• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La chute de Saïgon, il y a 40 ans

La chute de Saïgon, il y a 40 ans

JPEG - 4.7 ko
Un jour ou l’autre, il faudra qu’il y ait la guerre, on le sait bien. On n’aime pas ça, mais on ne sait pas quoi faire, on dit : « c’est le destin ». Tant pis pour le Sud, c’était pourtant bien, on aurait pu vivre, plus d’un million d’années et toujours en été. (Nino Ferrer Paroles, Le Sud) Photo wikimedia.org

La chute de Saïgon, ou « libération de Saïgon » pour les communistes, est la prise de cette ville alors capitale de la République du Viêt Nam (Sud-Viêt Nam) par l'armée populaire vietnamienne le 30 avril 1975. C'est la fin de la guerre du Viêt Nam et l'amorce de la réunification officielle du Viêt Nam sous le régime communiste.

Début avril 1975, la région de Saïgon est encerclée. Après deux semaines de combat acharné à Xuân Lộc, dernier verrou de Saïgon, où la 18e division de l'ARVN tente d'enrayer la progression communiste, le président Nguyễn Văn Thiệu démissionne le 21 avril et est remplacé par le vice-président Trần Văn Hương, lui-même remplacé le 28 avril par Dương Văn Minh, surnommé « le Président de 3 jours ». Les troupes nord-vietnamiennes sont alors aux portes de Saïgon.

Le 30 avril, elles entrent et rebaptisent la ville en Hô-Chi-Minh-Ville, en l'honneur de celui qui s'était fait appeler Hô Chi Minh (1890 - 1969), dont le pseudonyme signifie « Celui qui éclaire » et qui avait été le fondateur du Parti communiste vietnamien et de la République démocratique du Viêt Nam après s'être formé en France, tout comme Zhou Enlai, le numéro 2 chinois à l'époque de Mao, ou Pol Pot le Khmer rouge. On, ne vantera jamais assez l'influence de la culture Française.

Depuis le balcon de l'appartement du 3ème étage de Cholon, banlieue où se regroupe une forte communauté d'origine chinoise, « elle » jette un œil mais elle se fait rappeler à l'ordre par son père. Les balles perdues ne le sont pas pour tout le monde. Et en bas dans la rue, des voitures passent en klaxonnant avec des hommes à bord, le fusil à la main, le doigt sur la gâchette, en criant et en tirant à tout va, comme si leur équipe sportive venait de gagner une finale.

Si l'on se penchait pour les dévisager, on parierait qu'ils viennent au secours de la victoire et qu'ils ne portaient pas le VietCong dans leur cœur ni le VietMinh dans leurs petits papiers. Comme les pétards du nouvel an chassent les mauvais esprits, leurs détonations sont destinées à faire fuir tout soupçon d'attachement au régime qui s'est effondré.

Pas d'arme lourde dans ces rues. Ce n'est qu'au centre de la capitale qu'on est assuré de rencontrer des tanks stationnés au centre des artères, comme des arcs de triomphe qui proclament la victoire du Nord sur le Sud.

« Elle » ne pourra plus regarder "missions impossibles" à la télévision en version originale sans sous-titre avec ses nombreux frères et soeurs. Ses parents ne désiraient pas une nombreuses progéniture mais la contraception était interdite. Le devoir de devenir chair à canon pour les garçons primait le droit des femmes à disposer librement de leur corps.

Demain les enfants n'iront pas à l'école mais la grand-mère ira au marché. Elle trouvera encore des stands garnis de fruits, de légumes et de viandes, et, bien en évidence, des corps de sudistes supposés opposés à l'ordre nouveau.

A cette époque d'opposition viscérale entre communistes et capitalistes, on ne vit pas comme en Italie avec le jovial Don Camillo qui se joue du rouge Peponne. C'est la fin d'un monde taxé de concussion, de corruption et de déperdition pour la réalisation d'un idéal avec pour objectif le bonheur terrestre sans opium du peuple.

Les bonzes ne seront pas trop maltraités. A l'opposé des religieux de Thaïlande, ils ne mendient pas. Ils travaillent pour subsister. Mais les fidèles qui remplissaient les pagodes se méfient des yeux qui voient et des bouches qui rapportent. Ils vont se raréfier, sans empêcher l'encens de continuer à fumer.

Les commerçants sont les symboles du capitalisme. Ils recevront des visites le jour et la nuit, à l'improviste. Leurs domiciles et leurs boutiques seront fouillés. Les photographes auront du mal à persuader des soldats habitués au dénuement qu'on n'ouvre pas les rames de papier photo.

Certains avaient pris leur précaution et s'étaient expatriés depuis des mois. Des pères avaient dépensé une fortune pour que chacun de leur fils parte de peur qu'il soit incorporé dans l'armée du Sud.

Parmi les familles qui restaient, quelques unes partiront en avion, en n'emportant que les bagages de cabines. D'autres partiront en catimini dans des rafiots entre Charybde, les pirates, et Scylla, les tempêtes. Des survivants seront parqués dans une île et apprendront en pleurant qu'ils ne peuvent allés aux États-Unis, pays pour eux de liberté, mais qu'ils en sont réduits à un petit pays, comme la France. Pour la première fois j'entendrai l'expression "boat people".

De beaux parleurs, directeurs de « newsmagazines » français, répèteront à l'envie que le communisme continue de s'étendre et, que depuis 1917, on n'a jamais vu un pays quitter ce régime. Ni l'Europe de l'est, ni la Corée du nord, ni Cuba. Des 3 pays coupés en 2 à la suite de la guerre mondiale, il reste en 1975 l'Allemagne et la Corée.

Les États-Unis ont perdu la face. Les hippies pacifiques ont gagné. Les anciens combattants sont chamboulés. La théorie des dominos qui imposait cette guerre impopulaire s'est avéré : un pays est tombé, les autres ont suivi. En même temps que le Viêt Nam, le Cambodge et le Laos deviennent eux aussi des pays communistes.

Au total, les États-Unis ont largué 7,08 millions de tonnes de bombes durant ce conflit, deux fois plus (3,4 millions de tonnes) que l'ensemble des alliés sur tous les fronts de la Seconde Guerre mondiale.

Des millions de Vietnamiens sont morts des conséquences de la guerre, beaucoup littéralement déchiquetés par les bombardements.

Comment compter les victimes de guerre du Viêt Nam ? Des gens meurent par des mines. D'autres subissent les effets de l'agent orange, ce défoliant très utilisé par les Américains. Les problèmes sociaux colossaux causés par la dévastation du pays ont eu un impact négatif sur les survivants.

La pollution du sol n'est pas un vain mot : malformations à la naissance, hypertrophie, rachitisme, cancer des poumons et de la prostate, maladies de la peau, du cerveau et des systèmes nerveux, respiratoire et circulatoire, cécité, diverses anomalies à la naissance, surtout dans les campagnes.

Les pertes les plus basses étaient estimées autour de 1,5 million de Vietnamiens tués. Le Viêt Nam a annoncé le 3 avril 1995 qu'un total d'un million de combattants et deux millions de civils (y compris le Sud) avaient été tués durant la guerre.

Les pertes du Sud Viêt Nam sont estimées à 255.000 militaires et 430.000 civils tués, dont 80.000 en 1974, soit plus que toute autre année de guerre, alors que les forces américaines avaient été évacuées.

Le bilan pour les forces armées américaines est estimé à 58.177 soldats tués et 153.303 blessés pour un total de 8.744.000 militaires ayant participé à un moment ou à un autre à ce conflit.

Sur les 46.852 soldats australiens qui ont participé à la guerre du Viêt Nam, 492 ont été tués et 2.398 ont été blessés.

Officiellement, 16 militaires soviétiques sont morts durant ce conflit au Viêt Nam et 5 au Laos.

Le nombre de morts de 1965 à la fin du conflit se situerait au-dessus de trois millions.

Dans les années 1980, des estimations américaines situent le nombre de victimes causées par la répression et à l'exode après 1975 au-dessus du demi-million, dont 65.000 à 100.000 exécutions par le régime communiste, 150.000 à 175.000 prisonniers disparus, le reste étant des boat-people.

Que la guerre est belle pour ceux qui la décident mais ne la font pas !

1975, une page de l'histoire venait de s'écrire.

1989, le rideau de fer se levait et le mur de Berlin s'effondrait. Une autre page s'écrivait.

30 avril 1975. C'était il y a 40 ans.

Qui s'en souvient ?

 

 Références

http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Vi%C3%AAt_Nam


Moyenne des avis sur cet article :  2.76/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • adeline 15 avril 2015 15:40

    Ou l’on voit tous les méfaits des non-bobos.


    • Dom66 Dom66 15 avril 2015 15:48

      La chute de Saigon !

      Merci l’auteur pour ce souvenir, qui sonnait la fin d’un massacre perpétré par une civilisation de connards criminels imbu de leurs puissances. Et cette guerre tue encore, hélas.

      Quel courage que ce « petit grand peuple » Vietnamiens, une leçon.

      Et dire que les Américains s’excitent encore, mais à leurs places maintenant je commencerais à me méfier.

      Avec les Russes/Chinois ce ne serra pas la même chanson, eux qui n’ont jamais reçu la moindre bombe sur leur territoire, pourraient enfin goûter aux joies dans prendre plein la tronche.


      • colere48 colere48 15 avril 2015 15:58

        Qui s’en souvient ?

        les « papy boomer » devraient .... « paix au Vietnam » fut un slogan fédérateur de leur adolescence


        • Loatse Loatse 15 avril 2015 15:59

          Bonjour Salt


          Hier soir sur Arte était justement diffusé un documentaire sur cette guerre du Vietnam (doc très intéressant que l’on peut voir en replay ces 7 prochains jours) 

          Y figurait donc en image la chute de saigon, le retrait des troupes américaines... les négociations entre Hanoï et washington en france dans des meulières aux alentours de paris (ce qui rendait encore plus la situation surréaliste en comparaison avec ce qui se déroulait sur le terrain)

          Le monde entier du fait de la diffusion des images de guerres non censurées (impossible aujourd’hui) s’est mobilisé pour défendre l’auto détermination du peuple vietnamien...car il s’agit bien de cela.. et même sans être sympathisant communiste, ni adepte du collectivisme, il faut bien reconnaître que les américains ne l’entendaient pas de la même oreille, ce droit... Sudistes ou nordistes il s’agissait du même peuple même si le désaccord était profond. (tiens ca me fait penser à l’Ukraine... !)

          Bien que ce pays réunifié soit aujourd’hui ouvert au tourisme, on y meurt encore des conséquences de cette abomination que sont les épandages d’agent orange (sans compter les malformations dûes à ce poison toujours présent dans le sol, d’ou la notion d’écocide)..

          il s’est agit de tuer non plus les opposants (ce qui est aussi condamnable je le reconnais d’un coté comme de l’autre), mais tout ce qui bougeait dans un très large périmètre (vieillards, bébés, femmes, jeunes enfants...) quitte à arroser les villages de napalm, à lancer des grenades dans ces tunnels ou se réfugiaient vieillards et tous petits...

          et pour quel résultat ?!

          sans compter qu’aux 60 000 jeunes GI tués, il faut rajouter le même nombre qui une fois rentré au pays se suicida, les traumatisés à vie... Il faut également prendre en compte que cette escalade dans l’horreur n’est pas sans rapport avec le mensonge sur l’incident du golfe du Tonkin











          • Dom66 Dom66 15 avril 2015 16:19

            @Loatse

            Exact très bon commentaire, merci smiley

            « avec le mensonge sur l’incident du golfe du Tonkin »

             ils sont encore capable de re-mentir

            Exemple Powell et sa fiole à l’ONU ! Et ils trouvent encore des caniches pour leurs lécher le cul. Incroyable


          • joletaxi 15 avril 2015 16:23

            @Loatse

            pour défendre l’auto détermination du peuple vietnamien...car il s’agit bien de cela..

            l’autodétermination ?
            quand les troupes communistes s’infiltraient, et terrorisaient les populations au Sud du 17 ° parallèle., imposant partout leur emprise, ne respectant nullement les accords de cessez le feu...rééditant le même schéma qu’en Corée quelques années plus tôt...... tiens cela me fait penser à l’Ukraine...

            avec d’ailleurs derrière toute l’intendance communiste, chinoise et russe,

            et tout cela pour instaurer un régime qui finira ,c’est à espérer pour les vietnamiens, comme le communisme capitaliste chinois, un epic fail d’envergure, comme toujours.


          • titi 15 avril 2015 17:23

            Et 40 ans après où en est le Viet Nam ?

            Bah il y a une partie de la population qui a des grosse maison et circule en grosse BM : ce sont ceux qui ont une carte au PC.

            Et ceux qui crèvent la dalle dans les rizières : les autres.

            La première réflexion qui me vient à l’esprit c’est : tout ça pour ça !


            • colere48 colere48 15 avril 2015 17:27

              @titi

              Oui, l’arnaque universelle  !!


            • joletaxi 15 avril 2015 18:39

              @Michel Maugis

              et donc, l’autodétermination,c’est en fait prendre la carte du parti ou crever cqfd s’il en était besoin.

              d’ailleurs, depuis, « lautodétermination » en toute transparence et sans la moindre pression d’un parti ami, il n’y a plus eu aucun changement ,même à la marge, dans la direction du pays... comme en Corée du Nord, à Cuba, etc, et maintenant au Venezuela, on se demande devant les succès de ces régimes, pourquoi les gens voudraient changer, il suffit d’avoir la carte du parti.

              toujours la même rengaine.


            • titi 15 avril 2015 18:48

              @Michel Maugis

              Oui vous avez raison.

              D’ailleurs sous Pétain il suffisait d’adhérer à la Milice. Où était le problème ?

              Qu’est ce que vous pouvez être intelligent Maugis.
              Heureusement que votre grande cervelle nous illumine nous et le monde !!


            • Dom66 Dom66 15 avril 2015 19:13

              @joletaxi et titi

              Allons, allons un peu de tenu allez au Vietnam et vous trouverez un peuple qui à souffert (et qui souffre encore, souvenir des Américains) mais qui arrive à vivre correctement et heureux de leurs liberté.

              Dans ma carrière à cause de ma profession, j’ai pas mal voyagé et j’ai trouvé des peuples unis et fier, le Vietnam est un de ceux là, un autre près de chez nous, entre autre

              L’Écosse.

              Une petite vidéo pour vous en cadeau pour faire connaissance

               

              http://www.ppsmania.fr/pps-voyages/vietnam/le-vietnam-2.html


            • titi 15 avril 2015 21:22

              @Michel Maugis @Dom66

              Le Vietnam bénéficie de la même attention de la par des organisations humanitaire que la Maurétanie, le Burkina, ou Madagascar.

              VietNam qui jadis était qualifié de la Perle de l’Orient.

              Alors ca flatte peut être votre anti américanisme primaire, et votre nostalgie du paradis socialiste.
              Mais quelle décrépitude !!

              Et maintenant les familles Vietnamienne ne vivent que parce que des gars comme moi financent des opérations de crédit pour acheter des cochons, des chèvres ou de charrette à 50 euros. Ce que je vous invite d’ailleurs à faire : http://www.zebu.net

              Elle est où la fierté ?

              Les Vietnamiens n’en ont rien à faire de votre fierté de nantis occidentaux.
              Ce sont vos $ dont ils ont besoin.


            • Trelawney Trelawney 16 avril 2015 09:27

              @titi

              Si vous avez un peu de temps devant vous, je vous conseille de puiser dans vos économies et d’aller faire un tour là bas pour constater de visu.

              Pour le budget c’est environ 300 euro d’avion et pour ce qui est de l’hébergement, ca vous coutera 5 euro max la nuit d’hôtel et 1 euro la journée pour les repas. le pays est long (2000 km), mais vous voyagerez soit en scooter de location ou en train, car ils ont le TGV (Train Grande Vibration). Ce sont des trains couchettes comme cela vous voyagerez la nuit.

              Mon oncle que je n’ai pas connu est mort à Dien Bien Phu. Faisant parti de l’élite de la légion (13 DBLE) il n’a tenu qu’une petite demi heure face au Viet Minh. Avant d’aller faire le con là bas, les américains auraient mieux fait de se renseigner sur les faits de guerre français en 54. Ils auraient compris avant d’y aller que pour eux c’était foutu d’avance.

              Le Vietnam est un pays magnifique, avec un peuple attachant et très nombreux. A Dien Bien Phu je me suis recueilli sur la tombe de mon oncle, car le cimetière militaire et en parfait état et tous les ans, ils honorent les morts des deux camps. Alors que tout ce qui porte la trace des USA a été consciencieusement effacé, vous serait surpris d’y voir des ponts de chemins de fer construits par Eiffel, des boites aux lettres jaunes, des bureaux de poste où il est marqué PPT, des routes nationales avec des bornes kilométriques rouges et blanche. Bien que peu de monde parlent encore le français, ce peuple aime la France et les français. Mais si vous parlez anglais, dite bien votre nationalité, car si vous êtes américains on ne vous répondra pas. Les vietnamiens détestent les américains qui se sont comportés là bas comme des nazis.

              La vie des vietnamiens est très dur, mais les enfants vont tous à l’école, personnes ne meurent de fin (ce n’était pas le cas après la guerre) et leur avenir est moins incertain qu’en Europe. Pour un pays qui a été détruit par les USA, et en matière de destruction ils avaient affaire à des pros, il se débrouille plutôt pas mal

              Ah oui certaines personne vous le diront ici : je suis tout sauf un communiste


            • amiaplacidus amiaplacidus 16 avril 2015 09:35

              @titi
              Je vous conseille, ainsi qu’à Joletaxi, d’aller faire un voyage au Vietnam. Vous y serez surpris de ce que vous y verrez.
               Il y a longtemps que les ONG ne sont plus vraiment actives au Vietnam (même s’il y subsiste des poches de pauvreté, surtout dans les campagnes).

              En tout cas, pour un pays qui se dit communiste, les gens y ont toute liberté d’entreprendre et de s’enrichir, la majorité de l’économie est en mains privées, beaucoup de PME et de TPE. Les petits marchand(e)s de nouilles de rue, tout en ayant l’air de rien, se font des couilles (respectivement des ovaires) en or.

              Il s’agit, bien sur d’un régime à parti unique, mais, pour moi qui connaît les deux pays, Singapour fait plutôt partie des dictatures (deux familles se partagent le pouvoir depuis plus de cinquante ans) alors que le Vietnam fait plutôt partie des régimes autoritaires. Cela dit, en autoritaire en matière politique uniquement, parce que pour le reste, c’est plutôt le laxisme.

              Bref, allez-y avant de proférer n’importe quoi.


            • hans-de-lunéville 16 avril 2015 10:21

              @titi
              « Et 40 ans après où en est le Viet Nam ? » il va très bien, objectif rempli, le pays est structuré par la corruption, c’est un terrain de jeu très apprécié par les multinationales et exploiteurs de tout poiles


            • titi 16 avril 2015 11:00

              @hans-de-Lunéville

              « le pays est structuré par la corruption »

              Exactement !
              Sauf que nos Maugis, Sampiero et autres nostalgiques du grand soir ne sont pas prêts d’accepté l’idée qu’ils ont remplacé un régime corrompu par un autre régime corrompu.

              Mais vu que ce sont leurs potes qui se gavent sur le peuple, là c’est normal.


            • julius 1ER 16 avril 2015 11:26

              @amiaplacidus

              il ne faut pas tout prendre au pied de la lettre !!!! les mots ne veulent pas dire grand-chose, seuls les faits sont têtus ...........
              les US voulaient faire un rempart contre le communisme( soit -disant) mais la réalité tout comme en Irak pour imposer la Démocratie, c’est avant tout trouver des zones à inonder avec de l’armement, car lorsque l’on est le 1er producteur d’armes au monde il faut trouver des marchés .... sic
              Eisenhower dans son testament politique l’avait prédit , les lobbies du complexe militaro- industriel américain seraient une plaie pour l’Amérique, et cela s’est vérifié à de nombreuses reprises depuis 60 ans.
              car cette guerre du Vietnam qui venait juste après celle de Corée, ne pouvait mener nulle part si ce n’est mettre à feu et à sang tout une partie du continent, car cette guerre a entraîné d’autres pays tels le Laos, le Cambodge, la Thailande dans ce conflit à des degrés divers..... cette guerre ne pouvait mener nulle part car le Vietnam soutenu par la Chine et l’URSS était dans son élément et il aurait mieux valu pour les US sur un plan géostratégique jouer le Vietnam contre la Chine (son ennemi héréditaire) c’eût été pour eux beaucoup plus profitable..... mais leur raisonnement manichéen qui confine à la bêtise dans ce cas comme dans d’autres, les a exclus du continent........
              on peut voir que l’on a pas des Machiavels, ni des Clausewitzs à la tête des USA mais simplement
              des esprits binaires .

            • Trelawney Trelawney 16 avril 2015 11:37

              @hans-de-lunéville
              « Et 40 ans après où en est le Viet Nam ? » il va très bien, objectif rempli, le pays est structuré par la corruption, c’est un terrain de jeu très apprécié par les multinationales et exploiteurs de tout poiles

              Il me semble que vous confondez avec la Thaïlande. Le Vietnam est l’usine du Japon. Comme depuis des siècles le Vietnam est fâché avec la Chine, ils ont le Japon comme allié

              Si les français avaient été légèrement moins cons (il l’impossible nul n’est tenu), au lieu d’envoyer des Kouchner faire le clown sur des Boat people, ils auraient délocalisés leurs entreprises d’électroménager (Brandt, Vedette, Moulinex), d’électroniques (Alcatel, Thomson, Radiola), de chaussures (Kélian, Jourdan), d’orfévrerie (Couzon) etc. Et au lieu de pleurer sur la mort de nos entreprises on se battrait à armes égales avec la Chine et l’Asie.

              Mais alors qu’aujourd’hui avec 100 euro par mois tu vies très largement au Vietnam,il se trouverait encore de bon français (des incorrigibles) pour parler d’exploitation et invoquer la lutte des classes


            • jean-marc D jean-marc 24 juin 2015 18:45

              @Trelawney

              Bonjour,
              Excellent commentaire, beaucoup en parlent, mais peu y sont allés.
              Perso, j’y suis allé fin avril avec un ami médecin, c’est un pays et un peuple attachant qui mérite bien d’être découvert.
              Bien à vous,

            • soi même 16 avril 2015 10:53

              Il y a des événements que l’on se souvient comme si cela était hier, , le début de cette guerre officiel avec les américains 1964 en et sa chute en 1975 qui pour moi a été un soulagement .

              J’ai souvenir très net de tous cela, c’est en juillet 1975, en voyant les première image de cette hallucinante déroute américaine et de se meurtre en direct par un colonel sud Vietnamien .

              http://soocurious.com/fr/wp-content/uploads/2013/10/13-photographies-qui-ont-marque-a-jamais-lhistoire-moderne5.jpg

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité