux. C’est même ce caractère aristocratique qui fait de la CGT la première des cibles de ses ennemis. Ses adversaires ont affaire avec elle à des gens formés, déterminés et rompus aux négociations. La CGT possède à n’en pas douter une idéologie précise et circonscrite, mais peut-on proposer un avenir à des gens sans un tel cadre.

 Qu’un syndicat ouvrier veuille défendre les ouvriers présente une certaine logique. Que ce même syndicat n’adopte pas seulement des positions qui permettent d’alléger le poids du présent mais qu’il présente des solutions qui lui soient propres, chacune et chacun devraient s’en féliciter. Depuis 1983, la ligne qui conduisait vers un monde hypothétiquement meilleur mais plus raisonnable a été abandonnée au profit d’une mondialisation décrite comme nouvelle mais qui n’est rien d’autre qu’un nouveau type de colonialisme. Il eut été possible de se donner d’autres objectifs, d’aller ailleurs, comme le recommandaient maints scientifiques suite aux chocs pétroliers.

 Pour en revenir à la ‘une’ du magazine ‘Le Point’ qui allie bassesse et besoin de vendre n’importe quoi à n’importe quel prix, le parallèle avec l’esprit de journaux comme ‘Je suis partout’ s’impose. Ce mode d’information représente la face sombre d’un journalisme haineux inspiré par la suffisance des puissants. Ce sont les mêmes qui ont concouru à installer le pire en Europe. Une des familles les plus riches d'Allemagne a reconnu récemment avoir eu des liens avec le régime d'Adolf Hitler. En fait la quasi-totalité des grands industriels fit de même. La connivence entre pouvoir politique et détenteurs des capitaux n’est pas à démontrer. On ne peut pas profiter du pouvoir sans en être proche, quelle que soit la nature de ce pouvoir. Et les convictions néo-libérales ostensiblement affichées seraient prestement remplacées par d’autres plus adaptées à toute espèce de pouvoir, quelle que soit sa couleur, brune, rouge, noire. 

 Alors ‘Le Point’ a-t-il quelque chose à envier à ‘Je suis partout’ ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.15/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

237 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 31 janvier 11:16

    Pour le point, Pétain mollit trop, sans doute ?


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 31 janvier 12:25

      @Séraphin Lampion
      C’est ça !


    • V_Parlier V_Parlier 31 janvier 19:37

      @Séraphin Lampion
      Ce qui est drôle, c’est que Le Point s’est pourtant illustré dans le « bien pensant » bien en vogue.. aussi à la méthode « je suis partout » mais c’était bien vu sous Hollande : https://www.lepoint.fr/monde/hollande-la-russie-utilise-tous-les-moyens-pour-influencer-les-opinions-publiques-06-03-2017-2109581_24.php . L’extrait ultime de cette page : "Le Kremlin a déjà été accusé d’avoir œuvré en faveur de l’élection de Donald Trump en piratant les ordinateurs du Parti démocrate. Il est également soupçonné par de nombreux experts français de vouloir peser sur les résultats de la présidentielle en recourant à des cyberattaques sophistiquées et à des campagnes de désinformation. Vivement démentis par Moscou, les soupçons français sont cependant partagés à travers l’Europe où d’autres scrutins majeurs sont prévus, notamment aux Pays-Bas à la mi-mars, et en Allemagne, fin septembre".


    • Captain Marlo Captain Marlo 31 janvier 23:28

      @Jacques-Robert SIMON

      Bonsoir, votre texte est excellent, mais il pêche par ses silences.
      .
      1/ Le PCF d’aujourd’hui n’est plus ce que vous décrivez, ni la CGT.

      Le PCF a été détruit par « les réformistes » dans les années 80. Ils en ont fait une lavette pro européenne, alors que le PCF était anti américain et anti européen !
      .
      Il a laissé tomber la lutte des classes et la défense des « classes laborieuses ».
      .
      Il a rejoint « la Gauche européenne réformiste », dont Pierre Laurent a été le dirigeant.
      Et il défend maintenant les minorités, les femmes, les homos et les migrants, comme la France Insoumise, Podémos, Syriza, Die Lincke etc.
      .
      Les Communistes « canal historique », vous les trouverez au PRCF.


      2/ La CGT a suivi le mouvement, elle a gardé sa façade, mais derrière, c’est mité par les financements européens. Elle est affiliée à la Confédération européenne des syndicats. Bruxelles propulse les réformes anti sociales en application des Traités européens, et de l’autre main, finance les syndicats pour qu’ils défendent l’ Europe ! 

      Les syndicats affiliés à la CES sont des syndicats jaunes, tous, y compris la CGT.

      Cf compte rendu du dernier Congrès de la CGT à Dijon, analysé par le PRCF


      3/ Ce qui ruine la France ce n’est pas la CGT , les Gilets jaunes ou les syndicats, c’est notre appartenance à l’ Union européenne.
      Exemple,« la privatisation de la SNCF, ne nous trompons pas de combat ! » 

      Mais bon, comme les médias presstitués ont besoin de cacher la responsabilité de l’ UE, de sa marionnette Macron, et de trouver un bouc émissaire, la CGT fait l’affaire.... 


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 1er février 08:04

      @Captain Marlo
      J’ai peur que vous ayez raison, mais il faut bien tenter de trouver des forces vives.


    • Attila Attila 1er février 08:24

      @V_Parlier
      «  Le Point s’est pourtant illustré dans le « bien pensant » bien en vogue.. aussi à la méthode « je suis partout » »
      Je me souviens d’une rubrique du Point intitulée : « Ceux qu’il faut haïr », avec photo des personnes.
      Je suis partout

      .


    • Kylo REN 42 Chaussette42 1er février 08:28

      @Attila

      Si ça avance pas assez vite avec le coronavirus, je peux faire ça aussi, tiens !

      Les murs d’agoravox ont des putains d’oreilles !

      Qui m’aime me suive (fini le mutisme interlope) ou crève désormais !


    • mmbbb 1er février 10:46

      @Captain Marlo  Je les connais ces syndicalistes , si prompt a fustiger le systeme capitaliste mais tres opportuniste quant a l avancement dans leur structure en bénéficiant des avantages catégoriels Quant aux dirigeants, Martinez ne s est pas grandit en allant manifester au cote de Melenchon lors de la manifestatation contre l islamophobie , Ce n est pas l internationale qui a ete entendue mais " Allah Akbar . Les temps changent , comme le dit si bien Charles Gave la droite a trahit la nation la gauche ( partis syndicat ) a trahit le peuple . Quant a ces syndicats , ils ne defendent plus que leurs corporations , ils sont pro europeens , immigrationnistes , defendent mollement la laicite , ont une haine de notre histoire et des traditions francaises, luttent contre le populisme In fine ils sont les idiots utiles de notre elite . 


    • Captain Marlo Captain Marlo 1er février 11:17

      @Jacques-Robert SIMON
      J’ai peur que vous ayez raison, mais il faut bien tenter de trouver des forces vives.


      .
      Les forces vives existent heureusement, c’est la base des syndicats et tous les mécontents ! Eux sont en première ligne pour mesurer les attaques du patronat.
      .
      Si vous avez le temps, lisez l’enquête de Lenglet et Touly : « Syndicats, corruption, dérives & trahisons », vous allez en tomber de l’armoire.


    • Captain Marlo Captain Marlo 1er février 11:34

      @mmbbb

      Je fais à peu près le même constat que vous. Mais les syndicats sont des outils de défense des intérêts de tous les salariés, ils n’appartiennent pas aux directions syndicales !


    • mmbbb 1er février 11:35

      @Captain Marlo C est ce que je dis implicitement . Les syndiques devraient faire le menage , mais ils ne le feront pas . C est un jeux trouble


    • JulietFox 1er février 11:42

      @Captain Marlo
      Alliée à la CES, oui, mais celà vient de l’effondrement du bloc de l’Est, car, avant elle appartenait à la FSM : Fédération Syndicale Mondiale, dont faisaient partie, les syndicats des pays de l’Est.


    • mmbbb 1er février 11:59

      @Captain Marlo Le taux de syndiques en France est tres faible , ceci explique peut etre cela ! 


    • Old Dan Old Dan 1er février 12:14

      @Séraphin Lampion
      Un journal ne fait-il pas que servir la soupe à ses lecteurs ?...
      .
      [... surtout depuis la « financiarisation » de l’information ! ]


    • simir simir 1er février 20:43

      @JulietFox
      Non pas du tout : ils ont quitté la FSM car les Viannet et autres Thibaud ont pris pour modèle Leon Jouhaux le rénégat qui contraint benoit Frachon à démissionner du PC pour rester à la CGT.
      Des mutants tout comme les Gayssot Hue et consorts au P (C ?) F

      La FSM compte des représentants de 135 pays.


    • Captain Marlo Captain Marlo 1er février 21:19

      @mmbbb
      Les syndiques devraient faire le menage , mais ils ne le feront pas . C est un jeux trouble


      .
      Détrompez-vous, nombreux sont les syndiqués qui voudraient bien récupérer leur outil syndical. Mais vous n’imaginez pas, les moyens dont disposent les directions pour se protéger... !
      .
      Ils noyautent les opposants ; ils en corrompent certains ; ils jouent la montre dans les réunions, pour que les questions sensibles soient traitées à 21 heures, quand la majorité des syndiqués est partie ; ils trichent sur les résultats des élections syndicales quand ils leur sont défavorables etc...
      .
      J’ai vu tout ça de près pendant des années ! C’est très décourageant, surtout qu’ils participent aux réunions avec l’employeur, et qu’ils peuvent bloquer votre carrière, si vous les enquiquinez trop...


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 2 février 10:04

      @Séraphin Lampion Pétain a lancé le système par répartition avec la « retraite des vieux » le 15 mars 1941. Seulement, contrairement aux dirigeants de la CGT, Pétain savait compter et avait compris que pour financer un régime de retraites par répartition, il fallait assurer un bon taux de renouvellement des générations pour que les retraites ne pèsent pas trop lourd sur les générations montantes et éviter le passage de 4 actifs pour financer un retraité à 1,7 actuellement avec une situation continuant à se dégrader. Aussi conseillé par l’économiste Alfred Sauvy, il lança une ambitieuse politique familiale avec les moyens limités de la France sous l’occupation allemande (slogan « Travail, famille, patrie ») qui a inversé le déclin démographique français à partir de la fin de la guerre et ouvert le chemin aux trente glorieuses. Poutine a suivi une politique semblable, relançant la démographie et contribuant à la prolongation de l’espérance de vie (voir l’article La Russie sans Poutine).

       .


    • ASTERIX 2 février 10:36

      @Jacques-Robert SIMON

      OUI une retraite par capitalisation ne rapporte rien avant la 11 ème année (commissions et frais ) le VRAI BUT DE LA REFORME C’ EST CELA

      MAIS DES LA CHUTE DE L EMPIRE MACRONISTE ON REMETTRA TOUT CELA A PLAT

      VU LA ZIZANIE ET LA « cacaphonie » de son gouvernement ca ne saurait tarder !!!! /
      -violences contre les gilets jaunes le peuple d’en bas
       erreurs CASTANER « PENICAULT » DELEVOYE PIETRASHNOCK BELLOUBET
       les députés votent au garde vous (démocratie !NON ! ) l’erreur PENICAULT

      MEPRIS DU PEUPLE DES TRAVAILLEURS piètiné

      UN PREFET DE POLICE SS A PARIS UN 1 ER MINISTRE SUREXCITE
      CROYANT QUE LE PEUPLE MARITIME VA L ELIRE AU HAVRE ET QUOI ENCORE
       DEGAGEONS LES  !!!vite très vite


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 février 10:40

      @ASTERIX
      Il est évident que le but de la réforme, comme de toutes les réformes d’ailleurs, est de détruire la construction faite au lendemain de la seconde guerre mondiale.


    • CRICRI59 CRICRI59 2 février 12:52

      @Captain Marlo
      Bonjour
      Je me rappelle le 43 em. congres de Montpellier de la CFDT en 1995 ou le quitus ne fut pas donné a Nicole Notat et ou l’opposition « Tous Ensemble » l’a bousculée


    • Laconique Laconique 31 janvier 11:36

      So much pain in you...


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 31 janvier 12:25

        @Laconique
        Merci de votre sollicitude.


      • Raymond75 31 janvier 12:00

        La CGT est un syndicat ultra conservateur, réactionnaire, qui s’oppose à toute évolution, toujours inspiré par une démarche politique proche du quasi disparu Parti Communiste, qui ne défend que les salariés protégés par un statut, ou qui fait du bruit lorsque qu’une usine ferme.

        La CGT a tué la marine marchande, a tué le fret SNCF, a failli faire disparaitre l’activité portuaire, est incapable de protéger les travailleurs a statut précaire.

        Pour ce syndicat, négocier est considéré comme une trahison, rechercher un compromis un signe de lâcheté.

        La CGT relève du (mauvais) folklore français.


        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 31 janvier 13:03

          @Raymond75
          je raisonne quant à moi plus sur les individus qu’en fonction des idéologies défendues.


        • eddofr eddofr 31 janvier 14:09

          @Raymond75

          Ultra conservateur : personne refusant tout changement.

          C’est marrant, il me semblait que la CGT souhaitait la semaine de 32 heures, la retraite à 60 ans pour tous, le SMIC à 1500 Euro en attendant la fin du capitalisme (qui ne relève pas de sa compétence mais de celle des politiques) ... si ça ce n’est pas du changement, c’est quoi ?

          Réactionnaire : Qui se montre partisan d’un conservatisme étroit ou d’un retour vers un état social ou politique antérieur.

          Voir ci-dessus ... sauf si, pour vous vouloir défendre les salariés c’est un retour vers le passé, évidemment ..

          Concernant l’activité portuaire, je vous renvoie à une article fort intéressant, par un média indépendant : http://theconversation.com/le-havre-dans-la-concurrence-portuaire-europeenne-et-mondiale-73006 
          Cela devrait vous permettre de « relativiser ».

          Concernant le fret ferroviaire, je vous renvoie à un article de la Croix : https://www.la-croix.com/Economie/France/LEtat-porte-lourde-responsabilite-declin-fret-ferroviaire-2018-04-17-1200932408

          Là, il n’est même pas question de relativiser ... mais carrément de laisser tomber une pure « mythologie ».

          Concernant les précaires, ce n’est pas propre à la CGT.
          Aucun syndicat n’arrive à s’implanter parmi les travailleurs précaires, pour plusieurs raison.
          La première est que les travailleurs précaires ne se syndiquent pas.
          On hésite à se syndiquer quand on est en Intérim ou en CDD (Est-ce que les salariés syndiqués seraient victimes de « discrimination » ?).
          La seconde est que ces milieux sont, par nature, soumis à un fort turn-over et à des rythmes de travail atypiques (temps partiel subit, contrats courts, ...).
          Or l’action syndicale et la syndicalisation ne peuvent se construire que dans la durée et une certaine « stablité »
          La troisième est que les évolutions récentes du droit du travail ont toutes contribué à réduire la disponibilité et les moyens des syndicats pour « démarcher de nouveaux territoires » et que ceux-ci ont aujourd’hui tendance, contraints et forcés, à investir le peu de moyens (humains et financiers) qu’il leur reste pour conserver leurs « bastions ».

          Je vous renvoie à ce sujet, à plusieurs publications, de diverses origines :

          https://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/2016-025.pdf

          https://www.erudit.org/fr/revues/ri/2011-v66-n4-ri5005627/1007637ar.pdf
          https://www.lesechos.fr/economie-france/social/la-precarite-du-travail-eloigne-les-jeunes-de-lengagement-syndical-1123009

          Concernant enfin les négociations et accords, 

          https://www.istravail.com/actualites-etudes/les-etudes-sociales-et-syndicales/11193-la-cgt-et-son-rapport-%C3%A0-la-n%C3%A9gociation-collective.html 
          https://www.lesechos.fr/2016/09/la-cgt-signe-toujours-autant-daccords-dans-les-entreprises-232384

          A ce sujet d’ailleurs, je citerai une boutade en forme de devinette qui circule au sein de la CGT : « Pourquoi, la CGT signe si peu d’accords ? Mais parce que la CFDT signe avant qu’on ait fini de négocier ! »

          La question qu’il faut se poser, c’est pourquoi un tel acharnement contre la CGT ?


        • Raymond75 31 janvier 14:17

          @eddofr

          Moi je demande la Smic à 2500 €, la retraite minimum à 2000 € à 55 ans, la semaine de travail sur 3 jours, et le retour à une société agropastorale.

          Vous voyez : je suis encore plus pour le changement que la CGT !


        • foufouille foufouille 31 janvier 14:52

          @Raymond75

          on est ruiné depuis 1910 puis 36


        • Kylo REN 42 Chaussette42 31 janvier 15:09

          @foufouille

          Bon tu veux ton No de siège sur Air Bouba One, oui ou ?


        • capobianco 31 janvier 18:51

          @Raymond75
          «   qui ne défend que les salariés protégés par un statut »
          Savez vous ce qu’est un syndicat, cgt ou autre ? Le syndicat c’est des salariés choisis par leurs camarades de travail (dans les ateliers, bureaux) parce qu’ils ont confiance en eux et qui se dévouent (oui, oui) avec conviction. Sans l’accord des autres salariés ils ne peuvent pas décider seuls des grèves ou quelque action que ce soit. Quand il y a lutte, c’est parce que les salariés l’ont décidé. Dire la cgt a fait ceci ou cela ne veut donc rien dire, la cgt est un syndicat que se donne le personnel des entreprises ou administrations et composé de salariés de ces mêmes entreprises et administrations.
          Vous donnez aux syndicalistes des pouvoirs qu’ils n’ont pas sauf peut-être dans les syndicats dit « réformistes » qui semblent parfois prendre des décisions sans leurs bases.
          C’est mon expérience à l’issue d’une longue vie auprès de travailleurs, je n’ai jamais été permanent juste délégué de base et vous ?


        • Gasty Gasty 31 janvier 18:59

          @capobianco

          « qui semblent parfois prendre des décisions sans leurs bases. »

          Excellente remarque ! Il n’est pas nécessaire de nommer ce syndicat...


        • Raymond75 31 janvier 19:31

          @capobianco

          Idem, mais pas à la CGT bien sûr ! La CGT en comité d’entreprise, c’est un spectacle de cirque pseudo-révolutionnaire, pour ne jamais aborder les problèmes de fond.


        • V_Parlier V_Parlier 31 janvier 19:39

          @Raymond75
          Sur ce point je veux bien vous croire.


        • capobianco 31 janvier 21:05

          @Raymond75
          «  La CGT en comité d’entreprise, c’est un spectacle de cirque pseudo-révolutionnaire, pour ne jamais aborder les problèmes de fond. »
          Je veux bien vous croire, dans les années soixante j’étais élu au CE de mon entreprise (1200 salariés) et je ne vois pas ce que peut-être un cirque pseudo révolutionnaire« ...Le patron et ses comptables, chef du personnel .... avait en face de lui des salariés élus par leurs camarades de travail qui »bénéficiaient« si je ne me trompe de 20 ou 30 heures par mois (gagné en 68) pour remplir leur »mandat’. Pas de sujet tabou, temps de travail, condition de travail, salaire, hygiène et sécurité, des infos sur la marche de l’entreprise, voila quelques uns des sujets de négociation, pas de révolution là dedans mais ce n’était ni le mandat que nous donnait nos collègues, ni le lieu pour cela. Délégués du personnel c’était plus l’action sur les lieux de travail, ateliers ou bureaux. 
          Les temps ont changé bien sûr, éclairez moi. 


        • Le421 Le421 31 janvier 21:11

          @Raymond75
          Dire qu’il suffirait d’une juste répartition pour que ce soit tout à fait possible...
          Faites un tour à La Trinité sur Mer ou au Grau du Roi.
          Les bateaux ne sont pas la propriété de riches saoudiens...
          Et tous les clodos sous les ponts ne sont pas immigrés.


        • Eric F Eric F 1er février 09:14

          @Raymond75
          "La CGT en comité d’entreprise, c’est un spectacle de cirque pseudo-révolutionnaire, pour ne jamais aborder les problèmes de fond."
          Vous caricaturez, au contraire en entreprise -je parle des entreprises privées- la CGT est à la fois une force protestataire et de proposition, avec des objectifs responsables. C’est plutôt au niveau national et dans les bastions para-publics que ce syndicat pratique un maximalisme idéologique crispé.


        • Captain Marlo Captain Marlo 1er février 11:43

          @eddofr
          La question qu’il faut se poser, c’est pourquoi un tel acharnement contre la CGT ?

          .
          Parce que la base est « lutte des classes », alors que le sommet est réformiste.
          .
          Les gouvernements ne craignent pas du tout les directions syndicales, qui sont corrompues, mais la base, qui est remontée comme un coucou suisse et qui déborde les appareils... Je vous renvoie au commentaire que j’ai posté plus haut.


        • mmbbb 1er février 11:43

          @eddofr parce que la CGT donne une image en trompe oeil : Ce syndicat apparait comme un syndicat vindicatif , integre , un des rare a être un défenseur des droits des salaries , l art de l esbroufe ! Les syndicats , trop nombreux pas assez unis , des financements douteux , une perte de crédibilité voir Blondel Chereque et les depenses somptuaires de l ancien de la CGT Le PAON . Probleme récurrent dont le taux d adhesions est faible , Une certaine méfiance des salaries , un discours peu audible , un comble 


        • JulietFox 1er février 11:43

          @Raymond75
          Z’êtes un abonné au point ?


        • JulietFox 1er février 11:48

          @Raymond75
          Les Echos journal d’extrème gauche :
          On en oublierait presque que ces deux organisations syndicales (La CGT et FO) sont des acteurs importants et de l’une et de l’autre. C’est ce que vient rappeler le bilan 2015, qui doit être rendu public lundi prochain. Comme à chaque fois, le document recense les signatures syndicales au bas des accords. Et ce qui frappe, c’est la stabilité des signatures syndicales ces dernières années, alors que le nombre d’accords signés recensés est resté élevé, à plus de 36.000.


        • Goldored 1er février 17:42

          @Raymond75
          « La CGT est un syndicat ultra conservateur, réactionnaire »
          Vous connaissez le sens de ces mots ?

          Visiblement, vous êtes plus critique avec la Cgt qu’avec ceux qui conduisent l’économie...
          Ne seriez-vous pas... ultra conservateur, réactionnaire


        • simir simir 1er février 21:05

          @capobianco
          Je nuance quand même votre propos car ceci n’est plus valable depuis que la CGt n’est plus un syndicat qui déclarait œuvrer pour un autre type de société.

          J’ai été membre de la CE départementale CGT PTT.
          Lors de l’adhésion à la CES et CSL on a pas eu un mot à dire et la condamnation de cette démarche par la base de notre CE n’est pas remontée.

          Pareil en 1993 lors de la loi Quiles qui a cassé l’administration des PTT en 2 EPICS.
          Les fonctionnaires ont eu le choix de rester fonctionnaires d’état ou de devenir des fonctionnaires de FT ou la Poste ce qui n’a aucun sens car le statut n’était plus qu’une coquille vide. Un peu comme des fonctionnaires de Carrouf cela n’a aucun sens.
          Malgré les demandes de la base du CE pour inciter les fonctionnaires à garder leur statut rien n’a été fait sinon la réponse :" On ne peut pas demander à des collègues de s’assoir sur X Francs (ceux qui acceptaient de changer étaient mieux payés)

          Voilà : si la CGT quitte la CES et réintègre la FSM je reprendrai une carte.


        • Captain Marlo Captain Marlo 1er février 21:24

          @simir
          Voilà : si la CGT quitte la CES et réintègre la FSM je reprendrai une carte.
          .
          Merci pour votre témoignage ! La CGT a réintégré la FSM, mais elle n’a pas quitté la CES ! Ceux qui la défendent aujourd’hui, soit confondent la base et le sommet, soit ils sont corrompus d’une manière ou d’une autre et ne veulent pas voir, soit ils sont naïfs !


        • capobianco 2 février 09:38

          @simir

          « ceci n’est plus valable depuis que la CGt n’est plus un syndicat qui déclarait œuvrer pour un autre type de société. »

          Je reconnais, du fait des changements de situations (salarié du prive puis fonctionnaire puis petit patron) n’avoir plus vraiment suivi l’actualité syndicale même si j’ai vu l’apparition de syndicats nouveaux. Cette adhésion à ce CES semble effectivement poser un réel problème. J’ai cherché à en connaitre la signification mais je n’ai encore pas trouvé d’écrits éclairants sur ce sujet.

          Ce qui me fait réagir c’est quand même les attaques tout azimut que l’on retrouve ici pour sur un sujet assez précis. La cgt soit « bolchevique » soit « collabo » c’est là deux façons bien caricaturales non ? Ce serai un syndicat soit totalitaire soit traître ?

          Je remarque que les militants sont toujours présents et actifs dans les luttes et que le pouvoir ne s’y trompe pas en lui réservant un traitement médiatique particulier (voir le titre de l’article du point). Les changements dont vous parlez pourraient prouver que les salariés sont malheureusement sensibles à la propagande du pouvoir et ont à un moment choisi de « mauvais représentants » qui donc n’ont pas fait remonter les infos ?! Mais, alors qu’une lutte sans précédent se produit, est-ce utile, opportun ou nuisible de ressortir un sujet qui divise en interne. Les militants se dévouent toujours autant aujourd’hui, ils sont toujours aussi combatifs ! C’est pour cela que le syndicat est attaqué de façon aussi virulente. Venant de la droite je comprends, venant de nos rangs je comprends moins...


        • ZenZoe ZenZoe 31 janvier 12:25

          ’’La CGT ruine-t-elle la France ?’’

          Oui.


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 31 janvier 13:03

            @ZenZoe
            Voilà qui est clair !


          • Kylo REN 42 Chaussette42 31 janvier 13:24

            @Jacques-Robert SIMON

            Avec Joe le taxi ce serait aussi clair ?

            Tu réponds pas, tu réponds mal, je t’éparpille façon puzzle, Saturnin !

            Capiche ?


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 31 janvier 14:39

            @Chaussette42
            Je ne connais pas vraiment Vanessa Paradis.


          • Kylo REN 42 Chaussette42 31 janvier 14:41

            @Jacques-Robert SIMON

            Et moi Sylvia Christel ! smiley


          • foufouille foufouille 31 janvier 14:53

            @ZenZoe

            on est ruiné depuis 1910 puis 36


          • Kylo REN 42 Chaussette42 31 janvier 15:10

            @foufouille

            Bon tu veux ton No de siège sur Air Babou One, oui ou ?


          • mmbbb 1er février 11:56

            @Jacques-Robert SIMON si la seule CGT etait coupable de se desastre , ce serait clair en effet Il ne faut pas oublier , que notre élite a casser notre outil industriel et ne voulait plus d industrie en France en 1990 . Une boîte comme Alcatel si florissante jadis n est plus l ombre que d elle même, les syndcats ne sont pas les seuls responsable , Serge Tchuruk.

            Analyse d un journal Co Co qui plairait a Spartaccus

            https://www.lesechos.fr/2008/07/les-trois-erreurs-de-serge-tchuruk-1079561

            Au dela de la CGT ( je ne defends pas cette organisation ) , c est l irresponsabité qui est érigée en système dans ce pays quelques soient les domaines

            Regardez la folle du Poitou , S Royale, elle devrait la fermer apres avoir planter les finances de sa region , cette dinde continue de glousser.

            Elle n est pas la seule , la liste est tres longue ! 

            Le mal francais est la ! 


          • pallas 31 janvier 13:24
            Jacques-Robert SIMON

            Bonjour,

            La France est morte, La Russie et d’autres nations dont La Suisse s’écartent volontairement de cette chère contrée, car elle est au bord de la guerre civil.

            L’Algérie si prépare aussi.

            Notre nation n’est qu’un épouvantail, rien de plus.

            La CGT n’est que pisse au vent, d’une réalité qu’elle ne veux pas accepter.

            C’est touchant de voir La Franc Maçonnerie frileuse, ressentant l’inévitable catastrophe.

            La situation est pire que vous pouvez l’imaginé.

            hé hé hé hé

            Sa va etre marrant

             smiley

            Salut


            • rogal 31 janvier 13:25

              Elle ruine peut-être la France, mais pas le CAC 40.


              • Spartacus Spartacus 31 janvier 14:20

                La CGT ruine la France.

                La grande farce est de l’associer au monde ouvrier...

                Elle n,e s’attache qu’ défendre des privilèges has been de fonctionnaires et le titre de noblesse « statutaire, des privilégiés de l’état.

                30% des effectifs dans les manifs sont des vieux croûtons à la retraite idéologisés.

                30% sont des permanents et délégués vie qui ont comme seul but de passer des heures de branlette en heures de syndicalisme, principalement dans les castes de l’état.

                30% sont des mobilisables quasi tous dans les caste des statutaires..

                Il en reste moins de 10% dans le secteur privé, principalement dans les multinationales ou ils cherchent à négocier pour eux des petits privilèges avec l’excuse de la défense des autres.....

                Les ports Français, l’industrie horlogère et moult secteurs ont étés perdus a cause d’eux.

                Non seulement ils ruinent, mais pas que les secteurs économiques, mais aussi détruisent l »image" de la France...

                Si vous voyagez, vous êtes obligé d’expliquer aux étrangers que la CGT est une minorité qui impose par la terreur aux majorité et que non la France n’est pas comme ces tarés en donnent l’image...


                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 31 janvier 17:36

                  @Spartacus
                  Chacun peut avoir son opinion.


                • capobianco 31 janvier 19:09

                  @Spartacus

                  «  La grande farce est de l’associer au monde ouvrier... »

                  Mince vous nous avez découvert, oui, ok, nous sommes à la solde du cac40 mais ne l’ébruité pas ! Martinez va dans les boites de nuit avec votre copain castaner..... chutttt !

                  « 30% des effectifs dans les manifs sont des vieux croûtons à la retraite idéologisés.

                  30% sont des permanents et délégués vie qui ont comme seul but de passer des heures de branlette en heures de syndicalisme, principalement dans les castes de l’état. »

                  Wouahou....Désolé mais en avez une sacrée « couche » vous. En parlant de branlette, faudrait peut-être vous calmer !

                  «   la CGT est une minorité qui impose par la terreur aux majorité »
                  Des exemples peut-être, LBD, grenades, pistolet sur la tempe... ? Mais pas vraiment sévère le Martinez, incapable de nous faire marcher au pas dans les manifs...


                • Gasty Gasty 31 janvier 19:13

                  @Jacques-Robert SIMON

                  Spartacus cultive sa haine, il veut en récolter les fruits. Et les syndicats sont des voleurs et des nuisibles qu’il faut détruire avec du monsanto.


                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 1er février 08:06

                  @Gasty
                  Je crois dans les forces de l’esprit.


                • Spartacus Spartacus 1er février 10:35

                  @capobianco
                  Le 1er exemple de pistolet sur la tempe est votre financement.
                  L’argent de la CGT est volé par la force de la contrainte de cotisation obligatoire pris directement dans le salaire des gens, tellement ces non-représentatifs sont incapables de les convaincre de leur utilité.

                  Le 2eme exemple sera la manière dont la CGT gère ses propres salariés...Une petite dictature sensée critiquer les patrons...Quelle farce !
                  On ne compte pas le nombre de prud’homme de la CGT.

                  Le 3eme c’est le privilège du monopole syndical. Obliger les gens a se faire représenter par des Bolchéviques qui jouent l’internationale en début de cortège est une honte absolue....
                   

                  Oui la CGT est crée la ruine du pays....


                • capobianco 1er février 11:48

                  @Spartacus
                  «  L’argent de la CGT est volé par la force de la contrainte de cotisation obligatoire pris directement dans le salaire des gens, »
                  Dans quel film avez vous vu cela ? Arrêtez vos fantasmes, vous devenez ridicule en proférant de telles bêtises.
                  En fait vous n’avez jamais travaillé, car comment dire autant de stupidités ? . Des bolcheviques.... vous vous êtes enfermé chez vous depuis 1930, sortez, prenez l’air, çà vous détendra et en même temps vous pourrez voir le monde réel. Vous vous « ruinez »le cerveau pour rien...


                • mmbbb 1er février 12:19

                  @Spartacus c est pas tout a fait faux ! Spartaccus la ou je te rejoins , la dotation d Etat a la SNCF a ete de 15 milliards d euros en 2018, Le service n est pas a la hauteur ! L accident de Bretigny sur orge est une honte , un aiguillage non entretenu dans une gare ou le trafic est de forte densite demontre le laissez aller de cette entreprise .

                  Il en est de même de l EDUC , un systeme budgétivore pour des resulats moyens 


                • CN46400 CN46400 1er février 16:36

                  @Spartacus
                  Désolé que l’inter, qui est une splendide chanson française, soit mieux cotée, chez les prolos que la Madelon.....


                • Goldored 1er février 17:46

                  @Spartacus
                  Qui impose par la terreur ?
                  Quand l’exagération grotesque devient l’alliée de la bêtise !


                • Spartacus Spartacus 1er février 18:46

                  @capobianco
                  Arrête donc la fanfaronnade de la vierge effarouchée...
                  Il faut mettre les points sur le I ?

                  « contribution au financement des organisations syndicales »

                  Obligatoire sur tout les salaires

                  0,016% des rémunérations incluses dans l’assiette de la Sécurité sociale.

                  Collectée par les URSSAF, qui les reverse, par l’intermédiaire de l’ACOSS, au fameux fonds paritaires syndicaux qui s le partagent et font la source de la gamelle des syndicats (impôt mafieux obligatoire).


                  Au USA ils appellent les syndicats des mafias....

                  Des gens qui utilisent la force pour te promettre une protection...Ils n’ont pas vraiment tors.

                  Seul 4% des ressources syndicales sont « volontaires ». C’est dire si le vol par la force de la contrainte est la raison de vivre de ces mafieux.


                • Désintox Désintox 1er février 18:51

                  @Goldored
                  Un moment j’ai cru que « Spartacus » était le nom d’un algorithme, programmé pour répéter toujours la même chose sur Agoravox.

                  Puis je me suis fait une raison. « Spartacus » n’est pas une intelligence artificielle, mais une bêtise naturelle.


                • capobianco 1er février 19:23

                  @mmbbb
                  « un aiguillage non entretenu dans une gare ou le trafic est de forte densite demontre le laissez aller de cette entreprise . »
                  Oui les gvt ont toujours planqué leurs copains à la tête de cette grande entreprise afin de la rendre obsolète pour la vendre par morceau. Où est la responsabilité de la cgt, les salariés contrains de se battre pour empêcher la braderie et les problèmes de sécurité. C’est hallucinant cet aveuglement de certains ici.


                • simir simir 1er février 21:17

                  @Gasty
                  Oui il cultive sa haine mais sa connerie même plus besoin de la cultiver c’est comme la chienlit.
                  A qualification égale les salaires sont moins élevés dans la fonction publique que dans le privé.
                  Quand j’ai commencé comme technicien en 1974 à Paris après les 9 mois de cours des boites comme LMT ou AOIP venaient nous débaucher pour venir monter les équipements des centraux téléphoniques qui se construisaient partout dans le pays ;
                  Salaires doubles et ils remboursaient la formation aux PTT.
                  En 1999 cause de salaire bien maigre je suis parti à TDF pour faire sensiblement la même chose (maintenance pour SFR au lieu d’Orange)
                  Bilan : salaire multiplié pas 1,3 et 13eme mois.
                  Pour les cadres c’est encore pire.
                  Mon chef de centre qui avait 150 fonctionnaires sous ses ordres devait gagner 10 fois moins que son équivalent dans le privé.
                  Et je peux vous affirmer qu’à 17 h son bureau n’était pas fermé.

                  Ce Sparagus pue la haine avec ses stéréotypes à la noix.
                  Ou alors c’est un jaloux qui s’est fait éliminer à des concours de la fonction publique.


                • capobianco 2 février 09:58

                  @Spartacus
                  «  C’est dire si le vol par la force de la contrainte est la raison de vivre de ces mafieux. »
                  Vous avez une vision bien large du « vol et de la force » idem pour les « mafieux ». Nous sommes irréconciliables car ces qualificatifs je les vois bien mieux pour les banques, les cac40 et leurs soutiens politiques au pouvoir depuis des décennies. Le cice, la suppression de l’isf ce n’est pas du vol, où sont le million d’emplois promis par le medef et dans quelles poches ruisselle l’argent distribué ?
                  Les usa, cela me rappelle l’époque où je militais et quand les gens comme vous me disaient d’aller vivre en urss, pourquoi n’allez vous pas vivre dans ce paradis américain où tout est privé ? J’ai près de chez moi, des voisins dont la dame est franco-américaine, ce couple vit aux us mais reviens en vacances et à chaque fois que leur santé leur pose problème ou qu’ils ont épuisé le stock de médicaments que madame (française) constitue à chaque venue en Corse. Merci la France... 


                • Spartacus Spartacus 3 février 10:49

                  @capobianco
                  Le CICE est un « crédit d’impot », on te redonne 2 après t’avoir volé 100.... 

                  Je sais pas pourquoi le gauchiste est un abonné du whataboutisme hors sujet quand on on lui en face du pif la vérité, (qu’en est il) ici c’est les USA...

                  Ca évite de répondre sur l’immonde vol sur les cotiosations des gens ?

                  Explique donc pourquoi ton groupe Mafieux ne demande pas l’argent directement aux gens plutot que de cacher dans les cotisations sa gamelle ?

                  Triste caste indécente...
                  Rentiers de l’impot mafieux sur les cotisations sociales..
                  En France le social est énorme, mais il sert surtout a enrichir les mafieux et les nomenklatura de syndicalistes...


                • Goldored 4 février 20:51

                  @Spartacus
                  Si vous pouviez avoir le même regard critique sur les vrais rentiers au lieu de systématiquement détourner les idées, les noms, les mots...
                  Ça vous ferait du bien et, accessoirement, à nous aussi.


                • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 31 janvier 15:01

                  « Quiconque a un tant soit peu fréquenté le milieu du travail où se trouvent des délégués syndicaux, devrait avoir constaté que ceux-ci constituent l’élite de la classe ouvrière  »

                  Mort de rire ...

                  J’ai plutôt constaté que dans le « milieu du travail » les délégués syndicaux étaient majoritairement des grosses fainéasses ou des bons à pas grand -chose souhaitant se protéger par leur statut .

                  Je vous concède qu’il y a de trop rares exceptions ...



                  • zygzornifle zygzornifle 31 janvier 15:39

                    @Sharpshooter - Snoopy86

                     les délégués syndicaux étaient majoritairement des grosses fainéasses ou des bons à pas grand -chose souhaitant se protéger par leur statut .

                     Un peu comme les politiques ....


                  • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 31 janvier 17:37

                    @Sharpshooter - Snoopy86
                    Merci pour la concession.


                  • capobianco 31 janvier 19:24

                    @Sharpshooter - Snoopy86
                    «  J’ai plutôt constaté que dans le « milieu du travail » les délégués syndicaux étaient majoritairement des grosses fainéasses ou des bons à pas grand -chose souhaitant se protéger par leur statut . »
                    « Grosses feignasse » « bons à pas grand chose » ? Oui mais vous vous allez nous montrer, vous allez vous présenter et vos collègues de travail vont vous élire et on « verra ce qu’on verra » çà va ch.... merci d’avance pour votre dévouement.
                    «  Je vous con-cède »
                    La cgt et les salariés ne cèdent pas cela ne nous con-cerne pas... 


                  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 31 janvier 20:11

                    Gros con corse

                    J’ai été président d’un syndicat ....patronal smiley
                    Toujours élu à l’unanimité ....
                    J’ai aussi pu apprécier les méthodes de la racaille cégétiste. Ils ont même essayé de me séquestrer. 2/3 copains qui passaient « par hasard » par là sont passés par là. « L’aristocratie du monde ouvrier » s’est retrouvée aux urgences ....
                    Curieusement , ils n’ont pas convoqué la presse smiley


                  • Xenozoid Xenozoid 31 janvier 20:36

                    @Sharpshooter - Snoopy86

                    t’es du genre a être boulanger et tu ne prend le train que quand il est en grêve


                  • capobianco 31 janvier 21:23

                    @Sharpshooter - Snoopy86
                    «  Gros con corse »
                    Pourquoi pas, 
                    «  Toujours élu à l’unanimité . » Cela devrait m’éblouir ? Cela prouve que le niveau de votre syndicat était à votre image. « Syndicat patronal » avec votre protection rapprochée musclée. Vous êtes de la même veine que votre copain macron , violent, méprisant et en plus vulgaire, pas pour le con, pour votre façon de parler et d’agir. Vos copains venus par « hasard » pour aider un petit patron à échapper à la détestation de son personnel, je vois bien le tableau. 
                    Moi qui ais aussi été patron en 2ème partie de ma vie avec seulement 36 salariés je n’ai jamais connu ce genre de rapport, sans doute pas la fibre du patron de combat ou trop de respect pour mon personnel.


                  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 31 janvier 21:48

                    @capobianco

                    A te lire, gros con corse, on comprend tout de suite que tu n’étais pas patron de combat smiley
                    Tu as du vite fondre les plombs ....


                  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 31 janvier 21:51

                    Et mes copains « de combat », je me les suis fait au service du pays sur 3 continents pendant que toi tu devais être tringlot ou qqch dans le genre smiley


                  • Kylo REN 42 Chaussette42 31 janvier 22:21

                    @Sharpshooter - Snoopy86

                    Moi j’ai été réformé contre mon gré alors que je voulais faire les E.O.LAS, vois qui arrive où ! ^^


                  • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 1er février 08:08

                    @Sharpshooter - Snoopy86
                    Chacun ses expériences.


                  • capobianco 1er février 08:32

                    @Sharpshooter - Snoopy86
                    «  Tu as du vite fondre les plombs .... »
                    Peut-être mais contrairement à vous je n’ai pas encore « pété les plombs », heu...petit con çà vous va ?


                  • capobianco 1er février 08:36

                    @Sharpshooter - Snoopy86
                    «  Et mes copains « de combat  »
                    Moi je n’ai que des copains, pas besoin de garde du corps. Cela doit être dur à vivre dans la peur, non ?


                  • Captain Marlo Captain Marlo 1er février 11:48

                    @Sharpshooter - Snoopy86

                    Il existe aussi des poissons volants, mais ils ne constituent pas la majorité du genre... !

                    Il existe bien sûr des délégués syndicaux qui profitent de leur statut de délégué pour ne pas beaucoup travailler, mais les syndiqués n’ont qu’à pas les élire ou les réélire.


                  • JulietFox 1er février 12:01

                    @Sharpshooter - Snoopy86
                    Chers Messieurs Spartacul et Sharfooteux.
                    J’ai été tour à tour délégué syndical puis du personnel enfin délégué au CE dans une grande boîte.
                    Quand j’ai été délégué du personnel, mes potes, me faisaient mes minutes -ça, vous ne pouvez pas les piger, vu que vous n’avez jamais mis les mains dans le cambouis pour que je puisse faire mon taf de délégué, assistante sociale, médiateur.

                    Ma « carrière » a pâti de mon engagement, mais je suis parti à la retraite la tête haute, avec un salaire de 100 euros de moins qu’un opérateur sur commande numériques., alors que j’étais, par cours du soir, devenu technicien.

                    J’ai connu bien sûr des délégués qui ont profité de leur mandat pour en branler le moins possible, j’ai connu aussi des hommes qui ont été mon exemple.

                    La CGT, comme tout groupe d’individus, a compté parmi elles des hommes et des femmes de tous niveaux, de toute tendance.
                    Pour ma part, je n’ai jamais été encarté dans le moindre parti politique.


                  • capobianco 1er février 19:28

                    @JulietFox
                    Votre témoignage est vrai, ces deux gugus sont vraiment des furieux .


                  • simir simir 1er février 21:23

                    @capobianco
                    Des furieux....
                    Derrière un clavier seulement.
                    Moi je n’ai jamais eu besoin de gros bras ou de gardes du corps.


                  • zygzornifle zygzornifle 31 janvier 15:37

                    Ce n’est pas la CGT qui est l’instigatrice de ces mesures catastrophiques mais ce gouvernement et son président-trader , ne pas se tromper de cible ....


                    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 31 janvier 17:38

                      @zygzornifle
                      La confusion est difficile à faire.


                    • Marc Filterman Marc Filterman 31 janvier 20:09

                      @zygzornifle
                      On a ici tous les potes à Macron
                      https://www.bastamag.net/IMG/jpg/medias5.jpg


                    • Captain Marlo Captain Marlo 1er février 11:54

                      @zygzornifle
                      Ce n’est pas la CGT qui est l’instigatrice de ces mesures catastrophiques mais ce gouvernement et son président-trader , ne pas se tromper de cible ....

                      .
                      Macron est boosté par la Commission européenne, la réforme des retraites doit se solde par 5 milliards d’euros d’économies.

                      Cf la feuille de route de Matignon 2019/2020.


                    • Pierre 31 janvier 16:11

                      Ce qui me fait le plus rire est que ces pignoufs de la CGT ne cessent d’invoquer la constitutionnalité de leurs grèves tout en la violant à chaque fois par les blocages, les menaces à l’égard de ceux qui travaillent, etc...


                      • eddofr eddofr 31 janvier 17:18

                        @Pierre

                        Ne vous sentez pas obligé d’être insultant (« pignouf »), votre propos n’en sera que plus respectable.


                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 31 janvier 17:39

                        @Pierre
                        Les actions, comme je le décris, sont quelquefois à la limite de la légalité.


                      • capobianco 31 janvier 19:39

                        @Pierre
                        En parlant de violer la « constitutionnalité », pouvez vous nous rappeler combien de ministres ont du démissionner, combien, toujours en poste mais avec des problèmes genre R Ferrant ?
                        Et çà pour ne parler que de ce gvt...
                        Je veux bien pleurer sur ceux qui travaillent à la condition qu’ils refusent ce que et les grévistes avec leurs syndicats obtiennent. Parce que les congés payés, la réduction du temps de travail par ex il a fallut combien de blocages ? Je vous fais confiance vous n’en profitez pas ou alors vous êtes un vrai « pignouf »....


                      • Le421 Le421 31 janvier 21:13

                        @Jacques-Robert SIMON
                        Les grèves qui ne gênent personne et sont invisibles peuvent durer jusqu’à la st glin glin...


                      •  Orion  Orion 31 janvier 21:50

                        Salut 421 !

                        « Les grèves qui ne gênent personne et sont invisibles peuvent durer jusqu’à la st glin glin... »

                        Et quand tu comprends ce qu’un gamin de 18 ans a osé exprimer au 16 siècles ... Imaginons avec ce même esprit ce qu’il a pu penser par la suite ... S’il avait pu voyager dans le temps et qu’il ait pu voir ce que nous sommes devenus ... Heureusement que le 12 et les parpaings n’existait pas dans son époque ... Le pauvre vieux, pauvre Étienne tout ça pour rien ... D’ailleurs mort dans sa 33éme année comme un autre 1500 ans avant lui ... Repos à leurs âmes Même si certains les ont détourné à leur et pour leur profit !

                      • Captain Marlo Captain Marlo 1er février 11:58

                        @Pierre
                        ces pignoufs de la CGT ne cessent d’invoquer la constitutionnalité de leurs grèves

                        .
                        Macron a plus de 15 violations de la Constitution à son actif, il devrait être destitué.

                        Aux USA, une seule violation de la Constitution peut renverser n’importe quel gouvernement ! Mais en France, l’opposition est bien gentille et tout le monde s’en fout.


                      • JulietFox 1er février 12:03

                        @Jacques-Robert SIMON
                        Celles du patronat bien sur, sont toutes légales.


                      • assouline assouline 1er février 12:41

                        @Captain Marlo
                        .
                        La propagande de l’UPR dit plus haut :
                        .

                        Macron a plus de 15 violations de la Constitution à son actif, il devrait être destitué.


                        .
                        Ce lien renvoie vers un « document » élaboré par Asselineau...
                        On y cherche désespérément la trace des 15 violations alléguées...
                        .
                        Pour ceux qu’une violation présidentielle de la Constitution affole, il faut savoir que le juge de la Constitutionnalité des actes de l’Executif, le Conseil d’Etat en premier lieu et le Conseil constitutionnel en recours, est là qui veille...
                        .
                        De fait, une violation de la Constitution par le Président, comme par tout autre personnage de l’Etat, n’est pas une cause possible de destitution...
                        .
                        Ceci d’abord parce que la loi ne le prévoit pas...
                        Ensuite parce qu’une violation de la Constitution par le Président peut être non-intentionnelle...
                        Et enfin, comme dit plus haut, parce qu’il existe des recours contre les éventuels écarts présidentiels...
                        .
                        Mais à l’UPR, faute de voir ses rêves se concrétiser dans la réalité, on fantasme...

                      • simir simir 1er février 21:26

                        @eddofr
                        Des mecs comme pierre ont très bien été décrits par La Boetie dans le discours de la servitude volontaire
                        « Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. »


                      • Pierre 2 février 02:28

                        @simir
                        La seule dictature que je subis est celle de la connerie largement étalée ici et ailleurs...


                      • simir simir 2 février 11:13

                        @Pierre
                        Donc si tu subis la « connerie étalée ici » c’est aussi de la servitude volontaire car tu peux toujours te casser.


                      • Pierre 2 février 14:29

                        @simir
                        Pas la peine, impossible de l’éviter : tu regardes la télé et tu vois une petite chose insoumise et qui raconte n’importe quoi pour se faire mousser, demander de façon très mal élevée à Macron de ne pas le toucher.


                      • zygzornifle zygzornifle 3 février 11:07

                        @Jacques-Robert SIMON

                         sont quelquefois à la limite de la légalité.

                        Quand la Bac crève des yeux , arrache des mains , tue une mamie sur son balcon elle est dans la légalité je suppose .....


                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 3 février 11:44

                        @zygzornifle
                        Que vous soyez puissant ou misérable...


                      •  Orion  Orion 4 février 12:31

                        Salut Simir !

                        « Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. »

                        Cette citation n’est pas d’Étienne De La Boétie et n’est aucunement présente dans le discours de la servitude volontaire ... Elle est de Pierre Victurnien Vergniaud ... Bien évidemment elle rejoint et résume totalement les pensées d’Etienne de la Boétie ...  smiley ...

                      • Trelawney Trelawney 31 janvier 17:34

                        Bon le POINT c’est le POINT, un hebdomadaire français financé par un oligarque et subventionné par le gouvernement. Donc absolument pas crédible et tout le monde le sait

                        Mais la CGT c’est la CGT, un syndicat qui se veut de gauche canal historique pour donner l’illusion qu’il défend le prolétaire, mais qui se compromet tout autant que le point, car faisant parti de la même fratrie du pouvoir où tout le monde est copain comme cochon

                        Il y a Martinez et ses moustaches, mais on peut aussi parler de Viannet, Thibault, Lepaon et tous ces guignols qui frayent avec les différents gouvernements pour calmer le bon peuple. J’ai encore en mémoire l’affaire Continental Clairoix où Thibault se faisait traiter de racaille par les délégué CGT de l’usine

                        Comment la CGT ruine la France ? de la même façon que le POINT.


                        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 31 janvier 17:41

                          @Trelawney
                          Je ne suis pas un défenseur de la CGT, je décris ce que je vois.


                        • capobianco 31 janvier 19:53

                          @Trelawney
                          «  Il y a Martinez et ses moustaches, mais on peut aussi parler de Viannet, Thibault, Lepaon et tous ces guignols qui frayent avec les différents gouvernements pour calmer le bon peuple. J’ai encore en mémoire l’affaire Continental Clairoix où Thibault se faisait traiter de racaille par les délégué CGT de l’usine »
                          Contrairement à l’auteur je défends la cgt. Je ne sais pas pour les autres mais « le paon » a été viré non ? Quant aux différents entre la base et les permanents cela arrive évidemment surtout quand les salariés en détresse pensent ne pas êtres suffisamment aidé mais je ne pense pas que cela soit la spécialité de la cgt si vous voyez ce que je veux dire. Comment ce syndicat pourrait-il avoir encore autant de poids dans les luttes s’il était discrédité par sa base ?
                          « car faisant parti de la même fratrie du pouvoir où tout le monde est copain comme cochon »
                          Vous pouvez préciser ou c’est juste de la calomnie ?


                        • Trelawney Trelawney 1er février 09:24

                          @capobianco
                          Quant aux différents entre la base et les permanents cela arrive évidemment surtout quand les salariés en détresse pensent ne pas êtres suffisamment aidé

                          Si vous avez le temps regardez le documentaire de Jérôme Palteau, La Saga des Conti. Au cœur d’une révolte ouvrière. Je doute qu’il soit en vente à la CGT.

                           

                          Lorsque les Conti et leur leader CGT de l’époque Mathieu savaient qu’il n’y avait plus rien à faire et que l’usine allait fermer, ils ont négocié un départ la tête haute et ont obtenu un reclassement de vingt-quatre mois au lieu des neuf mois légaux, 50 000 euros de prime par ouvrier et des mesures d’âge, impensables à l’origine, pour les ouvriers en fin de carrière.

                          Continental n’avait pas budgété le quart de ce que les ouvriers ont obtenu, soit plus de 200 millions d’euros, ce qui correspond au plan le plus cher de l’histoire de l’entreprise. Ils ont pour cela et sans aide de leur syndicat, voyagé entre Hanovre Sarreguemines et Clairoix. Soudain Thibault de la CGT décide seul de reprendre le dossier pour ouvrir des négociations à la baisse  avec le gouvernement et la représentation patronale. Car cet accord historiquement le plus en faveur des ouvriers risquait de créer un précédent. Une épreuve de force a eu lieu entre les Conti et la direction nationale CGT, ce qui a fait dire à Mathieu : « Thibault n’est qu’une racaille ». Voilà ce qu’est aussi la CGT. Dans ses rapports avec le gouvernement, elle n’a rien à envier à la CFDT. 


                        • Captain Marlo Captain Marlo 1er février 12:07

                          @capobianco
                          Vous pouvez préciser ou c’est juste de la calomnie ?

                          .
                          D’abord, vous confondez la base et le somment des syndicats.
                          .
                          Ensuite vous êtes resté avec le logiciel des 30 Glorieuses. Depuis, le PCF est la CGT sont devenus « réformistes », comme tous les syndicats affiliés à la Confédération européenne des Syndicats.
                          .
                          Les syndicats doivent impérativement être indépendants de tous financements venant de l’étranger. Ils doivent vivre des cotisations et éventuellement de l’aide de l’ Etat, mais pas de financements du patronat, ni de l’Europe des banksters.

                          « UPR-Les escrocs de la CES ».


                        • capobianco 1er février 12:16

                          @Trelawney
                          « Soudain Thibault de la CGT décide seul de reprendre le dossier pour ouvrir des négociations à la baisse  avec le gouvernement et la représentation patronale. Car cet accord historiquement le plus en faveur des ouvriers risquait de créer un précédent  »
                          Et quel a été le résultat de de cette « nouvelle » négociation ? J’ai essayé de trouver confirmation de vos affirmations et notamment par X Mathieu sans succès. Le film dont vous parlez a reçu une très bonne critique dans le journal « l’humanité » (vous pouvez vérifier sur le net) ce qui me fait penser qu’il y a peut-être plusieurs interprétations possibles. Je n’imagine pas le pcf stigmatiser la cgt. Enfin pouvez vous me donner le résultat de « l’action de Tibhault » et la réalité du résultat final.
                          Ce que je sais c’est que les pourris dans cette affaires sont les patrons de cette entreprise et les politiques complices, c’est mon interprétation, mais vous avez le droit de faire croire que c’est la CGT en tant que syndicat dont X Mathieu était un représentant dans l’entreprise. 
                          «  Voilà ce qu’est aussi la CGT  »
                          Un homme seul serait « la CGT » ? X Mathieu et les ex salariés de conti non ? Vous ne savez pas vraiment ce que veut dire « syndicat »....


                        • Yaurrick Yaurrick 1er février 12:32

                          @Captain Marlo
                          Les syndicats ne doivent vivre que des cotisations de leur membres et pas autre choses ! Sinon c’est la porte ouverte à toutes les dérives.


                        • Trelawney Trelawney 1er février 12:36

                          @capobianco
                          Enfin pouvez vous me donner le résultat de « l’action de Tibhault » et la réalité du résultat final.
                          Le réaction de Thibault a été nul, car pendant qu’ils attendaient la direction Conti à Matignon, lui et le gouvernement de l’époque. Mathieu ainsi que leur avocat et les contis CFDT CGC, négociaient avec cette même direction à Hanovre.
                          Le direction Conti était pressée d’en finir, mais le gouvernement avec Thibault voulaient reprendre la négociation car 200 millions risquaient de faire jurisse prudence pour les autres conflits à gérer et notamment celui de Goodyear. Thibault pour pouvoir par la suite siéger au BIT jouait contre les contis et pour le gouvernement.
                          Thibault a toujours était de collusion avec Sarkozy


                        • capobianco 1er février 13:24

                          @Captain Marlo
                          J’ai voulu vous faire plaisir, et j’ai regardé la vidéo de votre grand chef.
                          Doit-on le croire quand il affirme que toucher des subventions de l’ue ferait des syndicats des collabos du système ? Quand il dit que la commission donne la feuille de route (voila ce que vous devez dire à vos adhérents...) ? 
                          Quand je vois la cgt attaquée de façon incroyable par le gvt et ses médias et par des gens comme ass je me dis que cette « feuille de route » est une belle invention et participe à salir par tous les moyens un des principaux défenseur des salariés.


                        • capobianco 1er février 19:38

                          @Trelawney
                          «  Mathieu ainsi que leur avocat et les contis CFDT CGC, négociaient avec cette même direction à Hanovre. »
                          Et bien vous voyez le camarade Mathieux de la cgt a bien fait le travail. Je n’ai pas particulièrement suivi la carrière de Thibault, mais un homme n’est pas le cgt vous le constatez .... Soyez clair, pour vous c’est Thibault le problème arrêtez d’incriminer la cgt dont 99% des militants sont des gars dévoués au service des salariés. 


                        • Captain Marlo Captain Marlo 1er février 21:50

                          @capobianco
                          Quand je vois la cgt attaquée de façon incroyable par le gvt et ses médias

                          .
                          Ce n’est pas la CGT qui est attaquée, c’est la base de la CGT qui refuse de rentrer, nuance ! On est dans une situation quasi insurrectionnelle, où les mécontents ne veulent plus rentrer.
                          .
                          Un mouvement social, quand le mécontentement est profond comme actuellement, c’est comme le dentifrice, une fois sorti du tube, bonjour pour le faire rentrer !
                          .
                          Les bourges, le Gouvernement et leurs médias presstitués prennent peur.
                          Ce n’est pas de la direction des syndicats qu’ils ont peur, c’est de l’ incapacité des dirigeants syndicaux à faire rentrer le dentifrice dans le tube.... 
                          .
                          Même cet apparatchik socialiste de Badinter fait des cacas nerveux quand il voit des têtes de Macron au bout des piques, tellement ils ont la trouille qu’on leur demande des comptes, et d’être pris à partie.
                          Des têtes au bout d’une pique, ça vous rappelle quelque chose ?
                          .
                          Cessez donc de nous bassiner avec votre CGT pourrie. C’est un syndicat jaune, comme les autres, sauf SUD, peut-être, qui n’est pas à la CES...
                          .
                          ’Le rapport Perruchot sur l’argent des syndicats« ..
                          .
                           »Le système français est unique. Alors que dans tous les pays comparables 90 % des ressources des syndicats de salariés proviennent des cotisations de leurs membres et du placement de leurs réserves, en France les cotisations des membres ne couvrent que 3 à 4 % de leurs budgets.

                          Le reste provient de sources très variées, difficiles à mettre au jour : mises à disposition de personnel et de locaux par des administrations et de grandes entreprises publiques et privées, subventions accordées sur les fonds de la formation, de la Sécurité sociale, de l’assurance-chômage, des handicapés, des assurances vieillesse complémentaires, du 1 % logement, subventions de l’État et des collectivités locales, etc.

                          Selon le rapport, les ressources des syndicats de salariés atteignent ainsi 4 milliards d’euros par an, soit 3 à 4 fois les ressources des syndicats anglais ou allemands, qui ont pourtant 5 à 10 fois plus de membres... etc

                          .

                          Le rapport Perruchot complet, est disponible sur Internet.


                        • CN46400 CN46400 2 février 07:54

                          @Trelawney
                          Reste plus qu’à aligner les preuves des faits avancés.....


                        • Trelawney Trelawney 2 février 11:55

                          @CN46400
                          Reste plus qu’à aligner les preuves des faits avancés.....
                          Pour vous ce n’est pas la peine, car même la main dans l’eau vous diriez qu’il fait sec.
                          Par contre il n’est pas encore trop tard pour lire Le management de la colère, de Christine Ducros et Jean-Yves Guérin, aux éditions Max Milo.

                          On y parle des contis et de la volonté de la direction CGT d’éviter par tous les moyens que la base prenne le pouvoir. On y parle aussi du repreneur fantôme tout droit venu de Dubai, alors que la direction Continental ne cherchait aucun repreneur et pour des raisons de surproduction, voulait la fermeture définitive de cette usine.

                          La CGT ne voulait pas non plus qu’un certain Roland Szpirko, conseiller municipal Lute Ouvrière, se mêle des affaires de syndicalisme.
                          Résultat : un Mathieu qui savait pertinemment que l’usine aller fermer sans possibilité de reprise s’est associé à Roland Szpirko (maitre yoda) rompu au conflit sociaux et tous les deux ont obtenu pour tous les salariés, une indemnité de 50 000 euros en plus de l’indemnité légale. Puis on mis la direction Continental devant le tribunal pour procédure de licenciement abusif et ont gagné des dommages et intérêts pour tous les salariés.

                          A la CGT il y a beaucoup de cadavres dans les placards et ils savent très bien que la « lute des classes » est un bon moyen pour se partager le pouvoir au détriment de ceux qu’ils sont sensés défendre 


                        • pallas 31 janvier 18:00
                          Jacques-Robert SIMONBonsoir,

                          La NASA reçois beaucoup de messages et menaces de mort que la Terre est plate.

                          Elle si pliera bientot, d’une maniere ou d’une autre.

                          Oui !!!, elle est plate, le soleil tourne autour de la platitude Terre.

                          Je suis pour !!!!!!!!

                          Je valide

                          Comme cela m’est amusant

                           smiley

                          Salut


                          • hans-de-lunéville 31 janvier 18:29

                            @pallas
                            çui là je le mets dans mes collector


                          • pallas 31 janvier 18:56

                            @hans-de-lunéville

                            La terre est plate, les horizons infinies

                            Oui !!!!!

                            C’est la réalité,

                            Un 1984,

                            L’humain n’est que paillasson ;, que l’on forge a sa guise

                            Salut


                          • molloy molloy 31 janvier 19:26

                            Le Point, ça reste un torchon qui ne mérite pas une seconde d’attention.

                            Le genre de torchon qui craignait l’arrivée des chars soviétiques place de la Bastille en 1981. 

                            Pinault, son propriétaire, à travers ses entreprises multi-subventionnées par l’Etat ainsi qu’à travers les ristournes et échappatoires fiscales dont il a pu bénéficier, ne contribue-t-il pas lui aussi à la ruine de la France ?

                            L’hôpital qui se fout de la charité en gros...


                            • V_Parlier V_Parlier 31 janvier 19:43

                              @molloy
                              « Le genre de torchon qui craignait l’arrivée des chars soviétiques place de la Bastille en 1981. » => Et pourtant très apprécié par la gauche caviar et les jeunes « progressistes » jusqu’à ces dernière années.


                            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 1er février 08:10

                              @molloy
                              C’est cela !


                            • Xovkipeu2 Xovkipeu2 31 janvier 19:30

                              La CGT ca veut dire Collectif Gitan Terroriste ? il paraît que certains services de renseignements avait mis ce syndicalisme classé comme réseau terroriste ?


                              • capobianco 31 janvier 19:59

                                @Xovkipeu2
                                Oui, c’est même « spartacus » qui l’affirme plus haut, la cgt fait régner la « terreur ». J’ai peur....


                              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 1er février 08:11

                                @Xovkipeu2
                                Peut-être ?


                              • San Jose 31 janvier 19:54

                                La première fois que je me suis syndiqué, c’était une heure après qu’un délégué cégétiste fonctionnaire soit venu sur mon lieu de travail faire un discours exaspérant. Il y a trente ans, il râlait de ne gagner que vingt mille francs avec sa femme cadre B comme lui. 


                                • capobianco 31 janvier 20:02

                                  @San Jose
                                  Bien sûr il est venu faire un discours pour se plaindre pour lui même, c’est très crédible.....
                                  Soyez un peu sérieux. 


                                • San Jose 31 janvier 20:55

                                  @capobianco
                                  .
                                  Yep, il s’est plaindu en se prenant pour exemple, mais il parlé aussi des autres pauvres. 


                                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 1er février 08:12

                                  @capobianco
                                  Il est préférable de voir les gens biens plutôt que les autres.


                                • capobianco 1er février 08:41

                                  @Jacques-Robert SIMON
                                  Pouvez vous préciser ?


                                • simir simir 1er février 21:43

                                  @San Jose
                                  Vous êtes un fiefé menteur.
                                  Je viens de prendre un de mes bulletin de salaire de Sept 1997.
                                  J’étais cadre B à l’indice 579 soit au « taquet » de technicien supérieur.
                                  Ce salaire était de 14163,17 francs.
                                  Pour monter jusqu’à l’indice 619( le maxi) je devais passer le concours de chef technicien.
                                  40 points de plus, on est loin des 20000 francs dont vous parlez.

                                  Alors après tout est relatif et moi aussi je râlais car chez LMT ou AOIP comme j’en parle plus haut ils nous proposaient le double et chez TDF salaire X 1,3. et en plus dans le cas de LMT et AOIP sans les travaux de nuit et de Dimanche de l’astreinte qui nous étaient royalement payés à l’indice 379 soit presque 2 fois moins.
                                  A ce prix la on les prenait en temps libre et non en paiement.


                                • troletbuse troletbuse 31 janvier 21:01

                                  Micron après s’être nommé « le premier de CORDEE », va se retrouver le premier président français « EN COULEE ».

                                  Et même si on retire les histoires d’O, l’affirmation reste vraie.  smiley


                                  • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 1er février 08:13

                                    @troletbuse
                                    Micron est une intéressante proposition.


                                  • troletbuse troletbuse 1er février 13:22

                                    @Jacques-Robert SIMON
                                    Pour Micron, il faut retirer le R quoiqu’il l’est complétement et pas qu’à moitié


                                  • ribouldingue ribouldingue 31 janvier 21:01

                                    Salauds de pauvres



                                    • CN46400 CN46400 31 janvier 23:31

                                      Les chiens aboient, la CGT passe....


                                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 1er février 08:14

                                        @CN46400
                                        Toutes les organisations ouvrières sont menacées.


                                      • titi 1er février 07:02

                                        La CGT ne représente plus rien.

                                        Elle n’est présente et représentée que dans certaines corporations où elle verrouille les embauches et les évolutions de carrière : SNCF, RATP, Ports, mais aussi certains pans de la fonction publique.

                                        Tous ces secteurs dès qu’ils ont eu a faire à la concurrence se sont effondrés.

                                        C’est le cas du fret SNCF, des ports.

                                        Ce le sera bientôt de la SNCF tout court, avec l’ouverture à la concurrence ce certains Intercités.
                                        Les élus et militants « de gauche » mettront des bâtons dans les roues aux solutions alternatives, comme Hidalgo qui a bloqué l’accès des cars Macron à Paris pendant la grève, ou les débilos d’Extinction Rébellion qui ont saboté les trottinettes en libre service à Marseille.

                                        La CGT ne ruine pas la France. Elle ruine simplement les secteurs où elle est présente.

                                        Et heureusement il y’en a de moins en moins.

                                         


                                        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 1er février 08:15

                                          @titi
                                          Il est possible de voir la situation ainsi, ce n’est pas mon approche.



                                          • titi 1er février 07:14

                                            @L’auteur,

                                            Siouplait ? Z’auriez un ticket restau ? ou alors 5,2 milliards ?

                                            5,2 milliards c’est le montant de la dette du fret SNCF qui est repris au 1er janvier par la SNCF, et donc par…. le contribuable Français.

                                            Puisque vous et vos amis êtes supporters de la CGT et de son action, je vous propose, pour aller au bout de la démarche, que vous preniez à votre charge les 5,2 milliards qui permettront aux conducteurs SNCF de continuer de faire de la politique plutot que leur travail.

                                            Puisque vous trouvez ça bien, il serait normal que vous le financiez.


                                            • CN46400 CN46400 1er février 07:36

                                              @titi
                                              Et moi, je vous propose de renoncer à toutes les spécialités qui sont sorties des actions de la CGT : Congés payés, 35h, sécurité sociale, retraites, hausses de salaires, allocations familiales Etc...


                                            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 1er février 08:17

                                              @titi
                                              Il est possible de faire un débat sur l’efficacité des entreprises publiques si vous le souhaitez.


                                            • capobianco 1er février 08:54

                                              @titi
                                              «  5,2 milliards c’est le montant de la dette du fret SNCF qui est repris au 1er janvier par la SNCF, et donc par…. le contribuable Français. »
                                              Rassurez moi, ce n’est pas la cgt qui dirige les entreprises publics ? La fameuse dette de la France, celles des caisses de retraite, de la sécu etc...ne seraient pas de la responsabilité de ceux qui sont au pouvoir depuis des décennies ? 
                                              Nous sommes bons pour sauver les banques qui ont triché (2008) avec ’l’argent du contribuable" mais pas pour sauver les services publics (gérés de façon à créer des déficits) ? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès